Aller au contenu

Les veilleurs s'invitent à nuit debout


DroitDeRéponse

Messages recommandés

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/reforme-code-travail-el-khomri/20160531.OBS1547/les-veilleurs-s-invitent-a-nuit-debout-et-ils-ne-sont-pas-les-bienvenus.html

Les Veilleurs, un mouvement né en marge de la Manif pour tous en 2013, organisent une veillée place de la République, où se tient le mouvement Nuit debout. Une volonté, pour eux, de "faire converger les luttes".

Sur la place de la République, l'enthousiasme à l'idée d'accueillir les Veilleurs n'est pas délirant.

Car si ces derniers affirment que leur mouvement est "ni partisan ni confessionnel", il reste tout de même associé à celui de la "Manif pour tous", à ses slogans sur la famille ("un papa, une maman") et à ses leaders proches des milieux catholiques traditionalistes, de la droite et de l'extrême droite.

Pierre, de la commission numérique à Nuit debout, est donc partagé :

  • D'un côté, il estime que cet "événement" "montre que l’initiative de Nuit debout d’ouvrir la place publique aux citoyens fonctionne, qu’elle répond à un besoin manifeste, même pour des mouvements réactionnaires qui ne trouvent pas d’écho dans [son] mouvement" ;
  • De l'autre, il rappelle que le "dénominateur commun" de Nuit debout est "la défense des libertés individuelles et leur promotion, la lutte contre toutes formes de discrimination telles que le sexisme, le racisme et l'homophobie".

Aussi, il craint à titre personnel une "réaction tendue de la part de certaines personnes" à la réunion des Veilleurs. Camille fait justement partie de la commission "Accueil et sérénité", chargée d’éviter les débordements. Il est plus direct :

"Nuit debout est un lieu de solidarité et pas de discrimination. Il n’y a pas de convergence possible avec les Veilleurs."

Camille nous dit aussi sa surprise de n'avoir pas été mis au courant de la venue des Veilleurs. "Nous n'avons pas de stratégie de communication", se défend Axel Rokvam.

Même sur le travail ?

C'est à se demander ce qu'ils espèrent, ces invités-surprises, en venant veiller près de Nuit debout. Se rêvent-ils en martyrs à la Alain Finkielkraut, qui s'était vu signifier physiquement qu'il n'était pas le bienvenu sur la place, le 16 avril ?

Axel Rokvam nie toute provocation. Il est en fait persuadé que les deux mouvements peuvent s'entendre au moins sur un point, celui du travail – le thème de la veillée de mercredi. Il détaille :

"Ce que les gens de Nuit debout vont retrouver dans les interventions, c'est notamment l'idée que la dignité de la personne est plus importante que les mécanismes de la société et les structures de pouvoir."

Lui-même décrit le travail comme une "forme d'esclavage moderne" lorsqu'il n'honore plus cette dignité, et dit vouloir sensibiliser les veilleurs à la "violence économique inouïe du marché du travail".

Il évoque Charles Péguy, Georges Benarnos, Albert Camus, mais aussi les communistes Louis Aragon et Karl Marx. Un mélange des genres qui n'est pas si nouveau. les Veilleurs aiment aussi brandir, depuis l'époque "Manif pour tous", le nom du marxiste italien Antonio Gramsci, séduits qu'ils sont, disent-ils, par l'idée de bataille culturelle.

"Si l'on peut interpeller des catholiques en leur lisant Gramsci, c'est formidable", s'enthousiasme Axel Rokvam – qui fait preuve du même enthousiasme à l'idée "d'interpeller des non-catholiques avec l'Evangile".

Une "intuition commune"

.....

Il va falloir faire de la place sur la place :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 90
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, 35ans Posté(e)
NeeD Membre 1 932 messages
Forumeur activiste‚ 35ans‚
Posté(e)

J'en profite pour partager cette excellente analyse sociologique sur le collectif Nuit Debout :

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreN, 121ans Posté(e)
Dan229 MembreN 12 047 messages
Baby Forumeur‚ 121ans‚
Posté(e)

Nuit Debout existe encore ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Les veilleurs viennent y veiller.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 60ans Posté(e)
Alain75 Membre 25 573 messages
60ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

Si ils ont jeté Finkie, j'imagine même pas ce qui attends les veilleurs.......laugh.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Un ancien mao pourtant . Aucun respect pour les aînés :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 17 422 messages
Mentor‚
Posté(e)

Pas de doute qu'avec la liberté, la non discrimination, la libre expression, et la tolérance que prône nuit debout, il n'y aura aucune tension et on discutera dans la joie et la bonne humeur !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 62ans Posté(e)
pila Membre 18 571 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

Les révolutions se font le jour. Sans les extrémistes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
amissa somnium Membre 3 982 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Toutes révolutions portent en elles les germes de leur propre destruction... Ce qui crée l'extrémisme c'est le dogmatisme,nuit debout n'est,manifestement fait que pour des gens à la gauche de la gauche bien ancrée dans leur visions de la société qui est partager par 10 % grosso merdo de la population... exclure toutes les autres positions en les considérant comme fascisante,c'est précisément fasciste ..

Souviens toi ce que De Gaule à dit pour la seconde guerre mondiale ::

"A Londres,je n'est trouver que la synagogue et la cagoule " (pas la gauche qui elle,été occuper à collaboré avec le régime nazi )

Bref,plus vous nous traité de facho,plus nous devenons nombreux,d'ailleurs,vous vous en inquiété non? en recherchant le pourquoi du comment alors que vous en êtes en très grande partie,responsable..

Meme valls commence à dire des choses que nous disions il y a déjà des années quand ils parlent par exemple "d'islamo gauchisme" car ça crève l'écran,les gens le vivent dans leur chaire mais comme vous aimez tous vous faire voir comme des parangons de la vertus,vous le niez et vous le payer et la facture n'est pas encore complète..

En réalité,nous avons gagnée bien avant d'avoir jouer parce que nier les faits et nier la nature humaine en tentant de vous en extraire est une faute qui s'est toujours payer au centuple,vous ne voulais pas la guerre ? trop tard.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, A ghost in the shell, 46ans Posté(e)
Nephalion Modérateur 31 679 messages
46ans‚ A ghost in the shell,
Posté(e)

Celui qui veut vraiment participer à une manifestation de Nuit Debout n'a qu'à y aller à titre individuel.

Si la personne y va en se revendiquant d'un autre mouvement, elle ne le fait pas pour le motif de la manifestation elle même mais juste pour faire de la pub et essayer de récupérer une certaine visibilité.

Et si elle se fait virer, elle en fera une certaine publicité, preuve une fois encore de sa motivation réelle ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
amissa somnium Membre 3 982 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le mouvement nuit debout revendique un changement de société intégral dès lors,ce mouvement,tel qu'il est défini concerne toute la population,toute,pas les gens de gauche ou les gens avec des crêtes bleu sur la tronche,toute !

d'ailleurs,à part quelques poivraux et désœuvrer,il ne reste quasi plus rien de ce pseudo mouvement qui après avoir fait deux pas,à rencontrer mc donalds.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 17 422 messages
Mentor‚
Posté(e)
Celui qui veut vraiment participer à une manifestation de Nuit Debout n'a qu'à y aller à titre individuel.

Si la personne y va en se revendiquant d'un autre mouvement, elle ne le fait pas pour le motif de la manifestation elle même mais juste pour faire de la pub et essayer de récupérer une certaine visibilité.

Et si elle se fait virer, elle en fera une certaine publicité, preuve une fois encore de sa motivation réelle ...

Ou sinon, c'est juste que les gauchistes qui sont à Nuit Debout sont d'une intolérance crasse et qu'ils jettent tout ce qui n'est pas anticapitaliste ou que sais je comme autre fariboles ?

Non, ca peut pas être ça. Sont supposé être teeeeeeellement gentils et conviviaux ces braves gars.

Au passage les Veilleurs ont été créer des années avant Nuit debout, sans aucun publicité médiatique contrairement à N Debout, et ils n'ont rien pété, rien dégueulassé, viré personne, tapé personne, tenu aucun discours douteux sur la haine de la police, et les lieux étaient nickels après leur passage. Et tout ça sans l'aide de BFM TV, I TELE, Le Monde, Libération, pour s'extasier devant des fumeurs de spliffs déblatérant des conneries extrémistes en cassant et dégueulassant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 77 736 messages
49ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://www.lavie.fr/actualite/france/quand-un-veilleur-observe-nuit-debout-13-04-2016-72208_4.php

Gaultier Bès, un des fondateurs des Veilleurs, s'est rendu à Nuit debout, un mouvement qu'il apprécie. Il y voit de nombreux points de convergence avec le mouvement né en marge de la Manif pour tous.

En tant que Veilleur, quel regard portez-vous sur Nuit debout ?

J'observe avec bienveillance et joie tout ce qui peut contribuer à réveiller l'esprit civique dans notre pays. Nuit debout part d'un combat légitime contre la précarité, avec une méthode qui me semble très positive. Comme tout mouvement collectif qui a connu un développement rapide et qui a suscité beaucoup d'enthousiasme, il doit maintenant faire face à la question de la pérennisation. Je note que les tentatives de récupération par les politiciens ont échoué, ce qui est une bonne chose. L'acte fort posé par le mouvement est ainsi de court-circuiter la démocratie représentative qui est malheureusement rouillée et tourne à l'oligarchie.

Vous vous êtes rendu Place de la République. Qu'avez-vous vu ?

J'ai écouté des prises de paroles plus ou moins intéressantes. Certains sont dans un « faut-qu'on » superficiel. D'autres cherchent à ouvrir des perspectives plus concrètes. Mais le plus intéressant pour moi, ce n'est pas la libération de la parole. C'est la capacité à organiser du commun et des communs. La cantine à prix libre organisé par des personnes qui se relaient pour préparer des sandwichs ; des livres mis à disposition par des gens qui en apportent ; des lieux de discussion qui s'organisent sur des sujets précis… Que puis-je faire ici et maintenant pour lutter contre un système inique ? Quelles alternatives existent et comment les mettre en place ? Bien entendu, tout cela ne s'improvise pas : c'est le fruit d'une grande tradition militante.

La création des petites intra-structures légères, démontées chaque jour, sans dégradation grave de l'espace public, m'intéresse beaucoup. On peut trouver gênant le fait d'arracher des pavés pour planter des légumes. J'y vois pour ma part un beau symbole : s'enraciner, partager la nourriture, faire de l'espace public un espace vivant où la nature retrouve ses droits. D'ailleurs, l'idée va dans le sens de l'agriculture urbaine, qui est une belle manière de rendre nos villes plus vivables.

.....................................

Y voyez-vous des points de convergences avec les Veilleurs ?

Oui, j'en vois plein. Premièrement, comme les Veilleurs, Nuit debout est né suite à une réaction inattendue de la base, notamment des jeunes, face à un projet de loi. Ces projets de loi peuvent être qualifiés de libéraux. La loi Taubira était libérale au sens politique et culturel du terme. Le projet de loi El Khomri est libéral au sens économique.

Deuxièmement, les Veilleurs comme Nuit debout ont une part spontanée dans la mesure où les mouvements apparaissent en marge d'une mobilisation. Il n'y a pas de mode d'emploi, pas de programme, pas de doctrine, mais beaucoup de spontanéité. Il y a une absence d'hiérarchie et une certaine autogestion.

Troisièmement, le rassemblement essaime un peu partout en province et même à l'étranger. Ce qui compte, c'est moins le rapport de forces ou le nombre que le fait que des gens investissent la chose publique, à commencer par la place publique. Anne Hidalgo a estimé que Nuit debout est une « privatisation de l'espace public ». Au contraire, il faut y voir un refus de la réduction de l'espace public à un espace soi-disant neutre, mais de fait privatisé par la publicité. Il y a une inversion totale dans la rhétorique de la mairie de Paris.

Bien entendu, il y a beaucoup de différences aussi. Les Veilleurs et Nuit debout ne mobilisent pas forcément la même jeunesse et on n'y trouve pas les mêmes catégories socioprofessionnelles, ni les mêmes horizons culturels et politiques. Cependant, je constate que beaucoup de Veilleurs participent à Nuit Debout. Ils considèrent que c'est une manière pour eux de continuer à veiller. J'espère en tout état de cause que Nuit debout rompra avec un certain sectarisme gauchiste, comme avec une certaine rhétorique utopiste, pour devenir un lieu de parole et d'action, une assemblée populaire d'où jailliront des alternatives conviviales et durables

Ah médiapart

========================================================================

https://blogs.mediapart.fr/marius-le-negavesque/blog/050616/des-reacs-chez-nuit-debout

cet égard je me demande vraiment, moi qui dans ce blog avait déjà indiqué une réticence spontanée à l’avènement du phénomène des Veilleurs, quelle mouche a piqué les organisateurs de ce mouvement notoirement déiste et traditionaliste à venir se mêler aux bavards excentriques de la Place de la République. ? Quel calcul ? Quelle entourloupe politique dans cette cour de la carpe faite au lapin ? : Cette gosse au premier rang n’a pas sa place à se geler les fesses sur des dalles déjà usurpées.

Ça pue. Et ça risque de donner du boulot supplémentaire aux représentants de l’ordre républicain, car cette incompatibilité doctrinale évidente va faire revenir la racaille des casseurs. Lesquels voyous se régaleront, vous pensez bien, de cogner sur des « réacs » sous les regards complaisants de nostalgiques de 93 et de la Commune....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 17 422 messages
Mentor‚
Posté(e)

Comme prévu l'extrême gauche a démontré son intolérance crasse et nuit debout révéle (une fois de plus) son vrai visage : Betise, intolérance, fascisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 17 422 messages
Mentor‚
Posté(e)

Nuit debout: une ratonnade antifasciste?

Noémie Halioua

Publié le 09 juin 2016 / Politique Société

Mots-clés : antifascisme, manif pour tous, Nuit debout, veilleurs

Hier soir, à Paris, le groupe catholique des Veilleurs a voulu dialoguer avec Nuit debout près de la Place de la République. Mal lui en a pris… nuit-debout-veilleurs-cathos.jpgSipa. Numéro de reportage: SIPA/00749825_000004.

J’ai assisté hier soir à une scène extrêmement violente. Quand je dis extrême, c’est extrême. J’accompagnais les Veilleurs, un groupe de cathos issus de la Manif pour tous qui se réunissent depuis 2013 pour lire des poèmes, assis par terre dans les rues de Paris, de façon itinérante. Ni catho, ni Veilleuse, j’ai été embarquée par un ami qui avait besoin d’éléments pour son livre.

Barres de fer et poings américains

Ce groupe de catholiques avait demandé à rejoindre le mouvement Nuit debout, le temps d’une soirée, mais il s’est vu opposer une fin de non-recevoir. Les Veilleurs se sont donc assis quelques rues plus loin, sur une passerelle quai de Valmy. On y trouvait des gens de tous âges : de vieilles dames, de vieux messieurs, des jeunes. Ils ont improvisé une petite chorale – et je me suis demandé s’ils chantaient des chants chrétiens parce que je n’avais jamais entendu ça de ma vie. Ils chantaient, puis une fille a lu un poème. On pourra dire que c’était niais, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils n’emmerdaient personne.

Puis une dizaine de punks à chien est arrivée en furie équipée de barres de fer, de battes de baseball, de poings américains (sans rire, je me suis alors dit : « On va tous mourir »). Tandis qu’ils criaient le slogan des antifascistes, leur chef de meute a avancé pour dire aux Veilleurs que s’ils ne déguerpissaient pas immédiatement, ils risquaient vraiment gros. Et le leader de soulever son t-shirt en vociférant : « Connards d’homophobes, d’ailleurs, j’ai des seins ! » On y apercevait deux bandages. La meute venait apparemment de Nuit debout, comportant des filles comme je n’en ai jamais vu : complètement droguées, au crâne rasé, beuglant comme des animaux « Dégagez, dégagez ». Les antifas ont avancé, ont donné des coups sur quelques Veilleurs, notamment ceux qui filmaient. Mais pas n’importe quels coups : de gros coups de casque, des coups de pied, certains atteignant la tête de Veilleurs. Tout cela allait très mal finir, d’autant que les assaillants disposaient d’armes sérieuses et exprimaient de la violence dans leurs yeux, laissant entendre qu’il aurait suffi d’une petite résistance pour que survienne un meurtre.

L’antifascisme n’est pas un humanisme

Devant tant de violence, le groupe des Veilleurs s’est dispersé avant de se reconstituer un peu plus loin, au niveau du Boulevard du Temple. C’est alors que les antifas sont revenus en plus grand nombre, sans hésiter à frapper le groupe assis par terre. N’écoutant que leur lâcheté, les agresseurs –certains avec leurs chiens – assénaient des coups dans le ventre. À l’idée que j’aurais pu moi aussi me faire tabasser, j’ai senti mon corps terriblement fragile et vulnérable.

Le groupe de Veilleurs s’est de nouveau dispersé (avant de se rassembler ailleurs, selon une amie). En pleine nuit, j’ai fini par prendre un taxi pour quitter cette horreur. Pire que les coups, la folie d’empêcher le camp adverse de s’exprimer a quelque chose d’effrayant. « Antifascistes », comme ils disent…

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 60ans Posté(e)
Alain75 Membre 25 573 messages
60ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

Si ils ont jeté Finkie, j'imagine même pas ce qui attends les veilleurs.......laugh.gif

Celui qui veut vraiment participer à une manifestation de Nuit Debout n'a qu'à y aller à titre individuel.

Si la personne y va en se revendiquant d'un autre mouvement, elle ne le fait pas pour le motif de la manifestation elle même mais juste pour faire de la pub et essayer de récupérer une certaine visibilité.

Et si elle se fait virer, elle en fera une certaine publicité, preuve une fois encore de sa motivation réelle ...

CQFD

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité fx.
Invités, Posté(e)
Invité fx.
Invité fx. Invités 0 message
Posté(e)

Ouin ouin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 17 422 messages
Mentor‚
Posté(e)
Ouin ouin.

C'est pas toi qui arrête pas de chialer dés qu'un flic fait son boulot contre les milices d’extrême gauche ?

Facho.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
matthmatth Membre 3 334 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

nuit debout :lol:

les medias ont voulu nous presenter cela comme un mouvement citoyen or ce n est qu un rassemblement sectaire et violent de gauchistes avinés...

je remarque que pour certains la violence politique est justifiée. je ne soutiens en rien les veilleurs

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×