Aller au contenu

Bouddhisme, spiritualité du bonheur.


tsongkhapa

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je voudrais vous faire partager mon expérience du Bouddhisme.

Les enseignements bouddhistes sont appelé Dharma. Ce mot signifie "protection".

le Dharma part du principe que tout être sensible recherche le bonheur.

Constatation est faite que la nature de notre existence est souffrance, depuis bébé qui pleure, une vie de soucis maladie accidents vieillissement et mort.le dharma enseigne comment mieux supporter tout cela. le but ultime est de s'en libérer.

Du point de vue occidental on peut dire que le Dharma est fait de psychologie philosophie et spiritualité.

suite au prochain épisode.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 82
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il existe différents courants du bouddhisme, certains ont recensé 52 écoles différentes.

La méditation est au coeur de la pratique.

Il existes de nombreuses méditations différentes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les méditations les plus simples servent à apaiser l'esprit. Les plus avancées à atteindre le calme stable, à progresser vers l'illumination.

Quand on a atteint le calme stable l'esprit est toujours en paix, et on a la capacité de méditer des heures durant.

Entre les deux il y a par exemple des méditations telle que l'amour de tous les êtres sensibles, la compassion universelle, la vacuité de son corps, la vacuité du "je", la vacuité des phénomènes,etc.

Une méditation pour apaiser l'esprit:

on s'assoit dans une position confortable mais pas trop, pour ne pas s'endormir, on ferme les yeux et on se concentre sur la sensation du souffle qui passe dans nos narines. Chaque fois que notre esprit s'égare ailleurs on revient tranquillement sur son souffle. Au début il peut arriver qu'on sente notre esprit s'agiter mais c'est seulement prendre conscience de l'état dans lequel il était déjà. Mais avec la méditation il va finir par se calmer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
bondgers Membre 1 508 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)

Bonne idée de parler du bouddhisme, car le concept est très différents des autres religions, et que le sujet est peu abordé sur ce site.

Donc j'espère une éventuelle suite :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
ThomasMann Membre 3 895 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)

Comment faire de la méditation efficace quand on a pas de patience ? Ou alors que l'on ne ressent rien de vraiment spécial ... sinon l'impression de perdre son temps !

Ressens -tu cette déception quand tu n'as rien retiré de vraiment positif de ta méditation ?

Comment optimiser les conditions de préparation pour vraiment avoir un résultat correct ...pour les néophytes comme nous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, What did you expect ?, 46ans Posté(e)
Goyave Membre 7 623 messages
46ans‚ What did you expect ?,
Posté(e)

Enfin un topic pour moi qui pratique déjà la méditation, je suis sûre que je vais apprendre encore plein de choses à savoir, merci Tsongkhapa :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Lucy Van Pelt
Invités, Posté(e)
Invité Lucy Van Pelt
Invité Lucy Van Pelt Invités 0 message
Posté(e)

Il est évident que la méditation apporte un certain bien-être et oui, de la sérénité, mais le bonheur? Je trouve l'affirmation dans le titre un peu prétentieuse mais bon, chaque religion cherche à tirer la couverture de leur bord. Déjà définir ce qu'est le bonheur n,est pas chose simple.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, What did you expect ?, 46ans Posté(e)
Goyave Membre 7 623 messages
46ans‚ What did you expect ?,
Posté(e)

Je ne pense pas qu'on trouve le bonheur en pratiquant la méditation...

mais on peut ressentir une certaine forme de bonheur pendant nos séances, un apaisement du moment qu'on pourrait qualifier de bulle de sérénité

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 18 232 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Rechercher le bonheur c'est contre le dharma, puisque le dharma cherche à nous éloigner de toute passion et de tout attachement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

le Dharma c'est protéger son esprit, se libérer de l'attachement et de la haine, mais c'est aussi atteindre le bonheur de la joie, l'amour, la compassion.

Pour calmer son esprit et méditer quand on n'a pas assez de patience on peut simplement regarder passer ses pensées et les laisser passer comme si c'était des nuages. En insistant l'esprit fini par se calmer.

La méditation sur l'amour est aussi facile à pratiquer: on s'imagine en présence des personnes qu'on aime, on visualise bien cela. On se fait une image générale de ce qu'on ressent et on reste concentré là-dessus. Puis on peut étendre cet amour à un plus grand nombre de personnes et rester concentré là-dessus.

la compassion: on poursuit en visualisant que toutes ces personnes ont des problèmes et des souffrances, on fait naitre ensuite le désir de les aider et on reste concentré là-dessus.

Les méditations les plus abouties (au bout de plusieurs années) conduisent à une sérénité, une joie et un plaisirs, un sentiment d'amour et de volonté d'aider les autres inébranlables.

Bouddha Shakyamuni a donné 84000 enseignements après avoir atteint l'illumination, cela a donné différentes école avec le temps, plus ou moins philosophiques ou religieuses. Du coup il est difficile de dire si le bouddhisme de gaçon générale "est" ou pas une religion selon nos critères occidentaux. malheureusement comme partout dans le monde la religion l'information et la désinformation, l'argent, l'armée et autres sont des composants du pouvoir. Le bouddhisme n'a pas échappé parfois à être utilisé à des fins politiques ou de pouvoir personnel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le bonheur.

C'est juste un mot. Que définit-il?

Par exemple chez les stoïciens de la Grèce antique l'important c'est l'ataraxie, la paix de l'esprit. Ils la cultivaient par la pratique de leur pensée philosophique.

Pour d'autres il n'existe pas , c'est une illusion. Il y a juste une tranquillité provisoire ou de plaisir dans la vie.

Le point de vue bouddhiste est que le monde dans lequel nous vivons à la nature de la souffrance (c'est le samsara), puisqu'on ne peut y échapper. Mais tout le monde, y compris les animaux, aspire à ne pas souffrir et à se sentir bien, si possible de façon permanente, ce serait alors le bonheur. La façon de s'en approcher puis de l'atteindre (le nirvana) est enseigné par Bouddha.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

les trois poisons.

Dans le bouddhisme ce sont la haine (aversion ou colère) l'attachement et la confusion (ignorance). ce sont cela les maras (ou démons).

La colère.

Il en existe différents niveau depuis une très petite jusqu'à une très grande.

Cela commence par des petites contrariétés du quotidien. cela peut aller jusqu'à une volonté de tuer qui nous met dans une rage folle. Tout niveau de colère empoisonne notre existence et détruit notre capacité à avoir un esprit paisible.

Une haine maintenue contre quelqu'un qui nous a fait du mal, même si "c'est justifié" empoisonne, détruit notre vie.

Notre état d'esprit "contaminé" ou nous voulons avoir la paix à tout prix sans effort aucun et ou nous nous énervons contre la moindre contrariété du quotidien est nuisible. Pour éradiquer tout cela Bouddha a enseigné la patience, l'amour, lutter contre "la saisie d'un soi"("l'ego"). C'est pas facile mais on peut y arriver en étudiant la philosophie bouddhiste et en pratiquant les méditations appropriées. A la base on peut déjà quotidiennement prendre conscience que la moindre colère même la plus petite est un poison et qu'on n'en veut pas. c'est déjà un bon début.

On peut aussi méditer dessus: on se répète plusieurs fois "la colère est un poison, je n'en veux pas", l'état d'esprit qui en résulte est notre objet de médiation et on reste concentré dessus.

Une autre méthode consiste à ne s'autoriser de la colère que contre la colère elle même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

L'attachement.

Il s'agit de "l'attachement désirant".

C'est une notion bouddhiste difficile à comprendre pour nous les occidentaux.

Par exemple aimer quelqu'un, lui vouloir du bien, être heureux de ressentir cela, cela ne nous créera pas de soucis. Mais considérer que cette personne est la cause de notre bonheur et que du coup il est impossible de se passer de sa présence, de sa considération ou de son amour, là on tombe dans de l'exagération de l'attachement désirant et cela sera source de souffrance. L'attachement désirant pour quelqu'un ou quelque chose peut entraîner de la jalousie, de la colère, de l'avarice et autres problèmes. L'attachement désirant est un poison. Il faut arriver à différencier l'amour de l'attachement. On croit souvent à tort que l'amour ne peut exister sans attachement.

Exemple: -j'aime mes enfants, alors je le leur montre, je m'occupe d'eux, etc.

-j'ai de l'attachement désirant pour mes enfants: je ne peux me passer de leur présence, je fais tout pour qu'ils m'aiment, ils doivent m'aimer, il doivent m'être reconnaissant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Comment aimer sans l'attachement désirant? autrement dit comment aimer avec seulement des côtés positifs et sans mauvaises conséquences? Mais aussi comment profiter des choses de la vie sans que cela nous empoisonne l'existence?

L'amour vécu comme un don gratuit, sans en attendre rien en retour que le bonheur lui-même procuré par le sentiment d'aimer, sans exiger que les autres soient la source de notre bonheur, cela est constructif pour nous. Le plaisir ne provient pas des autres ou des objets de plaisir mais il provient de notre esprit.

Si j'aime tellement le chocolat cela ne provient pas du chocolat lui-même, mais de mon esprit. je n'ai pas besoins de piquer une crise de nerf si d'un coup je deviens allergique au chocolat. je n'ai pas besoins d'être attaché au chocolat. Je peux trouver du plaisir ailleurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

L'ignorance.

je crois que dans notre société cultivée tout le monde sais que qu'est l'ignorance et quel sont les problèmes liés.

D'un point de vue bouddhiste se rajoute l'ignorance des vérités ultimes. Là c'est un peu compliqué et entrent en jeu la connaissance du karma et de la vacuité des phénomènes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 18 232 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

image003-large.jpg

15443010.jpg

Je profite de l'intervention d'un connaisseur (je ne connais personnellement qu'en surface le sentier octuple, les bodhisattva, le petit et grand véhicule, etc...Et je me suis toujours demandé ce que représentaient ces divinités, que je n'arrive pas à faire cadrer avec ce que j'en sais :au dessus, on voit une déesse mangeant un cœur, dansant sur un être humain, avec un collier et une couronne de cranes humains. Mais elle est présentée de manière positive dans le bouddhisme. Quel est son rôle exact dans le culte ? Est ce qu'on lui adresse des priéres ?

Il y en a d'autre dans l'iconographie bouddhiste que je ne saurais identifier :

te82.jpg

te15.jpg

th46.jpg

zh61.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Oui Constantinople, sujet intéressant.

Ces images, originaires du Tibet, aussi étonnant que cela puisse paraître représentent des bouddhas.

Ce sont des représentations du bouddhisme vajrayana, des déités tantriques (les tantras sont les textes les plus difficiles des enseignements de Bouddha)

Ce sont soit des protecteurs du Dharma soit la représentation "couroucée" d'un bouddha.(le courroux n'est pas la colère, c'est l'expression d'une force positive)

Il y a tout un symbolisme autour de chaque représentation.

L'aspect "courroucé" c'est pour faire peur aux démons (les perturbation mentales, les mauvaises pensées)

Quand ils sont représentés marchant sur quelqu'un c'est sur des démons ou parfois des faux dieux.

Les couronnes de crânes représentent le fait qu'ils ont surmonté la mort, l'impermanence de la vie humaine, mais je ne sais pas tous et cela peut avoir d'autres sens peut-être.

Les protecteurs du Dharma sont nombreux et je ne connais pas précisément ceux que tu a postés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 18 232 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Oui Constantinople, sujet intéressant.

Ces images, originaires du Tibet, aussi étonnant que cela puisse paraître représentent des bouddhas.

Ce sont des représentations du bouddhisme vajrayana, des déités tantriques (les tantras sont les textes les plus difficiles des enseignements de Bouddha)

Ce sont soit des protecteurs du Dharma soit la représentation "couroucée" d'un bouddha.(le courroux n'est pas la colère, c'est l'expression d'une force positive)

Il y a tout un symbolisme autour de chaque représentation.

L'aspect "courroucé" c'est pour faire peur aux démons (les perturbation mentales, les mauvaises pensées)

Quand ils sont représentés marchant sur quelqu'un c'est sur des démons ou parfois des faux dieux.

Les couronnes de crânes représentent le fait qu'ils ont surmonté la mort, l'impermanence de la vie humaine, mais je ne sais pas tous et cela peut avoir d'autres sens peut-être.

Les protecteurs du Dharma sont nombreux et je ne connais pas précisément ceux que tu a postés.

Etrange et interressant ce que tu dis ! Ces divinités à l'aspect maléfique seraient donc des bouddhas ? mais en quoi le courroux n'est pas la colére ? En quoi est il positif, surtout vu l'iconographie qui le représente, assez morbide.Tu peux développer là dessus ?

D'autre part, l'iconographie est aussi bizarre car si tu me dis que ces divinités sont des bouddahs marchant sur des démons, sur l'image, il semble bien que les entités en dessous sont des êtres humains, tandis que les divinités ressemblent plus à des démons effrayants, selon notre culture occidentale. D'autant que l'une d'entre elle se nourrit d'un coeu, posséde des cranes autour d'elle, etc...Tu ne m'aurais pas livré ton explication j'aurais pensé qu'elle a décapité des êtres humains et qu'elle s'en est fait des décorations. Je ne l'aurais pas en tout cas décrit comme une force positive.

Est ce que ces bouddhas courroucés, leurs images, jouent un rôle dans la méditation, les prières, les prosternations, etc ?

Merci de tes renseignements.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Là nous touchons au bouddhisme tantrique. ce qui n'est pas une mince affaire.

Les nombreux textes bouddhistes comprennent les soutras et les tantras.

Des écoles bouddhistes importantes ne reconnaissent que les soutras.

Le tantra est appelé aussi mantra secret. Pourquoi secret? Parce que difficile à comprendre et réservé à ceux qui ont déjà une expérience des soutras.

Pourquoi le tantra? Parce qu'il permet d'accéder plus rapidement à l'illumination.

Les représentations des bouddhas tantriques sous leur aspect courroucé étaient gardées secrètes dans les monastères et utilisés uniquement pour les pratiquants tantriques.

Maintenant c'est largement diffusé à notre époque et si on n'a pas les codes c'est sûr qu'on ne peut pas comprendre.

Ce sont donc des images qui servent à la méditation tantrique.

La question du courroux c'est que ce n'est pas de la colère, mais une force puissante. Peut-être que quand Jésus a chassé les marchands du temple ce n'était pas de la colère mais du courroux.

Un pratiquant de sport martial dégage de la puissance mais s'il se met en colère il perd ses moyens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
tsongkhapa Membre 159 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Voici un autre Bouddha, Dje Tsongkhapa:

media8-je-tsongkhapa.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×