Aller au contenu

Jésus dans le Coran : la naissance de Îsâ Ibn Maryam


Lemechant

Messages recommandés

Membre, 28ans Posté(e)
Lemechant Membre 82 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Et celle qui était restée vierge…

Nous lui avons insufflé de notre Esprit.

Nous avons fait d’elle et de son fils

Un Signe pour les mondes.

(Le Coran, Sourate 21, Les Prophètes, verset 91, traduction D. Masson)

.

UN ŒIL SUR LE MONDE MUSULMAN

Paul Laurendeau

Les musulmans surnomment le prophète Îsâ Ibn Maryam (Jésus fils de Marie), le messie. Je vais donc préférer ici ce terme à l’hellénisant christ («oint» en grec) qui n’a pas de statut dans le texte coranique. On reparlera éventuellement de Jésus comme prophète, meneur d’un groupe de disciples et thaumaturge, dans l’Islam. Dans l’esprit de la nativité, je veux me concentrer ici sur la naissance du messie dans le Coran. C’est pas triste et c’est surtout très intriguant.

D’abord vous me bazardez le bœuf, l’âne, les bergers, les rois mages, la crèche et, SURTOUT, Joseph. Car Marie est toute seule ici, et elle est si importante, si centrale, qu’une des sourates du Coran, la XIX, est intitulée Maryam, alors qu’aucune sourate n’est intitulée Îsâ (Jésus). La XIX est d’ailleurs la seule sourate portant comme titre le nom d’une femme et, de fait, qui plus est, Marie est purement et simplement la seule femme nominalement désignée dans le Coran (vous avez bien lu — les autres femmes mentionnées dans le Coran sont des «épouses de…» sans prénom explicité). Tout ici est donc très nettement recentré sur Marie, fille de Imran qui garda sa virginité (Le Coran, Sourate 64, verset 12 — Le Imran en question c’est l’équivalent de Joachim, père de Marie. Le Coran fait remonter leur filiation à Aaron, frère de Moïse). Et d’abord et avant tout, malgré cette solide filiation, Marie s’est volontairement séparée des siens:

Mentionne Marie, dans le Livre.

Elle quitta sa famille.

Et se retira en un lieu vers l’Orient.

Elle plaça un voile entre elle et les siens.

(Le Coran, Sourate 19, Marie, verset 16, traduction D. Masson)

.

Pas de famille ni de mari pour Marie. La contradiction évangélique drolatique consistant à assigner une longue filiation à Joseph alors qu’il n’est même pas le père charnel du messie est ici éliminée. Cette filiation disparaît totalement, Joseph inclusivement. De fait c’est sur les particularités de la naissance de Marie, que le Coran se concentre, notamment dans la sourate III qui s’intitule La famille de Imran. Il y a une nette propension à la matrilinéarité dans tout ce dispositif messianique. Mais surtout, et c’est incontournable, Marie est une «fille-mère» de plain pieds, sans situation de couple de façade pour atténuer la bizarrerie de la situation. Elle va en payer le prix.

Deux personnages prennent ici, d’autre part, un relief singulier, ce sont Zacharie et «son épouse» (Élizabeth), parents de Yahya ibn Zakariya (Jean, fils de Zacharie. C’est Jean le Baptiste). De fait, le vieux Zacharie apparaît comme la seule figure masculine humaine dans l’entourage de Marie. Cette dernière, jeune vierge, est servante au temple de Jérusalem, justement sous l’autorité du vieux Zacharie, qui est prêtre au même temple. Des anges viennent au temple annoncer privément à Marie qu’elle va enfanter. Celle-ci demande aux anges comment c’est possible, attendu qu’elle est sans conjoint. Mais lisons plutôt:

Les anges dirent:

«Ô Marie!

Dieu t’annonce

la bonne nouvelle d’un Verbe émanant de lui.

Son nom est: le Messie, Jésus, fils de Marie;

illustre en ce monde et dans la vie future;

il est au nombre de ceux qui sont proches de Dieu.

Dès le berceau,

il parlera aux hommes comme un vieillard;

il sera au nombre des justes».

Elle dit :

«Mon seigneur!

Comment aurai-je un fils?

Nul homme ne m’a jamais touchée».

Il dit :

«Dieu crée ainsi ce qu’il veut:

lorsqu’il a décrété une chose

il lui dit «Sois!»

et elle est».

(Le Coran, Sourate 3, La famille de Imran, versets 45 à 47, traduction D. Masson)

.

Les anges expliquent donc que ce qui se prépare c’est un enfantement qui résulte de la seule volonté de dieu qui, lui, fait tout ce qu’il veut, et ça vient de s’éteindre. Comme la vieille Élizabeth tombe aussi enceinte (dans son contexte marital, elle), une analogie s’établit entre le couple crucialement mythique d’Abraham et Sarah (cette dernière étant tombée enceinte d’Isaac à quatre-vingt-dix ans. Abraham est une figure fondatrice en Islam) et le couple de Zacharie et Élizabeth. Dans le cas de la naissance du messie, par contre, c’est au façonnement originel d’Adam par le créateur, que le Coran fera plutôt allusion (Oui, il en est de Jésus comme d’Adam auprès de Dieu: Dieu l’a créé de terre, puis lui a dit «Sois!» et il est. Sourate 3, verset 59). Un écho du miracle marital d’Abraham et de Sarah (dans le cas de l’annonciateur du messie), un écho —bien distinct— du façonnement divin d’Adam (dans le cas du messie), le distinguo s’impose. Et tout ça, c’est pour dire que dieu crée Jésus certes, mais il n’insémine pas Marie.

Comprenons clairement, en effet ici, que cette grossesse de Marie est intégralement virginale, ex nihilo, sans géniteur mâle. C’est un miracle, sans moins, sans plus. Capital: né d’une vierge, comme Adam de la bouette donc, de par la toute simple puissance de dieu sur le monde matériel, Jésus n’est pas le fils de dieu (Le Messie, fils de Marie, n’est qu’un prophète; les prophètes sont passés avant lui. Sourate 5, verset 75). Dieu, être spirituel et irréductiblement unique, n’a pas de fils. Oubliez ça, donc: la trinité (Ceux qui disent: «Dieu est, en vérité, le troisième de trois», sont impies. Sourate 5, verset 73) et la divinité messianique (Ceux qui disent: «Dieu est, en vérité, le Messie, fils de Marie», sont impies. Sourate 5, verset 17). Ce sont là des scories idolâtres et superstitieuses que nos monothéistes carrés, logiques, systématisants et cohérents de musulmans retirent du canon.

Voici donc une des jeunes vierges servantes du temple de Jérusalem qui tombe enceinte. Cela la fout pronto dans la merde. On la prend pour une fille de petite vertu et personne ne veut l’aider ou se compromettre avec elle et ce, même après la naissance de son bébé. C’est ce dernier, miraculeusement disert et verbeux comme un vieux sage dès sa naissance, qui, dans bien des cas, devra tirer sa maman de la merde:

Elle se rendit auprès des siens,

en portant l’enfant.

Ils dirent:

«Ô Marie!

Tu a fais quelque chose de monstrueux!

Ô sœur d’Aaron!

Ton père n’était pas un homme mauvais

et ta mère n’était pas une prostituée».

Elle fit signe au nouveau-né

Et ils dirent alors:

«Comment parlerions-nous

à un petit enfant au berceau?»

Celui-ci dit:

«Je suis en vérité le serviteur de Dieu.

Il m’a donné le Livre;

il a fait de moi un Prophète;

Il m’a béni où que je sois… »

(Le Coran, Sourate 19, Marie, versets 27 à 31, traduction D. Masson)

.

Initialement, le drame de Marie, c’est donc le drame de la volonté divine radicale mais ouvertement incomprise et rejetée par les hommes et les femmes de son temps. Le mur d’incompréhension qui attend Jésus, Marie s’y heurte déjà frontalement. La mère du messie aura donc été obligée d’accoucher fin seule, loin de tout ce qui est humain, et dans des douleurs intenses. C’est la fugitive mais magnifique scène du palmier solitaire au désert, un grand classique islamique:

Elle devint enceinte de l’enfant

puis elle se retira avec lui dans un lieu éloigné.

Les douleurs la surprirent

auprès du tronc d’un palmier.

Elle dit:

«Malheur à moi!

Que ne suis-je déjà morte,

totalement oubliée!»

L’enfant qui se trouvait à ses pieds l’appela:

«Ne t’attriste pas!

Ton seigneur a fait jaillir un ruisseau à tes pieds.

Secoue vers toi le tronc du palmier;

Il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

Mange, bois et cesse de pleurer… »

(Le Coran, Sourate 19, Marie, versets 22 à 26, traduction D. Masson)

.

Ici le babil explicite de Jésus, on sait pas trop d’où il sort mais de nombreux exégètes coraniques disent que le bébé babille déjà, en fait, depuis le sein de la mère. Enfin, quoi qu’il en soi, Jésus, le Verbe [sic], est cohérent dès la nativité et sa cohérence c’est que depuis le début il est miraculé et parle et que ce qu’il exprime formule le message de la volonté divine. Il est assez patent que, comme il le fait dans le cas de tous les prophètes sensibles (Ibrahim, Ismaël, Moussa, Youssouf, etc) et de leur entourage familial ou tribal, la discours narratif coranique désambiguïse et ratiocine ce qu’il concède ou ne concède pas du récit antérieur. Le principe correctif est simple et unitaire: les prophètes (et leurs familles) sont moralement droits, et dieu est omnipotent mais exclusivement spirituel et extrahumain. La virginité de Marie sera donc soigneusement épurée, tant de par l’élimination intégrale de Joseph et de toute son ambivalente affiliation que, surtout, de par la non-paternité divine. Et quand la vertu de Marie sera remise en question, c’est Jésus bébé lui-même qui remettra la pendule des jugements moraux à l’heure, sans ambivalence ni concession. On est déjà dans ce rigorisme hagiographique si typique des textes musulmans. Ici il se déploie, ouvertement argumentatif, en réécrivant, édulcorant et distillant l’eau trouble de la légende. Tout ce qui concerne un prophète (et Îsâ en est un de plain pied, en Islam) se doit d’être moralement sans tache (d’où la lancinante solitude maritale de Marie). Et l’intégrité divine ne se commet pas avec ses créatures (d’où la non-paternité d’Allah et la non-divinité messianique). Une fois ce cadre moraliste et doctrinal posé et postulé, en tant qu’objet curieux, hocus-pocus, miraculeux mais soumis à dieu, Jésus peut faire à peu près n’importe quoi et autre chose, comme parler explicitement bébé et/ou depuis le ventre maternel. Plus tard il sera thaumaturge, magicien et miraculé un peu dans tous les sens, comme dans les évangiles canons ou apocryphes, MAIS cela se manifestera non pas comme indice de sa divinité mais bien de sa soumission comme serviteur et créature de dieu. Sur cette question de la non-filiation divine du messie, la «voix de dieu» coranique ne se gène pas d’ailleurs, quand il le faut, pour tonner, en se faisant pesamment rectificatrice:

Ils ont dit:

«Le Miséricordieux s’est donné un fils!»

Vous avancez là une chose abominable!

Peu s’en faut que les cieux ne se fendent

à cause de cette parole;

que la terre ne s’entrouvre

et que les montagnes ne s’écroulent!

Ils ont attribué un fils au Miséricordieux!

Il ne convient pas au Miséricordieux

de se donner un fils!

Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre

se présentent au Miséricordieux

comme de simples serviteurs.

Il les a dénombrés;

Il les a bien comptés.

(Le Coran, Sourate 19, Marie, versets 88 à 94, traduction D. Masson)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Font chier avec leurs délires prosélytes!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreR, 56ans Posté(e)
BM7 MembreR 5 389 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Donc comme le dit Ahmed Deedat , Jesus - Christ n' est pas née un 25 Decembre mais au milieu de l' été

- " Secoue vers toi le tronc du palmier;

Il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

Mange, bois et cesse de pleurer " .

(Le Coran, Sourate 19, Marie, versets 22 à 26, traduction D. Masson)

Et trouver des dattes fraiches et mures en Hiver , ça sera très dure !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 74ans Posté(e)
Blaquière Membre 15 978 messages
Maitre des forums‚ 74ans‚
Posté(e)

On aurait pu penser "bravo l'Islam" de dire que Jésus Christ n'est pas le fils de Dieu...

Mais non ! C'est pour tomber dans le plus total délire d'une virginité effective de Marie.

Une fable qui avait été inventée après coup,

La "renaissance spirituelle" de Jésus grâce à son baptême telle qu'il l'expliquait lui-même de son vivant

n'étant pas compréhensible ni suffisamment spectaculaire pour les primaires simplistes qui l'entouraient.

Ceux qui ont écrit le Coran n'étaient donc pas plus évolués.

C'est pourtant simple ce qui lui est arrivé à Jésus !

St Jean l'a immergé dans l'eau glacée du Jourdain.

ça lui a fait un coup de froid et il a été victime d'une hallucination.

Il a cru que Dieu lui parlait, et le chargeait d'une mission.

Une mission qu'il n'a jamais vraiment comprise lui-même.

Avant son baptême, c'était un quidam comme tout le monde.

Un peu plus religieux sans doute comme la plupart des juifs de cette époque, mais avec son père (qui était déjà mort) sa mère et ses frères et soeurs...

Est-ce le fait que son père venait (peut-être) de mourir, qui l'a incité à trouver en Dieu à ce moment un père de substitution ? C'est bien probable...

Mais sa révélation, lui est un peu tombée dessus comme ça.

Et il ne l'a lui-même jamais vraiment comprise...

Mais ne lui jetons pas la pierre (!!!)

Qui est au fait de ses névroses ?

Le pauvre !

Persuadé que Dieu l'avait mandaté, il était certain que les obstacles s'effondreraient d'eux-mêmes devant lui !

Il était sûr de rentrer dans Jérusalem sous les ovations et que le peuple le porterait illico sur le trône... Et que Hérode, lui laisserait sa place tout naturellement, puis que les romains qui occupaient le pays s'en iraient d'eux-mêmes à sa simple demande...

C'était ça son projet...

Des détails et des moyens, il s'en foutait puisque Dieu était avec lui...

Quelle histoire !

Il n'est pas exclu qu'il ait eu quelques moments de lucidité par exemple quand il dit (s'il l'a vraiment dit) "Mon royaume n'est pas de ce monde !"

Ben oui : il était en plein délire, en plein fantasme...

PS : St Paul a eu aussi son hallucination sur la route de Damas, mais pour lui, c'était dû à un coup de soleil...

(J'y étais !...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
nissard Membre 4 415 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Font chier avec leurs délires prosélytes!

Oui

Pour la date de Noël pour la énième doi elle a été choisi arbitrairement !!!!

Tout le monde le sait cette date a été choisis pour son côté symbolique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Greuh, 41ans Posté(e)
The_Dalek Membre 21 012 messages
41ans‚ Greuh,
Posté(e)

Pas vraiment arbitrairement en fait, la date correspond a une période connue depuis des lustres, le solstice d'hiver (fin décembre)

Cet évènement annuel a toujours été une occasion de célébrations rituelles dans bon nombre de cultures, ça permettait a la toute fraîche chrétienté d'effacer les anciens rites en occupant le terrain

Symboliquement c'est aussi intéressant car le solstice d'hiver est la période a partir de laquelle les journées rallongent et Jésus est présenté comme celui qui apporte la lumière sur le monde

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
nissard Membre 4 415 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Oui c'est ce que je dis il fallait choisir une date on a choisit une date symbolique

Je parlais pour ceux qui nous explique que Jésus n'est pas née en plein hiver c'est une évidence c'était un choix plus sociologique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreR, 56ans Posté(e)
BM7 MembreR 5 389 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Pour les nouvelles generations qui ne s' instruisent pas trop , le 25 Décembre represente la naissance de Jesus ?

Ils n' ont même pas connaissance de toute ces contradictions .

Et l' Eglise de César ne les évoque pas non plus .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
nissard Membre 4 415 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Repose ton joint et ensuite on essaye de discuter

Mais tout les chrétiens le save il n'y a que les non chrétien qui pense que Jésus est vraiment ne le 25 décembre

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois après...
Membre, 46ans Posté(e)
Qohelet Membre 77 messages
Baby Forumeur‚ 46ans‚
Posté(e)

C'est quand que les musulmans cesseront leur petit jeu syncrétique à vouloir soi-disant intégrer le christianisme dans le Coran et ceci dans des perspectives prosélytes ?

Oui le Coran reconnait Jésus comme étant un prophète mais c'est plutôt light. Ensuite le Coran ne reconnait pas du tout Jésus comme étant le Messie car pour eux c'est Muhammad.

Strictement rien à voir avec le christianisme où il est question d'incarnation, de rédemption et de résurrection.

Pour un livre qui a été écrit après le VIIe siècle, c'est pas trop compliqué d'inclure dedans le fait que le Christ ait pu exister.

Ensuite les histoires de vierge Marie, je suis un peu sceptique mais j'ai pas mon Coran sous la main pour vérifier, mais cela m'apparait bien suspect pour la raison suivante qui est historique : il faut attendre le Concile de Latran de 649 pour qu'il soit question de la Vierge Marie, car le Concile d'Ephèse en 431 est plus relatif à sa position de Mère de Dieu.

Et je ne sais pas mais Mahommet c'est entre 610 et 632. Après si les musulmans veulent nous raconter qu'ils ont inventé le dogme sur la virginité de Marie, moi ca m'intéresse beaucoup ! LOL Faudrait arrêter de raconter des conneries oui !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

bin ça alors ! les musulmans ont failli être chrétien !

avec deux messies reconnus par le coran , ils n'ont pas eut de bol ,ils ont choisi le plus hargneux ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 18 232 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
bin ça alors ! les musulmans ont failli être chrétien

Qu'est ce l'Islam, sinon le descendant d'une des sectes judéo-"chrétiennes" ayant perverti le message du christ ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
vapo20 Membre 464 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)

On aurait pu penser "bravo l'Islam" de dire que Jésus Christ n'est pas le fils de Dieu...

Mais non ! C'est pour tomber dans le plus total délire d'une virginité effective de Marie.

Une fable qui avait été inventée après coup,

La "renaissance spirituelle" de Jésus grâce à son baptême telle qu'il l'expliquait lui-même de son vivant

n'étant pas compréhensible ni suffisamment spectaculaire pour les primaires simplistes qui l'entouraient.

Ceux qui ont écrit le Coran n'étaient donc pas plus évolués.

C'est pourtant simple ce qui lui est arrivé à Jésus !

St Jean l'a immergé dans l'eau glacée du Jourdain.

ça lui a fait un coup de froid et il a été victime d'une hallucination.

Il a cru que Dieu lui parlait, et le chargeait d'une mission.

Une mission qu'il n'a jamais vraiment comprise lui-même.

Avant son baptême, c'était un quidam comme tout le monde.

Un peu plus religieux sans doute comme la plupart des juifs de cette époque, mais avec son père (qui était déjà mort) sa mère et ses frères et soeurs...

Est-ce le fait que son père venait (peut-être) de mourir, qui l'a incité à trouver en Dieu à ce moment un père de substitution ? C'est bien probable...

Mais sa révélation, lui est un peu tombée dessus comme ça.

Et il ne l'a lui-même jamais vraiment comprise...

Mais ne lui jetons pas la pierre (!!!)

Qui est au fait de ses névroses ?

Le pauvre !

Persuadé que Dieu l'avait mandaté, il était certain que les obstacles s'effondreraient d'eux-mêmes devant lui !

Il était sûr de rentrer dans Jérusalem sous les ovations et que le peuple le porterait illico sur le trône... Et que Hérode, lui laisserait sa place tout naturellement, puis que les romains qui occupaient le pays s'en iraient d'eux-mêmes à sa simple demande...

C'était ça son projet...

Des détails et des moyens, il s'en foutait puisque Dieu était avec lui...

Quelle histoire !

Il n'est pas exclu qu'il ait eu quelques moments de lucidité par exemple quand il dit (s'il l'a vraiment dit) "Mon royaume n'est pas de ce monde !"

Ben oui : il était en plein délire, en plein fantasme...

PS : St Paul a eu aussi son hallucination sur la route de Damas, mais pour lui, c'était dû à un coup de soleil...

(J'y étais !...)

pas mal en effet ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois après...
Membre, 69ans Posté(e)
Cochise 90 Membre 2 485 messages
Forumeur accro‚ 69ans‚
Posté(e)

Oui

Pour la date de Noël pour la énième doi elle a été choisi arbitrairement !!!!

Tout le monde le sait cette date a été choisis pour son côté symbolique

C'est surtout dû au paganisme qui est entré dans l'église suite à l'édit de Constantin, et le passage au calendrier romain, il a faire coïncider la fête de Noël avec le solstice d'hiver qui est un évènement fêté par les peuples païens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
enobrac35 Membre 846 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

C'est quand que les musulmans cesseront leur petit jeu syncrétique à vouloir soi-disant intégrer le christianisme dans le Coran et ceci dans des perspectives prosélytes ?

Oui le Coran reconnait Jésus comme étant un prophète mais c'est plutôt light. Ensuite le Coran ne reconnait pas du tout Jésus comme étant le Messie car pour eux c'est Muhammad.

Strictement rien à voir avec le christianisme où il est question d'incarnation, de rédemption et de résurrection.

Pour un livre qui a été écrit après le VIIe siècle, c'est pas trop compliqué d'inclure dedans le fait que le Christ ait pu exister.

Ensuite les histoires de vierge Marie, je suis un peu sceptique mais j'ai pas mon Coran sous la main pour vérifier, mais cela m'apparait bien suspect pour la raison suivante qui est historique : il faut attendre le Concile de Latran de 649 pour qu'il soit question de la Vierge Marie, car le Concile d'Ephèse en 431 est plus relatif à sa position de Mère de Dieu.

Et je ne sais pas mais Mahommet c'est entre 610 et 632. Après si les musulmans veulent nous raconter qu'ils ont inventé le dogme sur la virginité de Marie, moi ca m'intéresse beaucoup ! LOL Faudrait arrêter de raconter des conneries oui !!

Bonjour Qohélet

Je me permets une petite rectification , la Virginité perpétuelle de Marie qui veut dire toujours vierge, n’est retenue que par les catholiques et les orthodoxes (les protestants ont refusé cette doctrine) et ceci comme « symbole » de foi depuis St Epitaphe dès 374 et proclamée « vérité » de foi en 553 au 2ème concile de Constantinople.

A ne pas confondre avec le dogme de l’Immaculée conception qui prétend que Marie soit née également d’une conception virginale donc préservée du péché originel …

Bon dimanche à vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 150ans Posté(e)
chanou 34 Membre 20 114 messages
Maitre des forums‚ 150ans‚
Posté(e)

Donc comme le dit Ahmed Deedat , Jesus - Christ n' est pas née un 25 Decembre mais au milieu de l' été

Euh...je sais pas si vous le saviez, mais ça fait LONGTEMPS que les chrétiens ne croient plus que le Christ est né un 25 décembre, hein? Quand j'étais au catéchisme ( et ça date pas vraiment d'hier...) déjà on nous l'apprenait, et on nous expliquait pourquoi cette date du 25/12 avait été choisie...

Quant à Ahmed Deedat, j'ai vu une vidéo de lui qui m'a faite pleurer de rire...comme comique il a de l'avenir! :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
enobrac35 Membre 846 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le Coran dit ce qu'il veut sur Marie et la naissance de Jésus : il est écrit pour des musulmans et n'est pas référence pour le culte catholique.

Voici ce que dit l'Eglise catholique au sujet de cette tradition (tradition n'est pas vérité).

http://www.liturgiecatholique.fr/Le-25-decembre-le-passage-d-un.html

A retenir :

"Le choix de la date du 25 décembre pour célébrer la Nativité de Jésus a ainsi permis de « christianiser » le culte païen du « soleil invaincu » en célébrant le Messie annoncé par le prophète Malachie (4,2) comme le « Soleil de justice » ou encore par le Christ comme la « Lumière du monde » selon le verset de saint Jean (8,12)."

Puis :

"C’est le Christ et non Mithra qui est le vrai « Soleil de Justice », comme l’affirme Zacharie, le père de Jean-Baptiste, dans son cantique où il salue le Messie comme « le soleil levant venu d’en haut nous visiter » (Luc 1, 78)"

La question a se poser :

Pourquoi remplacer un dieu tel que Mithra qui ressemblait comme un frère à Jésus ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 11ans Posté(e)
yazid2 Membre 1 637 messages
Baby Forumeur‚ 11ans‚
Posté(e)
Mange, bois et cesse de pleurer "

26. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui:] «Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux: je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain».

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
christine974 Membre 1 577 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

.

qu'il soit né en hiver ou en été , qu'il soit mort à 33 ans puis ressuscité j'aimerais bien que l'on m'explique comment JC a pu devenir l'un des prophètes d'une religion inventée des siècles plus tard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×