Aller au contenu

Qohelet

Membre
  • Contenus

    77
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Qohelet

  • Rang
    Forumeur en herbe
  • Date de naissance 11/01/1975

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Oui SAUF QUE VOUS REAGISSEZ NON PAS COMME UN CATHOLIQUE MAIS COMME UN PETIT CON INTEGRISTE LA DIFFERENCE ELLE EST LA VOUS AVEZ L'HABITUDE DE CONSIDERER LES CATHO SEULEMENT A TRAVERS LES TRADI ET LES INTEGRISTES JAMAIS POUR CE QU'ILS SONT VRAIMENT DANS LEUR GRANDE MAJORITE AUCUN CATHOLIQUE N'EST AUTANT ATTACHE COMME VOUS L'ETES A CE GENRE DE CONNERIES C'EST TOUTE LA DIFFERENCE ENTRE UN CATHOLIQUE PROGRESSISTE ET UN CATHOLIQUE INTEGRISTE QUI PREND TOUT AU PIED DE LA LETTRE ET VOUS ETES TOUT AUSSI STUPIDE DE FAIRE PAREIL !! Et ouvrez donc un peu les yeux loin de votre cécité, l'Eglise bouge elle évolue, si vous êtes trop idiot pour comprendre qu'une doctrine n'est jamais figée, vous êtes tout aussi stupide d'en attester autant de valeur et de considération. AUCUN catholique ne porte autant d'attention à cela. CE sont les intégristes, les traditionnalistes qui représentent une minorité qui sont à chaque fois mis à l'honneur par les médias. Et vous voulez me parler de catholicisme : vous me faites rire !!!! Savez vous au moins combien il y a de tendances et de courants de pensées au sein même de l'Eglise ?? Juste pour savoir, parce que visiblement à part connaitre les imbéciles de chez Civitas qui permettent de ratisser large pour nourrir l'anticléricalisme, faire preuve d'un peu plus de bon sens et comprendre que la grande majorité des cathos s'en tape complètement de vos délires hystériques et de vos conneries à deux balles. Franchement, c'est pas l'opinion de Jean-Paul II qui va m'empêcher d'aller à l'église tous les dimanche. L'essentiel de la foi catholique c'est l'Eucharistie, les mystères de l'Incarnation, de la Rédemption, de la Résurrection. VOS CONNERIES si ca intéresse AUTANT LES ATHEES que ca de SE MASTURBER SUR LA QUESTION DE SAVOIR S'IL FAUT FAIRE OU NON COMME LE PAPE A DIT, CA NE REGARDE QUE LES IMBECILES QUI Y DONNE DU POIDS. PAS LES VRAIS CROYANTS QUI FRANCHEMENT EN ONT RAS LE BOL QUE VOUS LES METTIEZ TOUS DANS LE MEME PANIER ET QUE VOUS RACONTIEZ AUTANT DE CONNERIES. Allez donc vous instruire à l'église, ça vous fera le plus grand bien et ça vous évitera d'écrire et de raconter des conneries ici. NOUS ON VIT NOTRE FOI ON EN FAIT PAS LA MERDE QUE VOUS PRETENDEZ EN FAIRE. C'est tout. MERCI DE RESPECTER LES CROYANTS ET DE METTRE VOTRE CHRISTIANOPHOBIE AILLEURS !!!!
  2. Cher ami on peut être pour l'avortement et être catholique. VOUS NE CONNAISSEZ RIEN AU CATHOLICISME. Je n'ai aucun problème avec l'autorité du pape. CE SERAIT BIEN DE PRENDRE NOTE QU'UNE ENCYCLIQUE N'EST PAS UN DOGME ET QUE DANS LE CONCILE VATICAN II L'EGLISE LE DIT ELLE-MEME : "Aussi l’ordre social et son progrès doivent-ils toujours tourner au bien des personnes, puisque l’ordre des choses doit être subordonné à l’ordre des personnes et non l’inverse. Le Seigneur lui-même le suggère lorsqu’il a dit : « Le sabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat. » Cet ordre doit sans cesse se développer, avoir pour base la vérité, s’édifier sur la justice, et être vivifié par l’amour ; il doit trouver dans la liberté un équilibre toujours plus humain. Pour y parvenir, il faut travailler au renouvellement des mentalités et entreprendre de vastes transformations sociales. " CONCILE VATICAN II, Gaudium et Spes L'EGLISE N'EST PAS AUSSI RIGIDE QUE VOUS LE DITES. LE SABBAT A ETE FAIT POUR L'HOMME ET NON L'HOMME POUR LE SABBAT ENSUITE JE SUIS 1) THEOLOGIEN CATHOLIQUE 2) SPECIALISTE EN SCIENCES RELIGIEUSE 3) JE CONNAIS BIEN MIEUX QUE VOUS LE CATHOLICISME ET TOUTES LES ANERIES QUE VOUS DITES. JE CONNAIS VOS ARGUMENTS TRES CONS QUI NE TIENNENT PAS LA ROUTE PARCE QUE C'EST BASE SUR DES CLICHES, RIEN DE VRAI PAR RAPPORT A LA REALITE ET PAR RAPPORT A CE QUI SE VIT. PARCE QUE les catholiques ont eux aussi leur réflexion et le fait de s'imaginer une sorte de verticalité qui descendrait comme ça depuis le Vatican jusqu'aux fidèles c'est du fantasme d'athées qui vivent la religion à distance à travers leur écran ou dans des livres. LES "ATHEES" SONT EUX-MEMES DES FANATIQUES DANS LEUR VISION TOTALEMENT ERRONEE DE LA RELIGION. Dans la vie cela ne se passe pas du tout ainsi, et ce serait bien au lieu de critiquer et de verser dans la bêtise absolue de faire un tour dans des églises et pas des églises traditionalistes ou intégristes, mais de vraies églises catholique parce qu'à vous lire vous n'avez jamais rencontré de catholiques de votre vie. C'est ahurissant !!! Tout le monde n'a pas du tout à être d'accord pour ou contre l'avortement parce que ce n'est pas ça la foi d'un catholique. C'est très étriqué comme vision. MERDE ! VOUS LISEZ QUOI DE CATHO ???? DITES MOI ??? JE NE COMPRENDS PAS. Essayez La Croix comme quotidien C'est vous qui avez un REGARD TRES CON ET TRES MALSAIN A L'EGARD DE LA RELIGION. A LA MESSE ON NE PARLE JAMAIS d'AVORTEMENT ni d'ailleurs de morale sexuelle, c'est VOUS QUI ETES OBSEDES PAR CES QUESTIONS PARCE QUE VOUS VOUS CRISTALLISEZ DESSUS. Vous en avez d'ailleurs besoin pour justifier votre ignorance de la religion, et votre haine parce qu'il n'y a rien absolument rien.
  3. Très drôle ce que j'ai pu lire ici et là. 1) L'Eglise catholique n'est pas du tout en déclin elle n'arrête d'ailleurs pas d'accroitre le nombre de ses fidèles et faudrait juste arrêter de considérer la France et l'Europe comme le centre du monde. C'est en Asie et en Amérique notamment que se développe le plus l'Eglise Catholique, et on a pas besoin de canonisation pour "redorer le blason" d'ailleurs je ne comprends pas du tout ce qu'il y a à redorer car visiblement vous ne connaissez rien de l’Église depuis Vatican II, en-dehors de vos conneries anticléricales dont le niveau de connaissance fait vraiment pitié. 2) C'est vraiment pitoyable de voir des gens vouloir faire la leçon à une femme qui s'est tout de même consacrée corps et âme pour les plus pauvres. VOUS VOUS FAITES QUOI EN FRANCE POUR LES 6 à 9 MILLIONS DE FRANCAIS QUI VIVENT EN-DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ POUR POUVOIR VOUS PERMETTRE DE FAIRE LA MORALE AUX AUTRES ?? MERCI DE BALAYER DEVANT VOTRE PORTE. Accueillez déjà les réfugiés, on reparlera après de Mère Téresa. Ca c'est du concret pas du "je juge les gens derrière mon écran avec mon égoisme patent". 3) Ensuite l'explication foireuse sur les "miracles". Juste une petite précision, c'est PAS LE VATICAN QUI DECIDE DU CARACTERE MIRACULE DE L'EVENEMENT MAIS UNE COMMISSION SCIENTIFIQUE INDEPENDANTE, et les soi-disantes 40 000 pages dont vous citer sont tout simplement les études qui sont faites pour montrer l'inexplicable. CONTRAIREMENT AUX IDEES RECUES, L'EGLISE CATHOLIQUE DETESTE LES MIRACLES. Il suffit juste pour comprendre cela de considérer comment cela est classé à Lourdes où on ne plaisante pas avec ce sujet là et où on est très loin de faire de la reconnaissance de "miracle" à tour de bras. Là encore, si vous connaissiez un petit peu le fonctionnement de l'Eglise, vous ne diriez pas des conneries pareilles. L'Eglise n'est pas plus obscurantiste que vous ne l'êtes à spéculer sur ce que vous ignorez. Pour être canonisé oui il faut qu'il y ait un miracle de reconnu. Ce qu'on appelle "miracle" c'est quelque chose qui ne peut pas être expliqué scientifiquement. Ensuite la procédure de canonisation prend énormément de temps. Si elle a été béatifiée en 2003 pour être canonisée peut-être en 2016, c'est parce que ça n'est pas aussi évident que vous vous voulez bien le démontrer. L'Eglise ne canonise pas les gens de façon "magique". Et ensuite la sainteté ne signifie nullement la perfection ou alors vous en avez une drôle de définition qui ne correspond plus du tout à l'Eglise d'aujourd'hui. C'est d'ailleurs ca qui me tue quand je vous lis, c'est votre ignorance assez large parce que vous ne connaissez rien de l'Eglise si vous ne remontez pas avant 1962. C'est une super absurdité de vouloir parler de l'Eglise d'aujourd'hui en faisant l'économie de Vatican II. L'Eglise elle bouge, et franchement les cathos s'en tapent complètement de savoir l'opinion de mère Téresa sur le divorce et l'avortement. MOI JE SUIS POUR L'AVORTEMENT ET CA NE M'EMPECHE PAS DU TOUT D'ETRE CATHOLIQUE MAIS POUR LES IMBECILES QUI NE CONNAISSENT RIEN A l'EGLISE CA LES GENENT PARCE QU'ILS SONT INCAPABLES DE PIGER QU'UN CATHO SAIT FAIRE LE DISCERNEMENT ENTRE CE QUE DIT LE MAGISTERE ET SUR CE QUI EST DE L'ORDRE DE SA PROPRE FOI. LA QUESTION DU LIBRE ARBITRE, CA DATE DE 1524 A L'EPOQUE DE LUTHER ET D'ERASME, j'espère que les "athées" ont un peu grandi, parce que les cathos ca fait un bail qu'ils s'en tapent royalement des opinions très cons qu'on leur attribue. Le clergé fait voeu d'obéissance, PAS LES FIDÈLES. JUSTE POUR INFO AUX MÉCRÉANTS QUI ONT UN PEU DE MAL A COMPRENDRE ET POUR QUI LA FOI C'EST COMME APPUYER SUR UN BOUTON. VOUS ETES TRES CONS DE PENSER CA EN GROS TOUT LE MONDE S'EN TAPE DE SAVOIR QUE L'EGLISE EST CONTRE L'AVORTEMENT PARCE QUE CA N'EMPECHE PERSONNE D'AVORTER ET CA N'EMPECHER PERSONNE DE DIVORCER MEME S'IL S'EST MARIE A L'EGLISE. ET VOUS ETES TOUS TRES CONS D'AVOIR UN JUGEMENT AUSSI ÉTRIQUE ET AUSSI LIMITE A PROPOS DES CROYANTS Pour en revenir à Mère Teresa : il y a toujours des imbéciles à qui çà amuse de démolir les autres en cherchant absolument la petite bête. Personnellement je ne trouve pas cela malin. Je ne dis pas cela parce que c'est Mère Téresa, mais je trouve grotesque qu'on s'attarde sur ce genre de détails qui n'apportent rien. Elle va être canonisé et alors ? CA VA BOULEVERSER VOTRE VIE ??? Ca va changer quoi pour vous ? C'est pour ceux qui y croient que cela va changer quelque chose. Ce qui m'énerve dans ce forum, c'est ce manque de tolérance, cet espèce de condescendance que vous vous permettez d'avoir sans pour autant faire l'effort de comprendre. Si il y en a parmi vous ou une qui juge sa vie tellement exemplaire qu'il peut se permettre de juger Mère Téresa...j'attends de voir les miracles que VOUS allez accomplir dans l'hexagone. Vous savez des trucs simples comme réduire la pauvreté ou le chômage en France, permettre davantage de logements. Moi je suis preneur pour toutes bonnes initiatives. Ca c'est du concret, ca fait déjà moins grande gueule que de dire que Mère Téresa est "fondamentaliste", qu'est ce qu'on s'en tape ? Parce que vous vous êtes quoi ? Vous pensez que vous êtes plus moderne dans un pays où c'est vrai on peut vraiment se vanter que ça marche très fort. Vous faites quoi pour faire bouger les choses ? Vous vous scotchez derrière un écran pour cassez du catho en attendant que ca se passe, parce que vous savez les cathos généralement ils sont davantage sur le terrain pour aider les autres que derrière un écran pour épiloguer sur comment démolir les autres. C'est pas vraiment la même perspective on va dire.
  4. Très drôle : pour info la France administrative et son découpage en départements n'existent que depuis 1789. Donc oui réduire la Vendée à un découpage administratif défini à la Révolution...mouai si vous voulez chipoter sur l'Histoire c'est très mal parti. Surtout avec ce type d'argument. La Vendée cher ami, existait bien avant la Révolution mais sous une autre terminologie. Il s'agit d'un territoire géographique pas d'une entité administrative : le Bas-Poitou si tu préfères. Et la notion de "crime de guerre" est un concept du XXe siècle. A l'époque ça n'existe pas tout simplement. On peut massacrer qui on veut, tu n'as pas la Croix Rouge derrière ni la convention de Genève !!
  5. Oh mais comme je suis content de te lire dire ceci. Tu ne ferais donc plus l'amalgame entre l'Histoire et la religion. Serais-tu en contradiction avec toi-même ? ou soudainement réduire la religion à l'intime de soi-même devient un argument important ?
  6. Euh, je veux bien accepter la critique mais si tu regardes ton historique, je t'ai toujours répondu et je n'ai jamais éludé tes propos. Bon, on en arrive maintenant avec des propos ad hominem parce qu'il serait vain de se concentrer à nouveau sur le sujet ?
  7. Puisqu'il s'agit de faire de l'épistémologie, voici donc mes sources : http://ccrh.revues.org/2362 Entendu.
  8. Je n'en suis pas moins d'accord avec vous. Ce n'est pas cela que je soulève comme problème. Ce que je soulève comme problème c'est que vous ne savez pas utiliser autre chose que des arguments historiques qui ne tiennent pas la route. Je ne vous reprocherais pas de citer l'Histoire. Le problème c'est qu'il s'agit la plupart du temps d'un bout d'Histoire sorti complètement de son contexte pour justifier d'une position qui selon vous est soit intolérante ou soit obscurantiste. Et il s'agit généralement de faire un mélange des genres avec une interprétation de l'Histoire très triviale. Je ne demande pas mieux que quelqu'un me parle d'un fait historique avec autre chose qu'une date et un événement. Cela permettrait au moins d'y voir un peu plus clair. Après tout je n'ai absolument rien contre une bonne analyse historique d'un événement et si en plus vous êtes capable d'en développer l'historiographie, je suis preneur ! Aucun souci pour traiter des sciences historiques. Alors là, je ne demande pas mieux !! Et je vous attends aussi pour débattre sur le plan sociologique dans l'Histoire, aucun problème. Moi je veux bien, je n'attends que ça. Des arguments, des vrais, autre choses que toutes ces idées reçues. Et je ne verse pas dans l'amalgame. Répondre à qui précisément ici : dans 100 % des cas il s'agit toujours d'une lecture rapide de l'Histoire. Moi je n'ai pas de souci avec cela, parce que je suis capable d'objectivité, je n'ai aucun problème pour reconnaitre telle erreur de l’Église, telle guerre de religion, telle massacre, telle procès injuste...aucun souci. J'adore l'Histoire. Je sais aussi situer ces événements dans leur contexte et ne pas en faire des événements "XXIe siècle"....la différence elle est là ! MAIS JE N'AI JAMAIS AFFIRME LE CONTRAIRE. ET JE SUIS D'ACCORD AVEC VOUS
  9. Je ne fais pas dans l'amalgame mais c'est ce que j'observe ici sur ce forum. Je réponds davantage à des clichés qu'à de véritables connaissances. Quand on me parle d'Eglise intolérante, si on me parle du XXIe siècle c'est démontable en dix secondes, si on me parle du XIIIe siècle, je n'ai aucun mal à dire que je suis d'accord. Et ma manière de "résumer" un peu trop facilement comment un "athée" construit sa théorie, est tout à fait caricaturale et je l'admets parfaitement, tout comme la plupart des "arguments" ici sont tout aussi caricaturaux dés qu'il s'agit de parler de l'Eglise. Il ne faudrait pas non plus faire preuve de mauvaise foi. Oui je suis quelqu'un d'ouvert car je peux m'exprimer sur tous les sujets. Ce n'est pas cela le problème. Là c'est moi qui répond à des invectives et à un certain nombre de formulations qui sont fausses. Je ne suis pas en train de défendre une quelconque position de l'Eglise, je suis simplement et une fois de plus en train de répondre à des préjugés. Et c'est toujours pareil. Je n'invente rien et je cite des sources vérifiables par tout le monde. C'est çà qui est tuant.
  10. Je n'entends pas des voix et quand je réponds ici JE NE M'ADRESSE JAMAIS A UNE PERSONNE mais à l'ensemble du forum et sur l'ensemble de la discussion car je reprends tout le fil et je reprends le sujet dans son ensemble. Les critiques que j'ai formulées reprennent toutes les techniques que vous utilisez pour affirmer votre pensée. Ça va de l'invective systématique, à la mauvaise foi, la désinformation, les idées reçues... Rien de bien rationnel, ni de bien structuré dans ce que vous énoncez. Pour une raison simple : oui l'Histoire est constitué de religieux, mais ce ne sont pas ces éléments de l'Histoire qui permettent de critiquer une religion car la religion ne s'appuie pas sur cette Histoire des hommes, mais sur le message originel de la foi qui se trouve dans la Bible. Tout simplement. Le catho il s'en tape de la querelle du Filioque en l'an mille, des croisades ou de toutes ces conneries qui somme toutes sont pour vous d'une importance considérable pour critiquer une religion. C'est une lecture très intégriste de la religion. Moi je ne relis pas l'Histoire de France avec l'idéologie marxiste par exemple ce qui est tout aussi stupide, mais vous vous avez un besoin irrépressible de relire l'Histoire en mettant les religions à contribution comme si c'était quelque chose d'à part alors que c'est un tout dans la vie de l'individu et de la société, et qu'on ne raisonne absolument pas comme une personne du XXIe siècle. Mais bien entendu vous êtes plus malin que les autres pour le savoir. Et je ne parle même pas de votre façon très particulière d'aborder l'Histoire à travers seulement des dates et des événements, on dirait que le courant universel de l’École des Annales est quelque chose qui vous échappe, c'est pourtant la méthodologie en sciences historiques qu'utilise tout bon historien quelque soit le pays. Et c'est très bien de votre part de défendre aujourd'hui Marx quand on voit ce que cela a donné que ce soit en Russie ou en Pologne, c'est vrai que les exemples ne manquent pas. Parlez en aux ex-allemands de l'Est, c'est vrai que la stasi ça doit leur manquer. Mais c'est vrai que venant de France, c'est très facile d'émettre un jugement et de préférer le marxisme dans ses théories...en pratique ce serait trop drôle de vous voir râler. Posez donc la question à ceux qui l'ont vécu s'ils en ont d'amer regrets ? Ce serait beaucoup moins hypocrite. "Le livre noir du communisme" est toujours en vente en librairie. A vous lire l'effondrement du mur de Berlin un 9 novembre 1989, est passé inaperçu à vos yeux. Et puis Alexandre Soljenytsine disait sans doute des conneries. Mais bon passons les raccourcis historiques ici sont faciles et on survolera rapidement Marx, on fera très vite l'apologie du communisme et puis on passera à autre chose...vous connaissant on en est plus à une erreur près. Je ne vois pas ce que vient faire ici le créationisme. L'Eglise est contre le créationisme (http://www.reseau-canope.fr/tdc/fileadmin/docs/tdc_981_darwin/article_darwin.pdf), c'est ça que je trouve intéressant. Et de voir tous ces gens accorder autant de crédit à des intégristes, je trouve cela encore plus poignant. C'est bien continuez dans votre manière très partiale de traiter un sujet. Benoit XVI a lui même rejeté le créationnisme mais vous le saviez sans doute, d'où vos propos. Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas. L'Eglise est contre le créationnisme et vous mettez les thèses du créationnisme à charge. Voyez votre ridicule. Mais c'est vrai que si votre lecture de l'actualité se borne uniquement à en saisir les extrêmes, c'est très réducteur. En gros pour être un bon "athée", il faut écouter les intégristes et puis balancer à tout le monde que c'est ce que tout le monde pense, puis après on bâtie une sorte d'argumentation biaisée qui repose sur une très petite minorité... Et on construit sa petite théorie anti-religion, qui vaut que dalle parce que partagée par quasi personne numériquement ni officiellement, mais sur un plan populiste et démagogique ça vaut son pesant d'or. C'est très vendeur, c'est vrai :-) Mais ce n'est pas une manière pour se définir athée. C'est vrai qu'aujourd'hui on préfère le côté "people" aux connaissances. C'est beau la rigueur scientifique de votre approche des religions. C'est cool, continuez comme çà, vous en avez d'autres des scoop comme çà à faire partager ? Facilement démontable en trente secondes suivant la qualité de ce que vous énoncez. Il suffit que ce soit un groupe très minoritaire d'intégristes qui se disent "catholiques" et hop ça concerne toute l'Eglise. C'est magnifique la manière dont vous traitez l'actualité avec légèreté.
  11. L'Eglise ne dit pas le contraire de ce que dit la Science : Le récit de la Genèse est un récit imagé de la Création et ceux qui en font une interprétation littérale sont dans l'erreur et l'intégrisme. Voici l'origine historique du texte de la Genèse puisqu'il en est question : "Comme beaucoup de livres anciens, la Genèse n’a pas d’auteur connu ni d’auteur unique. Son élaboration s’est faite sur plusieurs siècles, depuis la période de David-Salomon (- 1000 av. J.-C. environ) jusqu’à l’époque d’Esdras, après le retour d’exil (- 400 av. J.-C. environ). Chargé par les Perses d’organiser le pays, Esdras fait rédiger la Loi, le Pentateuque. À partir de textes d’origines et de tendances différentes, une équipe de prêtres et de laïcs rédigent la Genèse. Ils sont soucieux de tirer les leçons du passé et plus particulièrement du désastre de la prise de Jérusalem et de l’exil. En racontant les origines et l’histoire des patriarches, les prêtres mettent en valeur l’importance du culte, de la circoncision, du respect du sabbat. Les scribes et les gens liés au prophétisme insistent sur le lien entre la foi et la vie. À coup de compromis entre les différentes tendances, le texte de la Genèse aboutit à sa rédaction finale. Voilà, très rapidement résumée, l’hypothèse la plus probable sur la composition de ce livre, écrit en hébreu, et dont nous lisons la traduction œcuménique (T.O.B.) dans ce fascicule." http://www.bible-service.net/extranet/current/pages/702.html Moi je veux bien discuter Bible, mais attention, la religion c'est pas un truc qui se fait à votre sauce parce que vous en avez décidé que ce serait ainsi et pas autrement. La religion elle est bien structurée, elle a une Histoire, des sciences bibliques et une théologie. C'est pas du total irrationnel qui part dans tous les sens. Il y a une logique bien appropriée et une maîtrise aujourd'hui des diverses interprétations des textes. On peut dire ce qu'on veut des textes bibliques, mais il y a des vérités historiques et archéologiques qui sont irréfutables. Un formidable malentendu Ces histoires alimentent en même temps un formidable malentendu. Au lieu d’être respectées dans leur sens premier, qui est religieux, elles sont sommées de se prononcer sur des sujets qui ne les intéressent nullement. Alors qu’elles nous parlent de Dieu, de son amour pour les hommes, de sa volonté d’en faire des êtres libres et responsables de leurs actes, de son alliance avec un peuple afin d’en faire un signe pour la multitude des hommes, certains voudraient en faire un manuel de sciences naturelles. Pratiquant une lecture fondamentaliste, ils ne tiennent aucun compte du genre littéraire des textes. Comme dit le document de la Commission Biblique Pontificale L’interprétation de la Bible dans l’Église, le fondamentalisme " historicise ce qui n’avait pas de prétention à l’historicité car il considère comme historique tout ce qui est rapporté ou raconté avec des verbes à un temps passé, sans la nécessaire attention à la possibilité d’un sens symbolique ou figuratif ". AUTREMENT DIT CEUX QUI INSTRUMENTALISENT LA GENESE NE SONT PAS MOINS DES FONDAMENTALISTES ET DES INTÉGRISTES QU'ILS SOIENT ATHÉES OU PAS.
  12. Très drôle. Le simplisme de ne partir qu'uniquement de son seul point de vue. La laïcité en URSS était très loin d'être un exemple et une réussite. Rien à voir avec ce qu'on connait en France. C'est tout aussi stupide de part et d'autre de faire la moindre comparaison internationale. On ne compare pas une dictature avec une démocratie et en plus deux pays de surcroit totalement différents. "Après thermidor, la Terreur est appliquée aux anciens robespierristes et réapparaît périodiquement, y compris dans la législation d'exception, jusqu'en 1799, appliquée aux royalistes et aux Jacobins, parfois simultanément ; mais elle a perdu son caractère populaire. Puis l'usage s'instaure d'appeler « terreur » toute répression exceptionnelle, y compris les terreurs contre-révolutionnaires ou terreurs blanches." Encyclopédie Larousse Il s'agit d'une période qui s'étend de la Révolution française à 1799, donc 10 ans, pas deux ans. Pas de souci, je sais que les deux terreurs se terminent en 1794, mais les gens ne sont pas vraiment freinés dans leur haine par la chronologie !! Et ça ne s'arrête pas à 1794. Voilà pour la petite explication historique, facilement vérifiable. Tout comme il est malhonnête cher ami Black Cat, de réduire le christianisme à ses exactions passées. Et de réduire les religions aux aspects de l'Histoire que vous préférez regarder. C'est tout aussi partial comme lecture. Tout comme il est tout aussi idiot de faire des comparaisons historiques, ou de se lancer dans des statistiques de l'Histoire. C'est tout aussi stupide. Je faisais référence à cette période d'après la Révolution, justement pour pratiquer le même sport dégueulasse que pratiquent les "athées" dés qu'il s'agit pour eux de justifier les méfaits de l'Eglise à travers l'Inquisition et en ne considérant bien sûr que cet aspect là. Donc ce genre de comparaison est tout aussi petite, mais il faut bien de temps en temps que je me mette au niveau de médiocrité de mes détracteurs en terme d'argumentation. Parce que moi, je n'ai pas besoin de me justifier avec l'Histoire, je n'en ai pas besoin. Je ne justifie pas ma croyance avec des faits historiques alors inutile de vouloir justifier son incroyance avec le poids de l'Histoire. C'est tout autant ridicule. Moi je voulais un débat philosophique pas un débat où on pinaille sur des faits historiques et la plupart du temps avec beaucoup de mauvaise foi et sans aucune connaissance universitaire préalable. C'est tout de même drôle que les athées s'attachent à l'Histoire pour pouvoir expliquer leur position alors que ce devrait être purement et simplement philosophique. Le religieux n'a rien de quelque chose d'historique mais de philosophique et je dirais même de théologique, mais je vous laisse le philosophique pour votre propre compréhension. Généralement quand on veut dire que Dieu n'existe pas, on ne se réfère pas à l'Histoire de l'Humanité, mais plutôt à sa manière de penser, de concevoir ou de ne pas concevoir Dieu. D'où mon incompréhension avec toute cette litanie historique sur ce forum. Sartre, Nietzsche, Feuerbach, Fichte, Wittgenstein, n'utilisent pas l'Histoire pour justifier de leur athéisme. D'où mon interrogation ? Qu'est ce que vient faire l'Histoire là dedans ? Si ce n'est pas un bas prétexte parce que ces Messieurs sont un peu plus dépourvus d'arguments dés lors qu'il s'agit d'aborder le sujet plus frontalement. Le vrai sujet : Pourquoi Dieu n'existe pas pour les athées ? Pas autre chose. C'est pas le christianisme qui doit justifier l'athéisme. L'athéisme devrait pouvoir s'expliquer tout seul, s'il est suffisamment solide. Sinon oui effectivement, s'il s'agit d'une unique opposition au christianisme, ca ne va pas tenir longtemps la route, parce que c'est trop trivial comme argument. Vous avez plusieurs religions dans le monde, et toutes n'ont pas du tout la même conception ni la même Histoire que celle du Christianisme. Donc si vous argumentez seulement par opposition au Christianisme, c'est un peu "casse gueule" comme raisonnement parce que les Bouddhistes pourraient vous opposer d'autres arguments. Donc si vous êtes si rationnels et cartésiens, soyez donc rigoureux dans votre argumentation et votre manière de poser le sujet. Moi je ne me risquerais jamais à affirmer que "Dieu existe" parce que l'Eglise à 2000 ans. C'est tout aussi stupide ! Dans ce forum, vous ne m'apprenez que dalle parce que tout ce que vous dites c'est pour détruire l'Eglise par rapport à son passé et pour le reste. Mais il n'y a aucun argument philosophique construit qui part de VOTRE pensée, de VOTRE manière de voir les choses et de justifier que Dieu n'existe pas. Un athée peu justifier que Dieu n'existe pas, parce qu'il est censé être rationnel. Alors qu'un croyant ne peut pas prouver que Dieu existe et pour lui ca n'a aucun intérêt. Il est dans l'irrationel et il le sait ! C'est tout. Posez vous les vraies questions. C'est pas l'Histoire de l'Eglise qui va justifier que Dieu existe ou pas, c'est ridicule. Sinon ca veut dire que vous conférez à l'Histoire le pouvoir de vous convaincre seulement par des événements...si c'est ca bonjour le rationalisme tant affiché !! Je ne demande pas mieux qu'ici on fasse preuve de bon sens. J'en ai marre des propos de haine gratuite, et des propos intolérant. Vous n'y croyez pas, très bien, mais montrez moi donc le bien fondé de VOTRE position, sans qu'il soit nécessaire de me dire que je suis dans le mensonge parce que ca ce n'est pas un argument.
  13. Bonjour, Moi personnellement j'utilise Web Creator (http://www.lmsoft.com/fr/) comme éditeur de pages web. C'est un logiciel très simple, facile à utiliser, et où il n'est pas nécessaire de connaitre le HTML ou le PHP. Bien entendu c'est toujours bien de connaitre le code pour pouvoir modifier et personnaliser à son gré. Cet éditeur de page web s'utilise un peu comme un logiciel de PAO. On choisit des cadres pour mettre du texte ou des images, ou bien si on veut mettre un contenu un peu plus dynamique. Sur la toile, il y a beaucoup d'éditeurs web. On s'y perd parfois. Bien entendu le plus pro restera Dreamweaver, mais Dreamweaver pour un néophyte c'est une vraie usine à gaz. C'est comme essayer de passer à Photoshop alors qu'on a peu de notions sur les calques et sur certaines techniques de retouche d'image. Alors qu'il existe d'autres alternatives plus accessibles sans qu'il soit forcé d'être un habitué de la famille Adobe. Et puis bon pour ce qu'on en fait parfois, il vaut mieux un petit soft qu'on maitrise parfaitement bien, qu'une bête de course dont on connait même pas 20 % de son utilisation. Côté images, j'aime bien utiliser ce site web : http://fr.slideshare.net/jeemeo C'est un site où l'on peut éditer ses propres diaporamas photo, puis après on peut les exporter en ligne sur son site web. J'ai trouvé cela pratique au lieu par exemple de mettre en ligne une galerie photos ou d'en insérer une en mode PHP. Au niveau des hébergeurs c'est un peu la jungle et il faut comparer les prix. Pour ma part, j'ai bien aimé "Hostpapa" qui est bon marché et dont le rapport qualité/prix est bien. Je ne suis pas ici pour leur faire de la pub, mais je vous fais part de mon expérience de webmaster. Après il y a une série de petits utilitaires très pratiques qu'on aime bien pour par exemple : redimensionner les images (au lieu de lancer Photoshop à chaque fois qui met trois plombes pour s'ouvrir), créer un fichier son pas trop compliqué et convertir dans le bon format de fichier, idem pour la vidéo, des outils aussi pour corriger le code HTML parce que tous les éditeurs ne le font pas forcément correctement selon la norme stricte du W3C...etc. Là où on rigole parfois c'est pour le référencement. Oh je ne parle pas de bien gérer à chaque fois ses balises META. Je parle du référencement sur Google SEO quand il faut régulièrement relancer la machine en ligne pour que gratuitement le site web soit soumis aux principaux moteurs de recherches et annuaires. Bon dés qu'il s'agit d'inonder la toile, ça vous coûte bonbon. Je ne parle pas non plus ici, de l'harmonisation du site web, le fait de le faire de manière équilibré sans que le chargement de chaque page soit trop long, du poids des images qu'il faut réduire ou pas selon l'effet désiré...etc. C'est vrai que construire un site web, ça prend du temps, c'est du boulot, et puis en plus il faut l'enrichir, le mettre à jour, et y apporter à chaque fois du contenu rédactionnel nouveau. Sauf s'il s'agit d'un site vitrine. La mode est de plus en plus aux sites web de blogueur. Donc là il n'y a plus de travail créatif comme celui d'un site qu'on créé de A à Z, parce qu'il y a un certain nombre de plateforme qui font ça très bien et où il n'y a plus qu'à écrire ! Pour les droits d'auteur, parce que sur le Net, on ne fait pas n'importe quoi n'importe comment, il y a deux sites que je recommande si vous voulez protéger vos sites : Copyright France http://www.copyrightfrance.com/ Et puis : Ma preuve : http://www.mapreuve.com/ Pour l'info juridique sur les droits d'auteur sur le Net : http://forum.webrankinfo.com/creation-site-quels-droits-t147547.html Voilà je n'ai pas lu tous les messages que vous avez écrit sur ce topic, mais j'espère avoir apporté ma modeste contribution. Je ne suis qu'un simple petit webmaster amateur, c'est tout. Je suis sans prétentions. J'ai un peu débordé la nature du topic mais on peut difficilement parler de logiciel de création de site web sans parler du reste. Tout s'imbrique...
  14. Zonage en aires urbaines / ZAU précédente suivante Définition Jusqu'en octobre 2011, le zonage en aires urbaines (ZAU) décline le territoire en quatre catégories. La première représente l'espace à dominante rurale qui comprend à la fois des petites unités urbaines et des communes rurales. Les trois autres constituent l'espace à dominante urbaine : ce sont les pôles urbains, les couronnes périurbaines et les communes multipolarisées. Depuis octobre 2011, le zonage en aires urbaines de 2010 permet d'obtenir une vision des aires d'influences des villes (au sens d'unités urbaines) sur le territoire. Il partage le territoire en quatre grands types d'espaces : espace des grandes aires urbaines, espace des autres aires, autres communes multipolarisées et communes isolées, hors influence des pôles. Dans les espaces des grandes aires urbaines et des autres aires, on distingue les pôles et les couronnes de ceux-ci. Le zonage en aire urbaine 2010 est basé sur les données du recensement de la population de 2008 et plus particulièrement sur celles relatives à l'emploi et aux déplacements entre le domicile et le lieu de travail. Source : http://insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/zonage-en-aires-urbaines.htm Zone franche urbaine / ZFU Définition Les zones franches urbaines (ZFU) sont des quartiers de plus de 10 000 habitants, situés dans des zones dites sensibles ou défavorisées. Ils ont été définis à partir des critères suivants : - taux de chômage ; - proportion de personnes sorties du système scolaire sans diplôme ; - proportion de jeunes ; - potentiel fiscal par habitant. Les entreprises implantées ou devant s'implanter dans ces quartiers bénéficient d'un dispositif complet d'exonérations de charges fiscales et sociales durant cinq ans. Source : http://insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/zone-franche-urbaine.htm ♦ Zone d'action rurale. ,,Région où la population rurale a tendance à partir et où les pouvoirs publics favorisent l'implantation de petites industries`` (Barr. 1974). ♦ Zone industrielle. Zone située à la périphérie d'une agglomération et équipée en vue d'accueillir des établissements industriels. Des méthodes commandées par des principes analogues régissent les créations de zones industrielles (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 356). ♦ Zone d'aménagement concerté (abrév. Z.A.C.). Zone foncière à l'intérieur de laquelle une collectivité publique ou un établissement y ayant vocation intervient en vue de réaliser l'aménagement et l'équipement de terrains, soit afin de les utiliser, soit afin de les rétrocéder après équipement à des constructeurs publics ou privés. V. Z.A.C. ex. ♦ Zone d'aménagement différé (abrév. Z.A.D.). Zone foncière, généralement située en secteur péri-urbain, à l'intérieur de laquelle une personne publique ou une société mixte d'aménagement peut exercer un droit de préemption sur les terrains bâtis ou non bâtis, en vue de limiter les spéculations foncières. V. Z.A.D. ex. ♦ Zone à urbaniser en priorité (abrév. Z.U.P.). Zone foncière qui doit avoir une superficie suffisante pour contenir 500 logements, à l'intérieur de laquelle la collectivité publique acquiert les sols et réalise infrastructures et équipements avant de les rétrocéder à des utilisateurs publics ou privés, afin de permettre, sous son contrôle, une urbanisation rapide et concertée. V. Z.U.P. ex. Source : http://www.cnrtl.fr/definition/zone
  15. Qohelet

    Lettres de motivation

    En fait dans une lettre de motivation je fais toujours attention à l'humeur que j'ai lorsque je l'écris car cela va déteindre dans la tonalité de l'écriture de la lettre. Ensuite le plan classique qu'on propose souvent, le fameux "Vous ; Je ; Nous"...cela permet de structurer sa lettre et aussi de se rassurer pour ne pas partir dans tous les sens. Le premier paragraphe sert à déterminer qu'on s'intéresse à l'entreprise et qu'on a perçu ses besoins. En fait c'est plus une analyse par empathie que l'on doit faire du poste proposé pour d'une certaine manière montrer qu'on a compris ce qui était demandé pour ainsi y répondre. Le deuxième paragraphe offre davantage de liberté et permet de développer un point qui permettra de se démarquer des autres candidats de par son originalité. Les recruteurs reçoivent des tonnes de lettre de motivation avec souvent des formulations toutes faites, il faut pouvoir s'en démarquer en faisant preuve de personnalité. J'en conviens quand on est dans une recherche d'emploi et qu'on a plusieurs lettres à écrire, cela peu paraître fastidieux...mais ça n'est pas fastidieux. En fait, il vaut mieux écrire cinq lettres de qualité qui ont des chances d'aboutir, plutôt qu'une sorte de mailing qui ne sera pas lu mais davantage diffusé. Écrire 15 lettres si aucune n'aboutit, je n'en vois pas l'intérêt. La lettre de motivation, c'est ce qui accompagne le CV, elle doit permettre d'éveiller la curiosité sur le candidat et donner l'envie de le rencontrer. C'est la lettre de motivation qui fera la différence si par exemple le CV comporte quelques faiblesses par rapport aux autres. Une lettre reflète davantage une personnalité, qu'un CV qui est une espèce de synthèse des savoir faire de la personne.
×