Aller au contenu

L'Inde et le Mahabharata

Noter ce sujet


Maroudiji

Messages recommandés

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Bonjour, je suis nouveau et c'est mon premier message.

Comme vous allez le constater je suis un passionné de l'Inde antique et de ses religions.

En ce moment je suis en train d'écrire sur Ganesh, le Dieu éléphant. C'est lui qui a écrit

le Mahabharata sous la direction de Vyasa, ce dernier le lui ayant dicté.

Ce qui est étonnant, c'est que cette œuvre est grandiose, unique et spirituelle, elle contient

un savoir des plus sophistiqué mais très très peu de monde savent de quoi il en retourne et

moins encore ont lu ce chef-d’œuvre.

C'est donc de cet ouvrage millénaire que je veux vous entretenir. Alors @ +

Modifié par Maroudiji
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
MembreR, 56ans Posté(e)
BM7 MembreR 5 389 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Les Vimanas - Dossiers Secrets - Free

Le Mahabharata nous présente une vision spectaculaire des combats aeriens qui opposaient

les rois de l' Atlantide à ceux de l' inde . On y parle de vimanas ( vaisseaux aeriens ) qui

larguent d' etranges armes sur les armées .

Certaines de ces vimanas pouvaient quitter la planète .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Très bon ce dossier à première vue. Je relève ce passage:

Pour certains individus, un récit comme celui du Mahabharata n'est qu'un conte imaginaire. C'était le cas par exemple de Gaston Courtillier pour qui ce récit n'est que la mise en œuvre de légendes locales à des fins d'éducation brahmanique. Toutefois, comme le note Michel Coquet, on aurait tort de n'y voir qu'un grand mythe, car il recèle un fond historique encore inexploité.

Et encore une phrase tirée de la conclusion:

Wheeler Wilcox a dit, à propos de l'Inde, que c'est le pays des grands Veda, ces textes contenant des idées religieuses, mais aussi "des faits que la science a depuis prouvés comme étant exacts"
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Ce que je lis à l'instant sur le site de Libération, un article intitulé : L'Inde et le Cambodge à cheval sur un temple d'Angkor

Pour Sophie Boisseau du Rocher, cet incident est «symbolique de la volonté de l’Inde de faire reconnaître son influence politique, artistique et religieuse dans toute la région, y compris en Asie du Sud-Est, depuis des siècles. La fierté tirée de la beauté des temples hindous rejaillit sur le prestige du pays.»

Pour remettre les choses dans leur contexte, l'Inde avait une immense influence autrefois dans la région du Sud-Est asiatique, une influence culturelle qui a incité les Cambodgiens à construire ce temple splendide et extraordinaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Zelig Membre 5 446 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ce que je lis à l'instant sur le site de Libération, un article intitulé : L'Inde et le Cambodge à cheval sur un temple d'Angkor

Pour remettre les choses dans leur contexte, l'Inde avait une immense influence autrefois dans la région du Sud-Est asiatique, une influence culturelle qui a incité les Cambodgiens à construire ce temple splendide et extraordinaire.

Certes, mais ça reste une oeuvre cambodgienne quand même.

Ou alors, dans ce cas, autant prétendre que toutes les cathédrales gothiques furent érigées par admiration pour la France...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreR, 56ans Posté(e)
BM7 MembreR 5 389 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Les Vimanas - Dossiers Secrets - Free

Le Mahabharata nous présente une vision spectaculaire des combats aeriens qui opposaient

les rois de l' Atlantide à ceux de l' inde . On y parle de vimanas ( vaisseaux aeriens ) qui

larguent d' etranges armes sur les armées .

Certaines de ces vimanas pouvaient quitter la planète .

Le Mahabharata est un livre sacré de l'Inde, qui relate la « Grande Geste » des Bharata, grand poème épique datant des derniers siècles avant J.-C.. C'est une saga mythico-historique, contant des hauts faits guerriers qui se seraient déroulés environ 2 200 ans avant l'ère chrétienne, entre deux branches d'une famille royale : les Pandava et leurs cousins, les Kaurava, pour la conquête du pays des Arya, au nord du Gange.

C'est l'un des deux grands poèmes épiques de l'Inde, fondateur de l'hindouisme avec le Ramayana. On peut penser que la date de l'épopée primitive du Mahabharata est bien antérieure à celle du Ramayana, comme les faits eux-mêmes qui sont la matière de l'un et de l'autre poème.

Le Mahâbhârata - L'Express

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Certes, mais ça reste une oeuvre cambodgienne quand même.

Cela ne fait aucun doute que les Cambodgiens ont construit ce complexe. Personne, à ce que je sache, ne remet en question ce fait. Par contre, ce que je dis c'est que l'idée derrière toute cette entreprise est d'inspiration hindoue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Et parlez-nous de l'apport de la Perse : le brahmanisme avec ses castes.

Le sujet que je propose c'est de vous parler de l'Inde du Mahabharata, voilà qqch d'extrêmement fascinant et méconnu.

En vérité, je ne comprends pas votre intervention. Si vous voulez développer, on est tout ouï.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 56ans Posté(e)
essayeur Membre 3 422 messages
Baby Forumeur‚ 56ans‚
Posté(e)

Ce qui est bien en Inde c'est que les gens tentent de cohabiter entre diverses religions, même si c'est pas toujours réussi puisqu'ils se battent souvent.

Récemment ils ont construit un temple ouvert à toutes les religions de la terre, le Temple du Lotus, c'est superbe, j'espère le visiter un jour.

Lote.jpg

Modifié par essayeur
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
HoHm Membre 89 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les Vimanas - Dossiers Secrets - Free

Le Mahabharata nous présente une vision spectaculaire des combats aeriens qui opposaient

les rois de l' Atlantide à ceux de l' inde . On y parle de vimanas ( vaisseaux aeriens ) qui

larguent d' etranges armes sur les armées .

Certaines de ces vimanas pouvaient quitter la planète .

Qu'est-ce qu'on doit conclure? Qu'ils sont partis sur un autre monde et reviendront peut être un jour?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Hello tout le monde.

Avant de commencer à vous parler du Mahabharata (MBh), il faut que je vous explique brièvement ma position

par rapport à mes convictions spirituelles. Avant tout je crois en Dieu. Cependant, je suis un esprit rationnel.

(Ce n'est pas pour rien que je souligne). J'évite tout ce qui est occultisme, conspiration, New-Age, scientisme, etc,

pour me concentrer seulement sur ce qui est accessible à mes sens et à mon entendement. Pour le dire vite -mais je vais

vous en donner un long exemple tiré d'échanges que j'ai eus récemment avec des internautes-, je ne mets pas en doute

l'existence de Ganesh même si je ne l'adore pas et que son identité et sa forme sont pour le moins extraordinaires. Mais

à la base, je crois à la pertinence des Védas et à toute la littérature qui en dérive, comme les Upanishads et les Puranas.

En outre, il serait complètement erroné de penser reproduire honnêtement la traduction en français du MBh si on ne croit

pas sérieusement à ce qui y est écrit; ou si on pense que Vyasa, l'auteur, n'y croyait pas non plus. Pour écrire une histoire,

il faut se plonger dedans, entrer dans les chaussures du narrateur et vivre de l'intérieur le récit. Sinon, tout n'est que

littérature, selon le mot de Flaubert.

VedVyasGanesh.jpg

Modifié par Maroudiji
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Scénon Membre 3 340 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)
Avant de commencer à vous parler du Mahabharata (MBh), il faut que je vous explique brièvement ma position [...]. Je crois à la pertinence des Védas et à toute la littérature qui en dérive, comme les Upanishads et les Puranas. En outre, il serait complètement erroné de penser reproduire honnêtement la traduction en français du MBh si on ne croit pas sérieusement à ce qui y est écrit; ou si on pense que Vyasa, l'auteur, n'y croyait pas non plus.

Introduction sensée. On attend la suite avec intérêt.

Connaissez-vous la langue du Mahabharata (le sanskrit, je suppose)?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Introduction sensée. On attend la suite avec intérêt.

Connaissez-vous la langue du Mahabharata (le sanskrit, je suppose)?

Merci Scénon pour votre intérêt, je suis bien content d'avoir attiré votre attention.

Le sanskrit, ancien, est bien la langue du MBh. Je ne la connais pas, ou à peine. Je me sers

d'une version anglaise traduite par un érudit, feu Kisari Mohan Ganguli, version qui fait quasi

l'unanimité. J'en reproduis ici une photo: quatre livres de plus de 600 pages d'une écriture serrée.

Et qui est une version raccourcie.

2vkt.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Scénon Membre 3 340 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)

Le sanskrit, ancien, est bien la langue du MBh. Je ne la connais pas, ou à peine.

Dommage, car je pense que pour bien pénétrer une tradition, il faudrait en connaître la langue. Mais peut-être plus tard, qui sait?...

Que signifie le titre de l'ouvrage? Et de quoi y est-il question? Ou plutôt, puisque le contenu en a déjà été évoqué plus haut, avez-vous un extrait à citer et à commenter?

Modifié par Scénon
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

La traduction est un long débat, mais je suis d'accord avec vous. Plus jeune, j'ai fait des tentatives,

mais aujourd'hui j'ai tout perdu.Le sanskrit est une langue très difficile à bien maîtriser. Et pour

cela il faut 12 années d'études sérieuses. Cependant, rien ne garantit que l'on comprenne mieux que celui

qui ne sait pas lire. C'est là toute la raison d'être des Purunas, du Ramayana et du MBh: ils ont été pensés

pour le peuple qui ne savait pas lire. Autrefois, les récits et les enseignements en général étaient transmis

oralement.

Maha, signifie "grand", comme dans maharaja, le grand roi, et Bharata était l'ancien nom de l'Inde. Une Inde

qui était immense.

Je vais vous trouver qqch à vous mettre sous la dent, mais je m'apprêtais à publier autre chose pour l'instant.

Mais comme vous le demandez si gentiment,je ne résisterai pas.

À tout de suite, j'espère (si je ne suis pas dérangé...)

Modifié par Maroudiji
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Scénon Membre 3 340 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)

Je vais vous trouver qqch à vous mettre sous la dent, mais je m'apprêtais à publier autre chose pour l'instant.

Merci de ces explications.

Pour la suite, faites comme vous l'entendez. Vous dites être occupé à écrire sur Ganesh, le Dieu éléphant qui a écrit le Mahabharata sous la dictée de Vyasa: un extrait sur ce sujet fera aussi l'affaire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 485 messages
Forumeur expérimenté‚ 66ans‚
Posté(e)

Je n’ai pas étudié le Mahabharata, mais je l’ai lu et relu avec passion, ainsi que d’autres

œuvres littéraires classiques de l’Inde, dont les Puranas. Comme je suis foncièrement positif, je suis

convaincu, à parcourir ce qui s’est écrit sur le sujet, que ma lecture naïve de ces textes, loin des

travaux des académiciens, m’a rendu un grand service : j’ai exploré cette littérature de l’intérieur,

accroché aux lèvres du narrateur pour ainsi dire.

Et pour mieux m’imprégner de leur histoire ancienne et des enseignements, j’ai voyagé dans toute l’Inde;

j’ai fréquenté les habitués des temples, les brahmanes, ainsi que les simples villageois; j'ai pris un vif

intérêt à m’imprégner de leurs sentiments religieux en participant activement à leurs rites d'adoration,

leurs chants de dévotion, leur méditation et le yoga.

Ainsi, j’ai suivi mon propre chemin, loin des anthropologues, historiens et indianistes, ce qui me permet

aujourd’hui, en ce milieu avancé de ma vie, de commenter des ouvrages écrits par d’imminents érudits et que

je présente ici. N’est ce pas un beau projet?

Comme je débute cette entreprise de raconter le Mahabharata selon la perspective du poème lui-même, en confrontant

les diverses interprétations française sur le sujet, je devrais vous donner une idée sur mes prétentions de narrateur.

Autrefois, j’ai écrit sur le sujet et je vous présente donc un passage dans lequel je décris la disparition de

cette grande famille royale des Kurus. Bonne lecture.

«Parle donc Arjuna, qu’est-ce qui te met dans tous ces états? » Dès qu’il fut arrivé à destination et qu’il mit en

sûreté la caravane de vieillards, de femmes et d’enfants, Arjuna s’est dépêché d’aller rencontrer Vyasa, l’illustre

sage. Lui seul pouvait le délivrer de son incapacité physique et mental, ou, du moins, lui expliquer ce qui lui

arrivait. Avant d’annoncer le drame à son frère, le roi Yudhistir, et à ses frères, il tenait à prendre conseil de

lui, car il ne savait pas comment présenter la chose : « O maître d’entre les maîtres, Vyasadeve, je reviens de Dwarka

où je me suis rendu en mission. J’y ai appris que Krishna et Balarama ont quitté ce monde… Puisque tous les hommes

étaient morts, on m’a confié la tâche de protéger les faibles de la ville. Mais dès que cette horrible nouvelle a

atteint mes oreilles, que mon meilleur ami, notre protecteur à tous, l’Être suprême, Krishna n’est plus, qu'il est

retourné dans son royaume, l’énergie qui nourrit l’intelligence, la force et le caractère des humains m’a quitté

sur-le-champ. Je ne pouvais cependant succomber à cette douloureuse peine, car le temps travaillait contre moi :

la plus belle ville du monde, Dwarka, allait être submergé par les flots d’une mer impétueuse; ce n’était qu’une

question de temps très court avant que la capitale des Kurus ne devienne un souvenir dans l’esprit des hommes.»

Devant Vyasa, Arjuna peine à raconter le drame. La douleur physique se confond avec l’âme nauséeuse. « Sur le retour,

continue-t-il, des bandits se jetèrent sur nous. De vulgaires bandits… » Il ravala sa salive et il eut encore besoin

d’un moment pour se calmer. « Pour en découdre avec eux, j’armai mon arc divin, Gandiva, que je reçus du dieu Agni.

C'est avec cet arc que j’ai affronté les guerriers les plus valeureux, que j’ai abattu des centaines de combattants à

la fois sans jamais épuiser les ressources de mon carquois. Ses flèches étaient d'une précision infaillible, elles

atteignaient toujours leur cible. Mais ce jour-là, je n’arrivais pas à le bander et faire vibrer sa corde. D’habitude,

cette vibration glaçait les cœurs d’épouvante. Aujourd'hui c'est différent. J’ai même invoqué ces fameuses armes célestes,

les brahmastras, qui me distinguaient dans tout l’univers par leur puissance et leur efficacité, mais en vain. Aucune ne

répondait désormais à mon appel. Même mon carquois, toujours garni des meilleures flèches, se vida! Jamais auparavant cela

ne s'est produit... J’étais devenu impuissant. Moi, le protecteur de cette caravane de femmes, d’enfants et de vieillards,

dont Krishna en personne me confia la charge, j’étais devenu incapable d’en assurer la défense la plus élémentaire. Les bandits

pillèrent les coffres et s’emparèrent de nombreuses femmes. Et moi, le grand Arjuna, dont même les dieux, à l’instar d’Indra,

n’osaient me défier, je me retrouvais ridiculisé par une bande de voleurs… Voilà la situation, voilà pourquoi je suis dans cet

état. Comment annoncer à mes frères cette fatalité qui nous accable de ses maux atroces. Jamais ils ne pourront le supporter.»

Vous me dites si cela fait du sens, si vous pouvez comprendre ce style qui n'est pas facile. Rien n'est facile dans le MBh.

Mais je reprendrai tout cela, c'est simplement pour en donner une idée.

Cordialement. A +

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Scénon Membre 3 340 messages
Forumeur forcené ‚
Posté(e)
Vous me dites si cela fait du sens, si vous pouvez comprendre ce style qui n'est pas facile.

C'est parfaitement compréhensible, merci de l'extrait, digne de l'épopée homérique!

Maintenant, pouvez-vous en commenter l'un ou l'autre élément? Car derrière ce récit en apparence romanesque se cache certainement un enseignement! En existe-t-il des exégèses considérées comme authentiques, “autorisées”?

Entre parenthèses: votre explication sur maha, «grand», me rappelle quelques vagues notions de sanskrit acquises il y a longtemps... Pour peu que le -h- de maha corresponde à une gutturale, ce mot doit être l'équivalent de mega, «grand», en grec, non?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×