Aller au contenu

Messages recommandés

doug Membre+ 6902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)

Bonjour,

Ces temps-ci, en France, le mot nationalisation revient avec insistance. Après Florange des syndicats des chantiers navals de Saint-Nazaire réclament que l'État devienne actionnaire majoritaire de leur groupe. Honnêtement, l'idée de nationaliser ne me déplaît pas, mais à y regarder de plus près l'argent ne coule plus à flots.

Les grands groupes se meurent et la concurrence devient plus rude. Pires encore, les fusions et acquisitions arrivent très rarement à être concrétisées d'où mon interrogation ? Faut-il nationaliser partiellement ou totalement (et pendant un laps de temps) une entreprise en difficulté ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
alkoolik Membre 5672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 51ans
Posté(e)

Nationaliser des groupes qui perdent de l'argent est une ineptie, car le gouvernement qui n'arrivera déjà pas à sortir un budget en équilibre ne ferait que le plomber un peu plus. En effet, si les sociétés déficitaires reviennent dans le giron de l'Etat celui-ci devra injecter de l'argent pour les renflouer et aussi payer les salaires, les fournisseurs (etc...) et ça n'améliorera en rien la compétitivité du groupe, bien au contraire, il suffit pour s'en convaincre de voir le rendement qu'il y a dans les administrations et les entreprises publiques.

Modifié par alkoolik
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RaphStaf Membre 2937 messages
Forumeur alchimiste‚ 24ans
Posté(e)

C'est bon sans l'etre ... :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juuken Membre 4860 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Oui pour nationaliser les entreprise qui sont fermées alors quelles sont rentables, tout cela parce qu’on délocalise pour faire plus de profit, mais cela doit être une mesure de dernier recourt

Mais il faut aussi mieux surveiller les rachats d'entreprise par des entreprises étrangères qui parfois n'ont but que de s'approprier le savoir faire, puis une fois cela fait de fermer l'usine et en ouvrir une autre dans un pays low cost

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 7888 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Le rôle d’un état est de cibler son action et d’exercer son droit régalien dans les domaines, de la justice, la défense, le prélèvement de l’impôt.

Si les nationalisations signifiaient quelque chose juste après la guerre, c’est qu’elle correspondait à un besoin de soutenir l’effort de redressement industriel de notre pays dans la durée. Petit à petit, au fil du temps, les activités de production industrielle furent confiées au privé, ce qui est dans l’ordre normal des choses.

La réaction du privé en se réformant en souplesse aux réalités d’un marché de production est une qualité indispensable que ne possède pas l’état.

Or l’état, dans un contexte de concurrence ouverte, n’a jamaisfait preuve d’une bonne gestion et d’une prévisibilité adéquate.

Si Mittal, veut se débarrasser d’une des branches mortes de son activité, on a tout lieu de penser que cela correspond à une logique d’intérêt industriel global de ce secteur.

Par contre, au regard des engagements Mittal avec l'État français, ( ce que j’ai cru comprendre)il est légitime que la vente éventuelle par l'État à un tiers se fasse avec un paquet comprenant ce qui est rentable associé à ce qui ne l'est pas.

Surtout pas de nationalisation, mais un droit de préemption de l’état de vendre, si les termes du contrat ne sont pas respectés par Mittal.

Modifié par Enchantant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20088 messages
Greuh‚ 38ans
Posté(e)

en tout cas, le constat est évident, la privatisation de tous les services d'état comme le gaz, l'électricité ou le téléphone est loin d'avoir eu l'effet positif escompté

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 51ans
Posté(e)

Pour la téléphonie il a eu l'immense mérite de faire baisser les prix du fait de la mise en concurrence des opérateurs. Tout monopole d'état qui disparait est une bonne chose pour le consommateur.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
getalife Membre 1417 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Cette vérité est également valable pour l'assurance chômage, l'assurance retraite, l'assurance maladie, l'école et la culture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 51ans
Posté(e)

Qu'est-ce qui empêcherai des organismes privés de se substituer aux actuels organismes gérés par l'Etat, au moins il y aurait une gestion plus rigoureuse ce qui éviterait quelques désastres financiers tels que celui de la sécu.

Modifié par alkoolik

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
epmd71 Membre 10304 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

moi je penses que si on sauve les entreprise c'est pas si négatif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 7888 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

En général, ceux, qui prétendent que la privatisation n'a pas l'effet positif escompté, sont ceux qui voudraient que les services d'état soient gratuits ou presque, exclusivement financés par l'impôt.

Or la logique financière d’un secteur industriel doit être financée par une facturation adéquate par le consommateur.

C’est la seule façon efficace de limiter les gaspillages.

Modifié par Enchantant
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
getalife Membre 1417 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

moi je penses que si on sauve les entreprise c'est pas si négatif

Si le privé n'est pas capable de rendre une entreprise rentable, c'est pas l'Etat qui y parviendra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nana89 Membre 902 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

toutes les sociétés qui fournissent et garantissent la sécurité des citoyens devraient etre nationales comme : la santé, l'éducation, l'eau, l'électricité, les transports en commun,

un panier alimentaire minimum ...

enfin bref la garantie d'éviter le cahos sociale, l'insécurité, la violence...

la rentabilité n'a pas tjrs de sens quand il s'agit de bien fondamentaux commun d'autant qu'elles sont financées par les impots des citoyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 26ans
Posté(e)

Contrairement aux idées reçues, les nationalisations de 1981 ont rapporté de l'argent à l'Etat.

En effet, elles ont rapporté entre 1981 et 2009, 139 milliards d'euros à l'Etat , les recettes des privatisations d'entreprises nationalisées y comprises.

Faut-il pour autant nationaliser le site de Florange ?

Oui car le site est bel et bien viable selon le rapport Faure.

Si Mittal veut fermer Florange, c'est parce que Florange ne rapporte pas assez et non pas parce que le site est déficitaire.

Certes il faudra faire un investissement de 500 millions, mais c'est tout à fait abordable.

En effet, rien que pour l'année 2010, ArcelorMittal a réçu 623 millions d'euros de subventions publiques. censored.gif

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zeds_Dead Membre 4003 messages
En désaccord‚ 41ans
Posté(e)

Dans le cadre d'un état libre et souverain, l'état gère les infrastructures tandis que les acteurs privés du marché interviennent dans les domaines de la concurrence (donc pas des infrastructures).

Lorsque le privé se met à gérer les activités d'infrastructures, ils se mettent en position de monopole, donc non concurrentiels, le service n'a alors pour seul but que la rentabilité, la qualité du service diminue tandis que les tarifs augmentent car le particulier est à leur merci, n'ayant techniquement aucun choix. A ce stade, évidemment l'état n'est plus libre ni démocratique puisque même si le citoyen vote, il est dépossédé du pouvoir d'agir.

Partant de ces principes essentiels, on peut faire différentes observations qui les corroborent :

- Là ou les collectivités locales en assument la charge par le biais d'une régie, l'eau est moins chère et de meilleur qualité que là ou les opérateurs privés interviennent.

- Avant la privatisation des télécom, la concurrence public/privé a amélioré le service et diminué les tarifs

- Depuis qu'il n'existe plus d'acteur public, les tarifs ont augmenté et la qualité du service nettement diminué.

- Tepco l'opérateur privé du nucléaire nippon a eu la seule attitude possible d'un opérateur privé lorsqu'il a eu connaissance des incidents sur des centrales du même type que celle qu'il opérait à Fukushima, ne rien faire parce que réagir coûte de l'argent.

- Les autoroutes françaises depuis leur privatisation ont augmenté les tarifs sur tous les tronçons les plus rentables sans amélioration du service.

Les gens qui croient aux vertus du marché ne comprennent juste rien à ce qu'est une société, dans le cadre des infrastructures seul l'état peut-être compétent. Si on demandait aux agriculteurs d'être rentables plutôt que de vivre de subventions, on mourrait tous de faim.

La question qui se pose est donc, l'acier est-il ou n'est-il pas un secteur stratégique.

Sarkozy a déjà répondu que les satellites de télécom militaires ne sont pas stratégiques, ni les usines de munitions, donc d'après nos nouveaux décideurs, a priori, les secteurs stratégiques n'existent plus. Dans une telle logique anti-sociale, privatiser n'est pas possible.

Le débat réduit à l'unique question de la rentabilité n'est qu'une discussion de mou du bulbe.

Modifié par Zeds_Dead
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20088 messages
Greuh‚ 38ans
Posté(e)

Le calcul de Mittal est pourtant évident, il escomptait encaisser les aides et se débarasser d'un site qui n'a pas la rentabilité qu'il estime indispensable, il n'a jamais eu la moindre intention altruiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
getalife Membre 1417 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Dans le cadre d'un état libre et souverain, l'état gère les infrastructures tandis que les acteurs privés du marché interviennent dans les domaines de la concurrence (donc pas des infrastructures).

Lorsque le privé se met à gérer les activités d'infrastructures, ils se mettent en position de monopole, donc non concurrentiels, le service n'a alors pour seul but que la rentabilité, la qualité du service diminue tandis que les tarifs augmentent car le particulier est à leur merci, n'ayant techniquement aucun choix. A ce stade, évidemment l'état n'est plus libre ni démocratique puisque même si le citoyen vote, il est dépossédé du pouvoir d'agir.

Partant de ces principes essentiels, on peut faire différentes observations qui les corroborent :

- Là ou les collectivités locales en assument la charge par le biais d'une régie, l'eau est moins chère et de meilleur qualité que là ou les opérateurs privés interviennent.

- Avant la privatisation des télécom, la concurrence public/privé a amélioré le service et diminué les tarifs

- Depuis qu'il n'existe plus d'acteur public, les tarifs ont augmenté et la qualité du service nettement diminué.

- Tepco l'opérateur privé du nucléaire nippon a eu la seule attitude possible d'un opérateur privé lorsqu'il a eu connaissance des incidents sur des centrales du même type que celle qu'il opérait à Fukushima, ne rien faire parce que réagir coûte de l'argent.

- Les autoroutes françaises depuis leur privatisation ont augmenté les tarifs sur tous les tronçons les plus rentables sans amélioration du service.

Les gens qui croient aux vertus du marché ne comprennent juste rien à ce qu'est une société, dans le cadre des infrastructures seul l'état peut-être compétent. Si on demandait aux agriculteurs d'être rentables plutôt que de vivre de subventions, on mourrait tous de faim.

La question qui se pose est donc, l'acier est-il ou n'est-il pas un secteur stratégique.

Sarkozy a déjà répondu que les satellites de télécom militaires ne sont pas stratégiques, ni les usines de munitions, donc d'après nos nouveaux décideurs, a priori, les secteurs stratégiques n'existent plus. Dans une telle logique anti-sociale, privatiser n'est pas possible.

Le débat réduit à l'unique question de la rentabilité n'est qu'une discussion de mou du bulbe.

Les défaillances du marché que vous décrivez là ont été mises en évidence depuis très longtemps par la théorie économique. On sait que le marché est défaillant dans au moins deux cas bien précis :

- les biens publics (ou bien collectifs) qui se définissent comme des biens non-exclusifs (il est impossible ou alors trop coûteux d'exclure ce qui n'ont pas payé d'en consommer) et non-rivaux (la consommation des uns n'affectent pas la consommation des autres) : c'est le cas des routes, de l'éclairage public, de la défense. Comme on ne peut pas exclure les gens qui ne payent pas, la seule alternative libéral serait la cotisation volontaire. Mais ça ne marche pas non plus à cause du phénomène du passager clandestin (ou free rider). Par conséquent, seul l'impôt peut financer efficacement ces biens.

- les productions qui génèrent des externalités négatives (ex: pollution). L'Etat doit veiller à ce que les externalités négatives d'une production ne dépassent ses bénéfices surtout si ces externalités négatives sont diffuses.

Pour tout le reste le marché n'est sans doute pas parfait, mais l'Etat n'étant pas parfait non plus, il reste généralement le moyen le plus efficace pour satisfaire la demande.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

Les hauts-fourneaux ressembleront bientôt aux terrils du Pas-de-Calais, c'est ainsi.

Là-dessus, on peut pas reprocher beaucoup de choses à Sarkozy, Hollande ou Montebourg, si ce n'est d'essayer de s'accrocher à leur bon vieil industrialisme forcené à la con.

Indiens et chinois tirent l'acier au kilomètre, la sidérurgie française fait office de piété mémorielle, c'est de l'archéologie industrielle.

Drame de ces régions qui n'ont pas pu ou su reconvertir leur bassin. (ayant habité de longues années dans le 62, je sais à peu près de quoi je parle).

Une mort annoncée. La sidérurgie ça fait 40 ans qu'elle décline et qu'on ne sait plus à qui refiler la patate chaude. Alors "l'Etat" :mouai:, bien sûr, devrait "voler au secours" du mourant pour le maintenir sous assistance respiratoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 15578 messages
Obsédé textuel‚ 67ans
Posté(e)

Le projet de nationalisation de Montebourg donne des boutons à cette peste de Laurence Parisot. Donc ça doit être une bonne idée.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zeds_Dead Membre 4003 messages
En désaccord‚ 41ans
Posté(e)

Les défaillances du marché que vous décrivez là ont été mises en évidence depuis très longtemps par la théorie économique. On sait que le marché est défaillant dans au moins deux cas bien précis :

- les biens publics (ou bien collectifs) qui se définissent comme des biens non-exclusifs (il est impossible ou alors trop coûteux d'exclure ce qui n'ont pas payé d'en consommer) et non-rivaux (la consommation des uns n'affectent pas la consommation des autres) : c'est le cas des routes, de l'éclairage public, de la défense. Comme on ne peut pas exclure les gens qui ne payent pas, la seule alternative libéral serait la cotisation volontaire. Mais ça ne marche pas non plus à cause du phénomène du passager clandestin (ou free rider). Par conséquent, seul l'impôt peut financer efficacement ces biens.

- les productions qui génèrent des externalités négatives (ex: pollution). L'Etat doit veiller à ce que les externalités négatives d'une production ne dépassent ses bénéfices surtout si ces externalités négatives sont diffuses.

Pour tout le reste le marché n'est sans doute pas parfait, mais l'Etat n'étant pas parfait non plus, il reste généralement le moyen le plus efficace pour satisfaire la demande.

J'attends le jour bienheureux ou les prétendus libéraux feront autre chose que d'accaparer précisément les biens de ces catégories et ou l'état développera une vision stratégique, ce que précisément l'idéologie libérale l'a rendu incapable de produire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité