Aller au contenu

nana89

Membre
  • Contenus

    902
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de nana89

  • Rang
    Forumeur accro

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Reportage sur les juifs en Iran , les clichés et fausses vérités colportées par les médias en France ne tiennent pas longtemps face aux témoignages des Juifs Iraniens....
  2. nana89

    Impopularité de Hollande

    " Ils échouent si bien et si volontiers qu’ils ne semblent pas avoir perdu la bataille mais gagné leur défaite " La Boétie.
  3. Cela signifie sans doute le retour de la viande aux hormones. Certains se souviennent dans les années 80, de ces escalopes de veau qui ne coûtaient rien et qui sur le gaz inondaient la poêle d’eau tandis qu’elles se retournaient en formant un U. Au début des années 80, Monsanto a réussi à recombiner le gène de la somatotropine une hormone naturelle de croissance. L’hormone modifiée permettait l’augmentation de la production laitière des vaches. Produite industriellement en 1983, elle est utilisée dans l’ensemble des États américains en 1986. On a constaté une explosion des infections de pis de vaches (déjà fréquentes pour le bétail à haut rendements) de 10 à 40%. Subséquemment une augmentation des doses d’antibiotiques pour traiter ce bétail et une augmentation de présence de pus dans le lait. C’est aussi avec cette somatotropine OGM que les différentes applications animales et humaines d’hormones de croissances ont été développées. En France, puis en Europe, le combat a commencé en 1988 avec l’interdiction de toute viande aux hormones depuis les Etats Unis et le Canada. Combat, car l’OMC a imposé à la CEE de payer chaque année des indemnités de dédommagements estimées à 900 millions de dollars pour les Etats d’Amérique du Nord. Sans compter l’augmentation des taxes douanières imposées à l’Europe, notamment le Roquefort, les truffes, les fromages au lait cru. La guerre a « cessé » en 2009, avec un accord avalisant l’interdiction d’importation des viandes aux hormones, à la condition que l’Union européenne augmente l’importation annuelle de viandes « de haute qualité » depuis les Etats du Nord (48200 tonnes à partir de 2012). En Amérique, pendant ce temps, Monsanto a réussi à condamner en 2008 l’étiquetage de briques de lait mentionnant l’absence d’hormone de croissance. L’inaporc s’inquiète même d’un retour en Europe des farines animales. Verrouiller l’Union Européenne dans le marché transatlantique permettrait d’arrimer le marché européen contre la montée en puissance du BRICS. Pendant que l’Europe s’ouvre à la malbouffe américaine, la Russie, de son côté vient de fermer son marché à la viande américaine.
  4. nana89

    Le sionisme

    Aujourd’hui, et on le constate tous les jours et partout, nous sommes dans la censure permanente, avec notamment des organisations sionistes qui font tout pour imposer leurs intérêts et leur point de vue. Ils attaquent, accusent... Peu importe la justesse de leurs accusations, seul importe de faire taire toute voix, un tant soi peu critique. Leurs intellectuels inondent et accaparent les médias, leurs ouvrages occupent une grande part de nos librairies et nous disent : « Voici ce que vous devez penser ». Depuis la tragédie des années 40, ces organisations font tout ce qu’elles peuvent pour maintenir la culpabilité chez le reste du monde, y compris chez ceux qui n’étaient pas nés à cette époque. On peut dire qu’ils y parviennent bien. L’accusation « qui tue », d’antisémitisme, vise tous ceux qui contestent les massacres de civils Palestiniens, la spoliation de leur biens, la négation de leurs droits, les assassinats ciblés et les multiples humiliations provoqués, par l’armée ou les colons Israéliens, et vécues par les populations voisines d’Israel. Or, si on conteste ces actes, on peut très bien reconnaître la religion juive et son droit être pratiquée librement. Amalgame. Tout est fait pour qu’au nom de la Shoah, on puisse tout se permettre. Le monde ferme les yeux, laissant les enfants des martyrs devenir à leur tour des bourreaux. Et c’est pour de nombreux hommes de bonne volonté, une immense tragédie de constater que les enfants des survivants se livrent à des actes qui ressemblent en de nombreux points de celles des bourreaux de leurs pères. On ne peut que constater que les dirigeants les plus « intransigeants », que l’on qualifierait partout ailleurs extrême droite, sont normalement élus par le peuple Israélien. Comment ce peuple, pourtant très éduqué, a t-il pu en arriver là ? On demande a la diaspora juive de se sacrifier pour Israël... qui est a se sacrifier au profit d’un establishment capitaliste américain ? Quel avenir ? Hélas, dans cette région du monde, les hommes de bonne volonté sont rejetés au second plan, assassinés, et les fanatiques sont au pouvoir. . J’ai peur qu’une nouvelle tragédie vienne endeuiller cette région, et le reste du monde suivra.
  5. C'est vraiment odieux de cracher sur un homme qui à pris en considération la misère du peuple .
  6. Le mythe des armes de destructions massives : cinq guerres, trois continents… et les mêmes mensonges Felicity ARBUTHNOT Alors que les roulements de tambour contre la Syrie deviennent de plus en plus forts, les allégations de plus en plus folles, et le double jeu de fomenter, comploter et financer les terroristes (pardon, aider l’opposition légitime) de plus en plus évident, il est intéressant de jeter un coup d’oeil aux justifications présentées par les gouvernants US pour leurs incursions meurtrières de l’histoire récente. Le 4 décembre 2012, Hillary Clinton a annoncé que le président syrien Bachar al Assad était peut-être en train de déplacer – devinez quoi – un “stock d’armes chimiques”. “Nous avons parfaitement clarifié notre position, a-t-elle dit au cours d’une conférence de presse à Prague. C’est une ligne rouge pour les Etats-Unis. Je ne vais pas détailler ce que nous ferons dans le cas crédible où le régime d’Assad utiliserait des armes chimiques contre son propre peuple ; il suffit de dire que nous faisons à coup sûr des plans pour passer à l’action si cette éventualité se produisait.” Selon une autorité US, “les armes peuvent être trafiquées pour contenir du gaz sarin”. Un autre a ajouté : “Nous nous inquiétons de tout mouvement qui pourrait indiquer qu’ils sont prêts à utiliser des armes chimiques contre leur propre peuple.” (11) Du “déjà vu” à répétition, comme on dit. La Syrie a répondu le 6 décembre. “la Syrie souligne une fois de plus, pour la dixième, pour la centième fois, que si elle avait ce genre d’armes, elles ne seraient pas utilisées contre son propre peuple, a dit à la télévision libanaise Al Manar le ministre adjoint des Affaires étrangères Faisal al Maqdad. Nous n’avons pas l’intention de nous suicider. (...) Nous craignons un complot consistant à fournir le prétexte d’une intervention des pays qui font pression sur la Syrie. Ce ne serait pas la première fois.” Fin octobre, des troupes US sont arrivées en Jordanie pour d’importants exercices conjoints près de la frontière syrienne sous le nom toujours aussi stupide d’Opération Eager Lion (Opération lion enthousiaste. En arabe, al assad veut dire le lion). La première allusion aux armes chimiques de la Syrie semble être venue de John R. Bolton, que le député Henry Waxman accuse d’avoir persuadé George W. Bush d’inclure dans son discours de 2003 sur l’Etat de l’union le conte de fées de l’achat irakien d’uranium au Nigeria. L’accusation n’est pas prouvée car les documents sont encore classifiés. Bolton est impliqué dans une mouvance d’organisations loin d’être libérales comme le Project for The New American Century, le Jewish Institute for National Security Affairs (JINSA) et la National Rifle Association. En ce qui concerne la Syrie, il faut rappeler que le pays est étranglé par des sanctions depuis 2004. L’ancien chef-inspecteur de l’Armement en Irak, Scott Ritter, a écrit que “les armes chimiques ont une durée de conservation de cinq ans. Les armes biologiques de trois.” Il en émane aussi un “éther”, disent les experts, qui peut être décelé par une surveillance de satellite dont la Syrie est certainement l’objet, comme l’Irak avant elle. Que Dieu nous préserve de Washington, Whitehall et Tel Aviv qui crient une fois de plus “au loup !”. Et que Dieu vienne en aide à ceux qui les croient ! source : legrand soir, l'article complet : Mon lien
  7. D'après ce que je comprends de la situation syrienne au départ il s'agissait d'un mouvement populaire qui défendait un programme légitime : baisse du prix des hydrocarbures, fin de la corruption, refinancement par l’État des denrées de base, liberté d’expression, levée de l’état d’urgence, liberté pour tous les prisonniers politiques, fin de la torture.Enfin bref rien à voir avec ce dangereux bourbier qui lance des appels à la haine et aux massacres confessionnelles dont on ne sait plus qui réellement tire les ficelles sachant qu' à " l'internationale" chacun l'alimente ou plutôt le finance selon ses propres intérêts. Pauvre peuple Syrien à qui on n'a volé ses revendications aux profits de prédateurs bien déterminés à faire tomber le pays .
  8. cet article n’a aucun sens, d'un coté la France se bat contre les djihadistes au mali d'un autre elle les soutient en Syrie, quand on sait que le Qatar qui pratique le wahhabisme Mon lien investit dans nos banlieues et qu'on nous parle de droit de l'homme et droit la femme. Ras le bol de cet enfumage médiatique et politique .
  9. "des débats sociétaux" ? par exemple contrôler les dépassements d'honoraires des médecins (Ministère de la santé) c'est le tour joué ??????? :att: Nationalisons la santé ! Halte au lobbying, à la santé des trusts pharmaceutiques qui se font du lard sur la santé des malades.
  10. Ah ils ont bon dos les musulmans, surtout depuis 2001 pour justifier toutes les guerres contre le soit disant terrorisme alors qu'il s'agit de guerre économique. Il n'est pas question de nier l’existence d’extrémisme musulman dont très certainement ils en sont les premières victimes, mais je me demande à force de bombes si finalement on n'y participe pas ? Puis faut voir le documentaire Jésus camp, ou les gamins très jeunes sont embrigadés, ils doivent (à cette époque) embrasser les pieds de bush( une effigie en carton) embrasser le drapeau israélien... Enfin bref si ça ce n'est pas une visée politique ! Faut voir aussi les camps de redressement mormon de tranquility bay, un puissant conglomérat financier américain, les enfants sont enfermés des mois ou des années, victimes de violences physiques et psychologiques répétées. Il n'est pas rare qu'ils soient privés de nourriture et de sanitaires, enfermés dans des «cellules d'observation» au moindre faux pas, battus, couchés au sol des jours, des semaines, voire des mois entiers. Il y a aussi les cages à chien ou le gaz paralysant... véritables instruments de torture. Les enfants évangélistes du Brésil... Les bouddhistes et les rohingyas... Bref tout ça pour dire que l'on ne peut pas tout amalgamer, la majorité des croyants et ce quelque soit la religion le font dans le privé dans la simplicité avec le respect des valeurs auxquels ils tiennent et souhaitent transmettre.
  11. Hollande continue la même politique de fond que sarkosy c'est à dire européenne et atlantiste, croire le contraire serait être bien naïf, on nous ment, on nous occupe avec des débats sociétaux qui nous divisent et le tour est joué.
  12. Les torrents de haine viennent de ceux à qui Chavez faisait peur, tout simplement parce qu’il avait redonné l’espoir aux peuples d’Amérique latine. Mais personne ne pourra effacer les images des foules de Caracas autour d’un cercueil alors que dans les quartiers riches et à Miami ou à Washington on sabre le champagne. Avant de juger de l’économie du Venezuela sous Chavez, parlez donc de l’économie AVANT Chavez, parlez-nous des répressions féroces à Caracas et partout en Amérique latine sous l’impulsion des USA et des bourgeoisies compradores. Chavez a fait renaitre une flamme qui ne s’éteindra pas.
  13. N'importe quoi !! Renseigne toi au lieu de vomir sur le peuple Iranien ... Les femmes iraniennes et l’Iran d’aujourd’hui : Selon une étude réalisée à Chiraz en 200049, l’âge moyen des femmes au mariage est de 17,1 ans et l’âge de la première procréation de 19,5 ans. Ces données sont jugées comparables avec celles du pays et confirment celles d'une autre étude datant de 1993, les auteurs conseillent au gouvernement de relever l’âge légal du mariage. L'âge moyen au premier mariage des femmes est remonté pour atteindre 22 ans au recensement de 199630.
  14. Médiamensonges à la mort d’Hugo Chavez : mensonges et vérités Jimmy Carter, en 2012 : "Le Venezuela possède la meilleure Constitution du monde" Et pour cause : l'article 72 de la Constitution propose un référendum révocatoire d'initiative populaire, c'est-à-dire donne la possibilité au peuple, après la signature d'une pétition, de voter la destitution de son Président. Interrogeons-nous sur nos propres "démocraties" : que pouvons-nous faire si, demain, une majorité décide que Hollande n'a pas sa place à la tête de l'état ? Nous ne pouvons qu'attendre les prochaines élections. Dans le même cas de figure, les Venezuéliens peuvent réclamer un vote. on peut en revanche évoquer le profond amour que lui voue la majorité des couches populaires venzuéliennes. La cause de cet amour populaire pour le Commandante nous aidera à comprendre pourquoi Chavez est diabolisé dans les médias occidentaux. La pauvreté a diminuée de moitié depuis l'arrivée de Chavez au pouvoir (24% aujourd'hui, 50% en 2000) ; la pauvreté extrême a été divisée par trois(de 21% à 7%), et l'indigence (c'est à dire le statut de mendiant) a complètement disparu ; le chômage est descendu à 7%. L'analphabétisme a été éradiqué en 2006, la mortalité infantile diminuée de moitié. Comment Hugo Chavez est-il parvenu à ce miracle économique et social ? Tout simplement en effectuant une politique inverse que celle de l'Europe à l'heure actuelle : le Smic a été augmenté à de multiples reprises, une partie des entreprises nationalisées, l'âge de la retraite descendu à 60 ans, l'accès à la santé rendu gratuit, des millions de postes de fonctionnaires créés... le modèle socialiste venezuélien est une preuve qu'une alternative au libéralisme, généralisé en Europe, est possible : voilà pourquoi il est important, aux yeux des médias européens et américains, chiens de garde de l'Empire mondialiste, de faire passer le Venezuela pour une dictature stalinienne et liberticide. Ainsi, le citoyen occidental, trompé par ces informations, peut commencer à penser que le seul choix possible qui puisse exister réside entre le capitalisme ou la dictature. Source : agoravox, l'article complet :Mon lien
×