Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


Messages recommandés

doug Membre+ 7173 messages
Statut : de la liberté‚ 33ans
Posté(e)
Monsieur Laurent GRANIER est le premier a avoir émis cette notion concernant les flatulences des Dinosaures.

Vous la trouverez citée en page du paragraphe « Les conséquences inévitables de l’impact du météorite » du livre intitulé « La Multiple Unique Théorie : L’Effet « Domino » de l'Impact de la Météorite dans la Mer des Caraïbes et l’Explication de l’Extinction des Dinosaures par une Hausse de la Gravité » disponible sur le site « Amazon » de plusieurs pays.

forum

Les pets des dinosaures responsables du réchauffement climatique ?

Mardi 08 Mai - 00:42

Les dinosaures victimes de leur régime alimentaire ? Les flatulences des dinosaures sauropodes, des herbivores existant il y a 150 millions d'années, auraient été suffisantes par leur production de méthane pour entraîner un réchauffement climatique à l'époque préhistorique, selon une étude britannique publiée lundi aux Etats-Unis.

    Ces énormes animaux comme le diplodocus, dont le poids était en moyenne de 20 tonnes, avaient à l'instar des bovins d'aujourd'hui des microbes au sein de leur flore intestinale qui produisaient du méthane, un puissant gaz à effet de serre, dans le processus de fermentation digestive de leur nourriture constituée de végétaux. "En fait, selon nos calculs, ces dinosaures pourraient avoir produit plus de méthane que toutes les sources modernes naturelles et provenant des activités humaines", souligne Dave Wilkinson de l'Université de Liverpool...

    

    Ces physiologistes ont étudié le méthane produit par une variété d'animaux modernes. Ils en ont tiré des équations mathématiques permettant de prédire la production de ce gaz par les animaux en fonction de leur taille. Ainsi, en prenant comme référence un dinosaure sauropode de masse moyenne d'environ 20 tonnes, et sachant qu'il en existait à l'époque des dizaines par kilomètre carré, les chercheurs ont calculé que ces animaux produisaient durant leur passage sur Terre quelque 520 millions de tonnes de méthane par an.

Suite de l'article...

forum Source:

Article: TF1 News

D'après les recherche de: Laurent GRANIER

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

:D J'avais lu l'article, j'ai pas osé le poster....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Membre+ 7173 messages
Statut : de la liberté‚ 33ans
Posté(e)
:D J'avais lu l'article, j'ai pas osé le poster....

Tu imagines un dinosaure qui lâche une caisse ?

Moi je dis qu'il vaut mieux garder ses distances, on ne sait jamais. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CYRRIC Membre 3026 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

tu fait comme pour les vigneron qui descende dans les cuve de fermentation du vin avec une perruche

tu passe pret des dino avec et si la perruche vacille tu te barre en courant, c'est qu'un dino a mal digéré sont repas :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sagara san Membre 12453 messages
Explorateur de gaufrette‚ 45ans
Posté(e)
:D J'avais lu l'article, j'ai pas osé le poster....

Tu imagines un dinosaure qui lâche une caisse ?

Moi je dis qu'il vaut mieux garder ses distances, on ne sait jamais. :D

Une caisse de dinosaure :mouai: , la foret etait devastee a 2 kms a la ronde non? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ella voyage
Invité ella voyage Invités 0 message
Posté(e)

c'est la chiance, rigolez pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11839 messages
La main qui mord‚ 39ans
Posté(e)

Mieux vaut éteindre sa clope. :mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 18085 messages
Clyde Barrow‚ 37ans
Posté(e)

Sujet modifié.

Précisions apportées concernant les recherches à ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papy75 Membre 6062 messages
Forumeur alchimiste‚ 79ans
Posté(e)

Je pense plus sérieusement que les volcans qui à l'époque étaient très en activités seraient responsables du changement climatique , pluôt que des dinosaures qui pêtent

:smile2:

Ca change des fameux pets des vaches

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9706 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Quand j'évoque le pet des vaches et l'odeur qui enbaume les étables, je me dis que cela ne devait pas sentir si mauvais que cela après tout.

Par contre, les pets des dynausaure, s'ajoutant aux bruits des volcans, cela devait provoquer un roulement de tambour continu.

Contrairement à ce que l'on dit dans ces moments-là… valait mieux être sourd qu'aveugle ? crying8vr.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MoiToad Membre 2028 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

intéressent ..

chat_joint_petard.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FFL Membre 269 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Ah ! mince !

On m'avait dit que c'était des pets de moules......comme quoi.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
poussiere666 Membre 2700 messages
Désintégrateur de trolls‚
Posté(e)

Une analyse intéressant sur ce fameux réchauffement climatique à l'origine de nombreuses taxes (ça impossible de le nier !)

  • Par David Rose - Traduction par Résistance 71 - La lettre du professeur Stavins (en anglais)Le 10 Mai 2014Sources : •
politics.beresistance71.wordpress.comdailymail.co.ukrobertstavinsblog.orghuffingtonpost.comhttp://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=4&id=1731
Réchauffement climatique : Quand les gouvernements falsifient les rapports climatiques
Le Professeur de Harvard, Robert Stavins a jeté, le mois passé, un pavé de plus dans la mare. Une révélation de plus. Chaque jour des voix s'élèvent pour dénoncer les tripotages des gouvernements, des officines liées à l'ONU, du GIEC et des organisations écologiques diverses pour faire croire au réchauffement climatique et même aux « changements climatiques ». Dernièrement dans un meeting sur le climat à Berlin, trois-quarts d'un document aurait été volontairement effacé pour dissimuler des vérités. Ce professeur était l'un des deux coordinateurs d'un rapport clé qui devait être publié par l'IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change). Ce rapport était lié à la coopération entre les pays pour la réduction des émissions carbonées. Il a été profondément affecté lorsqu'il était dans ce groupe de travail, où lui et un autre scientifique étaient entourés par une cinquantaine d'officiels gouvernementaux. Les réunions sur le climat sont toutes noyautées par des politiciens de tous les pays. La plupart d'entre eux lui ont dit que son texte n'était pas en ligne avec leurs intérêts et les négociations multilatérales qu'ils avaient menées par ailleurs. En clair les conclusions des scientifiques dérangeaient leurs combines. Beaucoup de ces politiques travaillent sur un nouveau traité qui remplacerait le protocole de Kyoto en 2015 (encore un traité opaque). L'une des conclusions faites par ce Professeur est que le contenu de tous ces rapports est dicté par des politiques. Nous n'avons malheureusement pas les détails de ce que les gouvernements ont dicté, ni quels pays était impliqués. Nous avons compris que presque tous les pays importants étaient représentés. Mais ceci démontre bien que les citoyens n'ont pas accès aux vraies informations. Que tous les rapports qui sont publiés sur le climat ne valent rien. Les motivations des États sont financières. Les États menant des politiques de dilapidation de l'argent public, cherchent par tous les moyens de gonfler leurs recettes. La trouvaille qui marche : faire peur aux citoyens avec les supposées catastrophes climatiques. Ainsi de sombres tractations aboutissent à des propagandes alarmistes : • La température du globe augmente : C'est totalement faux. La température moyenne de notre planète n'a plus bougé depuis 17 ans. • C'est le CO2 qui est responsable du changement climatique : Faux. On sait qu'une grande partie de CO2 profite à la croissance végétale, et que les océans absorbent une partie du CO2, qui aboutit à la précipitation de carbonates. Les vrais scientifiques savent que c'est le soleil qui détermine le climat. • L'eau des océans monte : Oui, de quelques millimètres. On est très loin des prévisions catastrophiques qui annonçaient pour la fin du siècle la disparition de pays entiers. En réalité, la hauteur des océans a toujours fluctué au cours des ères. Il faut revoir ses connaissances sur la tectonique des plaques et sur le volcanisme très actif. La Terre est une planète tellurique, apparemment les politiciens ne le savent pas. • Les glaciers fondent au Pôle nord : Oui partiellement, mais ils s'agrandissent au Pôle Sud. Nous pourrions continuer d'égrener encore beaucoup de fables que l'on nous raconte. Toutes ces calamités supposées sont des prétextes pour vous taxer : votre chauffage, votre carburant, votre électricité... et tout le reste, puisque tout ce que nous consommons demande de l'énergie. Que de mensonges on vous fait avaler, pour vous faire les poches ! Par Jacques d'Eville - Source politics.be Pour de plus amples détails concernant cette information, j'ai tenu à ajouter l'article du DailyMail, aimablement traduit par le site Resistance71, et qui décrit de manière plus approfondie et exacte les propos retransmis par le Professeur Robert Stavins. Le veilleur Un expert de haut niveau sur la question du climat affirme que le gouvernement interfère dans un rapport crucial de l'ONU (GIEC) Un universitaire américain de haut niveau a révélé de manière dramatique la façon dont des officiels du gouvernement l'ont forcé à changer un rapport hautement influenciel sur le changement climatique (anthropique) pour que celui-ci cadre avec leurs intérêts. Le professeur d'économie (en Business and Government) de l'université de Harvard Robert Stavins a électrifié le débat mondial sur le changement climatique (anthropique) vendredi dernier en publiant en grande pompe en ligne une lettre dans laquelle il explique dans le détail cette incroyable interférence. Il y dit que les officiels, représentant « tous les principaux pays et régions du monde » insistèrent sur des changements dans le rapport lors d'une réunion tard dans la nuit dans un centre de conférence de Berlin il y a deux semaines. Les trois quarts de la version originale du rapport ont fini par être expurgés ! Le professeur Stavins a affirmé que l'intervention représente « un conflit d'intérêts des plus sérieux » entre des scientifiques et des gouvernements. Sa révélation est importante parce qu'il est rare pour des experts nommés sur la question du changement climatique, de publiquement défier et questionner le processus qui se trouve derrière la compilation des rapports du GIEC sur le sujet. Le professeur Stavins, professeur de Business and Government à l'université de Harvard, était un des deux « auteurs principaux coordinateurs » d'un rapport clef publié par le GIEC de l'ONU plus tôt ce mois-ci. Son chapitre du rapport original de 2000 pages concernait les méthodes de coopération des nations pour réduire les émission de CO2. Les rapports du GIEC sont supposés être scrupuleusement indépendants dans la mesure où ils donnent des conseils scientifiques aux gouvernements du monde pour aider à modeler leur politique énergétique, ce qui affecte les subsides et les factures domestiques concernant l'énergie. Le professeur Stavins a dit que les officiels de gouvernement à Berlin ont lutté pour faire passer de gros changements dans le rapport complet « Sommaire/Résumé pour les législateurs ». Ceci est la version condensée qui est généralement citée par les médias et les politiciens. Il a dit que leur but était de « protéger leurs positions de négociation » dans des pourparlers futurs au sujet du nouveau traité de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le professeur Stavins a dit à notre journal qu'il était particulièrement préoccupé par ce qu'il s'est passé lors de la réunion d'un « groupe de contact » spécial. Il était un des deux scientifiques présent, entourés de 45 ou 50 représentants gouvernementaux. Il a dit que la plupart d'entre eux ont été clairs pour dire que « quelque texte que ce soit qui était jugé inconsistant avec leurs positions et intérêts dans des négociations multilatérales doit être traité comme étant inacceptable. »
Beaucoup de ces officiels étaient eux-mêmes des négociateurs sur le climat, faisant face à la nouvelle tâche de mettre en place un nouveau traité pour remplacer le vieux protocole de Kyoto dans des négociations qui doivent débuter l'an prochain. Le professeur Stavins a dit : « Ceci a créé un conflit d'intérêts irréconciliable. C'en est venu au point que le document devrait être appelé « Résumé par les législateurs et faiseurs de politique » plutôt que « Résumé pour les législateurs » et cela affecte sans aucun doute la crédibilité du GIEC. Le processus se doit d'être réformé »
Il a refusé de dire quels pays avaient demandé les changements, disant simplement que « tous les pays et régions étaient représentés ». Quelques annulations du rapport furent faites à la demande insistante d'une ou deux nations, parce que selon les règles du GIEC, les rapports doivent être approuvés de manière unanime. Il a révélé que la mouture originale contenait beaucoup de détails sur la façon dont la coopération internationale pour réduire les émissions pourrait fonctionner et comment elle pourrait être financée. La version finale ne contient que des conseils superficiels, les détails ayant été retirés. Ses commentaires font suite à une décision d'il y a deux semaines par le professeur de l'université du Sussex, Richard Tol, pour que son nom soit retiré des rapports antérieurs et d'un volume du rapport complet du GIEC, sur la base que ses écrits avaient été « tripotés » par les mêmes représentants gouvernementaux et étaient devenus bien trop « alarmistes ». La lettre du professeur Stavins a provoqué une réponse de Bob Ward, le directeur de la politique de la London School of Economics et de l'Institut Grantham et une féroce critique de ceux qui sont des dissidents de l'orthodoxie sur le changement climatique (anthropique). Mr Ward a demandé sur Twitter s'il était apparent que « le processus gouvernemental d'acceptation du GIEC avait été brisé. »
Il a admis hier que l'affaire a montré que « le GIEC n'est pas un processus parfait, bien qu'il soit difficile d'en imaginer un meilleur. ». La professeur Judith Curry, chef du département de science climatique au Georgia Institute of Technology à Atlanta a déclaré qu'entre eux deux, les professeurs Tol et Stavins ont montré que le processus (du GIEC) « était pollué par des considérations politiques évidentes ».
Le QG du GIEC de Genève n'a pas pu être joint pour obtenir ses commentaires... Par David Rose - Traduction par Résistance 71 - La lettre du professeur Stavins (en anglais)
Le-veilleur.com - Article libre de reproduction à condition de laisser le lien pointant vers cette page

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 15009 messages
scientifique‚
Posté(e)

Je pense plus sérieusement que les volcans qui à l'époque étaient très en activités seraient responsables du changement climatique , pluôt que des dinosaures qui pêtent

:smile2:

Ca change des fameux pets des vaches

Je partage l'avis de papy75.

Sur la Terre il existe deux immenses points chauds diamétralement opposés et fixes Hawaï et la Réunion.

Quand la plaque indo-africaine est passée au-dessus de l'actuel point chaud de la Réunion une gigantesque cassure s'est produite et l'Inde a été recouverte en grande partie par des laves : le plateau du Dekkan a une couche de 3 km d'épaisseur sur 2 fois la surface de la France. Ce sont des "straps" (escaliers en danois). Le dégazage de ces laves a rendu l'atmosphère toxique pendant au moins 3 millions d'années.C'était il y a 68 millions d'années. Effectivement à la fin du crétacé le nombre de dinosaures a beaucoup diminué avant la destruction finale liée à un autre changement climatique du à la chute de la météorite au Mexique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 52ans
Posté(e)

Enfin, le dernier dinosaure qui a pété, ça doit commencer à dater un peu. A moins que ...

DINO vient ici et explique toi!! Terroriste écologique tu seras privé de cassoulet!!!!!! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 6639 messages
Zigbu‚ 72ans
Posté(e)

Aussi éminent que soit Le professeur Stavins, il ne représente qu'une seule personne : Lui. Le GIEC, c'est 20000 spécialistes du climat. Je préfère m'en remettre à 20000 scientifiques qu'à un seul. Logique, non ?

Vas raconter tout ça aux populations déplacées parce que l'eau envahit leurs maisons. Vas raconter ça aux bengalis qui pataugent comme jamais. Vas voir le corail de la grande barrière qui crève gentiment. Le CO2 est absorbé par les végétaux, OK, mais les deux grands "poumons" de la terre que sont l'Amazonie et les forêts d'Indonésie sont mis à mal par un déboisement intensif afin d'y cultiver des palmiers à huile qui ne bouffent pas beaucoup de carbone. Expliques moi pourquoi le Gulf Stream, qui nous permet d'avoir un climat tempéré, est en train de ralentir. Pourquoi les glaces du Groenland fondent aussi rapidement....

A part ça, tout va très bien madame la marquise...;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
poussiere666 Membre 2700 messages
Désintégrateur de trolls‚
Posté(e)

Il semblerait qu'on ai bien peu de données en fait pour établir des certitudes aussi affirmées que proposent les réchauffistes, les alarmistes, les lobbistes des taxes ?

Ce qui est sur c'est que nos comptes en banques sont dans le rouge depuis qu'on parle du réchauffement

Mais la vérité dans tout ça ?

-----------------------------

Société de Calcul Mathématique, SA

integr.gif

Le réchauffement climatique et le CO2

La position de la SCM sur ces questions est très simple et résulte des diverses études que nous avons menées : en tout temps, en tous lieux, la terre a été l'objet de variations climatiques et il n'y a aucun fait qui permette de penser que les variations actuelles soient particulièrement significatives. Bien au contraire, lorsque des mesures existent, elles montrent que ces variations sont plus faibles (élévation du niveau de la mer : 1 mm par an aujourd'hui, plusieurs cm il y a 20 000 ans).

Il n'existe actuellement aucun moyen d'évaluer la "température moyenne" du globe (pour savoir si elle s'élève ou non) ; nous disposons de bien trop peu de données (quelques dizaines de milliers, qui ignorent des zones entières). C'est encore pire pour le CO2, pour lequel on ne dispose que de quelques centaines de données, alors que le CO2 est aussi variable que la température ou la pression atmosphérique. En bref, toute cette agitation autour du "réchauffement climatique" n'est qu'une mystification, et l'homme n'a, de toute façon, aucun moyen d'agir sur le climat.

On trouvera ci-dessous quelques articles sur ces questions. Il suffit de cliquer sur chaque titre.

http://scmsa.eu/rechauff0.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
diablotin33 Membre 360 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

A mon avis (mais je peux me tromper) la grosse météorite en entrant dans l'atmosphère a enflammé la couche de méthane provenant des pets de dinosaures, ce qui a créé un immense embrasement de la la stratosphère, ce qui a intrigué des extra-terrestres qui sont venu voir. L'atterrissage des immenses vaisseaux spatiaux a créé des tremblements de terre réveillant les volcans. Les extra-terrestres ont emmenés avec eux les dinosaures pour remplir leurs zoos et les sauver de la destruction. En effets ces étrangers étant très grands, ils n'ont pas vu l'intérêt de prendre les petits animaux qui n'avaient aucune valeur pour eux. Oui mais nous avons survécu et continué jusqu'au summum de l'évolution: le Français.

Moralité: envoyons Sarkozy sur Mars.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 15009 messages
scientifique‚
Posté(e)

-----------------------------------

Le délire continue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
castet-barou Membre 1057 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pour les proutosaures humains , un remede trés efficace : levure de bière en arkogélules , 2 par jour pendant 1 mois et demi à deux mois . Sinon pas sur que les sauriens avaient des gazs , ca dépend en partie de la flore intestinale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×