Pour ou contre l'avortement

titenath Animateur 26 701 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Trouvé sur le net

Sont en effet parus au Journal Officiel deux décrets, complétés de deux arrêtés, qui doivent mettre fin à certaines situations traumatisantes pour les parents.

« Cela fait sept ans que je me bats pour que cela soit possible. C'est une grosse satisfaction », déclare Florence Basset, présidente de l'association Clara « à l'initiative » du combat pour cette mesure qui concerne « des centaines de mamans ».

« Actuellement encore, les f¿tus de moins de 22 semaines sont incinérés avec les déchets de bloc opératoire », déplore-t-elle.

« Désormais, la délivrance d'un acte d'enfant sans vie, dressé à la demande des familles, permettra aux femmes ayant accouché d'un enfant mort-né de disposer d'une mention symbolique de cet enfant, par exemple celle d'un prénom, tant sur le registre de l'état civil que sur le livret de famille, et d'un traitement funéraire décent », indiquent dans un communiqué les ministères de la Santé et de la Justice.

Pour autant, souligne-t-on au ministère de la Justice, « le f¿tus n'acquiert pas de personnalité juridique et donc aucune filiation ne peut être établie ».

Une précision importante pour ceux qui craignaient que la décision, en février, de la Cour de cassation de reconnaître le droit d'inscrire tout f¿tus né sans vie à l'état civil, quel que soit son niveau de développement, marque une évolution juridique menaçant le droit à l'avortement.

« Nous ne remettons pas du tout en cause l'IVG, ce n'est pas du tout le but de notre démarche », souligne Florence Basset qui était l'une des plaignantes devant la Cour.

« Notre demande a toujours porté sur les f¿tus morts-nés entre la 16e et la 22e semaine », affirme-t-elle. « On ne touche pas à l'IVG, ni aux droits sociaux, non applicables en dessous du seuil de viabilité de 22 semaines », insiste-t-elle.

Selon le Journal Officiel, le certificat médical d'accouchement nécessaire à la demande d'un « acte d'enfant sans vie » peut être établi en cas d'accouchement spontané ou provoqué pour raison médicale (dont l'IMG ou interruption médicale de grossesse).

En revanche, l'interruption spontanée de grossesse (fausse couche précoce) et l'interruption volontaire de grossesse (IVG) n'ouvrent pas droit à l'établissement d'un tel certificat, relève-t-on au ministère de la Justice.

« La fausse couche précoce correspond au premier trimestre, à moins de 15 semaines d'aménorrhée (absence de règles) », précise auprès de l'AFP le Dr Emile Daraï, secrétaire général du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

Ce spécialiste rappelle toutefois que « la notion de viabilité n'est pas précise juridiquement ». Un point crucial car le code civil prévoit que l'enfant « né vivant et viable » donne lieu à une reconnaissance complète par l'état civil et dispose ainsi de la personnalité juridique.

Tout en se félicitant dans un communiqué des textes parus au JO, Jean-Paul Delevoye, médiateur de la République, note également que « la viabilité ne fait l'objet d'aucune définition normative » depuis « l'invalidation (par la Cour de Cassation) de la circulaire de novembre 2001 qui explicitait les critères de viabilité en référence aux seuils recommandés par l'Organisation Mondiale de la Santé (minimum de gestation de 22 semaines d'aménorrhées ou de poids de 500 grammes) ». Un problème que le politique se doit de résoudre, avait-il estimé auparavant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Mais est-on en droit de se poser la question de la définition d'un être humain dans un tel débat ?

C'est la seul question enfaite..... Si l'embryon n'était qu'un ongle tout le monde s'en foutrait et ont laisserait les femmes faire ce qu'elles veulent avec leur ongle . Mais la ont parle d'un être vivant .

Sinon il y a un certains double discours des forumeurs : l'IVG est douloureux psychologiquement pour les femmes - l'embryon ne vaut pas plus qu'une chaussette . Je me demande quels genre de personne est attristé par la perte d'une chaussette :cray:

Pour encéphale, t'es vraiment pas fute-fute, car oui mon corps m'appartient, et de ce fait j'en fais ce que j'en veux.

(exemple, je couche avec qui je veux, je me fais tatouer si je veux, je me fais opérer si je veux, je me fais percer si je veux, et si je ne veux pas, PERSONNE ne peux m'obliger à faire quoi que ce soit) c'est bon c'est rentré dans ta boîte crânienne vide?

Oui personne ne peut t'obliger à faire ce genre de chose.... Bon bien entendu ont peut t'obliger à en faire d'autre sa s'appelle respecter la loi , et tu ne peut pas demander à ce qu'on fasse n'importe quoi de ton corps comme certains acte médicaux deja évoquer, l'éthique peut être que cela te dit quelque chose comme mots :o , c'est un concept liberticide qui est justement le sujet de se topic . L'argument de la liberté ne se suffit pas à lui même, et encore plus quand ce n'est pas que ton propre corps qui rentre en jeux mais aussi le corps d'un tiers (l'embryon) .

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 701 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)
C'est la seul question enfaite..... Si l'embryon n'était qu'un ongle tout le monde s'en foutrait et ont laisserait les femmes faire ce qu'elles veulent avec leur ongle . Mais la ont parle d'un être vivant .

Sinon il y a un certains double discours des forumeurs : l'IVG est douloureux psychologiquement pour les femmes - l'embryon ne vaut pas plus qu'une chaussette . Je me demande quels genre de personne est attristé par la perte d'une chaussette :cray:

C'est abrutissant de lire de telles conneries avec autant de mauvaise foi.

Tu crois sincèrement que pour une femme mettre un terme à une grossesse est un choix facile ? Non.

Pourquoi ? Parce que même si l'embryon n'est encore un foetus ni un enfant il est en passe de le devenir.

Avorter c'est renoncer à une maternité imminente. On avorte pas de gaieté de coeur. Pas parce qu'on tue un être vivant (puisque ce n'est pas le cas), mais parce que l'on est dans l'obligation de renoncer provisoirement (et hélas parfois définitivement) à donner la vie. Et la particularité de la femme c'est de donner la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maell Membre 6 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)

Moi pour quand c'est un viol ou quel que chose dans ce genre mais quand c'est de la "maladresse", je suis contre !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
allegoria Membre 191 messages
Forumeur inspiré‚ 98ans
Posté(e)
Légalement que sa soit pour l'homme ou la femme tonciepne tapaetien pas vraiment tu n'a pas le droit de le moneyer tu n'a pas le droit de le détruire (sucide). Tu peu intervenir dessu mai a petite dose et sous contrôle des médecins. Deuxième problème 70 a80% des avortements sont pratiquer sur des femmes sous contraception active et efficaces leur grossesse est uniquement du a leur défaillance volontaire ou non pour ces femmes en effet je pense qu'on devrait leur refuser Lavortement pour les autres ce sont en effet des viols des enfants ayant des maladie incurable ou des endogame qu'on décide aspire et de mettre a la poubelle avec les autres déchet organique on pourrait justifier ces 20% quoi que... Mais les 80 autres sont des avortements de complaisance que je trouve malsaint la loue n'a pas été vite dans ce but

Pas trop claire mais bon... Un petit effort dans la rédaction serait le bien venu.

Alors ô surprise nulle contraception même sous cutanée n'est efficace à 100%.

Il suffit de prendre des antibiotiques ou d'autres médicaments pour qu'ils pertubent une contraception régulière, ou d'un stérilet qui se déplace dans l'utérus, pour se retrouver involontairement enceinte!

Vous souhaiteriez interdire l'avortement même si la "défaillance" est involontaire.

Mais de quel droit franchement.

Un homme peut avoir un préservatif défaillant, ce ne sera jamais lui qui se retrouvera enceint de toute façon!

Nulle n'a le droit d'interdire aux femmes de faire le choix d'avorter et dans le cas où cela arriverait nous verrions à nouveau les faiseuses d'anges poindre leur nez et les hopitaux soigner des femmes au bord de l'hémorragie interne.

Il n'y a rien de complaisant dans l'avortement, c'est une idiocie de dire ceci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
il est possible de déclarer la mort d'un foetus et de l'inscrire à l'état civil.

Il est donc possible q'un foetus soit considéré légalement comme une personne. Or c'est impossible pour un foetus vivant.

Pas de contradiction ?

Cela dépend comment tu vois la chose. Je pense que la déclaration de la mort du foetus signifie : grossesse pas menée à terme. Et donc, permet de ne pas avoir de flottement administratif sur l'existence (ou non) un nouveau citoyen à enregistrer. La question philosophique, scientifique et morale sur le statut définitif du foetus (ou de l'embryon) est encore en suspens.

L'administration sert d'abord à ordonner notre société, parfois sans se soucier de ces paradoxes.

pas comme un "bout de viande" puisque la loi interdit les manipulations sur les embryons.

Il y a un flou légal indéniable (enfin pour des peronnes très stupides comme moi... :cray: )

L'interdiction de la manipulation des embryons répond à des motifs divers. On peut considérer que c'est un moratoire sur la question, un principe de précaution tranché par les comités bio-éthiques.

D'autre part, le droit de disposer de son corps n'est pas à remettre en cause. La solidarité de ce corps et de celui de la chose en gestation complique toute tentative de séparation des droits (en admettant qu'un embryon ou un foetus aient un statut et des droits individuels).

Disposer du vivant ? Nous prenons allègrement ce droit sur les animaux, voire sur nos congénères (nous sommes aussi des animaux, cela dit) dans certains pays.

Il ne faut pas mélanger ce qui découle du statut de l'embryon/foetus et ce qui découle d'autres motifs (précaution face à la marchandisation du matériel biologique humain, arrangements administratifs, etc...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Pas parce qu'on tue un être vivant (puisque ce n'est pas le cas),

:cray: , ha oui, et comment t'appelle sa alors ? Jeter une chaussette à la poubelle ? L'embryon est tout ce qui a de plus vivant : cellule, sang, coeur qui bat, génome, protéine, mitochondrie, ribosome et toute l'armada de l'être vivant .....

mais parce que l'on est dans l'obligation de renoncer provisoirement (et hélas parfois définitivement) à donner la vie.

Le terme provisoire fait que cet expérience ne devrait alors pas être douloureuse......... Une femme devient triste aussi en utilisant un moyen de contraception, c'est le même principe aussi pourtant : renoncer provisoirement à donner la vie :o .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
L'interdiction de la manipulation des embryons répond à des motifs divers. On peut considérer que c'est un moratoire sur la question, un principe de précaution tranché par les comités bio-éthiques.

Donc qu'on ne vienne pas cité les comités éthiques comme des sources de vérité sur la question du status de l'embryon alors qu'ils n'arrivent pas à trancher la question .....

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caloli Membre 2 221 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le terme provisoire fait que cet expérience ne devrait alors pas être douloureuse......... Une femme devient triste aussi en utilisant un moyen de contraception, c'est le même principe aussi pourtant : renoncer provisoirement à donner la vie :cray: .

Heu, t'as déjà entendu parler des conséquences physiologiques d'une IVG ????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Cela dépend comment tu vois la chose. Je pense que la déclaration de la mort du foetus signifie : grossesse pas menée à terme. Et donc, permet de ne pas avoir de flottement administratif sur l'existence (ou non) un nouveau citoyen à enregistrer. La question philosophique, scientifique et morale sur le statut définitif du foetus (ou de l'embryon) est encore en suspens.

L'administration sert d'abord à ordonner notre société, parfois sans se soucier de ces paradoxes.

pas d'accord, c'est assez creux comme argumentation. La cour de cassation ce ne sont pas des fonctionnaires de l'état civil... par ailleurs si la question sur le statut de l'embryon était si délicate à apréhender, on interdirait l'avortement.

L'interdiction de la manipulation des embryons répond à des motifs divers. On peut considérer que c'est un moratoire sur la question, un principe de précaution tranché par les comités bio-éthiques.

D'autre part, le droit de disposer de son corps n'est pas à remettre en cause. La solidarité de ce corps et de celui de la chose en gestation complique toute tentative de séparation des droits (en admettant qu'un embryon ou un foetus aient un statut et des droits individuels).

Disposer du vivant ? Nous prenons allègrement ce droit sur les animaux, voire sur nos congénères (nous sommes aussi des animaux, cela dit) dans certains pays.

Il ne faut pas mélanger ce qui découle du statut de l'embryon/foetus et ce qui découle d'autres motifs (précaution face à la marchandisation du matériel biologique humain, arrangements administratifs, etc...)

C'est une interprétation mais là encore le paradoxe est patent.

On protège les modifications de l'embryon, mais on autorise sa destruction.

Heu, t'as déjà entendu parler des conséquences physiologiques d'une IVG ????

Non, et personne d'ailleurs, ça veut rien dire les conséquences physiologiques d'une maladie...

Modifié par Marinelou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Donc qu'on ne vienne pas cité les comités éthiques comme des sources de vérité sur la question du status de l'embryon alors qu'ils n'arrivent pas à trancher la question .....

Arrivera le jour prochain où l'on cessera enfin de tergiverser et où l'embryon pourra servir de cobaye au profit de la Science...

J'adore toujours les mecs qui sont résolument contre l'IVG, alors que, par définition, ils n'ont aucun risque de devoir faire face à une grossesse non désirée.

Un relent de phallocratie ?

Possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Non ! L'état français ne considère pas ça comme un meurtre et donc l'autorise.

Les anti-IVG quant à eux pensent que c'est un meurtre et militent contre.

Les anti-IVG n'ont rien à dire : une loi autorise l'avortement et ce ne sont pas leurs pleurnicheries qui changeront cet état de fait.

Plus ces individus sont contrariés, plus je jubile... :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

Se cacher derrière l'autorité pour ne pas avoir à se fatiguer.

Si l'avortement aurait été interdit formellement par la lois aurais tu dis : "Les Pro-ivg n'ontrien à dire : une lois interdit l'avortement et ce ne sont pas leurs pleurnicherie qui changeront cet état de fait" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Pas besoin de se cacher.

Cette loi est née grâce à des femmes qui n'ont pas eu peur de défendre leurs libertés en place publique, face à des machos qui ne valent guère mieux que les déchets qui pourrissent dans nos poubelles...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caloli Membre 2 221 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Non, et personne d'ailleurs, ça veut rien dire les conséquences physiologiques d'une maladie... 

L'IVG n'est pas une maladie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)
Pas besoin de se cacher.

Cette loi est née grâce à des femmes qui n'ont pas eu peur de défendre leurs libertés en place publique, face à des machos qui ne valent guère mieux que les déchets qui pourrissent dans nos poubelles...

Je suis d'accord avec vous. Tout arrive hein ? :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

C'est peut-être le calme avant la tempête! :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Certes, j'ai une vision certainement trop négative des conséquences de l'abandon, comme tu en as une très positive ; tu as bien de la chance.

Youhouuu Lili_greycat.

Pourquoi de la chance? J'aimerai savoir comment tu peux affirmer que j'ai de la chance? Sur quoi te bases-tu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Les anti-IVG n'ont rien à dire : une loi autorise l'avortement et ce ne sont pas leurs pleurnicheries qui changeront cet état de fait.

Plus ces individus sont contrariés, plus je jubile... :o

j'acquiesce également :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant