Pour ou contre l'avortement

Invité Badre88
Invité Badre88 Invités 0 message
Posté(e)
j'ai envie de dire que derrière un avortement il y a (toujours ou très majoritairement) une détresse, une urgence, une situation difficile, un avenir non envisageable...

Je doute que cela soit considéré comme un moyen de contraception?

En cas de maladie je peux comprendre, mais une situation difficile :o ?? vu qu'en somalie des gens extrémement pauvre garde leur enfant..... alors en France.... :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

pilgrim Membre 1 003 messages
Forumeur alchimiste‚ 57ans
Posté(e)

La question n'est pas pour ou contre, mais est ce nécessaire ?

Personnellement je suis contre, mais les femmes doivent pouvoir choisir, c'est leur liberté, leur responsabilité.

Cela dit, dans le mariage, la femme accepte automatiquement d'avoir des enfants, car il me semble que le mari a son mot à dire.

Sinon pas de mariage.

Quant à la morale, je suis sur que Dieu est un mec trés trés cool.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
arwena Membre 8 444 messages
aventurière petit format‚ 39ans
Posté(e)

Oui encore un débat qui tourne en rond avec chacun qui reste sur ces positions...

'fin bref, juste une question pour les "anti-avortement" :

ça vous dit quelque chose l aiguille à tricoter?

Non parce que faut pas se leurrer, si l avortement venait de nouveau à être interdit, on en arriverait de nouveau là!

Ou, les femmes partiraient ailleurs se faire avorter...

Donc limite, votre avis, elles s en foutent!

Elles seraient même préte à mettre leur vie en danger pour ne pas avoir l enfant, quelque qu en soit la raison!

Il s agit de leur vie, de leur corps , de la vie qu elles sont capables ou non d offrir à un enfant...contrairement à ce que pensent certains, ce n'est pas une décision facile à prendre, ce n 'est pas un geste de confort!

Quand à le garder dans le seul but de l abandonner à d autre parents, ce n'est pas non plus une décision qui se prend à la légère!

et ce n 'est pas donner à tout le monde de pouvoir l assumer!

Alors que certains soient prèt à ça par principe, ça les regarde!

Pour ma part, je trouve ça déplorable de mettre un enfant au monde juste par principe ou à cause de la morale!

Mais c 'est mon point de vue et vous faites ce que vous voulez; à partir de là, j'estime que vous n'avez pas à porter de jugement, ou à disposer des autres tout ça pour appliquer VOS principes, VOTRE morale!

L'avortement est un droit, légale...et il serait bon qu il le reste!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11 670 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Sauf que le bébé lui aussi a des droit :o

A partir dans certains temps dans le ventre de la mère (au niveau de la gestation, je crois !), il n'est pas considéré comme un bébé, car d'après les scientifiques il n'a pas de pensées, de sensations,... donc ce n'est pas encore un bébé donc pas de droit !!!

Sinon je pose la question à tous les gens qui sont pour, si je vous supose que je suis capable de remonter le temps jusqu'au moment où vous étiez encore des fétus :p et bien sûr changer votre vie, êtes vous d'accord de ne pas venir dans ce monde??

Oui sans hésiter !

Je sais que ma mère l'aurait fait si j'avais des problèmes de santé,... à la naissance !

arwena:

Oui encore un débat qui tourne en rond avec chacun qui reste sur ces positions...

'fin bref, juste une question pour les "anti-avortement" :

ça vous dit quelque chose l aiguille à tricoter?

Non parce que faut pas se leurrer, si l avortement venait de nouveau à être interdit, on en arriverait de nouveau là!

Ou, les femmes partiraient ailleurs se faire avorter...

Donc limite, votre avis, elles s en foutent!

Elles seraient même préte à mettre leur vie en danger pour ne pas avoir l enfant, quelque qu en soit la raison!

Il s agit de leur vie, de leur corps , de la vie qu elles sont capables ou non d offrir à un enfant...contrairement à ce que pensent certains, ce n'est pas une décision facile à prendre, ce n 'est pas un geste de confort!

Quand à le garder dans le seul but de l abandonner à d autre parents, ce n'est pas non plus une décision qui se prend à la légère!

et ce n 'est pas donner à tout le monde de pouvoir l assumer!

Alors que certains soient prèt à ça par principe, ça les regarde!

Pour ma part, je trouve ça déplorable de mettre un enfant au monde juste par principe ou à cause de la morale!

Mais c 'est mon point de vue et vous faites ce que vous voulez; à partir de là, j'estime que vous n'avez pas à porter de jugement, ou à disposer des autres tout ça pour appliquer VOS principes, VOTRE morale!

:cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anonymoussss Membre 137 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Oui encore un débat qui tourne en rond avec chacun qui reste sur ces positions...

'fin bref, juste une question pour les "anti-avortement" :

ça vous dit quelque chose l aiguille à tricoter?

Non parce que faut pas se leurrer, si l avortement venait de nouveau à être interdit, on en arriverait de nouveau là!

Ou, les femmes partiraient ailleurs se faire avorter...

Donc limite, votre avis, elles s en foutent!

Elles seraient même préte à mettre leur vie en danger pour ne pas avoir l enfant, quelque qu en soit la raison!

Il s agit de leur vie, de leur corps , de la vie qu elles sont capables ou non d offrir à un enfant...contrairement à ce que pensent certains, ce n'est pas une décision facile à prendre, ce n 'est pas un geste de confort!

Quand à le garder dans le seul but de l abandonner à d autre parents, ce n'est pas non plus une décision qui se prend à la légère!

et ce n 'est pas donner à tout le monde de pouvoir l assumer!

Alors que certains soient prèt à ça par principe, ça les regarde!

Pour ma part, je trouve ça déplorable de mettre un enfant au monde juste par principe ou à cause de la morale!

Mais c 'est mon point de vue et vous faites ce que vous voulez; à partir de là, j'estime que vous n'avez pas à porter de jugement, ou à disposer des autres tout ça pour appliquer VOS principes, VOTRE morale!

L'avortement est un droit, légale...et il serait bon qu il le reste!

Je suis en tout point d'accord avec toi, c'est un droit, une liberté de décision qu'à une femme ou un couple, ensuite il faut assumer cette décision qui j'imagine pour la plus part, est une décision très difficile qu'il faudra assumer en son âme et conscience.

Je pense que c'est très réducteur de dire on est pour l'avortement, mais plutôt pour le libre choix dans des conditions légale, psychologiquement et médicalement encadré.

étre contre sans aucune exception, voir agir de manière violente envers les centres, les médecins, les femmes qui ont fait ce choix, démontre un comportement extrémiste, intolérante, immoral !

Et ce genre de personnes, utilisent des mots comme, moral, éthique, liberté etc... Chercher l'erreur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Les pro life n'ont pas tort lorsqu'ils rapellent que l'avortement est l'anéantissement d'une vie en devenir, car c'est vrai. Ni plus ni moins.

Il n'y a pas a le cacher faut juste l'assumer. Oui avorter c'est empecher de vivre, c'est mettre fin à la vie. Mettre fin a une vie n'est-ce pas la definition de tuer?

24 semaines comme en angleterre cela signifie avorter d'un foetus comme celui-ci

echo2b.jpg

c'est a dire un foetus qui entend, qui bouge, qui a chaque fois qu'il bouge commence a developper son sens du toucher, un foetus qui s'il est féminin possède deja l'essentiel de l'appareil reproductif humain.

Je suis ravie que la France ne suive pas cet exemple douteux, heureusement d'ailleurs que nous ne suivont pas comme des moutons toutes les législations foireuses des autres sinon nous pourrions aussi justifier que les américains autorisent le port d'armes à feu et la peine de mort pour egalement les légaliser. L'argument ' les autres font donc faisons' me semble intellectuellement très léger pour ne pas dire inepte.

dire que le foetus n'est qu'un amas de cellule est un euphémisme fallacieux: tout homme n'est qu'un amas de cellules, est-ce pour autant qu'il est permis de tuer?

Bref, le droit d'avorter n'est qu'une hypocrisie juridique, toutefois c'est une hypocrisie juridique justifiée et qu'il convient de maintenir jusqu'a un certain point, le point de 12 semaines me semble une hypocrisie encore acceptable au dela, non.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
à partir de là, j'estime que vous n'avez pas à porter de jugement, ou à disposer des autres tout ça pour appliquer VOS principes, VOTRE morale!

C'est amusant mais pour ma part je vois dans l'avortement un blanc seing pour disposer d'un autre, en l'occurence pour disposer de la vie d'un etre qui parce qu'il n'est pas encore conscient peut se voir denier le droit de le devenir.

===============

juste une boutade qui n'a rien à voir avec le sujet mais tu dis estimer que "vous" ( je ne sais pas a qui tu parles?) ne doivent pas porter de jugement cependant tu ne te prives pas de le faire en proclamant trouver déplorable de garder un enfant pour une question d'étique.

que penses-tu de la devise "faites ce que je dis pas ce que je fais" ? :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
La question n'est pas pour ou contre, mais est ce nécessaire ?

Pas mal.

La necessité serait donc a partir du moment ou la femme ne desire pas l'enfant?

Mais n'est-ce pas continuer a oeuvrer dans le sens de l'enfant-objet, simple créature de son créateur, lui deniant son individuaité en tant qu'etre sensible et sensé?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Layache-Family Membre 1 149 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

les chiffres sont catastrophiques.

250 000 avortements par an, voilà le résultat. (sur 800000 naissances ? faites le calcul).

Il ne s'agit plus d'une pratique extrême, marginale ou désespérée, mais quelque chose de complétement banalisé maintenant.

Tout ça au nom des libertés individuelles ?

Loin de moi l'idée de vouloir remettre en cause le combat de Veil ou d'autres, il était nécessaire, "l'aiguille à tricoter" c'était une réalité effarante, mais ce n'était pas le résultat attendu je pense, mais ça a donné lieu à une déresponsabilisation totale non seulement de la "maman", mais aussi de tout son entourage.

Comme d'autres combats justes à la base ont donné lieu à toutes sortes d'abus une fois un droit acquis.

Je suis pour une cérémonie après l'avortement, que la personne (et son entourage !) se rende compte que ce n'est pas un acte anodin.

Il y a encore des efforts à faire dans le domaine de la contraception, de l'information, de la prévention, mais il y a surtout un effort à faire dans les mentalités, pour moi c'est là que se situe le problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
les chiffres sont catastrophiques.

250 000 avortements par an, voilà le résultat. (sur 800000 naissances ? faites le calcul).

Il ne s'agit plus d'une pratique extrême, marginale ou désespérée, mais quelque chose de complétement banalisé maintenant.

Tout ça au nom des libertés individuelles ?

Loin de moi l'idée de vouloir remettre en cause le combat de Veil ou d'autres, il était nécessaire, "l'aiguille à tricoter" c'était une réalité effarante, mais ce n'était pas le résultat attendu je pense, mais ça a donné lieu à une déresponsabilisation totale non seulement de la "maman", mais aussi de tout son entourage.

Comme d'autres combats justes à la base ont donné lieu à toutes sortes d'abus une fois un droit acquis.

Je suis pour une cérémonie après l'avortement, que la personne (et son entourage !) se rende compte que ce n'est pas un acte anodin.

Il y a encore des efforts à faire dans le domaine de la contraception, de l'information, de la prévention, mais il y a surtout un effort à faire dans les mentalités, pour moi c'est là que se situe le problème.

Les chiffres que tu donnes pour l'IVG sont à peu près constants, Layache, il n'y a pas eu d'explosion de l'IVG depuis la loi. Ton alarmisme n'a pas lieu d'être.

Ton idée de cérémonie après l'avortement, comment te dire ça gentiment : tu es un homme, tu ne sauras jamais ce qu'est l'esclavage que ça peut représenter de vivre dans un corps de femme. Essaye de réfléchir à ça, et tu auras peur de tes paroles, rétroactivement, du moins je te le souhaite. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
Les pro life n'ont pas tort lorsqu'ils rapellent que l'avortement est l'anéantissement d'une vie en devenir, car c'est vrai. Ni plus ni moins.

Il n'y a pas a le cacher faut juste l'assumer. Oui avorter c'est empecher de vivre, c'est mettre fin à la vie. Mettre fin a une vie n'est-ce pas la definition de tuer?

24 semaines comme en angleterre cela signifie avorter d'un foetus comme celui-ci

echo2b.jpg

c'est a dire un foetus qui entend, qui bouge, qui a chaque fois qu'il bouge commence a developper son sens du toucher, un foetus qui s'il est féminin possède deja l'essentiel de l'appareil reproductif humain.

Je suis ravie que la France ne suive pas cet exemple douteux, heureusement d'ailleurs que nous ne suivont pas comme des moutons toutes les législations foireuses des autres sinon nous pourrions aussi justifier que les américains autorisent le port d'armes à feu et la peine de mort pour egalement les légaliser. L'argument ' les autres font donc faisons' me semble intellectuellement très léger pour ne pas dire inepte.

dire que le foetus n'est qu'un amas de cellule est un euphémisme fallacieux: tout homme n'est qu'un amas de cellules, est-ce pour autant qu'il est permis de tuer?

Bref, le droit d'avorter n'est qu'une hypocrisie juridique, toutefois c'est une hypocrisie juridique justifiée et qu'il convient de maintenir jusqu'a un certain point, le point de 12 semaines me semble une hypocrisie encore acceptable au dela, non.

Comparer le droit des femmes à disposer de leur corps au droit de tuer autrui me semble intellectuellement très pervers, pour ne pas dire complètement réac. Ca revient à réduire les femmes à leur fonction d'utérus sur pattes.

Le droit à l'IVG pour les françaises est à 24 semaines, et non pas 12, puisque les françaises ont le droit de se faire avorter en Grande-Bretagne, en toute légalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Layache-Family Membre 1 149 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Les chiffres que tu donnes pour l'IVG sont à peu près constants, Layache, il n'y a pas eu d'explosion de l'IVG depuis la loi. Ton alarmisme n'a pas lieu d'être.

Ton idée de cérémonie après l'avortement, comment te dire ça gentiment : tu es un homme, tu ne sauras jamais ce qu'est l'esclavage que ça peut représenter de vivre dans un corps de femme. Essaye de réfléchir à ça, et tu auras peur de tes paroles, rétroactivement, du moins je te le souhaite. :cray:

D'accord.

Mais sur le plan de la contraception, sur le plan de la prévention, de l'information, la France n'est pas restée totalement dans l'immobilisme, le progrès a permis aux hommes et aux femmes ne souhaitant pas assumer la responsabilité d'être parent de ne pas avoir recours à la solution extrême (remboursement pilule, quasi-gratuité du préservatif, info collège/lycée etc...) malgré que le chemin est encore long, les chiffres auraient donc du être à la baisse je pense.

Le progrès ce n'est (pour moi) pas que l'avortement stagne ou augmente par sa banalisation, c'est d'arriver à ce que ce soit quelque chose de marginal en renforçant l'accès aux contraceptions et à une évolution des mentalités.

La courbe du nombre d'avortement n'a pas suivi celle du progrès en matière de contraception et de prévention.

C'est un échec.

Pour le reste, effectivement je me rends un peu compte de la situation un peu morbide d'une cérémonie et du trop plein de culpabilité inutile que ça représente pour une fille/femme.C'Era stupido. :o

Modifié par Layache-Family

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Mais n'est-ce pas continuer a oeuvrer dans le sens de l'enfant-objet, simple créature de son créateur, lui deniant son individuaité en tant qu'etre sensible et sensé?

Mais c'est difficile de déterminer l'individualité.

Comment définir ce que peut vouloir un enfant quant à son avenir, même son droit de vivre, alors qu'il n'est pas en mesure de parler, ni même de penser avant plusieurs mois dans le ventre de sa mère ? :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LadyGaga Membre 283 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

ni pour ni contre, nous faisons ce que nous voulons point barre. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Badre88
Invité Badre88 Invités 0 message
Posté(e)
A partir dans certains temps dans le ventre de la mère (au niveau de la gestation, je crois !), il n'est pas considéré comme un bébé, car d'après les scientifiques il n'a pas de pensées, de sensations,... donc ce n'est pas encore un bébé donc pas de droit !!!

à partir du moment que le spermatozoïd rencontre l'ovule, c'est considéré comme un future être humain :cray: l'avorté = un crime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pilgrim Membre 1 003 messages
Forumeur alchimiste‚ 57ans
Posté(e)
Pas mal.

La necessité serait donc a partir du moment ou la femme ne desire pas l'enfant?

Mais n'est-ce pas continuer a oeuvrer dans le sens de l'enfant-objet, simple créature de son créateur, lui deniant son individuaité en tant qu'etre sensible et sensé?

Sensible et sensé, ben je ne suis pas convaincu.

Il ne faut pas oublier que lorsqu'un enfant né, il a besoin impérativement de ses semblables pour vivre et plus précisément de ses parents. Par conséquent si l'enfant n'est pas souhaité, il vaut mieux qu'il ne soit pas.

Il me semble que si la mort n'est qu'un passage vers une autre vie, l'avortement ne tue que la chair et non l'âme. Il n'y a donc pas de crime et l'âme peut trés bien avoir une autre chance de naitre.

Alors pourquoi ne pas légalisé le crime lorsque l'enfant est né. Ben justement l'enfant n'est pas encore né. Et il me semble que le laps de temps que l'on permet à la femme d'avorter est raisonnable.

Quant à la morale, Ben je le répète, Dieu est un mec trés trés cool.

à partir du moment que le spermatozoïd rencontre l'ovule, c'est considéré comme un future être humain :cray: l'avorté = un crime.

Non il n'y a pas crime car il n'y a pas encore une personne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
les chiffres sont catastrophiques.

250 000 avortements par an, voilà le résultat. (sur 800000 naissances ? faites le calcul).

Il ne s'agit plus d'une pratique extrême, marginale ou désespérée, mais quelque chose de complétement banalisé maintenant.

Tout ça au nom des libertés individuelles ?

Oui c'est alarmant et traduit une désacralisation de la vie . Perso, cela m'interroge quant à la perception de l'enfant par notre société?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)
Oui tkt ça fait lontemps qu'on a compris que vous n'avez pas de droit :p à part les prisonier et les homosexuel le reste de l'humanité ça vous n'interesse pas du tout, surtout les minorité comme les femme voilé et les bébé incapable de parler, vous n'avez aucun remord à les jetter dans la poubelle de l'hopital :D ça c'est clair

On admirera la cohérence du propos :

les prisonniers (de quoi ? de qui ?)

les homosexuels (là on sent l'ultra catho poindre)

les femmes voilées

Le rapport à l'avortement ? :cray::o :p

Aucun.

Comme d'habitude les grenouilles de bénitiers perdent leur sang-froid et partent en plein délire. :p

Oui c'est alarmant et traduit une désacralisation de la vie . Perso, cela m'interroge quant à la perception de l'enfant par notre société?

C'est surtout un échec du planning familial et de l'accès à l'information sur la contraception.

Modifié par Dinosaure marin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Comparer le droit des femmes à disposer de leur corps au droit de tuer autrui me semble intellectuellement très pervers, pour ne pas dire complètement réac. Ca revient à réduire les femmes à leur fonction d'utérus sur pattes.

Conclure de mes propos qu'ils reviennent à reduire les femmes a un simple role reproductif est soit le resultat d'une paresse intellectuelle soit celui d'une inaptitude à comprendre .

Je ne te connais pas assez pour trancher cette question, mais je peux toutefois t'inviter a me relire , je ne vois que cela à faire pour toi.

Le droit à l'IVG pour les françaises est à 24 semaines, et non pas 12, puisque les françaises ont le droit de se faire avorter en Grande-Bretagne, en toute légalité.

ouais ouais et les francais ont le droit de porter des armes à feu aux etats unis et le droit de lapider leur femme en afghanistan ou celui de pecher du dauphin au japon.

laisse tomber la relecture finalement. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Badre88
Invité Badre88 Invités 0 message
Posté(e)

@ Dinosaure marin

Si toi tu ne vois pas le raport c'est pas ma faute à moi.

Modifié par Badre88

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant