Pour ou contre l'avortement

Serguei Zoubatov Membre 4 312 messages
Marchombre‚ 25ans
Posté(e)

Face à de tel propos, j'aurai presque envie de me coller une balle dans la tête, pour vous prouver à quel point ma vie m'appartient.

Votre vie vous appartient? Ah bon? Vous vous êtes créé tout seul? Vous êtes né de l'éther, directement et sans intercession aucune?

Non, votre vie ne vous appartient pas. Pour la simple et bonne raison que vous n'y êtes absolument pour rien si vous êtes vivant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mite_Railleuse Membre 12 984 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

Votre vie vous appartient? Ah bon? Vous vous êtes créé tout seul? Vous êtes né de l'éther, directement et sans intercession aucune?

Non, votre vie ne vous appartient pas. Pour la simple et bonne raison que vous n'y êtes absolument pour rien si vous êtes vivant.

C'est quoi le rapport entre les 2 ?

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dubandelaroche Membre 7 600 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

C'est quoi le rapport entre les 2 ?

:plus:

D'une femme qui enfante on dit qu'elle "donne la vie"

la vie appartient donc à celui qui l'a reçu..........à personne d'autre!

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yardas Membre 7 068 messages
Thermodynamiquement instable‚
Posté(e)

Votre vie vous appartient? Ah bon? Vous vous êtes créé tout seul? Vous êtes né de l'éther, directement et sans intercession aucune?

Non, votre vie ne vous appartient pas. Pour la simple et bonne raison que vous n'y êtes absolument pour rien si vous êtes vivant.

Donc si tes parents t'ordonnaient de te suicider, je suppose que tu le ferais ? Puisque ta vie leur appartient, si j'ai bien compris.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Mais non Yardas, notre vie appartient à Dieu.

Enfin, celui de Sergeï, hein, pas un autre, faut pas déconner non plus.

Et par celui de Sergeï, j'entends celui qui est en parfaite adéquation avec les pensées de Sergeï.

Hein, quoi ? Sergeï ? Ah oui. Voilà. Ta vie appartient à Sergeï.

  • Like 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ST3PH Membre 157 messages
Forumeur inspiré‚ 41ans
Posté(e)

Ni pour ni contre l'avortement en soi, pour que les femmes puissent choisir, disposer de leur corps, de leur vie. Les histoires sont tellement diverses...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blatte Membre 3 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'insinuation raciste face aux différences physiques de l'embryon est flagrante.

Cela n'a rien de "raciste". Un embryon n'est pas une "race" :smile2:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anthony sindicco Membre 5 079 messages
l'âme d'un français, l'esprit d'un Bonaparte‚
Posté(e)

Cela n'a rien de "raciste". Un embryon n'est pas une "race" :smile2:

tout dépend dans quel ventre il est :p

Modifié par anthony sindicco

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
-SyntaxError- Membre 2 255 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Quel est le curseur de la vie d'après toi ? A partir de combien de jours ? De mois ? Et pourquoi ce nombre de jours ci et pas un autre ? A partir de quelle seconde l'humanité s'empare t-elle de l'enfant ? Parce que ne pas prendre ce risque c'est prendre à 100% celui d'en détruire une, c'est comme ça. Et dans notre société moderne et médicalisée, ça devient de moins en moins excusable. La femme ne fait pas l'enfant seul, on est pas une espèce autogénitrice, la naissance part de 2 pour faire 3. Question : le jour où il n y aurait plus AUCUN risque de décès (0%) tant la science sera avancée, on interdit formellement l'IVG alors ?

A partir de quelle seconde tu te permets de décider pour quelqu'un?

La femme ne fait pas l'enfant seule évidemment, mais c'est elle qui le porte. C'est le prolongement de son corps.

Si une femme ne désire pas une grossesse, personne ne devrait avoir le droit de décider à sa place.

Et si ce sont les deux parents qui ne le veulent pas, alors encore mieux...

Les comateux ne sont pas viables sans respirations articifielle. On les tue ? Les tétraplégiques non plus, ils ne peuvent pas s'alimenter sans aides. On les supprime ?

Tu te trompes, il y a des comateux qui respirent seuls.

Et encore une fois, tu compares des individus nés, formés, à des embryons...

Aucun intérêt.

Ce sont des personnes qui sont nées, et qui sont formées, qui ont une famille avec qui ils ont vécu. Ce ne sont pas des embryons en voie de développement.

On tue toutes les personnes sous perfusion et respirateurs ? Tous les poissons ne nagent pas, certains naissent sans nageoires, ils sont "moins" des poissons?

Encore une fois, mettre sur le même plan un embryon ou un foetus non formé et non viable et un individu est complètement ridicule.

Ces personnes sous perfusion et respirateur sont complètement formées, ont un cerveau, une conscience, une famille qui les a désirés, un vécu.

C'est justement parce que tu n'as pas de notion de ce qu'est la vie humaine que tu peux te permettre de mélanger la Vie humaine et la vie d'une bactérie. C'est dans l'air du temps. Mais tout le reste du monde , toute civilisation confondue sait faire cette différence qui fait que si tu tues ton voisin tu vas en prison tandis que si tu écrases une mouche, non. J'ai parlé de vie humaine, depuis le début, je suis complétement raccord.

Et sur quoi te bases-tu pour ton échelle de valeur de la vie? L'être humain est donc d'après toi un être supérieur, dont la vie (au sens auquel tu l'entends) vaut plus que celle des autres espèces?

Dis, est-ce que la vie d'un chien vaut plus que celle d'un chat ou bien...? ça fait longtemps que je me posais la question, alors tu pourrais sûrement éclairer ma lanterne...

Un embryon et un foetus non viables ne sont pas à mes yeux des êtres humains.

Ils sont des êtres humains en devenir.

Je prends un exemple... Tu veux parler de limite... Ben regarde, quand une chatte accouche et que le maître ne veut pas les petits, il les tue dès leur naissance (ce à quoi je n'adhère pas, mais je peux comprendre). Pourtant ils sont nés, ils sont viables en dehors du corps de leur mère... C'est une pratique courante, que personne si ce n'est Brigitte Bardot & co ne remettra en question, personne ne sera emmerdé par la justice pour avoir tué des chatons nouveaux-nés.

Par contre, ça ne viendrait à l'idée de personne (sauf d'un connard) de tuer les chatons à un, voire deux mois d'âge... Une fois qu'ils perçoivent le monde qui les entoure etc etc... Et tuer délibérément un animal (sauf euthanasie) est même puni par la loi.

Alors, qui fixe la limite? Où se trouve-t-elle? Qui a raison???

Moi aussi je suis complètement raccord....

Ma limite, c'est le stade foetal tant qu'il n'est pas viable, point barre.

Vas-y, je suis toute ouïe...

Modifié par -SyntaxError-
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anthony sindicco Membre 5 079 messages
l'âme d'un français, l'esprit d'un Bonaparte‚
Posté(e)

Cela n'a rien de "raciste". Un embryon n'est pas une "race" :smile2:

tout dépend dans quel ventre il est :p

juste par curiosité intellectuelle, comment se détermine "la race", lorsque que deux personne de race différente met un enfant au monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MDCCCLXXI Membre 98 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Je suis pour l'avortement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

A partir de quelle seconde tu te permets de décider pour quelqu'un?

La femme ne fait pas l'enfant seule évidemment, mais c'est elle qui le porte. C'est le prolongement de son corps.

Si une femme ne désire pas une grossesse, personne ne devrait avoir le droit de décider à sa place.

Et si ce sont les deux parents qui ne le veulent pas, alors encore mieux...

Décider quoi pour quelqu'un ? Ma vision de la vie humaine est universelle : la vie humaine c'est lorsqu'un humain vit, un embryon vit, un foetus vit, un bébé vit, tu vis, je vis.

Si une femme ne désire pas une grossesse et qu'elle avorte, elle tue un être vivant, mais la loi l'y autorise, pourquoi as-tu tant de mal à le reconnaître ?

Ce que moi je dis, c'est que la vie est une question grave dont on devrait discuter dès lors que la science et la médecine évolue et rendent les raisons qui ont autorisé l'avortement il y a 50 ans plus ou moins caduques.

Tu te trompes, il y a des comateux qui respirent seuls.

Et encore une fois, tu compares des individus nés, formés, à des embryons...

Aucun intérêt.

Ce sont des personnes qui sont nées, et qui sont formées, qui ont une famille avec qui ils ont vécu. Ce ne sont pas des embryons en voie de développement.

Pourquoi le vécu serait-il un critère d'humanité et non le devenir ? Pourquoi le Temps créé l'humanité dans un sens uniquement ? Qui décide ça ? Toi ?

L'avantage avec la définition universelle de la vie humaine c'est qu'elle n'est pas relative, contrairement aux explications dans lesquelles tu te noies.

Le fait que ce soit si compliqué pour toi ne serait-ce que d'admettre que l'IVG est un homicide prouve bien que ce problème est loin d'être résolu puisque ceux qui le défendent n'en assument même pas la nature.

C'est exactement le même processeur psychologique que les gens avaient avec la peine de mort, lorsque tuer un assassin n'était pas un meurtre puisque le condamné ne méritait plus son humanité.

Encore une fois, mettre sur le même plan un embryon ou un foetus non formé et non viable et un individu est complètement ridicule.

Ces personnes sous perfusion et respirateur sont complètement formées, ont un cerveau, une conscience, une famille qui les a désirés, un vécu.

Pourquoi ? Où est-il écrit que l'humanité réside dans la mémoire des autres envers une personne qui n'en a même plus pour lui même ?

Comment construis tu cette règle morale au juste ? Et pourquoi la construis tu dans ce sens là et pas pour un enfant en devenir ?

Et sur quoi te bases-tu pour ton échelle de valeur de la vie? L'être humain est donc d'après toi un être supérieur, dont la vie (au sens auquel tu l'entends) vaut plus que celle des autres espèces?

Dis, est-ce que la vie d'un chien vaut plus que celle d'un chat ou bien...? ça fait longtemps que je me posais la question, alors tu pourrais sûrement éclairer ma lanterne...

Un embryon et un foetus non viables ne sont pas à mes yeux des êtres humains.

Ils sont des êtres humains en devenir.

Je prends un exemple... Tu veux parler de limite... Ben regarde, quand une chatte accouche et que le maître ne veut pas les petits, il les tue dès leur naissance (ce à quoi je n'adhère pas, mais je peux comprendre). Pourtant ils sont nés, ils sont viables en dehors du corps de leur mère... C'est une pratique courante, que personne si ce n'est Brigitte Bardot & co ne remettra en question, personne ne sera emmerdé par la justice pour avoir tué des chatons nouveaux-nés.

Par contre, ça ne viendrait à l'idée de personne (sauf d'un connard) de tuer les chatons à un, voire deux mois d'âge... Une fois qu'ils perçoivent le monde qui les entoure etc etc... Et tuer délibérément un animal (sauf euthanasie) est même puni par la loi.

Alors, qui fixe la limite? Où se trouve-t-elle? Qui a raison???

Moi aussi je suis complètement raccord....

Ma limite, c'est le stade foetal tant qu'il n'est pas viable, point barre.

Vas-y, je suis toute ouïe...

L'être humain est un être pensant capable de s'inventer sa propre loi, de la théoriser, d'écrire son Histoire, de penser son existence, il a un regard sur ce qu'il est, sur d'où il vient, il maîtrise l'art et les sciences. Il est donc tout en haut de mon échelle des valeurs, mais libre à toi de considérer que tu ne vaux pas mieux qu'un cafard et libre à moi de ne pas partager ce point de vue étrange.

De par son intelligence supérieure, l'Homme a des devoirs vis à vis du reste de la nature, de sa propre espèce, des animaux dont il arrive à comprendre le fonctionnement. L'intelligence implique des règles et tu es bien mal tombée avec moi parce que je suis cohérent dans mes idées.

C'est parce que je ne tuerais pas un chat que je ne tuerais pas non plus un bébé, c'est parce que je ne tuerais pas un chien malade que je ne tuerais pas non plus un vieux dans le coma.

Et tout cela est le fruit de mon humanité dont tu nies ici la particularité.

Les concepts de Bien et de Mal sont définies par l'Homme, ces concepts qui font que tu peux trouver aujourd'hui comme moi que tuer un animal pour manger sa chair est moralement répréhensible si tu as les moyens de faire autrement. Et la logique te pousse à appliquer ce raisonnement à ta propre espèce : l'Humain.

Je ne serais pas logique si j'étais un bouffeur de viande impénitent et que je justifiais qu'on utilise l'animal comme matériau au service de l'homme, mais je ne le fais pas. Et comme je suis quelqu'un de modéré et de sculpté par aucune idéologie, je sais que beaucoup d'animaux continueront à être tués pour que des hommes les mange et que beaucoup de foetus seront vidés des utérus où ils se trouvent parce que certains ne réfléchiront jamais au delà du confort idéologique que leur a conféré d'autres avant eux , scandant un "c'est ton droit" en forme de formule magique à graver dans la pierre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anthony sindicco Membre 5 079 messages
l'âme d'un français, l'esprit d'un Bonaparte‚
Posté(e)

Je suis pour l'avortement.

tout dépends des circonstance, je dirais que pour une femme violé, le fait qu'elle tombe enceinte n'est pas de sa faute donc je comprends pourquoi elles veulent pas le garder. Après je dirais qu'avec tout les moyens de contraception qui existe fait relacer le débat

Modifié par anthony sindicco

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MDCCCLXXI Membre 98 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

On n'est pas à l'abri d'un oubli, d'un problème inattendu. Personnellement, j'ai tendance à penser que le droit le plus fondamental c'est celui d'être libre et de disposer de son corps de la façon dont on le souhaite. Pour moi, avant la naissance, ce n'est pas encore un individu. Ensuite, évidemment qu'après une certaine période de grossesse, la question de l'avortement ne se pose plus.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nina_
Invité Nina_ Invités 0 message
Posté(e)

Et bien continuez comme ça et nous reviendrons "aux faiseuses d'ange" et leurs pratiques illégales, et souvent avec issue dramatique ( sur tous les plans ! )

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anthony sindicco Membre 5 079 messages
l'âme d'un français, l'esprit d'un Bonaparte‚
Posté(e)

On n'est pas à l'abri d'un oubli, d'un problème inattendu. Personnellement, j'ai tendance à penser que le droit le plus fondamental c'est celui d'être libre et de disposer de son corps de la façon dont on le souhaite. Pour moi, avant la naissance, ce n'est pas encore un individu. Ensuite, évidemment qu'après une certaine période de grossesse, la question de l'avortement ne se pose plus.

C'est un des sujets où lequel je suis partagé, à combien de semaine juge qu'un fœtus est le plus humain ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 587 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Et bien continuez comme ça et nous reviendrons "aux faiseuses d'ange" et leurs pratiques illégales, et souvent avec issue dramatique ( sur tous les plans ! )

Formule magique.

Modifié par Savonarol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
babeth23 Membre 879 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

juste par curiosité intellectuelle, comment se détermine "la race", lorsque que deux personne de race différente met un enfant au monde

il n'y a qu'une race, l'homo sapiens sapiens, nous tous

s'il existait encore des hommes de néandertal, il y aurait deux races humaines sur terre

le mot que tu cherche est métisse, tout simplement

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anthony sindicco Membre 5 079 messages
l'âme d'un français, l'esprit d'un Bonaparte‚
Posté(e)

il n'y a qu'une race, l'homo sapiens sapiens, nous tous

s'il existait encore des hommes de néandertal, il y aurait deux races humaines sur terre

le mot que tu cherche est métisse, tout simplement

non le mot est bien 'race" même si c'est choquant pour vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MDCCCLXXI Membre 98 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Je ne sais pas si il y a des critères objectifs jugeant de l'humanité d'un foetus. je pense simplement, qu'au bout d'un certain moment, la morale ou le bon sens font que l'on n'avorte pas après une certaine période.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant