Aller au contenu

La Denise

Membre
  • Compteur de contenus

    794
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    1,904 [ Donate ]

À propos de La Denise

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 22/01/1878

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    france- ouest
  • Intérêts
    Jardin- littérature, psychologie, actualités, politique, animaux, écologie etc.

    Je ne suis d'aucun partis politiques, d'aucune religion; libre penseuse par nature, je tiens à ma liberté en toute occasion.
    Je suis très curieuse de tout, et c'est mon travail en plus, donc excusez moi si je peux paraître indiscrète parfois.

Visiteurs récents du profil

1 360 visualisations du profil
  1. ah oui, c'est le Sud, jamais vu ça dans ma région. J'aurais pu comprendre que les poussettes puissent gêner le service, parce que souvent ça cavale pour le service, et encore un endroit où ça ne gêne personne aurait pu être réservé. De plus, dans les restos à 150 euros le repas, je ne suis pas sure du tout que des " familles à bébés" viennent là .
  2. yes, mais même les pieds dans la même godasse, tu te prends des branches mortes parfois, qui te tombent sur la tête et qui vont te faire bouger ^^ Bonne continuation Passiflore !
  3. ? ça existe ça ? ? duquel s'agit il ? j
  4. La Denise

    Sexe faible

    rhooo révérend, non bien sur !! je suis une femme ^^
  5. tout à fait, mais même quand tu es passive, la vie peut se charger de te faire bouger, sinon tu meurs ^^
  6. mon vrai prénom, oui, ( c'est pas Denise ^^ je te rassure ) . Mais j'ai mis longtemps à l'accepter, il est pourtant joli.
  7. La liberté n'est jamais " faire n'importe quoi n'importe comment en fonction de ses envies ' Nous vivons en société, et sommes " coincés" dans les lois, la morale etc... Pour le reste, le psychisme humain est tortueux^^ Les dépendances affectives, et les symbioses sont sans doute les formes les plus éloignées de la liberté d'aimer. Aimer ne doit pas empêcher de rester soi même. Et puis on n'aime pas l'autre 24/24H il faut le dire aussi, mais ce n'est pas pour ça qu'on hait l'autre entre lol J'ai toujours l'impression qu'il y a une attente de continuité du sentiment amoureux
  8. je n'appellerais pas " dépendant" la dernière partie de ton texte. Ce sont les variables de la vie, la vie elle même. "État de quelqu'un qui est soumis à l'autorité d'autrui ; sujétion, subordination : Il a choisi d'être artisan pour éviter la dépendance du salarié. État, situation de quelqu'un, d'un groupe, qui n'a pas son autonomie par rapport à un autre, qui n'est pas libre d'agir à sa guise : Dépendance financière." voilà une petite def qui en vaut une autre. Les choix de vie solitaire n'engendre pas ce problème, puisqu'il n'y a pas d'intermédiaire de dépendance. C'est sont de
  9. Oui pourquoi pas? mais ça reste deux entités uniques. Le leurre se fait aussi là dessus, croire qu'on fusionne avec l'autre pour ne faire qu'un. Le fait d'être seul n'empêche en rien d'aimer ou d'apprécier les choses, ou les autres.
  10. et bien pourquoi veux tu me faire parler alors ? lol Pour le reste je pense que ça rassure les gens de penser qu'ils ne sont pas seuls. C'est peut être un très très ancien réflexe animal qui perdure en nous ? Les gens se sont groupés our être plus nombreux, sans doute et se rassurer et se défendre aussi ( ce que je dis est purement gratuit et ne relève de rien ^^ ) . Je pourrais voir ça comme ça. Et ce besoin subsiste. Je ne vais pas à l'encontre de ce besoin qui sans doute est utile, mais c'est juste dans la manière d'appréhender les choses, et de s'appréhender soi même dans le m
  11. ^^ il y a pire, j'ai lu ça il y a très longtemps, me rappelle plus de son style, mais je me souviens que le bouquin m'avait intéressé.
  12. Une fois que tu as accepté cette idée, tu te libères, je sais que ça peut paraître bizarre. C'est une forme de distanciation psychique, ( on va dire ça comme ça ) Ca reste un peu dans la veine de Conte Sponville," pas d'attente, pas de déception " ( c'est un parallèle, le sujet était autre pour l'auteur ). Mais dans la réalité des faits ? Bah, je n'ai pas dit que c'était top ou c'est ce qu'il y avait de mieux ^^ Esseulé, c'est souffrir de sa solitude, parce qu'on attend de combler un besoin qui ne peut être comblé que par les autres ( au moins l'envisage t on comme ça ) L'esseulem
  13. Je pense au contraire qu'on est seul de la naissance à la mort. Il y a la solitude et "l'esseulement ". Nous sommes sans doute fait pour vivre en troupeau, mais chaque élément du troupeau est seul en réalité. Arrive un loup, tout le monde s'éparpille, et la proie se fait bouffer, et la proie ça peut être n'importe qui.
  14. ah ah ! c'était destiné au posteur , pas à arrial, cette partie là. c'est rare malheureusement. Tu remarqueras que les " mauvais " gagnent plus souvent que les autres.
  15. ^^ on sait d'où vient l'expression " trempé comme une soupe " comme ça. bah, pas vu trop de monde dehors, entre les averses peut être. une répétition pour la fête de la musique peut être ? Où tout le monde devra être chez lui à 23H, au risque de se transformer en crapaud peut être ? Elle n'a rien dit la Dame Bachelor ^^
×