Aller au contenu

Genesiis

Membre
  • Contenus

    3160
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Genesiis

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 05/24/1968

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

17915 visualisations du profil
  1. Genesiis

    Économie écologique

    Il me semble tout à fait exagéré de parler de la santé de la planète pour une légère démangeaison de peau. C'est plutot le petit environnement de l'homme qui est en péril.
  2. Genesiis

    Freebritney !

    Nous sommes au milieu de notre environnement, sous peine d'être en souffrance ; ce qui fait que lorsque l'environnement change, alors nous sommes contraint à nous y adapter. Si l'environnement devient malsain, paradoxal, contradictoire alors il faut une saprée force pour y résister. Une psychanalyse de notre société devrait nous alarmer, nous avons confondu "multipliez vous" avec "pullulez". voir le sujet "Jusqu'ici tout va bien..." ; allos-nous vers une idiot-cratie ? Gretta nous montre la Terre et un paquet d'idots regardent le doigt ! Les personnes sensibles (dont les artistes) nous avertissent des insannités. Nous ne nous protègerons qu'en soignant les causes de ces insannités car les conséquences seraient bien plus lourdes à soigner. Par exemple : une surpopullation peut faire le lit d'un virus exterminateur. « If anything can go wrong it will » Capitaine Edward A. MURPHY 1949
  3. Genesiis

    Économie écologique

    Tout compte, mais plus ou moins...
  4. Genesiis

    "Dieu" ?

    Moui, c'est sûr que cette version me semble bien simpliste et mérite toute une encyclopédie explicative. Mais la beauté au centre ne me choque pas et rejoint m^me mes propos précédents. Car si nous alllons, sauf incident terminateur, vers une meilleur harmonie alors cette harmonie devrait résonner avec celle de l'Eternel et donc nous devrions resentir au centre de notre progression un sentiment de beauté, une extase, une épiphanie.
  5. Genesiis

    "Dieu" ?

    Genesiis : Le séphiroth une baliverne ? Ne voyez vous pas que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ? avez vous un argument contre l'existence d'un tel chemin ? blaquière : Oui ! c'est une cristallisation en entités de préjugés. genesiis : comme tout raccourci, je vois différentes façons de le prendre ; et vu la suite de votre intervention... vous aussi ! Ce qui nuance votre réponse littéralement pleine de préjugés. Je prends les citations que j'utilise comme des pense bête et non comme des dogmes. Toutefois je veille à ce que leur sens premier ne soit pas fondamentalement erroné. blaquière : Tenez, cette formule : "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort " est très séduisante, mais c'est... du baratin. genesiis : Exact, c'est du baratin... utile ; car il renforce notre résiliance en suscitant notre adaptation face à une adversité. blaquière : C'est ça la paralysie de l'esprit. S'enfermer dans des formules. Mais je ne dis pas que je vaux mieux, hein ? Mais je ne fonctionne pas comme ça, en tout cas j'essaie. genesiis : bonne continuation. blaquière : je réfléchis : "Ce qui ne nous tue pas peut nous laisser blessé pour longtemps et parfois pour toujours"... C'est pas moins vrai. Peut-être plus... genesiis : un tout petit peu plus : connaissez vous cette histoire, dont je fais une version très courte : ... Le paysan a un fils, O quel bonheur ! Le fils tomba de cheval et se cassa un bras, O quel malheur ! Le recruteur de l'armée du roi ne pris pas le manchot, O quel bonheur ! ...
  6. Genesiis

    "Dieu" ?

    Le séphiroth une baliverne ? Ne voyez vous pas que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ? avez vous un argument contre l'existence d'un tel chemin ?
  7. Genesiis

    "Dieu" ?

    Blaquière : L'effet psychologique est indépendant de la vérité ou pas de ce dont la la croyance est croyance, dans tous les cas. genesiis : Prenez vous en compte la théorie du tout qui clairement intègre la psychologie dans le séphiroth ? Car si nous n'allons pas vers l'Eternel alors la mort nous attend. (voir l'oeuvre de Pierre Teilhard de Chardin) « Aucune parcelle de l’univers ne peut être soustraite à l’influence de toutes les autres (totalité), mais ces influences ne se manifestent qu’en raison de la différenciation (morcellement) de l’univers. » Frank HERBERT / Le prophète des sables / Préface de Gérard KLEIN p26/392 « Prenez n’importe quelle activité humaine, n’importe quels arts, disciplines ou techniques, et poussez les aussi loin qu’ils peuvent aller, au-delà de tout ce qu’ils ont pu donner dans le passé, poussez-les jusqu’à leurs dernières limites, et vous vous retrouverez dans le royaume de la magie. » T. ROBBINS
  8. Genesiis

    "Dieu" ?

    Pour ma part l'Eternel est le meilleur en tout car il est le Vainqueur. « Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro. » Fight Club, le narrateur.
  9. Genesiis

    Économie écologique

    Es-ce à la hauteur de la consommation environnementale ?
  10. Genesiis

    Économie écologique

    genesiis : Le décalage entre le temps économique et le temps écologique ne pourrait-il pas être corrigé par une taxe comme sur le principe du pollueur payeur mais étendu à la consommation de ressources ? lycan : Tu veux un nouveau mouvement GJ puissance 100 ??? genesiis : Ce n'est pas parce qu'un mouton à un gilet jaune que pour autant on ne peut pas le tondre... il suffit de le faire en douceur.
  11. Groenland : Comment une chose peut-elle naître de son contraire ? « Nequaquam vacuum. » Umberto ECO / Le Pendule de Foucault / p404/648 « La nature a horreur du vide. » ARISTOTE
  12. Genesiis

    effondrement

    Fraternellement : et avant d'être animal on est végétal, etc. genesiis : Vous dites vrais mais en aleph suivant ; or vous aviez limité votre sujet à l'individu. D'ailleur si on limite l'effondrement à la personne alors il reste l'ego ; celui-ci peut être composé de bien de différentes habitudes selon ses traditions. Ainsi une vieille femme choquée par la guerre fut trouvée faisant des gestes bizarres, on ne compris que bien tard qu'elle mimait la réparation de filet de pêche.
  13. Genesiis

    effondrement

    Avant d'être humain on est animal. Dans la privation, on étanche sa soif avant d'étancher sa soif de comprendre car on meurt bien vite de ne pas chevaucher la bête. Autrement dit : il faut survivre pour pouvoir vivre.
  14. Au niveau dialectique, chaque mot a un sens et un seul, même si celui-ci peut être complexe. Ce sens n'est accepté qu'au fil de la pratique contextuelle. Il n'y a donc de sens conceptuel clair qu'en cas de consensus.
  15. Genesiis

    effondrement

    la question présuppose que l'individu va survivre à l''effondrement, pourtant ce n'est pas évident ; car lors d'un effondrement ce qu'il subsite se sont les fondations, et les fondations de l'homme est la bête, or la bête n'est pas toujours la plus pertinente pour survivre. L'homme est donc condamné à ce grandir en anticipant les crises.
×