azad2B

Membre
  • Compteur de contenus

    955
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de azad2B

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 04/03/1912

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Bastia

Visiteurs récents du profil

7 894 visualisations du profil
  1. Répy, vos remarques concernant mon exemple donné plus haut sont dignes d’un pointilleux tatillon Je maintiens qu’à 2 cm d’un émetteur de 2W, on est baigné par un champ électro-magnétique identique à celui que provoquerait un émetteur de 25 MW (25 000 000 W !!!) situé à 100 m Vos digressions sur le néon, dont je ne parle pas, ne servent qu’à noyer le poisson. Et j’ai utilisé cet exemple simple pour être compris de tous. Et j’aurais pu utiliser une analogie lumineuse pour mesurer l’intensité lumineuse reçue par une surface de 0.01 m2 située à 0,02 m d’une source et montrer qu’elle serait la même que celle d’une source de 25 MW située à 100 m. Il m’aurait suffit de calculer, probablement grossièrement, la surface apparente d’un cerveau humain occupant un volume de 1500 cm3 Mais d’une part, cela n’aurait rien changé et d’autre part vous auriez sans aucun doute critiqué ma simplification. Je vous lit d’avance avec délectation : Répy Il y a 15 minutes azad2b a dit le cerveau équivaut à une sphère de 11 cm de diamètre semblant rempli d’une espèce de sauce blanche C’est ridicule le cerveau n’est pas sphérique mais formé de deux ……… Décidément être pointilleux à ce point relève d’un formaliste ridicule. Mais je ne vous demande pas de commenter ce jugement qui m’est personnel.
  2. Bah, on peut s'amuser de temps en temps, non ? Cela s'appelle expérience de pensée.
  3. Si c'était le cas, comme tu le dis, cela soulèverait un problème très grave. Après tout, rien n'interdit d'admettre que certains individus puissent posséder la faculté de pouvoir reconnaître et localiser certaines sources de rayonnement EM. Des chercheurs se pencheraient sur la question et, peut-être, trouveront ce ou ces capteurs que ces individus possèderaient et qui seraient absents ou moins sensibles chez d'autres individus. Alors, faisons confiance à nos biologistes et à nos labos pharmaceutiques, ils trouveront la protéine ou je ne sais quoi, qui réduirait la sensibilité de ces capteurs. Et c'est là que le problème devient grave : si l'on dispose de ces capteurs, alors ils ont une utilité. Peut-être celle de nous faire fuir les régions où les CEM sont trop intenses pour notre organisme. Auquel cas, nos chercheurs auraient trouvés le moyen de priver les gens de facultés qu'ils possédaient.
  4. Tiens, je reviens sur le sujet. Supposons qu'il n'y ait rien dans l'Univers. Mais vraiment rien de rien. Pas même un photon qui passerait la dedans ne fusse qu'un fois tous les 15 jours, un vrai rien quoi, quelque chose comme dans la tête d'un mec du FN. Bref, le néant absolu. Ca y est, tu imagines ça ? Toi tu es là, en pensée, et circulez y a rien à voir. Ni en haut, ni à gauche, en bas ou à droite. D'ailleurs il n'y a ni haut, ni bas en fait. Alors, toi tu es là quand même. au bout d'un moment (et oui, au bout d'un moment) tu vas commencer à t'ennuyer, pas vrai ? Cela montre qu'au moins ton temps intérieur, lui, serait présent. Alors tu vas me dire que je te parle d'un temps psychologique, et que ça n'a rien à voir avec la physique. Admettons que tu as raison. Tu veux donc être certain que le vrai temps physique existe en cet endroit. Comment vas-tu faire ? - Ben y a qu'à y mettre une pendule, diras-tu. Alors, tu emmènes une montre électrique. Pas la vieille pendule du salon avec son balancier, qui elle faute de gravitation, ne marchera pas. Miracle, la montre électrique marche, donc le temps existe ! T'es heureux Mais suppose qu'un crétin passe par là et te dise : - Ben, oui, elle marche parce que tu viens de mettre ici un truc qui pèse un certain poids et que ce truc engendre un champ de gravitation. C'est normal. Pas de gravitation pas de temps, et lycée de Versailles. Et toi tu vas lui dire, non, elle marche parce qu'elle a un moteur électrique, et tu auras raison. Seulement ce crétin, a semé le doute dans ton esprit, tu en es au même point que le type qui veut savoir si la lampe de son frigo c'est bien éteinte quand il a fermé la porte. Et si tu réfléchi un tant soit peu tu ne sera plus du tout certain, que voir marcher ta montre, indique effectivement la présence du temps. Mais comme tu es un petit malin, tu vas laisser ta montre et attendre. Attendre quoi ? Ben bien sûr que ta pile s'use et que ta montre s'arrête. Ce qui même avec une pile de Bernard Tapi, finira par arriver. Et te revoilà, avec un nouveau problème: tant qu'elle marchait, la montre avait des éléments mobiles, le temps existait. La pile morte, fini. Plus de mouvement, plus de temps. Ecoeuré, tu vas revenir sur Terre et sur ton Forum favori, tu vas poster : Sans mouvement plus de temps. Bravo, tu auras rejoins les plus brillants des Philosophes de l' Antiquité.
  5. quote] La conséquence est limpide : s'il y a un risque biologique du téléphone portable il est d'abord lié la distance au cerveau. téléphoner pendant 5 minutes téléphone sur l'oreille expose le cerveau autant que de vivre pendant 4 mois à 100 m d'une antenne de téléphonie.[/quote] Voilà une interprétation qui demande à être éclaircie. Plutôt que d’embrouiller la mesure en utilisant une variable temporelle, mieux vaut ne parler qu’en terne de champ par cm et de distance. Les résultats de cette simplification deviennent bien plus spectaculaires. Un portable, dans les conditions les plus difficiles (loin de l’antenne téléphonique) émet avec une puissance d’environ 2W. Ces 2W éclairent notre cerveau à partir d’une source (l’antenne) située à 2cm. A quelle distance doit se situer un émettent lointain pour nous arroser d’un champ équivalent ? La loi est en 1/d2 on trouve facilement que 2W a 2 cm équivalent à 2500W à 100 cm (50 fois plus loin au carré) et à 100 m (5000 fois plus loin) la puissance de l’émetteur distant serait de 25 000 000 W. La puissance d’une petite centrale atomique donc. Hé bien croyez-moi, mais pour avoir travaillé près d’émetteurs de puissance très moyenne (de l’ordre de 500W) et avoir constaté qu’en tenant un tube fluorescent dans une main et le voir s’allumer simplement parce que le TOS de l’antenne était mal réglé, je ne m’approcherais pas d’un tel émetteur de 25 MW. L’estimation de Répy, que je n’ai pas vérifiée mais qui doit être correcte, semble émaner d’une source avide de calmer les esprits.
  6. Et pour clore ma participation (technique) à cette question voici le lien qui donne le format et les champs d'une trame Linky https://www.yadnet.com/domotique/protocole-teleinfo-du-compteur-linky/
  7. Salut, pour ce qui est de la sensibilité prétendue de certains individus aux ondes électromagnétiques, je préfère m’abstenir de réponse. Bien sûr avoir un minimum de connaissance des lois de la Physique incite à penser que plus une fréquence augmente, plus l’énergie des photons qui lui servent de vecteurs augmente. Mais aussi que plus cette fréquence augmente, moins est grande la profondeur de pénétration de ces rayonnements dans un matériau généralement conducteur comme l’est le corps humain. Cette explication rassurante peut satisfaire un scientifique qui s’empressera de nier, voire de se moquer, de celui qui prétend « ressentir » des choses. Pour mon compte, plus prudent, je répondrais …. qui sait ? d'ailleurs Répy semble d'accord avec moi sur le sujet. Sur le plan technique, l’accès aux données du compteur Linky, est parfaitement légal. Ces compteurs ont une sortie disponible pour l’usager, sortie qui peut être câblée en fil bifilaire 8P8C, (vulgairement RJ45) et le format des données est parfaitement documentée. Le protocole de communication l’est lui aussi. Il existe d’ailleurs des logiciels pour PC qui via le port USB peuvent lire et traduire ce qui est envoyé à EDF. Alors, l’idée de s’introduire dans le logiciel du compteur lui-même est assez tentante, mais il faut savoir que le « reverse-engineering « est sévèrement puni par la Loi (viol de la propriété intellectuelle) et que toute tentative d’introduction dans le système est sans doute détectable. Cela n’est pas documenté dans la documentation publique, comme de bien entendu. Ainsi, on constate dans le format des champs disponibles dans une séquence d’envoi, que certains champs sont constamment vides mais il est permis de croire que ces champs, vides pourraient très certainement ne plus l’être à la suite d’une mise à jour du logiciel. Mise à jour qui peut-être globale, ou individuelle. Pour ceux qui ne savent pas programmer (un simple C, un Pyton, voire un vulgaire Basic suffisent) regardez par exemple à cette adresse http://www.planete-domotique.com/blog/2010/04/25/se-connecter-a-son-compteur-edf/ mais il en a beaucoup d’autres bien plus intéressant avec une simple recherche du genre : se connecter à son compteur EDF. On trouve aussi des logiciels gratuits ici par exemple http://angryip.org/download/ qui peuvent scanner un réseau et détecter les compteurs disponibles, le votre, bien sûr pas celui des autres, sauf si vous êtes très malin. Pour info, un compteur Linky se détecte par le mot de quatre lettres qui suit une adresse IP ce mot est toujours, pour un Linky 9084 . Par exemple 192.168.0.102:9084 Que ceux qui pensent au 1984 de Orwell, aillent consulter d’urgence un psy ! Il est évident que ce genre de conversation, n’entre plus dans le domaine couvert par Forum.fr, car trop peu généraliste, je pense.
  8. Un transformateur capable de délivrer quelques 6 ou 9000W va te coûter une petite fortune. Et pour un bénéfice quasiment nul. Il n'y a pas de pics de tensions. Par ailleurs, ce que l'on appelle pic de tension est un phénomène combattu depuis longtemps par EDF car capable de perturber le fonctionnement des ordinateurs et de générer des micro-coupures. Et je me répète le CPL est un système qui injecte une onde à une fréquence très élevée dans les lignes, cette onde est modulée (en fréquence) elle est donc exempte de variation d'amplitude. Ce sont les variations de fréquence qui dans le récepteur sont détectées et décodées et ensuite traduites en informations utilisables. A noter que l'intégralité des données transmises n'est pas vraiment documentée et qu'un certain flou peut subsister, mais on doit avoir, pour le moins, le relevé de la consommation, l'identificateur du périphérique (n° du compteur, ou de l'usager). Vu la modernité du système il est certain que le logiciel du compteur peut être modifié par téléchargement de mises à jour. Et c'est là que le bât peut blesser : rien ne permet d'affirmer que tout le monde soit logé à la même enseigne. En tout cas, la possibilité d'injecter dans un compteur xxx un logiciel qui documente certains champs dans le flux de transmission, champs qui seraient laissés vide pour d'autres usagers existe. Et comme je le disais plus haut, si une possibilité existe, alors tôt ou tard, elle sera exploitée. Le Linky n'a aucune des capacités des nuisance physiques qu'on lui prête un peu hâtivement, il n'en reste pas moins un véritable danger. Et c'est de ce danger qu'il faut se protéger. Pour cela, le mettre hors d'état reste le meilleur moyen. En attendant bien sûr la parade juridique qui nécessairement viendra pénaliser, sans doute durement les réfractaires, ou même ceux qui auront connu la malchance de voir leur compteur tomber trop souvent en panne, même sans preuve matérielle.
  9. Pour la petite histoire, la double tarification, heures pleines/creuses, n'est pas un cadeau que l'on doit à Linky . Il y a plus de quarante ans que cela existe et le principe était d'envoyer (de superposer) sur la ligne une séquence de signaux à je ne sais quelle fréquence mais audible, disons 1000 Hz et 1500 Hz par exemple. Ce signal servait à commuter sur les vieux compteurs de l'époque équipés de deux affichages (mécaniques) l'un ou l'autre des affichages. A peine plus tard sont apparus des commutateurs ressemblants à des disjoncteurs qui actionnés par ce signal appliquaient la tension sur les cumulus électrique. C'est vieux comme mes Rhodes aurait dit Bérurier. Et pour le reste le compteur n'envoie pas "des impulsions" sur la ligne. Il envoie un signal modulant (en SFK je crois) une "porteuse" de l'ordre des 50 ou 100 Khz. Et une partie de cette HF circule dans le domicile desservi. Mais il faut relativiser : les alimentations à découpage de nos chargeurs, téléviseurs, lampes éco ou à LEDs ou autres ordinateurs font exactement la même chose et bien plus fort encore. Dans le lot, Linky serait plutôt l'enfant sage.
  10. Petite blague pour calmer les esprits et détendre l’atmosphère. J’espère que nos modérateurs seront conciliants. Note interne de la DGSI Ce document à usage interne fait écho à l’information RF451412-f120 émanant de la DGSE qui nous a été adressée le 13/10/2017 à 09:12:45 GMT. Confirmation nous en été donnée par l’UCLAT dans la note d’information UFR 95xc5600 datée du 13/10/2017 à 11:00:30 GMT. Il apparait qu’au centre de détention UMCRA de la région parisienne (Assfam) 7 personnes se seraient évadées dans la nuit du 12/10/2017. Ces personnes ne faisant pas l’objet d’un contrôle particulier, leur identité et signalement ont été transmis aux autorités compétentes rattachées au service du Ministère de l’ Intérieur. L’agent matricule JB 009 de nos services a réussi grace à une enquête personnelle effectuée avec l’aide de sa belle soeur travaillant à EDF à localiser un lieu où très probablement les fugitifs peuvent avoir trouvé gite et refuge. Il apparait qu’en effet en ce lieu, dont les coordonnées ont été transmises au GIGN réside un certain (identité barrée) inscrit comme membre du forum : forum.fr et dont les propos souvent à caractères séditieux ont été relevés par nos services à plusieurs reprises. Les indices permettant d’accréditer la thèse selon laquelle les fugitifs seraient effectivement regroupés en cet endroit sont assez édifiants. Le 13:10:2017 à 09:12:25 le présumé receleur d’immigrés clandestins à effectué à la boucherie (raison sociale barrée) de la rue (nom barré) du (barré) arrondissement de Paris un achat pour les articles suivants : Trois poulets de Bresse qualité fermière. 2900 grammes de collier d’agneau et deux kilos de jarret de boeuf. Plus tard, à 09:25:20 l’individu à acheté 3 boites de Harissa, 4 kilos de semoule, de la graisse d’oie et deux litres d’huile d’olives et cela chez l’épicier du coin qui par ailleurs est un collateur actif de nos services. La caméra de surveillance de la rue (nom barré) l’ a aussi filmé sortant d’un magasin voisin avec un carton pouvant contenir environ 6 bouteilles de vin. Mais il aurait payé en espèces et le vendeur de ce magasin à l’enseigne Nicolas n’a pas souvenir des crus choisis par le méprisable suspect. Ce même jour à 23:10:15 GMT encore, il a allumé les quatre foyers de sa plaque à induction et cela pendant 4 h 38 minutes comme l’indique l’historique du compteur Linky dont est équipé l ‘ignoble individu.Deux de ces foyers étaient en position boost pendant 7 et 9 minutes respectivement. Un four à air pulsé a aussi été utilisé pendant 2 heures. Albert, notre cuisinier interrogé sur ce qu’ont bien pu mijoter nos conspirateurs pendant ce temps là a immédiatement répondu qu’à 95 % il était certain que nos fugitifs et leurs hôtes ont du se préparer un couscous. C’est un bon Albert. L’origine ethnique des 7 malandrins semble d’ailleurs en parfaite adéquation avec le choix de ce plat. Le service extérieur du GIGN nous communiquera les résultats des autopsies consécutives à leur intervention programmée le 15:10:2017 dès que les médecins légistes auront terminé leurs rapports, nous espérons que la théorie d’ Albert, sera confirmée.
  11. Là, sur le coup je vais me faire le défenseur d'EDF ! Si les compteurs Linky savaient taxer l'énergie réactive, ce ne serait que justice. Et puis cela ne gréverait pas tellement le montant de la facture.
  12. D’accord avec toi, Roger_Lococo, au moins dans le fond. Mais pour le reste ce genre de propos, prête le flanc à ceux qui veulent les combattre. Ainsi en affirmant que tu as été le témoin de plusieurs phénomènes qu’à priori la Science ne pourrait pas expliquer, tu cours le risque d’entendre un de ces admirateurs inconditionnels de cette discipline te dire que c’est parce que tu ne maîtrise pas ton savoir, ou que tu n’as pas tenu compte de toutes les données d’un problème que le mystère est venu déranger tes expériences. Il faut savoir que tous ceux qui se revendiquent en tant que scientifiques, sont en général des gens qui à force d’appliquer les règles que la rigueur scientifique leur impose, en finisse par devenir totalement obtus. Surtout quand l’âge rend leur intellect … disons fluctuant, pour rester poli. C’est là une remarque qui bien entendu ne vise personne en particulier
  13. Et aussi s'il n'aboie que quand ma belle doche vient à la maison.
  14. Hum ! Désolé cheuwing, mais ce genre d'affirmation ne peut qu'apporter de l'eau au moulin de ceux qui s'obstinent à ne pas vouloir reconnaître la véritable nature du danger de l'intrusion de la technologie dans nos vie. Et par ailleurs le compteur Linky n'a pas pour vocation de détruire quoi que ce soit. Pas même la notion de Liberté.
  15. Mais voyons, Répy, je ne nie pas que ton mode de pensée soit très inspiré par la méthode scientifique. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’apprécie tes interventions sur ce forum. Cependant le sujet présent, à savoir la technologie du compteur Linky, laisse entrevoir des applications possibles dont le développement sort totalement du contexte qui historiquement a présidé à l’élaboration de ce produit. Initialement ce n’était qu’un moyen de réduire les coûts d’exploitation d’un système de distribution d’énergie électrique. Que ce voeu soit légitime ou seulement dicté par des conditions économiques à respecter en terme de points de croissance, que la recherche effrénée du rendement économique maximum puisse conduire à des pertes d’emploi ou à la déshumanisation de nos sociétés cela n’entre pas vraiment ( bien que je déplore la chose ) en jeu et notre pauvre petit compteur n’y est absolument pour rien. C’est vrai que sur Internet circule un fatras de débilités et qu’aucune n’est vraiment fondée. La seule question qui se pose alors est de savoir pourquoi ce produit est-il capable d’éveiller tant de passions.Et la réponse à cette question est totalement en dehors du champ de la réflexion scientifique, tellement en fait, que vouloir arguer de connaissances scientifiques pour l’appréhender relève d’une incompréhension de la question elle-même. Celle ci, pourtant pourrait se résumer d’une façon très simple : où peut-il exister pour les individus un espace où, las de vivre dans leurs mégapoles inhumaines, ils pourraient se sentir (ou au moins se croire) à peu près libres et isolés, ne fusse qu’un instant ? Où donc si ce n’est chez eux ? C’est seulement pour rappeler ce questionnement central que je tente de justifier mon intervention. Mais si tu tiens à rester dans le cadre pur de la discussion technique, je me permet de te signaler une grosse erreur que tu as commises en répondant à Roger_Lococo : Ce dernier souhaitait simplement éliminer ou au moins affaiblir le champ électromagnétique né de la présence de courants porteurs dans SON installation. L’introduction d’un filtre entre le compteur et son installation, ne gêne en rien le fonctionnement du compteur, Tu l’as visiblement mal lu, et on est en droit de se demander si cette erreur de lecture est intentionnelle ou due à une réaction de ton subconscient. Pour clore, je remarque que çà et là sur ce forum et dans différents sujets, on lit des remarques de certains intervenants qui, à chaque fois qu’une application liberticide est mise en pratique et soulève un tollé de protestations, affirment qu’être surveillés, tracés, décodés ne les gênent absolument pas dans la mesure où eux mêmes ne faisant rien d’illégal ne se sentent pas concernés. Est-il anormal de se sentir consterné devant de telles affirmations ?