Aller au contenu

InstantEternité

Membre
  • Contenus

    769
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de InstantEternité

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 10/05/1981

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Si on considère l'empathie comme un critère ou comportement qui permettrait d'étudier l'humain, et si nous sommes disposés à avoir plus d'empathie envers les personnes appartenant à notre propre culture alors on pourrait faire un lien entre l'empathie et la culture et de là penser qu'un humain ne peut pas être étudié sans sa culture. Je pense que ce qui fait de nous des êtres humains, en plus de nos instincts d'hommes, c'est notre culture (langue, religion, éducation, mœurs, ...). C'est très intéressant car étant personnellement intéressé par le concept de la Surhumanité, je me rends compte qu'en fait la culture est quelque part un obstacle qui nous empêche d'accéder au Surhumain à l'instar de la religion. En effet le Surhumain se définit par une intensification de l'expression maîtrisée de nos instincts notamment dans tout ce qui est de la création artistique (pour moi l'art ne faisant pas partie de la culture).
  2. Génial ! J'adhère à ta vision du temps, de la vie et cette philosophie !
  3. Le christianisme est le platonisme du peuple disait-il. Nietzsche en s'opposant frontalement au platonisme, il en créé un platonisme 2.0, comme évoqué dans l'analyse qu'en fait Heidegger. Pour Heidegger, Nietzsche est le dernier des métaphysiciens, c'est dans ce sens là que je pose la question : Est-ce que la Surhumanité n'est-elle pas une religion ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Heidegger_et_Nietzsche
  4. Je n'ai pas lu Antéchrist. Mais je sais que Nietzsche n'était pas particulièrement contre la figure de Jésus (l'homme). Il y a une certaine interprétation de la psychologie de Nietzsche qui parle du fait qu'il se voulait lui-même comme un nouveau Jésus. En effet il se voulait quelque part le sauveur de l'humanité et son personnage Zarathoustra, qui n'est autre que lui-même, est un nouveau Jésus. Nietzsche tout en étant un anti-religion n'a-t-il pas créé une nouvelle religion : celle du Surhomme ?
  5. Je sais que cela peut paraître un peu "agressif" mais est-ce qu'on est pas disposé à avoir plus d'empathie pour une personne de sa propre culture que pour une personne d'une autre culture ? -> Cela pourrait répondre en partie à la question "peut-on étudier l'homme sans étudier sa culture ?"
  6. Mais la raison du plus fort n'est-elle pas une absurdité elle-même ?! Si oui, est-ce qu'elle résiste réellement au temps ?
  7. Mais je suis d'accord ! Le paraître n'est sûrement pas productif mais vicieusement trompeur.
  8. Non, pas du tout. Je voulais dire que le vaniteux nous joue une comédie : bien qu'il soit conscient de ses faiblesses il fait tout pour les cacher tout en faisant semblant d'être un fort ! N'est-ce pas là la définition du vaniteux ?
  9. Vous avez raison, la question qu'il faut se poser maintenant c'est : Est-ce que la Surhumanité Nietzschéenne empêche-t-elle le progrès (la modernité) ? Personnellement j'espère que ce n'est pas le cas, mais je dois y réfléchir et sûrement reformuler ma question pour ouvrir un nouveau topic... Un Etat dans l'Etat alors ? Ça se fait dans beaucoup de pays du monde mais le résultat n'est guère brillant
  10. Merci, je n'avais jamais entendu parlé du Taoïsme. Est-ce un système pratiqué dans une région spécifique de l'extrême orient ou bien c'est plutôt généralisé ? Je parle de la Chine, la Corée et le Japon, car si je ne me trompe pas ce symbole de Yin et Yang se trouve beaucoup en Corée comme sur leur drapeau.
  11. L'audace pourrait être un des traits de la personnalité à laquelle je pense. Je me demande si ce n'est pas le Surhumain de Nietzsche à quoi je pense...
  12. InstantEternité

    Vie à rallonge

    Puisque ce monde est triste et que ton âme pure, O mon amie, un jour, doit aller chez les morts, Oh ! viens t’asseoir parmi les fleurs sur la verdure, Avant que d’autres fleurs s’élèvent de nos corps *** Que vos pas soient légers à ces mousses fleuries, Près de ces flots riants comme des pierreries, Car on ne peut savoir de quelles lèvres douces Et mortes, ont jailli ces fleurs parmi ces mousses. *** Plus rouge, plus ardente et plus fière est la rose Qui fleurit à la place où quelque Émir repose, Ainsi que la jacinthe en la mousse des bois, Pâle, sort d’une tête adorable autrefois, Omar Khayyam
  13. Oui comme je l'ai dis plus haut, la vanité n'est que apparence. Je cherche toujours le bon terme pour expliciter mon idée de "vanité" qui serait plutôt une certaine confiance en soi, une autosuffisance ou encore une certaine intégrité...
  14. Vous avez raison, faire semblant d'être supérieur tout en connaissant ses faiblesses n'a rien d'intelligent. Je voulais plutôt parler de l'autosuffisance... quelqu'un qui serait intègre et qui aurait confiance en lui. Oui c'est exactement cela : peut-on parler de quelqu'un d'intègre dans ce cas là ? Qu'est-ce que pour vous une personne "intègre" ?
  15. Franchement je pense qu'il faut au lieu d'écarter totalement la vanité, essayer de l'utiliser "intelligemment" en atout. Même si je sais que cela n'est pas bien vu dans notre société d’aujourd’hui. Je trouve que là on se rapproche d'un problème Nietzschéen !
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité