Aller au contenu

jimmy45

Membre
  • Contenus

    6596
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de jimmy45

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12/16/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

15879 visualisations du profil
  1. 64 ans ce n'est pas le taux plein, c'est l'age "d'équilibre", où il n'y a ni décote, ni surcote. Le taux plein tu l'as quand tu fais tes 43 ans. Attention à ne pas mélanger les choses parce que plein de gens ne comprennent plus rien à force. Si tu commences à 25 ans, le taux plein il est à 69 ans. Et si tu pars à 69 ans, tu bénéficieras d'une surcote * 4, 65 + 66+ 67 + 68 en plus du taux plein. Par contre si tu pars à 64 ans, tu n'auras ni surcote ni décote, mais tu aura 4 années de cotisations en moins qui te seront retirées de ta pension à vie. Le système est clairement fait pour inciter les gens à partir le plus tard possible à la retraite, et aussi à baisser les pensions de retraites car des tas de gens ne voudront pas attendre cet âge ou ne pourrons tout simplement pas. On ne parle pas des effets sur le chômage. Les français partant actuellement à 63 ans en moyenne. Le gouvernement et l'UE veulent réduire le temps passé à la retraite des français qu'ils jugent trop important et trop couteux. C'est un choix politique de salopard, une grosse régression, et pour quelle justification au final ?
  2. jimmy45

    Réforme des retraites

    Je suis d'accord que ces entreprises n'appartiennent pas aux grévistes, mais elle n'appartient pas non plus aux ministres ou au président. Le coup de force il est aussi de leur côté et ils ne consultent pas plus les citoyens que les grévistes ...
  3. jimmy45

    Réforme des retraites

    Il faudrait retrouver les sources parce que ça me parait bizarre. Actuellement les dépenses représentent 12,3% seulement.
  4. jimmy45

    Réforme des retraites

    Maintenir les dépenses des retraites à 14% c'est ce que l'UE souhaite imposer dans tous les pays non ? Et sans doute l'objectif repris par le gouvernement ?
  5. Le problème c'est que chaque réforme des retraites s'applique pour les années de travail où elles étaient en vigueur, on ne peut pas juste espérer un changement dans les années avenir, ça a quand même des conséquences réelles ce n'est pas virtuel. Au delà de l'histoire tu portes quand même une opinion politique qui est parfaitement contestable, et ça ce n'est pas de l'histoire. La question du financement des retraites est une question de choix de distribution des richesses ... Il n'y a aucune impossibilité, tu choisis simplement combien tu alloues des richesses que tu produis au financement des retraites.
  6. Bonjour mon ami, La question des régimes spéciaux peut être dissociée du reste de la réforme, la mise en place d'un age pivot ou un système à points n'ont strictement rien avoir avec les régimes spéciaux, ils concernent le régime général. Et avec le système de retraite actuel nous pouvons très bien envisager d'intégrer les régimes spéciaux dans le régime général. Donc je m'excuse mais je n'accepte pas cet écran de fumée. Ce qui est inacceptable dans cette réforme, ce sont l'âge pivot et le système à point. Ce qui est inacceptable avec l'âge pivôt, c'est de faire porter tous les efforts de financement sur les seuls salariés au mépris de leur santé et du niveau de leur retraite. Ce qui est inacceptable avec le système à points, c'est qu'il n'est mis en place que dans un seul but, permettre au gouvernement de diminuer les dépenses de retraite de manière discrétionnaire dans les années à venir. Et ce qui est inacceptable en lien avec la baisse organisée des pensions de retraites, c'est que finalement tout cela ne vise qu'à transférer des disaines de milliards des caisses de retraites, vers les banques et les assurances privées, bref transférer les retraites vers les retraites par capitalisation dont personne ne veut en France à par ceux qui en tireront profits ou quelques idéologues du dimanche. En ce qui concerne le retrait demandé par Martinez et Mélenchon, il n'empêche pas le gouvernement de proposer autre chose de complètement différent ou en partie plus tard. Je suis d'accord avec vous qu'ils font peut être une erreur de communication en ne laissant pas entrevoir de marge de compromis dans leurs revendications. Mais ils ont raison de s'opposer à cette réforme. I De toute façon le gouvernement ne peut pas prétendre vouloir négocier et continuer avec son calendrier. Il y a un moment où il faut retirer le projet de loi pour temporiser si on est sincère dans la volonté de négocier. Je ne crois pas personnellement à cette volonté de négocier, la porte parole du gouvernement a été très clair, pour elle c'est l'élection de macron qui fait décision, et le gouvernement est légitime à imposer sa réforme . Ensuite oui il s'agit de sondages, voilà pourquoi il serait intéressant d'organiser un référendum.
  7. Pardon je ne sais rien de tout ça et je pense que c'est des conneries. Parce que bon on ne peut pas parler d'impossibilité de financer les retraites d'un côté, et se permettre de se priver de milliards de recettes fiscales en sponsorisant les retraites par capitalisation par des déductions fiscales de l'autre, il y a une parfaite incohérence ! Qu'en dis tu ?
  8. Macron fait du business, il baisse les retraites pour permettre aux banques, assurances et fonds de pension de récupérer quelques disaines de milliards sur les 330 milliards que représentent les retraites. Comment tu peux parler de courage et d'élections ? C'est juste du vol en bande organisée.
  9. Bonjour, le véritable problème il est du côté de Macron qui croit que parce qu'il a été élu il peut tout décider dans le pays. Macron n'a pas lu la constitution. Concourent à la loi : 1) Le gouvernement, qui a un pouvoir d'initiative ( les projets de loi du gouvernement ) 2) Le parlement, ce qui inclus aussi les députés de l'opposition, qui ont tout autant un droit d'initiative que le gouvernement. 3) Les citoyens, par l'intermédiaire de référendums. Sauf que là le gouvernement veut imposer une réforme des retraites qui est rejetée par plus de 70% de la population ... Il ne respecte et n'organise pas correctement le dialogue social. Les syndicats de salariés n'ont aucun pouvoir de décision. Et il ne respecte pas les institutions en réduisant à néant les pouvoirs de l'opposition, et en refusant le droit d'intervenir aux citoyens. Avec un tel rejet de la population, n'importe quel gouvernement démocrate aurait déjà soit organisé un référendum pour défendre son projet auprès de la population ( un gouvernement courageux et sûr de défendre une bonne loi ), soit retiré son projet pour retourner aux négociations et au dialogue social. Alors qui crée le conflit si ce n'est le gouvernement ? De plus il faut voir le fond du projet, le gouvernement défend une réforme dans le seul intérêt de la finance privée et au détriment de l'ensemble de la population, mais quel compromis il peut y avoir pour ce genre de projet qui est parfaitement inacceptable ?
  10. jimmy45

    Réforme des retraites

    Nous ne sommes pas abonnés au figaro, nous ne pouvons pas lire l'article que tu as mis en lien. La valeur du point n'est pas le problème. Même si le gouvernement met une valeur du point qui fait que les dépenses de retraites restent les mêmes. Le problème c'est que la mise en place d'un système où le gouvernement contrôle les dépenses de retraites avec le taux de cotisation et la valeur du point n'a uniquement pour but que de baisser à l'avenir les pensions de retraite et ça c'est évidemment quelque chose d'inacceptable. De plus, va justifier auprès des gens que la mise en place de ce système en fait des perdants ? Parce que qui dit nouveau mode de calcul, dit changement dans les résultats, et des personnes vont forcément perdre.
  11. jimmy45

    Réforme des retraites

    Bon alors je t'explique. On passerai avec la réforme du gouvernement d'un système où les pensions sont calculées actuellement uniquement sur la base des salaires ( un paramètre que ne contrôle pas le gouvernement sauf pour la fonction publique ) à un système où les pensions sont calculées à partir des cotisations payées sur l'ensemble de ta carrière, et de points accumulés grâce à ces cotisations. Sachant que les taux de cotisation et la valeur du point seront définis chaque année par la loi de financement de la sécurité sociale proposée par le gouvernement et votée par les parlementaires, il y a donc clairement une volonté du gouvernement, au travers de ce système à point, de reprendre la main sur les dépenses des retraites. Personne ne peut croire qu'il veut reprendre la main pour augmenter les pensions de retraite. Nous savons très bien, c'est lui-même qui le dit, qu'ils sont dans une optique d'austérité, c'est à dire de faire des économies sur les dépenses de retraite. Le système à point a donc pour but ( car il n'en existe pas d'autre ) de permettre aux gouvernements de baisser à moyen ou long terme les pensions de retraite. Bien sûr le gouvernement a beau jeu de promettre que la valeur du point ne sera jamais baissée comme ce fut le cas dans d'autres pays comme la suède ou l'Allemagne. Nous avons déjà en France l'exemple de l'Agirc et de L'arcco qui fonctionnent déjà avec ce système, où la valeur du point n'a pas été baissée mais a été gelée pendant 3 années de 2013 à 2015. Et le gouvernement n'a fait aucune promesse concernant les cotisations. Il lui suffit de baisser le taux de cotisation, comme il compte déjà le faire pour les salaires les plus élevés, pour diminuer les pensions de retraite au final. C'est un peu comme si ton patron décidais de refaire le sol dans ton bureau et qu'il faisait placer une trappe sous ton bureau qu'il pourrait actionner à tout moment pour te faire tomber je ne sais où comme dans les pubs de la maaf en te promettant qu'il ne s'en servira jamais. Dans ce cas s'il ne compte jamais s'en servir, pourquoi le mettre en place ? Ce sont des menteurs. S'ils mettent en place ces paramètres de taux de cotisation et de valeur du point, c'est nécessairement pour pouvoir contrôler les dépenses de retraites. Il est indéfendable d'essayer de faire croire le contraire. Sachant qu'à côté avec la loi pacte, ils ont élargit à tous les types de dispositifs d'épargne-retraite vendus par les banques et les assurances privées des déductions d'impôt sur le revenu. Il y a clairement une volonté, de la part du gouvernement, de réduire les pensions de retraite, et en même temps d'inciter les gens à se tourner vers les retraites par capitalisation. Demande toi pourquoi ils justifient tout ce qu'ils font par le déficit du régime des retraites, pour à côté faire des cadeaux fiscaux pour inciter les gens à épargner auprès des banques et des assurances privées ? Donc il n'y a pas d'argent pour les retraites ? Mais par contre il y a de l'argent pour financer la retraite par capitalisation ?
  12. Oui à nos frais, nos chers gouvernements ont décidé de subventionner les plans d'épargne retraites vendus par les banques et les assurances privées par des déductions d'impôts sur le revenu. Cette niche fiscale crée un manque à gagner dans les recettes de l'état, ce qui signifie que ce sont tous les citoyens qui vont devoir payer pour compenser cette perte, soit par leurs impôts, soit par une baisse des dépenses publiques ou soit par des emprunts supplémentaires.
  13. jimmy45

    Réforme des retraites

    C'est anecdotique, la moyenne des départs à la retraite est de 63 ans. Rentrer les régimes spéciaux dans le régime général, nous pouvons très bien le faire sans système à point et sans âge pivot. Chacun comprend que les régimes spéciaux servent de prétexte au gouvernement, il met ça en avant pour faire croire que sa réforme est juste et égalitaire, alors que sa réforme porte essentiellement sur le régime général et qu'elle cumule les régressions dans tous les sens, c'est le coup le plus dur jamais porté au système de retraite par répartitions. Et d'autant que nous savons très bien que le but de l'oppération est de baisser les pensions de retraite pour pousser les gens à souscrire à des plans épargne retraite auprès des banques et des assurances privées.
  14. jimmy45

    Réforme des retraites

    Non un système à point est une énorme régression. Le salaire de référence pour le calcul de ta pension sera calculé sur toute ta carrière au lieu des 6 derniers mois pour un fonctionnaire ou les 25 meilleures années pour le privé. Rien que ça cela entraine une baisse générale des pensions et surtout beaucoup d'injustice car cela ne fait que reproduire les inégalités sociales.
  15. jimmy45

    Réforme des retraites

    Ce qui est une erreur, car le système à points est une aussi grosse régression que l'âge pivot.
×