jimmy45

Membre
  • Compteur de contenus

    4 348
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de jimmy45

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 16/12/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

14 582 visualisations du profil
  1. J'ai déjà tout expliqué.
  2. Ben le principe du tirage au sort c'est qu'on est tiré au sort ...
  3. N'importe quoi.
  4. Je ne t'expliquerai pas quelque chose qui est débile. D'où j'aurais parlé de gens qui seraient au dessus d'une idéologie ? Afin de pouvoir tous participer au moins indirectement à toute une série de décisions, étant donné que nous sommes 40 millions en âge de voter, on ne sait pas faire autrement que par la représentation, c'est à dire se regrouper au préalable pour décider des idées communes que l'on va défendre et ensuite désigner quelqu'un pour nous représenter et participer à ces décisions en notre nom. Ensuite tout le monde a des idéologies, en quoi c'est un mal ? Et donc ? Ils bougeront les lèvres ? Attends je regarde dans ma boule de cristal. Si je comprends, et ce n'est pas ça la logique de parti, c'est le droit d'association, un droit fondamental. Aucune difficulté avec nos moyens de communication actuels de communiquer entre personnes au niveau national et de s'organiser Non, c'est une démarche hostile, je sais encore faire la différence. Ben ils tapotent sur leur clavier, ils participent aux discussions, ils finissent par se rejoindre qqpart, virtuellement sur un réseau social ou réellement dans un lieu qu'ils choisissent, et quand approche l'échéance de dépôt des listes ils décident de faire une liste, s'ils sont assez nombreux ils ont déjà des membres pour commencer une liste dans leur région, et il ne leur reste plus qu'à trouver des gens pour les rejoindre. Voilà un scénario possible. Un autre scénario c'est que des assemblées de citoyens se créent comme on va l'encourager, que des gens participent aux débats qui sont organisés régulièrement lors de leurs réunions, et que ce groupe décide au final de défendre une liste ensemble. Voilà un autre scénario possible. Je ne sais pas, en réalité il en existe une infinité. A partir d'un moment ce n'est pas de ma faute si tu as l'esprit fermé. Quand bien même peu de groupes se créeraient il en existe de toute façon déjà suffisamment qui défendent un point de vue original sur les institutions, ils sont déjà constitués en groupes et non en partis, et pourront dès le démarrage de la période de débat public défendre leur point de vue. Tu surestimes très clairement "l'expérience et l'organisation" des partis dans ce domaine, aucun d'entre eux n'a jamais participé à la moindre constituante, aucun d'entre eux n'a jamais participé à une campagne où l'égalité est respectée, et beaucoup d'entre eux ne pigent rien aux institutions et croient que les ordonnances c'est la démocratie par exemple ... L'organisation d'une telle constituante fait surtout la part belle aux personnalités, personnalités que personne ne connait et qui vont émerger, elles pourront émerger de groupes politiques organisés, tout comme de tirés au sort, on ne peut pas savoir, car comme je l'expliquais c'est ce que l'on constate, à partir du moment où on donne aux personnes la possibilité de participer à des décisions qui ont un vrai enjeu, les gens s'impliquent, s'informent, s'améliorent, s'appliquent pour être à la hauteur de cet enjeu. Maintenant que des personnes qui sont désignés comme représentantes aient plus de chances de bien parler c'est mécanique on n'y peut rien. Mais pour moi le mode de désignation ne veut rien dire. La force de l'enjeu emporte tout. Tout ce que l'on veut c'est que ce processus constituant ne soit pas détourné par des professionnels de la politique. Et à partir du moment où on les interdit de participation nous n'avons rien à craindre. Quand aux seconds couteaux on le voit avec le groupe de députés LREM, qu'ils en envoient, qu'est-ce que l'on a à craindre de godillots ? Non tu inverses les choses. Nous sommes en Vème république, pour changer ce qui nous dérange, il faut qu'on en ai reçu le mandat, et la méthode que nous défendons pour le faire, c'est la constituante. Alors tant que nous sommes en Vème république, et donc avant que l'assemblée constituante écrive une constitution et que le peuple la ratifie par référendum nous sommes obligés de composer avec les institutions de la Vème république. Et parce que l'élection telle qu'elle est pratiquée jusqu'à présent favorise les riches et les hommes blancs, nous introduisons des choses tel que le tirage au sort qui viennent non pas résoudre le problème, mais améliorer les choses, avec les marges très faibles dont nous disposons. Ce sera à la constituante d'imaginer des institutions qui feront que l'on aura une assemblée constituante beaucoup plus représentative de la population et des institutions beaucoup plus démocratiques.
  5. non je ne confirme pas une telle ineptie, c'est le principe de la représentation - on ne constate pas une telle dilution car même les personnes désignées ne sont pas des expertes de la politique, et au contraire toutes les expériences faites montrent une implication belle à voir des personnes même si elles sont tirées au sort, peur sans fondement - les tirés aux sorts ne représentent personne, ce sont des citoyens qui participent directement - la logique de parti n'a rien avoir avec le seul fait de se regrouper, cette logique tient essentiellement à l'organisation interne de ces partis, très hiérarchique, et à la professionnalisation de la politique - la période de 6 mois est suffisante, il ne s'agit pas de faire une campagne sur un programme général et cela dépend des moyens mis en oeuvre pour organiser le débat public, et le but de la FI c'est justement de faire en sorte que les citoyens s'emparent de ce débat et donc ces moyens seront mis à disposition. Comme j'ai déjà dit plus haut, les médias auront obligation de donner de l'audience à ces débats et ils devront respecter une égalité de conditions et de temps de parole. Si tu as des idées tu peux les soumettre, mais tu n'es pas dans cette démarche c'est assez évident, depuis le départ on sent bien que tu cherches juste à redire que tu avais déjà une opinion faite d'avance sans rien savoir. - je ne comprends pas cette affirmation, cette représentation est exactement celle que l'on pratique sous la Vème république, représentation qui ne vous pose pas de problème, mais quand c'est la FI ça y'est cela devient un problème ? absurde.
  6. bah parce que c'est le principe de la représentation, on se regroupe entre personnes qui veulent défendre la même chose pour désigner un représentant et je ne vois pas de quels pbs tu parles j'ai su répondre à tout, ce à quoi j'ai coupé court c'était des délires sans fondement
  7. Le parti pris de la FI c'est justement de s'élargir aux personnes qui défendent la démocratie et de ne pas se restreindre aux personnes qui se sentent de gauche, notamment parce que les gouvernements, les partis ont bien oeuvré à faire en sorte que la notion de gauche ne veuille plus rien dire. Ces groupes qui s'intéressent à la question des institutions sont beaucoup plus transversaux et réunissent des gens de droite et de gauche.
  8. un parti défend un programme général pour la constituante les groupes dont je parle ne s'intéressent qu'aux institutions
  9. ben je n'ai jamais parlé de faire une liste pour le tirage au sort je n'ai jamais parlé de faire une liste pour le tirage au sort et encore moins d'y mettre des noms, j'ai bien dit que le tirage au sort était fait dans la population et que si on souhaitait être membre il fallait passer par la désignation. comment s'organiser ? ben il y a déjà plein d'organisations existantes et il s'en créera surement d'autres pour l'occasion si tu as des idées originales sur ce qu'il faut défendre à la constituante et trouve des gens qui sont d'accord avec toi, ensuite organisez vous ensemble avec les moyens qui existent ( réseaux sociaux par exemple ), faites vous connaître de cette manière, et si vous arrivez à convaincre suffisamment de personnes peut être que vous aurez la possibilité de passer dans les médias. sur ce que la FI compte mettre en place pour faciliter le débat sur la constituante je ne sais pas encore, toujours est-il que contrairement aux gouvernements précédents, les médias seront mis à contribution pour organiser la campagne et auront obligation de s'ouvrir aux listes citoyennes ils ne pourront pas organiser des débats soit disant pluralistes composés de 100% de libéraux. Dans les autres pays, à l'occasion de ces constituantes se sont constituées des assemblées citoyennes locales où les gens pouvaient débattre et prendre la parole. Parce qu'on l'a testé avec le M6R. les pro de la politique n'ont pas le droit d'être membre de la constituante 20 ème fois que je vous le dis.
  10. Oui exactement le même truc qui fait qu'il n'y a guère d'ouvriers sur les listes de personne. D'où les interdictions d'avoir un mandat et le tirage au sort.
  11. malgré que cela ne soit pas compliqué à expliquer et à comprendre, cela ne vous empêche pas de comprendre de travers et d'extrapoler dans le grand n'importe quoi moi je ne suis pas fan de ce que propose la FI je préfèrerai qu'il n'y ai pas de concurrence de choix entre le tirage au sort et la désignation et que l'on fasse d'abord un vote pour établir la répartition des sièges et puis ensuite un second vote pour choisir parmi les listes parce que plein de gens voudraient pouvoir à la fois décider de la répartition entre tirage au sort et élection et aussi choisir parmi les listes j'aurais même été autoritaire en décidant que ce serait 50-50 on verra ce qui sera proposé aux prochaines élections cela a encore le temps d'évoluer mais dans tous les cas cela ne correspond en rien à ce que vous dites, plein de personnes choisirons de donner leur voix au tirage au sort, notamment sans doute parmi les personnes qui ne votent pas habituellement ou votent blanc et je vous ai déjà expliqué pourquoi cela ne pourrait être noyauté par les partis politiques et avantagerait les listes citoyennes, mais monsieur ne semble pas le prendre en compte le moins du monde, lecture sélective ?
  12. il faudrait peut être vous faire un dessin un jour, nous sommes appelés à voter devant l'urne nous avons différents bulletins un bulletin pour la liste A, un bulletin pour la liste B et un bulletin où il y a marqué "je soutiens le tirage au sort" si tu veux être choisit pour participer à la constituante il faut que tu trouves des amis, que tu fasses une liste et que tu fasses campagne pour expliquer ce que tu veux défendre à la constituante et demander aux gens de te choisir si le jour du vote, il y a 15% de votes pour la liste A, 25% de votes pour la liste B et 60 % pour le tirage au sort, alors on répartit les sièges de l'assemblée avec 40% qui sont attribués à l'élection et 60% au tirage au sort S'il y a 100 sièges, cela signifie que l'on aura 15 sièges pour la liste A, 25 sièges pour la liste B et 60 tirés au sort. On organise donc des tirages au sort parmi la population, qui peuvent accepter ou refuser, jusqu'à ce que l'on obtienne 60 tirés au sort qui veulent participer à la constituante. Ce n'est pas plus compliqué que ça.
  13. Non, il y a des bulletins pour des listes, et il y a des bulletins pour le tirage au sort. S'il y a 50% de bulletins pour le tirage au sort, cela voudra dire que l'assemblée constituante sera composée à moitié d'élus et à moitié de tirés au sort. Les bulletins qui auront désigné des listes permettront d'établir à la proportionnelle quels candidats parmi ces listes seront membres de la constituante. Vous ne pouvez pas choisir d'être tiré au sort, si vous voulez faire partie de la constituante vous devez faire partie d'une liste. Le tirage au sort se fait parmi la population. On ne peut pas être candidat si on a déjà un mandat, et si on est membre de la constituante on sera inéligible aux pouvoirs institués par cette constituante, les partis auront du mal à trouver dans leurs rangs des personnes qui ne veulent pas se faire élire par la suite ou qui n'ont pas déjà un mandat. Ceci laisse des places aux listes citoyennes, ce que l'on a observé dans les pays où cela a été mis en place.
  14. La loi des grands nombres fait qu'en multipliant les tirages on finit par obtenir des résultats qui tendent vers les chances d'obtenir tel ou tel résultat lors d'un seul tirage. En tirant au sort des gens parmi la population, on tend à avoir des résultats qui correspondent à la diversité de la population. On ne peut pas obtenir une représentation politique car personne ne pense la même chose, tout juste peut-on obtenir des tendances idéologiques et une représentation politique nécessite un accord entre le représentant et les représentés. Mais on peut facilement obtenir une représentation sociologique, les catégories sociales ne sont pas très nombreuses. Les chances de n'obtenir que des personnes des couches sociales aisées alors qu'elles sont extrêmement minoritaires sont faibles, nous aurions une représentation beaucoup plus représentative du peuple dans sa diversité. Et les chances d'avoir un ouvrier sont extrêmement plus élevées. Si l'assemblée compte 300 membres ou même mieux 500 membres, l'effet de la loi des grands nombres est suffisamment fort pour garantir que les grands groupes sociaux qui composent la société seront représentés.