jimmy45

Membre
  • Compteur de contenus

    4 032
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de jimmy45

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 16/12/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

14 461 visualisations du profil
  1. Sérieusement. On a ici le hoax typique. Il peut y avoir une infinité de raisons pour que le lien ait disparu, mais on n'en retient un, et sans doute parmi les plus invraisemblables, il l'aurait retiré parce que son épouse aurait été engagée dans une émission sur une chaine de Bolloré ? Bolloré s'en contre fout sans doute totalement de ce que Corbières peut écrire sur son blog. Ensuite il a embauché Raquel Garrido alors que ce message était disponible. Ensuite il l'a remis en ligne. Ensuite ils sont tous deux des cadres de la France insoumise qui ne va clairement pas cesser d'en mettre plein la gueule à Bolloré. Alors qui est le plus stupide dans l'histoire ? Le twittos qui trouve malin de lancer une accusation gratuite ? Le journaliste qui relaie ça sans faire le moindre travail de journaliste derrière ? Ou l'internaute qui va gober ça sans réfléchir et crier avec la meute ?
  2. Donc la source de l'accusation serait des twittos, qui eux même se basent sur ?
  3. Je ne connais pas grand monde qui ne soit pas embauché par des gens à fric.
  4. Vous décrivez la cfdt et faites pourtant une généralisation. En ce qui concerne la peur de renverser la table, je vous en prie, montrez l'exemple. Vous n'avez pas plus de courage que les autres. En réalité ce n'est pas une question de courage, mais nécessairement les gens veulent que les choses s'améliorent, ils ne veulent pas qu'elles se dégradent. Et il faut nécessairement être très nombreux pour pouvoir espérer faire qqchose.
  5. La politique, même si il s'agit de ce qu'il s'est passé il y a des années, reste souvent perçue différemment selon les points de vue en effet, et les historiens n'y échappent pas. Mais peu importe son point de vue, qu'elle assume totalement, elle donne des arguments. Alors que vous vous n'avez à lui opposer que votre mépris pour tout point de vue de gauche Donc elle est historienne, elle explique, elle argumente et se soumet donc automatiquement à la critique et à la contradiction ... Vous ...
  6. C'est vrai elle n'est qu'historienne, et vous vous êtes ...
  7. Non je sais que cette croyance est très répandue mais Hitler a eu le pouvoir suite à un putch. Mais effectivement exterminer des populations n'est évidemment pas légitime, c'est même con de devoir le dire, et un vote démocratique ne le rendra pas plus légitime ... Perso pour le concept de légitimité je n'invente rien, je me base sur ce que j'ai lu des débats entre JJ Rousseau et Benjamin Constant. Et ils sont plutôt convaincants. Ouais enfin si il y avait des croyances racistes fortement répandues, la haine elle était quand même rare, et elle le sera toujours. L'antisémitisme de Pétain n'avait rien avoir avec les quelques idées antisémites que pouvaient porter le badeau ordinaire, on est à des degrés quand même extrêmement différents, chez Pétain c'était une idéologie qui l'a poussé jusqu'à se rendre responsable et complice de génocides, pour la plupart des gens c'était juste de la connerie du fait des croyances collectives.
  8. Comme je l'ai expliqué, la notion de légitimité procède de la philosophie politique, et qui dit politique ou philosophie dit différents points de vue. Chacun est donc obligé de faire appel à sa propre réflexion et à son bon sens. Il est assez évident que parler de 40 millions de pétainistes est débile. Chacun sait bien qu'un peuple est toujours divisé par des idées différentes, Pétain n'était évidemment pas soutenu par l'ensemble des français et ses décisions n'étaient évidemment pas celles du peuple. Pétain incarnait l'extrême droite fascinée par Hitlere et haineuse des juifs et du front populaire. Pour les gens pas assez politisé il gardait surement l'image du chef militaire de la 1ère guerre mondiale, mais beaucoup de monde à droite et à gauche était opposé aux idées que le camp de Pétain défendait. Il n'avait aucune légitimité. Et ce qu'il a fait ne pouvait de toute façon pas être légitime, même la volonté du peuple ne peut pas rendre légitime ce qui ne l'est pas par nature.
  9. Non, la légitimité = principes, légalité = loi. Accorder la légitimité à qqchose parce que c'est la loi est une des nombreuses confusions qui rendent notre monde absurde. La seule source de légitimité c'est en réalité la volonté générale du peuple. Quand Max Webber parle de la violence légitime de l'Etat il est sous entendu que l'Etat émane de la souveraineté du peuple. Mais ce n'est évidemment pas forcément le cas. Nous vivons clairement actuellement dans un système où l'Etat n'agit plus vraiment selon la volonté du peuple justement. Aussi accorder une légitimité systématique parce que cela vient de l'état est une grave erreur de compréhension, il n'y a légitimité que si l'état agit selon la volonté du peuple et à la seule condition qu'il respecte les droits inaliénables des citoyens. Dans le cas de Pétain nous avons un état qui n'agit clairement pas selon la volonté du peuple mais clairement selon la volonté de l'occupant, ici pas uniquement par la contrainte, mais aussi malheureusement par volonté de collaboration et d'adhésion aux idéologies de l'occupant. L'état qu'ils disent diriger n'a évidemment plus aucune légitimité.
  10. La légitimité n'a rien avoir avec le droit ... La légitimité est du domaine de la philosophie politique ... Vous confondez légal et légitime.
  11. L'appel du 18 juin, la résistance, la France n'a pas disparue, elle était occupée, déchirée, éparpillée, quasiment anéantie. Il y avait des français en exile à Londres, d'autres en Algérie. Prétendre que le gouvernement de vichy était légitime est totalement infamant. Dire qu'il est légitime parce qu'il a été mis en place par l'assemblée, c'est faire une tautologie, autant dire qu'il était légitime parce qu'il était légitime ...
  12. Dis donc je parle français pourtant ? Bon je pars du principe que c'est parce que j'explique mal, alors j'essaie de faire mieux ... Le fait qu'il ait été élu l'autorise a exercer le rôle de président. Le fait que les députés aient été élus les autorise à exercer leur rôle de député. Leur élection par contre ne signifie aucunement qu'une majorité de français plébiscite la destruction du code du travail en permettant au gouvernement de légiférer par ordonnance et même n'importe quel autre point de son programme. Vous comprenez la différence ou pas ? Il existe une chose qui s'appelle la séparation des pouvoirs. Vous connaissez ? D'après ce principe, le gouvernement n'a pas le droit de légiférer. Les grands philosophes à l'origine du mouvement des lumières sont tous tombés d'accord pour dire que la plupart des malheurs qui se sont abattus sur les populations proviennent de la concentration des pouvoirs exécutifs et législatifs entre les mains des mêmes personnes. Et c'est cette pensée qui est à l'origine des révolutions du 18ème siècle et qui a conduit à la fin de la plupart des monarchies et à la création partout de constitutions pour protéger les droits et les libertés des individus. Donc cela me semble être qqchose d'un minimum structurant pour nous aujourd'hui ... Parce que bon constitution, droits, démocratie, tout cela cela me semble être quand même assez moderne comme type de préoccupations ... Donc selon la théorie, vérifiée des millions de fois en pratique, si il concentre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif c'est une dictature. C'est peut être un peu trop abstrait alors je vous explique pourquoi le gouvernement n'a pas le droit de faire la loi dans une démocratie. Dans une démocratie c'est par définition tout simplement le peuple qui fait la loi. ( après on peut chipoter directement / indirectement c'est un autre sujet ). Le gouvernement, lui, ne représente qu'une fraction du peuple, pas le peuple dans son ensemble. Et vous serez d'accord j'espère sur le fait que le gouvernement Phillipe ne représente que le groupe politique "LREM". On a donc inventé une institution capable de représenter le peuple, c'est l'assemblée. Il n'y a que l'assemblée qui a le droit de faire la loi, parce qu'il n'y a que l'assemblée qui est capable de représenter le peuple dans son ensemble. Dans cette assemblée, normalement, toutes les fractions du peuples doivent être représentées, c'est ça tout l'intérêt beaucoup de gens l'ont un peu trop oublié. Ainsi si une loi est discutée, le rapport de force parmi les députés de l'assemblée doit être proche de celui dans l'ensemble du peuple. De ce rapport de force en découle ce qu'on appelle la volonté générale. Le gouvernement n'a qu'un seul point de vue, il ne représente qu'une seule fraction du peuple, il ne peut pas représenter la volonté générale du peuple. Alors rien n'exclue que la volonté des membres du gouvernement puisse être la même que la volonté générale du peuple, cela peut arriver, des fois, mais l'inverse aussi. Et dans ce cas là, la séparation des pouvoirs doit rendre possible que la volonté générale s'impose néanmoins au gouvernement, même si celui n'est pas du même avis que le peuple. Car le gouvernement est là pour exécuter les lois, c'est ça sa fonction principale, et donc même les lois avec lesquelles il n'est pas d'accord. Donc grâce à la séparation des pouvoirs, on permet, ce n'est certes pas suffisant mais c'est absolument nécessaire, que systématiquement ce soit bien la volonté générale du peuple qui s'impose, et donc on permet tout simplement la démocratie. C'est pour cette raison que ceux qui ont écrit la déclaration des droits de l'homme et du citoyen ont bien spécifié dans l'un des derniers articles que sans séparation des pouvoirs il ne peut pas y avoir de constitution. Le principe même d'une constitution, c'est à dire d'imposer des règles au gouvernement, nécessite absolument la séparation des pouvoirs. Comme l'expliquait Montesquieu seul un pouvoir peut limiter un autre pouvoir. Sans séparation des pouvoirs, c'est à dire si le gouvernement concentre les pouvoirs exécutifs et législatifs, à moins que les membres du gouvernements soient dotés d'une vertu inhumaine, ils agiront toujours selon leur idée, parce qu'il est très difficile d'agir à l'encontre de ses intérêts propres, ou de ce que l'on pense, si personne ne nous y oblige. Et s'ils agissent toujours selon leur idée, il arrivera forcément un moment où ils agiront à l'encontre de la volonté générale du peuple. => DICTATURE. Aujourd'hui nous avons de graves problèmes car ce principe est déjà très largement bafoué, ne serait-ce que par le fait de la non représentativité de l'assemblée, et la coalition entre les députés et le gouvernement, les députés n'étant finalement qu'un groupe de godillots. Mais permettre au gouvernement de légiférer directement, même si ce n'est que sur le domaine du code du travail et pas de l'ensemble de la vie publique, on franchit un nouveau stade dans l'évolution de notre régime vers la dictature. Est-ce que finalement pour vous, la seule chose qui importe c'est que vos idées s'appliquent, même si c'est par la dictature cela ne vous dérange pas ? Vous ne seriez pas le premier ni le dernier, tous les moyens sont bons comme on dit ???? Si c'est le cas assumez. Cela serait plus honnête que de tenter de défendre l'indéfendable en nous prenant pour des imbéciles. La démocratie ne réside pas dans le fait de faire ce qu'on a dit dans un programme, bien qu'évidemment faire le contraire soit toujours pire ... La démocratie réside dans le fait que les lois qui sont mises en place sont bien celles qui sont voulues par au moins une majorité de citoyens. Et ceci ne peut être identifié que loi par loi, article par article, le fait de gagner une élection qui donne un pouvoir exécutif, ou même un pouvoir législatif, n'équivaut en rien à un plébiscite de tout un package de lois ... Un programme n'a aucune force de loi. Si c'était le cas il n'y aurait pas besoin d'une assemblée, et on en revient à la monarchie ou à toutes les autres formes de despotismes. Une dictature dont l'orientation politique change tous les 5 ans reste une dictature. La démocratie cela n'a rien avoir avec ça, dans une démocratie on distribue les pouvoirs, pouvoirs et contre pouvoirs, à l'ensemble du peuple, c'est un débat une discussion permanente. Les uns n'agissent qu'avec l'assentiment des autres. Au delà de la théorie, ce que fait Macron c'est juste faire passer en force les contre réformes voulues par le MEDEF et l'oligarchie financière, rien de plus. Il choisit les ordonnances pour tenter de couper court à toute contestation qui viendrait de la rue. Il veut empêcher toute constitution d'une opposition et son organisation en prenant tout cela de vitesse et en décourageant les gens en les plaçant devant le fait accompli. C'est de l'autoritarisme pur et dur.
  13. C'est très constructif sans doute alors de votre part d'abonder dans le sens des conneries de Macron. Pourquoi vous transformez l'histoire ? Le gouvernement français a du s'échapper du fait de l'invasion des nazis, et il s'est basé ensuite à Alger. Le gouvernement de Vichy a été mis en place dans un accord avec les nazis, il n'avait aucune légitimité, il ne représentait pas les français.
  14. Le vrai gouvernement français était celui d'Alger. Vous défendrez vraiment n'importe quoi du moment que votre Macron l'a dit ? Non le gouvernement français était à Alger. Le gouvernement de Vichy n'avait aucune légitimité et a été mis en place par les nazis.