FFr Mag' 2.0

  • billets
    19
  • commentaires
    143
  • vues
    17 795

Contributeurs à ce blog

J'ai testé... La lessive faite maison, par Melie-

Tequila Moor

596 vues

 

Pour mon premier test, j’ai décidé de m’attaquer à des domaines en vogue en ce moment : l’écologie et le fait maison. J’entendais beaucoup parler de la lessive faite maison. Je me suis donc dit pourquoi pas ? Allier mon côté économe à l’écologique, ça me semble être une bonne idée !

Première étape : trouver une recette. Ça n’a pas été difficile, il y en a des dizaines sur internet, et beaucoup de livres et magazines en proposent également. Deux sortent du lot :

  • La lessive au savon de Marseille

  • La lessive à la cendre

Celle au savon de Marseille, ça me paraissait logique, celle à la cendre beaucoup moins… Je décide tout de même de tester les deux.

1ère recette : la lessive au savon de Marseille

Les recettes dénichées se ressemblent toutes. Voici donc la liste des ingrédients :

  • 100g de savon de Marseille (en bloc ou bien en copeaux)

  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

  • 2L d’eau (1L avec le savon, puis 1L une heure après)

Il ne me reste plus qu’à acheter du savon de Marseille et du bicarbonate de soude. Un petit tour au supermarché et hop me voilà prête, pleine d’enthousiasme, à me lancer dans la concoction de ma lessive. Ça a l’air rapide à faire.

On coupe en copeaux un savon de Marseille, on fait porter à ébullition, on rajoute le bicarbonate de soude. On laisse reposer une heure, on rajoute de l’eau. On met le tout dans un grand bidon et c’est fini. Et bien, facile à faire ! C’est vraiment top la lessive faite maison !

Je décide d’attendre quelques jours avant de tester mon linge avec. Et là, ce fut le drame. Ma lessive a complétement durci à l’intérieur du bidon ! Un vrai caillou. J’ai beau délier en rajoutant de l’eau, rien à faire. J’ai dû me planter quelque part. Je me replonge donc dans mes recherches et trouve l’ERREUR du débutant.

Il y a savon de Marseille ET savon de Marseille. Le vrai, l’authentique est plus rare à trouver et seules quelques marques en fabriquent encore. Avec ma chance, j’avais pris un faux savon de Marseille. D’ailleurs la plupart des supermarchés ne proposent que de faux savons.

J’aurais dû me méfier, un savon de Marseille « enrichi en huile d’olive » c’était un peu louche ; le savon de Marseille étant à la base déjà composé d'huile d'olive.

Pourtant, à voir l'emballage, ça paraissait vrai :

 

S10.jpg

Assurez-vous donc de vous procurer le véritable savon de Marseille, voici la liste des savonneries qui le fabriquent encore : La Savonnerie du Midi, le Sérail, le Fer à Cheval et Marius Fabre.

Il ne se compose que de 4 ingrédients :

  • Sodium olivate et/ou sodium cocoate

  • Aqua

  • Sodium chloride

  • Sodium hydroxide

S’il en contient plus, c’est un faux.

Je retourne donc au supermarché acheter DU VRAI savon de Marseille et recommence ma recette.

I20.jpg

Je coupe 100g de savon de Marseille que j’ajoute à un litre d’eau.

I30.jpg

Je porte à ébullition et éteins le feu. L’odeur est peu agréable, ça sent le chaudron et pas trop le savon !! La couleur est un peu ragoûtante. J’ajoute mes deux cuillères à soupe de bicarbonate, ça mousse un peu !

I40.jpg

Je laisse reposer une heure. Puis j’ajoute un litre d’eau. Je mets le tout dans un bidon et j’attends quelques jours. Mon mélange n’a pas durci ! Il suffit juste de le secouer pour que les éléments se mélangent bien ensemble.

C’est le grand jour, nos vêtements et ceux de ma fille pleins de tâches de lait et nourriture n’attendent que ça ! Je sais qu’avec ma lessive industrielle habituelle ces tâches partent au premier lavage. Un gros bouchon (soit un verre à eau) dans la machine et c’est parti.

Machine terminée, je sors mon linge. Bon, l’odeur n’est pas terrible. Forcément, je n’ai ajouté volontairement ni huile essentielle ni adoucissant. Ça sent juste le savon de Marseille, odeur que je n’apprécie pas vraiment. Mais bon, l’important n’est pas là, mon linge est-il propre ? Là est la mission de ma lessive.

Et là je vous avoue que c’est la déception. Aucune de mes tâches ne sont parties. La lessive n’a fait que rafraîchir mon linge peu sale mais n’a pas vraiment lavé. J’ai retenté plusieurs fois l’expérience. La seule façon de faire partir les tâches est de mettre du détachant avant. La recette du détachant écolo existe (il suffit d’appliquer du bicarbonate de soude avec de l’eau tiède sur les tâches) mais bon, ça devient un peu galère de laver son linge.

2ème recette : la lessive à la cendre

Recette totalement différente et plus étrange au premier abord. La cendre a le pouvoir de dégraisser. Il vous faudra ici un peu plus de matériel et de patience. Voici la liste de ce qu’il vous faut :

  • De la cendre bien sûr. J’ai la chance d’avoir une cheminée donc ça me débarrasse. La cendre des bois durs, de chauffage est meilleure que celles des résineux.

  • 1L d’eau

  • Un tamis ou une passoire

  • Un seau

  • Un tissu qu’il faudra jeter ensuite

  • Une bouteille pour stocker la lessive

Première étape, une fois que vous avez récupéré votre cendre, il faut la tamiser. Je m’installe dans une pièce que je peux aérer : mon arrière cuisine. J’avais du temps devant moi, j’en profite donc pour tamiser ma cendre, il ne reste plus qu’une poudre grise toute lisse. Pour mon essai, je n’ai tamisé que 50g de cendre, si vous voulez en faire une quantité importante, sachez qu’il faut un certain temps pour la passer au tamis. Ma cendre déposée dans un seau, j’ajoute mon litre d’eau, cela crée un peu de poussière, d’où l’intérêt de le faire dans une pièce aérée (ou dehors si le temps le permet). Il faut maintenant attendre toute la nuit que le mélange macère.

Le lendemain, rien n’a bougé. La cendre s’est déposée dans le fond du seau. Je suis censée obtenir un mélange visqueux, il n’en est rien. De l’eau un peu grisâtre stagne. Je décide de rajouter de la cendre tamisée, en me disant que les proportions ne doivent pas être bonnes. Et j’attends 24 heures de plus. Le surlendemain, j’obtiens toujours la même mixture : la cendre boueuse au fond et de l’eau grise au-dessus. Je décide tout de même de faire ma lessive avec ce mélange. Tant pis pour le mélange visqueux.

I50.jpg

Je prends donc un tissu que je plie en quatre, une passoire, et je filtre le tout. Je m’aide d’un bâton pour faire couler le mélange à travers ce filtre. J’obtiens un liquide un peu jaune, ça a l’air de ressembler aux lessives à la cendre que j’ai pu voir sur différents sites internet.

I60.jpg

Honnêtement, à ce stade, je n’ai aucune envie de tester mon linge avec cette préparation. On dirait de l’eau sale, tout simplement. Je mets donc à laver des tissus sans grande importance et quelques bavoirs que j’ai moi-même tâchés de chocolat, à 30°.

Et voici le résultat : le linge est ressorti propre ! Sans odeur, sans mauvaise odeur plutôt. J’étais très sceptique et me voilà assez convaincue.

I70.jpg             I80.jpg

 

3ème étape : résumé des tests

La lessive au savon de Marseille

Points positifs : cette lessive ne revient pas chère du tout ! Elle est facile à faire, et c’est 100% écologique.

Points négatifs : son efficacité est limitée. L’odeur n’est pas des plus agréables même si cela reste personnel. Fabriquez également votre détachant, vous en aurez besoin, elle sert, pour moi, à rafraîchir le linge peu sale. Il paraîtrait qu’elle encrasse les machines à force...

La lessive à la cendre

Points positifs : elle ne coûte rien du tout si vous pouvez récupérer de la cendre. Son efficacité est prouvée sur des tâches qui partiraient avec une lessive habituelle. Pas d’odeur désagréable.

Points négatifs : un peu plus compliquée et plus longue à fabriquer.

 

Vous l’aurez compris, à choisir, je pencherais plutôt pour la lessive à la cendre, en rajoutant quelques écorces d’orange ou citron pour aromatiser le mélange. Le bicarbonate de soude est aussi un excellent détachant pour les tâches coriaces avant de laver son linge. Bien sûr, ce n’est que mon expérience. Peut–être avez-vous eu des résultats différents des miens. Mais, laver son linge en préservant la planète, c’est possible !

N’hésitez pas également à me faire part de vos idées pour un prochain « J’ai testé » !

 


  • Like 1
   Alerter


12 Commentaires


Commentaires recommandés

Même constat que toi pour la lessive au savon de Marseille. Fallait secouer le bidon comme une sauvage pour le liquéfier un chouille, et ça ne lavait rien. Le mélange était gluant et à basse température, j'ose pas imaginer l'état de l'intérieur de la machine 

Quand j'aurais envie de patouiller, je vais essayer avec la cendre. Merci de l'investissement en tout cas :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je connaissais la cendre pour nettoyer la vitre de l'insert, ça marche super bien et c'est écologique.

J'avais entendu parler de son usage pour faire de la lessive mais je n'étais jamais allé plus loin dans mes recherches.

Est-ce qu'un jour je vais franchir le pas ? Je ne sais pas encore.

 

Est-ce que la lessive à la cendre est inoffensive pour les machines à laver et les fosses septiques ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je n'ai pas lu , pendant mes recherches, des contre-indications par rapport aux machines ou aux fosses. Pour la lessive au savon, oui, ce qui m'étonne guère, puisque c'est très gluant.

La lessive à la cendre, au final, bien tamisée, est très limpide. Je l'ai encore repassé plusieurs fois au tamis, après avoir écrit mon article, j'obtiens désormais un liquide jaune clair, sans aucun résidu.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ton article tombe bien j'suis en plein dans ma periode "faire ses produits soit meme" ...j'ai pas encore testé la lessive au savon, mais jvais le faire (quand j'aurais finit mes 3 bidons achetés en promo ) ... si tu utilises de l'huile essentielle, l'odeur devient plus agréable (ou alors du vinaigre blanc qui désodorise). en faite le truc c'est que des que tu vois la tache tu mouille un peu et frotte avec du savon de marseille (en morceau), tu laisse secher avant de mettre en machine, la quasi totalité des taches s'en vont.
Pour info: la base savon de marseille/eau fonctionne pour faire du savon liquide pour les mains et en y rajoutant de l'huile essentielle ( 15 gouttes de citron, 6 de lavande et 5 de bergamote), un cuillere a café de bicarbonate et voilà du produit vaisselle!
Avec toujours la base savon/eau, du bicarbonate et vinaigre blanc, 2 cuilleres a soupe de lavande ça donne un bon produit menager multi-usage :)

Modifié par dannya
  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Effectivement, avec des huiles essentielles, ça sent meilleur. J'ai testé en les ajoutant au vinaigre blanc (comme adoucissant), car personnellement, je n'aime pas non plus l'odeur forte du vinaigre blanc..

Le problème est que bien souvent, je ne nettoie pas les tâches aussitôt, ça prend du temps, et le but d'une lessive est qu'elle soit un minimum efficace pour justement les tâches de tous les jours, sinon autant tout laver à la main..

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ou là, ou là là je suis admiratif, franchement admiratif de ces essais, mais par contre rien à voir avec ce que j'ai connu dans mon enfance, par ce que la lessive c'était une fois par semaine et ça occupait une bonne journée. Quand je dis une bonne journée faut compter aussi toute une nuit dans laquelle le linge trempait dans des baquets. C'était du travail aussi, la découverte des lessive moderne à partir de 1955 fut une véritable révolution, ça nous enlevait beaucoup de travail. Puis les garçons n'avaient plus a aider leur mère à la lessive familiale.

Nous avions du savon de Marseille, mais pour qu'il soit de bonne qualité il fallait qu'il soit débarrassé de son eau, donc c'était des savons qui avait entre 15 à 30 ans et qui s'était affiné dans des placard au grenier, dans du papier journal. Le jour de la lessive la mère appelait son aîné puis lui demandait de rapper le savon de Marseille sur un saladier. Ceci prenait un temps fou, une fois le savon rapé , il était mélangé avec de l'eau dans la lessiveuse ou un baquet on touillait le tout pour que tout soit bien mélangé et là on mettait le linge à tremper dedans on remuait encore bien de façon que le linge s’imprègne bien du mélange, et on laissait tremper toute la nuit, le lendemain matin quand les hommes étaient partis aux travail, les femmes mettait la lessiveuse sur le fourneau, et il bouillait pendant un certain temps deux heures ou plus selon la quantité: https://fr.wikipedia.org/wiki/Lessiveuse

Tout dépendait la saleté et la nature du linge, si c'était en coton ou en chanvre, hors de question de mettre de la soie, de la laine, du lin,  ou des textiles délicat qui eux se faisait a la mains.

Une fois ceci fini on sortait le linge puis on l'inspectait et là on frottait les taches avec du savon de Marseille et la brosse à chien dent ( brosse à linge ), il fallait enlever les taches sur les deux cotés dans certain cas.  Et puis on allait au lavoir le rincer mais en ville ça se faisait dans l'évier de la cuisine qui était bien plus grand que ceux d'aujourd'hui. Souvent les garçon aidaient leur mère dans cette tache pénible et si il râlaient un peu une bonne paire de claques, les calmaient, non mais ces garnements ça s'imaginent quoi ?

Après venait la période d’essorage, là les garçon étaient toujours mis à contribution, ou alors les grands filles celle qui avaient fait leur première communion, par ce qu'avant elle n'avaient pas la force.

L'écologie c'est très beau, je suis pour par ce que je suis né dedans, mais pour être efficace c'est beaucoup beaucoup plus de travail éreintant, c'est un choix, notre santé, protéger l'avenir de nos enfant, au prix d'une pénibilité. Le moindre travail, plus de temps libre mais on se détruit rapidement, en s'empoisonnant.

La lessive au savon de marseille je trouve ça en machine très décevant, faut plusieurs cycle de lavage, sans évacuation d'eau, en plus en dessous de 60° ça marche mais vraiment pas, j'appelle ça du linge crade.

Pour la lessive à la cendre, qui est pas mal, mais détériore vite une machine, la cendre est riche en potasse, alors que le savon l'est de soude le savon c'est un mélange de soude et de graisse et d'huile, animale et végétales.

Je ne m'emmerde pas autant je prends ma cendre de bois, des bûches à l'ancienne hein par ce que les granules ça se fait pas, et les bûches reconstitué non plus, mélange ça à de l'eau, propre. Ensuite je touille bien, mais touiller c'est touiller. J'attends une bonne journée et je filtre avec une estrasse.  Je faisait ça en camping sauvage. Par contre quand on trouve des saponaire, https://fr.wikipedia.org/wiki/Saponaire  J'en cueille et mélange ça au tout début de la macération.

Après pour la lessive à l'ancienne les maghrébine de plus de 50 ans connaissent bien le sujet, et comprenaient par contre pas pourquoi j'étais un homme et faisais certaines lessive au lavoir, et battait mon linge.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

merci pour ton témoignage ! Quand on lit ça, on se dit qu'aujourd'hui, c'est vraiment simple.

Effectivement, la modernité nous rend plus fainéant et plus exigeant.

Pour ma part, je continue toujours avec ma lessive à la cendre de temps en temps et j'en suis satisfaite :) . Il me manque juste le temps d'en faire une grande quantité pour pouvoir l'utiliser plus souvent.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

ah trop cool, j'avais justement besoin d'un recette pour faire de la lessive avec du vrai savon de marseille (j'ai acheté un bloc de 800g de la marque fer à cheval)

par contre je trouve que la quantité de bicarbonate de soude est vraiment très faible... c'est quand même le composé de base des lessive en poudre, peut être est ce pour ca que le linge n'est pas assez propre ?

 

bon en tout cas je m'y attèle dès que j'ai fini mon bidon de lessive industriel :p

 

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tu peux essayer de mettre plus de bicarbonate si tu le veux, je ne pense pas que ça nuise à la recette ;) .

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le vrai savon de Marseille ne se trouve pas en grande surface ni dans les magasins dits "spécialisés" genre drogueries

Au départ , j'en ai acheté plusieurs étant certaine que c'était le vrai , mais non , il y a beaucoup de copies

Il ne suffit pas qu'il soit écrit "72% d'huile d'olive" pour que ce soit vrai

J'ai donc commandé directement à la savonnerie Fabre de Marseille et c'est présenté comme ci-dessous http://www.marius-fabre.com/fr/

"SAVON DE MARSEILLE A LA COUPE"

cube-de-savon-de-marseille-a-lhuile-doli

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant