Aller au contenu
  • billets
    9
  • commentaires
    2
  • vues
    1079

À propos de ce blog

Présentation de textes poétiques accompagnés d'images et de musiques.

Ce blog est réalisé en collaboration avec @satinvelours.

Karla*

tumblr_ng63zqeFKQ1sijgxko1_500.gif

Billets dans ce blog

"Love In The Darkness Between Two Souls, The Symbiosis (Dark Side)"

"Love In The Darkness Between Two Souls, The Symbiosis (Dark Side)"

Lorsque les ténèbres grandissent Et s’obscurcissent les étoiles Quand les hiboux sur les branches Crient de frayeur Déterminés nous bravons Ensemble les interdits Nous nous enfonçons Dans la douceur de la nuit Sans désir d’aurore La nuit n’a ni accusateur Ni censeur.   ********                       Mon corps, souviens-toi... Mon

Karla*

Karla*

"Love In The Darkness Between Two Souls, The Invitation (Bright Side)"

"Love In The Darkness Between Two Souls, The Invitation (Bright Side)"

« Rêve »   Vois, les étoiles pleurent leurs larmes citrines Dans l’azur lilial ... Et sur leurs tiges fines Les roses, mollement, se bercent dans le soir Avec des mouvements cadencés d’encensoir Oh ! Le ciel est divin, et la lune opaline Caresse de ses reflets la fleur incarnadine. Sur la côte esseulée où la mer qui se brise D’un long feston d’argent brode la plage grise, Veux-tu que nous fassions de ces rêves sans fin, Veux-tu que nous sentions palpiter dans nos âmes

Karla*

Karla*

"Cocoon Of Love, When A Sad Dream Is Weaved By The Thread Of A Desire"

"Cocoon Of Love, When A Sad Dream Is Weaved By The Thread Of A Desire"

Toi le vent, le doux vent, allège mon tourment Puisses-tu compatir aux larmes qui m’oppressent. Les vantaux de ma nuit sont aveugles et clos, Le désir, chaque nuit, vient partager mon lit Et me farder les yeux à grands coups d’insomnie : Désir je ne connais que toi, toi ma détresse. Sur mon cœur écorché pousse un arbre, ô tristesse, Où fleurit le délire, ou pleuvent les sanglots. Je ne vois nul matin à ma nuit sans lueurs.   ********    

Karla*

Karla*

"Night Distances, Waiting For The Sun, Waiting For Love, Waiting To Be Saved By The Light"

"Night Distances, Waiting For The Sun, Waiting For Love, Waiting To Be Saved By The Light"

Parfois le soir toute la tristesse du monde entre dans mon âme. La vie se traîne comme une lente agonie. L’espoir, la joie me quittent, m’abandonnent. Dans ma chair s’allument d’inguérissables nostalgies. Dans mon cœur brûlent de vastes incendies. Comme l’onde limpide, la vie, entre mes mains, s’échappe. Je vis et me nourris d’ombres et de fantômes. J’aime, et mes bras étreignent le vide et l’absence. Illusions ! Je ne veux plus de vos présences trompeuses. Mais soudain l

Karla*

Karla*

"The Eternal Beginning, When Time is Frozen By A Farewell Moment"

"The Eternal Beginning, When Time is Frozen By A Farewell Moment"

« La Dernière Rose »   Battue par le vent, la pluie monotone, Dans le jardin plein d’ombre une rose d’automne S’effeuille lentement. Les gouttes sur son cœur Ruissellent comme autant de larmes de douleur. Oh ! Fleur éphémère, toi si fière et si belle, Ton destin t’a soumise à une mort cruelle. De ta frêle beauté dont s’ornait le jardin Plus rien ne restera à l’aube demain. Tu es la dernière rose et tu vas mourir, Mais je veux à jamais garder ton souvenir, Car

Karla*

Karla*

"Nostalgia Of A Magical Place, A Garden Where We Feel Secure"

"Nostalgia Of A Magical Place, A Garden Where We Feel Secure"

« Crépuscule »   Le couchant est ce soir comme un champ de blé mur ; Dans l’heure de cristal large et poudrée d’azur, Les arbres chuchotants embaument de leurs fleurs, Les aubépins vêtus de neige et de candeur, Voluptueux, frémissants au baiser d’un vent Plus doux dans le soir bleu que le parfum des champs. C’est l’heure doucement mélancolique et tendre, L’heure méditative ou pleut comme une cendre Le crépuscule cher aux cœurs vibrants d’amour. Tout chante l’allégr

Karla*

Karla*

"Rebirth, How To Revive A Broken Mind"

"Rebirth, How To Revive A Broken Mind"

Je suis sortie du Royaume des Ombres, dans la nuit éternelle, au sein des ténèbres profondes, entourée de mânes aux lueurs tremblotantes. Je viens de surgir dans le monde de la Lumière. J’ai aperçu l’éclair, j’ai vu la lueur, diadème scintillant dans la nuit. Je suis revenue aux sources de la Vie, je viens m’y désaltérer.   ********                    

Karla*

Karla*

"Whisperings From The Inside, The Story Of A Haunted Dream"

"Whisperings From The Inside, The Story Of A Haunted Dream"

J’ai mes idées, mes idées folles. Souvent elles me persécutent la nuit. Dans ma solitude, dans mes rêves comme dans mon sommeil elles me poursuivent. Je ferme les yeux. Mais ces idées folles, tapageuses tournent et valsent dans mon cerveau ! Elles réclament tout. Elle brodent et tissent cent mille rêves. J’ouvre les yeux… Il n’y a que fantôme et fumée. Mes idées folles ne sont que fantômes et fumées, et je suis une incorrigible chasseresse de fantômes et de fumées .

Karla*

Karla*

"Life : A Birth, A Love, A Death, A Place Where Feelings Are Expressed By Contrast..."

"Life : A Birth, A Love, A Death, A Place Where Feelings Are Expressed By Contrast..."

Je marche en un désert de pierre et de fer Que le soleil consume en des fusions d’enfer Je marche en une rue qu’un soleil évapore Sous un ciel lourd de bleu, un ciel indifférent Je peine de chercher et de chercher encore Le port où aborder à l’abri du néant. Je plane en un cosmos épris de lassitude Où le soleil m’aveugle de ma solitude Je flotte en des lueurs qui vident ma pensée En des rayons hantés par des rayons d’absence Je me perds et ne peux en elle m’évader Tant sont

Karla*

Karla*

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité