Aller au contenu
  • billets
    9
  • commentaire
    0
  • vues
    536

"Love In The Darkness Between Two Souls, The Symbiosis (Dark Side)"

Karla*

170 vues

 

Lorsque les ténèbres grandissent
Et s’obscurcissent les étoiles
Quand les hiboux sur les branches
Crient de frayeur
Déterminés nous bravons
Ensemble les interdits
Nous nous enfonçons
Dans la douceur de la nuit
Sans désir d’aurore

La nuit n’a ni accusateur
Ni censeur.

 

********

 

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_78.media

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_image.ib

 

 

ezgif_3_02ae7d59ed.gif

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_image.ib

 

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_i.gifer.

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_screenda

 

 

Mon corps, souviens-toi...

Mon corps, souviens-toi seulement combien tu fus aimé,
Non seulement les lits où tu t'es allongé,
Mais aussi ces désirs qui pour toi
Brillaient ouvertement dans les yeux,
Qui tremblaient dans la voix – et qu'un obstacle
Quelconque a empêché de se réaliser.
Maintenant que tout cela appartient au passé,
C'est presque comme si à ces désirs aussi
Tu t'étais livré – comme ils brillaient,
Souviens-toi, dans les yeux qui te regardaient ;
Comme ils tremblaient dans la voix, pour toi, souviens-toi, mon corps.

Constantin Cavafis
(1918)

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_image.ib

 

imageproxy.php,qimg=https,3A,_,_image.ib

 

Texte : @satinvelours Sélection des visuels & playlist : Karla*

Descriptif et explications du choix des visuels

Révélation

Cette histoire est la suite du billet précédent, elle se passe au cours d’une balade nocturne dans une forêt, elle explore le côté sombre des deux protagonistes, néanmoins, en dépit des apparences, les personnages ne sont pas animés de mauvaises intentions, il s’agît plutôt d’un jeu complice entre eux deux, un jeu durant lequel chacun des personnages va se donner un rôle à l’image de deux adolescents cherchant à se faire peur et à repousser leurs limites jusqu’à sombrer dans une forme de folie passagère.

La première vidéo « Neverland » évoque le monde imaginaire dans lequel ces deux enfants terribles vont perdre, la musique est sombre, répétitive et longue afin que puisse s’en dégager une ambiance oppressante dans une atmosphère angoissante.

La première image représente une forêt dans la nuit avec un ciel nuageux, cela évoque les ténèbres et les étoiles qui s’obscurcissent comme il est fait mention dans le texte.

La seconde image symbolise les cris des hiboux, on voit une chouette qui est en alerte, quelque chose est en train de se passer une présence se fait ressentir, il s’agît du couple qui pénètre dans la forêt afin de s’approprier cet endroit pour la nuit.

Dans la seconde vidéo, le titre « My Eyes Carry Your Reflection » décrit la complicité qu’il y a dans ce couple, ils n’ont pas besoin de se parler, ils se comprennent d’un seul regard, là où une simple balade nocturne aurait pu être le programme de cette soirée, d’un simple coup d’œil malicieux, ils décident de jouer avec leur côté sombre en brisant les interdits, en défiant leurs peurs. Il est à noter que leur couple est tout récent d’où ce besoin de s’amuser pour se découvrir. La musique se termine sur un son de train mais aussi comparable à un battement de cœur, ce bruit de battement évoque le plaisir intense que cet homme et cette femme ont d’être ensemble, ce son introduit aussi le tempo de la chanson suivante.

Sur les troisièmes et quatrièmes images, nous pouvons d’abord lire un message qui nous dit que nous portons tous des masques quelles que soient les circonstances, dans le contexte de cette illustration, sur l’image suivante nous voyons ce couple portant à leur tour leurs masques sombres, ils n’ont pas encore déterminés les rôles qu’ils vont se donner pour leur jeu, ils sont donc très similaires l’un et l’autre. Ils s’apprêtent à faire fi des interdits et, dans une certaine mesure, ils vont perdre la raison.

La troisième vidéo « Lady Death & Mr Lie – Up In The Sky » représente à la fois les identités qu’ils ont décidé de se donner mais aussi le fait qu’en bravant les interdits, ils ne reconnaissent plus aucunes limites, la forêt comme le ciel est leur terrain de jeu, tout leur appartient. Leur forme monstrueuse est représentée par la cinquième image.

Sombrant dans une folie douce et dansante à la fois, le couple s’enfonce dans cette forêt noire, c’est ce que symbolise la sixième image de cette illustration.

La quatrième vidéo du groupe Lost Bodies est la mise en musique d’un poème de Constantin Cavafis (voir la traduction en français sous la vidéo), le nom du groupe évoque à la fois ce couple dont les corps se perdent dans l’obscurité et dans la folie amoureuse mais aussi le fait que cet homme et cette femme sont tous les deux en symbiose et ne forment plus qu’un. Le poème quant à lui, dans ce contexte, symbolise la fusion de deux corps dans le sens spirituel du terme, deux âmes ne formant plus qu’une, représentant l’amour en tant qu’âme sœur mettant ainsi le côté individualiste de deux identités afin de privilégier une vision commune et durable, et, dans une certaine mesure, c’est aussi en ça que l’on peut appliquer dans cette illustration le regard nostalgique évoqué dans ce poème de Cavafis : les regards et les désirs d’autrui pour les corps physiques de ce couple font parti du passé, désormais, cet homme et cette femme se sont trouvés en tant qu’âmes sœurs, par choix de leur part, comme une sorte d’engagement mutuel,  rien ne pourra changer ça.

La septième image représente la fin de ce moment de folie, le couple n’en reste pas moins complice car ils se lancent un regard en s’enfonçant dans l’obscurité de la nuit, une fois de plus l’image est traité en négatif afin de faire ressortir la lumière qui émane de ces deux êtres.

La dernière image est la représentation de la nuit sous une forme féminine dans le but de faire ressortir la douceur, cette femme souffle sur la flamme d’une bougie afin de barrer la route aux accusateurs ainsi qu’aux censeurs, cela symbolise aussi cette nuit sans aurore ainsi que la fin de cette histoire.

 


   Alerter


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité