Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'violence conjugale'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

12 résultats trouvés

  1. CLIP CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES https://www.youtube.com/watch?v=kvNYRokAmD4 J'ai décidé de diffuser mon clip tout en ayant pensée pour les nouvelles victimes, toujours trop nombreuses, pendant cette longue et rude période de confinement, pouvant entraîner l'augmentation des violences dans les familles et les couples. J'ai produit ce clip-vidéo, il y a quelque temps, suite au décès de mon ex-compagne. Elle a été victime de violence conjugale, de la part de son nouveau compagnon. Elle est décédée en 2010, à la suite des coups reçus. Terrible fin de vie, à 20 ans! Pouvez-vous le partager, s'il vous plaît, afin de diffuser et faire circuler ce fort et vibrant message en appui et soutien à toutes les femmes battues! Merci Compte Facebook : Petit cœur slammeur
  2. Le coup de gueule de Rihanna a fait perdre 800 millions de dollars à Snapchat Une publicité se moquant des femmes battues n'a pas du tout plu à Rihanna, qui ne s'est pas gênée pour le faire savoir. Nouveau coup dur pour Snapchat. Alors qu'un tweet de Kylie Jenner aurait fait perdre des millions de dollars à l'application, c'est au tour de Rihanna de faire chuter leur cours en bourse... Et à raison. Il y a quelques jours, la chanteuse a publié un message assassin. En cause ? Une pub qui proposait de la gifler. L'idée a de quoi écoeurer alors que les violences faites aux femmes sont au coeur de l'actualité, d'autant plus quand on sait que Rihanna elle-même est une ancienne femme battue, passée à tabac par son ex, Chris Brown. « Je pense à toutes les femmes, enfants et hommes victimes de violences conjugales dans le passé, et surtout à tous ceux qui n’ont pas encore parlé… Vous nous avez abandonnés ! Honte sur vous. Débarrassez-vous de cette appli et de ces excuses », a-t-elle clamé. Suite de l'article...
  3. Les réformes de Muhammad En comparant les usages musulmans modernes avec les usages européens actuels, on a à la lecture du Coran, que le Coran a privé les femmes de droits... Or, la réalité est toute autre. Maxime Rodinson, après avoir précisé que la théorie du passage du système matriarcal au système patriarcal à l'époque de Muhammad, et avoir précisé qu'il est plutôt de l'avis de J. Henniger selon lequel cette thèse est douteuse, écrit : « W. M. Watt pense, après Robinson Smith, qu'il y a eu extension à la parenté paternelle de principes applicables à la parenté maternelle (matriarcat). Mais il existe aussi des stipulations qu'il interprète comme des concessions aux groupes matrilinéaires. En tout cas il est sûr que la réglementation coranique vise à déraciner les coutumes qui ne traitaient pas les individus, les femmes en particulier, comme des sujets indépendants ». Brève rappel de l'histoire de la compilation du Coran Le Coran n'était pas rassemblé à la mort de Muhammad. Il ne le sera que du temps d'Uthman ibn Affan, comme le vérifient les manuscrits coraniques de Sana'a. Le plus ancien ouvrage d'exégèse encore existant étant celui de Tabari (839-923), qui est donc postérieur au Prophète de deux siècles... Par conséquent, la langue et la compréhension du Coran à partir de cette première exégèse est différente de celle du vivant de Muhammad. Le verset sensé permettre de frapper son épouse ٱلرِّجَالُ قَوَّٰمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ بِمَا فَضَّلَ ٱللَّهُ بَعْضَهُمْ عَلَىٰ بَعْضٍۢ وَبِمَآ أَنفَقُوا۟ مِنْ أَمْوَٰلِهِمْ ۚ فَٱلصَّٰلِحَٰتُ قَٰنِتَٰتٌ حَٰفِظَٰتٌۭ لِّلْغَيْبِ بِمَا حَفِظَ ٱللَّهُ ۚ وَٱلَّٰتِى تَخَافُونَ نُشُوزَهُنَّ فَعِظُوهُنَّ وَٱهْجُرُوهُنَّ فِى ٱلْمَضَاجِعِ وَٱضْرِبُوهُنَّ ۖ فَإِنْ أَطَعْنَكُمْ فَلَا تَبْغُوا۟ عَلَيْهِنَّ سَبِيلًا ۗ إِنَّ ٱللَّهَ كَانَ عَلِيًّۭا كَبِيرًۭا Le mot traditionnellement rendu par frapper وَٱضْرِبُوهُنَّ est qui est en fait polysémique de l'avis unanime des linguistes. Le mot est utilisé dans le Coran dans plusieurs sens totalement différents en effet. Les hadiths authentiques Ce passage du Coran n'est commenté que dans un seul hadith, dont voici le texte. بيوتكم إلا بإذنكم ولا يأتين بفاحشة، فإن فعلن فإن الله قد أذن لكم أن تعضلوهن وتهجروهن في المضاجع وتضربوهن ضرباً غير مبرح، فإن انتهين وأطعنكم فعليكم رزقهن وكسوتهن بالمعروف، واستوصوا بالنساء خيراً، فإنهن عندكم عوان لا يملكن لأنفسهن شيئاً، وإنكم إنما أخذتموهن بأمانة الله واستحللتم فروجهن بكلمة الله فاتقوا الله في النساء واستوصوا بهن خيراً – ألا هل بلغت....اللهم فاشهد. Ici, il y a un parallèle très net avec le passage du Coran, 4:34 supra. Les termes utilisés sont ici وتضربوهن ضرباً غير مبرح et est également interprété dans le sens de frapper. Le sens exact du mot darb La traduction traditionnelle du passage du hadith chez Muslim est "frappez-les sans les blesser". Wadribûhunna darban ghayri mubarrah peut en réalité être compris tout autrement. Le terme darb est polysémique et connait divers usages dans le Coran. Dans le sens de "rabattre son châle contre son giron. "Trotter en sorte d'exposer ses formes". "Exposer des exemples clairs"... Le mot daraba signifiant selon le Mufradat d'Ispahâni, copuler. Les arabes disaient "daraba al-fahl an-nâqah" : "le chameau roux a copulé avec la chamelle". "darban ghayra mubarrah" signifiant donc de "copuler sans insistance". Soulignons que le mot daraba est une allusion à la copulation selon le sens de "se coller contre". Et le sens devient limpide : ne pas se serrer contre elles en insistant, en passant d'un côté à l'autre. Le sens général du passage du Coran, 4:34 D'après le hadith, le passage a un sens très précis, la sexualité au sein du couple. Les hommes doivent veiller sur leurs épouses et subvenir à leurs besoins, quant aux femmes, elles doivent préserver leur sexe et ne pas tromper leurs époux en leur absence. Si les époux craignent un délaissement (nuchûz) ils doivent les exhorter, séparer leurs lits un mois (Bukhari)... Les termes rendus par frapper légèrement apparaissent à ce moment. Ainsi, le sens originel du mot darabah dans l'esprit de Muhammad qui n'a jamais frappé aucune épouse et fait affranchire une esclave pour une gifle, fait divorcer Fatimah bint Qays que son mari avait battue apparait clair. Il était question donc de la sexualité au sein du couple, la femme devait préserver son sexe, et si elle délaissait son époux, celui-ci devait après l'avoir exhortée séparer son lit un mois complet en sorte de la priver elle aussi de sexualité... Le terme arrivé, il devait l'aborder pour copuler avec elle sans insister (darban ghara mubarrah). Si donc elle cédait, il ne devait pas chercher à la répudier. Voici le sens du passage d'après cette analyse "Les hommes veillent sur les femmes en vertu des faveurs physiques accordées par Allah et avec leurs biens. Les femmes vertueuses obéissent à Allah et protègent ce qui doit être préservé (leurs sexes) pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Quant à celles dont vous craignez le délaissement, exhortez-les, séparez leurs lits (un mois) et abordez-les. Si elles deviennent conciliantes, ne cherchez pas de voie contre elles (le divorce). Allah est Puissant et Sage."
  4. Bonjour, Déjà épinglé pour violence conjugale (il considèrera pour sa défense que balancer à son épouse "Tu t'habilles comme une salope !" n'est pas de la violence conjugale, et ne parlons pas des beignes, menaces, etc.), Eric Raoult, le maire UMP de Raincy, est de nouveau sur la sellette, mais cette fois pour harcèlement sexuel : Agnès Desmaret est en congé maladie depuis de longs mois. Brisée, la jeune femme tente de faire condamner son ancien employeur, Eric Raoult. Le maire de Raincy, qui l'avait engagée comme directrice du centre communal d'action sociale de la ville, a alors tout fait pour séduire sa collaboratrice. D'octobre 2011 à juin 2012, il va lui envoyer des milliers de SMS, dont certains très grivois. L'ancienne candidate de l' "Amour est aveugle" affirme au Parisien avoir vécu "l'enfer car je lui ai résisté. Il m'a promis un poste de directrice générale des services mais j'ai dit non. Il m'a invité à danser, j'ai refusé et il a même insisté pour que je vienne dans sa chambre, j'ai également opposé un refus. A partir de là, il a tenté de me détruire." Elle continue: "Au retour du séjour, il a fait changer les codes et les serrures de mon bureau. Je n'ai même pas pu récupérer mes affaires. Il m'a titularisée mais comme directrice de communication puis on m'a expliqué que, faute de budget, mon poste est supprimé. En juillet 2012, je n'en pouvais plus et j'ai porté plainte. Lui a porté plainte contre moi une semaine après prétextant un trou dans la caisse du CCAS de 600 €." Elle espère faire condamner Eric Raoult pour "harcèlement sexuel". L'ancien ministre de l'Intégration et de la Lutte contre l'exclusion rejette les accusations en bloc mais reconnaît, au Parisien, un "moment de faiblesse". Contacté par le Figaro, il évoque un "coup de coeur". Il explique: "Entre le moment où elle a été engagée et le moment où je l'ai rencontrée, elle a fait refaire sa poitrine et sa physionomie a changé." A cinq jours du premier tour des municipales, il crie au complot et essaie de se défendre en affirmant que c'est une "prostituée, une fille de mauvaise vie". "Elle n'hésitait pas à montrer son corps. Moi, je suis suspecté d'harceler. Mais on ne soupçonne pas une fille d'aguicher. On n'a pas le droit d'harceler une fille pareille", confie-t-il à L'Express. "Vos seins sont notés triple A" L'avocate d'Agnès Desmarest a communiqué au Parisien quelques textos que sa cliente a reçus du politicien: "Je veux vivre avec vous ET avoir un enfant de vous!!!", "Une heure sans vous, je suis en manque", "Agnès, les jolies fesses", "Et vous mettre la main aux f...!" ou encore "Vos seins sont notés triple A dans les textos de DSK". Pour lire l'article en entier
  5. C’est très certainement un drame passionnel qui s’est joué hier, au Gosier. Un couple a péri dans les flammes, à son domicile. L’homme aurait aspergé d’un liquide inflammable son épouse. Un drame consécutif à une séparation conjugale, sur fond de violence et de disputes. Un couple a péri dans les flammes, à son domicile. L’homme, Pascal Sainsily, âgé de 44 ans, surveillant au centre pénitentiaire de Baie-Mahault, aurait aspergé son épouse d’un liquide inflammable, auquel il a mis le feu, avant de s’embraser lui aussi. La jeune femme, Betty Sainsily, 43 ans, brigadier de police au commissariat central de Pointe-à-Pitre/Abymes, était déjà décédée à l’arrivée des secours. L’homme a succombé, lui, à ses graves brûlures, dans l’ambulance des pompiers. Le couple s’était séparé récemment. Une relation violente Aujourd'hui, l'émotion, l'horreur et la stupeur entourent ce drame sur fond de violences conjugales. Depuis plusieurs mois, et selon des sources concordantes, le couple battait de l'aile et était en cours de séparation. Il y a une quinzaine de jours, c'est sur le lieu de travail de la jeune femme que la relation s'est considérablement dégradée et a pris dans la foulée une tournure judiciaire. Une violente dispute aurait opposé le couple dans le parking du commissariat de Pointe-à-Pitre avant de se terminer dans les bureaux de la hiérarchie avec placement en garde à vue du mari et déférement au tribunal. Betty Sainsily avait déposé une plainte contre lui pour des faits de violences. Ce dernier avait été jugé en comparution immédiate et s’était vu infliger une interdiction d’approcher son épouse et d’entrer en relation avec elle. Mais selon le voisinage, il y a deux jours, il serait revenu à son domicile. Depuis, disputes et cris se succédaient dans le quartier. Trois enfants orphelins Hier, l'ultime dispute s'est terminée par un coup de folie, un pétage de plombs... Ce dernier aurait aspergé sa femme avant de l'immoler, interdisant même l'intervention d'un voisin avant de s'immoler à son tour en se jetant sur son épouse. Cette dernière décédait sur place. Quand à lui, il quittait ce monde lors de son transfert au CHU. Le couple laisse derrière lui 3 enfants. Hier, l'émotion et la douleur se lisaient sur le visage des voisins mais aussi sur ceux des collègues de Betty Sainsily. La brigadière de police était appréciée de son environnement professionnel. Elle était décrite comme une femme d'engagement, généreuse et serviable. Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire. Condoléance a la famille, je connait bien le fils de la victime en plus, bon courage a lui. http://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/drame-conjugal-fond-violence-disputes-453545.html
  6. Les hommes aussi sont victimes de violence conjugale Vendredi 27 Août - 10:58 Chaque année, 110.000 hommes sont victimes de violences physiques ou psychologiques de la part de leur conjointe. Seuls 5% d'entre eux osent porter plainte. Un phénomène inquiétant qui s'aggrave souvent avec l'âge. Si ces chiffres sont largement inférieurs à ceux des femmes victimes de violences conjugales (157 décès en 2008), ils ne peuvent pas pour autant être ignorés. D'autant qu'il pourrait y avoir plus d'hommes concernés: toujours selon l'OND, seuls 5% des hommes maltraités osent en effet porter plainte. Car, même quand l'homme décide de parler, il est soumis à de grandes difficultés, notamment juridiques. C'est ce que déplore Sylvianne Spitzer, psychologue et fondatrice de SOS hommes battus, la seule association venant en aide aux hommes battus. «Si une femme vient dans un commissariat sans preuves, en disant que son mari la frappe, on va la pousser à porter plainte et l'homme sera placé en garde à vue. En revanche, si un homme se présente à la police avec des preuves en disant que sa femme le bat, une fois sur deux on va lui rire au nez et trois fois sur quatre on refusera qu'il porte plainte. En général, les femmes ne sont pas placées en garde à vue et si elles passent au tribunal, il ne leur arrive pas grand chose, voire rien du tout.» Suite de l'article...
  7. Le féminisme suscite les passions. Certains discours féministes font un mélange entre de nombreux phénomènes qui n'ont pas grand chose à voir : l'épisode d'un fou qui tue une dizaine de femmes, la violence conjugale, les différences de salaires, l'excision, la violence systématique faite aux femmes dans certains pays, etc. Cela crée une haine de hommes et un sentiment de culpabilité chez eux. Pour comprendre, je pense qu'il faut revenir au texte de la Genèse, qui a marqué les gens pendant des siècles. D'après le chapitre 3, toutes les souffrances du monde ont été causées par le péché originel, qui est la désobéissance à Dieu d'avoir voulu accéder à la connaissance. Or le féminisme, c'est un peu cela, à savoir que des femmes, accèdent à la connaissance malgré les normes sociales, et s'émancipent. C'est sans doute de là que vient l'accusation du féminisme d'être un crime contre l'humanité, puisque, si on croit à ce que dit la Genèse, c'est ce genre de "faute" qui entraine tout ce que peut subir l'humanité. Le féminisme nécessite donc une remise en cause de la religion monothéiste. Ce chapitre affirme aussi que c'est à l'homme qu'appartient de nommer les choses : Il est essentiel de noter que le premier reproche supposément fait par Dieu à l'homme est d'avoir écouté sa femme : En d'autres termes, puisque l'homme à écouté la femme et qu'il a voulu accéder à la connaissance librement, il sera puni en étant ignorant, et en trimant toute sa vie, et dans un mépris final retournera à la terre. Avec un tel conditionnement, les hommes peuvent avoir peur d'écouter leur femme et de donner du crédit à sa parole, étant alors menacé de perdre toute connaissance, de souffrir et de finir dans le mépris. Or les hommes sont censés être des durs, ils refusent donc de parler de cette peur et le dialogue est difficile. Certains féministes ne sortent pas de ce schéma, et se contentent de l'inverser, en accusant les hommes de tous les maux de l'humanité. C'est ainsi qu'on accusera un homme chrétien occidental du sort des femmes musulmanes dans des pays lointains, ou bien qu'on considèrera de la même façon les différences de salaires institutionnalisées ou les violences conjugales de certains. On confond ainsi l'homme individu, les normes sociales, les institutions, et l'on confond les responsabilités des hommes entre eux. Si un homme a fait quelque chose, d'emblée c'est tous les hommes qu'on accuse de complicité. C'est un raisonnement de l'unicité du Mal, symétrique à celui dans la Genèse où la femme est tenté par un serpent qui parle, assimilé à Satan. Souvenez-vous Harry Potter. Je pense donc pour un féminisme sensé, il est nécessaire de ne pas tout mélanger, et de constater les schémas religieux au lieu de les inverser. Partagez-vous cette analyse ? Pensez-vous que le féminisme est lié à la déchristianisation des esprits ? L'oppression patriarcale/matriarcale est-elle liée à l'oppression du symbolique (langage parlé et écrit) ?
  8. La suite de l'article ici Une première au Maroc : condamnation d'un homme à 2 ans de prison pour viol conjugal. On ne peut que saluer cette décision et espérer qu'elle ouvre la voie à une réforme du code pénal. Celle-ci est plus que nécessaire. Rappelons que l'article 475 du code pénal marocain permet au violeur d'une mineur d'échapper à la prison en l'épousant. Suite aux remous causés par l'affaire "Amina El Filali" qui avait été obligée par ses parents d'épouser son violeur en mars 2012 et qui s'était suicidée, le gouvernement s'est déclaré favorable à l'abrogation de cette disposition.
  9. cela dure 15mn c'est sur isolement et la violence subit des femmes d'origine etrangere ici en france alors il y en aurait aussi a dire sur la violence conjugal entre français...j'espere que ce fil sera pas un defouloir de propos xenophobe par contre je pense que c'est important de savoir car le voisin qui peut aider ses femme ce sera peut etre un jour vous http://www.youtube.c...bed/cNhqr81qdbA
  10. Les violences conjugales ont tué 174 personnes en 2012 09/06/13 Un total de 174 personnes, en grande majorité des femmes, sont décédées en 2012, victimes de leur conjoint ou ex-conjoint. C'est 28 de plus que l'année précédente, selon une étude du ministère de l'Intérieur publiée ce samedi... Lire la suite de l'article Source: L'Express
  11. 280 000 hommes auraient été victimes de violences conjugales en 2010 selon l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. D'eux d'entre eux se confient. "Pendant quatre ans, tout s'est passé au mieux dans notre couple. Mais à la naissance de notre fils, Achille, elle a commencé à m'insulter, se rappelle Olivier. Les agressions verbales devenaient récurrentes et sa logorrhée débutait dès 8h du matin et ce jusqu'à notre coucher. J'ai compris qu'il y avait un problème lorsque nous étions en Italie. Elle est rentrée en France me laissant seul avec mon enfant âgé d'un an", déplore l'homme, depuis divorcé. Ces violences psychologiques, Georges* aussi les a subies au quotidien. Sa femme lui reprochait le moindre de ses gestes. "Tous les prétextes étaient bons pour me rabaisser: si je ne rentrais pas trop tard de mon travail, je nourrissais mal nos enfants ou je ne savais pas les habiller pour aller à l'école. Au début, je tentais de l'excuser, je justifiais ses actes par son mal-être. Mon épouse est dépressive. Puis, lorsqu'elle est devenue violente, j'ai compris que ça allait bien au-delà d'un simple malaise." Georges a l'impression que le but de son épouse, avec qui il est en instance de divorce, est de le pousser à bout pour qu'il finisse, à son tour, par lever la main sur elle. En vain. Face au torrent de violences, il garde son sang froid. L'homme se souvient d'un matin, en particulier. "Je jouais avec mes enfants dans le salon lorsqu'elle s'est mise à mettre à sac à la bibliothèque et à balancer les ouvrages à travers la pièce. Je lui ai dit que je ne lèverai pas la main sur elle et ne me laisserai pas abuser par son attitude." Ce jour-là, l'intervention de Georges apaise son épouse. Mais un autre, alors que sa belle-mère est présente, sa femme lui donne une baffe. Georges dépose une main. Un pas franchi. Olivier aussi a fait la démarche de se rendre au commissariat le plus proche. Cette fois-là, sa femme avait tenté de l'étrangler. "Ses mains ont serré ma gorge pendant une minute. Je ne me suis pas débattu et n'ai rien répliqué car je savais que le moindre de mes gestes pouvait me conduire au retrait de la garde de mes enfants. J'ai tout de même eu 3 jours d'ITT [incapacité totale de travail, ndlr]..." Après le dépôt d'une main courante, la femme d'Olivier est convoquée par la police. Apeuré, l'homme abandonne les poursuites. "Elle allaitait ma fille et je n'ai pas eu le coeur de poursuivre. J'ai préféré retiré ma plainte", explique-t-il. A bout, Olivier a fini par quitter le domicile familial et se bat pour récupérer la garde de ses enfants. SOS Papa est une association qui vient en aide aux pères en difficulté face aux violences et aux problématiques du divorce (gardes, séparation des biens, etc). L'organisme conseille en cas de violences conjugales de faire constater les blessures par un médecin qui en attestera par écrit puis de porter plainte. "Les époux doivent de se déculpabiliser d'assigner en justice leurs épouses quand il y a violence avérée", explique Dominique ruffié, le secrétaire général. http://www.sospapa.net/ http://www.lexpress....er_1012145.html ...
  12. Une étudé réalisée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales détaille le profil des victimes de violences conjugales en France. C'est un étude menée sur un panel de plus de 50 000 Français (24 115 hommes et 27 726 femmes). L'Insee et l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a regroupé des enquêtes de 2008 et 2014 pour dresser le portrait robot des victimes de violences conjugales. Exploitant les résultats de ces deux enquêtes, l'ONDRP publie ce mercredi une analyse des profils des personnes de 18 à 75 ans s'étant déclarées victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint cohabitant. Sans trop de surprise, les femmes sont plus touchées que les hommes par ces violences au sein du couple : on estime à 8,2‰ (pour mille) la part d'hommes victimes, contre 18,7‰ pour les femmes. Mais quel est le profil précis de ces victimes? http://www.lexpress....es_1773630.html L'étude complète de l'ONDRP : http://www.inhesj.fr.../reperes_31.pdf
×