Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'groupe'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

10 résultats trouvés

  1. lysiev

    Groupes de A à Z

    J'ai un petit jeu musical à vous proposer, s'il n'existe pas déjà. Choisir une groupe selon l'ordre alphabétique. Exemple Aerosmith, Bastille, C .... etc... Aerosmith Bastille C ..... à vous pour la suite si vous voulez bien
  2. « Le Divan des médecins » : quand des praticiens se moquent de leurs patients dans un groupe Facebook secret Censé être un lieu d’entraide et de bienveillance, le groupe privé Facebook « Le Divan des médecins » se révèle être aussi un exutoire pour quelques praticiens. Une enquête publiée par L’Obs dévoile que, parmi les 11 000 inscrits, certains partagent des commentaires moqueurs et des photos et vidéos de leurs patients réalisés durant leurs consultations. (...) Même si la plupart des posts publiés sur le groupe sont publiés par des médecins en quête de conseils ou de soutien, certaines pratiques découvertes s’apparentent à celles de la « Ligue du LOL » qui a secoué les médias en février dernier. On peut lire des moqueries à l’encontre du physique de certains patients, notamment celui d’un médecin qui indique par exemple sous la photo d’un décolletée d’une femme, « quand les seins tombent comme ça, je refuse généralement de les voir en consultation ». D’autres commentaires sont tout aussi limites et concernent cette fois des mineurs. C’est le cas sous la photo d’un enfant de 7 ans, partiellement reconnaissable, atteint d’une mini-hémorragie sur son palais. Un commentaire indique « syndrome de la fellation vigoureuse ? » et un autre « enfant de coeur ? » Sexisme, homophobie, racisme, transphobie ou encore grossophobie, les commentaires se comptent par centaines. (...) Source et suite de l'article
  3. bonjour , je me présente , Je suis une fille de 17 ans et j'habite à montpellier. j'ai subit un harcèlement scolaire et depuis il m'est pratiquement impossible de me faire des amis , je suis devenue timide à n'en plus pouvoir et j'en passe ! donc je me suis dit que ça serait sympas de créer un petit groupe de personnes timide pour s'entraider mutuellement ! on pourrait faire des sorties , se lancer des petits défis , se parler sans avoir peur d’être juger ou rejeter et surtout un groupe très tolérant ! le but est de s'aider. Donc si vous êtes intéressé , n'hésitez pas à m'écrire
  4. Bonjour à tous, En se basant sur le mouvement des gilets jaunes et d'autres moins connus pourquoi pas, je vous propose d'échanger sur le mécanisme des mouvements populaires. Sans entrer dans un débat polémique ou stérile, sans jugement, avec un oeil extérieur tant que cela est possible. Je vais tenter une approche qui sera peut être fausse, peut être incomplète et je compte sur les participants pour m'aider à affiner notre regard sur nos comportements. L'objectif n'étant pas de défendre ou de blâmer une population mais de comprendre comment elle fonctionne, comment nous pouvons tous fonctionner. Il me semble que c'est Sartre qui défini la fabrication d'une organisation, d'abord avec une série: il prend l'image de gens qui attendent le bus. C'est vous, c'est moi, c'est tout le monde dans la rue où nous sommes à la fois seul et en groupe mais sans forcément avoir conscience que nous sommes en groupe puisque rien ne nous fédère. Nous avions pour objectif d'aller chercher du pain, d'aller au travail, au cinéma, de nous promener et la plupart du temps nous rentrons chez nous avec le même esprit que lorsque nous en sommes parti. Ensuite c'est la fabrication d'un groupe: lorsque le bus que nous attendions est en retard, lorsqu'une personne insulte ou agresse notre boulangère, lorsqu'une personne ne met à décrocher son téléphone pendant le film... Un événement qui commence à exaspérer la série (les gens qui étaient seuls mais en groupe sans en être conscient) fabrique un groupe, une conscience de classe (pour reprendre Marx). Aujourd'hui avec les gilets jaunes nous en sommes là: Les réseaux sociaux relayent les exaspérations et participent à fabriquer une cohésion de gens qui prennent conscience d'appartenir à ce mouvement aussi (Nous savons encore que le besoin d'appartenance est sur la 3ème marche de la pyramide des besoins de Maslow.) Enfin, après le groupe vient l'organisation. C'est ce que tente tous les partis politiques à travers leur soutien aux gilets jaunes, soit par humanisme, soit par opportunisme, soit les deux. L'organisation est l'unique option pour faire survivre le groupe qui ne peut pas durer sans elle, mais ce faisant, l'organisation même apolitique, finira par réduire ou détruire une partie (ou la totalité) du groupe. Pour la Révolution française c'est la bourgeoisie qui a récupéré l'énergie de l'insurrection, d'autres ont bien essayé aussi et le combat de récupération a donné ce qu'on nomme désormais "la Terreur". Aucune chance pour qu'on en arrive à ce niveau là aujourd'hui en France, mais l'idée est que l'insurrection parisienne qui a fait basculer tout le royaume de France a été récupéré par une organisation qui a dû vider en parti ou en totalité l'esprit du groupe initial. La suite on l'imagine assez bien parce qu'on sait que le mouvement ne peut pas durer, il n'a pas vocation à durer et les gilets jaunes ne souhaitent pas non plus que ça dure: le mouvement tel que nous le connaissons aujourd'hui va disparaitre. Soit parce qu'il aura été étouffé par l'organisation, soit parce qu'il aura obtenu satisfaction. Revenons au groupe et à notre actualité. Qui sont ces gens qui sont exaspéré? Et bien pour l'heure c'est un peu tout le monde. Ils sont chefs d'entreprise, ils sont salariés de l'entreprise, ils sont au chomage, ils sont retraités, ils sont étudiants... C'est exactement comme la série évoquée plus haut, ce sont les gens dans une rame de métro reliant la périphérie aux beaux quartiers qui tombe en panne avec une solidarité qui se forme naturellement contre le système. Est ce que c'est justifié? La question est totalement subjective... pour celui qui roule en 4x4 de luxe il préfèrerait payer son essence moins cher et se sent pris en otage par le système et des dirigeants pour qui l'écologie prime sur les gens... pour celui qui doit aller bosser parce que le seul loyer qu'il pouvait payer est situé à 20 km de son travail et que les transports en commun sont inexistants... pour celui qui doit revoir son train de vie à la baisse et qui voit un service public aussi à la baisse... Je pense que chacun d'entre nous est, ou connait, un gilet jaune qui a "vraiment" des besoins et un gilet jaune qui a "faussement" des besoins. C'est cet ami qui gagne 9.5€ de l'heure et pour qui, s'il n'était pas en couple serait obligé de demander des aides sociales... et c'est aussi cet ami qui se paye une piscine, 3 voitures et une 4ème pour le petit dernier qui vient d'avoir son permis, et qui devrait sans doute annuler ses vacances au ski à Courch' parce qu'il n'arrive pas à gérer son budget, qu'il paye beaucoup d'impots (basé sur son salaire et le luxe de sa maison)... Impossible donc de justifier la création de ce groupe de manière rationnelle dans le sens où chacun d'entre nous pourrait être un gilet jaune dans le sens où si on file 1000€ de plus par mois, on sera bien content. En annexe, je m'interroge aussi sur l'influence du libéralisme, ou du capitalisme ou tout simplement de ce nouveau besoin d'avoir du pouvoir d'achat, de pouvoir posséder toujours plus, justifié et encouragé (parfois à raison) par le système, c'est à dire par nous tous, quelque soit notre position sur la chaine de ce système (l'inventeur du truc, le producteur du truc, le commercial du truc, celui qui achète le truc, celui qui recycle le truc... ou pas). Sauf erreur de ma part la TVA est l'impôt numéro 1 et les caisses de l'Etat fonctionne principalement grace à cet impot, donc grace à nos achats. Il va donc de soi que pour préserver notre société, la société nous encourage à consommer. Encore une fois je ne dis pas ça de manière critique dans le sens où notre consommation participe à la qualité (malgré tout) de notre société, santé, éducation recherche, sécurité etc. De là, la tentation pour les gouvernements de laisser les acteurs privés de l'économie faire leur travail est immense: il est mis en vente, pour les gens, des choses (utiles et futiles) qui les motivent à travailler plus et à consommer pour le plaisir de posséder ces choses. L'Etat, nous tous, récupérons de l'argent à chaque étape de l'invention, fabrication, vente et recyclage. Et l'économie fonctionne. On pourrait critiquer l'économie mais l'économie c'est précisément le combat des gilets jaunes pour qui la révolution sociale l'emporte sur la révolution écologique.
  5. Bonjour, Bonsoir, Croyez-vous à la citation "Fake it until you make it" ? Faire comme si... jusqu’à que cela devienne naturel. Je viens de réaliser récemment que j'allais commencer une année de grands challenges et qu'il fallait que je change au niveau comportemental, relationnel, être plus avenant, plus souriant, plus énergique. Je suis célibataire et j'entends souvent au sujet des femmes "girl just want to have fun". J'imagine bien que quelqu'un de terne, discret, posé, calme, voir renfermé aurait moins de succès qu'un homme enjoué, social et de bonne humeur générale. Quelles femmes aimeraient la torpeur relationnel d'autrui? Je ne veux pas forcément changer de personnalité mais je veux évoluer, me challenger, aller à la rencontre de l'autre, sortir de ma zone de confort mais sans jouer un rôle. j'ai déjà vu des gens jouer le comique de service: pour certains, c'était ennuyeux car "ils en faisaient trop" et d'autres par contre, faisaient juste ce qu'il fallait pour être apprécié par tout le groupe, et repartaient même parfois avec une femme, apparemment intéressé. J'aimerais expérimenter ce genre de chose (pas que l'humour) dans mes relations sociales et mon rapport avec l'autre, pour rencontrer des femmes mais aussi élargir mon cercle social. Des tas de gens vivent dans la solitude alors qu'ils vont tous les jours de la semaine dans des lieux où ils rencontrent d'autres personnes (au travail, au club de sport, au magasin...). Et s'ils ont la possibilité de sortir dans des lieux de sortie nocturne (bar, boîte), ils ne rencontrent pas forcément d'autres personnes. Je sais même que bon nombre de couples se sont formés car ils avaient le même cercle d'amis (et qu'ils s'étaient rencontrés dans une soirée d'appartement d'un ami commun). Alors... Devrais-je "Fake it until i make it" pour étendre mon cercle social, et la probabilité de rencontres féminines par la même occasion? Merci pour vos réponses.
  6. markich

    La Ruda

  7. Hier soir, je discutais avec deux homophobes, et face à leurs déclarations, je leur expliquais pourquoi ils avaient tort. En fait, à peu près aucun argument n'était ne serait-ce que valable. Je pouvais donc facilement les démonter. Par exemple à l'argument "c'est mal", je leur ai répondu que : - mal signifiait qui a des conséquences négatives, or deux personnes qui s'aiment, quelles conséquences ? Ou bien à l'argument - mais alors des gens vont demander à être mariés à leur chien - un chien ne peut pas donner son consentement il me semble que ces arguments étaient des arguments de surface, construits à l'emporte-pièce. Plus profond, il y avait : - dans la religion, il est dit que c'est un homme avec une femme - c'est dans le mythe de la genèse, qui reprend le mythe de l'androgyne, à savoir que les êtres étaient à l'origine ensemble et ont été séparés et qu'ils cherchent à retrouver leur moitié. Dans ce mythe grec, les êtres à l'origine peuvent être homme-homme, homme-femme ou femme-femme. Ainsi toute religion n'affirme pas que c'est un homme avec une femme Je me demande pourquoi il faut argumenter jusque là, parce de façon assez évidente, la religion est une simplification, et personne ne contredit l'affirmation comme quoi dans la grande majorité des cas, les couples sont formés d'un homme et d'une femme. C'est vrai dans 95% des cas et pour 5% des cas ce n'est pas vrai. Il y a un vision normative simpliste à considérer que la norme doit être appliquée sans discernement à tous les individus. Imaginez un établissement où le règlement intérieur impose au public d'utiliser les escaliers, et qu'on demande à des personnes en chaise roulante de faire de même. Encore plus profond, à mon avis, et c'est pour ça que le terme homophobie n'est pas le bon : - les enfants des homos risquent d'être maltraités par les autres Cela revient à dire, "je suis homophobe parce que les gens sont homophobes". C'est un argument tautologique qui revient à "nous sommes homophobes parce que nous sommes homophobes". Ce n'est donc pas la peur de l'homosexualité, contre laquelle il n'avait pas d'argument, mais la peur de l'autre et la peur de la punition qui étaient le sentiment premier, enfouis chez ces personnes. Alors que pour le meurtre, ils auraient dit que cela entraine la mort, que de rouler à gauche quand il faut rouler à droite, cela entraine des accidents, des blessés et des morts, pour l'homosexualité, ils n'avaient aucun argument concernant l'homosexualité elle-même. C'était toujours une référence à un extérieur social : dieu, les autres, les autres enfants, etc. Il faudrait donc plutôt appeler cela "la phobie de l'oppression de l'homosexualité". Des gens répètent à tort et à travers que l'homosexualité "c"est mal" quitte à pousser des homosexuels au suicide parce qu'ils ont peur de les soutenir ! Je ne sais pas si c'est le cas de tous les homophobes, mais sans doute d'une bonne proportion. Qu'en pensez-vous ?
  8. Pendant les vacances, en cherchant ce qu'il y avait à visiter au Sud de l'Aveyron, je suis tombée sur un château, le château d'Algues. Le château d'Algues est un château très ancien (antérieur au XIIème siècle) situé à Nant dans l'Aveyron, le peu qu'il en reste ne tiendra pas debout longtemps si l'on ne se mobilise pas pour le préserver. D'après ce que j'ai pu voit, rien n'est fait pour le protéger, la végétation a repris ses droit et pousse librement au milieu des pierres. Le château n'est même pas clairement indiqué, il est difficile à trouver et difficile d'accès (il faut passer dans la broussaille). J'ai créé ce sujet afin de réunir des gens, car je souhaite contacter la mairie de Nant, des association... et plus on est nombreux, mieux notre voix sera entendue. (et s'il y a besoin d'argent, on pourra peut être collecter des fonds). Je ne veux pas parler seulement en mon nom, mais plutôt en tant que représentante d'un groupe. Si vous voulez plus d'infos sur le château: - -http://www.ot/-nant.fr/WD160AWP/wd160awp.exe/CTX_4348-3-kQVnxKUVOn-D444D82A/Page_Patrimoine_Liste/SYNC_748859314 - Voila. Ce serait vraiment dommage de perdre cette trace de l'histoire du Rouergue, de l'histoire de France, de notre histoire. J'ai créé hier une page facebook pour informer les gens de l’existence de ce château, de sa situation et pour regrouper le plus de mon autours de cette cause. Je fais aussi un sujet ici. Voila la page : https://www.facebook.com/chateaudalgues n'hésiter pas à aimer et à partager. Si vous n'êtes pas inscrits sur facebook (enfin même si vous l'êtes) vous pouvez vous exprimez ici, donner votre avis, proposer des idées... Là non plus, n'hésitez pas.
  9. Invité

    "Checkmate" de Solstice

  10. Bonjour, L’histoire aurait pu être anecdotique si elle n’avait pas soulevé, une fois de plus, la question de la liberté d’expression et de création. Un groupe de punk-oi! nantais répondant au doux nom de Viol devait jouer vendredi 27 mars dans le bar-salle de concerts parisien La Mécanique ondulatoire (XIe) dans le cadre d’une soirée en partenariat avec Noisey, site d’infos musicales affilié à Vice. Sauf qu’en sus de s’appeler Viol, le groupe est l’auteur d’un morceau aux paroles très violentes, sorti en 2009, qu’on vous reproduit ci-dessous : Suite & lien
×