Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'timide'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

24 résultats trouvés

  1. Bonsoir , On dit que la nuit porte conseil, elle suggère réflexion chez moi en tout cas. L'objectif de ce topic est de pouvoir changer ma façon de voir les choses car si j'arrive à lutter encore contre le fléau des pensées sombres, je m'inquiète pour la suite de ma (jeune) vie. Enfin, rappelez-vous que des phrases/textes motivant(e)s peuvent peser sur mon moral de manière positive alors n'hésitez pas ! Je me présente rapidement avant de vous reléguer de manière succincte les grandes étapes de ma vie qui ont contribué à façonner la personne que je suis devenu aujourd'hui. J'ai 17 ans et scolarisé en tant qu'élève de terminale s. S'il faut me considérer en utilisant des adjectifs, j’emploierai certains comme : curieux, altruiste, placide, modéré, intrépide, maladroit, individuel, colérique et têtu. Certains évènements de mon enfance ont contribué à/précipité l'apparition d'autres comportements : timidité et méfiance En effet, j'étais rabaissé et battu par ma mère. Si mon adolescence a fait disparaitre la violence physique, celle conjugale persiste . J'étais un enfant seul la majeure partie du temps même si j'avais quelques amis. Cette solitude m'a habitué à devenir, enfant, autonome et responsable. C'est pour cela que je n'avais pas de mal à me mettre au travail à l'école primaire. Ça aide d'autant plus que mes parents ne pouvaient pas m'aider. Ils ont arrêté l'école en primaire. Cependant, cette solitude a fait naitre un débat entre moi et moi-même : suis-je différent des autres et est-ce une bonne chose ? Question d'actualité encore aujourd'hui. J'avais du mal à avoir des relations avec les gens de mon âge. J'étais différent d'un point de vue ethnique et dans la région de ma scolarité, cela ne représentait pas un avantage. J'étais donc battu à l'école (par une fille à mon souvenir) la journée et chez moi quand je rentrais. Pas tous les jours, mais souvent.C'est dans cette période de développement mental que j'ai décidé de me trouver un objectif que je suivrai et réaliserai : devenir médecin. Parce que j'aimais les sciences appliquées au corps humain. J'avais la chance d'avoir de gentil(le)s maitre(sse)s qui m'offraient des magazines scientifiques que je lisais avec appétit et intérêt. Vous aurez donc compris, devenir médecin, c'était comme une quête à accomplir de n'importe quelle manière. Cela constituait également une vengeance contre les gens qui m'opprimaient et qui me rabaissaient chaque jour. J'étais donc assez confiant puisque qu'étant bon à l'école sans être excellent, je n'avais pas de quoi m'inquiéter . La période collégienne a structuré mes problèmes, mes certitudes et mes enjeux. J'ai été frappé par "l'adolescence" mais avec parcimonie. J'étais certes amoureux (début en primaire) mais je pense avoir vécu cette période sans crise fréquente ni mauvaise tentative (alcool, tabac etc.). J'allais en cours et je rentrais chez moi de manière ponctuelle. Le collège comme le lycée constituait ma seule sortie de la journée, j'y étais donc très attaché. Ce qui m'a suscité quelques critiques sur mon omniprésence lors de grèves/blocages (surtout au lycée). Le début du collège fut difficile. Je m'attendais à du nouveau, une fraicheur sociale que je cherchais en vain en primaire. Je me suis bagarré (alors que j'étais quelqu'un de timide et de calme, je cherchais à éviter les ennuis) et fait harceler. Une nouveauté par rapport à l'école élémentaire fut que certains profs y ajoutaient leur grain de sable en me provoquant et me faisant passer pour un guignol au sein de la classe (ils représentent une minorité). Enfin, ceci se déroulait à la vue des filles qui me plaisaient à cette époque, souvent contraintes de me venir en aide. J'ai eu un peu honte parce que j'ai pris un sacré coup sur l'image que je voulais leur donner de moi...D'autre part, la morosité de la vie contrastait avec ma détermination sans failles dans l'objectif que je m'étais donné. Je me suis fait des amis, pas beaucoup mais de solides relations (je ne me plains pas !). D'autre part, des difficultés scolaires sont apparues en maths et en physique-chimie. Dans les autres matières, je conservais des notes et des moyennes très correctes (entre 14 et 18). Comme j'étais un gameur zélé, je ne travaillais pas beaucoup (je le regrette maintenant) pour remédier à mes faiblesses . Mes périodes d'amour au collège m'ont appris une face jusqu'alors cachée chez moi. J'étais maladivement amoureux et très jaloux. Cependant, j'avais des traits hérités de la primaire que je mettais en avant : mon courage et ma créativité . Poèmes, dessins, histoires... J'ai essayé un lot important de choses pour plaire et pour me démarquer des autres garçons. J’avouais toujours mon amour et j'essayais de parler avec les filles, d'avoir un contact pour créer une discussion qu'elle soit réelle ou virtuelle. Cependant, malgré ma bonne foi, il était vain de gagner le cœur de ces demoiselles. Je n'avais aucune base sociale et attrait physique pour valoir. Je regrette tellement d'avoir négligé l'aspect social pendant mon enfance. En parallèle, je montrais des capacités intéressantes à l'oral. Dans le cadre scolaire, je savais m'exprimer et ce avec un langage soutenu. Ma faculté étant de m'adapter à mon locuteur, je savais utiliser le bon registre au bon moment. Plus tard, la fin du collège m'a remis en question. Si des progrès nets sont apparus, je me sentais toujours seul et méfiant que ce soit à l'école ou à la maison. Je m'ennuyais toujours et c'est pour cela que j'ai tenté de trouver des activités qui pouvaient me révéler. J'ai pratiqué de la guitare et du basket en licence. Je me suis avéré être passable dans les deux activités . Je continuais à subir du harcèlement au basket du à mon niveau faible et ma compréhension tortueuse. Je comprenais avec du mal les exigences et les entrainements. Ça rendait la majorité des entraineurs chèvres, certains cédaient et devenaient comme les autres licenciés : moqueurs et provocants. J'ai par ailleurs arrêté la guitare en groupe. Mon niveau médiocre n'évoluait pas. Mon instrument est dans ma chambre comme pour témoigner d'un passé où je m'essayais à divers disciplines. À cette période, je m'étais forgé une carapace pour contrer toutes ses provocations/rabaissements/moqueries subis au basket. Je souriais l'air candide et conservais ma détermination pour m'améliorer.J'ai même décidé d'opter pour une licence intensive dans ce club, dans le but de pratiquer plus souvent. C'était en seconde au lycée.À ces rêves de progrès dans la discipline s'ajoutent d'autres objectifs : devenir musclé.Je me suis passionné à la musculation, d'abord en m'informant sans cesse. Vu comme j'aimais l'anatomie et les muscles, l'envie de devenir musclé est apparue naturellement ou du moins précipitée par les soucis éternels que sont les filles, les autres et le manque de confiance en moi.Je voulais paraître fort devant les gens et plus esthétique devant les filles. J'étais las de ces échecs amoureux à répétition.J'ai entrepris un solide programme en même temps que mes 5 jours d'entrainements de basket /semaine. J'arrivais à consolider lycée, basket et muscu (au poids du corps chez moi). Mais, ne constatant aucun développement de masse après une dizaine de mois de pratique sportive intensive, j'ai émis le souhait de m'inscrire à la salle à mes parents. Nous étions en été 2017. Après des jours et des jours de recherche à salle la moins chère de la région (mes parents refusent de payer les abonnements chers de la salle) et d'usages d'arguments (je suis très bon pour faire céder), j'ai arrêté le poids du corps et le sport par la même occasion . Mes parents souhaitaient que je reprenne une 4ème année de basket, j'ai refusé à cause de mon niveau stagnant et du harcèlement subi qui commençait à me gêner grandement. Je ne suis plus jamais retourné aux entrainements depuis la reprise en septembre 2017, et ce, sans avoir prévenu. C'est mal de partir sans prévenir mais ça me démangeait énormément de toujours me justifier et de devoir rester modéré. Je me disais que ces gens ne me méritent pas.Je continuais à régresser en maths et en physique-chimie d'autre part. L'orientation s'approchant, je me suis mis à travailler et le stress a débuté. Je suis passé en 1re S après une année intensive et morose à la fois. Rien n'a vraiment évolué pendant la seconde.La 1re S a agi comme une descente aux enfers pour moi. Mon niveau dans les 2 matières continuait de baisser et ce, d'une manière inquiétante (3.5/20 premier devoir en p-chimie). Je commençais à pleurer et à m'énerver quand je prenais connaissance de mes notes contraires à mon travail effectué. Je me suis fait un ami très important. Il m'a permis de me dépasser (étant lui-même un élève studieux, fort et déterminé). Ceci a agi positivement sur mon moral puisque j'ai fait une remontée dans les 2 derniers trimestres. D'autre part, je suis tombé une nouvelle fois amoureux (après un an de pause en seconde). Cependant, cette conquête s'est révélé comme mon année scolaire : indécise et mouvementée. La fille s'est mise en couple et l'a embrassé devant moi en mai dernier. J'étais une nouvelle fois redevenu malade, jaloux et peu confiant. La lutte entre moi et moi-même n'est décidément jamais terminée. J'ai échappé de peu à une bagarre avec un garçon raciste dont les mots continuent de hanter mes souvenirs. D'autant plus que son aspect mystérieux et sérieux me rendait curieux de créer une relation amicale avec lui. Par ailleurs, je continuais à aller aux cours, ponctuel et soucieux d'apprendre comme je n'ai jamais oublié de l’être. Cependant, l'ennui, l'inquiétude et la motivation pour devenir médecin continuaient à se renforcer chaque jour. Aujourd'hui, je suis en terminale. J'ai atteint la finalité de ma scolarité dans le secondaire. Je n'arrive pas à croire que je vais bientôt sortir de ce labyrinthe, cheminé depuis la primaire. Mes notes se sont mises à chuter (comme en première) dans les matières scientifiques. Même la Svt, révélée comme prédisposition commence à me donner du fil à retordre. Là où j'étais bon jusqu'à maintenant, je commence à perdre mes facilités. Et ce même en redoublant d'efforts et de persévérance . Je vise l'ambitieuse mention très bien et les notes fragiles alimentent ma crainte d'échec et au bac et en médecine. Le voici le double objectif à ce stade, avoir cette mention et franchir l'impitoyable filtre de la paces (dorénavant appelée pass/las). Ces inquiétudes alimentent mes débats internes : ma volonté de changer ma vie, ce que je suis contre mon gré. J'ai par ailleurs choisi de m'essayer à la drague de rue (je subis les éternelles critiques mais bon) et je suis à nouveau tombé amoureux. Vais-je gouter à la joie et à la chaleur du baiser et du couple ou subir un nouvel échec ? Ça sonne comme un feuilleton x). Je me suis remis doucement au sport en marchant, pratiquant du vélo et courant pendant mes week-ends.Enfin, dans ce combat, je suis seul. J'ai fait le choix de me replier dans ma solitude et mon individualisme. Je le paie maintenant. Je ne parle pas de mes craintes à mes proches. Je me sens très voire trop différent d'eux car je refuse d'accepter ma bassesse sociale. Je veux évoluer et assurer un avenir plus radieux à ma descendance, meilleur que ce que m'ont proposé mes parents et ma famille.De ceci en découle une tristesse et une mélancolie toujours plus grandes. Je pleure très fréquemment le soir. Mes problèmes familiaux viennent s'ajouter à mon échec scolaire. J'ai de plus en plus des différends avec mes parents et mon petit frère. Mon cousin de même âge que moi est livré à lui-même à la rue. Maintenant, ça fait plus de dix ans depuis le jour où j'ai affirmé haut et fort que je serai médecin. Aujourd'hui, je suis tourmenté et perdu dans ma vulnérabilité. Vais-je réussir ? Si oui, vais-je supporter les années suivantes ? Sinon, vais-je accepter mon échec aux portes de mon objectif, celui de ma vie ? Les gens virtuels me considèrent comme défaitiste. J'abandonnerai rapidement selon eux car oui, j'échange sur ce genre de plateformes pour m'évacuer. Je me retrouve cependant mis à l'écart et différent des autres. Les critiques germent en même temps que ma faculté à mettre de la mauvaise ambiance où je passe (discord entre autres)Cependant, libre à chacun de juger. Je considère mon défaitisme actuel comme résultat d'une vie lourde et surtout ennuyante.Mais je garde toujours espoir. Cet état d’âme persistera, n'ayez crainte. Je suis jeune, en bonne santé et distant des substances létales. Me voilà encore et toujours rassuré mais ce, pour combien de temps ?J'anticipe les futures réponses qui m'inciteraient à consulter un psy. J'aimerais le faire, mais après avoir quitté le domicile parental. J'irai voir même si je n'ai pas confiance en les psys x). C'est mon "moi scientifique" qui répond :P. Merci de m'avoir lu, sachez que je porte une attention particulière à vos commentaires alors n'hésitez pas, encore une fois, à m'écrire. Ça me ferait plaisir. A très vite sur ForumFR . PS : Je veux profiter de l'instant pour encourager les personnes dans ce genre de situation à continuer le combat. Ce n'est pas facile au quotidien mais je garde toujours espoir. Courage !
  2. angietanya

    Odeur de cigarettes

    Bonjour, je vous ecrit car cela dur depuis tres longtemps, depuis ma 1ere primaire. Ma maman fume beaucoup et jai l'odeur sur moi j'essaie de faire tout pour sentir moins la cigarette. Je mets du parfums plusieurs fois pendant la journee, du deodorant, je me lave tout les jours et meme avec ça je sents toujours la cigarettes. A l'ecole je suis toujours mise a l'ecart par les autres eleves, jai que une amie mais elle a changer d'option et en classe quand j'entend quelqu'un dire sa pue dans la classe ou madame je peux ouvrir les fenetres et bien je me sens viser. quand je suis en stage, je fais tout mon possible pour ne pas sentir le cigarettes mais sa ne fonctionne pas. Mon professeur nous rappellent toujours que l'hygiene est important et surtout en stage alors moi je me sens viser, a l'interieur de moi j'ai mal parce que je voudrais tellement recommencer ma vie a zero et que ma mere ne fume pas mais ce n'est pas possible elle fume depuis quelle a 16 et elle en a 53 maintenant. l'annee passer, ma prof ma parler en priver et ma dit que les eleves se plaignait de mon hygiene concernant la cigarette moi javais cassiment envie de pleurer parce que je me dit depuis la premiere primaire ses comme sa, je restais toute seul en recreation, assise dans la cour et a m'occupper comme je le pouvais pendant que les autres jouait a leur jeux et les profs ne disait rien pendant mes six annee primaire je suis rester toute seul a attendre que les recreations passes. Et a causes de sa jai du mal a m'integrer dans une classe, aller vers eux et me faires des amies. Je suis devenue timide. pendant ma 1ere et deuxieme secondaire jai subit un harcellement venant de la part de une fille qui ne m'aimait pas. L'annee passer, je me suis fait amie avec une fille tres gentille mais si elle etait absente javais peur de rester toute seul. Je suis trop rester seul en primaire . Jai essayer de parler a ma mere a propos de sa mais elle ne voit pas le mal que sa me fait. Donner moi des conseilles pour regler le probleme de la cigarettes svp
  3. Surtout ne regarder pas ce qui suis !!! Non plus sérieusement en me baladant sur le net j'ai trouvé une chaine qui me boost un max en sachant que ce n'est pas ouf mais ça m'aide a réussir et surtout à ne pas être timide, si c'est ton cas, je te met le lien : https://m.youtube.com/channel/UCWkv-GZ_zFut9A7YZn3cPYA Je te raconte vite fais mon histoire, (jetait hyper timide avant, je le suis toujours un peu) et en passant des heures a chercher comment ne plus être timide on ma proposé ça car toi même tu sais youtube te propose des vidéos en fonction de ce que tu regardes et je suis tombe sur ce type qui donne des conseils. Au début j'ai pas accrocher mais j'y suis retourner après et en faite en l'écoutant il y a des choses super intéressante qu'il partage. Donc si tu souhaites arrêter d'être timide ou réussir je te conseil d'aller checker tu verras ça va changer très vite. A+ je te met les vidéos qui m'on aidées : (elle n'y sont pas toutes)
  4. bonjour , je me présente , Je suis une fille de 17 ans et j'habite à montpellier. j'ai subit un harcèlement scolaire et depuis il m'est pratiquement impossible de me faire des amis , je suis devenue timide à n'en plus pouvoir et j'en passe ! donc je me suis dit que ça serait sympas de créer un petit groupe de personnes timide pour s'entraider mutuellement ! on pourrait faire des sorties , se lancer des petits défis , se parler sans avoir peur d’être juger ou rejeter et surtout un groupe très tolérant ! le but est de s'aider. Donc si vous êtes intéressé , n'hésitez pas à m'écrire
  5. Bonjour à tous pour bon nombre d'entres vous le sujet peu être basique et con mais c'est la première fois que ça m'arrive je suis donc perdu. Je suis a la fac et une fille qui est dans mon groupe (les membres de la fac son divisés en 5 groupes de +/- 50 personnes) me plait énormément depuis le debut de l année scolaire. Le problème c est que on ne se connait pas, jamais parlé et en plus de ça j ai trés peu confiance en moi. Je ne la connais que de loins on va dire. C est une fille discrète, gentille, et avec de l humour. Elle n a jamais éte en couple tout comme moi (oui a 19 ans je n ai jamais eu de copine) et est souvent seule ou grand max avec une amie ou 2. ce n est pas la typique fille qui traine avec tout le monde. Bref ce qui m embête c est que jai jamais eu aucune experience ducoup je sais absolument pas quoi faire pour l aborder, qu elle me remarque,... c est la première fois qu une fille me plait comme ça et j ai donc envie de faire les chose bien. Une chose qui me fait le plus peur c est que quelqu un justement aie "les couilles" de lui parlé et que ce soit trop tard justement pour moi, je m envoudrais pendant un tres long moment. Donc voila j aimerais bien savoir si vous avez des conseils, si vous avez deja vécu une situation comme ça ou conaissiez quelqu un qui à vécu ça, bref je suis preneur peu importe ce que vous avez à me dire ça serait cool
  6. Omega&Ziggy

    Je suis timide

    Bonjour, bonsoir, J'écris ce sujet, en tant que mon premier sujet sur le forum. Voilà ça fais bientôt 5 ans que je suis arrivée dans une nouvelle région, j'ai eu beaucoup d'ami(e)s au début, puis il y a eu des complications, changement d'études etc.. et maintenant je n'ai plus d'ami(e)s je me sens vraiment seule, je m'ennuie très souvent, je pleure souvent aussi, malgré que j'ai un copain mais comme c'est une relation à distance on se vois rarement. je ne sais pas quoi faire, je suis timide en plus.. j'aimerais savoir ce que vous aurez comme conseil à me donner? j'en es vraiment besoin, merci.
  7. coucou j'ai un problème je suis amoureuse d'un garçon d'un ans de plus que moi sachent que j'en est 12 je les rencontrer a la plage avec une copine on est tombé amoureuse de lui on lui a dit mais il a refuser car il ne nous connaisais pas asser donc j'ai commencer a la loublier car c'était les vacances scolaire a la rentrer en 6ème dans le collège il y était aussie alors je suis retomber amoureuse de lui et maintenent sa fait un ans que je suis amoureuse de lui mais je ne ses pas comment alller ne seresque que lui parler et après envisager quelque chose svp aider moi bisou
  8. Bonjour ! alors voilà je me lance : j'ai bientôt 23 ans et le sentiment d'avoir déjà bien vécu ! ^^ j'ai vécu des choses très fortes bonnes ou mauvaises... mais depuis mes 18ans j'ai complètement changé ! cela s'appelle le passage à l'age adulte du jour au lendemain j'ai énormément muri et je me suis renfermé. dans mon enfance j'étais très épanoui,un peu timide,j'avais beaucoup d'ami(e)s je faisais rire tout le monde j'étais un peu la mascotte ! ^^ et puis la vie passe ,elle passe vite même, les amis s'éloignent,les parcours de chacun se précisent... mais moi depuis toujours j'observe et analyse le monde qui m'entoure oubliant souvent qu'il faut profiter de la vie,se lâcher,s'amuser,faire des expériences... j'ai pas grandi de façon "conventionnel" (absence paternel et familiale) mais enfance très épanouie ! on dit de moi que je réfléchi trop ! ^^ alors j'ai développer ça ! : je fait de la musique,je me débrouille bien en dessin,peinture,photo,cuisine bref j'ai un bon potentiel artistique. ce qui est un atout de séduction (je pense) j'ai la cote avec les enfants,je suis sociable,à l' écoute des autres,généreux et j'ai de nombreux amis ! mais c'est là que ça bloque : les filles !!! comme beaucoup. j'ai eu des petites aventures dans mon adolescence mais elles ne conte pas. voilà je c'est que ce n'est pas dramatique à mon age mais je suis encore vierge et à une époque ou tout va trop vite cela me pèse énormément (je ne suis pas religieux et des occasions ce sont déjà présentées mais voilà je voulais attendre LA fille, être "amoureux" ce mot qui me fais rever et que je désire découvrir.(j'ai même essayé les sites de rencontres^^) je ne suis pas beau , je ne suis pas moche. je suis mignon et gentil m'a-t-on dit ^^ je suis assez grand bref "normal " mais je ne sort plus ou peu , ne supporte pas les boites de nuits et je ne suis pas du genre à aller vers les gens . donc je récapitule : j'ai les armes de séduction mais je suis un peu perdu . j'ai un appart,une voiture... je suis pas trop mal, je suis doué dans pleins de choses , très ouvert d'esprit mais terriblement solitaire c'est peu être ce que je dégage pourtant je suis persuadé d'avoir une orra puissante il faut juste que j'arrive à la faire briller... j'ai envie d’être amoureux,de connaitre ça ! on m'a enseigné la théorie mais je n'ai aucune pratique c'est peu être là le problème mon entourage aime plaisanter : "il est bon à marier!" peu être que ça fait fuir ! c'est con non ! on m'a meme dit le fameux 'tu est trop bien pour moi !" bref un gros besoin "virtuel" (malheureusement)de réconfort je précise que je n'ai jamais rien dit de tout cela à mon entourage...je ne suis pas tu genre à me confier... wahou ba dit ! ça fait du bien !!!! :D
  9. Timide reprise de dialogue avec Pyongyang Lundi 24 Août - 17:52 Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il embrasse le président sud-coréen Kim Dae-jung (à droite), à l'aéroport Sunan de Pyongyang, le 15 juin 2000. REUTERS/POOL En recevant une délégation nord-coréenne à l'occasion des funérailles de l'ancien président Kim Dae-Jung, le président Lee Myung-bak montre son désir de désamorcer les tensions dans la péninsule. Par Hwang Pang-yo Suite de l'article... Source: courrierinternational.com
  10. L'été sera cool en espadrilles Samedi 17 Avril - 11:59 Image © D.R. Après un timide retour en 2009, elle revient en force cette année. Par Alexandre Lanz Suite de l'article... Source: lematin.ch
  11. Bonjour Ou Bonsoir Bon essayons de faire court ... J'aime un garçon depuis longtemps ( 4 ans environs ) Oui bon je sais c'est vraiment longtemps Mais on est dans la même classe, on a les mêmes amis, il habite a même pas 1 minute de chez moi Mais tout nous sépares... Mais j'avais réussi a ne plus penser a lui Jusqu'à Y'a 3 semaines... Une amie a moi ma fait remarqué les gestes qu'il fait & pour elle c'est sûr qu'il m'aime mais ce qui est vraiment choquant c'est qu'elle n'est pas au courant de mes sentiments ( Enfiiin Brreeef ) Il me protège,m'aide,me regarde,me sourit,se rapproche de moi & il fait tout pour être tout le temps avec moi... Mais La question Que je me pose en moment c'est : Comment je lui dit ? J'avais Pensé a Le lui dire Via Facebook En lui disant que je l'aime mais c'est trop ramasse gueulle...On m'as proposer de lui dire en face ... Mais chui Timide Et vous vous en pensez Quoi ? Vous feriez comment à ma place ? Merci D'avance
  12. bonsoir, j'ai 14 ans, je discuste souvent avec un ami d'enfance, on avait perdu contact, et il y a un mois, on s'est reparlé, on avait un trop bon contact, tous les jours on discutait ensemble notre relation était assez ambigu, il me disait souvent des trucs mignon du genre " t'es trop belle" ou bien "je te ferais jamais de mal" On s'est vu a l'extérieur, il arrêter pas de me regarder, de me sourire, de me taquiner...Et puis la depuis ce jour la, il a commencé a montrer ses sentiments, tout en restant assez discret.J'ai commencé a faire de même, a lui montrer aussi qu'il me plaisait mais sans le dire clairement.Hier il m'avait dit qu'il fallait pas que je sois méfiante avec lui, et une heure plus tard il a commencé a me sortir un roman du genre " je suis pas assez mature, je ne veux pas de copine pour l'instant même si c'est une fille qui me plait, je prefere m'amuser avec mes potes" je lui ai dit " ta peur de t'engager?" Il a commencé a "se vexer " il ma dit qu'il s'en foutait, que ça l'intéresser pas, il ma dit une phrase que je n'est pas comprise " je préféré prévoir avant que ça me tombe dessus, mais peut etre que sur le terrain je changerais d'avis " Je ne comprends plus rien! Je suis certaine qu'il a des sentiments... il n'a jamais eu de copine, moi si. A t'il peur? Comment gerer ça.. Aidez moi!
  13. Lili-love-x0

    Critiques...

    Bonjour, je suis une jeune adolescente, qui est encore au collège, l'année dernière j'étais plus ou moins considérée comme l’intellote de service, cette année, je suis moins timide, je m'interresse plus au garçon... Mais des personnes me traite, me critique comme quoi je me la pète, ou en disant que j'ai trop changé. Des rumeurs court a mon sujet, des personnes font tout pour me donner mauvaise réputation, je n'en peux plus! Je trouve ça fatiguant! Que faire?
  14. Donc voilà, c'est la grande mode des smartphones, les jeunes ados et adultes se les arrachent, même cette fille charmante qui te fait tellement craquer et dont tu ne peux t'empêcher de songer en a un. (enfin ou le garçon charmant si tel est ton attirance faut un peu adapter par la suite si tel est le cas ). Malheureusement, même si tu est quelqu'un qui sait amuser et tenir une conversation, cette fille eh bien elle t'enlève tout tes moyens, face à elle ton temps de réflexion se divise par 5, tu te perds dans ses yeux et tu ne sais que sortir des vieilles vannes très pourries pour tenter d'échapper à ce regard qui te fusille. Et mince, tu est condamné, tu ne sais pas trouver la force de te lâcher avec elle, d'être toi même, de faire connaissance en l'abordant en personne. Mais haha , on est sauvé, la technologie a frappé, . Tu sors ton smartphone et tu sais la contacter sans avoir à être intimidé par sa présence et sans buguer car tu as tout le temps de réfléchir avant d'écrire et d'envoyer tes messages. En plus avec facebook même plus besoin de demander le numéro, juste à écrire et appuyer sur enter. C'est ici que la question se pose, que pensez vous de ces personnes qui vous abordent par messages? Ces parfaits inconnus qui surgissent d'un jour au lendemain sur votre écran. Pensez vous que c'est bien? lâche? bizarre?... En voici mon ressenti, j'ai des sentiments extrêmement puissants envers une fille, et je ne suis pas du genre à changer d'avis rapidement. Quand j'ai de l’intérêt pour une personne, l’intérêt est réel et peut très vite se transformer en obsession pour ma part MAIS ce n'est pas le sujet de ce topic et non . Donc, étant fou d'elle (paralysé et fasciné par elle, non vraiment ), j'ai employé cette technique d'aborder par message il y a quelques mois. J'ai appris beaucoup sur elle, nous sommes aujourd’hui un chouilla plus proche, on est plus inconnus mais connaissances vagues (ouais hehehe ... ). Enfin je ne lui ai pas avoué mes sentiments, ça je veux le faire de façon classe. Bref, on est dans cette situation bizarre ou je la vois en vrai (dans ma classe) mais je ne lui parle pas vraiment car je bloque encore, car j'ai contourné mon souci de "bloquage" au lieu de le résoudre, Bref. Elle ignore beaucoup de mes messages et ça me fait très mal à mon petit cœur, mais je prends tout au premier degré aussi. Parfois je me demande si je n'en serais pas là si j'aurais tout simplement eu le courage de l'aborder directement. Mais penser à l'effet papillon c'est pas bien non non non . Donc venons en à vous, vous avez vécus des expériences pareilles? Que ce soit en étant celui qui est abordé ou qui aborde... tout m'intéresse. En tout cas, même si vous ne trouvez pas de commentaire je vous remercie vivement d'avoir pris la peine de lire la tartine que je vous ai pondu :blush:
  15. Jessica21

    Une première

    Bonjour, C'est une première pour moi de m'inscrire sur un forum pour débattre mais j'aurais besoin de conseils sur un problème récurrent. J'ai 21 ans et je suis TRÈS voir TROP timide j ai rencontré un homme qui me plaisait beaucoup sur mon lieu de travail. Il m'a proposé d'aller boire un verre avec lui mais impossible, trop impressionnée j'ai dit non!! Depuis je ne l'ai plus revu mais je pense beaucoup à lui. Auriez vous des idées pour lui montrer qu'il minteresse ? Et pour qu'enfin je puisse faire bouger les choses avec lui ? Merci d'avance
  16. Invité

    Ambiguité anim et atsem

    Salut à tous, je poste ce sujet, car je suis un tout nouveau animateur sur une école maternelle. Il y a 3 jeunes animateur ; Nous sommes 2 de 24 ans et il y en a 1 de 23 ans. Les atsem ont notre âge, et je trouve que le plus jeune a beaucoup d'ambiguité avec les atsem de l'école. L'autre se fiche pas mal des femmes, étant donné qu'il ne cesse de mentionner qu'il a une copine dès qu'il parle. Quant à moi moi je suis au milieu. Il y a 2 personnes pour qui j'ai un faible.. Je sais que c'est réciproque... ça se voit... Mais le soucis, c'est que je suis tellement à fond dans mon boulot, que j'adore, que limite c'est comme si quelque chose me bloquait. Je suis timide et j'ai pas confiance en moi.. J'ose pas allé vers elles, même pire encore, quand elles sont venu vers moi vendredi, je les ai évité comme un idiot. Et forcément, face à ce genre de réaction de ma part, elle se sont senti véxé voir même rejeté, et elles n'ont pas apprécié... Sa se voyait dans leur regard. Je suis perdu franchement. Je me voit dans le miroire le matin, et j'aime pas spécialement ma tête, alors je comprends pas, je vois pas se qu'elles me trouve...
  17. Alors voila, j'ai 17 ans et celle que je convoite a le même âge, c'est une amie que je connais depuis la primaire et qui plus est elle est ma voisine. Bon ensuite, au départ j'étais incertain de ce que je ressentais pour elle, mais plus le temps passe, plus j'ai des sentiments pour elle. Maintenant je suis certain des sentiments que je porte pour elle. Je craque par son cote timide, peut être parce que j'en suis un aussi. Donc voila, comme dit juste avant je suis timide, et je n'ai pas beaucoup d’expérience amoureuse et je ne serais comment engager la conversation avec elle, c'est pour cela que je viens demander des conseils et je ne veux gâcher cette amitiée comme un branque, même si ce n'est ma meilleur amie. J’espère mettre bien expliquer (et excusez moi pour les fautes si y en a) et mer ci pour vos prochaine réponses/conseils.
  18. Taydiros

    Timide en cours

    Salut tout le monde . j'ais 15 ans je suis en seconde et je n'arrive simplement pas a participer quand on fait cour ,je ne parle jamais et j'ais aucun ami. je suis tout rouge tout le temps(même sans m'exprimer) j'evite même les grosses notes de peure d'attirer l'attention .aidez moi svp merci
  19. bonjours tous le monde , alors voila tous est dit dans le titre de mon sujet , tros marre de ma vie , je suis tros timide , pas de confiance en moi et sa me casse vraiment le rythme de ma vie , j'ai du mal à m'intégré avec les autres , surtout avec les filles , sa fait plus de 4 ans que je suis toujours célibataire , et vraiment sa me gène sa , le problème c'est que je peux pas draguer , et je peux pas séduire , 1er chose je me trouve moche , 2 éme chose je suis tros complexé par mon corp et pas de confiance en moi de tous , les filles s'intéressent jamais a moi ... , c'est normale je suis pas beau , quand je regarde ailleurs les autres personnes ( les couples heureux , les amoureux , les personnes qui profites bien de leur vie et de leur jeunesse ... ) , franchement je me sen dans ces conditions tous seul et jeter par les autres , je me sen que je sert a rien dans cette vie , un déchet humain , parce que moi vraiment je suis tros enfermé avec moi même , je croie que je pourrait jamais faire tombé une fille amoureuse de moi , franchement avec mon caractère actuel c'est impossible de le faire , svp aidez moi un peut , je serais très heureux de recevoir vos soutiens a moi , car je vie vraiment une vie difficile et gênante , je vous dit la pure vérité mes chers amis , j'ai besoin de votre aide et merci beaucoup beaucoup d'avance .
  20. Maxsou2

    Je rougis

    Voilà j'ai 14 ans je suis en 3eme et J'ai un gros problème c'est que je rougis . C'est dur car quand les profs m'intérroge je tremble je rougis je n'arrive plus à parler correctement . J'en ai vraiment marre je suis Déséspéré Si quelqu'un est comme moi ou été comme moi merci de m'aider :(
  21. maiwenndu78

    inaccessible ?

    Alors voilà, depuis le début de l'année (octobre 2011) je suis raide dingue d'un mec de seconde qui n'est pas dans ma classe ; Je ne lui ai jamais parlez à part il y a environ 2 semaines par sms mais sinon rien. Une amie m'a dit qu'en début d'année il avait flashé sur moi. Mais nous sommes tout les deux très timide (en gros on est pas sortie de l'auberge) ; Le probleme c'est qu'il va sans doute changer de lycée l'année pro. Que dois-je faire ???? :$
  22. A toutes ces personnes, mal dans leur peau, timides, complexé : Avez vous déjà subit des moqueries? Si oui, pourquoi a votre avis? A force de trop montrer vos points faibles a votre entourage, vous ne faîtes qu'empiré la situation. Toute ces personnes a qui vous avez fais confiance en dévoilant vos complexes ou autres, ne font qu'enregistrer tout ceci pour pouvoir vous atteindre douleuresement un moment ou un autre. Et oui, la vie sociale n'est qu'un jeu. A celui qui fera le plus souffrir l'autre. Apres ils y a ceux qui compatissent avec vous, qui ne pourrait pas vous toucher psychologiquement. Ces personnes là sont celles qui sont dans le même cas que vous, (complexé, timide). Car ceux qui n'ont pas confiance en eux, sont souvent faible et se font très vite rabaisser. Il y'a une phrase comme ça qui dit : Ne pleure jamais en public, car ça fait du mal a ceux qui t'aiment, ça fait rire ceux qui ne te connaissent pas et ça fait jouir ceux qui ne t'aiment pas. Ne jamais laissez paraitres ces émotions. Alors que si vous cacherez vos souffrances,vos complexes, vos défauts? Les personnes ne les remarquerai même pas, votre sois disant menton en galoche, ou votre jalousie! Ils n'y prêterais même pas attention. Pourquoi? Tout simplement parce qu'ils seraient bien trop occuper a rire ou a discutez avec vous. Il faut vous libérez. Si ces personnes vous vois seule, sans être ouvertes, alors la elles pourraient vous attaquer. J'ai moi même subis tout ceci.
  23. Bonjour à vous forumeurs de tous horizons :) Comme le dit le sujet, j'ai flashé sur ma coiffeuse. En fait, cela fait quelque temps que je fréquente un nouveau salon de coiffure et à chaque fois c'est la même coiffeuse qui me coiffe. On parle de tout et n'importe quoi, on rigole bien et elle est vraiment jolie en plus d'avoir plein de points communs. Le problème c'est que je ne sais pas comment l'aborder en plus du risque de me faire remballer (mais bon, le vie est faite de risques). J'ai pensé lui demander, au moment de payer, à quelle heure elle termine pour ensuite lui proposer d'aller boire un verre mais je ne sais pas si c'est le bon plan surtout si elle a quelqu'un... Je voudrai connaître vos avis et vos solutions :)
  24. XxRom172xX

    Rencontre

    Bonsoir, je vous écris car je suis un peu timide pour aller vers une fille mais une en particulier m'a tapé dans l'œil et j'aimerais encore plus faire sa connaissance car oui je lui ai déjà parlé mais ça a pris beaucoup de temps mais le problème c'est que je ne sais plus quoi lui dire donc j'attends vos conseils de "séducteurs" pour me permettre de conclure une belle histoire
×