Aller au contenu

Vol inaugural d'Ariane 6 : la nouvelle fusée européenne a décollé depuis le Centre spatial guyanais de Kourou

Noter ce sujet


DroitDeRéponse

Messages recommandés

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 52ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 87 706 messages
52ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 76ans Posté(e)
hybridex Membre 8 771 messages
Maitre des forums‚ 76ans‚
Posté(e)
il y a 25 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Ça a l'air bien parti!

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 52ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 87 706 messages
52ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
il y a 3 minutes, hybridex a dit :

Ça a l'air bien parti!

Yes .

Il faut attendre les mises en orbite , et la desorbitation.

 

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 52ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 87 706 messages
52ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

https://next.ink/143326/ariane-6-va-passer-lepreuve-du-feu-suivez-en-direct-le-premier-lancement-avec-deja-un-retard/
 

Ariane 6 : le premier lancement est un « succès », mais…
 

La séparation des trois conteneurs s’est déroulée correctement, mais ensuite les choses se sont compliquées. Entre le deuxième et le troisième allumage de l’APU la fusée n’a pas réagi correctement : « nous ne savons pas pourquoi l’APU s’est arrêté » prématurément, indique Martin Sion, président exécutif Arianegroup. Résultat des courses, le moteur Vinci ne s’est pas allumé pour son troisième rodéo, car l’APU n’a pas fonctionné correctement. Dommage pour un « système absolument unique au monde » qui est présenté comme une des forces d’Ariane 6. 

La passivation a toutefois fonctionné correctement. C’est la solution de replis puisqu’une désintégration dans l’atmosphère était prévue, mais comme la fusée ne répondait pas correctement, le plan B a été actionné.

En conséquence, les deux derniers passagers n’ont pas été libérés pour ne pas faire de débris supplémentaire en orbite. Il s’agit de la capsule Nyx Bikini de The Exploration Compagny et de la SpaceCase SC-X01 d’Arianegroup. The Exploration Compagny est donc le seul « passager » externe à faire les frais de la défaillance de l’APU. 

Maintenant l’heure est à l’analyse des données pour bien comprendre ce qu’il s’est passé. Cela ne repousse par contre par le prochain vol d’Ariane 6 (et donc le premier commercial), qui reste programmé pour la fin d’année. Il devrait avoir lieu en décembre, précise Stéphane Israël.

  • Like 2
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 55ans Posté(e)
zenalpha Membre 20 477 messages
55ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)
il y a 54 minutes, DroitDeRéponse a dit :

https://next.ink/143326/ariane-6-va-passer-lepreuve-du-feu-suivez-en-direct-le-premier-lancement-avec-deja-un-retard/
 

Ariane 6 : le premier lancement est un « succès », mais…
 

La séparation des trois conteneurs s’est déroulée correctement, mais ensuite les choses se sont compliquées. Entre le deuxième et le troisième allumage de l’APU la fusée n’a pas réagi correctement : « nous ne savons pas pourquoi l’APU s’est arrêté » prématurément, indique Martin Sion, président exécutif Arianegroup. Résultat des courses, le moteur Vinci ne s’est pas allumé pour son troisième rodéo, car l’APU n’a pas fonctionné correctement. Dommage pour un « système absolument unique au monde » qui est présenté comme une des forces d’Ariane 6. 

La passivation a toutefois fonctionné correctement. C’est la solution de replis puisqu’une désintégration dans l’atmosphère était prévue, mais comme la fusée ne répondait pas correctement, le plan B a été actionné.

En conséquence, les deux derniers passagers n’ont pas été libérés pour ne pas faire de débris supplémentaire en orbite. Il s’agit de la capsule Nyx Bikini de The Exploration Compagny et de la SpaceCase SC-X01 d’Arianegroup. The Exploration Compagny est donc le seul « passager » externe à faire les frais de la défaillance de l’APU. 

Maintenant l’heure est à l’analyse des données pour bien comprendre ce qu’il s’est passé. Cela ne repousse par contre par le prochain vol d’Ariane 6 (et donc le premier commercial), qui reste programmé pour la fin d’année. Il devrait avoir lieu en décembre, précise Stéphane Israël.

Il faut croire au renouveau de l'industrie spatiale française et européenne et franchement ils ont tout mon soutien

Mais je vais faire comme avec l'Ukraine 

Qu'ils en prennent sur mes impôts mais qu'ils m'oublient s'il faut un spationaute.

  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 22 811 messages
scientifique,
Posté(e)
Il y a 17 heures, hybridex a dit :

Ça a l'air bien parti!

Certains vont encore déplorer les retards d'au moins 2 ans et le gonflement du budget.  Bien sûr ils ne savent pas que Ariane6 est beaucoup plus puissante et plus performante que son ainée, que son second étage est réallumable plusieurs fois, que sa charge utile peut être multiple avec de grosses charges sur orbite géostationnaire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 52ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 87 706 messages
52ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
Il y a 22 heures, zenalpha a dit :

Il faut croire au renouveau de l'industrie spatiale française et européenne et franchement ils ont tout mon soutien

Il n’y a pas de renouveau dans cette industrie . Elle innove , exporte, fait le job continûment depuis des décennies. 

Il y a 22 heures, zenalpha a dit :

Mais je vais faire comme avec l'Ukraine 

Qu'ils en prennent sur mes impôts mais qu'ils m'oublient s'il faut un spationaute.

Ariane 6 ne peut malheureusement pas assurer de vol habité pour en débuter sa colonisation. L’ESA n’a pas le budget pour ça . Ça serait raide sur tes impôts du coup 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
garthriter Membre 5 950 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, Répy a dit :

Certains vont encore déplorer les retards d'au moins 2 ans et le gonflement du budget.  Bien sûr ils ne savent pas que Ariane6 est beaucoup plus puissante et plus performante que son ainée, que son second étage est réallumable plusieurs fois, que sa charge utile peut être multiple avec de grosses charges sur orbite géostationnaire...

Ils ne savent pas. Ou alors ils savent et ne sont pas impressionnés.
Le moteur ré-allumable c'est rigolo, il y a une utilité. Mais cela ne permet pas de faire ce qu'on ne faisait déjà. Les clients s'en fichent que la fusée peut lâcher des satellites à des orbites différentes. Là l'intérêt est plus pour Ariane que pour ses clients.
Les trucs qui comptent pour le client c'est la fiabilité, le coût et des créneaux de lancement assez nombreux pour ne pas devoir attendre 15 ans avant de voir son satellite dans l'espace.
Ils s'en fichent que la fusée peut lancer des satellites d'autes clients à d'autres orbites, en même temps.
En 2023, les US c'est plus de 100 lancements par an. La Chine est en bonne voie pour les rattraper avec une soixantaine. La Russie une quarantaine. L'Europe..hum, hum...Je crois qu'on en a fait 4-5.

Mais même avec Ariane 6, on en prévoit moins de 10 par an. Alors c'est bien pour garder notre indépendance stratégique. Mais commercialement, on est quand même un peu hors jeux.

Que ce soit la Chine ou les US, ils ont des lanceurs lourds et légers pour tous les usages.
D'ailleurs en terme de capacité d'emport, A6 fait moins bien que les fusées us et chinoises.

Modifié par garthriter
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 55ans Posté(e)
zenalpha Membre 20 477 messages
55ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)
il y a 21 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Il n’y a pas de renouveau dans cette industrie . Elle innove , exporte, fait le job continûment depuis des décennies. 

Elle innove oui

Innovation vient du latin innovatio de la racine novus qui signifie nouveau...

C'est notamment ce lanceur Ariane 6 et ses innovations technologiques telles que son nouveau moteur Vinci et les 2 étages avec les évolutions à venir, le deuxième allégé, Icarus et le troisième avec son moteur d'apogée Astris

Alors où est le re.nouveau ?

J'utilise renouveau dans son sens usuel et commun à savoir le retour à un état précédent après un déclin

Et ce qu'on devrait comprendre, c'est qu'on ne fait pas partie du concert des puissances spatiales sans disposer de son propre lanceur

Et donc que l'Europe a besoin d'un lanceur lourd pour être autonome

Autonomie provisoirement perdue puisque, par exemple, Euclid, ou les 2 satellites galileo ont du être lancé dans le calendrier dépendant de Space X donc dépendants d'Elon Musk

Le retour à la souveraineté spatiale avec Ariane 6 concernant également les enjeux commerciaux liés aux lanceurs à orbite basse.

Sans parler des satellites militaires 

Donc oui, Ariane 6 est un renouveau pour l'agence spatiale européenne et pour l'Europe en reprenant une souveraineté spatiale 

il y a une heure, DroitDeRéponse a dit :

Ariane 6 ne peut malheureusement pas assurer de vol habité pour en débuter sa colonisation. L’ESA n’a pas le budget pour ça . Ça serait raide sur tes impôts du coup 

C'est fort naïf 

A titre personnel, je préférerais déjà qu'on arrête de financer les guerres en Europe et qu'on dilapide nos recettes dans des dettes budgétaires abyssales juste pour financer notre train de vie français et nos créanciers internationaux 

Mais si on parle de l'Europe et des enjeux de cette industrie, d'une part c'est probablement une des dernières industries avec le luxe ou le high tech où nous sommes performants 

Et évidemment les enjeux liés aux orbites basses sont une priorité en tant qu'elles sont...extrêmement...rentables et non dépensière...avec les enjeux économique scientifique et géopolitiques dont je parlais

Mais que tout cela n'est qu'une étape pour une vision de plus long terme

L'Europe s'est volontairement effacé des enjeux concernant les vols habités mais cette ambition n'a rien à voir avec la colonisation à la Sid Meier dans le jeu civilization... mais aux enjeux industriels scientifiques et commerciaux qui sont relatifs à une station spatiale internationale voire européenne alors que les américains, les chinois et les indiens ne ratent pas le train

Évidemment, la France dans l'Europe et l'Europe dans le monde est globalement en décadence 

Alors oui, j'aimerais un renouveau

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/vol-spatial-habite-europeen-et-maintenant-quelles-options-957540.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×