L'anti-libéralisme et l'anticapitalisme : des mouvements immatures ?

Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

C'est en effet ainsi que je perçois ces mouvements, pour la simple et bonne raison, d'une part, que je ne souscris à aucun mouvement qui porte comme préfixe "anti-", et d'autre part parce que j'ai l'impression qu'ils n'ont pas conscience de la gravité de leurs exigences.

Encore, contre le libéralisme, je veux bien, mais ce discours est quelque peu facile, si ce n'est démagogique. Car quel système mettre à la place ? Sur les affiches qui tapissent les murs de ma fac, M.G. Buffet dit, en gros, que vivre sans le libéralisme, c'est possible. Cela va bientôt faire deux ans que j'attend toujours de savoir comment c'est possible.

Mais les anticapitalistes, ces gosses de 10 ans, qui pensent pouvoir se libérer de ce système économique, alors que c'est ainsi que le marché mondial fonctionne. Comment s'en sortir avec un autre marché si les plus grands que nous se cantonne au capitalisme.

Je me plais à rapeler à l'anticapitalisme que eux-mêmes vivent dedans et continuent de se lover, de se nourrir, d'être éduqué dans ce système. Pour cela, j'ai la nette impression qu'ils ne font que cracher dans la soupe.

Jusqu'à aujourd'hui, il n'y a que le capitalisme qui a réussi à procurer à un nombre non-négligeable de personne une vie relativement agréable, aisé, plus simple, sans pression outre mesure. Bien sûr, il y en a qui patissent de ce système, mais leurs nombres est incomparable avec ceux dans leur condition du Xème au XIXème !

Mais parce que ce système fait du mal à certains, je crois aussi qu'il serait nécessaire de le changer. Dommage que ceux qui le veulent (parce qu'au départ, ça part d'un bon sentiment ;) ) ne proposent pas de solutions alternatives concrêtes.

Le communisme ? Il a déjà fait ses preuves, et on voit ce que ça a donné ...

L'anarchisme ... ça existe encore ? ^^ je blague

quoi d'autre ?

Bref, voilà pourquoi je défend le capitalisme : parce que ses détracteurs sont encore immature, et nous précipiteraient pour peu dans un gouffre ;) , et je ne suis pas de ceux qui crachent dans la soupe.

Que pensez-vous, de votre côté, de la maturité de ces mouvements ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
Encore, contre le libéralisme, je veux bien, mais ce discours est quelque peu facile, si ce n'est démagogique. Car quel système mettre à la place ? Sur les affiches qui tapissent les murs de ma fac, M.G. Buffet dit, en gros, que vivre sans le libéralisme, c'est possible. Cela va bientôt faire deux ans que j'attend toujours de savoir comment c'est possible.

Comment peux tu attendre de savoir comment c'est possible puisque le capitalisme on est en plein dedan et on est probablement pas prés d'en sortir...

A partir du moment ou on vie ds tel système, on ne peut qu'immaginer (ou se baser sur des évènement passé) comment ca pourrait être autrement...

A partir de là, tu peut pas attendre de ceux qui proposent une alternative qu'ils te prouve que ca marchera forcément...

Mais les anticapitalistes, ces gosses de 10 ans,

Ce st des gens qui croient en un autre idéal, et ils ont un cerveau qui est probablement aussi capable que le tient, je trouve ca moyen de les désigner ainsi ds un sujet qui appel au débat...

De plus, ce n'est pas parcequ'on est anticapitaliste qu'on est forcément imamture ms bon je suppose que ca tombe sous le sens et que ce n'est pas ce que tu voulais dire..

qui pensent pouvoir se libérer de ce système économique, alors que c'est ainsi que le marché mondial fonctionne. Comment s'en sortir avec un autre marché si les plus grands que nous se cantonne au capitalisme.

Pour ma part, je pense qu'en effet il sera difficile dans l'immédiat de trouver une alternative à ce système, en revance, je souhaite que ces partis et ces idéologies continuent d'exister, notament parce qu'ils permettent au moins de dénnoncer avec force les abus provenant du libéralisme...

Je me plais à rapeler à l'anticapitalisme que eux-mêmes vivent dedans et continuent de se lover, de se nourrir, d'être éduqué dans ce système. Pour cela, j'ai la nette impression qu'ils ne font que cracher dans la soupe.

Corrige moi si j'interprette mal ce que tu dis, mais sous pretexte que tu n'adhère pas au mode de fonctionnement d'une société (en l'occurence du monde entier...),tu n'a plus le droit d'y vivre sous peine d'être accusé de cracher dans la soupe?

Jusqu'à aujourd'hui, il n'y a que le capitalisme qui a réussi à procurer à un nombre non-négligeable de personne une vie relativement agréable, aisé, plus simple, sans pression outre mesure. Bien sûr, il y en a qui patissent de ce système, mais leurs nombres est incomparable avec ceux dans leur condition du Xème au XIXème !

Mais parce que ce système fait du mal à certains, je crois aussi qu'il serait nécessaire de le changer. Dommage que ceux qui le veulent (parce qu'au départ, ça part d'un bon sentiment ;) ) ne proposent pas de solutions alternatives concrêtes.

Le communisme ? Il a déjà fait ses preuves, et on voit ce que ça a donné ...

L'anarchisme ... ça existe encore ? ^^ je blague

quoi d'autre ?

je trouve ls système francais plutôt pas mal (avec ses défauts, la perfection n'est pas de ce monde). Garder un système publique pour les choses essentielles et laisser le reste a la loie du marché me parait être une bonne base pour un système cohérent.

Malheureusement le service public tends a disparaitre...

Bref, voilà pourquoi je défend le capitalisme : parce que ses détracteurs sont encore immature, et nous précipiteraient pour peu dans un gouffre ;) , et je ne suis pas de ceux qui crachent dans la soupe.

Malgrés ca tu as le droit de ne pas être d'accord...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GringO 1 Membre 1 180 messages
Sarkophage‚ 33ans
Posté(e)

J'ai pas lu ta tartine elle ne m'interresse pas.

Mais le titre du topic est une réflexion que beaucoup de politiciens se font :

et c'est dangereux, dangereux... de prendre les gens pour des attardés, c'est le meilleur moyen pour qu'un truc te pète à la gueule...

on en reparlera quand t'auras quitté la fac, car finalement la réalité, je ne suis pas sur que tu la connaisse, tout comme les implications du système sur la vie quotidienne.

qui est immature ?

Modifié par GringO 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 207 519 messages
E-mage‚ 68ans
Posté(e)
;) Kira , c'est bien d'avoir des avis aussi tranchés a ton age , mais moi qui pourrais etre ton grand pere , je peut te dire que t'a pas finie d'etre epaté par les surprises de la vie ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 61ans
Posté(e)
C'est en effet ainsi que je perçois ces mouvements, pour la simple et bonne raison, d'une part, que je ne souscris à aucun mouvement qui porte comme préfixe "anti-", et d'autre part parce que j'ai l'impression qu'ils n'ont pas conscience de la gravité de leurs exigences.

... ces gosses de 10 ans, qui pensent pouvoir se libérer de ce système économique, alors que c'est ainsi que le marché mondial fonctionne. Comment s'en sortir avec un autre marché si les plus grands que nous se cantonne au capitalisme.

Bref, voilà pourquoi je défend le capitalisme : parce que ses détracteurs sont encore immature, et nous précipiteraient pour peu dans un gouffre ;) , et je ne suis pas de ceux qui crachent dans la soupe.

Que pensez-vous, de votre côté, de la maturité de ces mouvements ?

Si je pars des deux expressions soulignées, je dirais un que tu es insultant envers des personnes qui font, eux, l'effort de PENSER, ce qui n'est pas le cas de ceux qui se laisse aller dans leur condition de français moyen qui arrive à joindre les deux bouts.

Je pense moi le contraire. Les altermondialistes que tu ne nommes pas ou veux pas nommer discourent, expriment leurs doutes, font des propositions. Brefs, ils vivent en adulte politique.

Sur le point deux, je dirai que c'est faux car actuellement en amérique du sud, cinq ou six pays se sont sortis des griffes caudines des USA et de la busherie. Et à part Cuba, toute sont des pays démocratiques. Comme quoi il est toujours possible de changer.

C'est aux politiques de prendre leurs responsabilités faces aux 'décideurs" économiques. C'est là que je te rejoins, les anti-libéraux (le mot "anti" ne me fais pas peur ;) ) se sont vautrés dans leur égocentrisme stérile.

Ce n'est pas la maturité des mouvements qu'il faut remarquer mais les hommes et les femmes qui les dirigent.

Maintenant à droite, on a les carpettes davosienne qu'on mérite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)

Le libéralisme pourrait être perçu comme une dérive du capitalisme, car il consiste à restreindre les libertés du plus grand nombre pour augmenter celles de quelques uns.

En France, aucun homme politique ne se revendique "libéral". Aussi bien dans la gauche que dans la droite, on trouve des positions assez hostiles au libéralisme.

On peut lire les propos de Dupont-Aignan : http://www.nda2007.fr/Non-au-sacro-saint-liberalisme.html

Quel candidat oserait se dire libéral aujourd'hui ? Le candidat d'Alternative libérale ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
C'est en effet ainsi que je perçois ces mouvements, pour la simple et bonne raison, d'une part, que je ne souscris à aucun mouvement qui porte comme préfixe "anti-"

Ben, c'est toi qui leur met le préfixe "anti-".

Tu les critiques pour le nom que tu leur as donné ? C'est illogique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 29ans
Posté(e)

Je pense que le vrai probléme n'est pas tant dans le capitalisme en soit, mais dans la dérive extrême actuelle: je parle du capitalisme financier.

(Et j'ai rien à voir avec Arlette!! ;) )

Le fait que des actionnaires, anonymes et puissants, prennent le contrôle de groupe qui font la marche du monde est gravissime.

De plus, faites attention, c'est que le début des hostilités pour notre chers pays: les fonds de pensions américains débarquent en Gaule.

On a pas finit d'en chier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 38ans
Posté(e)

Le probleme c'est que nous faisons partie de ces groupes d'actionnaires, qui demandent plus de profis.

Complementaire retraite, assurance vie, achat d'action par l'intermediaire d'une banque, d'une entreprise, d'une assurancce .......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
Ben, c'est toi qui leur met le préfixe "anti-".

Tu les critiques pour le nom que tu leur as donné ? C'est illogique.

"Forum anti-capitaliste", "gauche anti-libérale" : non, il n'y a qu'eux pour s'être affubulé de ce préfixe.

Et si je combat leurs noms, ce n'est pas si illogique : anti (dans ce domaine) signifie qu'on va faire table rase, et qu'en gros, on réfléchira après. Et je n'aime pas ce qui n'a pas attrait à la pertinence de penser à une alternative tout en critiquant. L'abcsnce d'alternative conduit à la critique facile.

Comment peux tu attendre de savoir comment c'est possible puisque le capitalisme on est en plein dedan et on est probablement pas prés d'en sortir...

A partir du moment ou on vie ds tel système, on ne peut qu'immaginer (ou se baser sur des évènement passé) comment ca pourrait être autrement...

A partir de là, tu peut pas attendre de ceux qui proposent une alternative qu'ils te prouve que ca marchera forcément...

Mais, comme je le dénonce, sans popositions alternatives concrête à proposer, comment pourrais-je me projeter dans leurs solution. Si je n'ai pas parler des altermondialiste c'est exprès : le mouvement altermondialiste est un mouvement qui va directement au coeur de l'action, selon moi pas assimilable avec les politiques "anti". En latin, alter veut dire autre, et est attribué comme préfixe à ceux qui dispose d'une solution alternative. Une disposition louable comparé à ce que je dénonce : la critique facile sans solution alternative...

Ce st des gens qui croient en un autre idéal, et ils ont un cerveau qui est probablement aussi capable que le tient, je trouve ca moyen de les désigner ainsi ds un sujet qui appel au débat...

Ah bon ? Je voulais désigner leur manque de discernementsur des sujets qui engagent directement une population entière. Le fait est que je la trouve

je souhaite que ces partis et ces idéologies continuent d'exister, notament parce qu'ils permettent au moins de dénnoncer avec force les abus provenant du libéralisme...

C'est là leur utilité, mais leurs demande (l'objet de ma critique) en reste complètement ... presque ridicules.

Corrige moi si j'interprette mal ce que tu dis, mais sous pretexte que tu n'adhère pas au mode de fonctionnement d'une société (en l'occurence du monde entier...),tu n'a plus le droit d'y vivre sous peine d'être accusé de cracher dans la soupe?

Je voulais signifier que, quand tu vis, et que tu continue de surcroît de vivre dans le système sur lequel tu n'as de cesse de vomir, ça s'appelle de l'hypocrisie. Ceux qui dénonce les conditions de vie en Afrique seraient plus crédible si ils prenaient l'avion vers le Togo ou le Burkina en partageant exactement le mode de vie. En cela, l'action des Enfant de Dom Quichotte est très pertinente : montrer quelle vie mène les SDF et tenter l'expérience : ça c'est constructif.

je trouve ls système francais plutôt pas mal (avec ses défauts, la perfection n'est pas de ce monde). Garder un système publique pour les choses essentielles et laisser le reste a la loie du marché me parait être une bonne base pour un système cohérent.

Malheureusement le service public tends a disparaitre...

En fait, je pensais au niveau mondial ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 468 messages
Anarchiste épistémologique‚ 42ans
Posté(e)
Le libéralisme pourrait être perçu comme une dérive du capitalisme, car il consiste à restreindre les libertés du plus grand nombre pour augmenter celles de quelques uns.

Mais c'est quoi pour vous la difference entre le capitalisme et le liberalisme?

on en reparlera quand t'auras quitté la fac, car finalement la réalité, je ne suis pas sur que tu la connaisse, tout comme les implications du système sur la vie quotidienne.

qui est immature ?

Bof, j'ai quitte la fac depuis longtemps (en faite j'y suis meme retournee!!), j'ai pas mal voyage et je travail depuis bientot 10 ans et je suis d'accord avec Kira. On ne construit pas en etant "anti" mais en etant "pour" quelque chose. Le probleme avec les anti, c'est que ca regroupe tout un tas d'organisations n'ayant pas grand chose en commun, si ce n'est la designation d'un ennemis commun. L'image qu'ils donnent en faisant des sittings, ou en se battant contre la police, n'est pas celle de personne mature, mais d'ados attardee ayant tellement fume de join qu'ils se sont deglinguer la cervelle.. Mais bon, il s'agit seulement d'une image. Je pense que beaucoup admire leur ideaux, mais en ce qui me concerne ils se trompent de cibles et surtout, comme quelqu'un l'a fait remarquee, ils manquent de solutions pratiques et concretes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 9 590 messages
Explorateur de Nuages‚ 38ans
Posté(e)

Oui, il faut arrêter d'être "anti", je suis d'accord ;)

Arrêter d'être contre les grèves, contre les revendications des ouvriers, pour la précarité grandissante, pour arrêter la paupérisation de la population, ... ;)

Concernant le manque de solutions, peut être. Chacun a ses théories, ses idées.

Mais quelque part c'est logique lorsque l'on recherche une alternative.

Le système en place, ben .... est en place, donc forcément, si on ne l'accepter pas, si on le trouve injuste ou mauvais, on est difficilement enclin à être "pour" ^^

J'ai l'impression que ce système a des conséquences intrinsèques observables, et connues : création de classes sociales supérieures, appauvrissement des plus petits, déplacement du pouvoir d'achat et de la consommation (la qualité devient un luxe de plus en plus cher pour des classes qui s'enrichissent, lorsque la base de la population s'appauvrit, perd en pouvoir d'achat en même temps qu'une perte de la qualité de sa consommation, les produits devant respecter de plus en plus de contraintes de rentabilité et de compétition).

Bref, c'est assez logique de retrouver ces phénomènes lorsqu'un système est basé sur le maintient de classes plus riches (création de marchés dédiés, etc ...) et la volonté de les satisfaire. Les classes plus pauvres représentent surement une part de consommation bien plus importante, mais sont moins volatiles et demandent moins à être satisfaites (la demande existant, l'offre peut s'aligner vers le bas).

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pink Pantera Membre 489 messages
Forumeur survitaminé‚ 107ans
Posté(e)

Mwai, ce sont des mouvements immatures, je suis tout à fait daccord avec ça.

En comparaison avec le système actuel qui a traversé quelques bons siècles, le mouvement antilibéral a bien peu de vécu ... penchons nous un peu sur le passé ...

De révolutions en révolutions se sont succédés des régimes n' ayant aucun rapport avec le mouvement de base, ce qui fait le les idées qui fondent ces mouvements n' ont pas été appliqués une seule fois selon les textes ( sauf révolution bolchevique et le peu de temps qui l' a suivie ).

Toutes les dictatures " sociales " ou " communistes " ne reflètent en rien les idées des mouvements anti-libéraux. Pensez-vous qu' il n' y a serai-ce qu' un semblant d' égalité en Corée du Nord ou même en Chine, non, aucun, et pourtant ces pays se disent " gouvernement populaire social " ... no coment, la grande hypocrisie ...

Il est quasiment imposible de discréditer ce mouvement en argumentant sur du factuel étant donné qu' en pratique, il n' a jamais vécu.

Bien entendu, je parlais ici de la tendance antilibéraliste sociale.

Je suis de ceux qui pensent qu' une autre vision des choses est possible, mais je doute fortement du succès de la vision sociale de la chose. le communisme ? l' égalitarisme ? le socialisme ? oui, mais pourquoi faire ? Même si l' expérience et la vie en société détermine une grande partie la conséquence des actes d' une personne, il faut aussi admettre que chaque être humain a une part d' inné en lui.

Le fait est que certains sont plus ambitieux que d' autres, le fait est que techniquement, nous ne naissons pas tous avec la même capacité intellectuelle, le fait est que nous avons tout de même une part d' action inhérente à notre propre personalité, même si - je le répète - une autre part est très largement hérité de l' influence de la vie en société.

Un capitalisme agrémenté de social serait - à mon sens - le meilleur choix à faire.

Prendre ce qu' il y a de plus humain dans chacune de ces idées pour permettre à chacun de s' épanouir selon sa voie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 9 590 messages
Explorateur de Nuages‚ 38ans
Posté(e)

Je ne crois pas non plus pour ma part aux révolutions : on ne peut pas changer de système du jour au lendemain, ou faire sa révolution coupé du monde, seul dans son coin.

Cependant, on peut aspirer à certains principes, comme je l'évoquais, celui de remettre l'économie à sa place, celle d'un outil au service de l'humanité.

Je ne comprends pas un monde qui pourrait subvenir certainement aux besoins alimentaires de ses habitants et qui connait autant de famines. Car on se demande toujours qui paye.

Je ne comprends pas un monde où l'on sait traiter et aider les malades du sida, mais où on ne peut le faire en afrique, car ça coûte de l'argent.

Bref, si l'argent est utile pour permettre des échanges égalitaires, au sein de la population, il y a tout de même pas mal de cas où c'est une contrainte qui dessert l'humanité. Et comme l'économie a été crée et est entrenue par l'humanité, je me demande si une réflexion sur ce domaine est si immature et arriérée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
Mais, comme je le dénonce, sans popositions alternatives concrête à proposer

Ils ont pourtant un programme, ca ne corresponds pas a une alternative concrète? Aprés ne pas être d'accord sur le contenu c'est autre chose, mais dire qu'ils n'ont pas de propositions alternative je comprends pas bien...

Ce st des gens qui croient en un autre idéal, et ils ont un cerveau qui est probablement aussi capable que le tient, je trouve ca moyen de les désigner ainsi ds un sujet qui appel au débat...

Ah bon ? Je voulais désigner leur manque de discernementsur des sujets qui engagent directement une population entière. Le fait est que je la trouve

Les idée qui proviennent du communisme et de ses dérivés existent depuis belles lurette. Le terme immature me parait pas du tout adapté...

Pour ma part je les trouvent peut être un peu irréaliste sur certains points, la nature humainte étant ce qu'elle est...

C'est là leur utilité, mais leurs demande (l'objet de ma critique) en reste complètement ... presque ridicules.

Le partage des richesse de manière plus equitable par exemple ca te parait ridicule?

Parce que qu'on puisse trouver certaines idées des mvts anti-libéraux ridicule je concoit tout a fait, c'est également le cas pr le libéralisme, en revanche qu'on trouve l'ensemble de leurs idées ridicules j'ai du mal a y croire.

Je voulais signifier que, quand tu vis, et que tu continue de surcroît de vivre dans le système sur lequel tu n'as de cesse de vomir, ça s'appelle de l'hypocrisie.

Ceux qui dénonce les conditions de vie en Afrique seraient plus crédible si ils prenaient l'avion vers le Togo ou le Burkina en partageant exactement le mode de vie. En cela, l'action des Enfant de Dom Quichotte est très pertinente : montrer quelle vie mène les SDF et tenter l'expérience : ça c'est constructif.

La je te suis pas trop.

On ne peut pas dénoncer de manière crédible les conditions de vie en affrique sans aller y vivre? Alors quoi, on se tait et on ne fait rien?

Pr l'hypocrisie c'est pareil, sous pretexte qu'un système ne te plait pas, il serait hypocrite d'y rester, ou d'exprimer tes idées ou ton mécontentement, et par conséquent faut aller ailleur?

je trouve ls système francais plutôt pas mal (avec ses défauts, la perfection n'est pas de ce monde). Garder un système publique pour les choses essentielles et laisser le reste a la loie du marché me parait être une bonne base pour un système cohérent.

Malheureusement le service public tends a disparaitre...

En fait, je pensais au niveau mondial ;)

Ms moi aussi... ;)

Le fait est que certains sont plus ambitieux que d' autres, le fait est que techniquement, nous ne naissons pas tous avec la même capacité intellectuelle

Et donc a partir de là, tu choisis soit la loi du plus fort (a mon sens le libéralisme), soit une politique qui s'efforce de composer avec chacun et d'assurer l'égalité de tous ds la société...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 623 messages
débatteur invétéré‚ 30ans
Posté(e)

en vous lisant j'ai decouvert une fois de plus que mon second CREDO de vie était appliquable à vous aussi:

NE PAS ETRE MANICHEEN; TOUT N'EST JAMAIS BLANC ET RIEN N'EST PAS TOUJOURS NOIR.

bref il faut savoir fait preuve de nuance afin de trouver le juste équilibre.

résumons:

PARCE QU'il parait incorrect et inutile d'etre anti-quelquechose....

DONC il vaudrait mieux etre alter-quelquechose.

conclusion:

faute de solutions differente et plus benéfique dans l'intêret collectif contre le capitalisme libéral mondialiste (oula je m'emballe),

NOUS devons TOUS continuer à papoter, discuter, bavarder, echanger (c'est sans doute ce que l'Humain fait de mieux) pour [essayer de] nous construire un monde meilleur.

snif... que c'est beau, mais ce n'est pas de l'utopie, c'est de la volonté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
Le libéralisme pourrait être perçu comme une dérive du capitalisme, car il consiste à restreindre les libertés du plus grand nombre pour augmenter celles de quelques uns.

Mais c'est quoi pour vous la difference entre le capitalisme et le liberalisme?

Nous sommes dans un système capitaliste, personne ne peut nier cela.

Le libéralisme prône certains changements avec le système actuel (fin des barrières douanières par exemple, diminution du code du travail etc...). Le libéralisme ne peut donc pas être le capitalisme (sinon les libéraux diraient "on est très bien comme ça").

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NiNoUsS Membre 1 851 messages
Loukoumotive‚
Posté(e)

Oh non pas de l'économie!! je suis nulle et j'aime pas

je peux pas débattre sur le sujet, faut que je m'instruise avant d'ouvrir la bouche ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pink Pantera Membre 489 messages
Forumeur survitaminé‚ 107ans
Posté(e)
Le fait est que certains sont plus ambitieux que d' autres, le fait est que techniquement, nous ne naissons pas tous avec la même capacité intellectuelle

Et donc a partir de là, tu choisis soit la loi du plus fort (a mon sens le libéralisme), soit une politique qui s'efforce de composer avec chacun et d'assurer l'égalité de tous ds la société...

C' est exactement ce que j' ai mis à la fin de mon post.

S' il te plaît, relis-le plutôt que de reformuler ce que j' ai j' ai dit plus bas d' une autre manière ;)

A part ça,ce n' est pas une question de loi du plus fort mais de justice, on ne va pas rabaisser et plafonner quelqu' un de talentueux sous pretexte qu' il faut une égalité vis à vis de quelqu' un de moins talentueux ( terme insignifiant quand il est utilisé seul ) car dans les deux cas, quelqu' un se sentira lésé.

Modifié par Pink Pantera

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 9 590 messages
Explorateur de Nuages‚ 38ans
Posté(e)
A part ça,ce n' est pas une question de loi du plus fort mais de justice, on ne va pas rabaisser et plafonner quelqu' un de talentueux sous pretexte qu' il faut une égalité vis à vis de quelqu' un de moins talentueux ( terme insignifiant quand il est utilisé seul ) car dans les deux cas, quelqu' un se sentira lésé.

On avait déjà abordé cet aspect dans un post je crois.

Je comprends ce que tu veux dire, par là, le fait de récompenser ceux qui ont du talent et du mérite.

Cependant, quelles valeurs, quels mérites met en avant notre société ?

Lorsqu'un photographe de presse risque sa vie à travers le monde, se fait emprisonner, vit la mort, les guerres, et que ces clichés sont bradés devant les photos de machine sur la plage, ou de bidule à cannes.

Lorsqu'un salaire de footballeur pro ne dépend pas uniquement de son talent, mais de son image, lorsqu'un animateur-producteur se fait énormément de tunes en proposant des copies de concepts de merde importés de l'étranger, alors que tout un tas d'inidividus plus créatifs ne voit même pas leurs oeuves diffusé.

Je ne parle même pas des actionnaires, des rentiers, ou même des patrons de grosse boîte dont le rôle se résumé, très caricaturalement certes, à aligner des repas et à déléguer l'essentiel de leur responsabilités à des subalternes (plsu la société est grosse, plus la chaîne est longue dans la délagation, et plus les salaires baissent de manière exponentielle).

Bref notre société ne paye pas la valeur ou le mérite des individus, mais simplement leur opportunisme, ou leur chance d'être né où il fallait.

Et quand bien même cette méritocratie serait "juste" et basé sur des valeurs plus humaines, un talent plus véridique, le débat pourrait avoir lieu : quelqu'un de plus talentueux a t'il plus le droit à la vie, au confort ?

Le but d'une société, solidaire, n'est elle pas justement de permettre l'entraide ?

Quel est le but d'une société purement et uniquement élitiste ?

On retrouve par exemple ce débat au sein de l'éducation : en général, dans une classe, on met les meilleurs au services des moins bons (c'est ça, la notion de solidarité). Après, certains ont une autre vision. Mais je suis désolé, ces autres visions restent dans le schéma de la loi du plus fort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant