Aller au contenu

Faudrait-il s'abstenir de répliquer et ainsi consentir à la violence reçue ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 617 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)

C'est la réponse de Solène Saint-Gilles à Elle Magazine, alors qu'elle a été condamnée à une peine de 1000€ d'amende avec sursis en cours d'appel (auparavant 1500€ avec sursis dont 500€ pour préjudice moral !), parce qu'elle s'est débattue, quand son mari et édile de Cabourg, Tristan Duval, la violentait, en pleine rue. Clairement, ce qui lui a été reproché, c'est d'avoir déchiré un pull afin de récupérer son portable confisqué (en attrapant ce qu'elle pouvait) et une morsure au bras, dans un élan de vie. Tristan Duval lui a cogné la tête contre un grillage et plaquée au sol, pour la rouer de coups. 

Le sieur en question, qui a opéré une véritable campagne de décrédibilisation la concernant, de victimisation, d'inversion des rôles, au moyen de la presse locale et de tracts distribués dans les boîtes aux lettres (!), se servant ainsi de sa notoriété publique ("Ma femme est une hystérique", "instable", "dépressive", "manipulatrice"), ainsi qu'une campagne de séduction auprès des cabourgeais(e)s (on se souviendra de la distribution de roses lors de la Saint-Valentin et des trois mémères au journal local qui gloussaient) ; a quant à lui bien été condamné (alors qu'il nie toujours les faits), à une peine de 3 mois avec sursis pour lui avoir tuméfié le visage (plaie à l'arcade, présence d'hématomes etc...), pour l'avoir griffé, lui avoir fracturé une côte, et abimé une omoplate... et sans peine d'inéligibilité toutefois. 

La jeune femme, qui a annoncé vouloir divorcer en amont, s'est réfugiée dans un café, le 7 août 2018, d'où le patron a appelé immédiatement les pompiers. Pour rappel

https://actu.fr/normandie/cabourg_14117/le-maire-cabourg-tristan-duval-poursuivi-des-faits-violences-conjugales_18635986.html

https://www.marieclaire.fr/cabourg-le-maire-bat-sa-femme-en-pleine-rue-elle-ecope-d-une-amende-pour-morsure,1330779.asp

maire-cabourg.jpg.0783bc9de4604def21a1072dc95a7c0a.jpg

"Rappelant la condamnation de sa cliente en première instance, son avocat, Me Marie-Alix Canu-Bernard, déclare que "c'est un signal compliqué à entendre pour toute victime de violences conjugales ou de violence tout court, qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme car cela reviendrait à dire que celui qui est victime de coups doit rester sans rien faire, sans bouger pour surtout éviter qu'on puisse lui reprocher d'en avoir donné."


Est-ce vraiment là le message que la Justice a voulu faire passer : que légitime défense il ne doit y avoir, au profit d'un laisser-faire ? 

 

  • Triste 2
  • Colère 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 22 017 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, Mórrígan a dit :

C'est la réponse de Solène Saint-Gilles à Elle Magazine, alors qu'elle a été condamnée à une peine de 1000€ d'amende avec sursis en cours d'appel (auparavant 1500€ avec sursis dont 500€ pour préjudice moral !), parce qu'elle s'est débattue, quand son mari et édile de Cabourg, Tristan Duval, la violentait, en pleine rue. Clairement, ce qui lui a été reproché, c'est d'avoir déchiré un pull afin de récupérer son portable confisqué (en attrapant ce qu'elle pouvait) et une morsure au bras, dans un élan de vie. Tristan Duval lui a cogné la tête contre un grillage et plaquée au sol, pour la rouer de coups. 

Le sieur en question, qui a opéré une véritable campagne de décrédibilisation la concernant, de victimisation, d'inversion des rôles, au moyen de la presse locale et de tracts distribués dans les boîtes aux lettres (!), se servant ainsi de sa notoriété publique ("Ma femme est une hystérique", "instable", "dépressive", "manipulatrice"), ainsi qu'une campagne de séduction auprès des cabourgeais(e)s (on se souviendra de la distribution de roses lors de la Saint-Valentin et des trois mémères au journal local qui gloussaient) ; a quant à lui bien été condamné (alors qu'il nie toujours les faits), à une peine de 3 mois avec sursis pour lui avoir tuméfié le visage (plaie à l'arcade, présence d'hématomes etc...), pour l'avoir griffé, lui avoir fracturé une côte, et abimé une omoplate... et sans peine d'inéligibilité toutefois. 

La jeune femme, qui a annoncé vouloir divorcer en amont, s'est réfugiée dans un café, le 7 août 2018, d'où le patron a appelé immédiatement les pompiers. Pour rappel

https://actu.fr/normandie/cabourg_14117/le-maire-cabourg-tristan-duval-poursuivi-des-faits-violences-conjugales_18635986.html

https://www.marieclaire.fr/cabourg-le-maire-bat-sa-femme-en-pleine-rue-elle-ecope-d-une-amende-pour-morsure,1330779.asp

maire-cabourg.jpg.0783bc9de4604def21a1072dc95a7c0a.jpg

"Rappelant la condamnation de sa cliente en première instance, son avocat, Me Marie-Alix Canu-Bernard, déclare que "c'est un signal compliqué à entendre pour toute victime de violences conjugales ou de violence tout court, qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme car cela reviendrait à dire que celui qui est victime de coups doit rester sans rien faire, sans bouger pour surtout éviter qu'on puisse lui reprocher d'en avoir donné."


Est-ce vraiment là le message que la Justice a voulu faire passer : que légitime défense il ne doit y avoir, au profit d'un laisser-faire ? 

 

Quitte à se retrouver devant les tribunaux, mieux vaut répliquer. Et taper fort, de préférence. Pour le reste, c'est le boulot des avocats.

"Consentir à la violence reçue" c'est stupide, et ça ne fait qu'exciter le sadisme des pervers. 

Modifié par Gouderien
  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ Posté(e)
Doïna Membre+ 12 155 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est juste dégueulasse.

Bien sûr que cette femme a bien fait de se défendre, et qui plus est ce connard n'en est pas mort.

Juste prison avec sursis pour sa gueule à lui ? Même pas des dommages et intérêts à payer ? Même pas de peine d'inéligibilité ?

On retiendra au passage la :pleasantry:justice:pleasantry: de cette région très en retard sur la question des violences faites aux femmes : la Normandie ! Où en 2018 un violeur fut acquitté pour son crime, seulement condamné pour agression sexuelle de sa première victime à deux ans de sursis* au motif qu'il "n'avait pas les codes culturels" pour comprendre ce qu'il faisait, selon la cour. La Normandie, région qui compte parmi celles où le taux d'agressions sexuelles est le plus élevé en France. 

A lire aussi Les rues de Lisieux seraient-elles misogynes

 

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 56ans Posté(e)
italove Membre 6 133 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
il y a 59 minutes, Mórrígan a dit :

C'est la réponse de Solène Saint-Gilles à Elle Magazine, alors qu'elle a été condamnée à une peine de 1000€ d'amende avec sursis en cours d'appel (auparavant 1500€ avec sursis dont 500€ pour préjudice moral !), parce qu'elle s'est débattue, quand son mari et édile de Cabourg, Tristan Duval, la violentait, en pleine rue. Clairement, ce qui lui a été reproché, c'est d'avoir déchiré un pull afin de récupérer son portable confisqué (en attrapant ce qu'elle pouvait) et une morsure au bras, dans un élan de vie. Tristan Duval lui a cogné la tête contre un grillage et plaquée au sol, pour la rouer de coups. 

Le sieur en question, qui a opéré une véritable campagne de décrédibilisation la concernant, de victimisation, d'inversion des rôles, au moyen de la presse locale et de tracts distribués dans les boîtes aux lettres (!), se servant ainsi de sa notoriété publique ("Ma femme est une hystérique", "instable", "dépressive", "manipulatrice"), ainsi qu'une campagne de séduction auprès des cabourgeais(e)s (on se souviendra de la distribution de roses lors de la Saint-Valentin et des trois mémères au journal local qui gloussaient) ; a quant à lui bien été condamné (alors qu'il nie toujours les faits), à une peine de 3 mois avec sursis pour lui avoir tuméfié le visage (plaie à l'arcade, présence d'hématomes etc...), pour l'avoir griffé, lui avoir fracturé une côte, et abimé une omoplate... et sans peine d'inéligibilité toutefois. 

La jeune femme, qui a annoncé vouloir divorcer en amont, s'est réfugiée dans un café, le 7 août 2018, d'où le patron a appelé immédiatement les pompiers. Pour rappel

https://actu.fr/normandie/cabourg_14117/le-maire-cabourg-tristan-duval-poursuivi-des-faits-violences-conjugales_18635986.html

https://www.marieclaire.fr/cabourg-le-maire-bat-sa-femme-en-pleine-rue-elle-ecope-d-une-amende-pour-morsure,1330779.asp

maire-cabourg.jpg.0783bc9de4604def21a1072dc95a7c0a.jpg

"Rappelant la condamnation de sa cliente en première instance, son avocat, Me Marie-Alix Canu-Bernard, déclare que "c'est un signal compliqué à entendre pour toute victime de violences conjugales ou de violence tout court, qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme car cela reviendrait à dire que celui qui est victime de coups doit rester sans rien faire, sans bouger pour surtout éviter qu'on puisse lui reprocher d'en avoir donné."


Est-ce vraiment là le message que la Justice a voulu faire passer : que légitime défense il ne doit y avoir, au profit d'un laisser-faire ? 

 

C'est tout le problème aujourd'hui, tu te fais aggresser et si tu te défend, ton aggresseur peut porter plainte contre toi. 

Donc soit tu te fais tabasser sans rien dire et tu as la loi pour toi, soit tu te rebiffe et la tu as la loi contre toi ! 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ Posté(e)
Doïna Membre+ 12 155 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, italove a dit :

C'est tout le problème aujourd'hui, tu te fais aggresser et si tu te défend, ton aggresseur peut porter plainte contre toi. 

Donc soit tu te fais tabasser sans rien dire et tu as la loi pour toi, soit tu te rebiffe et la tu as la loi contre toi ! 

Et si tu te fais tabasser sans rien dire, tu as la loi pour toi à condition que tu puisses prouver la culpabilité de ton agresseur : sans témoins, sans preuves, sans rien, cela se limite à ta parole contre la sienne. Plus tout ce que tu auras à faire en tant que victime : porter plainte, trouver un avocat, te rapprocher des témoins qui ne seront pas forcément chauds pour témoigner, faire constater ses blessures par un médecin légiste, etc.

  • Like 3
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 617 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
il y a 29 minutes, Doïna a dit :

C'est juste dégueulasse.

Bien sûr que cette femme a bien fait de se défendre, et qui plus est ce connard n'en est pas mort.

Juste prison avec sursis pour sa gueule à lui ? Même pas des dommages et intérêts à payer ? Même pas de peine d'inéligibilité ?

On retiendra au passage la :pleasantry:justice:pleasantry: de cette région très en retard sur la question des violences faites aux femmes : la Normandie ! Où en 2018 un violeur fut acquitté pour son crime, seulement condamné pour agression sexuelle de sa première victime à deux ans de sursis* au motif qu'il "n'avait pas les codes culturels" pour comprendre ce qu'il faisait, selon la cour. La Normandie, région qui compte parmi celles où le taux d'agressions sexuelles est le plus élevé en France. 

A lire aussi Les rues de Lisieux seraient-elles misogynes

 

Une pétition a circulé en ligne, initiée par une militante d'Osez le féminisme !

Les juges ont considéré que la violence conjugale -mollement reconnue ici- n'avait aucun lien avec son statut d'élu et que c'était une affaire privée. Bien que Tristan Duval n'ait lui-même pas semblé aussi faire le distinguo entre sa fonction d'élu et sa vie privée.

Des citoyen(ne)s ont protesté parce qu'il a continué également à présider le Festival du film à Cabourg. Certain(e)s cinéastes l'ont d'ailleurs boycotté. 

 

Tu veux parler de cela ? 

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/23/01016-20181123ARTFIG00310-acquitte-d-un-viol-car-il-n-avait-pas-les-codes-culturels.php

Que son avocate mette en avant cette soi-disante culture qui feraient des femmes victimes de viol des femmes consentantes est une chose, qu'il se prenne juste du sursis pour un viol ainsi qu'une agression sexuelle est juste intolérable. C'était à lui de s'ajuster à nos lois, et non l'inverse.  

 

Il y a aussi le livre du géographe Yves Raibaud "La ville est faite pour et par les hommes". Il s'exprime ici, si cela (t') intéresse 

https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/des-villes-viriles

il y a 15 minutes, italove a dit :

C'est tout le problème aujourd'hui, tu te fais aggresser et si tu te défend, ton aggresseur peut porter plainte contre toi. 

Donc soit tu te fais tabasser sans rien dire et tu as la loi pour toi, soit tu te rebiffe et la tu as la loi contre toi ! 

Quitte à perdre la vie ? 

Pourtant la légitime défense est aussi reconnue par la loi :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1766

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 56ans Posté(e)
italove Membre 6 133 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
il y a 42 minutes, Mórrígan a dit :

Une pétition a circulé en ligne, initiée par une militante d'Osez le féminisme !

Les juges ont considéré que la violence conjugale -mollement reconnue ici- n'avait aucun lien avec son statut d'élu et que c'était une affaire privée. Bien que Tristan Duval n'ait lui-même pas semblé aussi faire le distinguo entre sa fonction d'élu et sa vie privée.

Des citoyen(ne)s ont protesté parce qu'il a continué également à présider le Festival du film à Cabourg. Certain(e)s cinéastes l'ont d'ailleurs boycotté. 

 

Tu veux parler de cela ? 

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/23/01016-20181123ARTFIG00310-acquitte-d-un-viol-car-il-n-avait-pas-les-codes-culturels.php

Que son avocate mette en avant cette soi-disante culture qui feraient des femmes victimes de viol des femmes consentantes est une chose, qu'il se prenne juste du sursis pour un viol ainsi qu'une agression sexuelle est juste intolérable. C'était à lui de s'ajuster à nos lois, et non l'inverse.  

 

Il y a aussi le livre du géographe Yves Raibaud "La ville est faite pour et par les hommes". Il s'exprime ici, si cela (t') intéresse 

https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/des-villes-viriles

Quitte à perdre la vie ? 

Pourtant la légitime défense est aussi reconnue par la loi :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1766

La légitime défense oui, mais si tu blesse ton aggresseur ça peut se retourner contre toi, et tu peux avoir une personne qui peut dire que tu as blessé ton aggresseur et que lui ne faisait rien. Comme les vidéos qu'on voit et qui ne montre que la fin de l'altercation ! 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
LulzLamo Membre 3 368 messages
#GauloisRéfractaire‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Gouderien a dit :

Quitte à se retrouver devant les tribunaux, mieux vaut répliquer. Et taper fort, de préférence. Pour le reste, c'est le boulot des avocats.

"Consentir à la violence reçue" c'est stupide, et ça ne fait qu'exciter le sadisme des pervers. 

la faiblesse attise la violence, et histoire d'enfoncer les portes ouvertes 

Citation

Là où il n'y a le choix qu'entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence.

D'un illustre inconnu un dénommé Gandhi, qui sauf erreur ne soit pas un prêcheur de haine ou de violence, ou bien ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Passiflore Membre 5 947 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, italove a dit :

C'est tout le problème aujourd'hui, tu te fais agresser et si tu te défend, ton agresseur peut porter plainte contre toi. 

Donc soit tu te fais tabasser sans rien dire et tu as la loi pour toi, soit tu te rebiffe et la tu as la loi contre toi ! 

 

C'est le comble !!  :bad:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 35 513 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Mórrígan a dit :

C'est la réponse de Solène Saint-Gilles à Elle Magazine, alors qu'elle a été condamnée à une peine de 1000€ d'amende avec sursis en cours d'appel (auparavant 1500€ avec sursis dont 500€ pour préjudice moral !), parce qu'elle s'est débattue, quand son mari et édile de Cabourg, Tristan Duval, la violentait, en pleine rue. Clairement, ce qui lui a été reproché, c'est d'avoir déchiré un pull afin de récupérer son portable confisqué (en attrapant ce qu'elle pouvait) et une morsure au bras, dans un élan de vie. Tristan Duval lui a cogné la tête contre un grillage et plaquée au sol, pour la rouer de coups. 

Le sieur en question, qui a opéré une véritable campagne de décrédibilisation la concernant, de victimisation, d'inversion des rôles, au moyen de la presse locale et de tracts distribués dans les boîtes aux lettres (!), se servant ainsi de sa notoriété publique ("Ma femme est une hystérique", "instable", "dépressive", "manipulatrice"), ainsi qu'une campagne de séduction auprès des cabourgeais(e)s (on se souviendra de la distribution de roses lors de la Saint-Valentin et des trois mémères au journal local qui gloussaient) ; a quant à lui bien été condamné (alors qu'il nie toujours les faits), à une peine de 3 mois avec sursis pour lui avoir tuméfié le visage (plaie à l'arcade, présence d'hématomes etc...), pour l'avoir griffé, lui avoir fracturé une côte, et abimé une omoplate... et sans peine d'inéligibilité toutefois. 

La jeune femme, qui a annoncé vouloir divorcer en amont, s'est réfugiée dans un café, le 7 août 2018, d'où le patron a appelé immédiatement les pompiers. Pour rappel

https://actu.fr/normandie/cabourg_14117/le-maire-cabourg-tristan-duval-poursuivi-des-faits-violences-conjugales_18635986.html

https://www.marieclaire.fr/cabourg-le-maire-bat-sa-femme-en-pleine-rue-elle-ecope-d-une-amende-pour-morsure,1330779.asp

maire-cabourg.jpg.0783bc9de4604def21a1072dc95a7c0a.jpg

"Rappelant la condamnation de sa cliente en première instance, son avocat, Me Marie-Alix Canu-Bernard, déclare que "c'est un signal compliqué à entendre pour toute victime de violences conjugales ou de violence tout court, qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme car cela reviendrait à dire que celui qui est victime de coups doit rester sans rien faire, sans bouger pour surtout éviter qu'on puisse lui reprocher d'en avoir donné."


Est-ce vraiment là le message que la Justice a voulu faire passer : que légitime défense il ne doit y avoir, au profit d'un laisser-faire ? 

 

Maquillage !!:rolle:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre ans Posté(e)
NuitDencre Membre 1 254 messages
Forumeur alchimiste‚ ans
Posté(e)

Et les agressions psychologiques sont toutes aussi graves que les agressions physiques, et pourtant celles là ne se voient pas à l'oeil nu !

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 617 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)

Ce qui est intéressant, c'est d'observer les actions et dires de l'édile tout au long de ces années (presque trois), tout au long de cette longue procédure judiciaire.

Il n'aura eu de cesse de calquer son (ex) femme, d'inverser les rôles, qu'il s'agisse d'un dépôt de plainte (après sa première condamnation), et encore d'arguer qu'elle lui avait subtilisé son portable, que c'est une femme jalouse, que c'est un homme violenté, qu'elle aurait entamé contre lui une campagne de décrédibilisation (la femme du maire a dû se réfugier dans un café pour mémoire, d'où ont été appelé les secours, ça fait tâche, le maire a fait imprimer des tracts afin de clamer l'hystérie de sa femme... sur le dos du contribuablle), et finalement de plaider la légitime défense

"De son côté, Tristan Duval assure, « elle m’a giflé, griffé, et s’est jetée sur moi, je me suis écarté, elle est tombée sur un poteau. Je ne dis pas qu’elle ne s’est pas fait mal, mais que je n’ai pas porté de coups. »

https://actu.fr/normandie/cabourg_14117/cabourg-tristan-duval-et-solene-mauget-a-nouveau-face-a-face-devant-la-cour-d-appel-de-caen_41119811.html

Mais lors de la dispute du 7 août 2018, un cycliste l'a vu à califourchon sur elle dans le jardin, ce que les enfants de Tristan Duval raconteront également. "J'essayais de récupérer mon téléphone" se défend-il. "Mais c'est elle qui porte les stigmates des violencesrappelle l'avocate de Solène Mauget. Elle a une cote cassée, un hématome et une griffure au visage". Tristan Duval explique qu'elle s'est jetée sur lui. "Il l'a repoussée sur le grillage, c'était de la légitime défense, juge maître Louzier. La violence n'a pas de sexe." 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/qui-dit-vrai-entre-le-maire-de-cabourg-et-son-ex-femme-tous-les-deux-rejuges-a-caen-pour-violences-1618593975

L'histoire du poteau est énorme ou pathétique, ou les deux j'hésite.

On observe souvent ce même schéma : déni, minimisation des faits et des violences infligées, inversion des charges. Les femmes victimes de violences sont également accusées de fabuler et d'avoir des problèmes psychiatriques ("folles" et "hystériques").

Vous avez demandé le XIXème siècle ? Ne quittez pas. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 617 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
Il y a 21 heures, italove a dit :

La légitime défense oui, mais si tu blesse ton aggresseur ça peut se retourner contre toi, et tu peux avoir une personne qui peut dire que tu as blessé ton aggresseur et que lui ne faisait rien. Comme les vidéos qu'on voit et qui ne montre que la fin de l'altercation ! 

Si elle est disproportionnée (par exemple s'il s'agit de se défendre avec un couteau ou une arme à feu, alors que l'agresseur agit à mains nues) ou différée, j'arrive à peu près à l'entendre. 

Cette affaire, pour exemple, encore, me laisse perplexe :

https://www.leparisien.fr/archives/condamne-apres-avoir-defendu-sa-collegue-22-11-2014-4312327.php

Il assène deux coups, alors qu'il est lui-même agressé physiquement (un coup) en intervenant alors que sa collègue endormie se fait agresser sexuellement. 

Il y a 17 heures, Doïna a dit :

Oui, enfin l'article que j'avais en lien avec une astérisque parlait de deux agressions.

Oups, je n'avais pas vu que l'astérisque est cliquable.

Mais c'est une horreur, oui, la Justice ne va pas bien mais elle est perfectible. Sait-on si les victimes ont fait appel ? 

Il y a 2 heures, NuitDencre a dit :

Et les agressions psychologiques sont toutes aussi graves que les agressions physiques, et pourtant celles là ne se voient pas à l'oeil nu !

En principe, la violence physique s'accompagne souvent de violence verbale et psychologique. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre ans Posté(e)
NuitDencre Membre 1 254 messages
Forumeur alchimiste‚ ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Mórrígan a dit :

En principe, la violence physique s'accompagne souvent de violence verbale et psychologique. 

Oui bien sûr , mais il peut y avoir que violence verbale et psychologique , par prudence , parce que justement celle là n'est pas visible et ne peut donc pas être jaugée par la Justice.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×