Aller au contenu

Faut-il laisser une place à la mièvrerie ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 40ans Posté(e)
sovenka Membre 4 770 messages
Oiseau de nuit‚ 40ans
Posté(e)

Jadis la mièvrerie désignait la qualité, le caractère d'un enfant espiègle, elle n'avait donc rien de péjoratif. Elle était aussi un synonyme du mot espièglerie.

Et puis au fil du temps, cela n'a plus désigné que ce qui était puéril, affecté, faible, médiocre, plat, fade... Peut-être à cause d'adultes se conduisant tels des enfants, ce qui ne leur allait pas du tout et, plutôt que de l'attendrissement, suscitait évidemment de l'exaspération si ce n'est, du rejet. Mais ce n'est qu'une hypothèse.

On pourrait même se demander si la mièvrerie n'est pas un luxe, un privilège, un couronnement de l'insouciance, la cerise sur le gâteau d'abondance des pays riches ou des familles fortunées.

Quand on y pense c'est difficile de ne pas penser à l'univers de Walt Disney.

Justement, à Walt Disney il était inutile de dire que l'on trouvait ses dessins animés mièvres car, il répondait qu'il aimait la mièvrerie.

Sur ce point il n'avait pas complètement tort: après tout c'était son droit et puis la mièvrerie, ça ne mange pas de pain, ça ne fait pas couler le sang comme la guerre.

Beaucoup opposent les œuvres qu'ils considèrent mièvres parce qu'elles reflètent l'innocence, le bonheur, le bon-vivre, à celles inspirées par les grandes causes, les sujets graves, tout ces maux échappés de la boîte de Pandore.

On peut trouver aussi que l'art baroque est mièvre avec son architecture dégoulinante de crème fouettée, les attitudes exagérées de sa statuaire et des personnages de ses tableaux dont même le cadre ressemble à une garniture pâtissière trop grasse et trop sucrée (écœurante pourrait-on dire).

Victor Hugo par contre, s'exprime ainsi dans les Misérables "Quand on est un véritable homme, on se tient à égale distance de la fanfaronnade et de la mièvrerie. Ni fier-à-bras, ni joli-cœur."

Dans le monde du travail le bien-être en entreprise fut considéré comme une mièvrerie avant d'être reconnu comme une réelle réflexion stratégique.

Et vous que pensez vous de, la mièvrerie ?

Faut-il laisser une place à la mièvrerie dans notre société, dans notre existence ?

La mièvrerie est-elle le parachèvement d'une civilisation ? 

Est-ce qu'elle est le signe de son déclin ?

Est-elle au zénith ou au nadir d'une culture ?

Toute culture atteignant son plus haut degré est-elle condamnée à se ramollir dans la mièvrerie ?

Ceux qui la fuient ne sont-ils pas ceux qui retombent le plus facilement dedans, comme si, chassée par la grande porte, elle se repointait à la discrète par la petite ?

Alors, est-ce qu'on peut, est-ce qu'on doit faire une place à la mièvrerie dans notre société ? Selon vous.

 

  • Like 2
  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 50
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 9

  • 5

  • 5

  • 3

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

En tant que production cinématographique, plutôt la mièvrerie que la violence ou le sexe pour moi. Mais mes contemporains ne sont pas de cet avis : ils ne demandent que cela sur les écrans, de la

Quand bien même vous trouveriez que la candeur est mièvre je la trouve, pour ma part, rafraîchissante, reposante et même rassurante dans ce monde de brutes. Je me sens plus à l'aise auprès d'une

Jadis la mièvrerie désignait la qualité, le caractère d'un enfant espiègle, elle n'avait donc rien de péjoratif. Elle était aussi un synonyme du mot espièglerie. Et puis au fil du temps, cela n'a

Images postées

Membre 50ans Posté(e)
guernica Membre 2 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

J'en veux beaucoup à Walt Disney, il a massacré les contes de fées....

 

  • Like 1
  • Merci 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 52ans Posté(e)
Auger Membre 4 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, Tequila Moor a dit :

Soyez mièvres, vous serez vrais.

Enigmatique, mais pas inintéressant...:o°

  • Like 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 464 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Et toi, as-tu élevé tes enfants devant les bisounours ou bien devant Freddy les griffes de la nuit?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 21ans Posté(e)
Ohissa Membre 1 546 messages
Forumeur alchimiste‚ 21ans
Posté(e)

Bonsoir,

La vie est sans pitié. L enfant est dans l 'imaginaire collectif, le symbole d'un monde où l'insouciance est reine. L'adulte peut et doit s'émerveiller d'un petit rien, ou avoir l'esprit chagrin,  qui chassera le temps d'une rêverie fugace ses tracasseries.

Bonne soirée

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 842 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

En tant que production cinématographique, plutôt la mièvrerie que la violence ou le sexe pour moi.

Mais mes contemporains ne sont pas de cet avis : ils ne demandent que cela sur les écrans, de la violence et du sexe.

Et si la production est bien faite elle élève les coeurs sans les rendre naïfs.

Les films d'horreur par exemple, ou encore les jeux de guerre, tirent le monde vers le bas, ils n'influencent pas l'humanité ni la société dans le bon sens. La théorie de la catharsis est largement révolue : on sait que ça n'a pas cet effet mais que les jeux vidéos violents peuvent être un préalable à de vraies actions violentes.

Beaucoup de tueurs en série ou de tueurs de masse, comme Anders Breivik ont reconnu que les jeux vidéos violents ont joué un rôle dans leurs actes.

  • Like 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sérial Banneur 47ans Posté(e)
Tequila Moor Sérial Banneur 11 879 messages
`‚ 47ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Auger a dit :

Enigmatique, mais pas inintéressant...:o°

Mon truc, c'est plutôt de dire que la médiocrité est voie royale d'accès au bonheur, d'habitude... Mais s'il n'y a que la mièvrerie de disponible, je m'adapte. :ninja:

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 821 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, sovenka a dit :

Jadis la mièvrerie désignait la qualité, le caractère d'un enfant espiègle, elle n'avait donc rien de péjoratif. Elle était aussi un synonyme du mot espièglerie.

Et puis au fil du temps, cela n'a plus désigné que ce qui était puéril, affecté, faible, médiocre, plat, fade... Peut-être à cause d'adultes se conduisant tels des enfants, ce qui ne leur allait pas du tout et, plutôt que de l'attendrissement, suscitait évidemment de l'exaspération si ce n'est, du rejet. Mais ce n'est qu'une hypothèse.

On pourrait même se demander si la mièvrerie n'est pas un luxe, un privilège, un couronnement de l'insouciance, la cerise sur le gâteau d'abondance des pays riches ou des familles fortunées.

Quand on y pense c'est difficile de ne pas penser à l'univers de Walt Disney.

Justement, à Walt Disney il était inutile de dire que l'on trouvait ses dessins animés mièvres car, il répondait qu'il aimait la mièvrerie.

Sur ce point il n'avait pas complètement tort: après tout c'était son droit et puis la mièvrerie, ça ne mange pas de pain, ça ne fait pas couler le sang comme la guerre.

Beaucoup opposent les œuvres qu'ils considèrent mièvres parce qu'elles reflètent l'innocence, le bonheur, le bon-vivre, à celles inspirées par les grandes causes, les sujets graves, tout ces maux échappés de la boîte de Pandore.

On peut trouver aussi que l'art baroque est mièvre avec son architecture dégoulinante de crème fouettée, les attitudes exagérées de sa statuaire et des personnages de ses tableaux dont même le cadre ressemble à une garniture pâtissière trop grasse et trop sucrée (écœurante pourrait-on dire).

Victor Hugo par contre, s'exprime ainsi dans les Misérables "Quand on est un véritable homme, on se tient à égale distance de la fanfaronnade et de la mièvrerie. Ni fier-à-bras, ni joli-cœur."

Dans le monde du travail le bien-être en entreprise fut considéré comme une mièvrerie avant d'être reconnu comme une réelle réflexion stratégique.

Et vous que pensez vous de, la mièvrerie ?

Faut-il laisser une place à la mièvrerie dans notre société, dans notre existence ?

La mièvrerie est-elle le parachèvement d'une civilisation ? 

Est-ce qu'elle est le signe de son déclin ?

Est-elle au zénith ou au nadir d'une culture ?

Toute culture atteignant son plus haut degré est-elle condamnée à se ramollir dans la mièvrerie ?

Ceux qui la fuient ne sont-ils pas ceux qui retombent le plus facilement dedans, comme si, chassée par la grande porte, elle se repointait à la discrète par la petite ?

Alors, est-ce qu'on peut, est-ce qu'on doit faire une place à la mièvrerie dans notre société ? Selon vous.

 

Sujet riche du genre "variations autour d'un terme". Je trouve effectivement intéressant de proposer un sujet autour d'un terme partant de son origine vers ses connotations actuelles.

La mièvrerie est connotée négativement parce qu'elle désigne le mauvais penchant du merveilleux quand il en fait trop. En en faisant trop il ramène fatalement à la réalité. C'est donc aussi le baroque en architecture ou le château de Versailles dont le trop appelle à penser à la misère du peuple qui entourait sa construction.

Personnellement la mièvrerie chez Walt Disney, celle dans les comédies musicales ou  dans les histoires de Noël me déprime,pour ce motif, profondément. Le trop rompt l'équilibre et fait pencher le merveilleux, qui a la légèreté poétique suffisante pour tenir un temps le réel à distance, en direction de ce dernier par les lois de la gravité. 

Je pense vital de conserver de l'espièglerie avec l'humour, le merveilleux ou le poétique : ils sont des éléments essentiels d'une civilisation mature. La mièvrerie n'a ni l'enfance ni la maturité.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 54ans Posté(e)
lysiev Membre 4 605 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Les films d'animation pour les plus jeunes certains les trouvent mièvres, car vous avez perdu votre âmes d'enfants. 

Moi j'adore les Walt Disney, les films d'animation. J'ai encore mon âme d'enfant sûrement :D

Je préfère qu'un un enfant regarde un Walt Disney que de regarder toute ses émissions de téléréalité que certains adultes regardent avec intérêt qui montre qu'il faut avoir une belle paire de seins, une belle gueule , un pois chiche dans la tête, leur seule préoccupation c'est de savoir avec quels mecs ou nanas je vais me taper dans le prochain épisode. 

Mais bon chacun son trip.

Oui faut laisser la place à la mievrerie.

La vie est plus amusante avec un peu de mievrerie non?

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 906 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)

J'en pense qu'il faut de tout, mais avec modération. 

Bref, la mièvrerie a tout à fait sa place.... Le problème c'est si elle devient omniprésente, et qu'on ne voit que ça. 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 56ans Posté(e)
eriu Membre 3 962 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

oui , c'est reposant des fois , il en faut comme tout .. c'est un mot que je n'entend plus trop .

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 35 513 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)

Bah ! nous on nous faisait bien croire que les garçons naissaient dans les choux et les filles dans les roses et on y croyaient bien avec en plus avec la cigogne qui ramenait le gamin à la maison , alors mièvrerie.........!! :rolle:

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
hell-spawn Membre 11 729 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)

La mièvrerie étant ce qui est fade, tiède, insipide, m'as tu vu, creux...Il me semble qu'il n'y a pas besoin de lui laisser une place vu qu'elle occupe presque toute la place de nos jours.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 40ans Posté(e)
sovenka Membre 4 770 messages
Oiseau de nuit‚ 40ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Quasi-Modo a dit :

Les films d'horreur

Je pense que tu les distingues des films d'épouvante ou même des films dits d'horreur où il n'y a pas trop d'effets spéciaux, pas de scènes numérisées à outrance, qui submergent d'angoisse ou éveillent la peur sans faire couler le sang et sans mettre les tripes à nu ?

Il y a 11 heures, lysiev a dit :

Je préfère qu'un un enfant regarde un Walt Disney que de regarder toute ses émissions de téléréalité que certains adultes regardent avec intérêt qui montre qu'il faut avoir une belle paire de seins, une belle gueule , un pois chiche dans la tête, leur seule préoccupation c'est de savoir avec quels mecs ou nanas je vais me taper dans le prochain épisode. 

Mais la téléréalité en question c'est mièvre aussi non ? Ou alors c'est autre chose ?

Modifié par sovenka
Conjugaison !
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 40ans Posté(e)
sovenka Membre 4 770 messages
Oiseau de nuit‚ 40ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, hell-spawn a dit :

La mièvrerie étant ce qui est fade, tiède, insipide, m'as tu vu, creux...Il me semble qu'il n'y a pas besoin de lui laisser une place vu qu'elle occupe presque toute la place de nos jours.

Et une nouvelle question me vient: la mièvrerie peut-elle être vulgaire ? C'est à dire qu'il existerait plusieurs sortes de mièvreries: celle réservée aux enfants, celle que tout le monde peut partager puis celle, pour les adultes avertis (ou presque) ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 40ans Posté(e)
sovenka Membre 4 770 messages
Oiseau de nuit‚ 40ans
Posté(e)

Ce mot qui vient de mieureté=tour malicieux, espièglerie, puis miverie=bagatelle au moyen-âge, me fait poser des questions et me laisse assez partagée sur la place de la mièvrerie dans la culture.

Comme elle lisse et aseptise tout ce qu'elle touche elle est comme une sorte de sainte vierge immaculée trônant parmi les démiurges de la culture mais, une sainte conservatrice dont les voiles dégoulinent sur des tristes réalités comme pour mieux les cacher.

D'un côté elle conforte ceux qui vont bien, d'un autre elle détend ceux qui vont mal. 

Et quand elle s'installe c'est difficile d'y échapper parce qu'en voulant trop lui échapper on tombe soi-même dans les stéréotypes d'une nouvelle forme de mièvrerie. Exemple la petite bourgeoise pincée qui trouve que tout et tout le monde est ridicule jusque à devenir miss cucul-la-praline, ou le rappeur qui vomit le mièvre pour ne plus créer que du mièvre.

En fait il semblerait que la mièvrerie s'installe partout où l'homme se fixe et que pour lui échapper il faudrait être en perpétuel mouvement, ce qui serait plutôt fatigant, du coup la mièvrerie serait la manifestation d'un repos.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 50ans Posté(e)
guernica Membre 2 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
Il y a 15 heures, Quasi-Modo a dit :

En tant que production cinématographique, plutôt la mièvrerie que la violence ou le sexe pour moi.

Mais mes contemporains ne sont pas de cet avis : ils ne demandent que cela sur les écrans, de la violence et du sexe.

Et si la production est bien faite elle élève les coeurs sans les rendre naïfs.

Les films d'horreur par exemple, ou encore les jeux de guerre, tirent le monde vers le bas, ils n'influencent pas l'humanité ni la société dans le bon sens. La théorie de la catharsis est largement révolue : on sait que ça n'a pas cet effet mais que les jeux vidéos violents peuvent être un préalable à de vraies actions violentes.

Beaucoup de tueurs en série ou de tueurs de masse, comme Anders Breivik ont reconnu que les jeux vidéos violents ont joué un rôle dans leurs actes.

et c'est terriblement chiant, toutes ces histoires de zombies, ou ces trucs d'héroic fantasy. On dirait que les 3/4 des productions sont faites pour les ados. J'adore le ciné, je me suis fait un festival des films de H.G Clouzot, waouh !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
hell-spawn Membre 11 729 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, sovenka a dit :

Et une nouvelle question me vient: la mièvrerie peut-elle être vulgaire ? C'est à dire qu'il existerait plusieurs sortes de mièvreries: celle réservée aux enfants, celle que tout le monde peut partager puis celle, pour les adultes avertis (ou presque) ?

Il faudrait deja voir ce qui ne peut pas être mièvre, comme par exemple la souffrance ou la solitude.

Mais sinon oui la mièvrerie est vulgaire, car est vulgaire tout ce qui tire vers le bas, me semble t-il.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×