Aller au contenu

Un volcan allemand est-il en train de se réveiller ?


Messages recommandés

Annonces
Maintenant
Enchantant Membre 10096 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, January a dit :

le volcan du lac de Laach montre des signes d’activité qui agitent la communauté scientifique.

On a encore jusqu’à la fin du mois (parait-il) pour souhaiter ses vœux de bonne année !

Mais là j’hésite un peu à poursuivre, entre le covid chinois, le covid anglais mutant, le volcan allemand qui commence à s’agiter, les couvres feux, les confinements, je crois que pour 2021 c’est mort, vivement 2022 ! :D

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 33582 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Oui, et c'est fou le nombre de volcans qui ont donné des signes d'activité dans le monde au début janvier 2021.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MarcThor Membre 938 messages
Forumeur accro‚ 46ans
Posté(e)

Oui, les volcans sont des dangers potentiels. Celui-ci, s'il venait à se réveiller, causerait des dégâts régionaux et  des perturbations climatiques mineures; c'est un "petit" volcan. Par contre, si  un supervolcan, comme TOBA ou YELLOWSTONE, se réveillait, les dégâts seraient immenses et impacteraient toute la vie sur terre; cela arrivera...quand? On ne le sait. .. Si Les points chauds situés sous les océans voient leur dangerosité amoindrie du fait de leur situation, quand tel n'est plus le cas, les risques peuvent être majeurs selon la taille ( Trapps du Deccan par exemple). 

Modifié par MarcThor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 16027 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, querida13 a dit :

Oui, et c'est fou le nombre de volcans qui ont donné des signes d'activité dans le monde au début janvier 2021.

Combien de volcans ?

On compte au moins 1500 volcans terrestres et des milliers de volcans sous-marins.

une vingtaine des volcans terrestres sont en éruption permanente comme le Stromboli.

entre 50 et 100 font une éruption annuelle.

Au bout de 10 000 ans sans éruption on considère le volcan en sommeil. Ainsi le Vésuve est seulement en sommeil.

Pour revenir au volcan évoqué en ouverture :

Ce volcan résulte d'une explosion volcano-phréatique  ( eau au contact de la lave). Il est semblable au lac Pavin en France mais qui est plus jeune 6000 ans seulement.

Avant d'énvisager une éruption prochaine, il faut faire un suivi précis car avant toute éruption, la montée de la lave fait chauffer, gonfler et trembler la zone. Ces 3 phénomènes se mesurent très bien par les capteurs spécifiques.

Enfin le massif de l'Eiffel ressemble beaucoup au volcanisme d'Auvergne qui est d'ailleurs un peu plus récent.

 

Modifié par Répy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 5167 messages
Forumeur alchimiste‚ 70ans
Posté(e)

" repentez vous braves gens , la fin du monde approche "  !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 4691 messages
Un oiseau la tête en bas !‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Répy a dit :

Combien de volcans ?

On compte au moins 1500 volcans terrestres et des milliers de volcans sous-marins.

une vingtaine des volcans terrestres sont en éruption permanente comme le Stromboli.

entre 50 et 100 font une éruption annuelle.

Au bout de 10 000 ans sans éruption on considère le volcan en sommeil. Ainsi le Vésuve est seulement en sommeil.

Pour revenir au volcan évoqué en ouverture :

Ce volcan résulte d'une explosion volcano-phréatique  ( eau au contact de la lave). Il est semblable au lac Pavin en France mais qui est plus jeune 6000 ans seulement.

Avant d'énvisager une éruption prochaine, il faut faire un suivi précis car avant toute éruption, la montée de la lave fait chauffer, gonfler et trembler la zone. Ces 3 phénomènes se mesurent très bien par les capteurs spécifiques.

Enfin le massif de l'Eiffel ressemble beaucoup au volcanisme d'Auvergne qui est d'ailleurs un peu plus récent.

 

Le Vésuve en sommeil ? Même peu actif il ne semble pas correspondre à la définition que tu fais du sommeil.

 Son dernier rot date du siècle dernier ...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Extrazlove Membre 2606 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, boeingue a dit :

" repentez vous braves gens , la fin du monde approche "  !

il menace juste les Magog et gogs qui veulent poser leurs pieds sur terre :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 16027 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 52 minutes, Sittelle a dit :

Le Vésuve en sommeil ? Même peu actif il ne semble pas correspondre à la définition que tu fais du sommeil.

 Son dernier rot date du siècle dernier ...

Après la grande éruption de l'an 79, le Vésuve a été en sommeil pendant près de 1800 ans . Il a fait de petites coulées dans les années 1870, il fumé un peu en 1944 et a fait quelques frissons récemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 4691 messages
Un oiseau la tête en bas !‚
Posté(e)
il y a 8 minutes, Répy a dit :

Après la grande éruption de l'an 79, le Vésuve a été en sommeil pendant près de 1800 ans . Il a fait de petites coulées dans les années 1870, il fumé un peu en 1944 et a fait quelques frissons récemment.

C'est bien ça il n'est pas du tout en sommeil ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 20454 messages
Obsédé textuel‚ 68ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, Répy a dit :

Après la grande éruption de l'an 79, le Vésuve a été en sommeil pendant près de 1800 ans . Il a fait de petites coulées dans les années 1870, il fumé un peu en 1944 et a fait quelques frissons récemment.

"Il a fumé un peu en 1944"? Il a fait un peu plus que fumer, quand même!

Commencée le 18 mars 1944, cette éruption dure jusqu’au 29 mars, et détruit Massa et San Sebastiano al Vesuvio. On a dit que c’était un bombardier américain qui avait provoqué ce réveil du volcan, en larguant ses bombes dans le cratère au retour d’une mission, mais cela semble peu probable. Cette éruption du Vésuve est la dernière à ce jour.

Dans son « Guide des volcans d’Europe » (Delachaux & Niestlé, Neuchâtel, Suisse), le volcanologue Maurice Kraft décrit ainsi cette éruption :

« Le 1er mars 1944 les volcanologues observent sur les sismographes une diminution des ondes harmonique et l’apparition de chocs spasmodiques qui sont dus à l’ouverture d’une faille dans le fond du foyer. En même temps le niveau du magma baisse dans la cheminée, l’activité des jets de lave faiblit. Le 11 mars une partie du cône de scories central s’écroule dans la cheminée vide. Une succession d’explosions et d’effondrements a lieu dans le cône. Le soir du 17 mars, l’activité cesse complètement. Le 18 mars à 14 heures, l’activité sismique devient plus forte, deux heures plus tard la cheminée s’ouvre avec des explosions puissantes auxquelles succèdent des coulées de lave. Les roches en fusion remplissent le cratère puis débordent pendant trois jours en plusieurs coulées. L’épanchement le plus important recouvre le sol de l’Atrio del Cavallo et descend la vallée étroite entre la colline de l’observatoire et l’extrémité ouest de la Somma. (…) Le 21 mars la petite ville de S. Sebastiano et le village de Massa sont détruits. Une petite coulée descend la pente ouest du volcan, elle engloutit le téléphérique et passe sur les rails de l’ancien chemin de fer à crémaillère. Une troisième coulée se dirige vers le sud. Pendant ce temps le cratère central est le siège de très fortes explosions. Le 20 mars des fontaines de lave montent à 700 mètres de hauteur. Le 21 mars l’activité effusive cesse. De grandes quantités de produits pyroclastiques tombent sur les flancs du volcan et donnent naissance à des avalanches de cendres. Le 22 mars à 17 heures, la cheminée s’effondre, mais trois heures plus tard elle est de nouveau dégagée par de fortes explosions. Le 23 mars, des tremblements de terre sont accompagnés de puissantes explosions de cendres. Les panaches en forme de choux-fleurs sont sillonnés d’éclairs, l’accumulation de cendres est tellement importante sur les flancs que les pluies provoquent des fleuves de boue. A Terzigno, 5 kilomètres à l’est du cratère, il y a 80 centimètres de poussières volcaniques. A 28 kilomètres, à Cava dei Tirreni, il y en a encore 30. Les cendres sont tombées jusqu’en Albanie. Au sud-ouest par contre, à Torre del Greco, la chute de produits pyroclastiques a été faible. Le vent dominant a beaucoup influencé les retombées. Le 26 mars des cendres blanches sont éjectées, elles annoncent la fin de l’éruption. Le 29 mars tout s’arrête. On a évalué à 21 millions de mètres cubes le volume des coulées de lave, à 18 millions de mètres cubes celui des fragments laviques et à 30 millions de mètres cubes celui des cendres éjectées durant l’éruption. Le cratère a changé, il a dorénavant un diamètre trois fois moindre qu’en 1906. Le Vésuve n’a plus eu d’éruption depuis, seule une activité fumerollienne existe. »

Vésuve.jpg

Modifié par Gouderien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 4691 messages
Un oiseau la tête en bas !‚
Posté(e)
il y a 33 minutes, Gouderien a dit :

"Il a fumé un peu en 1944"? Il a fait un peu plus que fumer, quand même!

Commencée le 18 mars 1944, cette éruption dure jusqu’au 29 mars, et détruit Massa et San Sebastiano al Vesuvio. On a dit que c’était un bombardier américain qui avait provoqué ce réveil du volcan, en larguant ses bombes dans le cratère au retour d’une mission, mais cela semble peu probable. Cette éruption du Vésuve est la dernière à ce jour.

Dans son « Guide des volcans d’Europe » (Delachaux & Niestlé, Neuchâtel, Suisse), le volcanologue Maurice Kraft décrit ainsi cette éruption :

« Le 1er mars 1944 les volcanologues observent sur les sismographes une diminution des ondes harmonique et l’apparition de chocs spasmodiques qui sont dus à l’ouverture d’une faille dans le fond du foyer. En même temps le niveau du magma baisse dans la cheminée, l’activité des jets de lave faiblit. Le 11 mars une partie du cône de scories central s’écroule dans la cheminée vide. Une succession d’explosions et d’effondrements a lieu dans le cône. Le soir du 17 mars, l’activité cesse complètement. Le 18 mars à 14 heures, l’activité sismique devient plus forte, deux heures plus tard la cheminée s’ouvre avec des explosions puissantes auxquelles succèdent des coulées de lave. Les roches en fusion remplissent le cratère puis débordent pendant trois jours en plusieurs coulées. L’épanchement le plus important recouvre le sol de l’Atrio del Cavallo et descend la vallée étroite entre la colline de l’observatoire et l’extrémité ouest de la Somma. (…) Le 21 mars la petite ville de S. Sebastiano et le village de Massa sont détruits. Une petite coulée descend la pente ouest du volcan, elle engloutit le téléphérique et passe sur les rails de l’ancien chemin de fer à crémaillère. Une troisième coulée se dirige vers le sud. Pendant ce temps le cratère central est le siège de très fortes explosions. Le 20 mars des fontaines de lave montent à 700 mètres de hauteur. Le 21 mars l’activité effusive cesse. De grandes quantités de produits pyroclastiques tombent sur les flancs du volcan et donnent naissance à des avalanches de cendres. Le 22 mars à 17 heures, la cheminée s’effondre, mais trois heures plus tard elle est de nouveau dégagée par de fortes explosions. Le 23 mars, des tremblements de terre sont accompagnés de puissantes explosions de cendres. Les panaches en forme de choux-fleurs sont sillonnés d’éclairs, l’accumulation de cendres est tellement importante sur les flancs que les pluies provoquent des fleuves de boue. A Terzigno, 5 kilomètres à l’est du cratère, il y a 80 centimètres de poussières volcaniques. A 28 kilomètres, à Cava dei Tirreni, il y en a encore 30. Les cendres sont tombées jusqu’en Albanie. Au sud-ouest par contre, à Torre del Greco, la chute de produits pyroclastiques a été faible. Le vent dominant a beaucoup influencé les retombées. Le 26 mars des cendres blanches sont éjectées, elles annoncent la fin de l’éruption. Le 29 mars tout s’arrête. On a évalué à 21 millions de mètres cubes le volume des coulées de lave, à 18 millions de mètres cubes celui des fragments laviques et à 30 millions de mètres cubes celui des cendres éjectées durant l’éruption. Le cratère a changé, il a dorénavant un diamètre trois fois moindre qu’en 1906. Le Vésuve n’a plus eu d’éruption depuis, seule une activité fumerollienne existe. »

Vésuve.jpg

Belle maman se souvient que le vendredi saint il pleuvait des cendres sur le village . 

Et puisque tu dis jusqu'en Albanie ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 17498 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)
Le 14/01/2021 à 09:53, January a dit :

 Situé à proximité de la Belgique, du Luxembourg et de la France, le volcan du lac de Laach montre des signes d’activité qui agitent la communauté scientifique.

The Lake Laach volcano in Germany is ′recharging′ with fresh magma |  Science| In-depth reporting on science and technology | DW | 06.02.2019

 

https://www.lemonde.fr/sciences/video/2021/01/13/un-volcan-allemand-est-il-en-train-de-se-reveiller_6066087_1650684.html

 

et pourquoi pas? la dernière coulée en Auvergne remonte à 8000 ans environ, si ce volcan montre des signes de "vie", cela veut dire que le point chaud est encore chaud...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×