Aller au contenu

Heures de travail des infirmières en hôpital

Messages recommandés

Scrongneugneu Membre 4022 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)

Au delà des polémiques il est bien aussi de comparer les écarts de salaire par rapport à l'Allemagne et l'Espagne. Les soignants réclament une égalité de salaire par rapport aux autres pays Européens. Alors comparons.

Le salaire moyen, en France est de 2 100 € pour 35 h par semaine.

En Allemagne c'est 2 400 € pour 39 h par semaine.

En Espagne c'est 2 600 € pour 40 h par semaine.

Or, en aucun cas, cette comparaison n'est mise sur la table. Bien au contraire, ce n'est que lamentation pour cette égalité de traitement.

Simple, après calcul comparatif ( le vrai, pas le baratin destiné à se faire plaindre ), à 39 h ce serait 2 340 €, à 40 h ce serait 2 400 €.

De toute manière, une simple augmentation de salaire, ne résoudra en rien le mal-être des soignants, si l'organisation n'est pas remise en cause, car l'hôpital en France, c'est 30% de non soignants sur l'ensemble des employés, contre 20% dans les 2 pays cités...et trop de petits hôpitaux...le comble, ça manque de lit.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Scrongneugneu a dit :

De toute manière, une simple augmentation de salaire, ne résoudra en rien le mal-être des soignants, si l'organisation n'est pas remise en cause, car l'hôpital en France, c'est 30% de non soignants sur l'ensemble des employés, contre 20% dans les 2 pays cités...et trop de petits hôpitaux...le comble, ça manque de lit.

 

Tu n'as pas tort : c'est tout qu'il faut revoir. le feront ils ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coucoucou Membre 5191 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Quand les ide allemande feront autre chose que du nursing, on en reparlera......en France nous avons des responsabilités bien supérieures aux leurs......:hi:

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 8512 messages
Devezh mat‚ 127ans
Posté(e)
il y a 45 minutes, Scrongneugneu a dit :

Au delà des polémiques il est bien aussi de comparer les écarts de salaire par rapport à l'Allemagne et l'Espagne. Les soignants réclament une égalité de salaire par rapport aux autres pays Européens. Alors comparons.

Le salaire moyen, en France est de 2 100 € pour 35 h par semaine.

En Allemagne c'est 2 400 € pour 39 h par semaine.

En Espagne c'est 2 600 € pour 40 h par semaine.

Or, en aucun cas, cette comparaison n'est mise sur la table. Bien au contraire, ce n'est que lamentation pour cette égalité de traitement.

Simple, après calcul comparatif ( le vrai, pas le baratin destiné à se faire plaindre ), à 39 h ce serait 2 340 €, à 40 h ce serait 2 400 €.

De toute manière, une simple augmentation de salaire, ne résoudra en rien le mal-être des soignants, si l'organisation n'est pas remise en cause, car l'hôpital en France, c'est 30% de non soignants sur l'ensemble des employés, contre 20% dans les 2 pays cités...et trop de petits hôpitaux...le comble, ça manque de lit.

 

Tout à fait d'accord avec cette analyse. J'ajouterais juste un petit bémol. Au passage aux 35 heures, il n'y a pas eu d'embauches de personnels supplémentaires. On a juste demandé aux salariés de faire en 35 heures ce qu'ils faisaient avant en 39 heures. Par contre, il est très courant que les personnels soignants travaillent 12 heures de suite. C'est dans leur contrat : 12h sur trois jours par semaine. Cela laisse quand même 4 jours pour récupérer.

Le  remplacement des personnes malades est aussi un gros soucis, car ça entraîne des heures sups pour le reste du personnel, mais qu'ils ne peuvent généralement pas complètement récupérer. Dans les abus, il y a celles qui prennent des congés maladie, soit pour récupérer les congés "enfants malades" qu'ils n'ont pas pris, soit parce que les semaines de vacances sont en août, alors qu'elles voulaient juillet (il est normal d'organiser un tour de rôle) ... enfin, les congés maladie durant les fêtes de fin d'année, c'est un grand classique. 

Je précise que je parle en connaissance de cause, ma mère était cadre hospitalier, ma sœur est cadre hospitalier, ses trois enfants sont infirmiers, ma belle sœur est aide soignante, sa fille ses deux gendres sont infirmiers. Enfin, ma nièce est infirmière, mais elle a préféré devenir infirmière à domicile, car dans les hôpitaux, le manque de personnel fait que le relation avec les patients est devenue quasi nulle.

Il est vraiment indispensable d'embaucher, de rajouter des lits, de rouvrir des petites cliniques, de rendre l'hospitalisation plus humaine. Mais il n'est pas indispensable de pleurer sur le sort des pauvres infirmières, elles ne vont pas au charbon, elles font le métier qu'elles ont choisi, en toute connaissance de cause. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ink 82 Membre 2706 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

@Scrongneugneu

Conclusion, en ne prenant que vos chiffres (car 35, c'est la théorie, elles font toutes des heures supp') les infirmières françaises sont à 13,9 euros de l'heure, contre 14,2 euros pour les infirmières allemandes, et 15 euros de l'heure pour les infirmières espagnoles. Leur demande de revalorisation serait donc légitime, si l'on s'inscrit dans votre comparaison.

Une nouvelle fois vous balancez de l'idéologie sans même prendre le temps de réfléchir et vérifier ce que vous écrivez.

 

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/24780-Suicides-soignants-l-hopital-inquietante-tendance-fond

Du ouin-ouin hein... Pauvre type.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 18716 messages
Obsédé textuel‚ 68ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Scrongneugneu a dit :

Au delà des polémiques il est bien aussi de comparer les écarts de salaire par rapport à l'Allemagne et l'Espagne. Les soignants réclament une égalité de salaire par rapport aux autres pays Européens. Alors comparons.

Le salaire moyen, en France est de 2 100 € pour 35 h par semaine.

En Allemagne c'est 2 400 € pour 39 h par semaine.

En Espagne c'est 2 600 € pour 40 h par semaine.

Or, en aucun cas, cette comparaison n'est mise sur la table. Bien au contraire, ce n'est que lamentation pour cette égalité de traitement.

Simple, après calcul comparatif ( le vrai, pas le baratin destiné à se faire plaindre ), à 39 h ce serait 2 340 €, à 40 h ce serait 2 400 €.

De toute manière, une simple augmentation de salaire, ne résoudra en rien le mal-être des soignants, si l'organisation n'est pas remise en cause, car l'hôpital en France, c'est 30% de non soignants sur l'ensemble des employés, contre 20% dans les 2 pays cités...et trop de petits hôpitaux...le comble, ça manque de lit.

 

Sauf que les 35 heures par semaine c'est un horaire purement théorique. On sait très bien qu'elles font plus, mais c'est comme dans la police, elles accumulent des heures supplémentaires que personne ne paye ou des RTT qu'elles n'ont pas le temps de prendre.

Au sujet des 30 % de non-soignants dans les hôpitaux, je suis d'accord. Il y a au moins 10 % d'administratifs en trop. Ils ne servent à rien et en plus ils emmerdent le monde (parce qu'après tout il faut bien qu'ils s'occupent).

Modifié par Gouderien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 4022 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, soisig a dit :

Tout à fait d'accord avec cette analyse. J'ajouterais juste un petit bémol. Au passage aux 35 heures, il n'y a pas eu d'embauches de personnels supplémentaires. On a juste demandé aux salariés de faire en 35 heures ce qu'ils faisaient avant en 39 heures. Par contre, il est très courant que les personnels soignants travaillent 12 heures de suite. C'est dans leur contrat : 12h sur trois jours par semaine. Cela laisse quand même 4 jours pour récupérer.

Le  remplacement des personnes malades est aussi un gros soucis, car ça entraîne des heures sups pour le reste du personnel, mais qu'ils ne peuvent généralement pas complètement récupérer. Dans les abus, il y a celles qui prennent des congés maladie, soit pour récupérer les congés "enfants malades" qu'ils n'ont pas pris, soit parce que les semaines de vacances sont en août, alors qu'elles voulaient juillet (il est normal d'organiser un tour de rôle) ... enfin, les congés maladie durant les fêtes de fin d'année, c'est un grand classique. 

Je précise que je parle en connaissance de cause, ma mère était cadre hospitalier, ma sœur est cadre hospitalier, ses trois enfants sont infirmiers, ma belle sœur est aide soignante, sa fille ses deux gendres sont infirmiers. Enfin, ma nièce est infirmière, mais elle a préféré devenir infirmière à domicile, car dans les hôpitaux, le manque de personnel fait que le relation avec les patients est devenue quasi nulle.

Il est vraiment indispensable d'embaucher, de rajouter des lits, de rouvrir des petites cliniques, de rendre l'hospitalisation plus humaine. Mais il n'est pas indispensable de pleurer sur le sort des pauvres infirmières, elles ne vont pas au charbon, elles font le métier qu'elles ont choisi, en toute connaissance de cause. 

 

Ce n'est pas embaucher qu'il faut. C'est donner davantage d'autonomie aux soignants, mais surtout, redéployer le surplus administratif envers le système soignant. Avec formation et remplacer une partie des "administratifs" partant en retraite par exemple par des soignants. Informatique et meilleure gestion en sont les clés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 4022 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Ink 82 a dit :

@Scrongneugneu

Conclusion, en ne prenant que vos chiffres (car 35, c'est la théorie, elles font toutes des heures supp') les infirmières françaises sont à 13,9 euros de l'heure, contre 14,2 euros pour les infirmières allemandes, et 15 euros de l'heure pour les infirmières espagnoles. Leur demande de revalorisation serait donc légitime, si l'on s'inscrit dans votre comparaison.

Une nouvelle fois vous balancez de l'idéologie sans même prendre le temps de réfléchir et vérifier ce que vous écrivez.

 

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/24780-Suicides-soignants-l-hopital-inquietante-tendance-fond

Du ouin-ouin hein... Pauvre type.

 

Allons, allons, du calme. Chaque heure de travail est quasi-équivalent en terme de rémunération en Europe. Les heures sup ? Arrêt maladie des collègues, 80% de femmes infirmières...et aux dernières nouvelles, se sont elles qui font des enfants  ( rappel, en temps normal, 11 jours de droit congé exceptionnel par enfant malade ), des jours de congés sup pour celles qui sont en horaires variables ( nuit, dimanche, jours fériés ).

Aucune idéologie. Dans la fonction publique, les effectifs ne sont calculés qu'en ne tenant compte des droits à congés annuels. Les maladies, les congés exceptionnels et les formations ne sont pas des postes de travail. 

Par exemple, si pour un travail donné il faut 10 postes, sera budgété 11 ou 12 personnels. Donc toute absence hors congé annuel, se sont les collègues qui se tapent le boulot des absents.

Il y a 1 heure, Gouderien a dit :

Sauf que les 35 heures par semaine c'est un horaire purement théorique. On sait très bien qu'elles font plus, mais c'est comme dans la police, elles accumulent des heures supplémentaires que personne ne paye ou des RTT qu'elles n'ont pas le temps de prendre.

Au sujet des 30 % de non-soignants dans les hôpitaux, je suis d'accord. Il y a au moins 10 % d'administratifs en trop. Ils ne servent à rien et en plus ils emmerdent le monde (parce qu'après tout il faut bien qu'ils s'occupent).

Donc, réorganiser en dégraissant les non soignants au profit des soignants. Au moins 5 ans de boulot pour reclasser et former, puisque les titulaires ne peuvent pas être viré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ink 82 Membre 2706 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Déjà fait depuis plus de 10 ans, cela s'appelle l'externalisation qui a poussé à des réductions d'effectifs. La donnée de fond que vous ne prenez pas en compte, c'est la tarification à l'acte. Plan de restructuration mené à Toulouse en 2016 : 8 suicides durant l'été. On recommence ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 33105 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Gouderien a dit :

Sauf que les 35 heures par semaine c'est un horaire purement théorique. On sait très bien qu'elles font plus, mais c'est comme dans la police, elles accumulent des heures supplémentaires que personne ne paye ou des RTT qu'elles n'ont pas le temps de prendre.

Au sujet des 30 % de non-soignants dans les hôpitaux, je suis d'accord. Il y a au moins 10 % d'administratifs en trop. Ils ne servent à rien et en plus ils emmerdent le monde (parce qu'après tout il faut bien qu'ils s'occupent).

C'est pas le covid tous les jours non plus...

Et à l'hôpital, le personnel le plus surchargé n'est pas le personnel infirmier...

Faut pas pousser non plus!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 29209 messages
Pantin contestataire‚ 75ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Morfou a dit :

C'est pas le covid tous les jours non plus...

Et à l'hôpital, le personnel le plus surchargé n'est pas le personnel infirmier...

Faut pas pousser non plus!

Les videuses de pots de chambre surement, mais là on est pas dans la même catégorie :o°

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ink 82 Membre 2706 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

On se demande bien pourquoi la profession souffre d'une crise de vocation, un travail si bien payé, si reposant, tellement considéré par le monde d'hier.

Quand mon père est parti, lui qui était né en 38, l'une de ses aides-soignantes m'a glissé : la génération d'après guerre, c'est la pire. Ils ont tout vu tout fait sans y être, sans y grandir, ils ont profité des acquis et de la richesse et tant gaspillé, ils ont tous eu des professions supérieures et mieux rémunérées que leurs aïeux, et maintenant ils veulent que les jeunes élevés par des parents qui se sont pris les hausses de productivité, l'accélération de la société, le chômage de masse, les banlieues dégradées, une mobilité sociale atone, une crise environnementale majeure, 30 ans à blanchir sous le harnais pour s'entendre dire tous les 4 matins qu'il faut faire encore plus d'efforts, payer plus d'impôts pour avoir toujours moins de services publics, moins d'accès aux soins... Ces braves donneurs de leçons qui savent tout mieux que tout le monde mais votent conservateur tout le temps, veulent donc que ces jeunes croient en eux, incarner l'espoir. Ils sont cons. Faudra attendre 10-20 ans, et après on avancera avec les citoyens de 2010 conscientisés.

Je la remercie autant pour avoir accompagné mon père que pour cette minute de lucidité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 33105 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
il y a une heure, Ink 82 a dit :

On se demande bien pourquoi la profession souffre d'une crise de vocation, un travail si bien payé, si reposant, tellement considéré par le monde d'hier.

Quand mon père est parti, lui qui était né en 38, l'une de ses aides-soignantes m'a glissé : la génération d'après guerre, c'est la pire. Ils ont tout vu tout fait sans y être, sans y grandir, ils ont profité des acquis et de la richesse et tant gaspillé, ils ont tous eu des professions supérieures et mieux rémunérées que leurs aïeux, et maintenant ils veulent que les jeunes élevés par des parents qui se sont pris les hausses de productivité, l'accélération de la société, le chômage de masse, les banlieues dégradées, une mobilité sociale atone, une crise environnementale majeure, 30 ans à blanchir sous le harnais pour s'entendre dire tous les 4 matins qu'il faut faire encore plus d'efforts, payer plus d'impôts pour avoir toujours moins de services publics, moins d'accès aux soins... Ces braves donneurs de leçons qui savent tout mieux que tout le monde mais votent conservateur tout le temps, veulent donc que ces jeunes croient en eux, incarner l'espoir. Ils sont cons. Faudra attendre 10-20 ans, et après on avancera avec les citoyens de 2010 conscientisés.

Je la remercie autant pour avoir accompagné mon père que pour cette minute de lucidité.

C'est renversant de connerie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 68166 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, BELUGA a dit :

Tu n'as pas tort : c'est tout qu'il faut revoir. le feront ils ?

Ben la suppression des petits hôpitaux oui ça fait déjà un bail que c’est en cours non ?

Il y a 10 heures, Gouderien a dit :

Sauf que les 35 heures par semaine c'est un horaire purement théorique. On sait très bien qu'elles font plus, mais c'est comme dans la police, elles accumulent des heures supplémentaires que personne ne paye ou des RTT qu'elles n'ont pas le temps de prendre.

https://www.actusoins.com/316982/les-heures-supplementaires-a-geometrie-tres-variable.html

 

Chaque soignant dispose d’un décompte de ses heures qui devient positif s’il a travaillé plus d’heures que prévu. « On nous fait alors récupérer les heures dès que possible », remarque-t-elle, car l’objectif est qu’il soit à zéro à la fin de l’année. « Ce n’est pas plus mal, cela me permet de ne pas travailler un jour qui m’arrange », commente Claire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 4022 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Ink 82 a dit :

On se demande bien pourquoi la profession souffre d'une crise de vocation, un travail si bien payé, si reposant, tellement considéré par le monde d'hier.

Quand mon père est parti, lui qui était né en 38, l'une de ses aides-soignantes m'a glissé : la génération d'après guerre, c'est la pire. Ils ont tout vu tout fait sans y être, sans y grandir, ils ont profité des acquis et de la richesse et tant gaspillé, ils ont tous eu des professions supérieures et mieux rémunérées que leurs aïeux, et maintenant ils veulent que les jeunes élevés par des parents qui se sont pris les hausses de productivité, l'accélération de la société, le chômage de masse, les banlieues dégradées, une mobilité sociale atone, une crise environnementale majeure, 30 ans à blanchir sous le harnais pour s'entendre dire tous les 4 matins qu'il faut faire encore plus d'efforts, payer plus d'impôts pour avoir toujours moins de services publics, moins d'accès aux soins... Ces braves donneurs de leçons qui savent tout mieux que tout le monde mais votent conservateur tout le temps, veulent donc que ces jeunes croient en eux, incarner l'espoir. Ils sont cons. Faudra attendre 10-20 ans, et après on avancera avec les citoyens de 2010 conscientisés.

Je la remercie autant pour avoir accompagné mon père que pour cette minute de lucidité.

Il ne s'agit pas de dire un tas de connerie, simplement bien se renseigner sur la réalité des choses sur par exemple, à quoi servent les impôts, comment sont-ils redistribuer, et qui en paie le plus. 

Le mal Français est justement trop de fonctionnaires de bureaux, très mal répartis, avec un tas d'étages de décisions, au détriment des gens du terrain qui se noient en paperasse et en perte de temps en procédures et normes.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ink 82 Membre 2706 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Quand on veillera à ce que chacun paie ce qu'il doit réellement, citoyen comme entreprise, après les niches fiscales, dégrèvements, exonérations, fraudes etc. je vous assure que le financement ne sera pas un problème. A en croire la cour des comptes et ses, comment vous dites, "conneries". 138 milliards d'euros d'aides sociales, en politique de guichet certainement à revoir, mais curieusement les plus de 200 milliards d'argent public versés par an aux entreprises ne semblent jamais vous émouvoir... Ce qui vous intéresse, c'est de garder vos ronds. Très bien. Moi je suis attaché aux valeurs de mon pays, à sa constitution et l'esprit républicain : de base on part sur des antagonismes de fond. Mais je vous en prie, poursuivez vos inusables et lénifiantes litanies en esquivant le dossier hôpital. Les socialistes ont épousé vos théories. Nous en subissons les résultats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ink 82 Membre 2706 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Oui en se noyer... C'est souvent de l'incompétence et un refus de se former. Je le constate tous les jours dans mon métier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 10037 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 8 heures, Scrongneugneu a dit :

Il ne s'agit pas de dire un tas de connerie, simplement bien se renseigner sur la réalité des choses sur par exemple, à quoi servent les impôts, comment sont-ils redistribuer, et qui en paie le plus. 

Le mal Français est justement trop de fonctionnaires de bureaux, très mal répartis, avec un tas d'étages de décisions, au détriment des gens du terrain qui se noient en paperasse et en perte de temps en procédures et normes.

Oui.... mais c'est quand même dramatique de voir à quel point les Services publics, et en particulier l' Hôpital Public sont ignorés en terme d'équipements, mais surtout, comme tu dis, en matière d'optimisation de fonctionnement et de répartition des effectifs, en l'occurrence administratifs/soignants au détriment très préjudiciable de ces derniers.

Macron prétendait "gouverner autrement", mais, concernant les Services Publics, il reste dans le droit fil des gouvernances précédentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ink 82 Membre 2706 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Le directeur de cabinet d'A. Buzyn, jusqu'à ce qu'elle démissionne, fut le même que celui de M. Touraine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 14890 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 01/07/2020 à 10:48, Scrongneugneu a dit :

Au delà des polémiques il est bien aussi de comparer les écarts de salaire par rapport à l'Allemagne et l'Espagne. Les soignants réclament une égalité de salaire par rapport aux autres pays Européens. Alors comparons.

Le salaire moyen, en France est de 2 100 € pour 35 h par semaine.

En Allemagne c'est 2 400 € pour 39 h par semaine.

En Espagne c'est 2 600 € pour 40 h par semaine.

Or, en aucun cas, cette comparaison n'est mise sur la table. Bien au contraire, ce n'est que lamentation pour cette égalité de traitement.

Simple, après calcul comparatif ( le vrai, pas le baratin destiné à se faire plaindre ), à 39 h ce serait 2 340 €, à 40 h ce serait 2 400 €.

De toute manière, une simple augmentation de salaire, ne résoudra en rien le mal-être des soignants, si l'organisation n'est pas remise en cause, car l'hôpital en France, c'est 30% de non soignants sur l'ensemble des employés, contre 20% dans les 2 pays cités...et trop de petits hôpitaux...le comble, ça manque de lit.

 

Sans parler du fait que les primes comptent beaucoup dans la rénumération des services publics : il faudrait le salaire en incluant toutes les primes et majorations.

il y a une heure, versys a dit :

Oui.... mais c'est quand même dramatique de voir à quel point les Services publics, et en particulier l' Hôpital Public sont ignorés en terme d'équipements, mais surtout, comme tu dis, en matière d'optimisation de fonctionnement et de répartition des effectifs, en l'occurrence administratifs/soignants au détriment très préjudiciable de ces derniers.

Macron prétendait "gouverner autrement", mais, concernant les Services Publics, il reste dans le droit fil des gouvernances précédentes.

Il faudrait aussi comprendre pourquoi ces services publics coutent si cher, et de plus en plus, pour une efficacité de plus en plus discutable.

Il y a 1 heure, Ink 82 a dit :

Quand on veillera à ce que chacun paie ce qu'il doit réellement, citoyen comme entreprise, après les niches fiscales, dégrèvements, exonérations, fraudes etc. je vous assure que le financement ne sera pas un problème. A en croire la cour des comptes et ses, comment vous dites, "conneries". 138 milliards d'euros d'aides sociales, en politique de guichet certainement à revoir, mais curieusement les plus de 200 milliards d'argent public versés par an aux entreprises ne semblent jamais vous émouvoir... Ce qui vous intéresse, c'est de garder vos ronds. Très bien. Moi je suis attaché aux valeurs de mon pays, à sa constitution et l'esprit républicain : de base on part sur des antagonismes de fond. Mais je vous en prie, poursuivez vos inusables et lénifiantes litanies en esquivant le dossier hôpital. Les socialistes ont épousé vos théories. Nous en subissons les résultats.

prelever moins de taxes sur l'argent que les gens gagnent n'est pas une aide. Les dépenses sociale en france c'était quasiment 700 milliards en 201, 31 % du pib, l'équivalent des dépenses militaires de l'US army.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×