Aller au contenu

Messages recommandés

quelqu'unsurterre Invité 4 messages
Baby Forumeur‚ 17ans
Posté(e)

je suis en première dans un lycée générale, parceque j'ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard, je déteste l'école, entendre les profs, les devoirs, etc, ça me rends folle au point de vouloir hurler, de vouloir casser tout ce qui se trouve autour de moi, mais je ne peux pas, je ne peux rien faire, à part me faire mal physiquement, je ne fait rien de grave, je rentre mes ongles dans ma peau ou dans mes poings du plus fort que je peux sans laisser de marques, jusqu’à ce que cette colère deviens tellement forte que je finisse en pleure, j'en peux plus, ca en deviens insupportable, je me sens réellement nulle et idiote, pourtant mes amis ne le trouve pas j'ai 15 de moyenne générale et j'ai jamais eu en dessous pourtant j'ai l'impression que cette note ne me correspond pas, qu'il y a un beug quelque part, je n'arrive pas à savoir si je pleure beaucoup ou normalement je pleure 1 à 2 fois par jour si ce n'est pas plus, pour des raisons diverses, si je ne pleure pas pendant une journée c'est un exploit, j'en viens à me dire que je ne sais rien faire d'autre que pleurer, je suis incapable d'en parler à mes parents, j'ai réellement peur d'eux, j'ai l'impression d'être folle que chaque émotions que je ressens je le sens fois mille, je peux passer de l'envie de disparaitre, de me détester au point ou je veux mourir, réellement, de vouloir me jeter par la fenêtre et me mettre à pleurer de rire l'heure d'après c'est à ni rien comprendre, je n'abuse pas du tout, j'ai vraiment l'impression d'être folle quand je regarde avec du recule mais sur le moment ça me paraît tout à fait normal, j’écris dans un journal pour essayer de comprendre et la seule chose que j'ai compris c'est que mes émotions me contrôlent, chaque émotions est tellement forte, que la seule façon que j'ai trouver pour me calmer est d’attendre que cette émotions soit tellement fort que je me mette à pleurer, toutes ces émotions me fatiguent beaucoup mais à la fois je ressens parfois une joie énorme, ou une motivation complétement folle pour des choses minimes, mais ces émotions ne durent jamais, elles sont toutes courtes mais très intense mon corps ne suis pas parfois, je suis capable de ressentir une énorme joie rien qu'en apprenant que je vais pouvoir manger des cookies et être désespérément triste pour une vidéo, de stresser rien que de savoir que je vais devoir passer à l'oral ou devoir passer un appel, d'être dans une colère immense pour des choses bête, mais je ne remarque ça après que l’émotion soit passée, je suis incapable de faire entre les deux soit j'aime soit je déteste les gens, je me fis énormément à mon instinct, malgré ça j'ai énormément de mal à faire des choix, que ça soit ce que je vais manger au petit déj ou que faire après le lycée, ou même quels activités j'aime, j'ai l'impression d'avoir 2 côtés d'un côté celle qui ressens tout fois mille, qui aime ou qui déteste et celle qui se sent complétement perdue, qui ne comprends pas pourquoi autant d'émotions et qui ne sait pas ce qu'elle aime, j'ai l'impression d'être complétement folle, si quelqu'un ressens la même chose de proche ou que loin, ou a des conseils, ou quoi que ce soit je suis preneuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
fidel castor Membre 2200 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

bon c'est important d'aimer les cookies ...ça fait marcher l'économie ... pour ton j'aime ou je déteste visiblement ça te pose problème ...perso j'irais voir une psy chez la croix rouge c'est gratuit et j'en discuterai ... n’étant pas psy je peux pas trop t'aider plus ... bon courage et comme disait Charlie chaplin "ne te tourmente pas trop ...rien est éternelle ...pas même nos problèmes"

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 14105 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonsoir

en faits , tu serai bi-polaire .passer d'un extrême à un autre sans raison ou pour des choses minimes sans trop d' importances ?

cela est connus et se traite .

l'adolescence est une période de la vie ou nous passons de l'enfance à l'adulte par cette période intermédiaire .

bonne soirée 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)

Si l'école te gonfle, passe par l'apprentissage, tu seras mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quelqu'unsurterre Invité 4 messages
Baby Forumeur‚ 17ans
Posté(e)

haha, oui plutôt pas mal, j'ai l'impression que je suis pas légitime d'aller voir un psy je sais pas comment dire ca mais dans le sens ou il y a des soucis plus grave et merci, je note 😊

Il y a 2 heures, fidel castor a dit :

bon c'est important d'aimer les cookies ...ça fait marcher l'économie ... pour ton j'aime ou je déteste visiblement ça te pose problème ...perso j'irais voir une psy chez la croix rouge c'est gratuit et j'en discuterai ... n’étant pas psy je peux pas trop t'aider plus ... bon courage et comme disait Charlie chaplin "ne te tourmente pas trop ...rien est éternelle ...pas même nos problèmes"

 

Il y a 1 heure, le merle a dit :

bonsoir

en faits , tu serai bi-polaire .passer d'un extrême à un autre sans raison ou pour des choses minimes sans trop d' importances ?

cela est connus et se traite .

l'adolescence est une période de la vie ou nous passons de l'enfance à l'adulte par cette période intermédiaire .

bonne soirée 

je pense pas, je sais pas comment expliquer ce qui ce passe dans ma tête, c'est pas vraiment 2 phases distinctes, c'est pas dans ce sens la que je voulais le dire, c'est les 2 en même temps je ressens énormément de chose et j'arrive pas a comprendre pourquoi ca m'affecte autant, je sais pas si tu vois ce que je veux dire, c'est possible que ca soit l'adolescence aussi, je sais pas

Il y a 1 heure, BELUGA a dit :

Si l'école te gonfle, passe par l'apprentissage, tu seras mieux.

le problème c'est que je sais pas du tout quoi faire ni vers ou m'orienter 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, quelqu'unsurterre a dit :

le problème c'est que je sais pas du tout quoi faire ni vers ou m'orienter 

mets toi dans un coin , réfléchis à ce que tu aimes faire dans ta vie quotidienne. après ça viendra

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 14105 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, quelqu'unsurterre a dit :

haha, oui plutôt pas mal, j'ai l'impression que je suis pas légitime d'aller voir un psy je sais pas comment dire ca mais dans le sens ou il y a des soucis plus grave et merci, je note 😊

 

je pense pas, je sais pas comment expliquer ce qui ce passe dans ma tête, c'est pas vraiment 2 phases distinctes, c'est pas dans ce sens la que je voulais le dire, c'est les 2 en même temps je ressens énormément de chose et j'arrive pas a comprendre pourquoi ca m'affecte autant, je sais pas si tu vois ce que je veux dire, c'est possible que ca soit l'adolescence aussi, je sais pas

le problème c'est que je sais pas du tout quoi faire ni vers ou m'orienter 

l'adolescence est pour beaucoup , une période trouble .mais , le contexte ou tu vie et ce que tu vie peut en être , en partie la cause ?

tu est donc mal dans ta peau ? nous avons presque tous passé par ce stade . tu est peut-être très sensible ou d'autres seraient indifférents ?

peut-être aussi , en voyant et entendant tout ce qui se passe dans le monde et ce fameux virus covid , te fait douter de l'intérêt et du risque de vivre ?

ceci dit , nous ne pouvons tout comprendre car , une grande partie de notre être subie les lois de l'hérédité et nos fonctions vitales et nos hormones ont leurs influences sur notre personnalité .

une preuve  : même adulte, nous nous réveillons le matin de bonne ou de mauvaise humeur sans savoir pourquoi ?

vu t'on âge , tu fait partis des millions d'ados qui ont ce problème sur la planète .

parfois , il ne faut pas chercher à comprendre .ce que tu vie actuellement passera . il ne s'agit pas de prendre tout à la légère mais d'aller de l'avant .

peut-être à tu des problèmes familiaux ou autres ? 

une période de vie inconfortable n'est pas la vie , alors accroche toi , tout change et se transforme .

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annalevine Membre 2111 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, quelqu'unsurterre a dit :

je suis en première dans un lycée générale, parceque j'ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard, je déteste l'école, entendre les profs, les devoirs, etc, ça me rends folle au point de vouloir hurler, de vouloir casser tout ce qui se trouve autour de moi, mais je ne peux pas, je ne peux rien faire, à part me faire mal physiquement, je ne fait rien de grave, je rentre mes ongles dans ma peau ou dans mes poings du plus fort que je peux sans laisser de marques, jusqu’à ce que cette colère deviens tellement forte que je finisse en pleure, j'en peux plus, ca en deviens insupportable, je me sens réellement nulle et idiote, pourtant mes amis ne le trouve pas j'ai 15 de moyenne générale et j'ai jamais eu en dessous pourtant j'ai l'impression que cette note ne me correspond pas, qu'il y a un beug quelque part, je n'arrive pas à savoir si je pleure beaucoup ou normalement je pleure 1 à 2 fois par jour si ce n'est pas plus, pour des raisons diverses, si je ne pleure pas pendant une journée c'est un exploit, j'en viens à me dire que je ne sais rien faire d'autre que pleurer, je suis incapable d'en parler à mes parents, j'ai réellement peur d'eux, j'ai l'impression d'être folle que chaque émotions que je ressens je le sens fois mille, je peux passer de l'envie de disparaitre, de me détester au point ou je veux mourir, réellement, de vouloir me jeter par la fenêtre et me mettre à pleurer de rire l'heure d'après c'est à ni rien comprendre, je n'abuse pas du tout, j'ai vraiment l'impression d'être folle quand je regarde avec du recule mais sur le moment ça me paraît tout à fait normal, j’écris dans un journal pour essayer de comprendre et la seule chose que j'ai compris c'est que mes émotions me contrôlent, chaque émotions est tellement forte, que la seule façon que j'ai trouver pour me calmer est d’attendre que cette émotions soit tellement fort que je me mette à pleurer, toutes ces émotions me fatiguent beaucoup mais à la fois je ressens parfois une joie énorme, ou une motivation complétement folle pour des choses minimes, mais ces émotions ne durent jamais, elles sont toutes courtes mais très intense mon corps ne suis pas parfois, je suis capable de ressentir une énorme joie rien qu'en apprenant que je vais pouvoir manger des cookies et être désespérément triste pour une vidéo, de stresser rien que de savoir que je vais devoir passer à l'oral ou devoir passer un appel, d'être dans une colère immense pour des choses bête, mais je ne remarque ça après que l’émotion soit passée, je suis incapable de faire entre les deux soit j'aime soit je déteste les gens, je me fis énormément à mon instinct, malgré ça j'ai énormément de mal à faire des choix, que ça soit ce que je vais manger au petit déj ou que faire après le lycée, ou même quels activités j'aime, j'ai l'impression d'avoir 2 côtés d'un côté celle qui ressens tout fois mille, qui aime ou qui déteste et celle qui se sent complétement perdue, qui ne comprends pas pourquoi autant d'émotions et qui ne sait pas ce qu'elle aime, j'ai l'impression d'être complétement folle, si quelqu'un ressens la même chose de proche ou que loin, ou a des conseils, ou quoi que ce soit je suis preneuse

D’abord inutile de vous auto juger. Vous souffrez, point barre. Ne commencez pas à vous appliquer à vous même le langage des adultes : je suis ado, je suis nulle, je suis malade, etc. Pas la peine de vous dévaloriser, ce serait con. D’ailleurs vous êtes peut être malade ! Ah ah ! On s’en fout.
La voie que vous suggère @BELUGAest intéressante à explorer. Que faire ? C’est dans le faire que vous commencerez à sortir de votre douleur. Faire quoi ? Alors là, ok pas facile de répondre ! Le chemin que vous propose @BELUGAexplorez le. Comment ? Branchez vous sur internet. Étudiez le champ des possibles ( le champ des métiers possibles). Allez par exemple sur le site de l’Onisep. Vous tapez onisep. Et vous faites défiler les métiers. Ça vous emmerde encore ? Alors dites vous bien cela  : bordel je ne vais quand même pas me flinguer, je vais faire quelque chose ! N’importe quoi.

L’alternance, après le bac, c’est possible. L’alternance c’est la confrontation avec le monde des adultes. Vous allez pouvoir en découdre, là dans les petites choses. Là, actuellement, vous êtes telle une noria qui ne parvient pas   à charrier la flotte. Dans le monde professionnel vos godets vont plonger dans la flotte. Il va falloir la charrier ( la flotte). Votre souffrance risque de se transformer en colère ! Super ! 
Bon vous allez me dire, ça me chier l’ alternance, tout m’emmerde. Alors là ! Vous devenez chiante. Moi comment j’ai fait ? ( j’étais super chiant). Je me suis tiré de chez moi, l’aventure, la vie barbare. Mon fils aîné a fait pareil. Bon c’est galère, dangereux. Mais vous devenez louve ou loup. Votre souffrance se transforme en violence. Créatrice. Ou pas Vous êtes humaine. Nous avons besoin d’êtres  humains comme vous. Qui finissent par se dire, on va tout prendre à bras le corps et tout changer. Vous êtes la vie. Vous êtes un fétu de paille certes mais vous êtes aussi le soleil. Vivez, belle. Transformez votre souffrance en rage. De vivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 31867 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

ça va être dur de vous décentrer de la vision de votre petit nombril pour aller vers les autres et penser que vous n'êtes pas le centre du monde, surtout en cette période de Covid qui nous oblige au repli sur soi.

Si l'on était en période normale, je vous aurais conseillé d'aller vous occuper des deshérités ou de vous rendre utile auprès des plus jeunes ou des plus vieux.Vous êtes pleine d'énergie inutilisée et elle déborde tellement qu'elle finit par se retourner contre vous. La seule solution serait d'aller vous détendre en allant faire du sport pour décharger les batteries (sortez le vélo!).

ne vous en faites donc pas trop avec votre santé mentale, cette énergie émotionnelle sera vite absorgée par le stress des journées de travail, couplée à votre vie de mère de famille  et de femme , plus tard.En revanche, il va falloir apprendre à discipliner son délire interne pour pas qu'il vous empoisonne l'existence...

Modifié par querida13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 5364 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, quelqu'unsurterre a dit :

je pense pas, je sais pas comment expliquer ce qui ce passe dans ma tête, c'est pas vraiment 2 phases distinctes, c'est pas dans ce sens la que je voulais le dire, c'est les 2 en même temps je ressens énormément de chose et j'arrive pas a comprendre pourquoi ca m'affecte autant, je sais pas si tu vois ce que je veux dire, c'est possible que ca soit l'adolescence aussi, je sais pas

bonjour,

bon, mettons les choses au point tout de suite, je ne suis en rien un "expert".

il y a juste cette réflexion qui me fait un peu réagir....vous le dites vous même : vous ne comprenez pas pourquoi cela vous affecte tant et quand j'ajoute cela à une certaine facilité à l'école sans travailler vraiment.....ne seriez vous pas , non pas bi-polaire mais à haut potentiel ?

ce sont 2 caractéristiques des personnes à haut potentiel : cette grande fragilité émotionnelle et cette relative facilité scolaire ( cela ne veut pas dire réussite ! )

ce n'est qu'une piste parmi tant d'autres mais cela expliquerait vos problèmes .

en tout cas, ne restez pas ainsi et si vous ne pouvez en parler à vos parents ( depuis quand les parents font ils peur ? c'est tout le contraire qu'ils devraient vous inspirer ! ) parlez en à l'assistante sociale de votre école.

elle saura vous conseiller et n'ayez pas peur d'évoquer vos soucis face à elle , elle est là pour vous aider, pas pour vous juger.

je ne vais pas reprendre ce qui vous a été conseillé, il y a de très bonnes choses ....mais il vaut toujours mieux avoir affaire à un professionnel qu'à des personnes, certes qui ne cherchent qu'à vous aider, mais qui comme moi ne sont pas qualifiées et n'ont pas les connaissances pour le faire.

songez quand même à cette histoire de haut potentiel....ce n'est absolument pas une connerie ( cela se vérifie dans une très large majorité des HP et THP )

c'est un "handicap" pas facile à vivre tous les jours et seuls des professionnels en ont les clés.

bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tamar Hanna Membre 211 messages
Forumeur activiste‚ 35ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, quelqu'unsurterre a dit :

je suis en première dans un lycée générale, parceque j'ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard, je déteste l'école, entendre les profs, les devoirs, etc, ça me rends folle au point de vouloir hurler, de vouloir casser tout ce qui se trouve autour de moi, mais je ne peux pas, je ne peux rien faire, à part me faire mal physiquement, je ne fait rien de grave, je rentre mes ongles dans ma peau ou dans mes poings du plus fort que je peux sans laisser de marques, jusqu’à ce que cette colère deviens tellement forte que je finisse en pleure, j'en peux plus, ca en deviens insupportable, je me sens réellement nulle et idiote, pourtant mes amis ne le trouve pas j'ai 15 de moyenne générale et j'ai jamais eu en dessous pourtant j'ai l'impression que cette note ne me correspond pas, qu'il y a un beug quelque part, je n'arrive pas à savoir si je pleure beaucoup ou normalement je pleure 1 à 2 fois par jour si ce n'est pas plus, pour des raisons diverses, si je ne pleure pas pendant une journée c'est un exploit, j'en viens à me dire que je ne sais rien faire d'autre que pleurer, je suis incapable d'en parler à mes parents, j'ai réellement peur d'eux, j'ai l'impression d'être folle que chaque émotions que je ressens je le sens fois mille, je peux passer de l'envie de disparaitre, de me détester au point ou je veux mourir, réellement, de vouloir me jeter par la fenêtre et me mettre à pleurer de rire l'heure d'après c'est à ni rien comprendre, je n'abuse pas du tout, j'ai vraiment l'impression d'être folle quand je regarde avec du recule mais sur le moment ça me paraît tout à fait normal, j’écris dans un journal pour essayer de comprendre et la seule chose que j'ai compris c'est que mes émotions me contrôlent, chaque émotions est tellement forte, que la seule façon que j'ai trouver pour me calmer est d’attendre que cette émotions soit tellement fort que je me mette à pleurer, toutes ces émotions me fatiguent beaucoup mais à la fois je ressens parfois une joie énorme, ou une motivation complétement folle pour des choses minimes, mais ces émotions ne durent jamais, elles sont toutes courtes mais très intense mon corps ne suis pas parfois, je suis capable de ressentir une énorme joie rien qu'en apprenant que je vais pouvoir manger des cookies et être désespérément triste pour une vidéo, de stresser rien que de savoir que je vais devoir passer à l'oral ou devoir passer un appel, d'être dans une colère immense pour des choses bête, mais je ne remarque ça après que l’émotion soit passée, je suis incapable de faire entre les deux soit j'aime soit je déteste les gens, je me fis énormément à mon instinct, malgré ça j'ai énormément de mal à faire des choix, que ça soit ce que je vais manger au petit déj ou que faire après le lycée, ou même quels activités j'aime, j'ai l'impression d'avoir 2 côtés d'un côté celle qui ressens tout fois mille, qui aime ou qui déteste et celle qui se sent complétement perdue, qui ne comprends pas pourquoi autant d'émotions et qui ne sait pas ce qu'elle aime, j'ai l'impression d'être complétement folle, si quelqu'un ressens la même chose de proche ou que loin, ou a des conseils, ou quoi que ce soit je suis preneuse

Bonjour

Vous découvrez la vie, votre corps découvre la vie. C'est le moment idéal de briser avec la réalité du groupe et suivre votre propre réalité. Les émotions sont ce qu'elles sont et c'est ce qu'on en fait qui fait ce que nous sommes. Il n'y a ni bien ni mal à vivre une émotion dans l'intensité qu'on ressent. Passer de l'une à l'autre sans vouloir les garder pour maintenir l'équilibre. L'analyse des émotions est une perte de temps quand elle engendre la violence. Accepter ce qui arrive sans vouloir prendre le contrôle et sans se laisser aller à l’apitoiement permet un détachement qui donne accès à la plus grande puissance, à l'action juste.

Vous vivez un temps de remise en question, c'est un don de la vie pour vous permettre de vous réveiller et d'aimer véritablement: les émotions sont des électro-chocs.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 4372 messages
Forumeur alchimiste‚ 70ans
Posté(e)

tu devrais consulter un psychologue !

je n'ai pas dit psychiatre , surtout pas !

pose toi la question suivante = "qu'est ce que j'aime dans la vie " !

en fonction de ta propre réponse ,essaie de trouver quelque chose ,travail ,occupation ,en rapport !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ambre Agorn Membre 1315 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 22 heures, quelqu'unsurterre a dit :

je suis en première dans un lycée générale, parceque j'ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard, je déteste l'école, entendre les profs, les devoirs, etc, ça me rends folle au point de vouloir hurler, de vouloir casser tout ce qui se trouve autour de moi, mais je ne peux pas, je ne peux rien faire, à part me faire mal physiquement, je ne fait rien de grave, je rentre mes ongles dans ma peau ou dans mes poings du plus fort que je peux sans laisser de marques, jusqu’à ce que cette colère deviens tellement forte que je finisse en pleure, j'en peux plus, ca en deviens insupportable, je me sens réellement nulle et idiote, pourtant mes amis ne le trouve pas j'ai 15 de moyenne générale et j'ai jamais eu en dessous pourtant j'ai l'impression que cette note ne me correspond pas, qu'il y a un beug quelque part, je n'arrive pas à savoir si je pleure beaucoup ou normalement je pleure 1 à 2 fois par jour si ce n'est pas plus, pour des raisons diverses, si je ne pleure pas pendant une journée c'est un exploit, j'en viens à me dire que je ne sais rien faire d'autre que pleurer, je suis incapable d'en parler à mes parents, j'ai réellement peur d'eux, j'ai l'impression d'être folle que chaque émotions que je ressens je le sens fois mille, je peux passer de l'envie de disparaitre, de me détester au point ou je veux mourir, réellement, de vouloir me jeter par la fenêtre et me mettre à pleurer de rire l'heure d'après c'est à ni rien comprendre, je n'abuse pas du tout, j'ai vraiment l'impression d'être folle quand je regarde avec du recule mais sur le moment ça me paraît tout à fait normal, j’écris dans un journal pour essayer de comprendre et la seule chose que j'ai compris c'est que mes émotions me contrôlent, chaque émotions est tellement forte, que la seule façon que j'ai trouver pour me calmer est d’attendre que cette émotions soit tellement fort que je me mette à pleurer, toutes ces émotions me fatiguent beaucoup mais à la fois je ressens parfois une joie énorme, ou une motivation complétement folle pour des choses minimes, mais ces émotions ne durent jamais, elles sont toutes courtes mais très intense mon corps ne suis pas parfois, je suis capable de ressentir une énorme joie rien qu'en apprenant que je vais pouvoir manger des cookies et être désespérément triste pour une vidéo, de stresser rien que de savoir que je vais devoir passer à l'oral ou devoir passer un appel, d'être dans une colère immense pour des choses bête, mais je ne remarque ça après que l’émotion soit passée, je suis incapable de faire entre les deux soit j'aime soit je déteste les gens, je me fis énormément à mon instinct, malgré ça j'ai énormément de mal à faire des choix, que ça soit ce que je vais manger au petit déj ou que faire après le lycée, ou même quels activités j'aime, j'ai l'impression d'avoir 2 côtés d'un côté celle qui ressens tout fois mille, qui aime ou qui déteste et celle qui se sent complétement perdue, qui ne comprends pas pourquoi autant d'émotions et qui ne sait pas ce qu'elle aime, j'ai l'impression d'être complétement folle, si quelqu'un ressens la même chose de proche ou que loin, ou a des conseils, ou quoi que ce soit je suis preneuse

Toc toc toc! Wake-up! Il est temps de se réveiller.

C'est le monde qui frappe pour vous réveiller, réveiller l'être humain qui sommeille en vous, celui que la société endort et veut maintenir endormi.

Chaque émotion est un poing dans l'estomac, une raison d'éveil et d'insoumission. Une raison pour donner un bon coup de pied dans l'ordinaire qui fut notre vie. Chacune d'entre elles est une marche pour créer le monde qui sera le nôtre et non plus celui de ceux qui veulent rester près de leur cher confort.

L'école est l'endroit de formatage par excellence, mais encore faut-il s'en rendre compte et savoir se servir d'elle pour mieux rebondir.

La vie qu'on nous propose est révoltante, et il est un âge où nous sommes confronté à l'incohérence. Il y a la vie qu'on nous enseigne très linéaire, tactile, comptable, matérielle et sentimentale, et il y a la vie perçue qui est appelée chaos, émotive, sensible, faible et instable. Les deux réalités s'affrontent, et il n'y aura ni gagnant ni perdant. L'affrontement est inévitable pour prendre conscience de ces forces. L'une est bruyante et lente et écrase tout sur son passage, l'autre est fine et souple et se laisse marcher sur les pieds parce qu'elle n'a aucun intérêt à se défendre. Tant qu'il y aura affrontement il y aura des étincelles et des maux. Lorsqu'elles trouveront un équilibre, il y aura alors une porte qui s'ouvrira et le guerrier trouvera la lumière qu'il était venu libérer. Il oubliera tout ce qu'il savait, mais le savoir lui montrera tout ce dont il aura besoin. Il doit cependant prendre garde de ne pas se laisser aveugler à la contemplation, car alors il finira aveugle et impuissant, sous le contrôle d'une autre force, même si elle est lumineuse. Le guerrier continuera à se tenir au service de l'équilibre et se maintiendra à la limite pour ne point se laisser tenter aux excès en tout genre. Il ne combattra plus, parce qu'alors il n'aura plus d'ennemi. Il combattra sans combattre, car il ne sera plus le présent, il sera l'éternité et le passé de son futur, le futur de son présent se fondront et feront disparaître le temps. Alors il ne lui restera que l'outil qu'il a pour toucher les fils du monde et manipuler l'intention du monde. Ses gestes seront alors de ceux qui changeront le cours des choses.

Je m'enflamme, parce que l'adolescence et les périodes critiques que vous décrivez sont de celles que j'ai vécu et qui sont toujours considérées comme mauvaise par les autres, et on finit nous-même par le croire. On a envie que ça s'arrête parce que personne ne veut nous écouter, même si c'est pour dire que des bêtises. Personne n'a la patience de nous laisser dire sans juger et rabaisser au plus bas ce qui se passe. Si on les écoute, c'est les hormones, c'est chiant et ça ne doit pas durer parce que ça met tout le monde mal à l'aise, et il faut attendre que ça passe.

Non!

Non, il ne faut pas attendre! Non, il ne faut pas faire dans la dentelle, non il ne faut pas avoir peur de mettre tout le monde mal à l'aise, même soi. L'inconfort est ce qui permet l'action et la remise en question. L'inconfort est le signe qu'il y a quelque chose de cacher qu'il faut mettre à jour. Apprendre, toujours apprendre, oublier et réapprendre, lire à l'envers, comprendre de travers, rire quand on attendrait de nous des pleurs, pleurer alors que ce serait mal vu, et contredire quitte à se prendre des baffes.

Je t'en prie, n'oublie pas que tout le monde est fou, et que la folie c'est de ne pas s'en rendre compte et continuer d'agir comme si tout était sous contrôle. Nous ne contrôlons rien, alors c'est normal de se trouver déchirée et distordue dans cet univers inventé qu'on superpose à notre regard depuis notre naissance. Vivre chaque émotion sans tenter de trouver les raisons, vivre chaque extrême pour tenter de percevoir le sens de l'équilibre.

Ne t'endors plus au son de leur discours et garde en toi l'inconfort de la folie, elle te maintiendra éveillée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quelqu'unsurterre Invité 4 messages
Baby Forumeur‚ 17ans
Posté(e)
Le 19/06/2020 à 15:18, Ambre Agorn a dit :

Toc toc toc! Wake-up! Il est temps de se réveiller.

C'est le monde qui frappe pour vous réveiller, réveiller l'être humain qui sommeille en vous, celui que la société endort et veut maintenir endormi.

Chaque émotion est un poing dans l'estomac, une raison d'éveil et d'insoumission. Une raison pour donner un bon coup de pied dans l'ordinaire qui fut notre vie. Chacune d'entre elles est une marche pour créer le monde qui sera le nôtre et non plus celui de ceux qui veulent rester près de leur cher confort.

L'école est l'endroit de formatage par excellence, mais encore faut-il s'en rendre compte et savoir se servir d'elle pour mieux rebondir.

La vie qu'on nous propose est révoltante, et il est un âge où nous sommes confronté à l'incohérence. Il y a la vie qu'on nous enseigne très linéaire, tactile, comptable, matérielle et sentimentale, et il y a la vie perçue qui est appelée chaos, émotive, sensible, faible et instable. Les deux réalités s'affrontent, et il n'y aura ni gagnant ni perdant. L'affrontement est inévitable pour prendre conscience de ces forces. L'une est bruyante et lente et écrase tout sur son passage, l'autre est fine et souple et se laisse marcher sur les pieds parce qu'elle n'a aucun intérêt à se défendre. Tant qu'il y aura affrontement il y aura des étincelles et des maux. Lorsqu'elles trouveront un équilibre, il y aura alors une porte qui s'ouvrira et le guerrier trouvera la lumière qu'il était venu libérer. Il oubliera tout ce qu'il savait, mais le savoir lui montrera tout ce dont il aura besoin. Il doit cependant prendre garde de ne pas se laisser aveugler à la contemplation, car alors il finira aveugle et impuissant, sous le contrôle d'une autre force, même si elle est lumineuse. Le guerrier continuera à se tenir au service de l'équilibre et se maintiendra à la limite pour ne point se laisser tenter aux excès en tout genre. Il ne combattra plus, parce qu'alors il n'aura plus d'ennemi. Il combattra sans combattre, car il ne sera plus le présent, il sera l'éternité et le passé de son futur, le futur de son présent se fondront et feront disparaître le temps. Alors il ne lui restera que l'outil qu'il a pour toucher les fils du monde et manipuler l'intention du monde. Ses gestes seront alors de ceux qui changeront le cours des choses.

Je m'enflamme, parce que l'adolescence et les périodes critiques que vous décrivez sont de celles que j'ai vécu et qui sont toujours considérées comme mauvaise par les autres, et on finit nous-même par le croire. On a envie que ça s'arrête parce que personne ne veut nous écouter, même si c'est pour dire que des bêtises. Personne n'a la patience de nous laisser dire sans juger et rabaisser au plus bas ce qui se passe. Si on les écoute, c'est les hormones, c'est chiant et ça ne doit pas durer parce que ça met tout le monde mal à l'aise, et il faut attendre que ça passe.

Non!

Non, il ne faut pas attendre! Non, il ne faut pas faire dans la dentelle, non il ne faut pas avoir peur de mettre tout le monde mal à l'aise, même soi. L'inconfort est ce qui permet l'action et la remise en question. L'inconfort est le signe qu'il y a quelque chose de cacher qu'il faut mettre à jour. Apprendre, toujours apprendre, oublier et réapprendre, lire à l'envers, comprendre de travers, rire quand on attendrait de nous des pleurs, pleurer alors que ce serait mal vu, et contredire quitte à se prendre des baffes.

Je t'en prie, n'oublie pas que tout le monde est fou, et que la folie c'est de ne pas s'en rendre compte et continuer d'agir comme si tout était sous contrôle. Nous ne contrôlons rien, alors c'est normal de se trouver déchirée et distordue dans cet univers inventé qu'on superpose à notre regard depuis notre naissance. Vivre chaque émotion sans tenter de trouver les raisons, vivre chaque extrême pour tenter de percevoir le sens de l'équilibre.

Ne t'endors plus au son de leur discours et garde en toi l'inconfort de la folie, elle te maintiendra éveillée.

desolé de repondre si longtemps après, j'ai l'impression que tu as répondu a toutes mes questions, sans y répondre directement, ce message, est magnifique, de la façon d'écrire au sens propre de celui-ci, je sais même pas quoi dire de plus tellement j'en reste bouche bée merci infiniment 

Le 19/06/2020 à 11:50, Tamar Hanna a dit :

Bonjour

Vous découvrez la vie, votre corps découvre la vie. C'est le moment idéal de briser avec la réalité du groupe et suivre votre propre réalité. Les émotions sont ce qu'elles sont et c'est ce qu'on en fait qui fait ce que nous sommes. Il n'y a ni bien ni mal à vivre une émotion dans l'intensité qu'on ressent. Passer de l'une à l'autre sans vouloir les garder pour maintenir l'équilibre. L'analyse des émotions est une perte de temps quand elle engendre la violence. Accepter ce qui arrive sans vouloir prendre le contrôle et sans se laisser aller à l’apitoiement permet un détachement qui donne accès à la plus grande puissance, à l'action juste.

Vous vivez un temps de remise en question, c'est un don de la vie pour vous permettre de vous réveiller et d'aimer véritablement: les émotions sont des électro-chocs.

desole de repondre si longtemps après, je vous remercie, je crois que je commence à comprendre merci 

Le 18/06/2020 à 18:57, le merle a dit :

l'adolescence est pour beaucoup , une période trouble .mais , le contexte ou tu vie et ce que tu vie peut en être , en partie la cause ?

tu est donc mal dans ta peau ? nous avons presque tous passé par ce stade . tu est peut-être très sensible ou d'autres seraient indifférents ?

peut-être aussi , en voyant et entendant tout ce qui se passe dans le monde et ce fameux virus covid , te fait douter de l'intérêt et du risque de vivre ?

ceci dit , nous ne pouvons tout comprendre car , une grande partie de notre être subie les lois de l'hérédité et nos fonctions vitales et nos hormones ont leurs influences sur notre personnalité .

une preuve  : même adulte, nous nous réveillons le matin de bonne ou de mauvaise humeur sans savoir pourquoi ?

vu t'on âge , tu fait partis des millions d'ados qui ont ce problème sur la planète .

parfois , il ne faut pas chercher à comprendre .ce que tu vie actuellement passera . il ne s'agit pas de prendre tout à la légère mais d'aller de l'avant .

peut-être à tu des problèmes familiaux ou autres ? 

une période de vie inconfortable n'est pas la vie , alors accroche toi , tout change et se transforme .

bonne soirée

desole de repondre si longtemps après, mais tu as tapé dans le mille, les problèmes familiaux ont un peux tout empiré, merci beaucoup

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quelqu'unsurterre Invité 4 messages
Baby Forumeur‚ 17ans
Posté(e)
Le 19/06/2020 à 08:53, pic et repic a dit :

bonjour,

bon, mettons les choses au point tout de suite, je ne suis en rien un "expert".

il y a juste cette réflexion qui me fait un peu réagir....vous le dites vous même : vous ne comprenez pas pourquoi cela vous affecte tant et quand j'ajoute cela à une certaine facilité à l'école sans travailler vraiment.....ne seriez vous pas , non pas bi-polaire mais à haut potentiel ?

ce sont 2 caractéristiques des personnes à haut potentiel : cette grande fragilité émotionnelle et cette relative facilité scolaire ( cela ne veut pas dire réussite ! )

ce n'est qu'une piste parmi tant d'autres mais cela expliquerait vos problèmes .

en tout cas, ne restez pas ainsi et si vous ne pouvez en parler à vos parents ( depuis quand les parents font ils peur ? c'est tout le contraire qu'ils devraient vous inspirer ! ) parlez en à l'assistante sociale de votre école.

elle saura vous conseiller et n'ayez pas peur d'évoquer vos soucis face à elle , elle est là pour vous aider, pas pour vous juger.

je ne vais pas reprendre ce qui vous a été conseillé, il y a de très bonnes choses ....mais il vaut toujours mieux avoir affaire à un professionnel qu'à des personnes, certes qui ne cherchent qu'à vous aider, mais qui comme moi ne sont pas qualifiées et n'ont pas les connaissances pour le faire.

songez quand même à cette histoire de haut potentiel....ce n'est absolument pas une connerie ( cela se vérifie dans une très large majorité des HP et THP )

c'est un "handicap" pas facile à vivre tous les jours et seuls des professionnels en ont les clés.

bonne journée.

bonjour, désolé de repondre si longtemps après, je vais aller voir, ils m'ont toujours fait plus ou moins peur mais durant le confinement ça a empiré, j'ai appris que mon père était en train de trompé ma mere et que c'etait pas la première fois, ma mere ce que je comprends totalement a exploser, depuis c'est encore pire avec mon père, j'avais l'habitude, du coup je m'étais énormément rapprochée de mes amis et la distance a pas beaucoup aidé, mais ca va mieux, ils me font pas moins peur mais je fais abstraction, et merci encore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eduard Membre 39 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Salut,moi,j'ai aussi eu une periode comme la tienne,et je te comprends tres bien.Ce que je peux te dire,c'est que tu dois t'adresser a un psycholog,parce qu'il y a une possibilite que tu aies une depression ou une axiete,mais ce n'est pas du tout grave,parce que ces maladies peuvent etre gueries.Il ne faut pas que tu en aies honte,parce que tous les gens ont des periodes qui sont tres difficiles,et chaque personne y reagit differemment.La psycholog pourra t'aider et te comprendre sans te juger.Je t'assure que tu es une personne normale,mais qui est un peu confuse.J'ai reussi de passer par cette perioade,et je peux te dire que ce sont notre pensees qui nous font du mal.Beaucoup de nos problemes n'existent que dans notre tete,voila pourquoi je te conseille d'appeler un psycholog,c'est une personne qui veut vraiement aider les gens,et tu es tres forte d'avoir du courage pour lutter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ambre Agorn Membre 1315 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, quelqu'unsurterre a dit :

desolé de repondre si longtemps après, j'ai l'impression que tu as répondu a toutes mes questions, sans y répondre directement, ce message, est magnifique, de la façon d'écrire au sens propre de celui-ci, je sais même pas quoi dire de plus tellement j'en reste bouche bée merci infiniment 

Tout le mérite t'en revient. Tu as réveillé en moi ces mots et je ne pouvais que te les redonner car tu les as demandé. Merci à toi d'avoir permis ceci!.

Si mon message t'a plu, garde-le jusqu'à ce que tu trouves une autre vérité qui t'enchantera

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 5364 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, quelqu'unsurterre a dit :

bonjour, désolé de repondre si longtemps après, je vais aller voir,

bonjour,

vous n'avez pas à être désolé.

mettre un mot sur ses maux , c'est déjà une partie du chemin de réalisé.

être bien dans sa tête, dans sa peau c'est l'une des recettes du bonheur, ce bonheur que l'on recherche tout le temps.

les professionnels sont là pour vous aider, n'ayez jamais le moindre doute en cela ! il n'y a pas de honte à leur exposer vos problèmes....ils sont formés pour cela et l'on n'arrive pas dans ces métiers par hasard.

demander de l'aide n'a jamais été une marque de faiblesse...c'est ne pas le faire et se recroqueviller sur soi-même qui en est une.

bonne journée. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sarah.Saliba Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚ 19ans
Posté(e)

Trouves les choses qui te donnent le sourire et abuses en. Tout ce qui te stresse tout ce qui te fait du mal bye. Tu aimes te balader dans ce parc en mangeant une glace bah balades toi dans ce parc en mangeant une glace, t'aime ce film regarde ce film, t'aime cette personne passes du temps avec elle... et essaye de nouvelles choses cet endroit a l'air bien vas-y! Trouves-toi des passions des trucs qui t'intéressent vraiment pas comme là m*rde qu'il te donne à l'école. Apprends un instrument, commence un sport n'importe quoi et si tu trouves rien pas grave tu auras essayé et c'est mieux que de pleurer. Certains peuvent dire que c'est fuir son malheur mais à force de vivre seulement de choses que tu aimes y'a même plus de malheur à fuir. J'ai lu les autres messages et ils ont tous raison ok ce que vous dites est vrai mais mon avis c'est que tu dois apprendre à aimer la vie. Pour le moment tu es coincée dans cette vie que tu n'as pas choisie et que tu détestes et c'est frustrant. Tu dis que tu ne comprends pas tes émotions bah arrêtes d'essayer de les comprendre et juste vis les. Si t'étais triste ce matin mais plus ce soir profite de ne plus l'être, si tu en as marre de pleurer et de vouloir mourir fait des choses qui te donnent envie de rire et de vivre. Tu devrais pas te sentir mal pour ressentir des choses, pleurer une à deux fois par jour c'est normal et on le dit pas assez, ne pas pleurer pendant trois mois mais avoir envie de mourir c'est normal aussi pourquoi est-ce qu'on se sent coupable d'être mal c'est débile, tu veux pleurer bah pleures. Tu sais pas encore ce que tu veux faire plus tard c'est pas grave s'amuser c'est apprendre à connaitre les choses qu'on aime et c'est augmenter ses chances de choisir une carrière qui va te plaire. Vous avez le droit de pas être d'accord mais je m'en lave les mains parce que je ne vais pas m'infliger de lire des messages déprimant alors ne perdez pas votre temps à les écrire carpe diem on ne vit qu'une fois et dans cent ans vous serrez tous mort et personne ne se souviendra de si vous avez pleuré ou rit aujourd'hui ALORS RIEZ!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×