Aller au contenu

Tamar Hanna

Membre
  • Contenus

    232
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Tamar Hanna

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 02/28/1985

Visiteurs récents du profil

1696 visualisations du profil
  1. Je ne parle ni de bon ni de mauvais, c'est vous qui en parlez. Je ne dis pas que l'avènement a quelque chose de bon ou de mauvais, il est et c'est tout. S'en servir équivaut à investir. Il est alors nécessaire de définir le gain espéré et le prix à payer. C’est du commerce, de la relation. Un avènement, chaque seconde est un champs de possibilités: à chacun de trier ce qu'il peut y trouver et de définir comment il peux paramétrer sa sélection.
  2. Lorsqu'il y a sélection animale contrôlée par l'homme, sont supprimés ceux qui ne correspondent pas aux critères précis de la sélection. Pourquoi en serait-il autrement pour des actions et des événements ou des humains? La question serait peut-être: quel monde voulons-nous pour savoir quoi garder ou quoi abandonner?
  3. Vu ce que j'ai lu de vous, votre question revêtait un piège. "Serions-nous lâche par nature?" sous-entends que vous admettez possible que la lâcheté soit naturelle tout autant qu'elle ne le soit pas. D'où ma question, qui porte à confusion, non pas du point de vue de la sémantique, mais juste d'un point de vue grammatical. Au final, vous vous ressentez de ce peuple ou pas?
  4. Vous parlez comme du jus de boudin pour moi N'importe qui à une tendance narcissique. Quand vous parlez de "pureté" dans le narcissisme, vous entendez par là la forme narcissique la plus aboutie? Le narcissique ne se pose pas la question de savoir si s'aimer en vaut la peine, ni si l'amour de l'autre est plus intéressant que le sien, sinon il n'est pas narcissique.
  5. Qu'entendez-vous par peuple? Se rencontrer ne nécessite pas forcément un contact physique, il y a rencontre à partir du moment où il y a volonté de suivre un même chemin. Le secret est à bannir. Je n'ai pas non plus affirmer que la lâcheté était naturelle: j'ai posé la question; relisez-moi...
  6. J'ai senti votre envie de discuter, d'une rencontre? Ceux qui appartiennent à un peuple ceux ceux qui s'en reconnaissent. Désirez-vous cette servitude? Pas moi. Par nature? La lâcheté serait donc naturelle?
  7. "Pur narcissisme" selon qui? Vous, la psychanalyse, la philosophie ou le dictionnaire? Voudriez-vous en parler?
  8. Le mot séparra le geste de l'intention. Créons un language qui liera ce qui est séparé, forgé aux fourneau des fabricants de sabres, épuré par la sueur et le sang, vivifié par la force douce des femmes et fortifié de l'énergie des hommes
  9. Tout se discute. C'est parce qu'on ne discute pas de "ce-qui-ne-se-discute-pas" qu'on n'arrive pas à changer sa vue sur le monde. Aucun espoir. L'espoir est une déception non encore explorée. L'optimisme n'est pas de croire que demain sera mieux, c'est voir qu'aujourd'hui est parfait et vaut mon entière implication. Tamar Hanna, deux femmes emblématiques, est un lien, un vase qui contient les inverses et les contraires. Si c'est hébreux, elle lie ceux qu'il ont les mêmes racines et qui se sont séparés.
  10. Je ne parle pas de caprice. Je parle du vouloir- pouvoir, celui de l'équilibre juste. Il est pédant celui qui pense pouvoir changer le monde par ses propres désirs. Le monde va très bien, c'est le regard posé dessus qui l'embellie ou l'enlaidit. On le trouve comme ceci ou cela par rapport à ses propres intérêts, ne plus en avoir et rien n'est digne de regret ou de culpabilité
  11. Hahahaha! C'est sûr vous avez de l'expérience dans le domaine pour affirmer ceci, c'est ça? Je le répète: on construit le monde que l'on veut. Je suis folle parce que le monde est fou ou parce que je suis folle du monde? Le monde est fou parce que je suis folle ou parce qu'il est fou de moi?
  12. Chacun engendre et voit le monde qu'il veut. Ainsi vous appelez le déclin de l'Occident. Pour ma part l'homme est mort et l'Occident n'existe plus, l'humain a muté et parcourt son destin.
  13. Je suis bien d'accord! Tout le monde fait ainsi d'ailleurs, ne nous leurrons pas D'où vient ce qui est invariable? L'invariable est raide, la mort est raide. La mort est l'invariable de celui qui la conçoit comme telle.
  14. Notre civilisation serait consciente de son destin?
×