Aller au contenu

Qu'est ce que la féminité ?

Messages recommandés

hell-spawn Membre 5008 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Je voulais demander "qu'est ce qu'une femme ?",  mais j'aurais été obligé de préciser une femme féminine qui se sent femme.

Y a t-il un dénominateur commun a toutes les femmes pouvant inspirer du désir a un homme masculin  ?

Ou, qu'est ce qui dans la femme attire l'homme ?  ( on ne parlera pas des hormones et du physique )

 

Bon le dénominateur commun c'est la féminité mais qu'est ce au juste ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
épixès Membre 731 messages
Forumeur forcené‚ 45ans
Posté(e)
il y a 45 minutes, hell-spawn a dit :

Je voulais demander "qu'est ce qu'une femme ?",  mais j'aurais été obligé de préciser une femme féminine qui se sent femme.

Y a t-il un dénominateur commun a toutes les femmes pouvant inspirer du désir a un homme masculin  ?

Ou, qu'est ce qui dans la femme attire l'homme ?  ( on ne parlera pas des hormones et du physique )

 

Bon le dénominateur commun c'est la féminité mais qu'est ce au juste ?

La féminité est un mot et un concept fourre-tout qui ne contient que ce que chacun veut y voir.

Les véritables invariants et caractères communs sont d'ordre biologique, sexuel et morphologique.

Les composantes psychologiques, comportementales et genrées ne sont pas forcément à négliger mais sont essentiellement subjectives et culturelles, les excluants ainsi des caractéristiques collectives.

Encore une fois vous sombrez dans l'essentialisme et laissez la poésie dicter votre vision du monde.

Chercher à comprendre ce qui attire les hommes auprès des femmes en excluant les déterminants biologiques c'est un peu comme vouloir comprendre la lumière en excluant l'optique et la physique quantique.

Que la poésie, l'esthétique, le rêve, le désir et la littérature réenchantent votre vision d'un monde qui peut sembler en manquer cruellement, je peux le comprendre mais que vous les substituiez à la réalité ne fera que vous couper de celle-ci.

La femme, les femmes, ça n'existe pas: il n'y a que des individus ne représentant qu'eux mêmes, exemplaires uniques de la formidable diversité elle-même fruit de l'évolution et de la transmission avec variation, ayant des milliards de déterminants dont en commun ceux d'être du même sexe.

Modifié par épixès
  • Like 6
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bondgers Membre 1503 messages
Forumeur alchimiste‚ 101ans
Posté(e)

C'est vrai que c'est plus difficile à expliquer que la masculinité. Disons que c'est la complémentarité de la masculinité, donc de la force, la domination, la conquête. Je dirais donc la douceur, la sensibilité, la sensualité, le maternage...

Mais la masculinité et la féminité se retrouve chez les hommes et les femmes, seule les proportions diffèrent

Modifié par bondgers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 27215 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Intermède poétique:

 Promesses d'un visage.

 Intermède musical, le même poème, mais chanté par Lavilliers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5008 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Si l'aspect psychologique et/ou spirituel ne comptait en réalité pour rien alors comment expliquer que la femme compte meme quand elle n'est pas la sous nos yeux, que la femme dans l'esprit de l'homme occupe une place non négligeable sans qu'il soit meme question de sexualité proprement dite.

L'existentialisme comporte des aspects séduisants mais dans l'ensemble  baaah c'est pas beau !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 27215 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Peut-être parce qu'il cherche sa moitié d'orange comme le décrivait si bien Platon.

 Soit qu'il a cristallisé ses désirs sur une seule femme sur terre à la manière de Stendhal (de l'amour).

Intermède musical:

 Femmes , je vous aime.(Julien Clerc)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bondgers Membre 1503 messages
Forumeur alchimiste‚ 101ans
Posté(e)
il y a une heure, hell-spawn a dit :

Si l'aspect psychologique et/ou spirituel ne comptait en réalité pour rien alors comment expliquer que la femme compte meme quand elle n'est pas la sous nos yeux, que la femme dans l'esprit de l'homme occupe une place non négligeable sans qu'il soit meme question de sexualité proprement dite.

L'existentialisme comporte des aspects séduisants mais dans l'ensemble  baaah c'est pas beau !

Bah le sujet c'est la féminité, et il semble que tu mélanges plusieurs choses. Un homme ne recherche pas que de la féminité chez une femme, il cherche aussi des affinités sur le plan de la personnalité, des aspirations, des sensibilités... ce qui n'a pas forcement de rapport avec la féminité

Modifié par bondgers
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5008 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, bondgers a dit :

Bah le sujet c'est la féminité, et il semble que tu mélanges plusieurs choses. Un homme ne recherche pas que de la féminité chez une femme, il cherche aussi des affinités sur le plan de la personnalité, des aspirations, des sensibilités... ce qui n'a pas forcement de rapport avec la féminité

Tout ce qui n'est pas de l'ordre de la féminité, un homme pourrait le trouver avec d'autres hommes.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 27215 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
il y a une heure, bondgers a dit :

Bah le sujet c'est la féminité, et il semble que tu mélanges plusieurs choses. Un homme ne recherche pas que de la féminité chez une femme, il cherche aussi des affinités sur le plan de la personnalité, des aspirations, des sensibilités... ce qui n'a pas forcement de rapport avec la féminité

Mais bien sûr que si, sinon des relations amicales ou  homosexuelles lui conviendraient fort bien!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5008 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Si la femme n'existe pas, si la femme est un homme comme les autres, ce qui semble être devenu le discours officiel, alors qu'est ce qui distingue encore l'homme de la femme, a part son physique ?

Et moi je répondrais au discours officiel:

Ah bon, ce n'est que ça une femme ?!?... Alors beaucoup de bruit, de souffrance, de vies gâchées pour pas grand chose, mais aussi beaucoup des meilleurs choses que l'homme a fait inspirées par la femme qui n'ont été bâties que sur ou a partir d'une illusion.

Plus ça va plus on enlaidit les choses, tout devient terne.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7260 messages
Avis contre faits‚ 30ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, hell-spawn a dit :

Plus ça va plus on enlaidit les choses, tout devient terne.

A commencer par l'argumentation. Quand on voit que la première réponse qui vous est faite l'est avec le soucis de la précision et de la justesse pour finalement n'être balayée que par une bête paraphrase. La prochaine fois, plutôt que de poser une question si tristement rhétorique, envoyez directement le soliloque. Ça n'en sera probablement pas plus intéressant mais ça aura le mérite de faire perdre moins de temps en redondances stériles.

  • Like 3
  • Merci 2
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 26472 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, hell-spawn a dit :

Si l'aspect psychologique et/ou spirituel ne comptait en réalité pour rien alors comment expliquer que la femme compte meme quand elle n'est pas la sous nos yeux, que la femme dans l'esprit de l'homme occupe une place non négligeable sans qu'il soit meme question de sexualité proprement dite.

L'existentialisme comporte des aspects séduisants mais dans l'ensemble  baaah c'est pas beau !

C'est de l'obsession...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2696 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Le summum de la féminité se trouve en cet instant d'ineffable émotion lorsque la femme devenue maman donne le sein à son tout-petit... aucun homme si sensible soit-il ne connaîtra jamais pareille émotion.

  • Like 1
  • Colère 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eriu Membre 1652 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 37 minutes, Kégéruniku 8 a dit :

A commencer par l'argumentation. Quand on voit que la première réponse qui vous est faite l'est avec le soucis de la précision et de la justesse pour finalement n'être balayée que par une bête paraphrase. La prochaine fois, plutôt que de poser une question si tristement rhétorique, envoyez directement le soliloque. Ça n'en sera probablement pas plus intéressant mais ça aura le mérite de faire perdre moins de temps en redondances stériles.

 

il y a 6 minutes, Passiflore a dit :

 

Le summum de la féminité se trouve en cet instant d'ineffable émotion lorsque la femme devenue maman donne le sein à son tout-petit... aucun homme si sensible soit-il ne connaîtra jamais pareille émotion.

C'est vrai que c'est un moment magique , même si elle débute bien en amont  ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7260 messages
Avis contre faits‚ 30ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Passiflore a dit :

 

Le summum de la féminité se trouve en cet instant d'ineffable émotion lorsque la femme devenue maman donne le sein à son tout-petit... aucun homme si sensible soit-il ne connaîtra jamais pareille émotion.

Les femmes qui pour x ou y raison ne peuvent pas allaiter ne connaîtront pas plus pareille émotion. Tout comme les femmes qui n'ont pas d'enfant.
Privée de la maternité, une femme se retrouve dès lors privée du summum de la féminité?
 

Modifié par Kégéruniku 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eriu Membre 1652 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a une heure, hell-spawn a dit :

Si la femme n'existe pas, si la femme est un homme comme les autres, ce qui semble être devenu le discours officiel, alors qu'est ce qui distingue encore l'homme de la femme, a part son physique ?

Et moi je répondrais au discours officiel:

Ah bon, ce n'est que ça une femme ?!?... Alors beaucoup de bruit, de souffrance, de vies gâchées pour pas grand chose, mais aussi beaucoup des meilleurs choses que l'homme a fait inspirées par la femme qui n'ont été bâties que sur ou a partir d'une illusion.

Plus ça va plus on enlaidit les choses, tout devient terne.

 

Non , c'est le contraire mais ça ne va pas dans le sens qui est le tiens ..c'est tout 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
truebypass Membre 1390 messages
true de Baal‚ 35ans
Posté(e)

Une chanson de Jean Luc Lahaye?

Ou bien une grosse bite bien véneuse?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eriu Membre 1652 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Kégéruniku 8 a dit :

Les femmes qui pour x ou y raison ne peuvent pas allaiter ne connaîtront pas plus pareille émotion. Tout comme les femmes qui n'ont pas d'enfant.
Privée de la maternité, une femme se retrouve dès lors privée du summum de la féminité?
 

Je me permet une réponse car j'ai apprécié la réponse de @Passiflore la féminité est propre à la Femme comme le masculin est propre à l'Homme et la différence se situant principalement dans les organes reproducteurs , il est vrai que l'allaitement ou une grossesse sont des moments propres au féminin mais ça ne se limite pas qu'à cela ..et oui , il y a des hommes et des femmes , là je rejoins @épixès et des féminités ainsi que des masculinités ..

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2696 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 21 minutes, Kégéruniku 8 a dit :

Les femmes qui pour x ou y raison ne peuvent pas allaiter ne connaîtront pas plus pareille émotion. Tout comme les femmes qui n'ont pas d'enfant.
Privée de la maternité, une femme se retrouve dès lors privée du summum de la féminité ?

 

J'ai juste donné mon avis... on peut effectivement considérer que ces femmes ne seront jamais totalement accomplies en tant que femmes.

 

En Occident, le plus grand nombre n'allaite pas parce que ce n'est plus à la mode, rarement parce qu'il y a un réel problème ou un réel empêchement à l'allaitement (même s'il est vrai que pour certaines mères atteintes par exemple de maladie, il y ait contre-indication d'ordre médical).

Modifié par Passiflore
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité