Aller au contenu

truebypass

Membre
  • Contenus

    1 132
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de truebypass

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 15/01/1984

Visiteurs récents du profil

1 129 visualisations du profil
  1. C'est assez troublant de vérité, cette expression "qui se termine sur bulle de bonheur", car c'est exactement le sentiment, la sensation que j'ai eu à la fin d'un précédent film de Gaspar Noe, "Seul contre tous", qui pour moi reste son œuvre ultime. Cette introspection dans la vie de petites gens, cette réal vitriolée, ces gueules d'acteurs (Frankie Pain, Philippe Nahon), cette vision si triste et fataliste de la vie. La fin du film est tellement folle, sale...et salement "belle" par le soulagement et l'apaisement qu'elle impose sur le plan de fin. C'est le genre de film qui m'a vraiment foutu en l'air, mais dans le bon sens. Comme une bonne grosse purge. Du coup, je rebondis sur ma liste de films m'ayant retourné: -Seul contre tous (et le court qui le précède, Carne) -Salo, les 120 jours de Sodome J'adore la photographie de ce film, qui fut un défit pour moi tellement j'ai pas réussi à le regarder d'une seule traite lors de son premier visionnage. Toujours aussi sale, même des années après. -Valley Of Love Très troublant comme film, par son onirisme et la ressemblance entre les personnages et les acteurs qui les incarnent. C'est beau, c'est triste, c'est touchant et Depardieu est juste uber alles. -Le tombeau des lucioles Oui, j'ai chialé ma race, moi aussi. -Hatchi Oui, j'ai encore chialé ma race, moi aussi, malgré le lifting à l'américaine du récit. -Possession La folie, la violence de certaines scènes (dans le métro, dans le café) m'ont vraiment scotchées. -Sweet movie Que je vais résumer à "ah oui, quand même!" tellement ce film est over the top et renvoie La grande bouffe à un simple épisode des Teletubbies.
  2. On peut toujours remplacer les animaux par des roux.
  3. Sivouplé, pour mon nihérail aifaifair. 20 neuros, siouplééééééééééé.
  4. Black Sheep, un film d'horreur humoristique néo zélandais.
  5. C'est déjà ce qu'il se passe avec la culture céréalière où les exploitants buttent les rongeurs par milliers. De fait, un vegan qui consomme des céréales est potentiellement "complice de meurtre", si l'on se base sur l'éthique vegan. C'est un peu les boules pour eux, non?
  6. Faut croire que le courage ne se trouve pas dans un pot de spiruline alors.
  7. Bien au contraire. C'était juste pour souligner - si ce sont bien des militants vegans derrière tout ça - la couardise des individus concernés. Cela dit, ça ne m'étonnerait pas une seconde.
  8. Disons que cela fait suite à une série d'attaques précises dans un périmètre précis, avec toujours le même mobile et ce dans un laps de temps assez réduit. Donc non, l'incident n'est pas monté en épingle, il est mis en perspective.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité