Aller au contenu

L’anti ethnocentrisme est il un mépris ?


Messages recommandés

DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

Des ethnologues comme Jacques Soustelle nous invitent à ne pas juger d’autres cultures , soustelle ira même jusqu’à magnifier ce qui n’est autre que bien pire que nos bûchers expiatoires .

https://www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1982_num_53_2_2252_t1_0356_0000_1

On pourra brûler buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau , et à sa suite de nombreuses victimes volontaires et auto sacrificielle ( enfin vendu comme tel .... ) , tout en réprouvant bien évidemment ces pratiques dans notre propre culture . N’est ce pas une forme de mépris pour les autres cultures que de ne pas leur appliquer nos standards pour ne surtout pas “juger” ? N’est ce pas au final une grande hypocrisie ? Ou serait-ce une empathie amenant à masquer l’archaïsme à des fins protectrices contre le rouleau compresseur de leur propre culture ?

Protection ? Culpabilité judéo-chrétienne ? .... ? Peur de la violence ? Preservation du mythe du bon sauvage pour se préserver une possibilité de salut ( entendre l’horizon marxiste d’un homme nouveau bon et en harmonie avec son environnement ) que semble nous refuser notre culture ?

Pourquoi ne Pas juger voire magnifier ce que l’on refuserait dans sa propre culture ? 

C5676B4F-B2B2-440B-93F4-0BE8A4D3F6BD.jpeg

Extrait du Bouc Émissaire.

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon 1 Membre 8578 messages
Talon 1‚ 73ans
Posté(e)

Pitié pour mes cervicales !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 15779 messages
Obsédé textuel‚ 67ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Des ethnologues comme Jacques Soustelle nous invitent à ne pas juger d’autres cultures , soustelle ira même jusqu’à magnifier ce qui n’est autre que bien pire que nos bûchers expiatoires .

https://www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1982_num_53_2_2252_t1_0356_0000_1

On pourra brûler buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau , et à sa suite de nombreuses victimes volontaires et auto sacrificiel ( enfin vendu comme tel .... ) , tout en réprouvant bien évidemment ces pratiques dans notre propre culture . N’est ce pas une forme de mépris pour les autres cultures que de ne pas leur appliquer nos standards pour ne surtout pas “juger” ? N’est ce pas au final une grande hypocrisie ? Ou serait-ce une empathie amenant à masquer l’archaïsme à des fins protectrices contre le rouleau compresseur de leur propre culture ?

Protection ? Culpabilité judéo-chrétienne ? .... ? Peur de la violence ? Preservation du mythe du bon sauvage pour se préserver une possibilité de salut ( entendre l’horizon marxiste d’un homme nouveau bon et en harmonie avec son environnement ) que semble nous refuser notre culture ?

Pourquoi ne Pas juger voire magnifier ce que l’on refuserait dans sa propre culture ? 

C5676B4F-B2B2-440B-93F4-0BE8A4D3F6BD.jpeg

Extrait du Bouc Émissaire.

 

Légitimer la violence au nom du respect des cultures (et des religions surtout) des autres est une hypocrisie. Je ne vois pas pourquoi cette violence serait plus défendable à l'autre bout de la terre qu'ici. La violence est la violence, un meurtre est un meurtre, et le fanatisme religieux est le fanatisme religieux, que cela se passe dans l'Amérique précolombienne ou dans notre monde d'aujourd'hui. Et les cultures d'Amérique centrale auxquelles Soustelle s'intéressait (en particulier les Aztèques) étaient TRES violentes, ce qui leur avait valu la détestation générale des autres peuples de la région - pas étonnant que les Espagnols aient conquis leur empire si facilement.

Quand on regarde l'histoire et l'actualité du Mexique, on se dit d'ailleurs qu'il est toujours resté quelque chose de cette violence aztèque, l'héritage de ce peuple s'étant mélangé à celui des Espagnols - qui ne sont pas des tendres non plus. 

Modifié par Gouderien
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 15779 messages
Obsédé textuel‚ 67ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, Talon 1 a dit :

Pitié pour mes cervicales !

Bien d'accord!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Gouderien a dit :

Légitimer la violence au nom du respect des cultures (et des religions surtout) des autres est une hypocrisie. Je ne vois pas pourquoi cette violence serait plus défendable à l'autre bout de la terre qu'ici. La violence est la violence, un meurtre est un meurtre, et le fanatisme religieux est le fanatisme religieux, que cela se passe dans l'Amérique précolombienne ou dans notre monde d'aujourd'hui. Et les cultures d'Amérique centrale auxquelles Soustelle s'intéressait (en particulier les Aztèques) étaient TRES violentes, ce qui leur avait valu la détestation générale des autres peuples de la région - pas étonnant que les Espagnols aient conquis leur empire si facilement.

Suite à l`extermination et à l`asservissement des Aztèques par les Espagnols, Levi-Strauss mentionne qu`il faut raviver la mémoire de cet « envahissement du Nouveau Monde » et de « destruction de ses peuples et de ses valeurs ». L`ethnologue proclame même qu`il faut « accomplir un acte de contrition et de piété ». Pour Eribon, « Tout Lévi-Strauss est là, dans ces quelques lignes vibrantes, qui nous exhortent à considérer qu`aucune culture n`est supérieure aux autres, et que la richesse de l`humanité réside dans sa diversité, et donc dans sa capacité à toujours savoir reconnaître une place à l`Autre » (p.11).

https://philosophie.cegeptr.qc.ca/2008/11/le-nouvel-observateur-no-2269-levi-strauss/

========================

Ne faut-il pas pour faire contrition et piété, considérer que chaque culture doit évoluer à son propre rythme et ne jamais juger les aspects qui à l’aulne de notre culture nous paraissent négatifs ?

N’est ce pas le prix à payer pour éviter tout néocolonialisme et éviter une mondialisation mortifère qui conduirait à une perte de toute humanodiversité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2368 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, DroitDeRéponse a dit :

Des ethnologues comme Jacques Soustelle nous invitent à ne pas juger d’autres cultures , soustelle ira même jusqu’à magnifier ce qui n’est autre que bien pire que nos bûchers expiatoires .

https://www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1982_num_53_2_2252_t1_0356_0000_1

On pourra brûler buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau , et à sa suite de nombreuses victimes volontaires et auto sacrificielle ( enfin vendu comme tel .... ) , tout en réprouvant bien évidemment ces pratiques dans notre propre culture . N’est ce pas une forme de mépris pour les autres cultures que de ne pas leur appliquer nos standards pour ne surtout pas “juger” ? N’est ce pas au final une grande hypocrisie ? Ou serait-ce une empathie amenant à masquer l’archaïsme à des fins protectrices contre le rouleau compresseur de leur propre culture ?

Protection ? Culpabilité judéo-chrétienne ? .... ? Peur de la violence ? Preservation du mythe du bon sauvage pour se préserver une possibilité de salut ( entendre l’horizon marxiste d’un homme nouveau bon et en harmonie avec son environnement ) que semble nous refuser notre culture ?

Pourquoi ne Pas juger voire magnifier ce que l’on refuserait dans sa propre culture ? 

C5676B4F-B2B2-440B-93F4-0BE8A4D3F6BD.jpeg

Extrait du Bouc Émissaire.

 

L'ethnocentrisme est incompatible avec toute démarche scientifique.

Un ethnologue ne porte pas de jugements de valeurs moraux ou esthétiques, et il ne dira donc jamais, par exemple "On pourra brûler Buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau...", pour reprendre l'expression de Girard.

Je me demande donc en premier lieu si ce sont vraiment les termes employés par Soustelle ou s'il ne s'agit pas plutôt d'une surinterprétation caricaturale de Girard ?

L'ethnologue n'a pas pour fonction de magnifier ou de déprécier ; il tente seulement de faire sortir de l'oubli, en s'efforçant de la comprendre de l'intérieur, telle ou telle civilisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 64ans
Posté(e)
il y a 29 minutes, tison2feu a dit :

L'ethnocentrisme est incompatible avec toute démarche scientifique.

Un ethnologue ne porte pas de jugements de valeurs moraux ou esthétiques, et il ne dira donc jamais, par exemple "On pourra brûler Buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau...", pour reprendre l'expression de Girard.

Je me demande donc en premier lieu si ce sont vraiment les termes employés par Soustelle ou s'il ne s'agit pas plutôt d'une surinterprétation caricaturale de Girard ?

L'ethnologue n'a pas pour fonction de magnifier ou de déprécier ; il tente seulement de faire sortir de l'oubli, en s'efforçant de la comprendre de l'intérieur, telle ou telle civilisation.

Cest vrai ! Mais c'est rare qu'il y parvienne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
InstantEternité Membre 661 messages
Forumeur forcené‚ 37ans
Posté(e)

Dans l'antiquité il existait des peuples qui enterraient vivant des bébés de sexe féminin car ils voulaient absolument des fils.

Heureusement ce genre de pratique n'existe plus de nos jours. Mais si cela existait encore, je pense qu'on est d'accord qu'il faudra une intervention à but "éducatif" !

Mais cela n'existe plus et j'ai comme l'impression que les différentes cultures humaines évoluent toutes à un même rythme, je trouve ça bizarre moi même mais ça doit être une loi cosmique :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 15779 messages
Obsédé textuel‚ 67ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, DroitDeRéponse a dit :

Suite à l`extermination et à l`asservissement des Aztèques par les Espagnols, Levi-Strauss mentionne qu`il faut raviver la mémoire de cet « envahissement du Nouveau Monde » et de « destruction de ses peuples et de ses valeurs ». L`ethnologue proclame même qu`il faut « accomplir un acte de contrition et de piété ». Pour Eribon, « Tout Lévi-Strauss est là, dans ces quelques lignes vibrantes, qui nous exhortent à considérer qu`aucune culture n`est supérieure aux autres, et que la richesse de l`humanité réside dans sa diversité, et donc dans sa capacité à toujours savoir reconnaître une place à l`Autre » (p.11).

https://philosophie.cegeptr.qc.ca/2008/11/le-nouvel-observateur-no-2269-levi-strauss/

========================

Ne faut-il pas pour faire contrition et piété, considérer que chaque culture doit évoluer à son propre rythme et ne jamais juger les aspects qui à l’aulne de notre culture nous paraissent négatifs ?

N’est ce pas le prix à payer pour éviter tout néocolonialisme et éviter une mondialisation mortifère qui conduirait à une perte de toute humanodiversité ?

Le colonialisme et la mondialisation, ce n'est pas tout à fait la même chose...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, tison2feu a dit :

L'ethnocentrisme est incompatible avec toute démarche scientifique.

L’anti ethnocentrisme également. Cette notion d’ethnocentrisme est en dehors du  champ scientifique. Soustelle par exemple n’est pas dans une démarche scientifique quand il magnifie un peu trop le mythe aztèque. De même les ethnologues de par leur background politique et leurs propres croyances n’adoptent ils pas parfois des postures et des démarches avec des biais non scientifiques ?

Citation

Un ethnologue ne porte pas de jugements de valeurs

Ne devraient pas porter .... et non ne portent pas . Car parfois à vouloir trop porter ce non jugement , il en vient lui même à développer  un biais .

Citation

ou esthétiques, et il ne dira donc jamais, par exemple "On pourra brûler Buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau...", pour reprendre l'expression de Girard.

Ce n’est pas de Girard mais de moi . La victime est parfois magnifiée et la notion de volontaire un peu trop vite accepté.

Citation

Je me demande donc en premier lieu si ce sont vraiment les termes employés par Soustelle ou s'il ne s'agit pas plutôt d'une surinterprétation caricaturale de Girard ?

La citation de LV est elle fausse ? Celle de Soustelle ? 

Il me semble bien l’avoir lu ou en avoir eu le sentiment il y a un bail , je vais chercher pour alimenter le topic ....

Citation

L'ethnologue n'a pas pour fonction de magnifier ou de déprécier ; il tente seulement de faire sortir de l'oubli, en s'efforçant de la comprendre de l'intérieur, telle ou telle civilisation.

Ca c’est le concept , l’ideal . Mais nous sommes sur de la science molle , l’etude De Hodder conclura à une société egalitariste matriarcale extremement violente là où les prédécesseurs auront conclu plus angéliquement .

Il y a l’ideal fixé , l’ethnologie et il y a l’homme non idéal l’ethnologue .

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)
il y a 43 minutes, Gouderien a dit :

Le colonialisme et la mondialisation, ce n'est pas tout à fait la même chose...

Relisez rien n’indique que ce le soit ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2368 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 56 minutes, DroitDeRéponse a dit :

 

Ce n’est pas de Girard mais de moi . La victime est parfois magnifiée et la notion de volontaire un peu trop vite accepté.

 

Ok, cette caricature est donc de toi. Inutile d'aller plus loin en ce qui me concerne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 2254 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je ne pige pas le sujet, DroitDeRéponse pourrait par exemple précision son opinion sur l'ethnocentrisme. Mais de quel ethnocentrisme parle-t-on d'abord? Par exemple j'ai l'impression qu'il est question de l'ethnocentrisme de l'Autre, comprendre ici le non-occidental, ethnocentrisme de l'autre qu'il faudrait donc respecter, mais quid du droit de l'Occidental, par exemple du Français d'être lui aussi ethnocentrique? Mais quel que soit la position sur ce sujet c'est au final stérile. L'ethnocentrisme est un fait qu'on ne peut pas éviter, chaque individu grandit dans un contexte culturel avec ses valeurs, ses tabous, ses normes qui lui serviront de référence. À partir de là il y a la question de l'anthropologue qui étudie d'autres cultures, l'anthropologue peut par nécessité méthodologique demeurer neutre et descriptif, pour comprendre comment fonctionne d'autres sociétés et cultures, mais ce n'est pas pour autant qu'il renoncera à tout jugement ni même ne pourra pas souligner les dysfonctionnement et problèmes des cultures étudiés, ce qui ne l'empêchera non plus pas de souligné les propres défauts de sa propre culture.

Mais une fois ces enculages de mouches bourrés de truisme faits, il faut comprendre une chose, une culture ou si vous préférez une société qui ne considère pas ses propres valeurs, son propre modèle, et donc sa propre culture comme étant au minimum préférable sinon supérieure à celles des autres, aura vite fait de se faire bouffer par d'autres cultures qui elles ne doutent pas d'elles-mêmes mais affiche avec convictions leur supériorité. Que la culture faible et empreinte de doute se fasse bouffé par la conquête militaire ou par une influence externe couplé à diverses attaques idéologiques la poussant à s'effacer au profits d'autres modèles culturels, cela ne change rien, la culture faible qui ne croit pas en elle-même finit par être remplacé par une autre. Chaque culture se doit d'être un minimum ethnocentrique pour sa survit. Ensuite il faut encore terminer sur un dernier point il est possible que certaines cultures soient objectivement supérieures à d'autres, c'est-à-dire favorise un plus grand succès économique et technologiques et leur donne donc la capacité de conquérir d'autres peuples et donc de s'étendre aux détriments d'autres cultures.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, uno a dit :

Je ne pige pas le sujet, DroitDeRéponse pourrait par exemple précision son opinion sur l'ethnocentrisme.

Ce n’est pas vraiment le sujet , ca c’est Le tien et DDR pourrait mais ce n’est pas son propos 

Il y a 3 heures, uno a dit :

Mais de quel ethnocentrisme parle-t-on d'abord? Par exemple j'ai l'impression qu'il est question de l'ethnocentrisme de l'Autre, comprendre ici le non-occidental,

Indice Soustelle et Levi Strauss sont ils non occidental ?

Il y a 3 heures, uno a dit :

ethnocentrisme de l'autre qu'il faudrait donc respecter,

Pour arriver là à partir de ce qui est écrit , il faut être super motivé ....

Il y a 3 heures, uno a dit :

mais quid du droit de l'Occidental, par exemple du Français d'être lui aussi ethnocentrique? Mais quel que soit la position sur ce sujet c'est au final stérile. L'ethnocentrisme est un fait qu'on ne peut pas éviter, chaque individu grandit dans un contexte culturel avec ses valeurs, ses tabous, ses normes qui lui serviront de référence.

Le sujet note l’inverse . Ce qui est inacceptable dans notre culture , peut éventuellement devenir ce qu’il ne doit pas être jugé ....

 

Il y a 3 heures, uno a dit :

À partir de là il y a la question de l'anthropologue qui étudie d'autres cultures, l'anthropologue peut par nécessité méthodologique demeurer neutre et descriptif, pour comprendre comment fonctionne d'autres sociétés et cultures, mais ce n'est pas pour autant qu'il renoncera à tout jugement ni même ne pourra pas souligner les dysfonctionnement et problèmes des cultures étudiés,

C’est un jugement ... Et cf @tison2feu , l’ethnologue doit s’en garder . Ce qu’il ne fait pas toujours .

Il y a 3 heures, uno a dit :

qui ne l'empêchera non plus pas de souligné les propres défauts de sa propre culture.

Cf le sujet , la faute de sa propre ethnie est bien souligné , mais il faudrait par contre se défier de juger les autres ....

 

Il y a 3 heures, uno a dit :

Mais une fois ces enculages de mouches bourrés de truisme faits, il faut comprendre une chose, une culture ou si vous préférez une société qui ne considère pas ses propres valeurs, son propre modèle, et donc sa propre culture comme étant au minimum préférable sinon supérieure à celles des autres, aura vite fait de se faire bouffer par d'autres cultures qui elles ne doutent pas d'elles-mêmes mais affiche avec convictions leur supériorité.

Ca n’a pas réussi aux aztèques 

Il y a 3 heures, uno a dit :

Que la culture faible et empreinte de doute se fasse bouffé par la conquête militaire ou par une influence externe couplé à diverses attaques idéologiques la poussant à s'effacer au profits d'autres modèles culturels, cela ne change rien, la culture faible qui ne croit pas en elle-même finit par être remplacé par une autre.

Le mot faible est proscrit en ethnologie . Différente , moins prédatrice si vous voulez ..

Il y a 3 heures, uno a dit :

Chaque culture se doit d'être un minimum ethnocentrique pour sa survit

Ca demande à être prouvé 

Il y a 3 heures, uno a dit :

. Ensuite il faut encore terminer sur un dernier point il est possible que certaines cultures soient objectivement supérieures à d'autres, c'est-à-dire favorise un plus grand succès économique et technologiques et leur donne donc la capacité de conquérir d'autres peuples et donc de s'étendre aux détriments d'autres cultures.

Elles ne sont alors supérieures qu’au niveau économique et militaire .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 2254 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

Ca n’a pas réussi aux aztèques.

La faiblesse d'une culture n'est pas la seule cause possible de la chute d'une civilisation, encore que les Espagnols étaient eux aussi des conquérant qui se croyaient supérieurs. De fait la chute des Aztèques étaient le fait d'une alliance de conquérant espagnoles forts avec des tribus indiennes qui haïssaient à juste titre les Aztèques, le tout aidés, ne l'oublions pas, par les diverses maladies amenés par ces mêmes espagnoles et pour lesquels les amérindiens n'avaient alors pas d'immunités.

Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

Le mot faible est proscrit en ethnologie . Différente , moins prédatrice si vous voulez ..

Désolé mais ça c'est de l'euphémisme politiquement correct, je ne vois aucune raison de ne pas s'autoriser les qualificatifs «forts»  et «faibles» en ethnologie, surtout que lorsqu'on parle d'interactions entre êtres humains et sociétés humaines, les rapports de forces sont légions et de faits définissent des forts et des faibles. Et de fait endossé le rôle du prédateurs et réussir à conquérir et à étendre sa culture s'est déjà être fort.

Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

Ca demande à être prouvé.

Non c'est de la logique, je vois mal comment une culture qui ne croit pas en elle-même et à la supériorité de ses principes, peut survivre face à des cultures qui n'ont pas ses doutes, cela marche avec n'importe quel élément culturel, de la religion à l'idéologie politique en passant par l'ensemble des corpus de valeurs possibles.

Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

Elles ne sont alors supérieures qu’au niveau économique et militaire .

Tu fais des dichotomies trop strictes, la supériorité économique et militaires peuvent avoir des racines culturels et de fait en retour faire partie intégrantes des traits culturels car confortant la populations dans l'efficience de ces traits. La discipline et le caractère martial et conquérants des Mongols étaient des traits culturels qui eux-même alimentaient leur supériorité militaires et leurs capacités de conquêtes, conquêtes des plus sanglantes soit-dit en passant. Ensuite bien sûr pour qu'une culture perdure il faut plus que ses deux traits, les Mongols avaient sans aucun doute également leurs faiblesses culturelles propres, une culture c'est un ensemble bien plus vaste et complexe de caractéristiques qualitativement différentes allant des traditions définissant l'organisation familiale, aux habitus en terme de travail en passant par les croyances spirituels.

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

 

Il y a 5 heures, uno a dit :

Désolé mais ça c'est de l'euphémisme politiquement correct, je ne vois aucune raison de ne pas s'autoriser les qualificatifs «forts»  et «faibles» en ethnologie, surtout que lorsqu'on parle d'interactions entre êtres humains et sociétés humaines, les rapports de forces sont légions et de faits définissent des forts et des faibles. Et de fait endossé le rôle du prédateurs et réussir à conquérir et à étendre sa culture s'est déjà être fort.

L’ethnologie se veut une construction scientifique. Elle doit donc éviter tout jugement de valeur , opinion , ce n’est pas scientifique.

Il y a 5 heures, uno a dit :

Non c'est de la logique, je vois mal comment une culture qui ne croit pas en elle-même et à la supériorité de ses principes, peut survivre face à des cultures qui n'ont pas ses doutes, cela marche avec n'importe quel élément culturel, de la religion à l'idéologie politique en passant par l'ensemble des corpus de valeurs possibles.

Une culture capable de douter d’elle même peut être par son ouverture bien plus apte à séduire des individus d’autres cultures . Cette même ouverture peut de surcroît lui permettre de commercer plus aisément en s’adaptant plus facilement et donc à asseoir sa force économique. Si de surcroît elle est technologiquement à la page et donc  militairement apte à défendre ses intérêts , les cultures les plus sûres d’elle même n’ont qu’à bien se tenir . 

Il y a 5 heures, uno a dit :

Tu fais des dichotomies trop strictes, la supériorité économique et militaires peuvent avoir des racines culturels et de fait en retour faire partie intégrantes des traits culturels car confortant la populations dans l'efficience de ces traits

Tu fais des dichotomies trop simplistes , le doute peut être à l’origine de ces forces . Je te renvoie à gauchet .

Il y a 5 heures, uno a dit :

. La discipline et le caractère martial et conquérants des Mongols étaient des traits culturels qui eux-même alimentaient leur supériorité militaires et leurs capacités de conquêtes, conquêtes des plus sanglantes soit-dit en passant. Ensuite bien sûr pour qu'une culture perdure il faut plus que ses deux traits, les Mongols avaient sans aucun doute également leurs faiblesses culturelles propres, une culture c'est un ensemble bien plus vaste et complexe de caractéristiques qualitativement différentes allant des traditions définissant l'organisation familiale, aux habitus en terme de travail en passant par les croyances spirituels.

Ils n’ont surtout pas su adapter leur culture et faire régner la paix romaine .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fraction Membre 1102 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)
Le 07/09/2019 à 09:15, DroitDeRéponse a dit :

Des ethnologues comme Jacques Soustelle nous invitent à ne pas juger d’autres cultures , soustelle ira même jusqu’à magnifier ce qui n’est autre que bien pire que nos bûchers expiatoires .

https://www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1982_num_53_2_2252_t1_0356_0000_1

On pourra brûler buboso pour créer la lune et le soleil , c’est beau , et à sa suite de nombreuses victimes volontaires et auto sacrificielle ( enfin vendu comme tel .... ) , tout en réprouvant bien évidemment ces pratiques dans notre propre culture . N’est ce pas une forme de mépris pour les autres cultures que de ne pas leur appliquer nos standards pour ne surtout pas “juger” ? N’est ce pas au final une grande hypocrisie ? Ou serait-ce une empathie amenant à masquer l’archaïsme à des fins protectrices contre le rouleau compresseur de leur propre culture ?

Protection ? Culpabilité judéo-chrétienne ? .... ? Peur de la violence ? Preservation du mythe du bon sauvage pour se préserver une possibilité de salut ( entendre l’horizon marxiste d’un homme nouveau bon et en harmonie avec son environnement ) que semble nous refuser notre culture ?

Pourquoi ne Pas juger voire magnifier ce que l’on refuserait dans sa propre culture ? 

C5676B4F-B2B2-440B-93F4-0BE8A4D3F6BD.jpeg

Extrait du Bouc Émissaire.

 

Bonjour,

Je suis partiellement partisan du relativisme culturel, jusqu'à un certain seuil d'acceptabilité morale.

On a la culture de sa nature.

On a l'histoire de sa géographie.

Et, oserais-je dire : on a la religion de son cerveau.

Nature et culture sont en symbiose, et le culturel est même doué du pouvoir de métamorphoser la nature humaine en instituant un système de promotion sociale.

J'imagine difficilement qu'une nation qui repose sur l'exploitation des matières premières puisse profiter pleinement du libéralisme, mais plutôt d'une rationalisation autoritaire du partage.

Le relativisme culturel est le fruit d'une superposition cartographique variable, mais il est également conséquent à l'idéologie et à l'égoïsme des classes dominantes, et c'est en cela que son bien-fondé est discutable.

Cordialement, Fraction.

Modifié par Fraction

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 59869 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

 

Il y a 6 heures, Fraction a dit :

On a la culture de sa nature.

Pourquoi donc ?

Il y a 6 heures, Fraction a dit :

On a l'histoire de sa géographie.

Partiellement seulement 

Il y a 6 heures, Fraction a dit :

Et, oserais-je dire : on a la religion de son cerveau.

Dernière nouvelle . 

Il y a 6 heures, Fraction a dit :

Nature et culture sont en symbiose, et le culturel est même doué du pouvoir de métamorphoser la nature humaine en instituant un système de promotion sociale.

C’est quoi la nature humaine en dehors de la culture ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité