Aller au contenu

Les taxes sur l'essence financent la baisse des charges patronales

Messages recommandés

Pierrot89 Membre 1 748 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il faut rappeler que la taxe carbone a été initiée par le "Grenelle de l'environnement" sous la pression des écologiques et alourdit progressivement par madame Royale et consorts.

Ce n'était pas une mauvaise idée et il aurait fallu en exonérer les classes très pauvres ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
LouiseAragon Membre 14 284 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, Pierrot89 a dit :

Il faut rappeler que la taxe carbone a été initiée par le "Grenelle de l'environnement" sous la pression des écologiques et alourdit progressivement par madame Royale et consorts.

Ce n'était pas une mauvaise idée et il aurait fallu en exonérer les classes très pauvres ?

La Transition Ecologique doit être financée par tous de façon équitable  et peut être ne doit-on pas oublier le sage adage populaire ! Les pollueurs doivent payer plus

De même ! L'impôt payé par les entreprises : Les PME paient 30 % lorsque les plus grosses paieraient 20 % ! Pourquoi ? On sait que certaines grosses entreprises ne paient rien ou presque rien ...

 https://www.nouvelobs.com/economie/20171107.OBS7066/total-dassault-ces-entreprises-francaises-qui-pratiquent-l-evasion-fiscale.html

:mef2: 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 10 127 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, DroitDeRéponse a dit :

.

Vu les niveaux prélevés sur les superbruts des GJs et autres salariés , l’interet principal consiste surtout à ne pas détruire d’emploi . On notera d’ailleurs que des pmes ont profité des primes exemptes de cotisations pour apporter un complément de pouvoir d’achat à leurs salariés....

 

Le meilleur moyen de faire diminuer le chômage est de redonner du pouvoir d'achat aux salariés. 

Avec les promesses actuelles en désocialisant et défiscalisant les heures supplémentaires et en faisant payer  la CAF les 100€ supplémentaire au smic, c'est le salarié modeste qui est perdant.

En effet s'il ne paie pas d'impôt la défiscalisation lui sert à rien. Ses 100€ supplémentaire sont payés par nos impôts. La désocialisation de ces revenus lui manqueront le jour de sa retraite et manqueront aussi dans les caisses de la S.S. Le système des heures sup incitera les entreprises à ne pas embaucher et fera augmenter le chômage.

C'est du perdant pour le salarié modeste sur toute la ligne et j'admire le cynisme de nos dirigeants qui nous font croire le contraire.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 6 227 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

il y a 54 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Ah mais c’est pas la question . Tu me dis c’est du salaire différé . Je te dis non mes cotises patronales et mêmes salariales c’est de la solidarité pas du salaire différé . Je n’etais Juste pas d’accord avec ton petit raccourci qui fait passer pour mon salaire ce qui va dans d’autres poches . Évite de faire passer pour du salaire ce qui est de la solidarité envers les revenus plus faibles , sinon tu introduis des biais cognitifs .  Je cotise même pour des retraités à 2000 euros exemptés de hausse de CSG. La tronche du salaire différé . C’est une des raisons des manifs GJs “marre de casquer pour tout le monde” mais je ne manifeste pas , je suis solidaire . Pourtant je casque . Donc merci de ne pas m’expliquer que mes taxes solidarité sont du salaire différé , c’est totalement faux . Ou alors la TIPP c’est du salaire différé : ta thèse !

mais tu casques, tu es solidaire, qu'est-ce qui te permet de "casquer" pour les autres aujourd'hui, tu n'as pas bénéficié des largesses du système toi non-plus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 8 174 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Le 28 décembre 2018 à 07:52, zebusoif a dit :

Contrairement à ce que disait hypocritement le gouvernement en prétendant que ces taxes étaient pour le climat.

    Dès le début, la taxe carbone a été conçue pour compenser l'allégement des cotisations patronales. L'entourloupe que les gilets jaunes ont intuitivement deviné était accessible à tous sur les #Macronleaks. https://t.co/Cp5XHYWHF3pic.twitter.com/qfy14EAxwM
    — WikiLeaks (@wikileaks) 25 décembre 2018

 

Oui on le savait déjà qu'une partie de la taxe carbone finançait le CICE, mais maintenant c'est explicite, on sait que le projet d'augmentation de cette taxe est un transfert d'argent du français moyen aux grandes entreprises côtées en bourse. Pour rappel, le CICE qui coûte 20 milliards d'euros par an, n'a créé au maximum que 100 000 emplois.

encore twitter! les sources sont rares, on dirait, tu pioches dans les caniveaux, zébu!? tu as remarqué que le carburant baisse? ou tu n'as rien remarqué du tout... de plus, le projet ayant été retiré grâce aux gilets jaunes donc les taxes iront ailleurs, cqfd. merci aux gj, ils se sont tirés deux balles dans chaque pied!  

  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 7 959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 28/12/2018 à 07:52, zebusoif a dit :

Contrairement à ce que disait hypocritement le gouvernement en prétendant que ces taxes étaient pour le climat.

    Dès le début, la taxe carbone a été conçue pour compenser l'allégement des cotisations patronales. L'entourloupe que les gilets jaunes ont intuitivement deviné était accessible à tous sur les #Macronleaks. https://t.co/Cp5XHYWHF3pic.twitter.com/qfy14EAxwM
    — WikiLeaks (@wikileaks) 25 décembre 2018

 

Oui on le savait déjà qu'une partie de la taxe carbone finançait le CICE, mais maintenant c'est explicite, on sait que le projet d'augmentation de cette taxe est un transfert d'argent du français moyen aux grandes entreprises côtées en bourse. Pour rappel, le CICE qui coûte 20 milliards d'euros par an, n'a créé au maximum que 100 000 emplois.

"Emmanuel Macron veut transformer le crédit d'impôt compétitivité emploi (mis en œuvre par François Hollande) en baisse de cotisations sociales pour les employeurs. Dans une note, l'Institut des politiques publiques considère que les effets de cette cette transformation sur la compétitivité et l'emploi restent très incertains.

La transformation du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) en allègement de cotisations sociales pérennes promise par Emmanuel Macron lors de sa campagne pourrait avoir des conséquences sur les finances publiques et l'économie tricolore. Dans une note très documentée commanditée par l'Assemblée nationale, l'Institut des politiques publiques (IPP) indique que, si à première vue, les entreprises pourraient bénéficier d'une réduction du coût du travail, l'examen approfondi de cette mesure signale que son impact "sur la compétitivité et l'emploi est incertain" à moyen ou long terme. La réforme engagée par le gouvernement prévoit quatre mesures principales :

  • la suppression du CICE et du crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) à partir du premier janvier 2019;
  • la baisse des cotisations maladie de 6% du salaire brut jusqu'à 2,5 Smic;
  • la réduction des cotisations d'assurance chômage et des régimes complémentaires au niveau du Smic et jusqu'à 1,6 Smic;
  • un nouvel allègement de 4% des cotisations sociales au Smic. Cette dernière mesure a été reportée au 1er octobre 2019.

Un coût majeur pour les finances publiques

L'année 2019 pourrait être décisive pour le gouvernement sur le plan budgétaire. En effet, selon les estimations des économistes, la bascule du CICE en réduction de cotisations patronales pourrait accroître le déficit public de 0,8 point de PIB l'année prochaine. La dépense publique pourrait s'accroître de 20 milliards d'euros, passant de 22 à 42 milliards d'euros avant de retomber à 24 milliards d'euros en 2020. "La transformation du CICE en réductions de cotisations sociales se traduit en 2019 par un quasi doublement du coût budgétaire, avec d'un côté la créance de CICE au titre des années précédentes et de l'autre la dépense fiscale due à la réduction des cotisations sociales équivalentes pour les salaires de 2019", expliquent les auteurs. De son côté, le gouvernement anticipe une dégradation du déficit de 0,9 point de PIB dans le projet de loi de finances 2019. Selon les prévisions de l'exécutif, "le déficit public s'élèvera à - 2,8% du PIB en 2019." Contacté par La Tribune, l'économiste et co-auteur de la note, Clément Malgouyres précise que "c'est la principale difficulté."

Élargissement du nombre d'entreprises bénéficiaires

Outre son impact sur les finances publiques, le dispositif promu par le gouvernement Philippe devrait permettre aux entreprises non bénéficiaires du CICE ou du CITS de profiter de la baisse des cotisations. D'après le travail de l'organisme d'évaluation, le coût du travail devrait diminuer "à hauteur de 6% du salaire brut pour les salariés rémunérés à hauteur de 2,5 Smic." Ainsi, les employeurs du secteur non lucratif seraient largement bénéficiaires de la mesure.  Ce qui pourrait avoir un impact non négligeable sur l'emploi. Les autres entreprises bénéficiaires seraient principalement situées dans les secteurs à faible rémunération comme "l'hôtellerie et la restauration ou les services administratifs."

Des effets hétérogènes

Les conséquences sur les entreprises dépendent de plusieurs facteurs. La baisse des cotisations peut entraîner une hausse du résultat imposable soumis à l'impôt sur les sociétés. D'après les simulations opérées par l'IPP, "1 euro de baisse de cotisation employeur se traduit par un gain net de 81 centimes", pour une entreprise moyenne. Au total, les économistes estiment que le supplément d'impôt sur les bénéfices pourraient s'élever à 3,3 milliards d'euros (3 milliards d'euros d'impôts sur les sociétés et 276 millions d'euros sur le revenu). Le supplément d'impôt sur les sociétés et d'impôt sur le revenu pourrait être profitable aux jeunes et aux petites entreprises.

A l'inverse, cette augmentation de la fiscalité pourrait frapper les entreprises à plus forte profitabilité. "Sans considérer le surcroît de trésorerie lié au remboursement des créances CICE passées, les entreprises seront perdantes nettes à la réforme si elles bénéficiaient du CICE et si l'allègement supplémentaire sur les bas salaires ne compense pas l'augmentation de l'impôt sur les bénéfices", explique la note.

Moins de décalage sur la trésorerie des entreprises

L'une des critiques régulièrement adressée au CICE par les entreprises concerne ses effets décalés sur la trésorerie. Comme le souligne l'IPP, "l'effet du CICE sur la trésorerie des entreprises est décalé d'au moins un an, voire de trois ans, selon le mode d'imputation du CICE. L'imputation du CICE (c'est-à-dire le fait de déduire du montant de l'impôt dû le montant du CICE) a lieu en effet lors du paiement de l'impôt sur les bénéfices, c'est-à-dire un an après le paiement des salaires, et des imputations peuvent avoir lieu dans les deux années qui suivent si le montant de l'impôt sur les bénéfices était inférieur au montant de la créance." L'économiste de l'IPP rappelle à ce titre que "un tiers de la créance CICE acquise au titre des salaires versés en 2013 a été consommé après le premier avril 2017." Les entreprises pourraient ainsi avoir plus de visibilité sur leur comptabilité à court terme.

Un dispositif plus lisible

Souvent critiqué pour sa complexité, le CICE n'a pas toujours eu l'effet escompté sur les décisions des entrepreneurs à embaucher. Pour l'Institut des politiques publiques, la baisse de cotisations pourrait avoir plus de lisibilité que le CICE pour les chefs d'entreprise qui devraient mieux intégrer la réduction du coût du travail dès l'embauche. "La lisibilité de la réduction du coût du travail est obscurcie par le mécanisme du crédit d'impôt : une réduction des cotisations employeurs se traduit dès l'embauche comme une réduction du coût, alors que le crédit d'impôt vient augmenter la profitabilité après impôt," informe le document. Ainsi, si la note de l'IPP n'apporte aucune estimation précise du nombre d'emplois potentiellement crées par cette transformation, "l'effet sur l'emploi à court terme devrait être favorable", conclut Clément Malgouyres.

https://www.latribune.fr/economie/france/la-transformation-du-cice-en-baisse-de-charges-une-fausse-bonne-idee-793091.html

https://www.latribune.fr/economie/france/le-cice-un-scandale-d-etat-587387.html

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouiseAragon Membre 14 284 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, jacky29 a dit :

encore twitter! les sources sont rares, on dirait, tu pioches dans les caniveaux, zébu!? tu as remarqué que le carburant baisse? ou tu n'as rien remarqué du tout... de plus, le projet ayant été retiré grâce aux gilets jaunes donc les taxes iront ailleurs, cqfd. merci aux gj, ils se sont tirés deux balles dans chaque pied!  

:unknw:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 6 227 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, LouiseAragon a dit :

Tu parles donc de la BAISSE de SALAIRE ? Les cotisations patronales, c'est du SALAIRE ... C'est ce qu'on nomme SALAIRE BRUT ! Les cotisations salariales et patronales ( salaire brut) sont la part de SALAIRE versée directement à la CAISSE de Sécurité Sociale !

Donc E. MACRON met la France "EN MARCHE" vers la fin de notre  Sécurité Sociale ? :o E.Macron aurait-il en tête de livrer le fameux Modèle Français ( SANTE, RETRAITES, CAF, Chômage) aux ASSURANCES PRIVEES  ?

Ce serait livrer notre avenir aux vautours de la FINANCE, non ? :mef2:  Mais alors, E.Macron est vraiment le Président des riches, non ? 

j'en ai bien l'impression Louise, enfin c'est plus qu'une simple impression.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 6 227 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, LouiseAragon a dit :

:unknw:

ne t'embête pas ça ne sert à rien de lui répondre

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 943 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, bibifricotin a dit :

Le meilleur moyen de faire diminuer le chômage est de redonner du pouvoir d'achat aux salariés. 

La prime c’est du pouvoir d’achat . Les heures sups c’est du pouvoir d’achat ( plébiscité par le peuple qui en a voulu à Hollande de l’avoir abrogé ) , la hausse de la prime d’activite c’est du pouvoir d’achat

Il y a 3 heures, bibifricotin a dit :

Avec les promesses actuelles en désocialisant et défiscalisant les heures supplémentaires et en faisant payer  la CAF les 100€ supplémentaire au smic, c'est le salarié modeste qui est perdant.

En effet s'il ne paie pas d'impôt la défiscalisation lui sert à rien. Ses 100€ supplémentaire sont payés par nos impôts

Tous les salariés paient un impôt sur leur superbrut . En gros sur le salaire versé par une PME, le salarié en touche un peu plus de la moitié hors impôt sur le revenu . Cette prime permet donc à ceux qui sont dans une entreprise en bonne santé économique et où le dialogue social est bon , de regagner du pouvoir d’achat sans peser sur la collectivité et sans mettre l’entreprise en difficulté.

Citation

. La désocialisation de ces revenus lui manqueront le jour de sa retraite et manqueront aussi dans les caisses de la S.S.

Ça ne risque pas de lui manquer puisque de toute façon il ne l’aurait pas touché . Et par ailleurs tu te trompes , les cotisations servent à payer la retraite des pensionnés actuels y compris ceux à 2000 avec un beau patrimoine et qui ne veulent pas payer la hausse de la CSG . 

Citation

Le système des heures sup incitera les entreprises à ne pas embaucher et fera augmenter le chômage.

L’expérience sous Sarkozy prouve que ce propos est faux et de surcroît cette mesure était TRÈS populaire chez les salariés . Le peuple des actifs étaient pour !

Citation

C'est du perdant pour le salarié modeste sur toute la ligne et j'admire le cynisme de nos dirigeants qui nous font croire le contraire.

Tu raisonnes à 40 ans alors que le GJ salarié modeste est à découvert dès le début du mois avec un frigo vide :(

Les sous c’est tout de suite y compris dans les entreprises en déficit !

Tu n’as pas le frigo vide et est trop loin des préoccupations des GJs qui ont besoin de remplir le frigo pas dans 10 ans mais de suite !

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 943 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, zebusoif a dit :

 

mais tu casques, tu es solidaire, qu'est-ce qui te permet de "casquer" pour les autres aujourd'hui, tu n'as pas bénéficié des largesses du système toi non-plus ?

HS je réponds à « c’est du salaire différé «  . Ta réponse prouve qu’il n’en est rien !

Pour le reste j’ai contracté un prêt de 25000 euros pour me loger et manger pendant mes études et avec la moitié de mon salaire hors impôt sur le revenu , j’ai très largement remboursé ce que j’ai coûté à la collectivité. Ce qui est prélevé sur mon salaire relève bien plus de la solidarité et je n’ai pas de souci avec ça , que du salaure différé . Quand je cotise pour des allocations familiales qui sont d’autant plus faibles que je cotise . Ce n’est pas du salaire différé. Ça c’est un mensonge . Mon taux de retraite sera à 50% , alors que par moi même je pouvais avoir bien plus . Pas de souci je suis solidaire mais il ne faut pas m’expliquer que payer pour un pensionné à 2000 qui ne veut pas payer la hausse de CSG c’est du salaire différé, merci !

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 6 227 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, DroitDeRéponse a dit :

HS je réponds à « c’est du salaire différé «  . Ta réponse prouve qu’il n’en est rien !

Pour le reste j’ai contracté un prêt de 25000 euros pour me loger et manger pendant mes études et avec la moitié de mon salaire hors impôt sur le revenu , j’ai très largement remboursé ce que j’ai coûté à la collectivité. Ce qui est prélevé sur mon salaire relève bien plus de la solidarité et je n’ai pas de souci avec ça , que du salaure différé . Quand je cotise pour des allocations familiales qui sont d’autant plus faibles que je cotise . Ce n’est pas du salaire différé. Ça c’est un mensonge . Mon taux de retraite sera à 50% , alors que par moi même je pouvais avoir bien plus . Pas de souci je suis solidaire mais il ne faut pas m’expliquer que payer pour un pensionné à 2000 qui ne veut pas payer la hausse de CSG c’est du salaire différé, merci !

 

tu crois que tu t'es fait tout seul, mais laisse moi rire DDR. Arrête de croire que tu t'es fait tout seul et peut-être que t'auras les chevilles qui arrêteront de gonfler, mon pauvre.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 13 886 messages
Chien Fou forumeur‚ 20ans
Posté(e)
Le 28/12/2018 à 08:02, PINOCCHIO a dit :

On nous aurait donc menti, sauf que ton lien c'est du pipeau , trouve nous quelque chose de fiable :rolle:

Bonjour Pinocchio, poigne de mains

Effectivement, en voici un autre de plus judicieux: https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/26/les-macronleaks-revelent-ils-que-la-taxe-carbone-visait-a-financer-des-baisses-de-cotisations-patron_1699804

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 943 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, zebusoif a dit :

tu crois que tu t'es fait tout seul, mais laisse moi rire DDR. Arrête de croire que tu t'es fait tout seul et peut-être que t'auras les chevilles qui arrêteront de gonfler, mon pauvre.

Tu as lu ça où ?

Je ne crois rien . Je comprends que tu essaies de noyer le fait que ton histoire de salaire différé ne tient pas la route . Une cotisation où plus tu cotises et moins tu as , n’est pas du salaire différé . C’est une taxe sociale . Encore une fois ça ne me pose pas problème, le système de solidarité français pour le moment me va . Mais si on commence à m’expliquer que les cotisations sur mon salaire qui sont pour certaines de la solidarité ne seraient que du salaire différé, le système devient alors faux, autant militer pour ce qui rétablira crûment les faits .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 10 127 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, DroitDeRéponse a dit :

La prime c’est du pouvoir d’achat . Les heures sups c’est du pouvoir d’achat ( plébiscité par le peuple qui en a voulu à Hollande de l’avoir abrogé ) , la hausse de la prime d’activite c’est du pouvoir d’achat

C'est du pouvoir d'achat  payé soit par nos impôts, soit par un déficit de notre protection sociale.

Tous les salariés paient un impôt sur leur superbrut . En gros sur le salaire versé par une PME, le salarié en touche un peu plus de la moitié hors impôt sur le revenu . Cette prime permet donc à ceux qui sont dans une entreprise en bonne santé économique et où le dialogue social est bon , de regagner du pouvoir d’achat sans peser sur la collectivité et sans mettre l’entreprise en difficulté.

Comment pouvez vous affirmer que ces dispositions ne pèsent pas sur la communauté ? A quel moment ce dispositif demande aux entreprises de mettre la main à la poche ? Si ce n'est pas elles qui règlent la facture c'est qui à votre avis?

 

Il y a 6 heures, DroitDeRéponse a dit :

Ça ne risque pas de lui manquer puisque de toute façon il ne l’aurait pas touché . Et par ailleurs tu te trompes , les cotisations servent à payer la retraite des pensionnés actuels y compris ceux à 2000 avec un beau patrimoine et qui ne veulent pas payer la hausse de la CSG . 

Les heures sup désocialisés ne comptent pas dans le calcul des retraites, c'est comme les primes des fonctionnaires.

L’expérience sous Sarkozy prouve que ce propos est faux et de surcroît cette mesure était TRÈS populaire chez les salariés . Le peuple des actifs étaient pour !

Pouvez vous nous faire le bilan de l'expérience Sarkosy au niveau création d'emplois et équilibre des caisses sociales ?

 

 

 

  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 943 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, bibifricotin a dit :

 

 

 

Hop second à répondre avec un édit pourri pour éviter la contradiction :(

Les heures sup détaxés sont plébiscitées par le peuple et Hollande a fortement déplu en annulant cette mesure . Qu’elles ne comptent pas pour la retraite et alors ?

Nos enfants ne pourront pas payer plus pour notre retraite au motif que nous avons cotises plus grâce aux heures sups pour cette génération de retraité qui même à 2000 s’asseoit sur le système de solidarité en ne payant pas comme tout le monde la hausse de CSG .

Rappel : nos cotisations paient la retraite de la génération actuelle , pas la nôtre . 

Le peuple des actifs qui a plébiscité les heures sups defiscalisees y a trouvé un gain de pouvoir d’achat . Pour paraphraser les GJs vous nous parlez de retraite dans 30 ans , totalement hypothétique car nos jeunes moins nombreux et avec une productivité qui ne monte plus beaucoup ne pourront pas assurer les taux de remplacement de cette génération pas de CSG , alors que le problème c’est le frigo vide à la fin du mois . 

Votre bilan chômage est idiot Sarkozy a eu à gérer 2008 . Je note que malgré 2008 , Sarko finira avec 2 années à plus de 2% de croissance . C’est pas ma tasse de thé car il clivait trop entre français mais économiquement son bilan est pas si mal vu les circonstances 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 6 227 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, DroitDeRéponse a dit :

Tu as lu ça où ?

que tu penses que tu t'es fait tout seul et que tu ne dois rien à personne ? ici

Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

Pour le reste j’ai contracté un prêt de 25000 euros pour me loger et manger pendant mes études et avec la moitié de mon salaire hors impôt sur le revenu , j’ai très largement remboursé ce que j’ai coûté à la collectivité.

moi je pense qu'il faudrait faire les comptes pour bien voir qui a été le plus solidaire avec qui.

Il y a 5 heures, DroitDeRéponse a dit :

Une cotisation où plus tu cotises et moins tu as , n’est pas du salaire différé . C’est une taxe sociale . Encore une fois ça ne me pose pas problème

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 8 174 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, zebusoif a dit :

tu crois que tu t'es fait tout seul, mais laisse moi rire DDR. Arrête de croire que tu t'es fait tout seul et peut-être que t'auras les chevilles qui arrêteront de gonfler, mon pauvre.

réponse par attaque personnelle! cela démontre que ton raisonnement est plus que vacant, zébu... DDR a été très clair dans ses explications... et il démontre par là qu'à la différence de beaucoup ici, il contribue et sans "rancune" au modèle social français.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacky29 Membre 8 174 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, bibifricotin a dit :

 

 

 

salut bibi! les heures supplémentaires défiscalisées sont parfaitement explicites, cela veut dire qu'elles n'entreront pas dans le calcul futur de ta retraite . c'est le principe même de la défiscalisation. je veux dire que le président Hollande en a fait l'amère expérience quand il les a faites supprimer, non? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 943 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, zebusoif a dit :

que tu penses que tu t'es fait tout seul et que tu ne dois rien à personne ? ici

Là il n’y a qu’un fait comptable. Rien à voir avec ta rhétorique visant à noyer ton erreur sur le salaire différé que représenterait la Taxe sur les produits pétroliers ou la cotisation mutuelle 

Citation

moi je pense qu'il faudrait faire les comptes pour bien voir qui a été le plus solidaire avec qui.

:smile2:

Règle 1 . Si tu n’as pas d’argument conclure par “demande à x si “ , “ il faudrait “ tout élément ne pouvant être vérifié mais visant à faire accroire qu’il y aurait un argument . 

Application de la règle 1 : va dire aux GJs que la TIPP c’est du salaire différé et que leur frigo vide ne doit pas leur faire oublier leur retraite qui sera payée par les cotisations de leurs enfants .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité