Aller au contenu

Il faut réduire le caquet au coq Gaulois


DKKRR

Messages recommandés

Membre, 32ans Posté(e)
DKKRR Membre 927 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans‚
Posté(e)

 

 

 

Pour une fois je suis en accord avec ce sinistre personnage. Je conçois l'idée de nation comme particulièrement nauséabonde. Génératrice de tant de rancoeurs, de haine, de concurrence, de rejet entre individus.

A l'instar de Mr Poutou, je suis pour un monde sans-frontiérisé. Un monde où, prenant en compte le fait que nous sommes venus sur terre sans rien créé, sans avoir choisi l'endroit où nous souhaiterions atterrir, chacun serait dans la capacité de se rendre là où il le désire. Un monde ou l'appartenance à la nation ne signifierait plus rien. Un monde où les liens nous unissant transcenderaient ce concept étriqué de sentiment national.

Cela aurait, de plus, pour effet positif de forcer les gens à une plus équitable répartition des richesses à travers le globe de sorte à ce que certains ne soient pas lésés au détriment d'autres qui accapareraient indûment la majorité des ressources.

Que ne me désolé-je point lorsque je constate, effaré, ces personnes venant de gagner une course ou autres, s'envelopper dans un morceau de tissu représentant un drapeau avec le message elliptique suivant qui ressort : "voici mon pays, il est le meilleur, il vous a battu, admirez ses couleurs car elles se situent présentement au sommet de l'olympe".

L'amour de la nation se développe, parfois, dans le rejet de tout ce qui n'est pas national. Plus celle-ci bénéficiera de mon admiration, plus les éléments qui lui seront extérieurs paraîtront insignifiants à mes yeux si ce n'est comme potentiellement concurrentiels, voir dangereux.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 290 messages
Forumeur confit,
Posté(e)
Il y a 12 heures, DKKRR a dit :

Je conçois l'idée de nation comme particulièrement nauséabonde. Génératrice de tant de rancoeurs, de haine, de concurrence, de rejet entre individus.

Ce qui est absurde dans cette croyance de BHL, c’est d’affirmer que le mot nation est un concept qui est à la source et l’origine des guerres.

Quand il s’agit de se taper dessus, les mots employés s’ajustent en fonction des circonstances et du contexte.

Lorsque deux tribus, s’égorgent entre elles très vite le terme qui désigne l’ennemi, l’autre, celui qu’il faut évincer ou sinon périr,survient spontanément.

Certes, les clans génèrent des guerres claniques, les tribus des guerres tribales, les ethnies des guerres ethniques, les nations des guerres régionales, les alliances entre nations des guerres mondiales, mais ce n’est pas l’étiquette que l’on donne à notre description des conflits qui sont à l’origine du conflit.

La notion d’appartenance est une réalité profondément humaine, appartenir au clan, à la tribu, à l’ethnie, à la nation, c’est incontournable.

Vouloir nier cette réalité qui est propre aux humains, c’est comme se cacher derrière son petit doigt, cela n’a pas de sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 44ans Posté(e)
Maxence22 Membre 8 789 messages
Forumeur accro‚ 44ans‚
Posté(e)

Ce qui est désolant pour ce triste personnage qu'est BHL c'est de confondre (volontairement ou pas) patriotisme et nationalisme.

Je parle là du nationalisme politique bien sûr.

En tout cas merci de m'avoir bien fait marrer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 531 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)
Il y a 14 heures, DKKRR a dit :

 

 

 

Pour une fois je suis en accord avec ce sinistre personnage. Je conçois l'idée de nation comme particulièrement nauséabonde. Génératrice de tant de rancoeurs, de haine, de concurrence, de rejet entre individus.

A l'instar de Mr Poutou, je suis pour un monde sans-frontiérisé. Un monde où, prenant en compte le fait que nous sommes venus sur terre sans rien créé, sans avoir choisi l'endroit où nous souhaiterions atterrir, chacun serait dans la capacité de se rendre là où il le désire. Un monde ou l'appartenance à la nation ne signifierait plus rien. Un monde où les liens nous unissant transcenderaient ce concept étriqué de sentiment national.

Cela aurait, de plus, pour effet positif de forcer les gens à une plus équitable répartition des richesses à travers le globe de sorte à ce que certains ne soient pas lésés au détriment d'autres qui accapareraient indûment la majorité des ressources.

Que ne me désolé-je point lorsque je constate, effaré, ces personnes venant de gagner une course ou autres, s'envelopper dans un morceau de tissu représentant un drapeau avec le message elliptique suivant qui ressort : "voici mon pays, il est le meilleur, il vous a battu, admirez ses couleurs car elles se situent présentement au sommet de l'olympe".

L'amour de la nation se développe, parfois, dans le rejet de tout ce qui n'est pas national. Plus celle-ci bénéficiera de mon admiration, plus les éléments qui lui seront extérieurs paraîtront insignifiants à mes yeux si ce n'est comme potentiellement concurrentiels, voir dangereux.

 

Qu'est-ce qu'il y aurait, si les nations n'existaient pas? Non pas la douce anarchie dont rêvent certains, mais certainement un monde féodal où règnerait la loi du plus fort, sans contrepoids. Heureusement que les nations sont là pour nous protéger de ces instruments de totalitarisme que sont certaines religions, et aussi de ces multinationales dont quelques-unes sont déjà plus puissantes que des États. BHL sait de quoi il parle, il a fait de son mieux pour détruire la nation libyenne - on a vu le résultat!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 94 765 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)

Il nage en pleine inculture animalière ce mec.

Un coq chante, c'est la poule qui caquette !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68ans Posté(e)
jacky29 Membre 27 446 messages
Maitre des forums‚ 68ans‚
Posté(e)
Il y a 22 heures, Enchantant a dit :

Ce qui est absurde dans cette croyance de BHL, c’est d’affirmer que le mot nation est un concept qui est à la source et l’origine des guerres.

Quand il s’agit de se taper dessus, les mots employés s’ajustent en fonction des circonstances et du contexte.

Lorsque deux tribus, s’égorgent entre elles très vite le terme qui désigne l’ennemi, l’autre, celui qu’il faut évincer ou sinon périr,survient spontanément.

Certes, les clans génèrent des guerres claniques, les tribus des guerres tribales, les ethnies des guerres ethniques, les nations des guerres régionales, les alliances entre nations des guerres mondiales, mais ce n’est pas l’étiquette que l’on donne à notre description des conflits qui sont à l’origine du conflit.

La notion d’appartenance est une réalité profondément humaine, appartenir au clan, à la tribu, à l’ethnie, à la nation, c’est incontournable.

Vouloir nier cette réalité qui est propre aux humains, c’est comme se cacher derrière son petit doigt, cela n’a pas de sens.

je suis d'accord avec toi, enchantant! la guerre sous toutes ses formes fait partie intégrante de l'animal humain, tout primate digne de ce nom est un tueur vis à vis d'un groupe étranger. nous sommes des primates, la tuerie est inscrite en nous depuis notre apparition sur terre... et de plus, nous sommes faits pour ça! et incroyablement doués pour ça!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 150ans Posté(e)
chanou 34 Membre 20 405 messages
Maitre des forums‚ 150ans‚
Posté(e)
Le 19/06/2018 à 23:14, DKKRR a dit :

 

 

 

 

Mwé...:hum:

Là j'ai bien peur, DKKRR, que le coq gaulois ne lui réponde "merde", tout BHL qu'il est.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 94 765 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)
il y a 56 minutes, jacky29 a dit :

je suis d'accord avec toi, enchantant! la guerre sous toutes ses formes fait partie intégrante de l'animal humain, tout primate digne de ce nom est un tueur vis à vis d'un groupe étranger. nous sommes des primates, la tuerie est inscrite en nous depuis notre apparition sur terre... et de plus, nous sommes faits pour ça! et incroyablement doués pour ça!

Pas tout à fait d'accord, la guerre ou les conflits sont de source animale tout court.

Par Ex. : Des clans de lions ayant épuisé momentanément les ressources nourricières de leur territoire vont aller attaquer un autre clan pour tenter de s'approprier leur garde-manger.

L'homme a affiné tout cela mais n'a rien inventé sur le sujet. Nous poursuivons sur notre instinct (animalier)

Quant à BHL, pas grand chose à en dire il a toujours surfé sur ses conneries ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68ans Posté(e)
jacky29 Membre 27 446 messages
Maitre des forums‚ 68ans‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Plouj a dit :

Pas tout à fait d'accord, la guerre ou les conflits sont de source animale tout court.

Par Ex. : Des clans de lions ayant épuisé momentanément les ressources nourricières de leur territoire vont aller attaquer un autre clan pour tenter de s'approprier leur garde-manger.

L'homme a affiné tout cela mais n'a rien inventé sur le sujet. Nous poursuivons sur notre instinct (animalier)

Quant à BHL, pas grand chose à en dire il a toujours surfé sur ses conneries ...

bonjour plouj, je ne parlais que des primates, qui peuvent être frugivores, végétariens ou omnivores comme les chimpanzés qui chassent en bande.

je ne parlais pas des félins qui vivent en famille comme les lions.

mais cela est bien notre part humaine qui instruit les guerres... aucun autre animal ne fait la guerre totale à d'autres groupes d'animaux. nous sommes les seuls de notre espèce.  

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 94 765 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)
il y a 12 minutes, jacky29 a dit :

bonjour plouj, je ne parlais que des primates, qui peuvent être frugivores, végétariens ou omnivores comme les chimpanzés qui chassent en bande.

je ne parlais pas des félins qui vivent en famille comme les lions.

mais cela est bien notre part humaine qui instruit les guerres... aucun autre animal ne fait la guerre totale à d'autres groupes d'animaux. nous sommes les seuls de notre espèce.  

Ok d'accord, ce qui sous-entend que nous descendions des primates ce que beaucoup réfutent à ce jour !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68ans Posté(e)
jacky29 Membre 27 446 messages
Maitre des forums‚ 68ans‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Plouj a dit :

Ok d'accord, ce qui sous-entend que nous descendions des primates ce que beaucoup réfutent à ce jour !

eh oui, je dirais même plus que si cette famille n'avait pas existé, nous ne serions pas là à discuter. bonne journée, jacky.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68ans Posté(e)
jacky29 Membre 27 446 messages
Maitre des forums‚ 68ans‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Plouj a dit :

Ok d'accord, ce qui sous-entend que nous descendions des primates ce que beaucoup réfutent à ce jour !

et c'est malheureux... ils devraient s'intéresser à certain petit mammifère nommé Purgathorius qui naviguait entre les pattes des ankylosaures et autres raptors... ... ils seraient surpris d'apprendre que ce charmant petit être préfigure les primates... comme ils seraient tout aussi étonnés d'apprendre que les ursidés, les félidés et les canidés descendent tous d'un ancêtre nommé joyeusement "Myacis".  

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 94 765 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)

Et le porc qui a énormément de gènes communs et qui, après expériences, pourrait fournir des organes à l'homme.

Ah le nature !

Mais nous sortons un peu du sujet .. quoique !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 32ans Posté(e)
DKKRR Membre 927 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans‚
Posté(e)
Le 20/06/2018 à 11:52, Enchantant a dit :

Ce qui est absurde dans cette croyance de BHL, c’est d’affirmer que le mot nation est un concept qui est à la source et l’origine des guerres.

Quand il s’agit de se taper dessus, les mots employés s’ajustent en fonction des circonstances et du contexte.

Lorsque deux tribus, s’égorgent entre elles très vite le terme qui désigne l’ennemi, l’autre, celui qu’il faut évincer ou sinon périr,survient spontanément.

Certes, les clans génèrent des guerres claniques, les tribus des guerres tribales, les ethnies des guerres ethniques, les nations des guerres régionales, les alliances entre nations des guerres mondiales, mais ce n’est pas l’étiquette que l’on donne à notre description des conflits qui sont à l’origine du conflit.

La notion d’appartenance est une réalité profondément humaine, appartenir au clan, à la tribu, à l’ethnie, à la nation, c’est incontournable.

Vouloir nier cette réalité qui est propre aux humains, c’est comme se cacher derrière son petit doigt, cela n’a pas de sens.

Je me dois de reconnaitre que vous avez totalement raison et qu'en effet ce que j'énonçais ne réglerait probablement rien (les hommes trouveraient toujours d'autres prétextes pour exprimer la violence inhérente à leur être). Cependant, même si cela ne relève peut-être que du symbole, je me dis qu'il serait peut-être mieux de cesser les manifestations trop ostensibles d'un certain patriotisme qui, au lieu de faire "reconnaître", de faire aimer un peu plus sa patrie par les autres, peut au contraire accroître (ou créer) la haine de certains à l'égard de celle-ci.

Je vous donne un exemple. Lors du quart de finale perdue contre la France face à l'Allemagne en 2010. Je me souviens qu'à l'issue immédiate du match, dans une rue très passante de ma ville d'alors, se tenait un homme à une fenêtre avec un drapeau Allemand qu'il agitait en criant sa joie (certainement celui-ci n'avait aucune mauvaise intention et ne voulait que, par pur réflexe patriote, démontrer sa "fierté" d'appartenir à ce pays qu'est l'Allemagne). Le problème c'est qu'en faisant cela, les gens pouvaient considérer cette attitude comme relevant de la provocation. La frustration de la défaite était encore pleinement présente et voir "l'adversaire" "narguer" de la sorte pouvait créer chez les gens une certaine forme de haine à l'égard de toute la nation que représentait cet homme avec ce drapeau.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 17 050 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Le pauvre Régis Debray bien seul face à quelques hyènes enragées qui l'insultent pour expliquer ce que finalement nous sommes assez nombreux à expliquer depuis quelques années.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 17 050 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

"Dans la jungle il n'y a pas de frontières, c'est pourquoi il n'y a pas de loi." Régis Debray

Partout où il y a un fort et un faible, le faible réclame une frontière qui oblige le fort à effectuer des formalités de passage, de façon à ce qu'il prenne acte qu'il n'est pas partout chez lui. Les colonisateurs de toutes sortes, et même les guerres récemment déclenchées depuis l'Irak jusqu'à la Syrie, ne proviennent que du fait qu'on considère que l'Occident et les droits de l'Homme doivent être partout chez eux. C'est sans conteste une forme d'universalisme malsain au nom d'une ingérance idéologique sans frontiériste qui déclenche d'elle même les conflits du fait de l'impossibilité de définir des frontières ou des limites à l'action légitime de chacun.

"Il n'y a de vie que circonscrite." (depuis la cellule à la société humaine)

"Pour accueillir quelqu'un il faut se tenir sur le seuil, il faut avoir un chez-soi à proposer."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68ans Posté(e)
jacky29 Membre 27 446 messages
Maitre des forums‚ 68ans‚
Posté(e)
Il y a 18 heures, Plouj a dit :

Et le porc qui a énormément de gènes communs et qui, après expériences, pourrait fournir des organes à l'homme.

Ah le nature !

Mais nous sortons un peu du sujet .. quoique !!

oui mais c'est agréable! désolée pour les modés! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Doctor feel good, 57ans Posté(e)
brooder Membre 5 283 messages
57ans‚ Doctor feel good,
Posté(e)
Il y a 9 heures, Quasi-Modo a dit :

 

Partout où il y a un fort et un faible, le faible réclame une frontière qui oblige le fort à effectuer des formalités de passage, de façon à ce qu'il prenne acte qu'il n'est pas partout chez lui. Les colonisateurs de toutes sortes, et même les guerres récemment déclenchées depuis l'Irak jusqu'à la Syrie, ne proviennent que du fait qu'on considère que l'Occident et les droits de l'Homme doivent être partout chez eux. C'est sans conteste une forme d'universalisme malsain au nom d'une ingérance idéologique sans frontiériste qui déclenche d'elle même les conflits du fait de l'impossibilité de définir des frontières ou des limites à l'action légitime de chacun.

"Il n'y a de vie que circonscrite." (depuis la cellule à la société humaine)

"Pour accueillir quelqu'un il faut se tenir sur le seuil, il faut avoir un chez-soi à proposer."

Le "miracle" de la démocratie que l'on rencontre dans nos pays et que l'on "vend" à d'autres contrées risque bien d'être pour eux leur cercueil.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×