Aller au contenu

La Mémoire

Messages recommandés

Dalia Membre 545 messages
Forumeur forcené‚ 46ans
Posté(e)

Bonsoir, une simple question : Pourquoi on se souviens de certains moments de notre vie et oublie complètement d'autres moments ?

Il y a des moments lointains que je me souviens mais qui sont des moments banals du quotidien.

Qu'est qui fait que l'on s'en souviens ? 

Je me souviens d'une journée ou il neigeait que je courais dans la neige, je ne peut plus me souvenir de la date exacte, mais je me souviens de l'Année.

Voilà, je pense que vous saisissez mon exemple .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
BadKarma Membre 7 074 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)

Ce qui m' a fait souvenir des réminiscences de ce regretté Georges...

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dalia Membre 545 messages
Forumeur forcené‚ 46ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, BadKarma a dit :

Ce qui m' a fait souvenir des réminiscences de ce regretté Georges...

 

Je n'ai pas tout écouter la vidéo au complet mais quelque chose fait en sorte que l'on souviens d'un moment parfois c'est une odeur ou aussi la musique joue un rôle je crois ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 477 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 8 minutes, Dalia a dit :

Bonsoir, une simple question : Pourquoi on se souviens de certains moments de notre vie et oublie complètement d'autres moments ?

Il y a des moments lointains que je me souviens mais qui sont des moments banals du quotidien.

Qu'est qui fait que l'on s'en souviens ? 

Je me souviens d'une journée ou il neigeait que je courais dans la neige, je ne peut plus me souvenir de la date exacte, mais je me souviens de l'Année.

Voilà, je pense que vous saisissez mon exemple .

la mémorisation est lié au fait que le chemin (le lien) entre plusieurs neurones bien que dépendant de neurotransmetteurs chimiques solubles reste quasi permanet est lié à trois choses : -

- soit il est régulièrement entretenu par le conscient ou par le subconscient 

- soit une disposition particulière favorable "laisse en place" les neurotransmetteurs.

 

Quand les souvenirs disparaissent c'est que les liaisons interneuronales ont perdu toutes traces de leur premier fonctionnement ou bien que le psychisme bloque certains souvenirs.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dalia Membre 545 messages
Forumeur forcené‚ 46ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Répy a dit :

la mémorisation est lié au fait que le chemin (le lien) entre plusieurs neurones bien que dépendant de neurotransmetteurs chimiques solubles reste quasi permanet est lié à trois choses : -

- soit il est régulièrement entretenu par le conscient ou par le subconscient 

- soit une disposition particulière favorable "laisse en place" les neurotransmetteurs.

 

Quand les souvenirs disparaissent c'est que les liaisons interneuronales ont perdu toutes traces de leur premier fonctionnement ou bien que le psychisme bloque certains souvenirs.

Votre explication est claire et précise, je vous remercie . alors les neurones captent et gardent certains moments pour une raison obscure par contre.

Certains moments on ne les oublies pas car ils nous ont marqués à vie mais les autres on s'en souvient pour une raison indéterminée aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 348 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)
J'ai la mémoire qui flanche

J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
Comme il était très musicien, il jouait beaucoup des mains
Tout entre nous a commencé par un très long baiser
Sur la veine bleutée du poignet, un long baiser sans fin
J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
Quel pouvait être son prénom et quel était son nom
Il s'appelait, je l'appelai, comment l'appelait-on?
Pourtant c'est fou ce que j'aimais l'appeler par son nom
J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
De quelle couleur étaient ses yeux, je crois pas qu'ils étaient bleus
Étaient-ils verts, étaient-ils gris étaient-ils vertdigris?
Ou changeaient-ils tout le temps de couleur, pour un non, pour un oui?
  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 132 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)

Les deux formes de mémoire

J'étudie une leçon, et pour l'apprendre par cœur je la lis d'abord en scandant chaque vers ; je la répète ensuite un certain nombre de fois.

A ce moment précis, je sais ma leçon par cœur ; on dit qu'elle est devenue souvenir, qu'elle est imprimée dans ma mémoire.

Le souvenir de la leçon, en tant qu'apprise par cœur, a tous les caractères de l'habitude.

Au contraire, le souvenir de telle lecture particulière, la seconde ou la troisième, n'a aucun des caractères de l'habitude. L'image s'en est nécessairement imprimée du premier coup dans la mémoire, puisque les autres lectures constituent, par définition même, des souvenirs différents.

On peut même aller plus loin, et dire que la conscience nous révèle, entre ces deux genres de souvenirs, une différence profonde, une différence de nature.

Le souvenir de telle lecture déterminée est une représentation, et une représentation seulement ; il tient dans une intuition de l'esprit que je puis, à mon gré, allonger ou raccourcir ; je lui assigne une durée arbitraire ; rien ne m'empêche de l'embrasser tout d'un coup comme dans un tableau.

Au contraire, le souvenir de la leçon apprise, même quand je me borne à répéter cette leçon intérieurement, exige un temps bien déterminé, le même qu'il faut pour développer un à un, ne fût-ce qu'en imagination, tous les mouvements d'articulation nécessaires ; ce n'est donc plus une représentation, c'est une action.

Elle est « agie » plutôt qu'elle n'est représentée ; je pourrais la croire innée, s'il ne me plaisait d'évoquer en même temps, comme autant de représentations, les lectures successives qui m'ont servi à l'apprendre.

La mémoire mécanique ne peut être replacée dans la chronologie. La mémoire des détails est chronologique.

H.Bergson

 

 

"Il existe trois différents systèmes de stockage : la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.

Stockage sensoriel

La mémoire sensorielle est un système de mémorisation très éphémère qui stocke l'information captée par les sens.

Mémoire à court terme (MCT)

Comporte des informations actuellement actives dans la conscience, tout ce dont on conscient. Sa capacité de stockage, d'après les experts, est de sept éléments en moyenne, avec une marge de plus ou moins deux éléments.

Grâce à un processus de morcellement, vous pouvez en stocker beaucoup plus.

La durée de mémorisation de l'information au sein de la MCT est d'environ dix-huit secondes. On peut augmenter ce temps en répétant l'information mentalement ou à haute voix.

Mémoire à long terme (MLT)

Si l'information stockée dans la MCT est répétée suffisamment longtemps, elle finit par intégrer la MLT. Lorsque l'information est pertinente et fait référence à quelque chose que l'on connaît déjà, il est plus facile de la mémoriser.

La MLT se divise en trois parties :

mémoire épisodique (événements et situations spécifiques de notre vécu – mariage, anniversaire, etc..)

mémoire sémantique : informations factuelles, comme les jours fériés, le N° de SS, etc...

mémoire procédurale qui concerne les processus, comme faire de la bicyclette, lacer ses chaussures, etc...

 

L'oubli de l'information stockée dans la MLT provient de l'incapacité à accéder à l'information et non à l'absence d'information dans le système de stockage.

Ce problème d'accès est dû à deux types d'obstacles, tous deux liés à l'interférence rétroactive : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations anciennes en raison de l'interférence d'informations récentes ; et l'interférence proactive : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations récentes en raison de l'interférence d'informations anciennes."

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dalia Membre 545 messages
Forumeur forcené‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, PINOCCHIO a dit :
J'ai la mémoire qui flanche

 

J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
Comme il était très musicien, il jouait beaucoup des mains
Tout entre nous a commencé par un très long baiser
Sur la veine bleutée du poignet, un long baiser sans fin
J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
Quel pouvait être son prénom et quel était son nom
Il s'appelait, je l'appelai, comment l'appelait-on?
Pourtant c'est fou ce que j'aimais l'appeler par son nom
J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien
De quelle couleur étaient ses yeux, je crois pas qu'ils étaient bleus
Étaient-ils verts, étaient-ils gris étaient-ils vertdigris?
Ou changeaient-ils tout le temps de couleur, pour un non, pour un oui?

Le ravage du temps notre pire ennemi même la mémoire s'efface.

Il y a 6 heures, Talon 1 a dit :

Les deux formes de mémoire

J'étudie une leçon, et pour l'apprendre par cœur je la lis d'abord en scandant chaque vers ; je la répète ensuite un certain nombre de fois.

A ce moment précis, je sais ma leçon par cœur ; on dit qu'elle est devenue souvenir, qu'elle est imprimée dans ma mémoire.

Le souvenir de la leçon, en tant qu'apprise par cœur, a tous les caractères de l'habitude.

Au contraire, le souvenir de telle lecture particulière, la seconde ou la troisième, n'a aucun des caractères de l'habitude. L'image s'en est nécessairement imprimée du premier coup dans la mémoire, puisque les autres lectures constituent, par définition même, des souvenirs différents.

On peut même aller plus loin, et dire que la conscience nous révèle, entre ces deux genres de souvenirs, une différence profonde, une différence de nature.

Le souvenir de telle lecture déterminée est une représentation, et une représentation seulement ; il tient dans une intuition de l'esprit que je puis, à mon gré, allonger ou raccourcir ; je lui assigne une durée arbitraire ; rien ne m'empêche de l'embrasser tout d'un coup comme dans un tableau.

Au contraire, le souvenir de la leçon apprise, même quand je me borne à répéter cette leçon intérieurement, exige un temps bien déterminé, le même qu'il faut pour développer un à un, ne fût-ce qu'en imagination, tous les mouvements d'articulation nécessaires ; ce n'est donc plus une représentation, c'est une action.

Elle est « agie » plutôt qu'elle n'est représentée ; je pourrais la croire innée, s'il ne me plaisait d'évoquer en même temps, comme autant de représentations, les lectures successives qui m'ont servi à l'apprendre.

La mémoire mécanique ne peut être replacée dans la chronologie. La mémoire des détails est chronologique.

H.Bergson

 

 

"Il existe trois différents systèmes de stockage : la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.

Stockage sensoriel

La mémoire sensorielle est un système de mémorisation très éphémère qui stocke l'information captée par les sens.

Mémoire à court terme (MCT)

Comporte des informations actuellement actives dans la conscience, tout ce dont on conscient. Sa capacité de stockage, d'après les experts, est de sept éléments en moyenne, avec une marge de plus ou moins deux éléments.

Grâce à un processus de morcellement, vous pouvez en stocker beaucoup plus.

La durée de mémorisation de l'information au sein de la MCT est d'environ dix-huit secondes. On peut augmenter ce temps en répétant l'information mentalement ou à haute voix.

Mémoire à long terme (MLT)

Si l'information stockée dans la MCT est répétée suffisamment longtemps, elle finit par intégrer la MLT. Lorsque l'information est pertinente et fait référence à quelque chose que l'on connaît déjà, il est plus facile de la mémoriser.

La MLT se divise en trois parties :

mémoire épisodique (événements et situations spécifiques de notre vécu – mariage, anniversaire, etc..)

mémoire sémantique : informations factuelles, comme les jours fériés, le N° de SS, etc...

mémoire procédurale qui concerne les processus, comme faire de la bicyclette, lacer ses chaussures, etc...

 

L'oubli de l'information stockée dans la MLT provient de l'incapacité à accéder à l'information et non à l'absence d'information dans le système de stockage.

Ce problème d'accès est dû à deux types d'obstacles, tous deux liés à l'interférence rétroactive : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations anciennes en raison de l'interférence d'informations récentes ; et l'interférence proactive : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations récentes en raison de l'interférence d'informations anciennes."

 

Merci à vous pour cette explication détaillée, vous dites : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations anciennes en raison de l'interférence d'informations récentes .

Mais n'est ce pas le fait qu'un souvenir lointain s'efface avec le temps ?

Modifié par Dalia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 1 300 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 08/04/2018 à 21:48, Répy a dit :

la mémorisation est lié au fait que le chemin (le lien) entre plusieurs neurones bien que dépendant de neurotransmetteurs chimiques solubles reste quasi permanet est lié à trois choses : -

- soit il est régulièrement entretenu par le conscient ou par le subconscient 

- soit une disposition particulière favorable "laisse en place" les neurotransmetteurs.

 

Quand les souvenirs disparaissent c'est que les liaisons interneuronales ont perdu toutes traces de leur premier fonctionnement ou bien que le psychisme bloque certains souvenirs.

L'explication de Répy est correcte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 180 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Un couple de petits vieux en reçoit un autre à déjeuner.
A la fin du repas, pendant que les femmes sont au jardin, les hommes discutent au salon.
– Hier soir, on était dans un restaurant très très bien.
– Ah bon, il s’appelle comment ?
– Euh…. ma mémoire me joue des tours. Comment ça s’appelle, cet animal avec des grandes oreilles ?
– Un lapin ?
– Non, non, ça ressemble à un cheval…
– Un âne ?
– Oui, c’est ça !
Et se tournant vers le jardin :
– Anne ! Comment ça s’appelle, le resto où on était hier soir ?

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Natouxelle Membre 160 messages
Forumeur inspiré‚ 46ans
Posté(e)

"La mémoire s’apparente à une immense bibliothèque qui possède ses propres archives".

"On enregistre les informations grâce à la connexion des neurones entre eux. Dans le cortex cérébral, les informations deviennent des signaux électriques qui suivent les chemins tracés par les neurones. Ces chemins sont discontinus, et les fossés qui les lient les uns aux autres sont appelés : les synapses. C’est en traversant ces synapses que les signaux électriques libèrent une substance chimique qui créer des ponts ; les chemins qui étaient alors discontinus deviennent praticables : le stockage de l’information est favorisé."

"En fonction de nos besoins, nous allons faire appel à tel ou tel type de mémoire : par exemple la mémoire à court terme permet de retenir une ou plusieurs informations qui vont nous être utiles à l’instant T,  pour un laps de temps qui est très court.
La mémoire à long terme retient, comme son nom l’indique, les informations sur le long terme, parfois tout au long d’une vie. Les souvenirs appartiennent à la mémoire à long terme."

Pour moi, qu'elle soit court ou longue, elle ne retient pas grand chose :pParfois, suffit que je passe une porte et oups...je ne me souviens plus pourquoi j'allais par là...Je regarde un film le soir et le lendemain, pas foutu de me rappeler lequel...Elle est très joueuse aussi, à  me faire chercher des objets pendant des heures, que je finis par retrouver en un déclic. 

Elle m’énerve ma mémoire ! A ne pas vouloir se rappeler des choses dont j'aimerais me souvenir et à me rappeler des trucs inutiles...

Donc, si on a une mauvaise mémoire, c'est que nos neurones ne se connectent pas ?! Remarque...est ce que j'en ai des neurones :hum: ?! Car souvent on me pose la question :p

 

Modifié par Natouxelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 596 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Pareil pour moi.

L'autre jour, je vais voir mon toubib pour lui raconter que je perdais la mémoire.

- y a longtemps ? qu'il me demande.

Et quand je lui ai répondu

- y a longtemps quoi ?

Il m'a regardé d'un drôle d'air.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 2 380 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 08/04/2018 à 21:23, Dalia a dit :

Bonsoir, une simple question : Pourquoi on se souviens de certains moments de notre vie et oublie complètement d'autres moments ?

Il y a des moments lointains que je me souviens mais qui sont des moments banals du quotidien.

Qu'est qui fait que l'on s'en souviens ? 

Je me souviens d'une journée ou il neigeait que je courais dans la neige, je ne peut plus me souvenir de la date exacte, mais je me souviens de l'Année.

Voilà, je pense que vous saisissez mon exemple .

Les humains en arabe sont appelés nass, les oublieurs, puis il y a des anges qui écrivent tout ce qu'ils font mais le plus fascinant c'est l'ange sijjil en arabe qui vient de retenir, mémoire ...

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL26 Membre 490 messages
Forumeur survitaminé‚ 45ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Les humains en arabe sont appelés nass, les oublieurs, puis il y a des anges qui écrivent tout ce qu'ils font mais le plus fascinant c'est l'ange sijjil en arabe qui vient de retenir, mémoire ...

Certes mais la question est de savoir pourquoi et comment les souvenirs sont sélectionnés chez les oublieurs? Les anges transmettent-ils une partie de leurs écrits aux oublieurs? Quel est donc le rôle précis de sijjil? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 2 380 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
à l’instant, CAL26 a dit :

Certes mais la question est de savoir pourquoi et comment les souvenirs sont sélectionnés chez les oublieurs? Les anges transmettent-ils une partie de leurs écrits aux oublieurs? Quel est donc le rôle précis de sijjil? 

Tout ce que j'ai trouvé c'est ça ;

Il y a aussi une racine S-J-L سجل qui sert en arabe moderne à traduire tout ce qui relève des notions d'enregistrement, d'immatriculation, d'inscription.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanss Membre 12 190 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Les humains en arabe sont appelés nass, les oublieurs, puis il y a des anges qui écrivent tout ce qu'ils font mais le plus fascinant c'est l'ange sijjil en arabe qui vient de retenir, mémoire ...

  Il y a 2 maniéres d'évoquer les gens dans la langue arabe il y a inssan qui désigne l'être aimable qui évolue en société qui tient compagnie avec lequel on entretient des rapports de confiance des rapports intimes etc et nass qui veut effectivement désigner l'oubli, tu utilises l'un ou l'autre en fonction de ce que tu veux exprimer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 2 380 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, hanss a dit :

  Il y a 2 maniéres d'évoquer les gens dans la langue arabe il y a inssan qui désigne l'être aimable qui évolue en société qui tient compagnie avec lequel on entretient des rapports de confiance des rapports intimes etc et nass qui veut effectivement désigner l'oubli, tu utilises l'un ou l'autre en fonction de ce que tu veux exprimer.

Non nass ou insane c'est la même racine. C'est ceux qui oublient c'est pour ça il y a la prière pour invoquer dieu et s'en rappeler car la vie "ici bas" nous fait souvent oublier la solution simple qu'est l'infiniment grand.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanss Membre 12 190 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Non nass ou insane c'est la même racine. C'est ceux qui oublient c'est pour ça il y a la prière pour invoquer dieu et s'en rappeler car la vie "ici bas" nous fait souvent oublier la solution simple qu'est l'infiniment grand.

Non la racine de Nass est نسى Et la racine de inssan Et أنس 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 2 380 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 28 minutes, hanss a dit :

Non la racine de Nass est نسى Et la racine de inssan Et أنس 

Si tu veux mais dans le coran c'est nass (les gens).

SourateAn Nas (114)

 

Ou dans la sourate l'éléphant  SOURATE 105 , ils parlent de pierre d'argile


- سجلّ [siǧill] : “livre, livret, matricule, index, liste, registre”, du latin sigillum, “sceau, seing”, diminutif de signum.

- سجّيل [siǧǧīl] : “marne”, probablement du pehlevi sang-gīl, “pierre d’argile”.

Car surement les pierres d'argile devaient servir a inscrire, à retenir des choses, enfin bref la mémoire.

 

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL26 Membre 490 messages
Forumeur survitaminé‚ 45ans
Posté(e)
Le 09/04/2018 à 09:34, Talon 1 a dit :

Les deux formes de mémoire

J'étudie une leçon, et pour l'apprendre par cœur je la lis d'abord en scandant chaque vers ; je la répète ensuite un certain nombre de fois.

A ce moment précis, je sais ma leçon par cœur ; on dit qu'elle est devenue souvenir, qu'elle est imprimée dans ma mémoire.

Le souvenir de la leçon, en tant qu'apprise par cœur, a tous les caractères de l'habitude.

Au contraire, le souvenir de telle lecture particulière, la seconde ou la troisième, n'a aucun des caractères de l'habitude. L'image s'en est nécessairement imprimée du premier coup dans la mémoire, puisque les autres lectures constituent, par définition même, des souvenirs différents.

On peut même aller plus loin, et dire que la conscience nous révèle, entre ces deux genres de souvenirs, une différence profonde, une différence de nature.

Le souvenir de telle lecture déterminée est une représentation, et une représentation seulement ; il tient dans une intuition de l'esprit que je puis, à mon gré, allonger ou raccourcir ; je lui assigne une durée arbitraire ; rien ne m'empêche de l'embrasser tout d'un coup comme dans un tableau.

Au contraire, le souvenir de la leçon apprise, même quand je me borne à répéter cette leçon intérieurement, exige un temps bien déterminé, le même qu'il faut pour développer un à un, ne fût-ce qu'en imagination, tous les mouvements d'articulation nécessaires ; ce n'est donc plus une représentation, c'est une action.

Elle est « agie » plutôt qu'elle n'est représentée ; je pourrais la croire innée, s'il ne me plaisait d'évoquer en même temps, comme autant de représentations, les lectures successives qui m'ont servi à l'apprendre.

La mémoire mécanique ne peut être replacée dans la chronologie. La mémoire des détails est chronologique.

H.Bergson

 

 

"Il existe trois différents systèmes de stockage : la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.

Stockage sensoriel

La mémoire sensorielle est un système de mémorisation très éphémère qui stocke l'information captée par les sens.

Mémoire à court terme (MCT)

Comporte des informations actuellement actives dans la conscience, tout ce dont on conscient. Sa capacité de stockage, d'après les experts, est de sept éléments en moyenne, avec une marge de plus ou moins deux éléments.

Grâce à un processus de morcellement, vous pouvez en stocker beaucoup plus.

La durée de mémorisation de l'information au sein de la MCT est d'environ dix-huit secondes. On peut augmenter ce temps en répétant l'information mentalement ou à haute voix.

Mémoire à long terme (MLT)

Si l'information stockée dans la MCT est répétée suffisamment longtemps, elle finit par intégrer la MLT. Lorsque l'information est pertinente et fait référence à quelque chose que l'on connaît déjà, il est plus facile de la mémoriser.

La MLT se divise en trois parties :

mémoire épisodique (événements et situations spécifiques de notre vécu – mariage, anniversaire, etc..)

mémoire sémantique : informations factuelles, comme les jours fériés, le N° de SS, etc...

mémoire procédurale qui concerne les processus, comme faire de la bicyclette, lacer ses chaussures, etc...

 

L'oubli de l'information stockée dans la MLT provient de l'incapacité à accéder à l'information et non à l'absence d'information dans le système de stockage.

Ce problème d'accès est dû à deux types d'obstacles, tous deux liés à l'interférence rétroactive : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations anciennes en raison de l'interférence d'informations récentes ; et l'interférence proactive : vous avez des difficultés à vous souvenir d'informations récentes en raison de l'interférence d'informations anciennes."

 

Pour aller directement au sujet posé initialement, je dirais que la constitution d'un souvenir se décompose en Encodage/ Stockage/Récupération. 

La profondeur de l'encodage dépend de la profondeur du traitement de l'information. Et la profondeur de ce traitement peut augmenter par un le sens donné à l'information (l'encodage sémantique sera plus profond qu'un encodage morphologique; les émotions et l'ensemble du contexte d'encodage favorisera également le stockage et la récupération du souvenir). Ensuite, effectivement le souvenir (ou le savoir, savoir-faire) sera stocké à long terme si l'encodage a été suffisamment profond et ue réseau de neurones sera constitué et sera le support de ce souvenir. La récupération (ou rappel) activera par la suite le souvenir mais le  transformera par cette mise à jour.

Bref, le cerveau sélectionne en permanence des informations qu'il va ensuite stocker en fonction du sens qu'il leur aura données.  

Modifié par CAL26

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité