Aller au contenu

Pour les jeunes qui la découvrent, la série Friends est sexiste, homophobe et grossophobe

Messages recommandés

Savonarol Membre 9 625 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Bon sang mais qu'ils sont cons ces jeunes.

 

Rediffusée depuis peu sur Netflix, la légendaire sitcom fait aujourd'hui grincer des dents bon nombre de millenials.

Capture Youtube

Capture Youtube

La série Friends aurait-elle pris un coup de vieux? Alors que Netflix intégrait la cultissime sitcom américaine à son catalogue fin 2017, la question peut se poser pour certains millenials, selon lesquels la trame de nombreux épisodes serait sexiste, homophobe, transphobe et même grossophobe. 

Entre 1994 et 2004, les aventures de la plus célèbre bande d'amis –interprétés par Jennifer Aniston, Matthew Perry, Courtney Cox, Lisa Kudrow, Matt LeBlanc et David Schwimmer– ont égayé le quotidien de millions d'Américains et de téléspectateurs du monde entier. Les personnalités touchantes et attachantes de ces colocs plein d'autodérision ont même valu à Friends le titre de la meilleure série de tous les temps par The Hollywood Reporter

 

Un esprit pas très gay-friendly 

Ayant grandi dans une société qui s'interroge chaque jour un peu plus sur ses valeurs et ses préjugés, la génération actuelle porte un regard différent sur bon nombre de chansons, films et séries. Et dans le prisme de 2018, ce dont on riait il y a 10 ou 20 ans peut parfois faire grincer des dents. C'est ce qu'explique The Independent, qui a donné la parole à plusieurs jeunes Britanniques se disant «mal à l'aise» avec la manière dont la sitcom aborde la question les rapports femmes-hommes et les thématiques LGBTQ+.

«Je revisionne Friends sur Netflix et put***! J'avais jamais réalisé à quel point Ross est homophobe!», s'exclame Amy, 25 ans, faisant notamment référence au moment où Ross ne supporte pas l'idée que «la nounou» de sa fille Emma soit, en fait, un homme. Il ne peut alors qu'être gay, suppose-t-il. 

Pour la journaliste de Slate Ruth Graham, c'est au personnage de Chandler que revient la palme de l'homophobie, faisant de son personnage, selon elle, «le plus obsolète». Le «clown du groupe», note-t-elle, est parano à l'idée qu'on puisse le trouver «insuffisamment masculin» –et donc gay... 

 

Il redoute par exemple les fameux «hugs» (câlins fréquemment échangés, y compris entre hommes, aux États-Unis) et n'en revient pas que Joey ait un oreiller rose. «Si tu continues comme ça, tu te retrouveras bientôt avec des doigts dans ton machin!», ose-t-il alors lui lancer. Ses remarques lourdes et méprisantes à l'égard de son père transgenre, qui exerce comme drag queen à Las Vegas, sont également pointées du doigt. 

Une petite touche de body-shaming 

Le poids de Monica, incarnée par Courtney Cox, est une source inépuisable de moqueries. Surnommée «Fat Monica» («la grosse Monica») au lycée, la version adolescente de son personnage revêt les stéréotypes attribués aux personnes en surpoids. «Elle est toujours en train de manger, elle est pas futée et traîne des pieds», remarque la jeune journaliste Holly Harper, qui précise au passage que Monica «n'est d'ailleurs même pas grosse». 

Le message véhiculé dans Friends repose sur le postulat que Monica aurait mené une vie misérable si elle n'avait pas, par la suite, réussi à perdre du poids. Les scénaristes sous-entendent qu'aucun homme n'aurait sans cela voulu d'elle, et qu'elle serait restée célibataire à vie. Une solitude qu'elle ne pourrait alors combler qu'à grands coups de sucreries. «Tu ne t'es pas assis sur mes Kit-Kat, j'espère?!», s'affole-t-elle dans un épisode. Autant d'éléments allant à l'encontre du mouvement de body-positivity qui prend petit à petit de l'ampleur

 

 

Des personnages sexistes?

En janvier 2017, Cosmopolitan publiait un article listant les «11 choses assez choquantes dans Friends qui ne passeraient plus aujourd'hui». Parmi elles: le côté queutard coureur de Joey. Pour lui, «Chaque femme est une conquête avant d'être un être humain», tandis qu'il «cherche une coloc féminine pour pouvoir coucher avec elle», déplore le magazine. Pour couronner le tout, il compare les femmes à de la «crème glacée» dont il invite Ross à «prendre une cuillerée».

 

http://m.slate.fr/story/156290/serie-friends-sexiste-homophobe-grossophobe

 

 

----

Je me demande quels sont les jeunes qu'ils ont interrogés ? Imbibés de l'idéologie facho-libéral US, c'est sûr qu'on était moins cons dans les années 90.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Indy Membre+ 10 439 messages
Forumeur "Fucking" Moyen‚ 151ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Savonarol a dit :

Bon sang mais qu'ils sont cons ces jeunes.

En même temps que peut-on vraiment attendre d'une génération qui bouffe du liquide vaisselle...

Millennials Eating Washing Tablets

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 10 863 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)

Intéressant! Je crois que je vais acheter les DVD.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 4 234 messages
Foodista‚ 36ans
Posté(e)

Ross ? Homophobe ? Ah ? Il me semblait davantage que c’était un scientifique, à l’humour particulier et bourré de manies. Dans la série son ex femme le quitte pour une femme et il assiste à leur mariage plus tard. 

Je pense que l’on devrait faire analyser Happy Days, les jeunes y verraient peut-être un message sado-maso et sodomite.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaïa Membre 1 695 messages
Bonne à rien, mauvaise à tout‚ 36ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, doug1991 a dit :

:facepalm:

Pas mieux.. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPQR Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Savonarol a dit :

Bon sang mais qu'ils sont cons ces jeunes

Absolument! Les coincés du cul, les personnes les plus conformistes de nos jours, c'est les jeunes.:first: 

En même temps il y a une volonté politique dans tout ça.

C'est le très politiquement correct qu'on leur inculque dès l'école maternelle, à ces petits chenapans, qui fait des ravages...

Pourtant il faut qu'ils sachent que Friends était, et est toujours d'ailleurs, une série déjà très politiquement correcte, très engagée et progressiste. 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 19 526 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Elle est même anti-musulmane: il y a des juifs, il y a des WASPs et O pratiquant de l'islam.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPQR Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 625 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)
il y a 30 minutes, SPQR a dit :

Absolument! Les coincés du cul, les personnes les plus conformistes de nos jours, c'est les jeunes.:first: 

En même temps il y a une volonté politique dans tout ça.

C'est le très politiquement correct qu'on leur inculque dès l'école maternelle, à ces petits chenapans, qui fait des ravages...

Pourtant il faut qu'ils sachent que Friends était, et est toujours d'ailleurs, une série déjà très politiquement correcte, très engagée et progressiste. 

 

Parce que pour eux, le conformisme est un progressisme, et que le progressisme est une sorte de religion de nos jours.
A mon époque, la tendance était inverse, esprit 68 "interdit d'interdire", et quand on était jeune il était à a mode d'être subversif. Aujourd'hui c'est tout le contraire. Une bande de chapons pleurniche jours et nuits sur les "discriminations", les curés ont remplacé les punks.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPQR Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Savonarol a dit :

Parce que pour eux, le conformisme est un progressisme, et que le progressisme est une sorte de religion de nos jours.
A mon époque, la tendance était inverse, esprit 68 "interdit d'interdire", et quand on était jeune il était à a mode d'être subversif. Aujourd'hui c'est tout le contraire. Une bande de chapons pleurniche jours et nuits sur les "discriminations", les curés ont remplacé les punks.

Pour le conformisme qui s'inscrit dans le progressisme et la bande de chapons je suis d'accord, pour le reste je suis plus circonspect. Je pense que 68 est un marqueur d'un point de vue sociétal, des mœurs, mais un marqueur pas nécessairement réfractaire au conformisme en tant que tel (dans le sens le plus large) et l'état profond des choses. Un certain assouplissement peut illusionner une génération entière sur les conditions de vie et le devenir d'une société. La réalité étant contraignante, parce qu'elle tend  toujours à nous extraire, extirper de nos songes, rêveries d'adulte, et ramener avec dureté à la concrétude du monde, aux vicissitudes de l'existence humaine...  l'homme a besoin d'une représentation du monde dans laquelle la vie soit possible, aujourd'hui c'est la représentation progressiste, qui n'est qu' une illusion, qui mène le monde, l'Occident du moins. Et je crois que cette illusion fait religion, elle est religion, ne fait que remplacer l'illusion précédente (le christianisme) dont, au passage, elle s'approprie les valeurs (comme notre laïcité qui en est directement issue, qui ne vient pas, contrairement à une idée reçue, des lois de la république) pour devenir religion séculière, d'état...   Mais la réalité reste contraignante.

......................

" une société humaine est un ensemble d’êtres libres. Les obligations qu’elle impose, et qui lui permettent de subsister, introduisent en elle une régularité qui a simplement de l’analogie avec l’ordre inflexible des phénomènes de la vie.

Tout concourt cependant à nous faire croire que cette régularité est assimilable à celle de la nature. Je ne parle pas seulement de l’unanimité des hommes à louer certains actes et à en blâmer d’autres. Je veux dire que là même où les préceptes moraux impliqués dans les jugements de valeur ne sont pas observés, on s’arrange pour qu’ils paraissent l’être. Pas plus que nous ne voyons la maladie quand nous nous promenons dans la rue, nous ne mesurons ce qu’il peut y avoir d’immoralité derrière la façade que l’humanité nous montre. On mettrait bien du temps à devenir misanthrope si l’on se tenait à l’observation d’autrui» p.89

....

« A vrai dire, une morale qui croit fonder l’obligation sur des considérations purement rationnelles réintroduit toujours à son insu, comme nous l’avons déjà dit et comme nous allons le répéter, des forces d’un ordre différent. C’est justement pourquoi elle réussit avec une telle facilité. L’obligation vraie est déjà là, et ce que la raison viendra poser sur elle prendra naturellement un caractère obligatoire. La société, avec ce qui la maintient et ce qui la pousse en avant, est déjà là, et c’est pourquoi la raison pourra adopter comme principe de la morale l’une quelconque des fins que poursuit l’homme en société ; en construisant un système bien cohérent de moyens destinés à réaliser cette fin, elle retrouvera tant bien que mal la morale telle que le sens commun la conçoit, telle que l’humanité en général la pratique ou prétend la pratiquer. » p.165

....

« La vérité est que c’est le plus souvent par amour du luxe qu’on désire le bien-être, parce que le bien-être qu’on a pas apparaît comme un luxe, et qu’on veut imiter, égaler, ceux qui sont en état de l’avoir. Au commencement était la vanité. » (p.372)

 

Extraits de Les deux Sources de la morale et de la religion

 

Modifié par SPQR

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tic-tac Membre 3 748 messages
Qui est là ?‚ 28ans
Posté(e)

:hum:

Pourtant dans la série il est question de mariage gay, puis de la GPA au fil des saisons...ce qui était peu évoqué dans les années 90. Encore une polémique à deux balles pour faire du clic :D

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 756 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Il y a 13 heures, Léna-Postrof a dit :

Ross ? Homophobe ? Ah ? Il me semblait davantage que c’était un scientifique, à l’humour particulier et bourré de manies. Dans la série son ex femme le quitte pour une femme et il assiste à leur mariage plus tard. 

Je pense que l’on devrait faire analyser Happy Days, les jeunes y verraient peut-être un message sado-maso et sodomite.

Peut-être que les "jeunes" qualifient d'homophobe la scène ou Joey s'endort sur Ross? (Et qui aurait provoqué une certaine gêne chez les deux protagonistes). Ou l'épisode où un élève est amoureux de lui? 

A part ça, je ne vois pas pourquoi on qualifierait Ross d'homophobe... :/ 

 

Il y a 9 heures, SPQR a dit :

Absolument! Les coincés du cul, les personnes les plus conformistes de nos jours, c'est les jeunes.:first: 

En même temps il y a une volonté politique dans tout ça.

C'est le très politiquement correct qu'on leur inculque dès l'école maternelle, à ces petits chenapans, qui fait des ravages...

Pourtant il faut qu'ils sachent que Friends était, et est toujours d'ailleurs, une série déjà très politiquement correcte, très engagée et progressiste. 

 

Je ne qualifierais pas la série de progressiste. Elle repose sur beaucoup trop de clichés. Mais personnellement, je m'en fiche, ça reste du divertissement. Il n'y a que la société d'aujourd'hui qui voit des idéologies partout. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 756 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, querida13 a dit :

Elle est même anti-musulmane: il y a des juifs, il y a des WASPs et O pratiquant de l'islam.

Et raciste aussi.

La noire va se mettre avec Joey, puis Ross, puis un autre...Elle passe pour une...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPQR Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Vilaine a dit :

Je ne qualifierais pas la série de progressiste. Elle repose sur beaucoup trop de clichés. Mais personnellement, je m'en fiche, ça reste du divertissement. Il n'y a que la société d'aujourd'hui qui voit des idéologies partout. 

Je ne qualifierais pas la série de progressiste. Elle repose sur beaucoup trop de clichés   

Y a t-il une antinomie entre les deux (le progressisme et le cliché) ? Non.

Bien sûr que si la série est progressiste.

.........................

Il n'y a que la société d'aujourd'hui qui voit des idéologies partout. 

Ou alors c'est l'inverse, il n'y a peut-être que dans la société d'aujourd'hui que les gens ne voient pas l'idéologie où elle est... alors que l'idéologie est partout.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 756 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Il y a 7 heures, SPQR a dit :

Je ne qualifierais pas la série de progressiste. Elle repose sur beaucoup trop de clichés   

Y a t-il une antinomie entre les deux (le progressisme et le cliché) ? Non.

Bien sûr que si la série est progressiste.

.........................

Il n'y a que la société d'aujourd'hui qui voit des idéologies partout. 

Ou alors c'est l'inverse, il n'y a peut-être que dans la société d'aujourd'hui que les gens ne voient pas l'idéologie où elle est... alors que l'idéologie est partout.

 

Je suis d'accord avec toi finalement. C'est bien une série progressiste. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPQR Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Vilaine a dit :

Je suis d'accord avec toi finalement. C'est bien une série progressiste. 

 

Et même plus que ça, pour faire le lien avec l'idéologie...

Hollywood et les autres médias de divertissement américains sont un outil idéologique au service de la politique étrangère américaine...

Sur Wikipédia:

"L'accord Blum-Byrnes est un accord franco-américain, signé le 28 mai 1946 par le secrétaire d'État des États-Unis James F. Byrnes et les représentants du gouvernement français, Léon Blum et Jean Monnet, après de longues négociations. Il liquide une partie de la dette française envers les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale (deux milliards de dollars).

L'administration Truman offre même un nouveau prêt à la France à des conditions de remboursement considérées comme exceptionnelles. Les États-Unis accordent ainsi une aide de 300 millions de dollars américain (3,5 milliards de dollars valeur 2012) remboursables en 35 ans ainsi qu’un prêt bancaire de 650 millions de dollars (7,6 milliards de dollars valeurs 2012).

Une des contreparties de l'accord est la fin du régime des quotas, imposé aux films américains en 1936 et resté en place après la Libération. [...] Pour le Parti communiste et les syndicats du secteur cinématographique français, il s'agit d'un moyen pour les États-unis de diffuser l'American way of life (le mode de vie américain)[1] à une population pouvant être tentée par le socialisme et de favoriser l'industrie cinématographique hollywoodienne "

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Blum-Byrnes

............

 

Par ailleurs j'ai déjà inséré sur le forum une vidéo "Quand la CIA infiltrait la culture", diffusée sur la chaine ARTE, qui montre comment les Etats-Unis infiltrent les élites d'autres pays, lorsque ceux-ci opposent aux Etats-Unis un modèle culturel différent, pour y imposer leur modèle culturel à eux, l'American way of life .

https://www.youtube.com/watch?v=58QTcf_mFag

 

 

Modifié par SPQR
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 756 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, SPQR a dit :

Et même plus que ça, pour faire le lien avec l'idéologie...

Hollywood et les autres médias de divertissement américains sont un outil idéologique au service de la politique étrangère américaine...

Sur Wikipédia:

"L'accord Blum-Byrnes est un accord franco-américain, signé le 28 mai 1946 par le secrétaire d'État des États-Unis James F. Byrnes et les représentants du gouvernement français, Léon Blum et Jean Monnet, après de longues négociations. Il liquide une partie de la dette française envers les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale (deux milliards de dollars).

L'administration Truman offre même un nouveau prêt à la France à des conditions de remboursement considérées comme exceptionnelles. Les États-Unis accordent ainsi une aide de 300 millions de dollars américain (3,5 milliards de dollars valeur 2012) remboursables en 35 ans ainsi qu’un prêt bancaire de 650 millions de dollars (7,6 milliards de dollars valeurs 2012).

Une des contreparties de l'accord est la fin du régime des quotas, imposé aux films américains en 1936 et resté en place après la Libération. [...] Pour le Parti communiste et les syndicats du secteur cinématographique français, il s'agit d'un moyen pour les États-unis de diffuser l'American way of life (le mode de vie américain)[1] à une population pouvant être tentée par le socialisme et de favoriser l'industrie cinématographique hollywoodienne "

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Blum-Byrnes

............

 

Par ailleurs j'ai déjà inséré sur le forum une vidéo "Quand la CIA infiltrait la culture", diffusée sur la chaine ARTE, qui montre comment les Etats-Unis infiltrent les élites d'autres pays, lorsque ceux-ci opposent aux Etats-Unis un modèle culturel différent, pour y imposer leur modèle culturel à eux, l'American way of life .

https://www.youtube.com/watch?v=58QTcf_mFag

 

 

Super intéressant. Merci pour l’info. Je vais lire ça attentivement.

Modifié par Vilaine
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPQR Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)

Hollywood, par le progressisme et l'idéologie, est un outil très puissant au service de la domination culturelle américaine. L'Amérique veut faire du reste du monde la périphérie de son empire planétaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 756 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, SPQR a dit :

Hollywood, par le progressisme et l'idéologie, est un outil très puissant au service de la domination culturelle américaine. L'Amérique veut faire du reste du monde la périphérie de son empire planétaire.

Oui bon ça va, on a compris. Tu radotes papi :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×