Aller au contenu

SPQR

Membre
  • Contenus

    878
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de SPQR

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 10/17/1973

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

1858 visualisations du profil
  1. Je viens de terminer ce quiz. Mon score 60/100 Mon temps 119 secondes  
  2. Je viens de terminer ce quiz. Mon score 81/100 Mon temps 116 secondes  
  3. Je viens de terminer ce quiz. Mon score 90/100 Mon temps 109 secondes  
  4. Je viens de terminer ce quiz. Mon score 83/100 Mon temps 88 secondes  
  5. Sauf sur la danse islamique ? Seulement entre musulmans, non ?
  6. Alors il me paraît urgent de parler d'islam, prioritairement.
  7. Et ben moi je te parle de l'islam dont le ramadan fait partie ! Pas besoin de voir un imam pour comprendre ce qu'est l'islam, je t'assure Ce n'est pas parce que je parle des religions en général qu'on doit en conclure qu'il faut faire des concessions concernant l'une d'entre elles En général c'est d'ailleurs les religions qui en ont fait des concessions en Occident pour s'adapter à la modernité, pourquoi faudrait-il qu'une religion soit traitée différemment de ce point de vue là ?
  8. Je ne parle pas de xénophobie, et je cite Aristote que tu devrais essayer de lire un peu… L'étranger ici n'est pas celui dont on a peur, mais au contraire celui qu'on accepte généreusement chez soi et qui pourtant provoque des dissensions dans la société. C'est dur à entendre mais ça existe aussi.
  9. L'islam est subversif par essence, lis la Sira du prophète si tu n'es pas convaincue. Mais bon pas besoin de parler d'islam pour évoquer le côté subversif des religions en général, si tu lis et comprends John Locke à ce sujet tu ne peux n'être qu'en accord avec ça.
  10. Des étrangers qui ont été acceptés pour fonder ou être agrégés à la cité.
  11. Tout ça ne me me paraît pas anormal, s'il fait le ramadan, je ne comprends pas cette polémique.
  12. Si justement: "Est aussi facteur de sédition l'absence de communauté ethnique tant que les citoyens n'en sont pas arrivés à respirer du même souffle. Car de même qu'une cité ne se forme pas à partir d'une masse de gens pris au hasard, de même ne se forme-t-elle pas dans n'importe quel espace de temps. C'est pourquoi parmi ceux qui ont, jusqu'à présent, accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux ou pour les agréger à la cité, la plupart ont connu des séditions." Les politiques - chapitre 3 - Aristote
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité