Aller au contenu

Pourquoi certaines personnes détestent-elles parler au téléphone ?


January

Messages recommandés

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 811 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Téléphoner: un geste anodin que beaucoup font sans même y penser mais qui déclenche chez d'autres une véritable angoisse. Comment expliquer cette étonnante phobie? Quels sont les ressorts psychologiques qui la sous-tend? Explications.  

Résultat de recherche d'images pour "je téléphone"

 

Cet acte anodin coûte par exemple énormément à Sofia, 30 ans. "Je déteste que l'on m'appelle, avoue-t-elle de but en blanc. D'ailleurs mon portable est très souvent en silencieux. Je trouve très désagréable d'être rappelée à l'ordre par une sonnerie stridente et de devoir me soumettre aux exigences de celui qui m'appelle. Résultat, je ne réponds presque jamais."  

[...] La peur du téléphone peut témoigner d'une phobie sociale ou d'une dépression. Elle peut venir d'une anxiété généralisée ou d'un trauma, survenu il y a longtemps, comme une mauvaise nouvelle apprise au téléphone. On est alors conditionné par ce ressenti négatif et l'on peut observer des symptômes physiques." 

"J'ai l'impression qu'au fond cela arrange tout le monde de ne plus avoir besoin de se parler pour organiser sa vie. Pour une communication purement factuelle, je me contente d'écrire un message. Cela suffit amplement!", estime Lucie, 31 ans, qui a elle aussi de plus en plus de mal à décrocher son téléphone. 

De plus en plus désincarnée, notre manière d'interagir avec les autres conduit à un rapport frileux à la parole. Peut-être aussi car elle est le territoire de l'improvisation. A l'inverse d'un texto que l'on peut penser, réfléchir et composer avec soin, téléphoner, c'est devoir réagir en temps réel, sans possibilité de se rattraper en cas de bourde. "Les personnes qui ont peur du téléphone ont une peur irrationnelle de de ne pas savoir quoi dire, de se tromper, de mal faire, abonde Boris Charpentier. Au fond, elles ont peur d'être jugés négativement par leur interlocuteur." 

 

Article complet : http://www.lexpress.fr/styles/psycho/pourquoi-certaines-personnes-detestent-elles-parler-au-telephone_1921640.html

 

Moi j'aime pas le téléphone :sleep:

Et vous ?

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 45
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Piment doux, 101ans Posté(e)
Out of Paprika Membre 19 364 messages
101ans‚ Piment doux,
Posté(e)

Non plus.

Ce n'est pas du tout une phobie, plus une sensation de devoir être dispo quand l'autre a décidé, et souvent ça me dérange. Je ne décroche presque jamais instantanément. La flemme aussi, sûrement, pas envie de causer. Je préfère écrire, mail ou sms, au moins tu t'exprimes correctement et tu vas droit au but.

Je fais la même chose au boulot et ça ne plaît pas trop à ma responsable, qui considère le tel comme plus direct ; moi je dirais plus intrusif, d'ailleurs très souvent il faut suivre l'appel d'un mail.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 811 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Je pourrai copier-coller ton message en ce qui me concerne :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Shashin-ka
Invités, Posté(e)
Invité Shashin-ka
Invité Shashin-ka Invités 0 message
Posté(e)

J'ai toujours détesté le téléphone. 

Quand je dois téléphoner pour un rdv, je dois me conditionner, mettre en place une sorte de rituel, genre "j'appelle entre tel ou tel heure" et si l'heure est dépassé, c'est ah ben tant pis j'appellerais demain. et ça peut durer des jours et des jours, à remettre au lendemain, jusqu'à ce que je sois acculé et que je ne puisse plus faire autrement. C'est une des raisons pour laquelle j'ai du retard dans mes rendez vous médicaux. 

Ça a toujours été, faire un boulot de standardiste ce serait l'enfer pour moi.

Je me contente de sms, de mail ou je me déplace carrément si c'est possible, je préfère parler en face que via le téléphone.

Je pensais être la seule à avoir cette tare :D, c'est rassurant dans un sens de se dire que plein d'autres gens ont le même soucis. 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Fumeur de bananes, 32ans Posté(e)
Timo-I Membre 26 131 messages
32ans‚ Fumeur de bananes,
Posté(e)

Je déteste répondre quand il y a du monde autour.

Et quand j'appelle, il faut que je sois tranquille et que personne ne soit à côté. Sinon ça va vite me stresser et je ne vais pas être à l'aise. Surtout si c'est pour se dire des choses qui ne regardent personne à part les deux personnes qui s'appellent.

Déjà rien que quand il y a du bruit autour, ça m'énerve, je ne suis pas tranquille.

Beaucoup de fois, je laisse sonner. Parce que bien évidemment les gens ne t'appellent jamais quand il faut. Mais ils laissent un message et je les rappelle plus tard.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Piment doux, 101ans Posté(e)
Out of Paprika Membre 19 364 messages
101ans‚ Piment doux,
Posté(e)
il y a 3 minutes, Shashin-ka a dit :

J'ai toujours détesté le téléphone. 

Quand je dois téléphoner pour un rdv, je dois me conditionner, mettre en place une sorte de rituel, genre "j'appelle entre tel ou tel heure" et si l'heure est dépassé, c'est ah ben tant pis j'appellerais demain. et ça peut durer des jours et des jours, à remettre au lendemain, jusqu'à ce que je sois acculé et que je ne puisse plus faire autrement. C'est une des raisons pour laquelle j'ai du retard dans mes rendez vous médicaux. 

Ça a toujours été, faire un boulot de standardiste ce serait l'enfer pour moi.

Je me contente de sms, de mail ou je me déplace carrément si c'est possible, je préfère parler en face que via le téléphone.

Je pensais être la seule à avoir cette tare :D, c'est rassurant dans un sens de se dire que plein d'autres gens ont le même soucis. 

 

 

Ah ben si c'est une tare j'assume, aucun souci^^

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Petit pois
Invités, Posté(e)
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)

Assez proche de la phobie, pour moi, le téléphone. Le "je me sens prise en otage" de l'article me correspond totalement.

Très jeune mes parents avaient le même N° privé et pro, donc, c'était des hurlements quand il sonnait en dehors des heures ouvrées. De vrais scandales. Je pense que ça me vient de là.

Beaucoup plus tard, harcèlement tél de l'ex-mari, et plus tard encore des catastrophes réelles annoncées téléphoniquement......une compil de traumatismes amenant à ma phobie et sans intention de m'en soigner.

Je ne suis pas beaucoup plus SMS non plus. Très peu de personnes ont mon N° de portable et mon fixe est toujours sur répondeur.

 

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 811 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Je retrouve assez facilement cette notion de "contraintes" un peu partout dans ma façon de mener ma vie. C'est une façon de dire "non, je ne suis pas dispo n'importe où n'importe quand". C'est pourquoi la plupart qui me connaissent n'appellent jamais sur le portable que je considère comme un fil à la patte. Ils savent qu'ils ont à peu près 0,0000001 % de chances que je réponde. En revanche, les gens qui ont mon numéro de téléphone ont forcément celui du fixe ainsi que mon adresse. Ils savent ce que je fais comme boulot, mes horaires, et quand, donc, je suis joignable à la maison. Et à la maison, même si c'est rarement moi qui répond, si la com est pour moi je la prends bien sûr.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Piment doux, 101ans Posté(e)
Out of Paprika Membre 19 364 messages
101ans‚ Piment doux,
Posté(e)

Dans mon entourage j'ai souvent eu des plaintes comme quoi je n'appelle jamais, et blablabla.... en fait les gens me font chier, en général, et je n'y peux pas grand chose. Même si je les aime bien, j'ai du mal à me sentir dispo. Pourtant je donne l'exacte impression du contraire, sauf pour ceux qui vivent avec moi^^
Celui qui se prenait pour un ours a trouvé sa maîtresse (à ce niveau-là)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68tarde même pas repentie, 67ans Posté(e)
apis 32 Membre 5 709 messages
67ans‚ 68tarde même pas repentie,
Posté(e)

Je n'aime pas trop le téléphone, et je le déteste pour communiquer avec des gens que je ne connais pas : Il faut être rapide en tant que récepteur comme en tant qu'émetteur, avec peu d'indices... et ça m'affole un peu.

En conversation directe, les expressions du visage et les postures appuient le discours, et à l'écrit, on a le temps d'analyser les messages reçus, de soigner les réponses...

Avec les personnes connues, je suis moins gênée, je me "fais le film"!

Je suis une piètre "Poucette", mais les sms, je trouve ça vraiment pratique !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
sirielle Membre 5 721 messages
Mentor‚ 34ans‚
Posté(e)

En ce qui me concerne j'aime le téléphone même s'il peut y avoir des inconvénients (comme des appels malvenus par exemple), je trouve que c'est très utile, je peux d'ailleurs parfois discuter longtemps. En revanche je ne me laisse pas envahir et il n'a pas toujours la priorité. Je le mets parfois aussi en silencieux et ne réponds pas systématiquement, loin de là, quitte à rappeler ultérieurement. Par contre je n'appelle que si j'ai vraiment une bonne raison car je n'ai pas le temps de faire plus et ne risquerais pas de déranger quelqu'un inutilement. J'envoie aussi régulièrement des sms quand c'est suffisant. Quant à l'improvisation, j'aime bien aussi la spontanéité qui ne me rend pas pour autant timide. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ne se refuse rien, 33ans Posté(e)
cricket Membre 3 815 messages
33ans‚ Ne se refuse rien,
Posté(e)

Je n'ai jamais aimé ça non plus, surtout quand l'appel n'a aucun but à part prendre des nouvelles, et que la conversation est ponctuée de blanc et d’hésitation. Ça me donne une folle envie de rentrer dans le téléphone et de secouer l'interlocuteur pour qu'il en vienne au fait. (Alors que je ne vis pas du tout mal les silences irl, bon par contre les "eeeeuuuuh" ça m'irrite encore). Quand il s'agit d'appel court et qui vont droits au but ça me dérange moins, mais dans ce cas là un sms fait très bien l'affaire.

Par contre quand il s'agit d'un appel vraiment contraint que ce soit joindre une administration, prendre un rdv médical, ou pire appeler pour du boulot, là c'est carrément la phobie. Comme Shashin-ka ça peut prendre des jours avant que je sois mentalement prête pour réussir à décrocher mon téléphone et composer ce foutu numéro. Ça m'angoisse vraiment beaucoup.

Et ne cherchez pas la logique mais j'ai quand même travaillé des années en centre d'appel. Masochisme bonjoouur. Maintenant je suis définitivement allergique. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 62ans Posté(e)
pila Membre 18 571 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

Le téléphone ? Ca dépend qu'il y a au bout. Avec certains, il y en a pour une éternité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Qui est là ?, 32ans Posté(e)
tic-tac Membre 4 597 messages
32ans‚ Qui est là ?,
Posté(e)
Il y a 1 heure, Shashin-ka a dit :

J'ai toujours détesté le téléphone. 

Quand je dois téléphoner pour un rdv, je dois me conditionner, mettre en place une sorte de rituel, genre "j'appelle entre tel ou tel heure" et si l'heure est dépassé, c'est ah ben tant pis j'appellerais demain. et ça peut durer des jours et des jours, à remettre au lendemain, jusqu'à ce que je sois acculé et que je ne puisse plus faire autrement. C'est une des raisons pour laquelle j'ai du retard dans mes rendez vous médicaux. 

Ça a toujours été, faire un boulot de standardiste ce serait l'enfer pour moi.

Je me contente de sms, de mail ou je me déplace carrément si c'est possible, je préfère parler en face que via le téléphone.

Je pensais être la seule à avoir cette tare :D, c'est rassurant dans un sens de se dire que plein d'autres gens ont le même soucis. 

 

 

Je suis exactement pareille. Je me débrouille pour trouver des prises de rendez vous sur internet du coup, ou bien je demande à ce qu'on appelle à ma place quand je peux me dédouaner.

Cependant appeler une personne que je connais me dérange moins, c'est l'inconnu qui me pose problème. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 811 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Je vois que je n'aime pas le téléphone mais il y a pire que moi. J'ai appelé Orange tous les jours ou presque depuis deux semaines :sleep:

Bon, j'avoue le matin je tremble quand je me lève, et puis je déglutis sans arrêt aussi, des fois je me cogne partout mais sinon ça va hein...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 811 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)
il y a 30 minutes, pila a dit :

Le téléphone ? Ca dépend qu'il y a au bout. Avec certains, il y en a pour une éternité.

Je suis spécialiste des bavards. La bavarde chez nous, c'est l'ex-femme de mon mari. Quand elle appelle et que je vois que mon mari fait un peu la tronche, allez, je prends et j'écourte à 15 mn maximum. Avec lui c'était plus d'une heure, comme à chaque fois.

(Je précise qu'on s'entend très bien, elle m'adore et je respecte beaucoup cette femme.)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Petit pois
Invités, Posté(e)
Invité Petit pois
Invité Petit pois Invités 0 message
Posté(e)

ça a l'air, oui !! :smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 9 075 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

:pap:   Je n' ai pas de téléphone portable et je n' en veux pas . Et même avec le téléphone fixe je dis en quelques mots ce que j' ai à dire et je raccroche . Raconter ma vie ou écouter la vie des autres au téléphone ça me gonfle . 

Pour moi c' est un outil pour communiquer utilement . point .

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×