Illustration du logo du groupe automobile français Renault.
 

 

Publié le

Renault a-t-il volontairement faussé les tests ? La répression des fraudes soupçonne le constructeur automobile d’avoir installé un « dispositif frauduleux » afin de tricher sur des tests sur les émissions de polluants des moteurs, selon un procès-verbal du gendarme de Bercy cité par Libération ce mercredi.

Renault « a trompé les consommateurs sur les contrôles effectués et notamment le contrôle réglementaire de l’homologation sur les émissions de polluants », est-il écrit dans ce document de la Direction générale de concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) datant de novembre. « La société a utilisé une stratégie ayant pour objectif de fausser les résultats de tests antipollution », assure la DGCCRF.

(...)

Source et suite de l'article