Aller au contenu

Première possible détection d'une onde gravitationnelle

Noter ce sujet


Eventuellement

Messages recommandés

Membre, Baby Forumeur, 27ans Posté(e)
Eventuellement Membre 3 422 messages
27ans‚ Baby Forumeur,
Posté(e)

Bonjour,

ALERTE. L'onde gravitationnelle prédite par Einstein détectée pour la 1ère fois

Pour la première fois, une onde gravitationnelle, une "vibration de l’espace-temps" prédite par Albert Einstein, a été détectée ! Un événement majeur, le dénouement de plus d’un siècle d’effort, que la revue Nature devrait annoncer le jeudi 11 février 2016.

Depuis quelques mois déjà le bruit courait sur les réseaux sociaux : l’interféromètre LIGO (Etats-Unis) aurait vu le signal caractéristique d’une onde gravitationnelle. Aujourd’hui la rumeur se confirme, chiffres à l’appui : deux trous noirs, respectivement 29 et 36 fois la masse de notre Soleil, se sont rapprochés, entamant une sorte de danse en spirale avant de rentrer en collision, ce qui a provoqué des vagues à travers l’espace entier, ces fameuses ondes gravitationnelles dont l’existence avait été prédite par Einstein mais qui n’avaient jamais été encore directement détectée. C’est donc cet "objet" physique inédit que les chercheurs de LIGO sont en mesure de présenter au monde entier pour la première fois ! "L’effervescence est à son comble"reconnaît Eric Gourgoulhon, de l’Observatoire de Paris, qui travaille à la modélisation des mouvements de ces astres étonnants que sont les trous noirs "nous attendons impatiemment la publication le 11 février". Mais la tension est si intense dans le monde des physiciens que quelques jours avant la publication de l’article de référence dans la revue britannique Nature, c’est la revue américaine Science qui en fait état.

Source : http://www.sciencese...-1ere-fois.html

Pourquoi les ondes gravitationnelles sont-elles si fascinantes ?

Elles sont issues d'un couple de corps massiques orbitant autour d'un centre de masse commun. Nous pouvons imaginer que, l'espace-temps se comportant comme un milieu matériel (bien que n'en étant pas un !), le mouvement des corps entraîne la propagation d'une information dans l'espace-temps qui doit se "réorganiser" pour s'adapter à la trajectoire des corps mouvants. Cette information est une onde qui sera polarisée (elle peut être typiquement polarisée dans deux directions).

Propriétés intéressantes de ces ondes : Elles peuvent se propager dans le vide, tout comme la lumière, et n'ont pas besoin d'un support matériel pour être créées. De plus, elles ne sont au plus que très faiblement dispersées par la matière, ce qui permet une transmission spatiale fidèle de l'information qui y est contenue. En nous parvenant, nous obtenons des données précieuses concernant le mouvement et les caractéristiques de corps lointains.

Seulement elles sont très très difficilement détectables ! La polarisation h+ est donnée par -(4/R)G²m1m2/(rc4) si nous considérons un alien observant l'orbite Terre-Soleil. S'il se situe à une année-lumière, h+ sera de l'ordre de 10-26 m, une amplitude qu'aucun appareil ne peut observer de nos jours. En comparaison, j'ai mené le calcul avec les deux trous noirs présentés dans l'article, et en considérant les masses qui sont données, en supposant que la distance qui sépare leur centre de masse respectif est de 3,1*1013m (j'ai pris 0,001 pc, distance raisonnable pour un tel système), et considérant que nous les observons à une distance d'une année-lumière, le calcul donne un h+ de l'ordre de 10-20 m (nous le verrons après, c'est une distance qui peut être mesurée par le dispositif LIGO).

Le principal défi a été de pouvoir isoler le système de détection pour qu'il ne soit sensible qu'à ces ondes en particulier. Pour cela, les scientifiques utilisent un interféromètre de Michelson, appareil optique extrêmement sensible pouvant détecter des petites variations de chemin optique (différence de marche) entre deux faisceaux émanant d'une même source et que l'on fait interférer avec elle-même.

Isoler le système, voilà une entreprise extrêmement ardue, car les sources de bruit sont multiples sur Terre. Entre l'activité géophysique du globe et toutes les possibles sources de vibration causées par les êtres vivants en général, il est quasiment impossible d'extraire la précieuse information dont l'amplitude est de loin bien plus petite que toutes ces perturbations.

Une voie d'exploration ? Il est tout à fait possible de filtrer le bruit en utilisant des filtres numériques, car nous savons que le signal d'une onde gravitationnelle est périodique (a priori, puisque le rayon orbital d'un système binaire décroît en général très lentement). On dit que le signal est une onde chromatique (ne contenant qu'une seule période spatiale). Cependant, une connaissance précise de la fréquence de rotation des objets est requise afin de pouvoir ajuster correctement la bande passante, et ce n'est pas donné !

Un autre obstacle à de grandes fréquences d'utilisation sont le bruit de grenaille et le bruit thermique. Le premier est dû à une émission temporellement aléatoire des photons dans le dispositif, et le deuxième est tout simplement dû à l'agitation thermique. C'est aussi pour cela que les scientifiques travaillent à des températures de quelques mK dans des dispositifs supraconducteurs.

Le LIGO, aux Etats-Unis, serait capable de détecter des polarisations dont l'amplitude est de l'ordre de 10-20m, et pourra bientôt être surpassé par des dispositifs encore plus précis qui seront disposés cette fois-ci... dans l'Espace ! Et leur précision serait dix fois plus élevée, sinon davantage.

Je pense qu'il existe un espoir que cette découverte ne soit pas relayée au rang des échecs expérimentaux. Si la mesure est concluante, nous devrions à coup sûr réitérer l'exploit en observant ultérieurement le même système, car l'amplitude de la polarisation est inversement proportionnelle à la distance séparant les objets en rotation. Puisqu'ils dissipent leur énergie mécanique à travers cette onde, le rayon de leur orbite diminuera au fur et à mesure du temps, ce qui signifie que l'amplitude de l'onde se propageant dans l'espace augmentera inévitablement.

Néanmoins, cette augmentation ne sera pas sensible. Pour donner un ordre d'idée, la Terre perd 200 Joules par seconde en rayonnant son énergie par onde gravitationnelle. L'orbite Terre-Soleil perd donc 10-15m par jour (la taille d'un proton), et c'est à peine mesurable.

A titre d'illustration, voici une vidéo montrant la simulation numérique d'une collision entre deux trous noirs. Nous pouvons voir la déformation de l'espace-temps (réduite à une simple représentation spatiale) sous les trous noirs, et pouvons également constater que la fréquence de rotation augmente logiquement selon la loi de Képler, au fur et à mesure que la distance radiale diminue.

A la fin de la vidéo, nous nous plaçons dans le référentiel tournant pour visualiser l'évolution de la forme que prend l'horizon des événements.

Modifié par Eventuellement
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité philkeun
Invités, Posté(e)
Invité philkeun
Invité philkeun Invités 0 message
Posté(e)

Ouais, c'est la Xième annonce d'une telle detection, espérons que celle ci soit enfin la bonne...! :cool:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 20 329 messages
scientifique,
Posté(e)

Pour détecter sans ambiguïté une onde gravitationnelle, il faut déployer le nec-plus-ultra de la technologie moderne.

les distances doivent être connues au nanomètre près et les dimensions des détecteurs doivent être grandes.

Selon les résultat de Lisa Pathfinder le satellite spécialisé dans cette détection, on lancera plus tard un dispositif de trois satellites couplés et tournant autour de la Terre pour posséder une base (E-Lisa) de 1 million de km de côté.

Seule l'interférométrie laser permet sur de très grandes distances permettra une détection certaine.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 575 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

Et ils ne seront pas génés par le " bruit" sur Terre. J'avais vu un reportage dessus, les chargés de projets disaient " un train passe à 3 km paf signal positif, ou un avion, une petite secousse tellurique...etc..."

Dans l'espace, ça ne sera pas le même topo. Ca c'est l'avenir, parce que le Ligo ils sont un peu au point mort; trop de signaux parasites.

Modifié par Alain75
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Poisson rouge très très méchant, 37ans Posté(e)
Loopy Membre 3 109 messages
37ans‚ Poisson rouge très très méchant,
Posté(e)

Bonjour,

On devrait pouvoir suivre la conférence de presse du LIGO en direct :

http://www.20minutes.fr/sciences/1784471-20160211-ondes-gravitationnelles-conference-presse-suivre-direct-16h30

See you :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Baby Forumeur, 27ans Posté(e)
Eventuellement Membre 3 422 messages
27ans‚ Baby Forumeur,
Posté(e)

Ici un lien direct vers la vidéo :

Ca va commencer très bientôt

Modifié par Eventuellement
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 871 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Un lien sous forme de slides

http://www.lmpt.univ...DF/encas-gw.pdf

Merci pour le partage

Modifié par DroitDeRéponse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 20 329 messages
scientifique,
Posté(e)

L'an dernier j'ai suivi un cours par correspondance à l'Université de Paris Diderot sur la gravité, les trous noirs, et les ondes gravitationnelles (ces dernières encore "théoriques").

Voici ce que vient de m'envoyer la Fac comme à tous les anciens élèves :

"Deux trous noirs, dont les masses respectives sont de 29 et 36 fois la masse du soleil, qui fusionnent en un seul, de 62 fois la masse du soleil. Faites l’addition : il vous manque trois masses solaires. Ce qui correspond à l’émission en quelques centièmes de secondes de masse-énergie, sous forme d’ondes gravitationnelles, de près de 10 puissance 50 Watts !

L’espace et le temps autour sont distordus, et cette distorsion se propage dans toutes les directions…

…1,3 milliard d’années plus tard, le 14 septembre 2015 à 09 :50 :45 UTC exactement, cette distorsion atteint la Terre et est détectée successivement par les deux détecteurs LIGO, le premier à Livingston (Louisiane) puis celui d’Hanford (Etat de Washington), à 7 millisecondes d’intervalle."

fig111.jpg

Sur les panneaux du haut, vous pouvez voir les signaux tels qu’ils sont arrivés à Livingston (à droite), puis à Hanford (à gauche) : voyez sur la droite comme ils se superposent bien !. Sur les panneaux du milieu, vous voyez la prédiction de la relativité pour les paramètres des masses donnés ci-dessus. Même à l’œil nu, en comparant avec le graphique au-dessus vous pouvez constater que les prédictions et l’observation concordent. Les panneaux du bas vous présentent la différence entre le signal et la prédiction, c’est à dire ce que les physiciens appellent le bruit. Est-ce que cela vous semble « bruyant » ? Eh bien regardez les chiffres sur l’axe vertical à gauche : le signal domine clairement sur le bruit. Ceci est dû en partie au fait qu’il s’agissait de trous noirs très massifs : c’était un événement très puissant.

Remarquez également l’axe du temps horizontal : tout est arrivé en moins d’une demi seconde. N’est-ce pas incroyablement court pour un événement cosmique ?

Comme on dit en mathématiques CQFD !

Modifié par Répy
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Poisson rouge très très méchant, 37ans Posté(e)
Loopy Membre 3 109 messages
37ans‚ Poisson rouge très très méchant,
Posté(e)

La publication dans le Physical Review Letter

B. P. Abbott et al. Observation of Gravitational Waves from a Binary Black Hole Merger, Phys. Rev. Lett. 116, 061102, 2016

disponible ici

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Baby Forumeur, 27ans Posté(e)
Eventuellement Membre 3 422 messages
27ans‚ Baby Forumeur,
Posté(e)

L'an dernier j'ai suivi un cours par correspondance à l'Université de Paris Diderot sur la gravité, les trous noirs, et les ondes gravitationnelles (ces dernières encore "théoriques").

Voici ce que vient de m'envoyer la Fac comme à tous les anciens élèves :

"Deux trous noirs, dont les masses respectives sont de 29 et 36 fois la masse du soleil, qui fusionnent en un seul, de 62 fois la masse du soleil. Faites l’addition : il vous manque trois masses solaires. Ce qui correspond à l’émission en quelques centièmes de secondes de masse-énergie, sous forme d’ondes gravitationnelles, de près de 10 puissance 50 Watts !

L’espace et le temps autour sont distordus, et cette distorsion se propage dans toutes les directions…

…1,3 milliard d’années plus tard, le 14 septembre 2015 à 09 :50 :45 UTC exactement, cette distorsion atteint la Terre et est détectée successivement par les deux détecteurs LIGO, le premier à Livingston (Louisiane) puis celui d’Hanford (Etat de Washington), à 7 millisecondes d’intervalle."

fig111.jpg

Sur les panneaux du haut, vous pouvez voir les signaux tels qu’ils sont arrivés à Livingston (à droite), puis à Hanford (à gauche) : voyez sur la droite comme ils se superposent bien !. Sur les panneaux du milieu, vous voyez la prédiction de la relativité pour les paramètres des masses donnés ci-dessus. Même à l’œil nu, en comparant avec le graphique au-dessus vous pouvez constater que les prédictions et l’observation concordent. Les panneaux du bas vous présentent la différence entre le signal et la prédiction, c’est à dire ce que les physiciens appellent le bruit. Est-ce que cela vous semble « bruyant » ? Eh bien regardez les chiffres sur l’axe vertical à gauche : le signal domine clairement sur le bruit. Ceci est dû en partie au fait qu’il s’agissait de trous noirs très massifs : c’était un événement très puissant.

Remarquez également l’axe du temps horizontal : tout est arrivé en moins d’une demi seconde. N’est-ce pas incroyablement court pour un événement cosmique ?

Comme on dit en mathématiques CQFD !

Bof, le bruit est d'intensité importante (l'amplitude max du bruit vaut la moitié de l'amplitude max du signal théorique). Ce n'est pas une comparaison d'amplitude qui justifiera le modèle, mais bien un filtrage du signal mesuré. Sauf qu'ici, un filtrage est particulièrement malvenu, puisque la fréquence du signal théorique n'est pas une constante du temps. En l'occurrence, elle augmente avec le temps.

Or le bruit est un signal erratique composé de hautes fréquences, et filtrer les hautes fréquences reviendrait à supprimer une partie pertinente du signal. C'est la raison pour laquelle les chercheurs ont soustrait le signal théorique au signal expérimental, pour en extraire un résidu. Ce n'est donc pas un bruit stricto sensu (les spécialistes du traitement du signal te matraqueraient pour ça), mais une erreur devant la théorie. De même, on parle de résidus en CFD lorsqu'il s'agit de faire la différence entre le résultat d'un calcul à un temps donné avec le résultat précédent, souvent moins proche du résultat de convergence. Des résidus très faibles et évoluant de manière stationnaire montrent en général que le résultat tend vers la solution attendue. C'est ce genre de raisonnement que l'on retrouve ici : Les résidus sont statistiquement décorrélés et d'amplitude bornée.

La publication dans le Physical Review Letter

B. P. Abbott et al. Observation of Gravitational Waves from a Binary Black Hole Merger, Phys. Rev. Lett. 116, 061102, 2016

disponible ici

Super ! thumbsup.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 575 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

L'an dernier j'ai suivi un cours par correspondance à l'Université de Paris Diderot sur la gravité, les trous noirs, et les ondes gravitationnelles (ces dernières encore "théoriques").

Voici ce que vient de m'envoyer la Fac comme à tous les anciens élèves :

"Deux trous noirs, dont les masses respectives sont de 29 et 36 fois la masse du soleil, qui fusionnent en un seul, de 62 fois la masse du soleil. Faites l’addition : il vous manque trois masses solaires. Ce qui correspond à l’émission en quelques centièmes de secondes de masse-énergie, sous forme d’ondes gravitationnelles, de près de 10 puissance 50 Watts !

L’espace et le temps autour sont distordus, et cette distorsion se propage dans toutes les directions…

…1,3 milliard d’années plus tard, le 14 septembre 2015 à 09 :50 :45 UTC exactement, cette distorsion atteint la Terre et est détectée successivement par les deux détecteurs LIGO, le premier à Livingston (Louisiane) puis celui d’Hanford (Etat de Washington), à 7 millisecondes d’intervalle."

fig111.jpg

Sur les panneaux du haut, vous pouvez voir les signaux tels qu’ils sont arrivés à Livingston (à droite), puis à Hanford (à gauche) : voyez sur la droite comme ils se superposent bien !. Sur les panneaux du milieu, vous voyez la prédiction de la relativité pour les paramètres des masses donnés ci-dessus. Même à l’œil nu, en comparant avec le graphique au-dessus vous pouvez constater que les prédictions et l’observation concordent. Les panneaux du bas vous présentent la différence entre le signal et la prédiction, c’est à dire ce que les physiciens appellent le bruit. Est-ce que cela vous semble « bruyant » ? Eh bien regardez les chiffres sur l’axe vertical à gauche : le signal domine clairement sur le bruit. Ceci est dû en partie au fait qu’il s’agissait de trous noirs très massifs : c’était un événement très puissant.

Remarquez également l’axe du temps horizontal : tout est arrivé en moins d’une demi seconde. N’est-ce pas incroyablement court pour un événement cosmique ?

Comme on dit en mathématiques CQFD !

thumbsup.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 20 329 messages
scientifique,
Posté(e)

Bof, le bruit est d'intensité importante (l'amplitude max du bruit vaut la moitié de l'amplitude max du signal théorique). Ce n'est pas une comparaison d'amplitude qui justifiera le modèle, mais bien un filtrage du signal mesuré. Sauf qu'ici, un filtrage est particulièrement malvenu, puisque la fréquence du signal théorique n'est pas une constante du temps. En l'occurrence, elle augmente avec le temps.

Or le bruit est un signal erratique composé de hautes fréquences, et filtrer les hautes fréquences reviendrait à supprimer une partie pertinente du signal. C'est la raison pour laquelle les chercheurs ont soustrait le signal théorique au signal expérimental, pour en extraire un résidu. Ce n'est donc pas un bruit stricto sensu (les spécialistes du traitement du signal te matraqueraient pour ça), mais une erreur devant la théorie. De même, on parle de résidus en CFD lorsqu'il s'agit de faire la différence entre le résultat d'un calcul à un temps donné avec le résultat précédent, souvent moins proche du résultat de convergence. Des résidus très faibles et évoluant de manière stationnaire montrent en général que le résultat tend vers la solution attendue. C'est ce genre de raisonnement que l'on retrouve ici : Les résidus sont statistiquement décorrélés et d'amplitude bornée.

---------------------------------------

Eventuellement, je veux bien croire que tu es un génie du traitement statistiques des données.

Cependant je pense que la revue scientifique qui a communiqué la première information disposait de spécialistes compétents dans le "traitement du signal" pour laisser paraître l'article.

Quant à moi je n'ai fait que rapporter une info en français, qui est la langue préférée des lecteur de ce forum ! Je pense que cette information mérite davantage une diffusion que certaines querelles de chiffonniers sur des fils voisins !

Merci Alain 75

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Baby Forumeur, 27ans Posté(e)
Eventuellement Membre 3 422 messages
27ans‚ Baby Forumeur,
Posté(e)

---------------------------------------

Eventuellement, je veux bien croire que tu es un génie du traitement statistiques des données.

Cependant je pense que la revue scientifique qui a communiqué la première information disposait de spécialistes compétents dans le "traitement du signal" pour laisser paraître l'article.

Quant à moi je n'ai fait que rapporter une info en français, qui est la langue préférée des lecteur de ce forum ! Je pense que cette information mérite davantage une diffusion que certaines querelles de chiffonniers sur des fils voisins !

Merci Alain 75

Je n'ai jamais dit que l'article se trompait. Je relevais juste une coquille dans ton message précédent.

Bien à toi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité philkeun
Invités, Posté(e)
Invité philkeun
Invité philkeun Invités 0 message
Posté(e)

Arf, désolé les gars, mais vous n'êtes que d'aimables tarlouzes en matière d'interprétation d'erreurs du traitement du signal :

En effet, le génie ma boutanche de picrate vient d'estimer à 5 sigma (je dis bien 5...) la confirmation d'un signal venu du fond de ma gargane lui intimant l'ordre de me servir un apéro commak, sans qu'aucun détecteur ne le mentionne, ok ?

Vive le picrate, vive Einstein, et vive la France, tiens...

:drinks:

Modifié par philkeun
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 20 329 messages
scientifique,
Posté(e)

....

En effet, le génie ma boutanche de picrate vient d'estimer à 5 sigma (je dis bien 5...) la confirmation d'un signal venu du fond de ma gargane lui intimant l'ordre de me servir un apéro commak, sans qu'aucun détecteur ne le mentionne, ok ?

Vive le picrate, vive Einstein, et vive la France, tiens...

-----------------------------

Faut pas forcer sur la dive bouteille, ça rend tes propos incohérents et inaudibles !

va cuver en paix ! :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 11ans Posté(e)
yazid2 Membre 1 637 messages
Baby Forumeur‚ 11ans‚
Posté(e)

J’espère que vous êtes sur le bon chemin et que vous ne cherchez pas l'introuvable.

Modifié par yazid2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 46ans Posté(e)
Frelser Membre 5 478 messages
Forumeur balbutiant‚ 46ans‚
Posté(e)

Joli exploit. C'est certain que d'autres mesures viendront consolider ces mesures qui nécessitent beaucoup de traitements avant d'être tenus pour pertinents. Oui, ça va faire pub, d'autant que la RG prédit déjà (quoi que sans vraiment justifier cela en tant que désordannance du vide quantique) mais ça va bien dans le sens de ma théorie thermodynamique que j'ai mentionnée sur ce forum.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 575 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

...................................mais ça va bien dans le sens de ma théorie thermodynamique que j'ai mentionnée sur ce forum.

cool.gif " se retient pour ne pas rire "

Modifié par Alain75
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Agitateur Post Synaptique, 53ans Posté(e)
zenalpha Membre 17 441 messages
53ans‚ Agitateur Post Synaptique,
Posté(e)

Joli exploit. C'est certain que d'autres mesures viendront consolider ces mesures qui nécessitent beaucoup de traitements avant d'être tenus pour pertinents. Oui, ça va faire pub, d'autant que la RG prédit déjà (quoi que sans vraiment justifier cela en tant que désordannance du vide quantique) mais ça va bien dans le sens de ma théorie thermodynamique que j'ai mentionnée sur ce forum.

gravité et thermodynamique ...

Juste pour ne pas rire nerveusement quand tu évoques ce sujet entre deux notions rarement associées au travers de recherches pas plus et pas moins spéculatives

Si à chaque fois qu'on aborde la gravité par une autre approche que la RG on se marre je trouve ça grave ou quasi religieux

Il y a un quasi mysticisme scientifique consistant a chier droit

Modifié par zenalpha
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×