Aller au contenu

Les auteurs de BD sont dans la merde !


Messages recommandés

yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

10410919_487638924757771_5207834943329598515_n.jpg?oh=30453aa8ffe3084442e979dd9372ef5e&oe=570E8C44

Ça y est, la réforme des cotisations de la retraite complémentaire est passée en force ! Elle concerne les auteurs (Bd et livre) et artistes plasticiens.

IRCEC-RAAP, LE PASSAGE EN FORCE : LE GOUVERNEMENT A ENTÉRINÉ LE VOTE DU CA DU RAAP CONTRE L’AVIS DE LA QUASI TOTALITÉ DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES D’ARTISTES-AUTEURS !

Seules l’AFD et l’UPP ont soutenu cette réforme autoritaire, aussi stupide que brutale.

Le régime général prévoit - en toute logique - des taux par tranches de revenus. Les autres régimes de travailleurs indépendants (avocats, notaires, pharmaciens) invités à modifier leurs dispositions optionnelles de retraite complémentaire ont tous adopté une période transitoire de 15 ans, pendant laquelle les options disparaissent progressivement.

De fait, la proposition intersyndicale progressive, mûrement réfléchie et fondée, a été rejetée par le RAAP sans jamais avoir été sérieusement étudiée, ni même présentée en réunion.

Le ministère des affaires sociales n’a pas répondu au dernier courrier signé d’une vingtaine d’organisations professionnelles qui demandait une réflexion et un approfondissement des contre-propositions. Le décret n°2015-1877 concernant la réforme du Régime des Artistes-Auteurs professionnels, RAAP, vient de paraître au Journal officiel daté du 30 décembre 2015. Les modalités de la réforme du RAAP sont celles votées par le CA de l’IRCEC du 24 septembre 2015 à "l’insu du plein gré" de 90% des organisations professionnelles d’artistes-auteurs.

La réforme prend effet au 1er janvier 2016 elle sera donc appliquée en 2017. La possibilité de cotiser à 4% - sur demande expresse - pour les artistes-auteurs ayant des revenus inférieurs à 3 fois le seuil d’affiliation au régime (soit un revenu annuel inférieur à 2 700 fois le taux horaire du SMIC) est limitée à 10 ans (jusqu’en 2025) et pourra être remis en cause dès 2018 ainsi que le « taux plein » lui-même car «le taux de cotisation est fixé chaque année par décret, sur proposition du conseil d’administration» …

Après nous le déluge ! La manipulation et l’enfumage du RAAP ont porté leurs fruits (pourris), le mépris et la malveillance ministériels ont fait le reste … L’année commence très fort. Nous allons tous payer cher, très cher, cette incurie du RAAP et des ministères ...

Source : https://www.facebook...?type=3

Pour les non-initiés, 80% des auteurs de BD naviguent entre le SMIC et le seuil de pauvreté, tout en travaillant beaucoup. Pour eux, la hausse équivaudra à lâcher en gros un mois de (petit) salaire sans préavis. Mais au-delà de ça, c'est le mépris affiché des institutions qui fait le plus mal.

La mobilisation organisations représentants les auteurs de BD, les écrivains, les auteurs Jeunesse et les artistes plasticiens n'ont pas daignées être entendues.

Ce sont des métiers tributaires de beaucoup de choses, où l'on sait très bien qu'on peut galérer... mais galérer quand on travaille, que le marché du livre se porte bien, c'est pousser un peu loin le chemin de croix.

Nota : les auteurs ne sont pas intermittents donc n'ont pas de chômage.

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Savonarol Membre 9 929 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

Les lobbies artistiques n'ont aucun pouvoir de pression.

Si les dessineux savaient se fédérer aussi bien que ces mongoliennes de féministes qui brassent du vent, ce genre de choses n'arriverait pas.

Peut-être une chance à saisir : se servir de "l'effet Charlie" via une tribune du type "comment osez-vous brandir des crayons et vous réclamer d'une liberté d'expression que vous taxez en amont parmi ceux qu'elle compte de plus pauvres ?"

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pales Membre 11 915 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Mais en faite c'est ça ,permettre la liberté d’expression et autres c'est le meilleur moyen de TAXER a tire- larigot

Au nom des libertés tout est permis même faire passer la pilule sans douleur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 10 636 messages
Chien Fou forumeur‚ 84ans
Posté(e)

Bien oui la gauche est franchement gauche envers les travailleurs. Elle veux des sous, pour engraisser des politiciens de tout poils. C'est de plus en plus la merde dans le pays.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 21 155 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Ecrivons sur les forums!Le marché du livre est mort!Les gens ne lisent plus que deux livres par an!La culture nous arrive sans effort par internet les liseuses électroniques vont détrôner l'objet livre.Lorsqu'ils s'apercevront que plus personne n'achète plus rien ,ni ne produit plus rien ,ils n'auront que les yeux pour pleurer d'avoir tué la poule aux oeufs d'or et les entreprises d'édition!(Encore du chômage!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 659 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Faudrait organiser un happening géant pour alerter les gens, on aime la BD en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

La prochaine échéance médiatique, c'est Angoulême - si la polémique sur les femmes pour le Grand Prix ne vient pas tout écraser.

On parle encore de débrayage, grève des dédicaces ou mobilisation. L'année dernière, la marche des auteurs n'avait eu que peu d'échos. Il va falloir faire bien plus mais je crois qu'un coup médiatique ne va pas servir à grand chose même si ça ne ferait pas de mal. Tous les auteurs médiatiques devraient évoquer le problème déjà, et ce n'est même pas le cas.

Ce qui est fou, c'est qu'avaient juste été lancés des Etats Généraux de la BD, pour évaluer statistiquement et précisément la situation (de merde) des auteurs et donner un poids réel aux arguments.

Restent des solutions plus brutales (invasion des locaux) ou illégales, (refus de payer la cotisation ou rétention maximale de la somme) mais si ce n'est pas massif, ça n'aura pas de poids.

RAAP_Maester_003.jpg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 8 435 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)

En voilà un beau gouvernement de gauche!

Beaucoup avaient cru naïvement en votant Hollande qu'ils auraient affaire à un nouveau Mitterand, mais à ceux-ci il leur a mise bien profond où il faut!

La gauche et la socialisme en générale sont morts, combien de fois faudra-t-il le répéter?

La seule façon de lutter contre les puissances d'argent c'est de les doubler par la droite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 10 636 messages
Chien Fou forumeur‚ 84ans
Posté(e)

En voilà un beau gouvernement de gauche!

Beaucoup avaient cru naïvement en votant Hollande qu'ils auraient affaire à un nouveau Mitterand, mais à ceux-ci il leur a mise bien profond où il faut!

La gauche et la socialisme en générale sont morts, combien de fois faudra-t-il le répéter?

La seule façon de lutter contre les puissances d'argent c'est de les doubler par la droite!

Oui mais ceux là ont des rêves en tête qu'ils prennent pour des réalités, beaucoup plus votèrent Hollande car il ne voulait pas de Sarko, en France on vote majoritairement contre, par ce que si on votait pour il y aurait vraiment pas grand monde.

Après bien on essaye de baillonner , briser les individualité, faut être système et grosse boite, faire du lèche cul, du commercial et du fadasse, ou insipide. Ce qui se passe envers les créateurs de BD est tout simplement le meilleur moyen de les détruire. C'est franchement dégueulasse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pales Membre 11 915 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Et Pourquoi seul les auteurs de BD ne seraient pas Malléables et Solvables a Souhaits,nous le somme bien nous les Lecteurs

Tout pour Tous,ou Rien pour Tous c'est ma devisehehe3.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Ils le sont déjà plus que la plupart des professions : pas de chômage, pas de congés maladie, couverture santé faible, entourloupes et opacité éditoriales,... et une sorte de refus moral de pomper les aides sociales.

Comme dit dans la conférence: " Ce n'est pas l'argent public que nous voulons mais la répartition juste de l'argent de la BD "

Et aussi une approche réaliste et constructive du changement de cotisation, qui est d'ailleurs accepté dans l'idée mais qui s'est faite à la truelle, avec un mépris ignoble. Ces combats n'empêchent pas les autres. Ça concerne aussi tous les autres secteurs du Livre et même de l'art.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pales Membre 11 915 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Ils voudraient donc des "Droits Sociaux" pour eux seuls, et qui ne Proviennent pas de la "Puissance Public" (l’état) c'est ça?

Qu'ils crées donc une Caisse de S/S autonome et Indépendante de celle des autre Travailleurs du régime Générale,mais en ce cas la il n'y a pas de raison que les autres ne viennent pas aux "Corporatisme"...................A Savoir Chacun pour soit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Ils voudraient donc des "Droits Sociaux" pour eux seuls, et qui ne Proviennent pas de la "Puissance Public" (l’état) c'est ça?

Qu'ils crées donc une Caisse de S/S autonome et Indépendante de celle des autre Travailleurs du régime Générale,mais en ce cas la il n'y a pas de raison que les autres ne viennent pas aux "Corporatisme"...................A Savoir Chacun pour soit

La première revendication concerne la réforme des cotisations de la retraite complémentaire des auteurs (IRCEC/RAAP), caisse à part qui essaye de se renflouer sur leur dos. C'est un débat interne qui touche peu le grand public, en fait. Quoique ça peut servir à d'autres corps de métier.

Le reste des revendications concerne la répartition, très radicale, des revenus de la chaîne du livre. Et aussi une politique de soutien à l'indépendance des auteurs, pour amorcer un bras de fer. C'est la crispation autour des cotisations de retraite complémentaire qui a amorcé ce mouvement de remise en cause. Là, évidemment, les auteurs cherchent un écho au sein de l'opinion - des lecteurs notamment.

Pour la Sécu et autres, ils cotisent comme toi. Et parfois dans même le vide vu des flous administratifs de la part des organismes qui gèrent la collecte (AGESSA, MDA).

" Si toute la France était auteur, la Sécurité Sociale serait riche !" (voir conférence et statistiques, plus haut)

Je ne vois pas ce qui te dérange dans le fait que les auteurs cherchent à se défendre contre leur propre secteur économique, qui par ailleurs pourvoit nombre d'emplois salariés. C'est un combat qui peut servir de modèle à d'autres, puisque c'est une profession dure, corvéable et malléable, très fragile aux lois du marché, avec très peu de protection (une sorte d'idéal néo-libéral).

======

Un documentaire intéressant, pour les curieux :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 15 922 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)

Ils le sont déjà plus que la plupart des professions : pas de chômage, pas de congés maladie, couverture santé faible, entourloupes et opacité éditoriales,... et une sorte de refus moral de pomper les aides sociales.

Comme dit dans la conférence: " Ce n'est pas l'argent public que nous voulons mais la répartition juste de l'argent de la BD "

Et aussi une approche réaliste et constructive du changement de cotisation, qui est d'ailleurs accepté dans l'idée mais qui s'est faite à la truelle, avec un mépris ignoble. Ces combats n'empêchent pas les autres. Ça concerne aussi tous les autres secteurs du Livre et même de l'art.

Mêmes problèmes de prise en charge des maladies dites "orphelines"?

Peuvent toujours bosser tout en étant "bédéristes""! :cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 929 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

Être dessinateur/auteur de BD c'est déjà un métier, et souvent bien plus méritant que la plupart des boulots alimentaires à la con que les uns et les autres font par dépit et sans la moindre grandeur d'âme.

Modifié par Savonarol
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Mêmes problèmes de prise en charge des maladies dites "orphelines"?

Peuvent toujours bosser tout en étant "bédéristes""! :cool:

71% ont un emploi parallèle

37% dans d'autres domaines artistiques

9% autres activités dans le domaine de la BD

17% enseignement

(et par soustraction 8% dans "divers")

(Source : EGBD)

Le problème de la BD, c'est que c'est un travail qui prend beaucoup de temps. Ça limite un peu les perspectives de cumul d'emploi. Mais bon, après c'est aussi un choix de vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 929 messages
Esprit de contradiction‚ 41ans
Posté(e)

17% enseignement

(et par soustraction 8% dans "divers")

(Source : EGBD)

Le problème de la BD, c'est que c'est un travail qui prend beaucoup de temps. Ça limite un peu les perspectives de cumul d'emploi. Mais bon, après c'est aussi un choix de vie.

Fuck, c'est donc de là que viennent toutes ces BD pourries qui se veulent caricaturer l'univers politique ? :|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pales Membre 11 915 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Très intéressant tout cela, mais si tous les Travailleurs qu'ils soient de l'agriculture de l'automobile de la Recherche Scientifique Pharmaceutique Médicale....................Bénéficient en plus de sont salaire pour force de Travail Rendue,un Droit D'auteur ou de création Rémunéré ça ne serait que Juste aussi

" Si toute la France était auteur, la Sécurité Sociale serait riche !"

C'est le cas tous les Travailleurs avec leurs Patrons respectives sont "Auteurs",Créateur de Richesses...................Et Pourtant ils ne sont pas Plus Riche lorsqu’ils arrivent a leur Retraite pourtant bien Mérité avec une Caisse de la S/S en Perpétuelle déficit et a un Niveau Abyssale sans Précédent depuis des Lustres.....................Alors que les Banques n'ont jamais étés aussi Riche

Modifié par Pales

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 442 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Très intéressant tout cela, mais si tous les Travailleurs qu'ils soient de l'agriculture de l'automobile de la Recherche Scientifique Pharmaceutique Médicale....................Bénéficient en plus de sont salaire pour force de Travail Rendue,un Droit D'auteur ou de création Rémunéré ça ne serait que Juste aussi

Je ne suis pas sûr de comprendre de quoi tu parles, ni ta comparaison... Pour l'industrie et la pharmaceutique, il y a des brevets qui couvrent la propriété. Pour info, un auteur n'est pas salarié : son seul revenu d'auteur est l'avance sur droit (pour le temps de réalisation d'un album) et un (petit) pourcentage sur les ventes une fois que l'éditeur s'est remboursé de l'avance, et si le bouquin se vend.

La situation d'un salarié est plus enviable : si un dessinateur était payé à l'heure... il serait riiiiiche ! Niveau taff, ce sont des horaires qui feraient jouir Macron.

" Si toute la France était auteur, la Sécurité Sociale serait riche !"

C'est le cas tous les Travailleurs avec leurs Patrons respectives sont "Auteurs",Créateur de Richesses...................Et Pourtant ils ne sont pas Plus Riche lorsqu’ils arrivent a leur Retraite pourtant bien Mérité avec une Caisse de la S/S en Perpétuelle déficit et a un Niveau Abyssale sans Précédent depuis des Lustres.....................Alors que les Banques n'ont jamais étés aussi Riche

Je ne comprends pas non plus. Un auteur, en plus de créer une oeuvre, crée également de la richesse et nourrit toute une chaîne (éditeur, imprimeur, distributeur, libraire,...). Il ne touche pas de droit sur ça : le droit d'auteur étant la "part du pauvre" de tout ça. D'ailleurs, c'est pour ça qu'ils travaillent au-delà de l'âge légal de la retraite (qui serait méritée aussi).

Pour la Sécu, vu les stats fournies par tous ces auteurs qui ne prennent pas de congé maladie (pas bosser = pas de compensation), on peut dire qu'ils pèsent peu sur la balance des dépenses. C'est du concret chiffré.

En fait, tu essayes juste de rabaisser les revendications des auteurs de BD sous prétexte que ce ne sont pas les seuls dans la précarité ? Je ne vois pas l'intérêt...

Tu as peur que ça fasse de l'ombre à quelqu'un ? Je te rassure, tout le monde s'en branle.

Ou tu les considères comme des nantis ingrats ? C'est une profession de gens autonomes, ne bénéficiant de quasiment aucune assistance, alors ils ont le droit de râler et de se bouger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation