Arts martiaux efficace ou mythe ?

Badboy_ Membre 2 547 messages
Délinquant du forum ‚
Posté(e)

J'ai beau avoir été pratiquant durant des années, je commence à avoir de plus en plus de doute. Ayant moi même une certaine expérience des bagarres de rue, le malheureusement constat, à part deux ou trois mouvements de hanches de judo (style harai goshi), j'ai clairement pas eu le temps de m'en servir concrètement.

En fait les branlées que j'ai pu prendre dans la rue, c'est quand j'essayais justement de mettre en pratique ce que j'avais appris au dojo... Un coup de pied par exemple, on va le bloquer, faucher la jambe d'appui, ou carrément la lancer en arrière, puis finir à coups de talons au visage.

Un coup de poing, souvent, peu efficace. Si le mec approche trop rapidement, l'angle sera coupé, et l'impact amorti, et les dégâts seront moindres, au mieux un saignement, ce qui suffira pas à sécher l'adversaire.

Les combats de compétition, ça dure 3min en moyenne, une bagarre de rue, je dirai de quelques seconde à 2min, pas plus. Généralement, d'autres individus arrivent, ou l'adversaire sort une arme.

En conclusion, les seuls coups qui pour moi sont efficaces dans la rue, c'est le coup de tête, le coup de genou, et la prise à la gorge. Le coup de pied, c'est uniquement l'adversaire au sol, pour le finir.

Et le head lock, à condition de le maitriser.

hqdefault.jpg

Contrairement à ce qu'affirment beaucoup de disciplines de self défense, il est impossible d'en sortir si la prise est verrouillée, et si il y a de la force dans les bras. Il a l'avantae de vous comprimer les carotides, et peut vous faire perdre connaissance. Méthode de rue efficace et peu réprimandable, puisque pas d'hématome pas de sang à l'extérieur.

Au final, est-ce que ça casse pas le mythe du karatéka soit disant invincible ?

Modifié par Badboy_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Scrongneugneu Membre 1 859 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)

Bizarre, bizarre ! Comprend pas trop où tu veux en venir. J'ai pratiqué et enseigné un art dit "martial" durant des dizaines d'années. Ce que j'ai retransmis et m'ont appris mes Maîtres, c'est que dans notre monde d'aujourd'hui un art martial est avant tout un art de vivre et non un apprentissage en vue de combats de rue.

La compétition n'est qu'avec soi-même de façon à savoir où l'on se situe dans la progression de l'apprentissage.

Des conflits ? Bien sûr que j'ai été confronté à plusieurs reprises dans ma vie. Et la seule victoire qui a compté, c'est justement d'éviter le combat, parce qu'à aucun moment j'ai paniqué et montré une certaine assurance dans la gérance du conflit...mais çà, c'est au bout de 20 ans et quasiment tous les jours sur le tapis. Un Maître Japonais m'avait dit, et je le crois, c'est que les 10 premières années on est débutant, puis les 10 suivantes, confirmé dans la pratique, et le reste de sa vie pour maîtriser son art. Il avait dit aussi, que pour apprendre une technique, il faut la répéter 1000 fois, et pour la maîtriser la faire correctement 1000 fois...et les combinaisons sont infinies. Des champions du monde dans sa discipline, oui, il y en a, mais tellement codifié pour éviter les coups ou les prises mortelles que parfois l'origine de cet art n'a plus de sens.

Bref, un combat de rue, c'est brutal et souvent totalement inattendu. Si l'on réfléchie à la technique à employer au combat, c'est perdu d'avance. C'est en 1/10 ème de seconde qu'il faut réagir. La seule chance de t'en sortir, c'est évaluer le danger, garder ses distances et au cas où tu ne peux pas t'en sortir, faire rentrer l'autre dans ta discipline. Pour faire simple, un judoka ou un aïkidoka aura tout intérêt à ce que l'autre le saisisse parce qu'on sait qu'on a des chances de s'en sortir et un karatéka au contraire amener l'autre à se battre aux pieds et au poings pour les mêmes raisons.

Maintenant, je ne connais aucun haut gradé ( 4ème dan et au delà ) de sa discipline qui pratique le combat de rue. Mais si tu veux une bonne "baston", met ce qui ressemble à un uniforme, va dans certains quartiers et traitent le jeunes de petits cons...et le tour est joué.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 3 754 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

L'art martial est efficace pour gagner un combat contre son propre égo. Celui qui voit dans l'art martial une methode pour vaincre l'autre est le sot qui regarde le doigt qui montre la lune...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LAKLAS Membre 4 081 messages
Forumeur alchimiste‚ 99ans
Posté(e)

En général, celui qui gagne dans une bagarre c'est celui qui tape le premier. Quand tu as le nez ou l'arcade pété, pas facile de rester opérationnel !!!! :aie:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 3 754 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Quand un moustique se pose sur tes testicules, tu entrevois que la violence n'est pas toujours la bonne solution...

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
essayeur Membre 3 349 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

Juste la base : l'o-soto-gari c'est le coup qui passe à chaque fois, mais il faut s'entrainer à le faire rapidement.

Une fois l'adversaire à terre, un coup barbare, genre je te saute à pieds joints sur le bide, sera plus efficace que le judo :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hawks Membre 1 033 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bizarre, bizarre ! Comprend pas trop où tu veux en venir. J'ai pratiqué et enseigné un art dit "martial" durant des dizaines d'années. Ce que j'ai retransmis et m'ont appris mes Maîtres, c'est que dans notre monde d'aujourd'hui un art martial est avant tout un art de vivre et non un apprentissage en vue de combats de rue.

La compétition n'est qu'avec soi-même de façon à savoir où l'on se situe dans la progression de l'apprentissage.

Des conflits ? Bien sûr que j'ai été confronté à plusieurs reprises dans ma vie. Et la seule victoire qui a compté, c'est justement d'éviter le combat, parce qu'à aucun moment j'ai paniqué et montré une certaine assurance dans la gérance du conflit...mais çà, c'est au bout de 20 ans et quasiment tous les jours sur le tapis. Un Maître Japonais m'avait dit, et je le crois, c'est que les 10 premières années on est débutant, puis les 10 suivantes, confirmé dans la pratique, et le reste de sa vie pour maîtriser son art. Il avait dit aussi, que pour apprendre une technique, il faut la répéter 1000 fois, et pour la maîtriser la faire correctement 1000 fois...et les combinaisons sont infinies. Des champions du monde dans sa discipline, oui, il y en a, mais tellement codifié pour éviter les coups ou les prises mortelles que parfois l'origine de cet art n'a plus de sens.

Bref, un combat de rue, c'est brutal et souvent totalement inattendu. Si l'on réfléchie à la technique à employer au combat, c'est perdu d'avance. C'est en 1/10 ème de seconde qu'il faut réagir. La seule chance de t'en sortir, c'est évaluer le danger, garder ses distances et au cas où tu ne peux pas t'en sortir, faire rentrer l'autre dans ta discipline. Pour faire simple, un judoka ou un aïkidoka aura tout intérêt à ce que l'autre le saisisse parce qu'on sait qu'on a des chances de s'en sortir et un karatéka au contraire amener l'autre à se battre aux pieds et au poings pour les mêmes raisons.

Maintenant, je ne connais aucun haut gradé ( 4ème dan et au delà ) de sa discipline qui pratique le combat de rue. Mais si tu veux une bonne "baston", met ce qui ressemble à un uniforme, va dans certains quartiers et traitent le jeunes de petits cons...et le tour est joué.

Dans le passé les gens pratiquent les art martiaux pour la guerre et apres pour se défendre et les art martaux de passé comme le karaté et le judo ou le kung fu sont un peu des art anciens qui ne sont pas tres utiles dans les vrai combat de rue meme si c'est grace a ces art martiaux que il y a de nouveau style car comme tu as dis sur le maitre que il faut des annes pour apprendre ça c'est un peu exagéré car les gens ne cherchent pas la perfection de donné une belle image a une technique aux yeux des gens mais a se défendre aux sens propre du mot ! les gens cherchent des solutions en cas de danger dans la rue ou dans n'importe quel endroit ! alors il y a des art martiaux comme le grave maga et hapkido qui sont tiré des anciens art marial comme le karaté et le judo et d'autre ! et ces nouveau ont mélangé un peu de tout des technique facile et rapide a apprendre et ça demande pas avoir des muscle et l'age et un temps mais justes des entrainements bien serieux avec un vrai maitre ou un vrai connaisseurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 1 859 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)

Dans le passé les gens pratiquent les art martiaux pour la guerre et apres pour se défendre et les art martaux de passé comme le karaté et le judo ou le kung fu sont un peu des art anciens qui ne sont pas tres utiles dans les vrai combat de rue meme si c'est grace a ces art martiaux que il y a de nouveau style car comme tu as dis sur le maitre que il faut des annes pour apprendre ça c'est un peu exagéré car les gens ne cherchent pas la perfection de donné une belle image a une technique aux yeux des gens mais a se défendre aux sens propre du mot ! les gens cherchent des solutions en cas de danger dans la rue ou dans n'importe quel endroit ! alors il y a des art martiaux comme le grave maga et hapkido qui sont tiré des anciens art marial comme le karaté et le judo et d'autre ! et ces nouveau ont mélangé un peu de tout des technique facile et rapide a apprendre et ça demande pas avoir des muscle et l'age et un temps mais justes des entrainements bien serieux avec un vrai maitre ou un vrai connaisseurs

Rien n'est faut dans ce que tu dis. Néanmoins, il faut que tout devienne réflexe ( pensée et technique ) pour se sortir d'une situation scabreuse. Donc, laisser des litres et des litres de sueur sur tapis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Badboy_ Membre 2 547 messages
Délinquant du forum ‚
Posté(e)

Quand un moustique se pose sur tes testicules, tu entrevois que la violence n'est pas toujours la bonne solution...

:smile2: pas mal en effet !!

Modifié par Badboy_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Badboy_ Membre 2 547 messages
Délinquant du forum ‚
Posté(e)

Bizarre, bizarre ! Comprend pas trop où tu veux en venir. J'ai pratiqué et enseigné un art dit "martial" durant des dizaines d'années. Ce que j'ai retransmis et m'ont appris mes Maîtres, c'est que dans notre monde d'aujourd'hui un art martial est avant tout un art de vivre et non un apprentissage en vue de combats de rue.

La compétition n'est qu'avec soi-même de façon à savoir où l'on se situe dans la progression de l'apprentissage.

Des conflits ? Bien sûr que j'ai été confronté à plusieurs reprises dans ma vie. Et la seule victoire qui a compté, c'est justement d'éviter le combat, parce qu'à aucun moment j'ai paniqué et montré une certaine assurance dans la gérance du conflit...mais çà, c'est au bout de 20 ans et quasiment tous les jours sur le tapis. Un Maître Japonais m'avait dit, et je le crois, c'est que les 10 premières années on est débutant, puis les 10 suivantes, confirmé dans la pratique, et le reste de sa vie pour maîtriser son art. Il avait dit aussi, que pour apprendre une technique, il faut la répéter 1000 fois, et pour la maîtriser la faire correctement 1000 fois...et les combinaisons sont infinies. Des champions du monde dans sa discipline, oui, il y en a, mais tellement codifié pour éviter les coups ou les prises mortelles que parfois l'origine de cet art n'a plus de sens.

Bref, un combat de rue, c'est brutal et souvent totalement inattendu. Si l'on réfléchie à la technique à employer au combat, c'est perdu d'avance. C'est en 1/10 ème de seconde qu'il faut réagir. La seule chance de t'en sortir, c'est évaluer le danger, garder ses distances et au cas où tu ne peux pas t'en sortir, faire rentrer l'autre dans ta discipline. Pour faire simple, un judoka ou un aïkidoka aura tout intérêt à ce que l'autre le saisisse parce qu'on sait qu'on a des chances de s'en sortir et un karatéka au contraire amener l'autre à se battre aux pieds et au poings pour les mêmes raisons.

Maintenant, je ne connais aucun haut gradé ( 4ème dan et au delà ) de sa discipline qui pratique le combat de rue. Mais si tu veux une bonne "baston", met ce qui ressemble à un uniforme, va dans certains quartiers et traitent le jeunes de petits cons...et le tour est joué.

Non je me suis mal exprimé. Je pense que j'ai mal tourné mon sujet... C'est pas grave, je m'en prends à moi !

Ce que je veux dire, c'est qu'on enseigne les arts martiaux de manière trop théorique. Or, une situation réelle est carrément différente. Je pense qu'avoir trop confiance dans son art martial, c'est dangereux en fait.

Par exemple, ma première réaction si je vois qu'une altercation est imminente, c'est le coup de tête. Je vais pas penser à me mettre en garde, et à garder mon sang froid. Et franchement, j'aurai pas confiance dans les techniques de karaté.

Je dis pas qu'elles ne sont pas forcément efficaces, mais enseignée de manière trop survolée, trop théorique. Est-ce que tu penses que les compétitions y aident ?

Je dis pas que la bagarre de rue est un loisir, sauf que... C'est une situation à laquelle on peut être confronté malgré soi.

Les amis par exemple, qui savent que vous pratiquez le karaté à un certain niveau, vont peut être se sentir rassurer en votre présence. Le jour où une altércation arrive et que vous vous faites étendre, ça vous ruine votre réputation... :(

C'est pourquoi je demande si à travers les arts martiaux, il ne s'est pas développé un mythe ou une certaine légende urbaine ?

L'art martial est efficace pour gagner un combat contre son propre égo. Celui qui voit dans l'art martial une methode pour vaincre l'autre est le sot qui regarde le doigt qui montre la lune...

image26022.jpg

Enfin c'est pas lui qui est le mieux placé pour parler :D

Modifié par Badboy_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bcbg Membre 6 052 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

A un haut niveau , l'art martial est considéré comme une arme . Mais dans un coin tranquille ni vu ni connu :hehe: si on a à faire a un abruti qui sort le cuter ou a ses potes avec lui !

La philosophie des arts martiaux c'est le respect et la maîtrise de soi . Ce doit etre reciproque ce qui est utopique

Dans la rue difficile d'appliquer . Il faut utiliser sa tête dans tous les sens du terme et sa droite :D

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 1 859 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)

Non je me suis mal exprimé. Je pense que j'ai mal tourné mon sujet... C'est pas grave, je m'en prends à moi !

Ce que je veux dire, c'est qu'on enseigne les arts martiaux de manière trop théorique. Or, une situation réelle est carrément différente. Je pense qu'avoir trop confiance dans son art martial, c'est dangereux en fait.

Par exemple, ma première réaction si je vois qu'une altercation est imminente, c'est le coup de tête. Je vais pas penser à me mettre en garde, et à garder mon sang froid. Et franchement, j'aurai pas confiance dans les techniques de karaté.

Je dis pas qu'elles ne sont pas forcément efficaces, mais enseignée de manière trop survolée, trop théorique. Est-ce que tu penses que les compétitions y aident ?

Je dis pas que la bagarre de rue est un loisir, sauf que... C'est une situation à laquelle on peut être confronté malgré soi.

Les amis par exemple, qui savent que vous pratiquez le karaté à un certain niveau, vont peut être se sentir rassurer en votre présence. Le jour où une altércation arrive et que vous vous faites étendre, ça vous ruine votre réputation... :(

C'est pourquoi je demande si à travers les arts martiaux, il ne s'est pas développé un mythe ou une certaine légende urbaine ?

image26022.jpg

Enfin c'est pas lui qui est le mieux placé pour parler :D

Tout est une question de savoir ce que l'on veut. Personnellement, j'ai enseigné à mon tour l'art martial de mes maîtres, sans en retirer le sens de son origine. La réponse à une attaque ne doit être que proportionnelle à l'agression. Si on veut te faire mal, tu fait mal, en revanche, si on veut te tuer, tu tue...seuls les grands Maîtres peuvent se permettre de neutraliser un individu armé d'un couteau car leurs techniques sont quasiment parfaites.

Pour la compétition, pas de problème, entrainement intensif basé sur les techniques autorisées, en mettant de côté toutes les autres ( mortelles ou pouvant gravement blesser ). C'est pour çà que ceux qui veulent se surpasser optent pour des sports extrêmes et des combats eux aussi extrêmes. Mais çà ne dure qu'un temps. A 35 ans, soit on est foutu, soit on dévie pour continuer son art, mais hors compétition.

Quand à l'efficacité ? Simple, si ta technique est bonne, tu est efficace. Parait que Marcel Cerdan, champion du monde de boxe dans sa catégorie, lors d'une altercation de rue a mis KO son adversaire en lui démontant la mâchoire. Ce n'est pas ma conception, maîtrisant son art, peut être le mettre KO, mais pas en le cassant.

Est-ce un mythe ? Oui et non ! Oui, parce que notre monde moderne nous entraîne vers le virtuel et le sensationnel, avec des figures irréalisables en réel, et la jeunesse s'imagine que c'est possible. Non, si l'on considère que dans notre monde moderne, un art martial, aussi ancien soit-il nous apprend à vivre avec son temps, dans une forme de contrôle de soit, que ce soit professionnel, sentimental ou conflictuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Badboy_ Membre 2 547 messages
Délinquant du forum ‚
Posté(e)

A un haut niveau , l'art martial est considéré comme une arme . Mais dans un coin tranquille ni vu ni connu :hehe: si on a à faire a un abruti qui sort le cuter ou a ses potes avec lui !

La philosophie des arts martiaux c'est le respect et la maîtrise de soi . Ce doit etre reciproque ce qui est utopique

Dans la rue difficile d'appliquer . Il faut utiliser sa tête dans tous les sens du terme et sa droite :D

Et c'est bien le problème ! C'est souvent ça la rue, on ne cherche pas à être loyal, mais à te défoncer. Se mettre à 10 sur toi, ou sortir un couteau de combat alors que toi tu es à main nue, ça ne posera pas de problème de conscience.

Utiliser sa tête avant les poings je suis bien d'accord !

Tout est une question de savoir ce que l'on veut. Personnellement, j'ai enseigné à mon tour l'art martial de mes maîtres, sans en retirer le sens de son origine. La réponse à une attaque ne doit être que proportionnelle à l'agression. Si on veut te faire mal, tu fait mal, en revanche, si on veut te tuer, tu tue...seuls les grands Maîtres peuvent se permettre de neutraliser un individu armé d'un couteau car leurs techniques sont quasiment parfaites.

Pour la compétition, pas de problème, entrainement intensif basé sur les techniques autorisées, en mettant de côté toutes les autres ( mortelles ou pouvant gravement blesser ). C'est pour çà que ceux qui veulent se surpasser optent pour des sports extrêmes et des combats eux aussi extrêmes. Mais çà ne dure qu'un temps. A 35 ans, soit on est foutu, soit on dévie pour continuer son art, mais hors compétition.

Quand à l'efficacité ? Simple, si ta technique est bonne, tu est efficace. Parait que Marcel Cerdan, champion du monde de boxe dans sa catégorie, lors d'une altercation de rue a mis KO son adversaire en lui démontant la mâchoire. Ce n'est pas ma conception, maîtrisant son art, peut être le mettre KO, mais pas en le cassant.

Est-ce un mythe ? Oui et non ! Oui, parce que notre monde moderne nous entraîne vers le virtuel et le sensationnel, avec des figures irréalisables en réel, et la jeunesse s'imagine que c'est possible. Non, si l'on considère que dans notre monde moderne, un art martial, aussi ancien soit-il nous apprend à vivre avec son temps, dans une forme de contrôle de soit, que ce soit professionnel, sentimental ou conflictuel.

Oui et j'ai même entendu parler de Mike Tyson qui a envoyé des individus au tapis ! La boxe pour moi est le seul vrai sport de combat, où tu apprends réellement à dépasser tes limites. Mais le karaté ? Le Judo ? L'aikido ? A part au cinéma, je n'ai jamais vu de karatéka déboiter quiconque dans la rue :|

Alors je sais que l'esprit martial n'est pas celui là, qu'il sert à prêcher la non violence. Mais à ce moment là, elles servent à quoi les techniques qu'on apprend au dojo ?

N'est-ce pas parce qu'ils sont surtout trop théorique ?

Les arts martiaux dans le temps c'était ni plus ni moins que des techniques pour tuer. Avant, il n'y avait pas de compétitions, mais des rencontres pour des duels à mort. Chaque pratiquant risquait sa vie à chaque combat. Maintenant, c'est très loin d'être le cas. Sur un ring par exemple, on peut vraiment risquer sa santé si on est mauvais. Tandis que sur un tatami... Si on est mauvais, on va risquer un pain dans le nez, un ippon... :(

Est-ce les arts martiaux ont perdu tout réalisme, par rapport à la boxe justement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité NoLysBeth
Invité NoLysBeth Invités 0 message
Posté(e)

Je ne sais pas ce qui reste des arts martiaux. La technique? Vidée de son sens philosophique et martial?

Je ne sais pas, mais l'impression que certains arts martiaux sont limite devenus une gymnastique, ou un moyen de faire de la cardio.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Badboy_ Membre 2 547 messages
Délinquant du forum ‚
Posté(e)

Plus ou moins oui. Après, le karaté par exemple peut se pratiquer à plusieurs niveaux. Toutes les ceintures noires ne se valent pas, le système de grade pour moi n'est pas adéquat avec le niveau réel du pratiquant.

On cherche à faire des arts martiaux des sports, avec des protections, des gants, des règles. Alors c'est vrai, tu mets un karatéka sur un ring, ou dans une cage de free fight (mma), il se fera manger. En revanche, dans la rue, ça se vérifiera pas. Le karaté autorise des techniques interdites en MMA, comme crever les yeux, ou taper dans la gorge, ou casser le genou en fumikomi (voir le dessin)

fumikomi_seitlich.gif

Pourquoi ? Malheureusement au profit du buisness, car plus le sport est spectaculaire, plus il est médiatique, et plus la fédération rentre de l'argent...

Malheureusement transformer l'art martial en sport, ça enlève tout son coté réaliste, et donc son intérêt quelque part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
blooming Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 37ans
Posté(e)

Bizarre, bizarre ! Comprend pas trop où tu veux en venir. J'ai pratiqué et enseigné un art dit "martial" durant des dizaines d'années. Ce que j'ai retransmis et m'ont appris mes Maîtres, c'est que dans notre monde d'aujourd'hui un art martial est avant tout un art de vivre et non un apprentissage en vue de combats de rue.

La compétition n'est qu'avec soi-même de façon à savoir où l'on se situe dans la progression de l'apprentissage.

Des conflits ? Bien sûr que j'ai été confronté à plusieurs reprises dans ma vie. Et la seule victoire qui a compté, c'est justement d'éviter le combat, parce qu'à aucun moment j'ai paniqué et montré une certaine assurance dans la gérance du conflit...mais çà, c'est au bout de 20 ans et quasiment tous les jours sur le tapis. Un Maître Japonais m'avait dit, et je le crois, c'est que les 10 premières années on est débutant, puis les 10 suivantes, confirmé dans la pratique, et le reste de sa vie pour maîtriser son art. Il avait dit aussi, que pour apprendre une technique, il faut la répéter 1000 fois, et pour la maîtriser la faire correctement 1000 fois...et les combinaisons sont infinies. Des champions du monde dans sa discipline, oui, il y en a, mais tellement codifié pour éviter les coups ou les prises mortelles que parfois l'origine de cet art n'a plus de sens.

Bref, un combat de rue, c'est brutal et souvent totalement inattendu. Si l'on réfléchie à la technique à employer au combat, c'est perdu d'avance. C'est en 1/10 ème de seconde qu'il faut réagir. La seule chance de t'en sortir, c'est évaluer le danger, garder ses distances et au cas où tu ne peux pas t'en sortir, faire rentrer l'autre dans ta discipline. Pour faire simple, un judoka ou un aïkidoka aura tout intérêt à ce que l'autre le saisisse parce qu'on sait qu'on a des chances de s'en sortir et un karatéka au contraire amener l'autre à se battre aux pieds et au poings pour les mêmes raisons.

Maintenant, je ne connais aucun haut gradé ( 4ème dan et au delà ) de sa discipline qui pratique le combat de rue. Mais si tu veux une bonne "baston", met ce qui ressemble à un uniforme, va dans certains quartiers et traitent le jeunes de petits cons...et le tour est joué.

Bonjour Scrongneugneu, et bonjour à tous.

Je suis tout nouveau sur ce site et j'explore un peu les lieux. Je viens de tomber sur ton commentaire et je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis.

J'ai moi même pratiqué les arts martiaux pendant des années et effectivement, cela m'a permis surtout de m'écarter des bagarres de rues. Les arts martiaux pratiqués avec la bonne philosophie deviennent un art de vivre. Cela nous donne également un sixième sens, qui est la capacité de pré-sentir une mauvaise situation et de s'en écarter.

Quand j'ai commencé les arts martiaux c'était pour savoir me défendre. Plus tard, j'ai continué pour garder certains réflexes et surtout garder ce sixième sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PetGaz Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut,

Et oui, les arts martiaux, c'est du sport où les points comptent, et non la capacité à agresser ou à annihiler un agresseur.

C'est un spectacle-business qui se doit-être inoffensif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arnid Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les Arts Martiaux sont fait pour la défense et le combat global en théorie. Le sport de combat c'est gagner des points tandis que les arts martiaux c'est ne pas en perdre ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Badboy_ Membre 2 547 messages
Délinquant du forum ‚
Posté(e)

Salut,

Et oui, les arts martiaux, c'est du sport où les points comptent, et non la capacité à agresser ou à annihiler un agresseur.

C'est un spectacle-business qui se doit-être inoffensif.

Bah justement. Je me demande si les arts martiaux ne sont pas devenus un buisness, où on va vous vendre de l'inutile, du rêve, de la poudre aux yeux, sachant pertinemment que le cinéma y contribue grandement, parce qu'on sait que finalement l'insécurité encourage les gens à vouloir apprendre à se défendre eux même.

Moi même, je suis expert en plusieurs styles, karaté shotokan, wado ryu, jujutsu, je me dis expert, car j'ai les ceintures noires pour chaque style plus des titres de champion, je pense y avoir fait mes preuves. Mais pourtant, il a suffit que je me lie d'amitié avec un ancien fusilier marin pour que toutes mes illusions s'effondrent. Il arrive à me maitriser avec une telle facilité... Et il n'a jamais pratiqué le moindre art martial. Lui même m'affirme que c'est du vent.

Selon lui, c'est inné, instinctif, on sait se battre ou on ne sait pas. On est faible ou on est fort. Mais on n'apprend pas à devenir fort, c'est l'expérience qui nous endurcit, et c'est celle là qui fera la différence.

Il m'a fait plusieurs démonstrations, il m'a même bloqué avec seulement 2 doigts (le pouce et l'index). Et effectivement, en ayant reproduit ce qu'il m'a appris, gestes tous cons, je peux me défendre maintenant plus efficacement, sans me fatiguer en fait. Simplement, ça remet carrément en question tout ce que j'ai pu apprendre.

Est-ce qu'effectivement, ce n'est pas du vent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11 646 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Comme le dit très bien Badboy_ c'est l'expérience qui nous endurcit. On peut être ceinture noire 10ème dan de shodokan et se faire latter dans un combat de rue car il aura l'expérience des tatamis mais pas dans la vraie vie.

J'avais adoré regarder une représentation d'Aïkido. Ils avaient prit dans le public une personne qui connaissait les arts martiaux (au moins les bases). Celui qui faisait de l'aïkido n'arrivait à rien faire avec lui, c'était l'autre qui s'amusait avec lui. Ils ont dû changer de cobayes ! Je me suis marré à cette représentation car ils se sont bien humiliés et cet art !

C'est comme la survie, pour avoir de l'expérience il faut aller dans des endroits isolés de civilisation, très chaud ou très froid, n'avoir rien de technologies,... se débrouiller avec ce qu'on a et que la nature nous donne. Tout le contraire de l'émission de Koh Lanta.

J'adore utiliser les points vitaux dans un combat que j'ai déjà utilisé contre des branleurs. C'est kiffant !!!

Modifié par Yoannbzh

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant