Aller au contenu

Le libéralisme est-il vraiment de droite ?


getalife

Messages recommandés

Membre, 35ans Posté(e)
getalife Membre 1 417 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Bonjour,

Qu'est ce qui distingue fondamentalement la gauche de la droite ? Certains répondront d'une manière simpliste : la gauche c'est pour les pauvres, la droite pour les riches. Pourquoi ? Parce que la gauche actuelle est favorable à plus de redistribution, plus d'état, plus de dépenses sociales, etc. Tandis que la droite voudrait moins de taxe et davantage de liberté économique. Le libéralisme semble donc être plutôt de droite ... Mais ce postulat résiste-t-il à l'analyse ?

Si l'on y regarde de plus près, les libéraux de la révolution française, ceux qui sont à l'origine de la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen siégeaient à gauche à l'assemblé tandis que les partisans du roi étaient à droite. Même chose durant toute la première moitié du XIXème siècle. L'un des plus grands penseurs et homme politique libéral français Frédéric Bastiat siégeait à gauche et même à l'extrême gauche. Les bonapartistes étaient au centre gauche et les orléanistes à droite. Mais l'apparition du socialisme a changé la donne : il a pris la place du libéralisme a gauche et a poussé les libéraux au centre.

Il semblerait donc qu'il n'y ait aucun point commun entre notre échiquier politique actuel et celui de nos aïeux pourtant il y a une constante, une logique qui s'est maintenu tout au long des siècle et que l'on pourrait résumer ainsi : la gauche est progressiste : elle veut changer la société tandis que la droite est conservatrice : elle veut maintenir l'ordre ancien, les traditions, la religion .... Les libéraux du XIXè siècle étaient profondément progressiste en ce sens qu'ils luttaient contre les privilèges de l'ancien régime : ils défendaient l'idée d'une société plus juste.

Comment se fait-il qu'aujourd'hui ils soient classés à droite ? Le libéralisme est-il devenu un conservatisme ?

La réponse est non ... les libéraux ne sont ni favorables, ni hostiles aux valeurs traditionnelles. Ils considèrent qu'elles sont du domaine privé et n'ont rien à voir avec la politique. S'ils sont classés à droite c'est parce que les conservateurs français ont progressivement abandonné leurs valeurs traditionnelles et se sont mis à défendre le libéralisme par réaction au socialisme. Mais ces gens là ne sont pas de "vrais" libéraux : ils sont favorables au SMIC, à la sécurité sociale, etc. Le socialisme a tellement déteint sur la droite qu'il a fini par faire disparaître le véritable libéralisme.

En 1789, la gauche était libérale. Elle défendait l'égalité en droit contre les privilèges de l'ancien régime. Avec l’avènement du socialisme, elle est devenue égalitariste et a voulu à nouveau supprimer la liberté individuelle et rétablir les privilèges. Le communisme en est un exemple flagrant mais dans une moindre mesure le socialisme aussi. En effet, une forte réglementation, la protection des statuts, un secteur public très développé ne bénéficie pas aux plus pauvres mais aux plus "connectés". Les avantages obtenus par les puissants syndicats de certaines branches professionnelles quasi-monopolistiques se font au détriment des consommateurs et du contribuable. Le SMIC assure un certain niveau de salaire à ceux qui ont un emploi mais maintiens les moins qualifiées au chômage. Les universités qui sous couvert d'égalitarisme ont rabaissé le niveau des diplômes pénalisent les plus pauvres et favorisent les riches qui peuvent les contourner, etc.

Qui sont les plus conservateurs aujourd'hui ? Qui sont ceux qui clament sans arrêt la nécessité de conserver les "acquis sociaux" ? Qui sont ceux qui se battent pour maintenir leur sacro-saint statut de fonctionnaire ? Qui sont ceux qui s'opposent le plus à toute forme de concurrence ? Ce sont les gens de gauche ... Tout ce qu'ils veulent, c'est conserver leurs privilèges instituées par l'état ... au détriment des autres. Il n'y a pas de grande différence avec les nobles de l'ancien régime.

Par conséquent, si l'on suit ce raisonnement qui consiste à dire que les progressistes sont de gauche et les conservateurs de droite, alors les libéraux devraient être classés à gauche et les socialistes à droite !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, j'assume ... pas toujours, 88ans Posté(e)
Crumb Membre 2 251 messages
88ans‚ j'assume ... pas toujours,
Posté(e)

Le libéralisme n'est ni de droite ni de gauche.

Il prône l'intérêt individuel avant l'intérêt collectif.

Il est fondamentalement antidémocratique.

C'est une idéologie oligarchique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
getalife Membre 1 417 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Il prône la liberté individuelle ... et alors ? En quoi est-ce antidémocratique ? C'est quoi pour vous la démocratie ? Faire tout ce que le peuple aura voté ? Et si le peuplait votait en faveur de votre mise à mort, vous trouveriez ça légitime ?

En quoi le libéralisme défend l'oligarchie ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Bubon baveux de Belzébuth, 34ans Posté(e)
casdenor Membre 11 203 messages
34ans‚ Bubon baveux de Belzébuth,
Posté(e)

Le libéralisme cherche à promouvoir une liberté à outrance, sans se soucier du fait que sans l'égalité, cette liberté a donné lieu aux carnages de notre histoire. Voilà pourquoi il est vigoureusement combattu par toute personnes ayant... un tant soit peu d'empathie. Quand les libéraux condamneront fermement ceux qui, dans leurs rangs mêmes, considèrent qu'il faudrait qu'une personne allant en prison puisse payer pour ne pas faire ses années, alors on pourra reparler de la justice du libéralisme. Entre temps...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
getalife Membre 1 417 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Les libéraux sont pour l'égalité en droit. L'égalitarisme économique est une utopie. De quels carnages parlez-vous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, j'assume ... pas toujours, 88ans Posté(e)
Crumb Membre 2 251 messages
88ans‚ j'assume ... pas toujours,
Posté(e)

Il prône la liberté individuelle ... et alors ? En quoi est-ce antidémocratique ? C'est quoi pour vous la démocratie ? Faire tout ce que le peuple aura voté ? Et si le peuplait votait en faveur de votre mise à mort, vous trouveriez ça légitime ?

En quoi le libéralisme défend l'oligarchie ?

Beaux arguments, j'en reste pantois!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Bubon baveux de Belzébuth, 34ans Posté(e)
casdenor Membre 11 203 messages
34ans‚ Bubon baveux de Belzébuth,
Posté(e)

Les libéraux sont pour l'égalité en droit. L'égalitarisme économique est une utopie. De quels carnages parlez-vous ?

Le problème des libéraux est qu'ils n'ont toujours pas saisi la différence entre science dure et science humaine. L'égalité en droit signifie l'inégalité totale.

Je parle de l'intégralité de notre histoire. Que croyez-vous qu'il y avait à l'aurore de l'humanité ? Le système animal. C'est à dire du libéralisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
getalife Membre 1 417 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Vous confondez avec l'anarchisme ... Les libéraux ne sont pas hostiles à l'état. Ils considèrent que l'état est nécessaire pour garantir les libertés individuelles ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Bubon baveux de Belzébuth, 34ans Posté(e)
casdenor Membre 11 203 messages
34ans‚ Bubon baveux de Belzébuth,
Posté(e)

Vous ne connaissez pas l'anarchisme. Les libéraux ne sont hostiles à l'état que quand il ne leur permet pas d'asseoir leur hégémonie. Mais du moment qu'il les laisse user et abuser des autres, ils l'acceptent. Vous avez raison, c'est encore pire que l'état de nature.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
getalife Membre 1 417 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Comment peut-on abuser des autres si tout le monde a les mêmes droits ? Vous n'êtes pas logique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Bubon baveux de Belzébuth, 34ans Posté(e)
casdenor Membre 11 203 messages
34ans‚ Bubon baveux de Belzébuth,
Posté(e)

Prenons un exemple.

J'ai un flingue.

Vous n'en avez pas.

Nous avons le droit de nous tuer avec un flingue.

Nous avons les mêmes droits.

Vous l'avez dans l'os.

identique ici.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
getalife Membre 1 417 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Manifestement, vous ne comprenez pas le concept de liberté ... La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Tuer quelqu'un ne peut pas être un droit parce que jusqu'à preuve du contraire ça nuit fortement à la personne tuée ... Par conséquent, on peut toujours tuer quelqu'un mais vous devrez en assumer la responsabilité et être puni pour ça. La liberté et la responsabilité sont les deux faces d'une même médaille.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité yakiba
Invités, Posté(e)
Invité yakiba
Invité yakiba Invités 0 message
Posté(e)

Comment peut-on abuser des autres si tout le monde a les mêmes droits ? Vous n'êtes pas logique.

dans l'absolu on as les mémes droits pourtant quand un pauvre fait un déli il va en prison alors qu'avec le méme délit une personne riche n'ira pas en prison car elle pourra se payer un avocat!

voila l'inégalitée,avoir les mémes droits est une illusion

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Bubon baveux de Belzébuth, 34ans Posté(e)
casdenor Membre 11 203 messages
34ans‚ Bubon baveux de Belzébuth,
Posté(e)

Mon dieu.

Prenons donc un autre exemple.

On a le droit de ne pas donner de la nourriture.

J'ai de la nourriture.

Vous pas.

Je ne vous en donne pas.

Vous mourez.

Le système de liberté du libéralisme, en vérité, n'empêche pas de faire quelque chose qui nuit à autrui, il empêche de faire quelque chose qui nuit directement à autrui. L'affamer, le rendre dépendant, tout ça, libéralement, est totalement acceptable.

J'ai donné un exemple volontairement particulier, mais qui n'était pas à prendre au pied de la lettre, il montrait simplement en quoi une égalité de droit est une ignominie: car sans une égalité globale, l'égalité de droit profite à ceux qui sont en haut.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 35ans Posté(e)
lonkori Membre 1 419 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Je pense que tu fais erreur Getalife.

Qui sont ceux qui clament sans arrêt la nécessité de conserver les "acquis sociaux"

La gauche bien entendu.

Tu penses que ça rend la gauche conservatrice et donc que ce n'est plus la gauche.

Mais si la gauche est concervatrice sur se point, c'est que la droit cherche un retour en arrière.

La gauche cherche donc toujours à "avancé" socialement, tandis que la droite cherche toujours à "reculer". La gauche est actuellement sur la défensive, elle ne peut avancer, mais elle ne veut pas reculer. Voyons cette période comme une pose.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
carnifex Membre 5 710 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)

Le libéralisme est-il vraiment de droite ? et le socialisme de gauche ?

Le socialisme est bien de gauche, aucun doute à avoir sur ce point.

Le libéralisme, par contre, c’est beaucoup plus compliqué.

En France, un libéral est un type qui défend le capitalisme, donc un type de droite.

Aux États-Unis, un liberal est un type qui défend à outrance (soit-disant) les libertés publiques, donc un type d’extrême gauche.

Qu'est ce qui distingue fondamentalement la gauche de la droite ?

À peu près tout.

Notamment, la droite défend les intérêts de la classe possédante, tandis que la gauche prône l’égalité, une société sans classe.

S'ils sont classés à droite c'est parce que les conservateurs français ont progressivement abandonné leurs valeurs traditionnelles et se sont mis à défendre le libéralisme par réaction au socialisme. Mais ces gens là ne sont pas de "vrais" libéraux : ils sont favorables au SMIC, à la sécurité sociale, etc.

La politique de la droite depuis 10 ans consiste bien à supprimer petit à petit la sécurité sociale, notamment l’assurance vieillesse. Tu peux dire qu’ils sont trop modérés, mais pas qu’il sont favorables à la sécu.

Qui sont les plus conservateurs aujourd'hui ? Qui sont ceux qui clament sans arrêt la nécessité de conserver les "acquis sociaux" ? Qui sont ceux qui se battent pour maintenir leur sacro-saint statut de fonctionnaire ? Qui sont ceux qui s'opposent le plus à toute forme de concurrence ? Ce sont les gens de gauche ... Tout ce qu'ils veulent, c'est conserver leurs privilèges instituées par l'état ... au détriment des autres. Il n'y a pas de grande différence avec les nobles de l'ancien régime.

Les principaux acquis sociaux : la sécurité sociale, la retraite, le salaire minimum, la limitation de la durée du travail, les congés payés, bénéficient à tous les travailleurs.

Quant à la « sécurité de l’emploi » que détiennent certains travailleurs, ce n’est pas un privilège indû, mais un droit légitime dont devraient bénéficier tous les travailleurs.

Le droit à l’emploi est un principe constitutionnel en France. La justice sociale, c’est de le mettre en application.

Les privilégiés ne sont pas les 5 millions de fonctionnaires qui bossent pour gagner leur vie, mais la petite minorité de millionnaires qui vit de son capital, c’est-à-dire du travail des autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Jeteur de pavés dans les mares, Posté(e)
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares,
Posté(e)

La droite est plutôt libérale et patriote, la gauche est plutôt sociale et internationaliste.

(On peut faire un parallèle je pense entre la défense de sa Patrie contre ce que je vais appeler grossièrement le "mondialisme" et la défense de l'individu contre le groupe.)

Le libéralisme n'est ni de droite ni de gauche.

Il prône l'intérêt individuel avant l'intérêt collectif.

Il est fondamentalement antidémocratique.

C'est une idéologie oligarchique.

intérêt individuel et oligarchie est un amalgame injustifié :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, j'assume ... pas toujours, 88ans Posté(e)
Crumb Membre 2 251 messages
88ans‚ j'assume ... pas toujours,
Posté(e)

Le libéralisme n'est ni de droite ni de gauche.

Il prône l'intérêt individuel avant l'intérêt collectif.

Il est fondamentalement antidémocratique.

C'est une idéologie oligarchique.

intérêt individuel et oligarchie est un amalgame injustifié :o°

Le fait de privilégier l'intérêt individuel au détriment de l'intérêt collectif ne peut déboucher que sur la création d'une oligarchie. Il n'y a pas d'amalgame mais de la causalité. Il en est de même de la menace que fait peser le libéralisme sur la démocratie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Jeteur de pavés dans les mares, Posté(e)
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares,
Posté(e)

Non !

Si chaque individu défend ses intérêts il n'y a pas d'oligarchie.

Une oligarchie c'est un petit groupe qui sert ses intérêts au détriment de la masse. :sleep:

Même dans les régimes communistes, il y a des oligarchies qui se créent.

Et le communisme n'est pas démocratique, car il interdit la liberté individuelle. :sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 29ans Posté(e)
economic dream Membre 3 028 messages
Baby Forumeur‚ 29ans‚
Posté(e)

Le libéralisme a toujours intégré une notion sociale: Smith par exemple voulait l'égoisme profitait au collectif et aux pauvres.

Mais aujourd'hui c'est le néolibéralisme qui domine: l'égoisme ne doit profiter qu'à soi-meme.

Et oui le néolibéralisme est de droite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×