Aller au contenu

Sarkozy propose une indexation des salaires sur les dividendes


transporteur

Messages recommandés

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Aprés le partage des bénéfices en 3tiers voilà Sarko qui rejoue les Jaures de pacotille.

Paroles,paroles,paroles.

Nicolas Sarkozy a confirmé jeudi dans le Puy-de-Dôme que le gouvernement préparait un dispositif qui contraindrait les entreprises à augmenter les salaires de leurs salariés lorsqu'elles augmentent les dividendes versés à leurs actionnaires.

«Je voudrais qu'on imagine un système qui fait qu'au moment où on augmente ce qu'on donne aux actionnaires (...) les salariés en aient une partie aussi», a déclaré M. Sarkozy lors d'une table ronde dans une usine du fabricant de pièces en aluminium Alcan EP à Issoire.

«Je voudrais que ce ne soit pas dans le cadre de la participation», a-t-il ajouté, expliquant que les primes versées dans le cadre de ce type de dispositif n'étaient pas assez bien comprises par les salariés. «S'il y a une prime pour les actionnaires, il faut avoir une prime pour les salariés. On travaille en ce moment là-dessus», a insisté le chef de l'Etat.

80 milliards d'euros de dividendes

«Que des actionnaires gagnent de l'argent, tant mieux! Que des entreprises gagnent de l'argent, tant mieux! Mais je ne peux pas accepter que pour les entreprises du CAC 40 on ait pu distribuer plus de 80 milliards d'euros de dividendes pour les actionnaires et que, en même temps, on explique qu'il n'y a pas d'argent pour les salaires», a-t-il poursuivi.

«La valeur d'une entreprise, c'est (...) son tour de main, c'est la qualité des salariés, des ouvriers des cadres (...) s'ils sont heureux, s'ils sont considérés, respectés, s'ils sentent que quand ça va mieux, eux aussi en profitent, c'est tout bénéfice», a également estimé M. Sarkozy.

«S'ils ont le sentiment que (...) tout va à l'actionnaire et rien au salarié, alors là, on fissure la communauté entrepreneuriale», a-t-il conclu.

Régulièrement critiqué pour n'avoir pas respecté sa promesse électorale d'être le «président du pouvoir d'achat», M. Sarkozy avait estimé en mars que la faible évolution des salaires comparée aux montants importants des dividendes versés par les entreprises à leurs actionnaires n'était «plus supportable».

Il avait alors souhaité une relance de la participation des salariés et demandé aux ministres de l'Economie Christine Lagarde et du Travail Xavier Bertrand de préparer des mesures.

(Source AFP)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Attendons de voir s'il va prendre cette mesure avant 2012.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)
de réfléchir à un dispositif qui aille dans ce sens

" réfléchir de voir à étudier d'envisager à considérer de pouvoir très éventuellement, sous réserve de l'accord unanime des partenaires sociaux, et si la conjoncture s'y prête et que l'euro ne baisse pas, ni ne monte mettre en place un dispositif non-contraignant sur la base du volontariat et à échéance de 2045 "'

Si les français se font reprendre à ces boniments de foire ils n'auront vraiment que ce qu'ils méritent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
carnifex Membre 5 710 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)
«S'ils ont le sentiment que (...) tout va à l'actionnaire et rien au salarié, alors là, on fissure la communauté entrepreneuriale», a-t-il conclu.

C'est vrai. Le système capitaliste nuit à l'efficacité de l'économie : les salariés, mal rémunérés, ne sont pas motivés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Ah c'est donc pour ça que le Leader Minimo s'est augmenté de 270% !

Pour garder sa motivation. :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

:D

Moi j'attend toujours que mon pouvoir d'achat augmente là il fait plus tôt l'inverse au vu de toutes les augmetations.Par contre mon entreprise fait des bénéfices confortable? elle a bien profitté du systéme Sarko en imposant du chomage partiel (payé avec nos impots) alors qu'elle fesait encore des bénéfices tout ça pour maintenir le niveau de rénumération de ses actionnaires.

Ah c'est donc pour ça que le Leader Minimo s'est augmenté de 270% !

Pour garder sa motivation. :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Après l'introduction – insolite – du « rabot » dans le champ de la décision publique, puis l'idée – surréaliste – d'inscrire l'équilibre budgétaire dans la Constitution au moment même où le pays enregistre un déficit historique de 7% du PIB (136,5 milliards d'euros ! ), François Baroin a annoncé la semaine passée sa dernière création : un mécanisme liant la distribution de dividendes aux actionnaires au versement de primes aux salariés.

Après un petit couplet que n'aurait pas désavoué Besancenot sur les dividendes faramineux remis aux actionnaires et les bonus toujours plus élevés des patrons (ça coûte rien et fait bien voir ! ), voici que le ministre du Budget nous promet une prime « d'au moins 1 000 euros » aux salariés des entreprises versant des dividendes !

Avec cette mesure, on atteint un véritable sommet dans l'art de la communication politico-économique, car on peut déjà dire qu'elle ne traite pas le problème et ne sera pas appliquée.

Le problème – comme le gouvernement le reconnaît enfin – est celui du pouvoir d'achat des salariés, qui stagne au mieux depuis des années, et doit aujourd'hui faire face aux hausses combinées des prix de l'énergie, du logement et des produits alimentaires.

C'est un problème à la fois politique, celui des futurs électeurs se souvenant de la promesse de 2007 sur l'amélioration rapide du pouvoir d'achat, mais aussi économique, car la consommation est le moteur de la croissance française, comme semblent d'ailleurs l'avoir récemment découvert certains ministres.

Les dividendes ont un rôle, mais leur excès pose problème

Mais jouer de l'opposition entre salaires et dividendes est une posture facile et trompeuse. Les dividendes sont la rémunération de l'investisseur qui a choisi de confier une partie de son épargne à l'entreprise, lui fait ainsi confiance pour ses résultats futurs mais doit faire face à un risque d'échec ou de mauvaise performance. Les dividendes jouent donc un rôle et c'est bien plutôt l'excès de dividendes qui pose problème.

Petit rappel : en 2010, trois entreprises concentrent à elles seules le tiers des 37 milliards d'euros de dividendes versés par les acteurs du CAC 40. Il s'agit de Total, GDF-Suez et France Telecom, le dernier se permettant le luxe de verser des dividendes plus élevés que le résultat net de l'année !

Mais où et comment fixer la ligne de partage entre dividendes « normaux » et excessifs ? Et pour quels montants de primes ? En posant ces questions inévitables, on voit ici déjà se profiler une magnifique usine à gaz avec des seuils, des taux, des formulaires, des exonérations et dérogations…

Les « précisions » apportées par Nicolas Sarkozy lors de son déplacement dans les Ardennes ce mardi n'ont pas contribué à clarifier la cacophonie ministérielle des derniers jours quant aux modalités pratiques de la prime. Le président a en effet évoqué toutes les options : exonérations de charges, obligation, incitations, présence ou augmentation des dividendes…

Le gouvernement a une responsabilité dans la stagnation des salaires

Sur le fond, si on cherche vraiment à dissuader des décisions néfastes économiquement, alors attaquons-nous aux programmes de rachat d'actions ! Cette stratégie, qui consiste à utiliser une partie des profits pour acquérir des actions auprès du public pour ensuite les détruire et mécaniquement soutenir le cours de bourse des actionnaires restants, est une absurde destruction de richesses.

Les groupes du CAC 40 ont consacré 2 milliards d'euros à de tels programmes l'an passé (en 2007, 19 milliards). Enfin, tenir les dividendes comme responsable de la stagnation des salaires en exonérant la politique économique du gouvernement est certes confortable médiatiquement, mais économiquement réducteur ou malhonnête.

Quand on réduit les charges sur les bas salaires à hauteur de 30 milliards d'euros (soit autant de recettes qui manquent et seront compensées par de l'endettement) et qu'on augmente le Smic de 1,6% seulement au 1er janvier 2011, il est difficile de prétendre n'avoir aucune responsabilité dans la situation en matière de salaires.

Une proposition qui introduit une nouvelle inégalité entre salariés

Au-delà, cette proposition soulève deux grandes difficultés qui font sérieusement douter de son application :

  • elle revient d'abord à introduire une nouvelle inégalité, dans un pays qui n'en manque pas, cette fois entre salariés : entre ceux qui ont la chance d'appartenir à une entreprise versant des dividendes et tous les autres. Parmi ces derniers, évidemment l'ultra-majorité (plus de 80%) des TPE et PME mais aussi de nombreux grands groupes.
    Ainsi, l'an passé, Renault, PSA ou encore EADS n'ont versé aucun dividende. Une pensée pour les salariés d'Alcatel qui, dans ce dispositif, n'auraient reçu aucune prime depuis 2003, le groupe n'ayant versé aucun dividende sur la période ;

  • la proposition entretient enfin une confusion grave entre revenus et salaires, et le rôle économique clé de ces derniers. Bien entendu, il existe des sources multiples de revenus complémentaires : réductions ou services gratuits réservés aux salariés, plans de participation et d'intéressement, primes de résultat…
    S'ils sont toujours bienvenus, ils ont néanmoins un caractère temporaire et incertain. Impossible de les intégrer dans le calcul d'une acquisition ou d'un prêt, de les utiliser pour justifier de ses revenus dans une location… C'est bien la grande différence avec les salaires, un engagement contractuel garanti sur un niveau de rémunération en échange d'un travail et d« un effort.

La logique est radicalement différente de l'actionnaire qui dépend des résultats incertains et variables. L'idée de l'actionnariat salarié brouille cette frontière et entretient la confusion. Une prime liée aux dividendes va exactement dans le même sens banalisant le rôle des salaires. Les syndicats ne s'y trompent pas et mettent logiquement l'accent sur les négociations salariales en cours, que l'annonce de la prime va perturber gravement.

Mais on l'a compris, ce n'est plus là l'important. Nous sommes entrés en période (pré ? ) électorale et la course aux promesses est lancée. Qu'importe alors de confondre profits et valeur ajoutée, salaires et revenus, CAC 40 et PME…

Pour ne pas être dupe dans la surenchère prévisible à venir, n'oublions pas que l'économie est un bon outil critique pour démasquer les apparences.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
hadpludingburg Membre 597 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

intéressant sujet...

je me pose quelques questions sur l'efficacité de la mesure:

- baisse de la compétitivité des entreprises par le manque d'investissement (même si le genre d'entreprise qui verse des dividendes conséquents n'ont généralement pas de mal à trouver des investisseurs, et le dividende, somme à risque, à une chance sur 2 de baisser (à l'échelon de ce raisonnement) donc si l'investisseur était un français ou autre, cela ne changerait rien... encore faut-il voir si la France est capable d'auto-investir à cette échelle).

- baisse encore plus grande de la rentabilité des actions.

- le choix d'une entreprise de ne pas verser le dividende lui permettrait d'investir ou d'accumuler du capital, ce qui n'est jamais mauvais pour l'économie, mais le salaire ne changerait pas, ou seulement à long terme, lorsque les entreprises deviennent plus compétitives internationalement.

- on prive une partie de la population de sa capacité d'investissement, qui serait peut-être mieux utilisé que dans les mains de simples consommateurs (pour la France). ==> ou l'inverse !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Pour info dans mon entreprise fortement bénéficiaire pour 1 euro de masse salariale nous avons 2 euros d'investissement et 14 euros de dividendes.

Alors ce n'est pas une prime de 1000 euros qui va faire fondre le dividende de moitié.

Mais de toute façon, cette mesure ne verra pas le jour alors ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 70ans Posté(e)
jp1 Membre 803 messages
Baby Forumeur‚ 70ans‚
Posté(e)

Pour info dans mon entreprise fortement bénéficiaire pour 1 euro de masse salariale nous avons 2 euros d'investissement et 14 euros de dividendes.

Alors ce n'est pas une prime de 1000 euros qui va faire fondre le dividende de moitié.

Mais de toute façon, cette mesure ne verra pas le jour alors ...

Contrairement à tes affirmations ,je suis persuadé que cela se fera ,car si l'on analyse les conséquences de l'ensemble des mesures ,celles concernant Bétancourt and co s'avèrent géniales , reversement de 300 millions d'euros soit la totalité de ce qu'elle avait versé,pendant deux ans elle ne paie plus que 10 millions....Le même % qu'un pékin à 2500/mois...avec une réduction de 3000 %....

N'abordons pas l'ile et le tranfert de suisse en france de près de 500 millions d'euros ,argent frauduleusement placé, qui pourrait penser qu'elle puisse être inculpée pour cela ? les amis payeurs de campagne ne sont jamais inquiétés c'est une règle très en vogue ....Dans la mafia....N'allez pas imaginer que devant cette propagande ,derrière ne se niche pas une autre conception ,le but ultime est non seulement l'élection ,mais aussi de servir ceux qui l'ont financé.... c'était une des dernières touches.....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, , 56ans Posté(e)
Afarensis Membre 3 752 messages
56ans‚ ,
Posté(e)

Pour info dans mon entreprise fortement bénéficiaire pour 1 euro de masse salariale nous avons 2 euros d'investissement et 14 euros de dividendes.

Alors ce n'est pas une prime de 1000 euros qui va faire fondre le dividende de moitié.

Mais de toute façon, cette mesure ne verra pas le jour alors ...

perduuuu...:smile2:

Les entreprises de plus de 50 personnes distribuant des dividendes en hausse seront dans l'obligation de négocier le versement d'une prime à leurs salariés, a confirmé mercredi une source gouvernementale.

L'arbitrage a été rendu lors d'une réunion avec les ministres concernés en fin d'après-midi à l'Elysée.

De même source, on indique que ce dispositif, qui concernera quelque huit millions de salariés, sera pérenne et donc reconduit en 2012.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Il voulait déjà supprimer les paradis fiscaux, nous sauver du capitalisme. Sarkozy à l'art de dire un truc social en public, et le lendemain, ses conseillers "expliquent" en petits comité qu'il ne faut pas s’enflammer sur les belles causeries du Prez.

Une baffe dans sa tronche à chaque connerie qu'il sort. Il arrêtera peut être de mentir au gens pour mieux les voler.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 65ans Posté(e)
pic et repic Membre 9 750 messages
Maitre des forums‚ 65ans‚
Posté(e)

bonjour,

je vais me faire l'avocat du diable, et si les dividendes baissent ou qu'il n'y en a pas ?

une baisse de salaire?

ouaf ouaf ouaf

je souscris à l'idée de PASDEPARANOIA à propos de la baffe, la tête de notre cher ( lui au moins n'a pas besoin de la prime ) président pourrait servir de ventilateur.

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

Les entreprises de plus de 50 personnes distribuant des dividendes en hausse seront dans l'obligation de négocier le versement d'une prime à leurs salariés, a confirmé mercredi une source gouvernementale.

L'arbitrage a été rendu lors d'une réunion avec les ministres concernés en fin d'après-midi à l'Elysée.

De même source, on indique que ce dispositif, qui concernera quelque huit millions de salariés, sera pérenne et donc reconduit en 2012.

Si c'est une négociation comme celle sur les salaires...

Allez chez moi je sais déjà ce qui va se passer.

Nous avons des primes annuelles. Ces primes seront amputées du montant de la prime obligatoire qui ELLE sera défiscalisé.

Bénéfice pour les salarié : zéro

Mais tout bénef pour l'entreprise et toute perte pour le contribuable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Pour info dans mon entreprise fortement bénéficiaire pour 1 euro de masse salariale nous avons 2 euros d'investissement et 14 euros de dividendes.

Alors ce n'est pas une prime de 1000 euros qui va faire fondre le dividende de moitié.

Mais de toute façon, cette mesure ne verra pas le jour alors ...

perduuuu...:smile2:

Les entreprises de plus de 50 personnes distribuant des dividendes en hausse seront dans l'obligation de négocier le versement d'une prime à leurs salariés, a confirmé mercredi une source gouvernementale.

L'arbitrage a été rendu lors d'une réunion avec les ministres concernés en fin d'après-midi à l'Elysée.

De même source, on indique que ce dispositif, qui concernera quelque huit millions de salariés, sera pérenne et donc reconduit en 2012.

Ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Cette mesure n'est pas encore passée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 49ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

Les entreprises ont plein d'astuces pour esquiver (changement de statut, réduction de la taille des structures, etc. sans être connaisseur, c'est facile de voir qu'il y a déjà des solutions). Je ne crois tout bonnement pas à une mesure UMP qui irait à l'encontre des patrons. C'est juste de la poudre aux yeux électorale qui ne coûte rien.

Dommage car sur le fond, ce serait bien que les salariés aient un peu plus le fruit de leur travail.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 47ans Posté(e)
airwolf Membre 6 messages
Baby Forumeur‚ 47ans‚
Posté(e)

je ne comprend pas qu'un pays comme le nôtre dort malgré toutes ses augmentations qui nous pourrissent notre vie cottidienne, combien de temps encore avant une réaction de notre part comme en mais 68 ces jeunes avait des couilles,mais nous? nous préférront baisser la tête tourné le dos a la réalité,mais quant elle nous rattrapera c'est droit dans un mur qu'elle nous conduira.sarko parlons en de se co__d , qu'a t'il fait pour nous travailleur endetté et surendetté rien! sauf laisser faire l'inflation que nous subissons tous les jours.moi je pense qu'aujourd'hui en france il ne vaut mieux ne pas travailer , car travailer plus pour gagner plus oui, mais en retour tu serra toujours perdant.pour mon cas j'ai perdu le droit à l'apl voila ce que j'ai gagné le droit de me faire enflé.sans compter sur mon super dossier de surendettement (51000 euros) et en plus j'ai gagné le droit qu'a chaque demande quelqu'elle soit , on me dit toujours la même réponse éxcussable , nous ne pouvons vous aidez vous dépassez le plafond j'en veus énnormément au système social de notre pays qui favorisse ceux qui ne travail pas, à ceux qui travail pour leurs pays.la france est devenu un gros conténaire débordant de merde sociale. jmp.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 70ans Posté(e)
jp1 Membre 803 messages
Baby Forumeur‚ 70ans‚
Posté(e)

je ne comprend pas qu'un pays comme le nôtre dort malgré toutes ses augmentations qui nous pourrissent notre vie cottidienne, combien de temps encore avant une réaction de notre part comme en mais 68 ces jeunes avait des couilles,mais nous? nous préférront baisser la tête tourné le dos a la réalité,mais quant elle nous rattrapera c'est droit dans un mur qu'elle nous conduira.sarko parlons en de se co__d , qu'a t'il fait pour nous travailleur endetté et surendetté rien! sauf laisser faire l'inflation que nous subissons tous les jours.moi je pense qu'aujourd'hui en france il ne vaut mieux ne pas travailer , car travailer plus pour gagner plus oui, mais en retour tu serra toujours perdant.pour mon cas j'ai perdu le droit à l'apl voila ce que j'ai gagné le droit de me faire enflé.sans compter sur mon super dossier de surendettement (51000 euros) et en plus j'ai gagné le droit qu'a chaque demande quelqu'elle soit , on me dit toujours la même réponse éxcussable , nous ne pouvons vous aidez vous dépassez le plafond j'en veus énnormément au système social de notre pays qui favorisse ceux qui ne travail pas, à ceux qui travail pour leurs pays.la france est devenu un gros conténaire débordant de merde sociale. jmp.

San connaître et sans vouloir connaître ta situasion (je m'en excuse) et ce malgré le fait que je cautionne ton courroux ,le montant de 51000 euros ,ne pourra jamais avoir un rapport concret avec une prétendue prime ou augmentation,ni d'ailleurs sur le fait de travailler ou pas...

Je sais pertinemment bien que dans certains cas ,divorce ou faillite , ou autres certains se retrouvent dans une situation intenable...

La responsabilité échoie pleine et entière à une personne ,alors que l'ensemble des problèmes avec une analyse sérieuse démontre souvent que les lois ,ne répondent pas objectivement à leur but...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 47ans Posté(e)
lily12 Membre 2 037 messages
Baby Forumeur‚ 47ans‚
Posté(e)

Si il avait vraiment la volonté de donner cette prime il l'imposerait par la loi et non pas par des négociations avec les partenaire sociaux au sein des entreprises.Celles avec un syndicat fort auront peut étre cette prime mais les autres..... .Encore du blabla politicard en vue des élections.:mef:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur révolutionnaire, 48ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
48ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Si il avait vraiment la volonté de donner cette prime il l'imposerait par la loi et non pas par des négociations avec les partenaire sociaux au sein des entreprises.Celles avec un syndicat fort auront peut étre cette prime mais les autres..... .Encore du blabla politicard en vue des élections.:mef:

:plus:

Au final même appliqué celà ne fera pas grand chose même pour les entreprises concernés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×