Que lisez-vous en ce moment ?

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

J'aime bien Paasilina, mais son oeuvre est inégale. J'ai parfois été déçue.

________________

En ce moment, je lis le soir un livre en anglais de Stephenie Meyer, The Host, et dans le métro un thriller médical de Robin Cook, Etat critique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Thyia Membre+ 9 511 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

The Host m'a vraiment surpris car très différent de la série Twilight. A vrai dire, j'ai eu du mal à accrocher au départ. Plus adulte, plus SF, je me suis même demandée pourquoi avoir fait un pavé pareil avec de tels perso... Mais au fur et à mesure, j'ai eu de plus en plus de mal à le lâcher, la magie Meyer opérant sans que je m'en aperçoive. On me dira ce qu'on voudra, cette nana a réellement la magie de l'écriture. Je me souviens même de certains passages où mon cœur s'est mis à battre plus vite que de raison.

Bon bouquin pour voyager vers d'autres contrés tout en restant immobile !

Robin Cook aurait volontiers accompagné mes trajets en métro si je n'habitais pas en Provence, à 7 mn à pieds de mon lieu de travail... :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

Je n'ai lu qu'un seul livre de Robin Cook ¿ je ne me souviens plus du titre par contre, c'était il y a deux ou trois ans ¿ et autant je trouve son pseudonyme amusant et bien trouvé (étant donné ses thématiques de prédilection) autant je n'ai pas du tout accroché. Pour ce qui est de son combat, contre le système de santé américain, la malbouffe, le système du profit à tout prix, autant cela est une initiative très louable, courageuse parfois ; autant les qualités "littéraires" de ce qu'il écrit sont à mon avis extrêmement réduites.

:o°

J'ai lu le Cymbalum Mundi, un étrange petit ouvrage anonyme (certains l'attribuent à Bonaventure des Périers mais des thèses alternatives existent et sont très séduisantes également), paru en 1537, contenant quatre poèmes sous forme de dialogues en moyen français, faisant intervenir Mercure/Hermès. é la fois drôle pour la patte rabelaisienne, et mystérieux (certains personnages sont des anagrammes des ennemis supposés de l'auteur, politiquement ou spirituellement ; et le livre a été interdit dès 1538, sur ordre spécial du roi, et sans raison évidente, alors que très peu l'étaient vers cette époque. Il y a du coup plus eu de fantasmes sur le livre que de lectures de celui-ci, ce qui lui a donné un côté mythique étonnant).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

Addendum.

Cela fera remonter le topic en prime. J'ai lu diverses petites choses. Le conte du marquis de Sade, les Infortunes de la vertu ; c'est intéressant à plus d'un titre. D'une part, c'est un condensé des raisonnements philosophiques sur la vertu et le vice que Sade aime à distiller dans toutes ses ¿uvres ¿ et ainsi il n'est absolument pas le vil pornographe que l'on décrie çà et là, généralement par ceux qui ne l'ont pas lu. On y croirait presque qu'il recommande le chemin de la vertu, mais l'ironie teintant tout le récit semble le contredire. D'autre part, c'est probablement avec ce livre que l'on a appelé le sadisme le sadisme, qui y transparaît bien plus, hors du cadre sexuel, que dans d'autres de ses livres beaucoup plus explicites comme la Philosophie dans le Boudoir (et qui, ceci-dit en passant, ne m'a toujours paru que comme un emballage conçu pour rendre plus attrayant le message qu'il voulait probablement vraiment faire passer dans l'¿uvre, le petit texte Français, encore un effort si vous voulez être républicains ¿ que d'ailleurs, ceux qui veulent le lire le pourront, sans les chapitres pornographiques, car il a été édité hors du reste de l'ouvrage ; il me semble que c'est dans la collection Folio 2¿). Même si à mon avis, ce conte est moins bon (au niveau du style, de l'histoire, de l'intérêt) que le formidable roman épistolaire Aline et Valcour, je pense que c'est un incontournable de Sade.

Et Lautréamont.

Et puis je relis avec délectation, encore une fois, quelques courtes nouvelles de Meyrink. Certaines donnent vraiment à penser à chaque fois, et se relisent avec un plaisir et un intérêt qui ne s'estompent pas ; c'est le cas de les Sangsues du Temps (une image pour désigner ce qui nous "vole" notre temps et notre attention : les attentes, les espoirs, les illusions, etc.), dont il est tellement dommage qu'elle soit dans un recueil assez rare à trouver. Une citation, en guise de cadeau.

¿Tout à coup, je compris ce qu'était le temps : nous-mêmes, nous sommes des créations du temps, des corps qui semblent avoir de la substance et qui ne sont que du temps coagulé.¿

:o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

100604103424440380.jpg

Un auteur dont j'ai découvert le nom en allant voir "Coraline" :o° . Ayant vu le film, j'ai acheté le roman que je n'ai pas encore lu car l'histoire est encore trop fraîche dans ma tête. J'ai lu L'Etrange vie de Nobody Owens et j'ai beaucoup aimé car l'histoire se passe dans un univers que j'aime : un cimetière, avec des fantômes, des créatures monstrueuses, des humains, une histoire de meurtre, un enfant à protéger. L'ambiance est digne d'un film de Tim Burton :coeur: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

100618042631515745.gif

4ème de couverture, Pocket jeunesse :

On raconte que le magicien Hurle vole les âmes des jeunes filles et qu'il dévore leur c¿ur. Alors, quand apparaît, dans les nuages, son immense château noir, la panique s'empare des habitants de la vallée. Seule Sophie, transformée en vieille femme par une sorcière, décide de surmonter sa peur. Son espoir : rencontrer le magicien pour être libérée de cette malédiction.

Roman qui a été adapté au cinéma par Hayao Miyazaki sous le titre "Le Château ambulant" :o°

Modifié par chirona

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Adrien1er
Invité Adrien1er Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir.

Pour l'instant je ne lis pas beaucoup causse Foot, autrement j'ai commencer: cette ouvrage:

<< Terreur de Dan Simmoms: édition Robert Laffont! >> J'ai bon Roman >>

je n'est pas de scanner pour vous faire montrer la couverture!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chris7777 Membre 4 502 messages
Leo c'est mon dernier mot‚
Posté(e)

le_chuchoteur.jpg

A partir de demain !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

J'ai lu le petit pavé en deux tomes d'Elisabeth Kostova, L'historienne et Drakula (après avoir eu une pulsion récemment pour lire une histoire où il était question de sang et de canines). Mon bilan est mitigé, mon avis partagé ; en fait, ce roman est assez inégal. Dans l'ensemble, le second tome m'a plus plu que le premier ¿ j'ai pourtant souvent vu un avis contraire dans les critiques, car il est vrai qu'il y a beaucoup plus d'action dans le premier tome et de digressions historiques dans le second : chacun juge selon son goût. Oh, et je voudrais préciser dès maintenant que le titre en français ne fait pas du tout honneur au titre original, qui, pour tout un tas de raisons, gagnait en ambiguïté et en profondeur : The Historian. Je pense que je vais devoir décomposer le livre selon les choses que j'ai aimé et celles que je n'ai pas apprécié.

J'ai aimé :

¿ le fait que trois histoires sur le même thème se déroulent en même temps, par l'intermédiaire de lettres, manuscrits, notes : à la fois l'enquête du Pr Rossi, celle de son thésard en histoire trente ans après, et celle de la fille de ce dernier dix-huit ans plus tard encore. Genette dirait que c'est un roman tout plein de métalepses.

¿ la recherche historique dont l'auteur a fait preuve et le fait que les passages les mieux rédigés soient justement ceux-ci ; certains ont reproché un ton pédant à ces parties, mais au contraire je pense qu'elles apportent plus qu'un style assez quelconque d'une histoire de vampires somme toute assez quelconque.

Je n'ai pas aimé :

(attention spoilers)

¿ Le cliché du chat sacrifié. Il y a toujours un chat du héros qui ne demande qu'à se faire sacrifier. Même dans Millenium ça a été le cas.

¿ Le thème du complot. Des hommes-vampires en noir qui contrôlent les institutions du monde et arrivent toujours à suivre à la trace les héros, que besoin d'en dire plus? Mention spéciale au fait que ces conspirateurs des ténèbres vont jusqu'à essayer d'empêcher à tout prix les protagonistes de mettre la main sur le roman Dracula de Bram Stoker, comme s'il s'agissait d'un dangereux et secret ouvrage révélant l'emplacement de la tombe du Prince des Ténèbres.

¿ Le style d'écriture, à part les passages historiques, change peu entre les différents personnages et contextes ; cela est dommage car j'ai vraiment trouvé que cela donne parfois un côté un peu artificiel.

¿ L'auto-congratulation sur le métier d'historien. Les historiens-héros entre eux usent de ce qualificatif comme du compliment le plus élevé qui soit, d'une manière parfois un peu précieuse et peu justifiée (dire de quelqu'un qu'il montre qu'il est un vrai historien car il a soudain deviné l'indice que le lecteur avait calculé depuis cinquante pages, est un peu excessif).

En plus, même Dracula est un historien dans cette histoire.

¿ La nécessaire idylle entre les héros de sexe opposé, toutes générations confondues ; sans que le côté psychologique ne soit vraiment exploité ; la déclaration d'amour fou et transi vient un peu comme un cheveu sur la soupe.

Enfin ; cela plaira aux amateurs de fantastique moderne et éventuellement de romans historiques.

J'ai aussi relu le petit ouvrage sur les Prêtres dans l'égypte ancienne de Serge Sauneron, un plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

100629121435820128.jpg

Très instructif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

J'ai fait une provision de livres de plage ; cela m'a permis d'ailleurs de découvrir un coup de cœur — moi qui n'aime pas l'énorme majorité des romans modernes, ou du moins de la partie de l'iceberg que j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains, j'ai adoré Cosmétique de l'ennemi d'Amélie Nothomb. C'est bien écrit, c'est bien ficelé ; cela ne se résume pas ("Dans la salle d'attente d'un aéroport, les voyageurs attendent leur avion, qui est en retard. Un homme en rencontre un autre, et ils parlent.") et cela se dévore. Tant au niveau du fond — les successions de petits rebondissements sont très bien amenés et l'on a l'impression de suivre la psychologie des deux hommes — qu'au niveau de la forme — le livre étant à la base un long dialogue : or le dialogue, c'est justement souvent là où les auteurs (surtout les mauvais, et surtout les modernes) se débrouillent le moins bien. Là, c'est tout à fait maîtrisé : on ne tombe ni dans l'excès d'une conversation banale, inintéressante où caser quelques mots de français vulgaire ou de langage oral, ni dans l'excès inverse, des paragraphes qui auraient été beaucoup mieux dans une autre forme qu'au discours direct. Je vais donc prochainement lire et découvrir quelques autres livres d'Amélie Nothomb ; la quatrième de couverture d'Antéchrista me plaît bien, je vais sans doute commencer par celui-ci.

:rtfm:

Il y a également eu Rainbow pour Rimbaud de Jean Teulé.

Toi par qui j'ai lu ce livre, je t'en parlerai plus longuement, tantôt.

Et Très sage Héloïse de Jeanne Bourin, un roman historique retraçant la vie d'Abélard et d'Héloïse, du point de vue de celle-ci. C'est très courtois, très romantique ; cela a tout du mythe, et l'on sent que l'auteur a projeté sa vision idéale de l'Amour avec un grand A en cette histoire. C'est parfois un peu gênant, mais généralement cela est plutôt mignon, car c'est bien écrit ; en particulier, elle a un véritable talent pour ce qui est de suggérer des odeurs de plantes : toutes les descriptions de jardin, de senteurs, de végétations, sont vraiment très bien écrites et suggestives. Petit clin d'œil à l'auteure qui a réussi à y insérer une scène sadienne dans les règles de l'art : pour que l'on ne s'aperçoive pas des liens charnels et amoureux qui les lient, ils tentent de cacher leur aventure. Comme elle est censée être l'élève et lui l'instructeur, ils font semblant qu'elle soit parfois punie, mais les coups, réellement donnés, sont en fait plaisants et redoublent leurs transports d'intensité. Oh, et je ne savais pas qu'Abélard était mort à Chalon-sur-Saône. Par contre, quelque chose que je n'ai pas du tout aimé dans ce livre, c'est que l'auteure parfois utilise une formule très floue pour parler des connaissances, de la philosophie ou des théories d'Abélard ou d'Héloïse, mais que ce que cela recouvre n'est jamais spécifié (et probablement pas su) ; et qu'à côté de cela, régulièrement elle insiste sur le fait que les livres, ce n'est pas la vie, qu'il y a tant de choses que l'on ne peut pas apprendre dans les livres, etc. — ce qui est à mon avis un lieu commun pas si vrai que ne le souhaiterait l'opinion publique. Cela n'embête pas la lecture, mais sur le moment m'a froissé.

é part, j'ai dévoré quelques livres sur la Françafrique, très intéressants ; j'aimerais plus de références, de bibliographie, et de comptes-rendus concentrés à quelques pays en particulier plutôt qu'un tourbillon mêlant les uns et les autres parfois sans trop d'ordre, pour voir à quel point l'on peut se fier aux sources des uns et des autres, mais pour cela il faudra sans doute aller chercher des informations plus spécifiques. L'or africain et Que fait l'armée française en Afrique? parus aux éditions Agone.

Modifié par Criterium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
J'ai fait une provision de livres de plage ; cela m'a permis d'ailleurs de découvrir un coup de c¿ur ¿ moi qui n'aime pas l'énorme majorité des romans modernes, ou du moins de la partie de l'iceberg que j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains, j'ai adoré Cosmétique de l'ennemi d'Amélie Nothomb. C'est bien écrit, c'est bien ficelé ; cela ne se résume pas ("Dans la salle d'attente d'un aéroport, les voyageurs attendent leur avion, qui est en retard. Un homme en rencontre un autre, et ils parlent.") et cela se dévore. Tant au niveau du fond ¿ les successions de petits rebondissements sont très bien amenés et l'on a l'impression de suivre la psychologie des deux hommes ¿ qu'au niveau de la forme ¿ le livre étant à la base un long dialogue : or le dialogue, c'est justement souvent là où les auteurs (surtout les mauvais, et surtout les modernes) se débrouillent le moins bien. Là, c'est tout à fait maîtrisé : on ne tombe ni dans l'excès d'une conversation banale, inintéressante où caser quelques mots de français vulgaire ou de langage oral, ni dans l'excès inverse, des paragraphes qui auraient été beaucoup mieux dans une autre forme qu'au discours direct. Je vais donc prochainement lire et découvrir quelques autres livres d'Amélie Nothomb ; la quatrième de couverture d'Antéchrista me plaît bien, je vais sans doute commencer par celui-ci.

:rtfm:

Bonjour Criterium :o° ,

Etant fan d'Amélie Nothomb, quoique ses deux derniers romans soient très décevants, je ne peux m'empêcher de te donner des petits conseils. Si tu as bien aimé Cosmétique de l'ennemi, peut-être apprécieras-tu aussi Hygiène de l'assassin (son 1er roman) qui se présente sous forme de dialogue entre deux protagonistes. Cependant, j'ai envie de dire qu'Amélie Nothomb n'est jamais aussi bonne que quand elle parle d'elle et de sa vie, aussi je te conseille vivement ses romans autobiographiques tels que Métaphysique des tubes, Biographie de la faim ou encore Stupeur et tremblements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SunnyM Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je suis en train de lire les trois tomes de "Nous les Dieux" de Bernard Werber :rtfm: !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Adrien1er
Invité Adrien1er Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir. Sunny M.

très bon choix de lecture!

moi je finit l'ouvrage Terreur de Dan Simmons! Très bon roman je vous le conseille !

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9 280 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 32ans
Posté(e)

Je viens de finir une biographie sur Madame de Pompadour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
italian0ver0 Membre 209 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Etrangement je n'avais jamais rien lu de Paul Auster. Je viens de m'y mettre. C'est très bien écrit, il y a vraiment quelque chose... mais pour le moment ça ne me transporte pas.

41qnxMDmYdL._SL500_AA300_.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Magus VIP 15 873 messages
Famishus vulgaris‚ 34ans
Posté(e)

En ce moment, de front :

- Paul Veyne, Le Pain et le cirque. Sociologie historique d'un pluralisme politique, Paris, éditions du Seuil, 1976.

- Paul Veyne, Sexe et pouvoir à Rome, Paris, Tallandier, 2005.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blackcat Membre 1 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Peter Sichrovsky "Naitre coupable, naitre victime", témoignages d enfants de nazis et enfants de victime du nazisme

Jean Christophe Grangé Miserere

Laurence Rees " Auschwitz la solution finale"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant