les plus pauvres devraient-ils avoir droit à la parentalité?

femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

bonjour!

:smile2: bon allé! j'ose!

j'ai lu ceci sur un autre forum et j'aimerais avoir votre opinion/réaction à ce sujet que j'espere passionnant.

Le 19-02-2009 à 21:04:21, Ladyblue a écrit :

Disons que lorsque l'on est pauvre, on réfléchit pour savoir si l'on va pouvoir rendre un enfant heureux, et pas lui rendre la vie impossible. A savoir, regarder toujours dans l'assiette du voisin, ne pas aller au ciné, ne pas manger de bons produits, lui montrer comme "modèle" des parents qui galèrent et qui passent leur temps à dire "non, ça on peut pas".

Faire un enfant, c'est une décision d'ADULTE. Un adulte n'a pas à imposer à un enfant une vie minable tout ça parce qu'il a ENVIE d'un enfant.

Et se dire "Je vais les faire mes enfants à moi, parce que même si je n'ai pas les moyens de bien les loger, de leur donner leur propre chambre, de leur payer des vacances tous les ans, de leur faire manger des bonnes choses tous les jours, de les inscrire dans les plus belles et grandes écoles, et bien, c'est pas grave puisque de toute façon il y aura les allocs et les aides sociales..." ce n'est pas "aimer les enfants", c'est d'un égoïsme sans nom.

Un "coup dur", ça peut arriver à tout le monde. Si les enfants sont déjà là, ce n'est pas drôle pour eux, mais c'est complètement différent que de CHOISIR de faire des enfants lorsque l'on sait pertinemment qu'on leur programme, avant leur naissance, une vie de misère.

ps : je ne vais pas me faire de "copains" sur ce coup-là, mais ce n'est pas mon but non plus sur un forum...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Dr. FaNaTiK Membre 1 592 messages
Dr. Skizonoïaque Paranophrène‚ 31ans
Posté(e)

Sur le coup de pas vouloir imposer une vie minable à ses gosses je suis d'accord. Mais il me semble qu'on peut avoir des revenues modestes et rendre un enfant heureux.

Je pense pas qu'il faille accorder un "Droit d'avoir des enfants" uniquement en fonction du compte en banque sinon ça s'arrête pas.

"Stérilisation des pauvres,des étrangers,des homo, handicapés moteurs et mentaux, des non votant, des communistes, des FNistes et de ceux qui sont pas d'accord avec tout ça..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
"Stérilisation des pauvres,des étrangers,des homo, handicapés moteurs et mentaux, des non votant, des communistes, des FNistes et de ceux qui sont pas d'accord avec tout ça..."

Je trouve que la stérilisation des homos est une dépense inutile :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

si le "droit" d'enfanter est règlementé, c'est la fin de l'humanité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
Je pense pas qu'il faille accorder un "Droit d'avoir des enfants" uniquement en fonction du compte en banque sinon ça s'arrête pas.

surtout que, qui peut dire ce que sera son compte en banque dans 10 ou 20 ans?...

avoir un boulot et de l'argent au moment où on fait un enfant, n'est pas gage de sécurité à vie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SteCatherine Membre 1 327 messages
Femme Poulpeuse‚ 38ans
Posté(e)

Ben plutôt que de reglementer le fait d'avoir des enfants ... on ferait mieux de reglementer de façon à ce que personne ne soit "trop pauvre" pour subvenir à ses besoins et à ceux des enfants. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Et en croisant le compte en banque avec des tests de QI ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité filipe59
Invité filipe59 Invités 0 message
Posté(e)

Il y a des personnes aisées qui ne s'occupent pas de leurs enfants...

Il y a des gosses de bourges, qui se détruisent...

Pareil chez certains pauvres...

Doit on généraliser ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

je suis d'accord quu'on est jamais a l'abri des accidents de la vie.

pour moi plus que de legiférer sur le droit naturel d'avoir des enfants, je reflechis plus à une sensibilisation du planning familial plus efficace.

je crains de constater en effet autour de moi un phénomène dangereux de banalisation de la parentalité (les mères adolescentes) et une démission du role de parents vis a vis de ses obligations (les parents inconscients).

bref tout un programme autour du sempiternel problème de la pauvreté :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Le 19-02-2009 à 21:04:21, Ladyblue a écrit :

Disons que lorsque l'on est pauvre, on réfléchit pour savoir si l'on va pouvoir rendre un enfant heureux, et pas lui rendre la vie impossible. A savoir, regarder toujours dans l'assiette du voisin, ne pas aller au ciné, ne pas manger de bons produits, lui montrer comme "modèle" des parents qui galèrent et qui passent leur temps à dire "non, ça on peut pas".

Faire un enfant, c'est une décision d'ADULTE. Un adulte n'a pas à imposer à un enfant une vie minable tout ça parce qu'il a ENVIE d'un enfant.

Et se dire "Je vais les faire mes enfants à moi, parce que même si je n'ai pas les moyens de bien les loger, de leur donner leur propre chambre, de leur payer des vacances tous les ans, de leur faire manger des bonnes choses tous les jours, de les inscrire dans les plus belles et grandes écoles, et bien, c'est pas grave puisque de toute façon il y aura les allocs et les aides sociales..." ce n'est pas "aimer les enfants", c'est d'un égoïsme sans nom.

Un "coup dur", ça peut arriver à tout le monde. Si les enfants sont déjà là, ce n'est pas drôle pour eux, mais c'est complètement différent que de CHOISIR de faire des enfants lorsque l'on sait pertinemment qu'on leur programme, avant leur naissance, une vie de misère.

ps : je ne vais pas me faire de "copains" sur ce coup-là, mais ce n'est pas mon but non plus sur un forum...

C'est clair que là, elle va pas se faire de pote... :smile2:

Mais je croyais que ces idées là étaient mortes avec avec Hitler...?! ;)

M'enfin, pour le reste d'avoir un gosse si on est pauvre, qui peut dire ce qui rendrai heureux un enfant?

...Aller au ciné?! ;)

A partir de ça, comment peut on déduire le seuil du "parent trop pauvre pour le rendre heureux" ?

C'est totalement idiot d'utiliser comme critère une valeur aussi subjective que le bonheur pour juger de qui peut ou non avoir un enfant...

Surtout dans un pays comme le notre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je trouve ce sujet très intéressant, femzi :smile2: , car j'ai constaté à plusieurs reprises sur ce forum que beaucoup d'internautes conseillaient à des jeunes femmes, qui se découvraient enceintes et ne savaient si elles devaient garder ou non le bébé, de ne pas garder celui-ci si elles n'avaient pas les moyens de l'élever.

D'une part c'est nier le droit des pauvres à faire de enfants, ce qui est injuste, et culpabiliser les parents qui passent à l'acte. D'autre part, c'est vrai que ça peut paraître égoïste de faire un enfant en sachant qu'il va partager notre galère. ;)

Je trouve l'argument de Nytho très intéressant: on ne devrait pas mesurer le bonheur à un confort matériel. Est-ce que l'amour ne suffit plus?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Non non, c'est une question toujours contemporaine :

Palestine : http://www.persee.fr/web/revues/home/presc...7_num_52_1_6554

:smile2: ;) Ce qui démontre parfaitement (une moyenne de mini 8 gosses par femmes)

Que pour "augmenter" la population c'est faite la "guerre et pas l'amour"

Que pour "diminuer" la population c'est faite "l'amour et pas guerre"

Oups "yop" va encore me tomber sur le rable...... à m'accuser de racisme et autres discrimination :|;););):|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Je trouve l'argument de Nytho très intéressant: on ne devrait pas mesurer le bonheur à un confort matériel. Est-ce que l'amour ne suffit plus?

tu vois c'est ce que j'ai pensé au début, mais ma nature pragmatique m'empeche de repondre à l'affirmative.

"la richesse" (au sens matériel et pécunier) est une composante indispensable du bonheur humain qui que l'on soit d'après moi.

même le dernier des hippies se verrait contraint à un moment ou à un autre de plonger sa main dans son porte-monnaie pour (sur)vivre dans notre société moderne.

la seule exception que je distinguerais ce sont les micro-société auto-suffisantes.

celles où la monnaie n'existe pas et que l'on vit de son agriculture (assez précaire et rustique).

donc pour en revenir au sujet, oui moi je finis par résolument penser qu'un individu ne devrait pas se lancer un projet de procréation avant de posseder certaines garanties financières pour sa progéniture.

et qu'on evite l'argument du nazisme, il s'agit là selon moi juste de prévoyance et de gestion à long terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité filipe59
Invité filipe59 Invités 0 message
Posté(e)

Certains enfants ont fait la fortune de leurs parents !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Je trouve ce sujet très intéressant, femzi :smile2: , car j'ai constaté à plusieurs reprises sur ce forum que beaucoup d'internautes conseillaient à des jeunes femmes, qui se découvraient enceintes et ne savaient si elles devaient garder ou non le bébé, de ne pas garder celui-ci si elles n'avaient pas les moyens de l'élever.

C'est en général un concept purement pragmatique ...

... après, le choix se fait aussi avec notre affect (encore heureux ;) ), et la liberté doit bien évidemment être offerte à chacun de décider, de faire ce choix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Interdire aux pauvres de faire des gosses ?!! Mais vous êtes malades !!! Sur le dos de qui vont vivre les riches ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ozy Mandias Membre 1 187 messages
Homme sur terre, Sur-homme aux cieux.‚ 92ans
Posté(e)
Interdire aux pauvres de faire des gosses ?!! Mais vous êtes malades !!! Sur le dos de qui vont vivre les riches ?

:smile2: ;) Démagogue ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
tu vois c'est ce que j'ai pensé au début, mais ma nature pragmatique m'empeche de repondre à l'affirmative.

"la richesse" (au sens matériel et pécunier) est une composante indispensable du bonheur humain qui que l'on soit d'après moi.

même le dernier des hippies se verrait contraint à un moment ou à un autre de plonger sa main dans son porte-monnaie pour (sur)vivre dans notre société moderne.

la seule exception que je distinguerais ce sont les micro-société auto-suffisantes.

celles où la monnaie n'existe pas et que l'on vit de son agriculture (assez précaire et rustique).

donc pour en revenir au sujet, oui moi je finis par résolument penser qu'un individu ne devrait pas se lancer un projet de procréation avant de posseder certaines garanties financières pour sa progéniture.

et qu'on evite l'argument du nazisme, il s'agit là selon moi juste de prévoyance et de gestion à long terme.

Oui, l'amour ne suffit pas tout comme l'argent. ;)

Il participe entre autre à l'épanouissement et au bonheur...

Mais comment peut on juger du niveau à partir duquel on est trop pauvre pour avoir un enfant?

Comment avant même que l'enfant puisse parler peut on décider de ce qui le rendra heureux ou non?

Parce que ce n'est que conditionner son bonheur que de dire quio est apte ou non à le lui apporter...

En outre, qui dans notre société ne peut pas avoir de porte monnaie?

Ne me dis pas que dans les pays développer il n'y a rien pour aider les familles...

Et qu'un gosse de "pauvres" ne pourra jamais avoir la chance de manger autre chose que des pomme de terre, n'ira jamais de sa vie au ciné (-_-") ou un autre loisir, ni aura la possibilité d'étudier...

En gros, à partir de quand est on apte à rendre malheureux un enfant?

Sans même rentrer dans l'argument de l'éducation et des sentiments, à partir de quand le manque de chose matériel peut nuire à son bonheur?

Pour le nazisme, c'était un sarcasme...Je croyais que c'était elle qui avait dis ça :smile2:

->

"Stérilisation des pauvres,des étrangers,des homo, handicapés moteurs et mentaux, des non votant, des communistes, des FNistes et de ceux qui sont pas d'accord avec tout ça..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stange Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

C'est pire que tout.

- C'est empêcher en tout cas le couple d'être heureux.

- C'est accorder un privilège à ceux qui en sont déjà pourvus. Soit vous avez tout pour vous, soit vous n'avez rien pour vous.

-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant