Que pensez-vous des racistes ?

Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

En même temps, je me demande si on se comporte pas comme des racistes la? ;)

des racistes anti-racistes? des racistophobes?

quoique le raciste n'est pas une race a part entière, vu que ben, ca existe pas :smile2: , les races bien sur :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité CARPE DIEM7
Invité CARPE DIEM7 Invités 0 message
Posté(e)

pour ma part j'ai toujours pensé que la peur est à la base de beaucoup de paranoia, de névrose, et avec les médias ça ne peut pas s'arranger

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juana Membre 1 211 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

wouahhh yop ! le sujet hyper sérieux un dimanche soir à 22h39 , total respect :smile2:

bon je vais essayer d'y répondre :

Difficile de faire admettre à une personne qu'elle tient des propos racistes.

Difficile aussi d'établir une discussion constructive avec un raciste avéré qui base son discours sur une distorsion de la logique qui est sa vérité.

Difficile d'avoir une discussion avec toute personne ancrée dans ses convictions et surtout sa propre logique.

Avoue aussi que bien peu de personne se présente d'emblée " bonjour X , raciste notoire et fier de l'être " .

Facile pourtant de se traiter de racistes (ou affilié) pour pas grand chose (voir topic "Peut-on rire de tout aujourd'hui?") et d'entrer dans un dialogue de sourd.

Très facile en effet. On use et on abuse de ce terme

Le racisme est une doctrine, une façon de penser, une idéologie, un biais de perception du monde qui conduit à généaliser, une interprétation auto-validante et incomplète de la réalité.

Le racisme c'est lorsque l'on porte un jugement qualitatif sur des êtres humains .

Mais avant d'être institutionnalisé ou même d'avoir pollué l'entière perception du monde d'une personne, le racisme naît du ressentiment.

Une haine des autres ou une haine de soi, un cercle vicieux dans lequel l'esprit s'enferme, ou toute nouvelle information (pour ou contre) va renforcer le postulat arbitraire raciste, et l'amplifier.

la peur , la méconnaissance de l'autre et surtout cette impression que " l étranger " va nous envahir de quel que manière que ce soit ...

Qui sont vraiment les racistes ? Sont-ils, comme on l'entend parfois, des gens différents ?

s'ils sont différents alors tu portes à ton tour un jugement de valeur . Tu es donc raciste ;)

étre raciste peut-il nous arriver à tous ?

Ce n'est pas une maladie , ni contagieux du moins j'espère

Je dirais plutôt qu'il y a un terrain propice dans le sens où un enfant grandissant dans ce genre d'atmosphère aura tendance à reproduire le même schéma.

Comment désamorce t-on ce cercle ?

Etre curieux soi même de l'autre tout simplement.

Elais : je suis profondément choquée de ce racisme larvé envers nos amis les insectes ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Olive the frog
Invité Olive the frog Invités 0 message
Posté(e)

Le racisme est omniprésent. Il prend sa source dans les peurs, dans les problèmes du quotidien.

Le racisme est une chose, mais ce n'est qu'une forme de discrimination parmi d'autres. Les discriminations par rapport aux confessions, au sexe, à l'âge sont tout aussi choquantes.

Pour moi, cela réside dans le fait que l'être humain est ainsi fait. S'il a des problèmes, c'est forcément la faute des autres. C'est, à mon sens, avant tout un manque de connaissances, un manque d'ouverture, et surtout un manque d'assurance.

J'exècre le racisme. Mais j'ai rencontré énormément de personnes qui le sont, parfois même sans s'en rendre compte. Prononcer des anathèmes et leur tourner le dos est tout sauf constructif. La seule chose qui fasse un peu reculer les discriminations, c'est la discussion dans le calme.

Je ne crois pas que dire "les racistes sont des cons, point" fasse vraiment avancer les choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
J'exècre le racisme. Mais j'ai rencontré énormément de personnes qui le sont, parfois même sans s'en rendre compte. Prononcer des anathèmes et leur tourner le dos est tout sauf constructif. La seule chose qui fasse un peu reculer les discriminations, c'est la discussion dans le calme.

Je ne crois pas que dire "les racistes sont des cons, point" fasse vraiment avancer les choses.

Je pense que c'est la un point essentiel. Hair les gens est a mon sens presque toujours une erreur. Je veux dire par la que ce qu'il faut hair se sont les idees et les actions. Mais pas necessairement les gens qui les tiennent.

J'ai preciser "presque" parce qu'un raciste qui se met a devenir user de violence physique pour imposer son point de vue est execrable. Et dans ses conditions, il est difficile voir impossible de dissocier la personne et ses idees.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

Désolé yop! je ne vais pas forcément répondre à tes questions mais me contenter de donner un avis quand même.

Plusieurs points:

Une catégorie de racistes assez méconnue mais bien représentée: les personnes possédant un certain niveau de culture et d'éducation, ne manifestant aucun signe de racisme notoire, bien comme il faut en façade; il faut souvent quelques mois pour que transparaisse involontairement un sentiment de supériorité refoulé (pas nécessairement refoulé d'ailleurs).

Ces personnes ne discriminent pas. Ils embauchent des étrangers, leur font confiance, parfois même luttent contre les discriminations via assocs ou autres. Mais quelque part, je ne dirais pas que c'est systématique mais du moins assez récurrent, ces personnes se sentent supérieures.

Caricaturalement, leur discours serait: je n'ai rien contre les arabes ou les noirs, ils sont comme nous, héritiers d'un patrimoine génétique aléatoire, et leur accoler une quelconque infériorité intellectuelle ou comportementale serait ridicule. Une petite pause. Mais nous restons quand même Français, quand même davantage porteurs de civilisation.

Ces personnes se dévoilent souvent quand ils sont face à un étranger qui leur est réellement supérieur: intellectuellement, culturellement, professionnellement. Confrontés à la réalité, ils deviennent très agressifs.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le racisme n'est pas concentré là ou on le croit. J'ai remarqué que plus une nation a une réputation de raciste, moins elle l'est et vice versa. Combien de fois j'ai entendu dire Il n'y a pas plus raciste qu'un américain. Alors que je pense les Américains le peuple le moins raciste du monde. Et mon discours était tel avant l'élection d'Obama, rassurez-vous.

Ce qui se passe, c'est que la réputation de racisme s'accole forcément de peuples assez mixés. Comment juger le racisme de x pays alors que 99% des habitants sont présent sur cette terre depuis des millénaires? Alors qu'aux States et en France, de nombreuses, voire d'innombrables origines se cotoîent tous les jours, là naît la réputation de peuple tolérant ou raciste.

Mais voilà, il y a très peu de peuples dits tolérants, et quand je disais que les Américains sont les moins racistes de notre planète, cela ne signifie pas qu'ils ne sont pas racistes. J'en arrive à ma conclusion que l'homme est par nature raciste, qu'il refuse par nature les différences et essaye de se retrancher auprès "des siens".

En clair: les racistes clichés (l'homme occidental blanc) est raciste, mais la victime cliché (l'habitant du Sud plus ou moins bronzé) l'est tout autant.

La société mondiale n'est pas encore prête au mixage et aux bouillons de culture, la promiscuité est mal vécue.

Je terminerai en notant ô combien me débectent les termes imposés par le politiquement correct, du genre "personne de couleur" ou "personne issue de l'immigration", tout ça pour ne pas utiliser les termes de noir ou d'immigré, devenus porteurs de je ne sais quoi.

"Tiens à la soirée hier, j'ai vu Sylvie, elle était accompagnée d'un mec issu de l'immigration". :smile2:

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Il reste néanmoins à citer les individus du genre qui prolifère parfois sur le forum, des clichés ambulants tenant des discours généralisant, presque comiques. Ceux-là je m'en fous, j'en rencontre rarement dans la vraie vie, ils doivent me fuire comme la peste.

Modifié par TitoVaudoo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Berg@me Membre 297 messages
Forumeur activiste‚ 40ans
Posté(e)

merci à yop d'avoir permis d'élever le débat par rapport à l'autre post :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
Par contre, je viens de relire, je suis pas tout a fait d'accord avec ta réponse Goldored, concernant la question " peut-on tous devenir racistes?".

Je ne le pense pas.

Arf fin j'en sais rien en fait, mais j'ai pas l'impression. Si tu as le temps, je veux bien que tu me dises pourquoi tu y a repondu "oui"? :smile2:

hello la miss, ;)

comme tu dis il y a des facteurs qui mènent au racisme

la quasi totalité des racistes que je connais le sont pour des raisons sociales, environnementales, familiales.

après ce qui fera la différence ce sera le caractère de l'individu (affirmé ou suiveur, curieux ou amorphe, sociable ou associal)

celui-ci étant aussi en partie déterminé par notre environnement, je pense qu'on peut tous devenir racistes sous certaines conditions.

pour moi c'est un moment de faiblesse que tout un chacun peut traverser dans sa vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je partage le point de vue de Tito Vaudoo .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Bon, alors, je ne suis plus là : ce sont les arabes ou les guêpes qui piquent, déjà ?? :smile2:

Plus sérieusement (j'aime bien dire plus sérieusement, ça me donne l'impression de dire des trucs importants) : le racisme, au sens propre du terme, est à la fois le plus répandu, mais pas le plus virulent ... je m'explique, parce que moi même je me perds déjà :

- le fait de classer l'être humain en races (le racisme, quoi, sans qu'il y ait forcément de volonté de classement), même s'il n'a pas de sens d'un point de vue scientifique, est malheureusement fortement établi. C'est ce que l'on pourrait appeler le racisme "passif".

Bref, je connais tout un tas de gens qui n'ont rien contre les noirs, les arabes, etc ... qui eux mêmes sont arabes, noirs, etc ... mais qui pensent que les races existent tout de même, qu'il y a des différences génétiques et/ou biologiques. Et à mon sens, un large nombre de personne pensent que les races existent : à vrai dire, sans jamais avoir été "raciste", ce n'est que lors de mes premiers cours de bio/génétique que j'ai appris que le concept même de race n'avait pas de sens. Je me dis que je ne suis pas plus inculte qu'un autre (enfin, tout dépend qui lol), et je me dis aussi que peu de gens ont déjà ne serait-ce qu'aborder la génétique. Bref, combien de gens pensent que les races existent (encore une fois, sans même parler de discrimination).

- Ensuite, il y a l'autre aspect du racisme, celui qui n'en est pas sur le plan lexical, mais qui en reprend l'essence même. Ceux qui, même s'ils savent que génétiquement les races n'existent pas, pensent tout de même qu'un type issu de tel pays, de telle culture, a forcément tel ou tel comportement. Ceux qui, d'ailleurs, ne cherchent même pas à trouver une justification à leurs idées, mais qui veulent simplement généraliser, faire du communautarisme, ou trouver un bouc-émissaire.

D'ailleurs, ce "communautarisme" est à mon sens la véritable forme de racisme aujourd'hui (et il est sans doute alimenté ou amplifié par le racisme passif décrit précédemment).

Et puis, peut-être sommes nous tous un peu "racistes" (dans le sens que le terme a pris, à savoir que nous exerçons tous une certaine discrimination vers une spécificité de l'autre : la couleur de peau, le sexe, la taille, le poids, le milieu, l'origine, ... ), peut-être par réflexe ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Et puis, peut-être sommes nous tous un peu "racistes" (dans le sens que le terme a pris, à savoir que nous exerçons tous une certaine discrimination vers une spécificité de l'autre : la couleur de peau, le sexe, la taille, le poids, le milieu, l'origine, ... ), peut-être par réflexe ...

est-ce réellement de la discrimination que de constater une réalité. Etablir des différences existantes au travers les spécificité de chacun, ce n'est pas discriminer pour moi.

Coucou Goldored :smile2: Merci d'avoir répondu.

Ok j'ai compris ce que tu voulais dire, je suis d'accord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Et puis, peut-être sommes nous tous un peu "racistes" (dans le sens que le terme a pris, à savoir que nous exerçons tous une certaine discrimination vers une spécificité de l'autre : la couleur de peau, le sexe, la taille, le poids, le milieu, l'origine, ... ), peut-être par réflexe ...

C'est en ça que je me demandais si nous pouvions tous dériver vers le racisme. L'homme trouve toujours des moyens de cataloguer ses "semblables", le racisme étant un moyen très visuel, pour y projeter ses peurs et ses haines.

Le racisme me semble être une branche remarquable d'un comportement humain plus global. Mais je me trompe peut-être. Le "bouc émissaire" n'est pas forcément de couleur de peau différente.

Je ne sais pas comment est défini le racisme. Névrose ?

En tout cas, il y a une mesure à mettre entre les facteurs extérieurs au racisme et les facteurs personnel. Je ne crois pas que l'on fasse exprès d'être raciste même s'il y a une certaine complaisance dans sa bêtise dans cette situation.

======

Et comme le dit Tito, le vernis social peut-être très bien préservé. Le pire raciste est le silencieux, celui qui laisse mûrir en lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

hummm suis pas d'accord avec ca, vraiment, je retourne le truc là!

ha je lis tes liens Acharon, j'avais pas vu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je viens de trouver une autre définition sur le web peut être plus appropriée à ce que tu veux dire.

Différentier des éléments en vue de l'application d'un traitement spécifique à chaque sous-ensemble ainsi constitué.

  1. (Sociologie) (Droit) Traiter défavorablement certains groupes humains via la réduction arbitraire de leurs droits et contraire au principe de l'égalité en droit

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

ho oui ! Carrément! j'ai lu tes liens et j'ai pas pu m'empecher d'aller ouvrir mon propre dico ( méfiante la fille :smile2: ) oui vous avez raison autant pour moi!

Je viens de trouver une autre définition sur le web peut être plus appropriée à ce que tu veux dire.

Différentier des éléments en vue de l'application d'un traitement spécifique à chaque sous-ensemble ainsi constitué.

  1. (Sociologie) (Droit) Traiter défavorablement certains groupes humains via la réduction arbitraire de leurs droits et contraire au principe de l'égalité en droit

Oui, c'etait le sens que je donnais au verbe "discriminer" mais effectivement, cela ne signifie pas que cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
expat Membre 119 messages
Forumeur inspiré‚ 70ans
Posté(e)

D'aprés "wikipédia" : Le racisme est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les êtres humains selon leur origine ethnique, désignée sous le terme de race. Plus généralement, le racisme désigne la croyance que de prétendues propriétés biologiques innées, attribuées à des groupes sociaux, conditionnent inévitablement l'accomplissement culturel et individuel. Le terme racisme peut également désigner une attitude de critique ou d'hostilité systématique envers l'ensemble d'un ou de plusieurs groupes ethniques déterminés. Le racisme peut se traduire par des actes d'hostilité ou de discrimination envers les personnes selon leur origine ethnique, et prendre la forme de xénophobie ou d'ethnocentrisme.

Certaines formes d'expression du racisme, comme les injures racistes, la diffamation raciale, la discrimination dans certains domaines (embauche, service,...), sont considérées comme des délits dans un certain nombre de pays. Les thèses racistes ont servi de support à certaines idéologies politiques pour pratiquer des discriminations sociales, des ségrégations ethniques et commettre des violences, dont des actes de génocides.

Cette définition est, peut-être, empreinte d'idéaux politiques donc non neutre.

Le racisme a toujours existé, tout au moins depuis que l'homo sapiens sapiens est vivant. Cette hiérarchisation ne s'effectue pas que pour la couleur de peau, la plus simple à définir, mais aussi pour le langage ou le sol d'origine des individus.

C'est une forme de protection d'un clan, d'un nationalisme, contre le voisin qui pourrait devenir envahissant.

Une frontiére est un objet raciste, les religions sont des outils racistes, les idéaux politiques sont des moyens racistes car tout cela tend à séparer, rejeter tout ce qui est différent. Et ce n'est pas une question d'incompréhension mais de sauvegarde de sa propre identité.

Je vis dans un pays multi-raciale, multi-religieux, ma femme n'est pas blanche, dans ma belle-famille on trouve pratiquement toutes les gradations de carnation, on est invité dans des cérémonies familliales indoux, musulmanes, juives, chrétiennes.

Eh bien je puis vous assurer que cette pluri-ethnicité n'empéche pas les gens de porter des regards racistes vers et sur les "autres", sur le voisin tamoul, le commerçant musulman, le taxi télégoo, l'entrepreneur chrétien.

D'autres parts je ne suis pas du tout persuadé que l'enseignement des sciences biologiques/génétiques ne soit pas inféodé, de prés ou de loin, aux courants de pensées voulant que ce qui est publique soit politiquement correcte. Souvenez vous donc du savant qui due réfuter sa découverte de la terre tournant sur elle-même et autour du soleil !

C'est loin, c'était sous d'autres régimes politico-religieux mais voyons un peu comment la femme est considérée légalement, et biologiquement, dans certaines contrées. Ce n'est qu'un exemple, mais soyons critiques et relativisons nos enseignements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Membre+ 6 902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)
Désolé yop! je ne vais pas forcément répondre à tes questions mais me contenter de donner un avis quand même.

Plusieurs points :

(...)

D'habitude j'ai horreur de plussoyer sans avoir rien à ajouter, mais là tout est dit et tellement bien dit... :smile2:

Modifié par doug

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je ne sais pas si le racisme est une névrose yop mais en cherchant sur le web je viens de découvrir que Lovecraft etait profondement raciste ce que j'ignorais totalement (c'est une petite parenthese informative :smile2: ) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
est-ce réellement de la discrimination que de constater une réalité. Etablir des différences existantes au travers les spécificité de chacun, ce n'est pas discriminer pour moi.

En fait je voulais dire implicitement "établir des différences et les généraliser, s'en servir comme critère de base pour juger un individu" : donc discriminer, dans le sens que tu l'entendais.

Bref, lorsque l'on va au delà de la simple constatation.

Et sinon, yop, je pense que si, certains "font exprès" d'être racistes, dans le sens où ils ne vont pas chercher plus loin que le bout de leur nez.

Car, c'est que différencie le racisme latent du racisme pur et dur : s'interroger sur soi, ses craintes, ... bref, réfléchir, ne pas se limiter à ses simples "réflexes" discriminatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant