L'homosexualité et l'adoption

Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?   139 membres ont voté

  1. 1. Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?

    • Pour
      74
    • Contre
      54
    • Sans avis
      11

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Il s'agit simplement de dire que en tant normal, la base d'un père et d'une mère est plus efficace pour l'éducation d'un enfant qu'un parent seul ; ensuite il y a les exceptions qui sont le père alcoolique ou la mère toxico, évidemment, mais ça peut aussi toucher des familles monoparentales ou homoparentales, dans ce cas l'enfant serait même mieux à la ddas, donc utiliser cet argument pour légitimer la monoparentalité ou l'homoparentalité est démagogique.

éa marche aussi dans le sens inverse donc délégitimer la monoparentalité ou l'homoparentalité est démagogique.

C'est ce que tout le monde te fait remarquer depuis le début, si selon toi, tes arguments permettent de soutenir ton point de vue, ils permettent aussi de le contredire...

M'enfin, après tu as aussi la fâcheuse tendance à croire être le seule à porter la vérité, et c'est peut être cela qui te fait croire que tu es la "généralité".

Pour exemple, Galilée était aussi une exception, tout comme Einstein et la plupart des éclairés, pourtant leurs réflexions se distinguaient de la pensée générale.

Et beaucoup de connaissances communes aujourd'hui, se sont forgées sur les exceptions d'hier... Alors croire qu'une généralité est un argument c'est croire que la terre est plate parce que tout le monde sait que la terre est plate et que le soleil tourne autour...

Un peu de modestie et de réserves fait toujours du bien au débat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
En terme de psychologie et de psychanalyse, je crois avoir largement démontré vers qui la balance penchait.

J'ai cité des études scientifiques de psychologie en faveur de l'homoparentalité.

Tu as cité quelques points de vue de psychanalystes et des sondages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Napo n'a pas pu prouver précisément que l'homoparentalité était une mauvaise chose pour un enfant. Il a surtout pris le parti de la prudence (si j'ai bien compris). C'est ce même principe de précaution qui est appliqué par la France et qui justifie l'interdiction de l'adoption par les homosexuels.

Reste à savoir quand l'Etat décidera qu'on a eu assez de temps pour juger si c'est effectivement mauvais ou pas. Quand des études démontrent qu'il n'y a pas de déséquilibre, combien de temps va durer cette précaution ?

On met au centre l'intérêt souverain de l'enfant, c'est bien normal, mais son intérêt n'est-il pas aussi de ne pas rester orphelin ? L'adoption est autorisée pour un parent célibataire : dans ce cas, le complexe d'Oedipe, la présence du tiers (père ou mère) etc. sont bien mis au placard, alors pourquoi met-on en avant pour les homosexuels cette importance des deux genres dans l'évolution de la personnalité de l'enfant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hamourabi Membre 1 819 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Que disent les études sur l'homoparentalité ? http://www.protection-enfance.fr/arguments...omoparentalite/

Encore n site qui conteste les avancées scientifiques. Il y en a plein, sur tous les sujets (évolutions, maths, mécanique quantique, etc...).

En plus, qu'est-ce qui nous prouve que les critiques de ton site sont fondées ? Comme toujours, les anti-scientifiques nous demandent de les croire sur parole.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
e-femina Membre 7 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

2 papas ou 2 mamans...C'est mieux que d'être orphelin,non?!!

Modifié par e-femina

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Napo n'a pas pu prouver précisément que l'homoparentalité était une mauvaise chose pour un enfant.

En effet, il s'est contenté de nier toutes les études qui montraient que l'homoparentalité n'était pas nuisible aux enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
2 papas ou 2 mamans...C'est mieux que d'être orphelin,non?!!

pas toujours... et c'est bien là le noeud du problème

(selon moi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Encore n site qui conteste les avancées scientifiques. Il y en a plein, sur tous les sujets (évolutions, maths, mécanique quantique, etc...).

En plus, qu'est-ce qui nous prouve que les critiques de ton site sont fondées ? Comme toujours, les anti-scientifiques nous demandent de les croire sur parole.

Le fait que tu te bornes à appeler "avancées scientifiques" quelques sondages contestables prouvent que le sujet te dépasse, et le fait que tu me nomme "anti-scientifique" prouve que tu me connais très mal.

éa marche aussi dans le sens inverse donc délégitimer la monoparentalité ou l'homoparentalité est démagogique.

C'est ce que tout le monde te fait remarquer depuis le début, si selon toi, tes arguments permettent de soutenir ton point de vue, ils permettent aussi de le contredire...

Pas du tout. Que je sache, je n'utilise pas les exceptions d'alcooliques et toxicos pour délégitimer la monoparentalité et l'homoparentalité.

M'enfin, après tu as aussi la fâcheuse tendance à croire être le seule à porter la vérité

Bien au contraire, j'ai répété à plusieurs reprises que je ne prétendais aucunement de la psychanalyse qu'elle détienne la vérité, que c'était simplement un angle de vue intéressant qu'on est libre d'écouter ou non.

Pour exemple, Galilée était aussi une exception, tout comme Einstein et la plupart des éclairés, pourtant leurs réflexions se distinguaient de la pensée générale.

Et beaucoup de connaissances communes aujourd'hui, se sont forgées sur les exceptions d'hier... Alors croire qu'une généralité est un argument c'est croire que la terre est plate parce que tout le monde sait que la terre est plate et que le soleil tourne autour...

Un peu de modestie et de réserves fait toujours du bien au débat.

Là t'es complétement à coté de la plaque, tu as totalement dévié la manière dont on utilisait les mots exception et généralité. Il était juste question de dire que les parents hétérosexuels alcooliques ou toxicos sont des exceptions parmi la généralité qui ne le sont pas.

J'ai cité des études scientifiques de psychologie en faveur de l'homoparentalité.

Tu as cité quelques points de vue de psychanalystes et des sondages.

C'est faux. Je n'ai cité aucun sondage mais des ouvrages de psychanalystes contre l'homoparentalité qui ont fait leurs études sur la question. J'ai aussi démontré que la majorité des psychanalystes n'étaient pas pour l'homoparentalité, ils portent des réserves sur la question, les mêmes que j'ai longuement expliqués ici.

Les sondages ce sont tes "études scientifiques", au combien contestables et j'ai détaillé pourquoi.

Napo n'a pas pu prouver précisément que l'homoparentalité était une mauvaise chose pour un enfant.

Tu as raison. é l'heure actuelle personne n'est en mesure de prouver que l'homoparentalité soit une bonne ou une mauvaise chose. Ainsi autoriser l'adoption aux homosexuels est une expérience dont les orphelins sont les cobayes ; c'est pourquoi depuis le début ma position est celle de la prudence comme tu l'as compris, et qu'elle n'a pas changée, je suis contre l'adoption par les homosexuels.

Reste à savoir quand l'Etat décidera qu'on a eu assez de temps pour juger si c'est effectivement mauvais ou pas. Quand des études démontrent qu'il n'y a pas de déséquilibre, combien de temps va durer cette précaution ?

On met au centre l'intérêt souverain de l'enfant, c'est bien normal, mais son intérêt n'est-il pas aussi de ne pas rester orphelin ?

C'est vrai, mais on sait que les parents demandeurs sont loin d'être en pénurie. Ce n'est pas comme si il n'y avait plus que les homos pour adopter. On ne doit pas prendre de risque inutile pour l'enfant. Les questions sur l'homosexualité prendront le temps qu'il faudra à être résolue, en attendant les homosexuels peuvent vivre naturellement et l'homophobie doit être combattue, car une chose est certaine, c'est qu'on ne choisit pas de devenir homosexuel.

L'adoption est autorisée pour un parent célibataire : dans ce cas, le complexe d'Oedipe, la présence du tiers (père ou mère) etc. sont bien mis au placard, alors pourquoi met-on en avant pour les homosexuels cette importance des deux genres dans l'évolution de la personnalité de l'enfant ?

Moi je met sur la même plan l'homoparentalité et la monoparentalité, je ne fais pas de préférence, je déplore les deux. Disons que les gens prennent à mon avis la monoparentalité comme une fatalité, et pensent certainement que l'adoption par les homos est interdite alors qu'elle ne l'est quasiment plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jackindabox Membre 928 messages
Forumeur accro‚ 35ans
Posté(e)

A partir du moment ou l'enfant est elevé dans l'amour et le respect, je ne vois vraiment aucun problème a l' homoparentalité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
C'est vrai, mais on sait que les parents demandeurs sont loin d'être en pénurie. Ce n'est pas comme si il n'y avait plus que les homos pour adopter. On ne doit pas prendre de risque inutile pour l'enfant. Les questions sur l'homosexualité prendront le temps qu'il faudra à être résolue, en attendant les homosexuels peuvent vivre naturellement et l'homophobie doit être combattue, car une chose est certaine, c'est qu'on ne choisit pas de devenir homosexuel.

Cet argument est très recevable de mon point de vue. Le nombre de parents en demande est très supérieur au nombre d'enfants à adopter.

Dans ces conditions, chaque enfant devrait trouver des parents, l'inverse n'étant pas vraie.

Du coup, si on prend le point de vue de l'intérêt de l'enfant qui a déjà vécu l'abandon dans son histoire, l'accueil dans une famille hétéro est plus "précautioneuse" compte-tenu du peu de données objectives sur le développement des enfants dans les familles homoparentales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)
Cet argument est très recevable de mon point de vue. Le nombre de parents en demande est très supérieur au nombre d'enfants à adopter.

Dans ces conditions, chaque enfant devrait trouver des parents, l'inverse n'étant pas vraie.

Du coup, si on prend le point de vue de l'intérêt de l'enfant qui a déjà vécu l'abandon dans son histoire, l'accueil dans une famille hétéro est plus "précautioneuse" compte-tenu du peu de données objectives sur le développement des enfants dans les familles homoparentales.

:cray:

très juste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je le répète, quand bien même l'adoption par les homosexuels serait autorisé, on sait bien que les mentalités étant ce qu'elles sont, les couples mariés seront toujours privilégiés dans le choix. Par contre, puisque l'adoption par un seul parent est autorisé, il est possible pour un homosexuel d'adopter : alors autant légaliser la chose pour que les deux membres du couple soient parents et pas un seul. Cela me semblerait moins hypocrite (à moins de supprimer l'adoption par un célibataire...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

exactement

ou bien permettre aux homosexuels de se marier pour être sûr que c'est une "équipe" de deux qui se chargera dans tous les cas de l'éducation d'un adopté

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Le droit pour un enfant d'avoir une mère et un père, dans le cadre de la protection de l'enfance et donc de l'adoption, prime sur toutes autres considérations d'autant plus lorsque le choix de l'adoption est choisit en raison de son orientation sexuelle. Un droit, voire un principe de "précaution" rappelé par Marinelou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Le droit pour un enfant d'avoir une mère et un père, dans le cadre de la protection de l'enfance et donc de l'adoption, prime sur toutes autres considérations

Apparemment non puisque la loi autorise l'adoption par un célibataire. :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

Le choix se portera d'abord en priorité sur le couple mère et père. D'après ce que j'en sais, on a autorisé à une certaine époque l'adoption à un seul parent, car il y avait beaucoup plus d'enfants que des parents adoptifs, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. D'ailleurs on sait bien qu'à ce jour, il est très difficile pour un parent seul d'adopter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Je le répète, quand bien même l'adoption par les homosexuels serait autorisé,

Elle l'est

on sait bien que les mentalités étant ce qu'elles sont, les couples mariés seront toujours privilégiés dans le choix. Par contre, puisque l'adoption par un seul parent est autorisé, il est possible pour un homosexuel d'adopter : alors autant légaliser la chose pour que les deux membres du couple soient parents et pas un seul. Cela me semblerait moins hypocrite (à moins de supprimer l'adoption par un célibataire...).

Le souci est que :

- pour une adoption nationale, les couples homosexuels ne sont pas choisis (ni une personne seule).

- certains pays (Russie notamment) acceptent l'adoption par des célibataires mais non par un couple d'homos.

Ce qui est gênant, c'est que les homosexuels doivent donc mentir pour pouvoir adopter, et les mensonges ça donne rien de bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Ce qui est gênant, c'est que les homosexuels doivent donc mentir pour pouvoir adopter, et les mensonges ça donne rien de bon.

C'est bien ce que j'ai dit ; le système légal est hypocrite. Il est donc à revoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)

Hypocrite oui et non. Il s'agit surtout d'un conflit entre le droit de l'enfant et le droit des adultes.

Les institutions pensent à l'intérêt de l'enfant mais ne peuvent refuser un agrément d'adoption à une personne sur la base de son orientation sexuelle ou de son célibat.

Mais en France, l'ASE ne confie pas d'enfants aux familles homo ou monoparentales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant