L'homosexualité et l'adoption

Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?   139 membres ont voté

  1. 1. Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?

    • Pour
      74
    • Contre
      54
    • Sans avis
      11

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Prestigious Membre 273 messages
Forumeur activiste‚ 22ans
Posté(e)

Danaos, je comprends tes arguments, un enfant peut être très bien élevé par des homosexuels, mais à l'école ou au collège les enfants sont très moqueurs, et un enfant ayant deux parents du même sexe a de très fortes chances d'être la cible de critiques et de moqueries. Que des gens soient homosexuels, je n'y vois aucun inconvénient bien sûr, mais c'est un choix que d'assumer cette homosexualité et ils ne devraient pas l'imposer à des enfants ; je trouve ça un peu égoïste. Le mariage homosexuel ne me choque en revanche absolument pas, puisque ça ne concerne pas un autre individu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

On lit qu'il faut que l'adoption soit réservée aux couples homosexuels mariés parce que c'est mieux pour l'équilibre de l'enfant, mais jusqu'à présent personne n'a pu définir exactement en quoi consistait le déséquilibre et pourquoi il aurait lieu. :cray:

La seule chose qui revient c'est la gêne éprouvée par l'enfant vis-à-vis de ses parents homosexuels... mais là le problème ne vient pas des parents en eux-même, mais de la vision de la société. Or une vision de la société cela peut changer. A d'autres époques l'homosexualité a été acceptée et même valorisée (Grecs anciens, samouraïs japonais, etc.), puis cela a disparu, mais c'est juste social.

Dans la mesure où l'adoption passe par la reconnaissance, par des professionnels sociaux ou de santé, d'un équilibre psychologique du couple, je ne vois pas bien pourquoi il ne serait pas possible de déterminer qu'il peut exister chez des couples homosexuels ou non, et accepter ou pas l'adoption en fonction de cela et non du sexe des parents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Danaos, je comprends tes arguments, un enfant peut être très bien élevé par des homosexuels, mais à l'école ou au collège les enfants sont très moqueurs, et un enfant ayant deux parents du même sexe a de très fortes chances d'être la cible de critiques et de moqueries. Que des gens soient homosexuels, je n'y vois aucun inconvénient bien sûr, mais c'est un choix que d'assumer cette homosexualité et ils ne devraient pas l'imposer à des enfants ; je trouve ça un peu égoïste. Le mariage homosexuel ne me choque en revanche absolument pas, puisque ça ne concerne pas un autre individu.

ah mais détrompe-toi! Les enfants comprennent bien mieux que tu ne le penses la notion de diversité! Surtout si dans les familles des abrutis évitent de stigmatiser ces différences! Un gamin dont les parents ne sont pas racistes sera plus tolérant! Et puis l'école est là aussi pour expliquer les différences!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
mais c'est un choix que d'assumer cette homosexualité et ils ne devraient pas l'imposer à des enfants ; je trouve ça un peu égoïste.

Tout comme on peut considérer comme égoïste un divorce qui sépare des parents. C'est pourtant parfois beaucoup plus souhaitable pour l'équilibre d'un enfant qu'un couple artificiel qui n'éprouve plus d'amour.

Je pense que l'amour que se portent des parents, homos ou hétéros, compte bien plus pour un gosse que leur sexe ou leur sexualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4 891 messages
Forumeur tacheté ‚ 29ans
Posté(e)
Danaos, je comprends tes arguments, un enfant peut être très bien élevé par des homosexuels, mais à l'école ou au collège les enfants sont très moqueurs, et un enfant ayant deux parents du même sexe a de très fortes chances d'être la cible de critiques et de moqueries. Que des gens soient homosexuels, je n'y vois aucun inconvénient bien sûr, mais c'est un choix que d'assumer cette homosexualité et ils ne devraient pas l'imposer à des enfants ; je trouve ça un peu égoïste.

Tu peux remplacer dans ton post les parents homosexuels adoptant par des parents obèses, laids ou encore à lunettes qui procréent (je crois que deux parents myopes ont majoritairement des enfants myopes, de même que la plupart des parents obèses ont des enfants au poids supérieur à la moyenne). Les enfants n'ont pas besoin de grand chose pour se moquer les uns des autres.

Modifié par ElNix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)
On lit qu'il faut que l'adoption soit réservée aux couples homosexuels mariés parce que c'est mieux pour l'équilibre de l'enfant, mais jusqu'à présent personne n'a pu définir exactement en quoi consistait le déséquilibre et pourquoi il aurait lieu. whistling1.gif

La seule chose qui revient c'est la gêne éprouvée par l'enfant vis-à-vis de ses parents homosexuels... mais là le problème ne vient pas des parents en eux-même, mais de la vision de la société. Or une vision de la société cela peut changer. A d'autres époques l'homosexualité a été acceptée et même valorisée (Grecs anciens, samouraïs japonais, etc.), puis cela a disparu, mais c'est juste social.

Dans la mesure où l'adoption passe par la reconnaissance, par des professionnels sociaux ou de santé, d'un équilibre psychologique du couple, je ne vois pas bien pourquoi il ne serait pas possible de déterminer qu'il peut exister chez des couples homosexuels ou non, et accepter ou pas l'adoption en fonction de cela et non du sexe des parents.

non pas du sexe, mais de leur sexualité, puisque la logique qui s'oppose à l'adoption par les couples homosexuels, s'oppose également à l'adoption par deux femmes (alors qu'elles sont peut-être plus douées pour éduquer un enfant?)

l'état civil fait mention du sexe, mais pas de la sexualité

ça serait une atteinte à la liberté qu'on fasse une telle distinction

un couple est hétérosexuel ou homosexuel, par contre, ça n'indique pas juridiquement la sexualité de l'individu

pour résumer, on est tous en tant qu'individu (au moins au sens large) bisexuels et polygames

par contre, il existe des unions qui définissent des règles (fidélité, assistance, compatibilité)

Modifié par Toto75019

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

J'ai utilisé le mot sexe parce qu'après tout on ne sait rien de la sexualité d'un couple. Elle n'est peut-être même pas existante. Un couple peut se fonder sur des sentiments. Je sais, c'est rare, c'est un raisonnement poussé à l'extrême, mais quand j'évoque le choix par critère de sexe, j'entends "du même sexe". La parentalité n'est pas juste une affaire de sexe, elle peut exister sans cela, si l'on veut bien considérer que c'est une question plus complexe que ovule + spermatozoïde (une courte étape dans l'évolution d'un enfant).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

:cray:

tu as bien fait d'apporter cette précision

donc en reprenant mes termes, la parentalité n'est pas une affaire de sexualité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Je ne trouve pas de justification j'explique le système. Je suis pour l'adoption uniquement par les hétérosexuels, mariés.

Mais développe donc des arguments justifiant ta position.... Je suis prête à attendre une réponse valable et cohérente :D

je ne sais pas ce qu'il y aurait de pire pour un enfant à l'école, au primaire et surtout au collège, entre annoncer ne pas avoir de parent ou annoncer avoir des parents homos... en fait si je sais.

Non car ce que tu crois tenir pour une vérité n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. J'ai vu des enfants élevés par des homosexuels bien plus épanouis que ceux de couples en difficulté. De toute façon, la moquerie fait partie intégrante de l'être humain, et que l'on soit homo, gros, maigre, nain de toute façon on subit toujours cette moquerie. Je pense notamment au nain que j'ai croisé tout à l'heure qui me disait avoir acheté une audi A4, je l'en félicite et il me sort une "majorette" de sa poche, là j'explose de rire :cray: mais à la base je pensais qu'il avait fait aménagé la voiture pour qu'il puisse la conduire.... L'auto dérision se pratique également très bien chez certains. :p

Les homosexuels qui adoptent sont peut-être trop égoïstes pour concevoir que leur différence sera un poids à porter pour leurs enfants.

Et les personnes obèses ou bien les personnes de petite taille, ou encore les personnes porteuses d'une maladie génétique, et aussi les personnes qui choisissent de mettre au monde un enfant différent (trisomique, mal formé, etc...) ne sont ils pas eux aussi égoïstes? :o°

Le fait d'avoir le courage d'expliquer à un enfant la différence n'est absolument pas condamnable. Je ne sais plus qui a dit "qu'il faut du courage non pour se baisser afin d'être à la taille d'un enfant, mais bien pour s'élever à la hauteur de ses sentiments" ( enfin un truc dans le genre) médite donc un peu sur ce qu'est un enfant, passe donc dans les orphelinats, dans les soupes populaires, ainsi que dans les maternité, et tu constateras qu'il n'y a rien de plus beau qu'un enfant épanoui et aimé.... Malgré tout ce qui peut l'entourer. :D

Tu peux remplacer dans ton post les parents homosexuels adoptant par des parents obèses, laids ou encore à lunettes qui procréent (je crois que deux parents myopes ont majoritairement des enfants myopes, de même que la plupart des parents obèses ont des enfants au poids supérieur à la moyenne). Les enfants n'ont pas besoin de grand chose pour se moquer les uns des autres.

Ceci dit elnix, la myopie est une maladie, l'obésité aussi dans certains cas, l'homosexualité n'est en rien une chose pathologique. Si vraiment il y avait une "raison génétique" à l'homosexualité, nous n'en verrions pas des homosexuels, car il faut des gamètes mâles et femelles pour procréer....:D

Ceci dit, oui les enfants se moquent et c'est bien naturel... Ma fille a hérité d'un surnom débile qui m'a fait rire, moi même j'ai subit la méchanceté des autres enfants à l'école car j'étais un "garçon manqué", et j'ai vu un gosse demandé à ma voisine si elle était la "mamie de XXXX" alors qu'elle est juste sa mère et qu'elle a eu son enfant sur le tard...

Il faut simplement prendre le temps d'expliquer à l'enfant que la différence est là, mais que ce n'est pas une tare, ni même un secret. Et que si les camarades deviennent méchants, ben qu'on en parle avec les autres parents. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8 737 messages
Artisan écriveur ‚ 50ans
Posté(e)
:cray:

tu as bien fait d'apporter cette précision

donc en reprenant mes termes, la parentalité n'est pas une affaire de sexualité

:p Enfin un peu de bon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bart_Sylvain Membre 1 621 messages
Serial profiler‚ 42ans
Posté(e)

Il y a quelques mois à peine, j'aurais voté contre, en vertu de grands principes qui me semblaient indiscutables (comme j'ai pu en lire dans les posts précédents).

Mais aujourd'hui j'ai voté pour.

Je ne trouve finalement pas de raison de priver un couple homo de la possibilité d'être parent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Tu bottes en touche en essayant de faire porter la responsabilité du mensonge à l'administration. Tu sais très bien que le problème n'est pas la reconnaissance administrative du couple homo, mais l'homosexualité elle-même. La loi interdit l'adoption aux couples homos, donc ils mentent en faisant croire qu'ils vivent seuls.

Non. Un homosexuel vivant en union libre est, selon les définitions de l'administration, un célibataire.

De la même manière, la deuxième femme dans un mariage polygame informel est célibataire (et peut donc prétendre à l'allocation de parent isolé).

Le principe de l'administration, c'est que tu as plusieurs possibilités, et que tu es forcément dans une :

  • mariage
  • concubinage
  • célibataire
  • parfois, il y a l'option "PACS", mais pas toujours (il n'y était pas dans le dernier formulaire que j'ai dû remplir).

Si tu es dans une situation qui ne correspond pas à celles prévues par l'administration, tu es "célibataire". En fait, "célibataire", ça correspond à "autre" pour l'administration.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

C'est-pas-ce-qu'on-demande-aux-gens. On leur demande si ils sont homos ou pas.

S'ils le sont, pas d'adoption.

En réalité, l'administration tolère depuis fort longtemps l'adoption par les homos à condition qu'ils mentent. Ce qui explique la possibilité d'adopter pour les célibataires. Célibataire pour l'administration dans les procédures d'adoption est synonyme de : homo.

Parce-que je vois assez mal permettre l'adoption par des célibataires hétéro, si on va par là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

donc le mariage c'est le droit commun pour être éligible à l'adoption

les "autres" cas sont des dérogations du droit commun?

c'est quoi juridiquement le concubinage? ça s'intéresse au statut sexuel du couple?

tu as dit que si on est pacsé, on fait une demande d'adoption en tant que célibataire

donc on peut retirer l'option PACS de la liste pour adopter?

concubinage aussi?

au final il reste:

mariage

célibataire

célibataire étant une dérogation au droit commun?

conclusion: pour arrêter l'hypocrisie, il faut légaliser le mariage homosexuel et supprimer la dérogation

Modifié par Toto75019

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

le système est très hypocrite:

L'adoption par des personnes vivant maritalement : les personnes non mariées ne peuvent adopter conjointement un enfant. L'agrément sera au nom d'un seul (même si le partenaire apparaît dans l'enquête). C'est donc une adoption en célibataire. Le partenaire ne pourra demander ensuite une adoption simple ou plénière de l'enfant que s'il y mariage.

http://www.coeuradoption.org/

Reste à savoir si dans les faits, les services sociaux acceptent quand même l'adoption dans ce cas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
donc le mariage c'est le droit commun pour être éligible à l'adoption

les "autres" cas sont des dérogations du droit commun?

c'est quoi juridiquement le concubinage? ça s'intéresse au statut sexuel du couple?

tu as dit que si on est pacsé, on fait une demande d'adoption en tant que célibataire

donc on peut retirer l'option PACS de la liste pour adopter?

concubinage aussi?

au final il reste:

mariage

célibataire

célibataire étant une dérogation au droit commun?

conclusion: pour arrêter l'hypocrisie, il faut légaliser le mariage homosexuel et supprimer la dérogation

Oui, c'est ça : mariage ou célibataire signifiant homo. Oui, c'est de l'hypocrisie lourde. Sans aucun doute, l'état permet de fait aux homos d'adopter en loucedé, mais officiellement faut pas le dire. Probablement pour ne pas froisser les bonnes âmes catho et autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
C'est-pas-ce-qu'on-demande-aux-gens. On leur demande si ils sont homos ou pas.

S'ils le sont, pas d'adoption.

En réalité, l'administration tolère depuis fort longtemps l'adoption par les homos à condition qu'ils mentent. Ce qui explique la possibilité d'adopter pour les célibataires. Célibataire pour l'administration dans les procédures d'adoption est synonyme de : homo.

Parce-que je vois assez mal permettre l'adoption par des célibataires hétéro, si on va par là.

Ils ne mentent pas, ils suivent les règles édictées par l'administration et les définitions adoptées par l'administration.

Ensuite, il existe des non-homos qui adoptent en tant que célibataires, bien entendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

le système n'en reste pas moins hypocrite

c'est comme avec la ganja quelque part... on sait, mais on fait semblant de ne pas savoir :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
Ils ne mentent pas, ils suivent les règles édictées par l'administration et les définitions adoptées par l'administration.

Ensuite, il existe des non-homos qui adoptent en tant que célibataires, bien entendu.

1ère nouvelle. T'as été voir dans leur lit ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Oui, c'est ça : mariage ou célibataire signifiant homo. Oui, c'est de l'hypocrisie lourde. Sans aucun doute, l'état permet de fait aux homos d'adopter en loucedé, mais officiellement faut pas le dire. Probablement pour ne pas froisser les bonnes âmes catho et autres.

Le système est hypocrite, mais dans les faits, les agréments ne sont pas accordés aux homosexuels, et même rarement aux célibataires.

Cela a même été condamné par la CEDH:

http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/01/...-homosexuel.php

1ère nouvelle. T'as été voir dans leur lit ??

Et bien oui, il y a vraiment des célibataires qui souhaitent être parents, à qui la PMA est refusée ou qui sont des hommes. Il y a même des couples de concubins qui souhaitent adopter et qui rament parce que pas mariés.

Certains parviennent à adopter, plutôt à l'étranger. Mais c'est plus difficile que pour les couples mariés. Au nom de l'intérêt de l'enfant, déjà évoqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant